La Plume d'Aliocha

05/08/2014

On en a parlé sur France Culture…

Filed under: Affaire Kerviel,Brèves — laplumedaliocha @ 06:50
Tags: , ,

Faut-il absoudre Jérôme Kerviel ? Tel était le titre de l’émission Du Grain à moudre sur France Culture consacrée hier, on l’aura compris, au célèbre ex-trader. J’en ai débattu avec la sociologue Judith Assouly, également consultante en déontologie auprès des établissements financiers et le professeur en sciences de management (et membre actif de la défense Kerviel) Jean-Philippe Denis. Vous pouvez réécouter l’émission en podcast ici.

Publicités

25/02/2013

Il s’appelait Olivier Voisin

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 19:44
Tags: ,

Entre les cochonnailles littéraires et la cérémonie des Oscars, il s’est passé des choses infiniment plus importantes et donc bien moins médiatisées, chacun ayant saisi que la médiatisation d’un évènement tend à devenir inversement proportionnelle à son intérêt.  Nous en prendrons une, pas tout à fait au hasard : la mort d’Olivier Voisin, photoreporter. Blessé en Syrie jeudi dernier, il a succombé dimanche à ses blessures. Il avait 38 ans. Je laisse le grand reporter Jean-Paul Mari, auteur notamment d’un très beau livre sur les traumatismes de la guerre,  raconter en quelques phrases combien il est dur de vivre de ce métier et comment on peut en mourir. En annexe à son article, il publie une lettre d’Olivier Voisin datée de février dans laquelle celui-ci raconte ce qu’il observe au quotidien. Cela vaut bien les confidences d’une nonne déjantée, non ? Pourtant, cette histoire-là ne fera pas la Une. Pour un éditeur de presse, la guerre, c’est invendable…

Mise à jour 20h30 : la lettre que j’évoque – en réalité un mail –  reproduite d’abord sur le Huffington Post  puis le lendemain dans le prolongement de l’article de Jean-Paul Mari a été retirée à la demande de la famille. J’ai eu le temps de la lire, elle racontait la Syrie, elle était très belle. Je profite de cette mise à jour pour renvoyer au site d’Olivier Voisin.

02/12/2012

Reportage d’utilité publique

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 14:26

Voilà un bout de temps qu’en regardant les étiquettes de prix dans les grandes enseignes de fringues, je me demandais comment il était possible de vendre du cuir à des tarifs aussi bas. La réponse fait froid dans le dos. C’est le magazine Envoyé Spécial qui l’a donnée récemment avec ce reportage tourné au Bangladesh : Cuir, les forçats de la mode. L’enquête vous emmène dans les tanneries où les occidentaux ne vont jamais, bien loin des usines presque « modèles » que l’on fait visiter aux grandes enseignes clientes. Lieux de travail insalubres, température ambiante de 50°, produits chimiques à gogo, absence totale de protection des salariés, travail 7 jours sur 7, salaire indécent et au bout : la maladie et la mort. Et comme si tuer les salariés ne suffisait pas, avec les déchets des tanneries….on nourrit les poissons. Bah voyons ! Si on peut pourrir la chaine alimentaire en plus, pourquoi se gêner ? Sans compter les fumées qui intoxiquent toute la région. Quant aux objets en cuir, sac, blousons, chaussures, ils sont cancérigènes. Je vous laisse découvrir les grandes enseignes à remercier pour tant de beaux efforts en faveur du développement durable. Croyez-vous que pareille horreur ait fait un buzz ? Faites comme moi, googlisez le sujet, regardez combien de fois la vidéo a été visionnée, tweetée, mentionnée sur Facebook, c’est édifiant. Questions : le vrai journalisme, ça intéresse qui, parmi tous ceux qui se plaignent de la médiocrité des médias ? Et nos chères mannequins qui font régulièrement leur show contre la vraie-fourrure-qui-tue-les-animaux, elle s’intéressent quand au-vrai-cuir-qui-tue-les-hommes ? Saleté de société de consommation.

27/11/2012

Tweeter la guerre ?

