La Plume d'Aliocha

17/01/2009

L’art du titre de presse

Filed under: Comment ça marche ? — laplumedaliocha @ 11:09

L’un d’entre vous m’a demandé il y a quelques temps d’écrire un billet sur les titres de presse. Penchons-nous donc sur cet intéressant sujet. Le titre d’un article doit bien évidemment donner envie de le lire, sachant que son format est limité, ce qui complique l’exercice (combien de titres bien trouvés doivent être abandonnés faute de place ). Il doit aussi exprimer le coeur de l’article le plus fidèlement possible. Voici les 2 catégories de titres telles que décrites dans « Le guide de l’écriture journalistique » de Jean-Luc Martin-Lagardettte, journaliste et professeur de déontologie :

Les titres informatifs : ils contiennent l’essentiel de l’information et doivent être précis en répondant le plus possible aux fameuses questions : qui a fait quoi, quand et comment ? Exemple « Nicolas Sarkozy annonce la fin du juge d’instruction ». Mais qui dit informatif ne signifie pas nécessairement aussi « sage ». L’auteur souligne qu’un journaliste expérimenté doit savoir exprimer l’angle de l’article, son originalité. Ainsi, là où un novice titrera « le voleur pris en flagrant délit » un journaliste plus aguerri écrira : « Le col blanc détournait des millions grâce à Internet »

– Les titres incitatifs : ils révèlent l’esprit de l’article plus que sa matière et s’appuient souvent sur des jeux de mots inspirés de titres de films ou de livres, de solgans publicitaires etc. Par exemple « Marchais : l’adieu aux urnes » de Libération ou le moins heureux « Le cheval d’Amaury sort indemne de l’accident : le cavalier est mort » (oui, je sais, c’est discutable comme approche). On peut utiliser les jeux de mots (grande spécialité de Libération mais aussi du Canard enchainé).

Quelques exemples récents :

« Plan européen : ça passe ou ça Krach » (Libération du 13 octobre dernier)

« Les salariés payés au relance-pierre », et le même jour « Orange voit la vie en rose », « une recherche européenne pas très allègre » , « Sarkozy se fait de la mauvaise grèce »etc (Le Canard du 10 décembre dernier)

Le titre incitatif n’est pas forcément un jeu de mot, il peut aussi répondre à une question : « Bourse, les vraies raisons de l’optimisme », donner un chiffre, livrer une révélation (Le vrai visage de …).

La presse est souvent critiquée pour ses titres que l’on juge racoleurs, parfois provocateurs ou caricaturaux, c’est que nous devons donner envie de lire, ce qui impose d’être dynamique et accrocheur : « Le titre de l’article c’est aussi son visage. Un coup d’oeil suffit pour avoir une idée d’ensemble. C’est pourquoi il vous faudra le soigner particulièrement. Un mauvais titre (ou un titre faible) sur un bon texte est un assassinat, un gaspillage. En revanche, un mauvais texte peut être rattrapé par un bon titre » (Jean-Luc Martin-Lagardette). 

Dans leur admirable livre (malheureusement épuisé) « Le journalisme sans peine » Michel Antoine Burnier et Patrick Rambaud avaient entrepris il y a dix ans de stigmatiser les travers des journalistes : l’utilisation de métaphores contestables, de la novlangue, de jeux de mots plus ou moins pertinents etc. Dénonçant les clichés contenus dans les titres, ils donnent suivant l’esprit du livre (pastiche des ouvrages d’enseignement de langues étrangères) les mauvais conseils nécessaires pour faire un titre contenant tous les travers possibles : l’echo, le remugle, la plaisanterie fine, la chimère. 

L’echo selon eux, c’est le titre issu d’un roman ou d’un film qui va trouver une résonance dans la tête du lecteur. Les plus utilisés : L’année de tous les dangers, Chronique d’une mort annoncée, Dieu existe je l’ai rencontré, Vincent, François Paul et les autres ….Vous voyez ce qu’ils veulent dire ? C’est que vous lisez la presse, ce dont je vous félicite. Evidemment, ces formules sont ensuite légèrement adaptées au sujet traité.

Le remugle, c’est l’utilisation d’une phrase éculée qui n’a pas de sens : Vous avez dit Eldorado ?, la sécheresse du siècle, mythe et réalités etc….

La plaisanterie fine : « elle doit voler bas sans forcément provoquer le rire » soulignent cruellement les auteurs qui citent à ce sujet « Mouillot mouille le RPR »….

La chimère enfin consiste à donner vie à une chose, par exemple « L’écureuil grignote les taux ».