Filed under: Brèves,Comment ça marche ? — laplumedaliocha @ 18:10
Tags: , ,

Mais si, c’est possible de parler d’autre chose que de l’UMP. Tenez, hop, je le fais, pour vous conseiller ce billet de Sara Hussein, journaliste à l’AFP, qui raconte l’utilisation qu’elle a fait de Twitter à Gaza et s’interroge sur les avantages et les inconvénients de l’outil. Tant que j’y suis, je vous recommande d’explorer le blog « Making off » de l’AFP qui raconte le quotidien des agenciers. Parmi les billets en prise immédiate avec l’actualité, un photographe raconte son travail à Notre-Dame-des-Landes, un reporter vidéo se demande jusqu’où il est possible de filmer l’insoutenable spectacle de la guerre, deux journalistes vous emmènent visiter les coulisses médiatiques de l’audition de Nicolas Sarkozy dans l’affaire Bettencourt. Un autre regard sur l’actualité, hors format imposé, plus personnel dans le ton et fort intéressant. En lisant ces récits, on mesure l’écart entre leur travail et ce qu’on en perçoit dans le brouhaha infernal des médias. C’est à se demander parfois s’il ne faudrait pas envoyer valser tout ce qu’on fait aujourd’hui pour laisser libre cours à ces récits-là…ou, à tout le moins, leur accorder davantage de place.

10/03/2012

L’affaire de Tarnac vue par David Dufresne

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 13:37

Quand les journalistes arrêtent la course folle du temps des médias, ou plutôt parviennent à s’en extraire aux forceps parce qu’un dossier les passionne, cela donne  » Tarnac Magasin général  » par David Dufresne (Calmann-Lévy), une véritable enquête sur la fameuse affaire de sabotage de caténaires, menée non pas à la recherche d’un scoop ou d’une simple vérité policière,  mais avec la volonté de comprendre en profondeur le dossier et ce qu’il nous enseigne sur notre société.  C’est en tout cas ce que j’ai compris de la remarquable émission Dans le texte (abonnés, mais j’espère que tous les lecteurs de ce blog le sont déjà !) diffusée sur Arrêt sur Images où Daniel Schneidermann reçoit l’auteur. Entre nous, je n’ai pas encore lu le livre mais je vais courir l’acheter. Parce qu’on mesure tout au long de l’interview la qualité du niveau de réflexion développé par David Dufresne sur les travers du métier, le poids du système médiatique, l’emballement de la machine étatique et le funeste impact de tout ce cirque sur notre capacité en tant que public à saisir le sens profond des choses. Chapeau à l’auteur et à Daniel Schneidermann de mettre en lumière des professionnels de haut niveau. Je signale que David Dufresne est l’auteur du reportage Prison Valley, dont j’avais parlé très brièvement ici. Je peux me tromper, mais il me semble que les dérives actuelles vers le toujours plus vite, toujours plus superficiel, divertissant et racoleur sont en train de donner naissance en réaction à un sacré bon journalisme de fond. C’est réconfortant.

03/02/2012

François Lenglet s’explique chez @si

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 22:10
Tags: , ,

Vous pensiez que François Lenglet, le directeur de BFM Business qui figurait dans le panel des interviewers du Chef de l’Etat dimanche dernier, était un économiste ? Loupé. Il a reçu une formation littéraire et ce n’est qu’ensuite qu’il s’est plongé dans l’économie. Vous le preniez pour une « star » ? Encore raté. Il cultive une auto-dérision qui signe la marque des esprits éclairés. Arrêt sur Images l’a reçu sur son plateau cette semaine. Allez l’écouter (payant). Je m’adresse en particulier à ceux qui ont critiqué ses graphiques lors de son interview de Jean-Luc Mélenchon. L’équipe d’Arrêt sur Images le cuisine sur le sujet et il s’en explique. C’est l’occasion de découvrir un bon journaliste économique. Libéral ? Sans doute, mais il refuse d’être enfermé dans un carcan et s’astreint à une vraie discipline déontologique. Au passage, il lance un débat inédit : et si la finance n’était finalement jamais qu’à la botte de la société, même en ce moment ? J’avoue qu’il m’a ouvert des perspectives de réflexion inexplorées. Comme je le soulignais dans un précédent billet, n’en faisons surtout pas une star, on risquerait de l’abimer. D’ailleurs moi-même je m’impose en rédigeant cette brève la sobriété et la mesure, ce qui n’est guère dans mes habitudes tant je suis programmée sur un mode j’adore/je déteste. Et celui-là franchement relève à mes yeux de la première catégorie. Un professionnel à suivre.

02/02/2012

Radio de papier

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 14:20
Tags: ,

Il faut croire que le modèle de XXI et 6 mois fait des émules. France Culture annonce aujourd’hui le lancement d’un magazine trimestriel qui proposera une sélection des meilleurs débats culturels, scientifiques, artistiques et politiques diffusés dans ses émissions.  A partir du 23 février en kiosque et en librairie. La course du papier au-toujours-plus-court-parce-ce-que-les-lecteurs-n’ont-plus-le-temps-de-lire serait-elle en train de céder doucement la place à des publications trapues qui s’inscrivent dans la durée ? Accessoirement, il est amusant d’observer que le web et désormais la radio se diversifient en lançant des projets papier alors même que celui-ci est censé disparaître.  Notez, rendre le papier à sa vocation de pérennité, quand on y songe, ça n’est pas complètement absurde…Il suffisait d’y penser. Le paysage médiatique se redessine de manière fort intéressante ! Affaire à suivre…

17/01/2012

Courroye et le secret des sources des journalistes

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 23:19
Tags: , , ,

Le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, vient d’être mis en examen dans l’affaire dite des fadettes du Monde. Nous avions longuement discuté de la plainte déposée par le quotidien en septembre 2010. Je me souviens qu’à l’époque, les juristes qui fréquentaient ce blog doutaient de l’interprétation à donner à la nouvelle loi du 4 janvier 2010 sur la protection des sources des journalistes. Le billet valait d’ailleurs bien davantage pour la discussion qu’il avait déclenchée (plus de 300 commentaires !) que pour son contenu. On disait que Le Monde bluffait, qu’il s’offrait un coup de pub (d’ailleurs la toile ricanait), que la loi protégeait bien les sources mais ne prévoyait aucune sanction en cas de transgression, qu’en tout état de cause elle ne s’appliquait pas en l’espèce pour des raisons diverses et variées. Il faut croire que si, puisque c’est la deuxième mise en examen dans ce dossier, après celle de Bernard Squarcini. Affaire à suivre…

 

Mise à jour 18/01 à 20h45 : comme l’a fait très justement observer Jules de diner’s room en commentaires 2 et 7, le fondement juridique de la procédure en cours n’est pas la loi de protection sur les sources. Au temps pour moi et merci à Jules de m’avoir corrigée.

02/01/2012

Rosselin enterre La Tribune papier

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 16:52

Alors que le Tribunal de commerce doit se prononcer courant janvier sur les offres de reprise concernant La Tribune, Jacques Rosselin, directeur de la rédaction, a signé ce matin un éditorial dans les pages du journal aux allures de requiem. On pouvait y lire en effet ceci :

 « L’année qui s’annonce sera très riche en actualité : élections présidentielles notamment aux États-Unis, en Russie, en France, suites des printemps arabes et, bien sûr, suite du feuilleton européen qui pourrait connaître de nouveaux rebondissements spectaculaires. Ces périodes mouvementées étaient jadis favorables à la vente des journaux. Elles le sont beaucoup plus aujourd’hui pour le trio TV, radio et web. De fait, cette année 2012 sera sans doute celle de la disparition de la version papier d’un second quotidien national, après France Soir, celle de votre journal, La Tribune. Cinq repreneurs se sont manifestés pour le reprendre et l’un d’entre eux en deviendra le propriétaire à la fin de ce mois. Signe des temps, aucun ne propose à ce jour de conserver le quotidien sous sa forme imprimée ».

Les journalistes l’ont très mal pris. Ils viennent même de voter en assemblée générale une résolution visant à  prier leur directeur de ne plus s’exprimer sur l’avenir du journal dans son éditorial.

01/01/2012

Que faire en 2012 ? Etre fidèle à son rêve…

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 21:53

Eh bien voilà, nous y sommes ! En 2012, je veux dire.

Je sais que c’est l’époque des voeux, mais plutôt que de nous souhaiter des choses que le sort facétieux pourrait bien s’amuser à nous refuser dès lors qu’on les espère, je préfère partager avec vous deux jolies phrases qui m’accompagnent depuis toujours :

« Ne t’attache en toi qu’à ce que tu sens qui n’est nulle part ailleurs qu’en toi-même et crée de toi, impatiemment ou patiemment, ah ! le plus irremplaçable des êtres ». André Gide, Les Nourritures terrestres.

« Ton seul devoir est d’être fidèle à ton rêve ». Modigliani.

Bonne année à tous !

Page suivante »

Propulsé par WordPress.com.