 

Voilà, maintenant que vous connaissez les règles, mais aussi les écueils de l’exercice passons à la pratique. Trouvez tous les titres possibles pour annoncer la réforme de l’instruction ! Vous avez le droit d’utiliser les poncifs les plus éculés et de détourner les phrases célèbres, proverbes, titres de livre etc. Nous allons voir s’il y a de talentueux titreurs parmi vous…Accessoirement, ce billet pourra servir à signaler les meilleurs titres du moment, n’hésitez pas à les citer en commentaires en les sourçant si possible.

 

 

Ajout 19h25 : Puisque nous parlons du choix des titres, allez donc voir cette vidéo sur le site de Libération. Didier Pourquery, directeur délégué de la rédaction revient sur l’actualité de la semaine et explique comment ont été conçues les 3 Unes les plus importantes du journal sur Berri, Gaza, et le procès de l’hormone de croissance. Choix du sujet de Une, de la photo, du titre, il vous explique les réflexions qui ont guidé la rédaction. Excellent document et excellente initiative de Libé que de montrer ainsi le travail qu’il y a derrière ce qui parait souvent aux yeux des lecteurs aussi simple qu’évident. 

Publicités

38 commentaires »

  1. genre: « Sarkozy: Le juge d’instruction aux arrêts » ?

    Aliocha : pas mal, et bravo d’avoir évité le terrible piège du  » le juge d’instruction sur la sellette »

    Commentaire par Javi — 17/01/2009 @ 12:17

  2. réform e du droit : Sarkozy livre ses instructions.

    AAArgh c’est nul!!

    Commentaire par adrien — 17/01/2009 @ 14:08

  3. « Sarko charge les juges d’instruction jusqu’à la décharge »

    Aliocha : un peu trop « initié » pour le grand public

    Commentaire par loz — 17/01/2009 @ 14:21

  4. Bon, dans une presse d’opposition, je verrais bien un: « Sarkozy: défaut d’instruction »

    Commentaire par Zythom — 17/01/2009 @ 14:55

  5. Aliocha : J’attire votre attention sur ce titre que je trouve intéressant : « Crash miraculeux à New-York ». Voilà qui peut donner lieu à une jolie polémique telles qu’on les aime sur un blog. Le terme de crash est-il pertinent ? Un crash, à supposer que c’en soit un peut-il être miraculeux ?
    Bref, voilà un titre discutable mais qui néanmoins atteint son objectif, synthétiser l’info et susciter l’intérêt 😉 http://actualite.aol.fr/galerie-photo-crash-miraculeux-a-new/galerie/2533?photo=1

    Commentaire par laplumedaliocha — 17/01/2009 @ 15:17

  6. Dans une presse spécialisée dans l’informatique: « La fin d’un jeu d’instruction »…

    Commentaire par Zythom — 17/01/2009 @ 15:29

  7. Ou encore: « La Justice bientôt en manque d’instructions »

    Commentaire par Zythom — 17/01/2009 @ 15:36

  8. Et pourquoi pas « Instructions par procuration »?
    Bon, j’arrête…
    Un métier, je vous dis, un métier que de trouver un titre;)

    Commentaire par Zythom — 17/01/2009 @ 15:39

  9. angle grammatical :
    Juge de l’instruction : un article qui redéfinit son indépendance

    angle politique :
    Après la réforme controversée de l’instruction publique, Sarkozy s’attaque à l’instruction pénale

    angle contestataire :
    Nouvelle provoc de Sarko : le proc dirigera l’instruction

    angle informatif :
    Transfert de l’instruction au parquet : inquiétudes sur son indépendance et sur les inégalités d’accès à la défense

    pour référence, le Canard Enchaîné du 14/01/08
    Les procureurs ne manqueront pas d’instructions…

    —-
    dans un autre registre, je me souviens d’un titre de Libé à l’époque où les premiers essais de la fusée Ariane étaient infructueux.
    cette fois-ci, après quelques minutes d’ascension, le lanceur était retombé dans l’océan et le quotidien avait titré :
    « Ariane : la France lance un sous-marin »

    Commentaire par Urbain — 17/01/2009 @ 16:21

  10. Il y a bien sûr les titres purement informatifs, et ceux-là gagnent du terrain, parce qu’il faut qu’un titre soit clair afin d’être repéré par les moteurs de recherche. Les autres, la plupart des types que vous signalez, sont fondés sur l’idée du « clignotement » : il faut qu’il rappelle un truc, et peu importe si cela n’a rien à voir avec le sujet. Quand le lecteur reconnaît une allusion, il aime ça.On peut, comme Burnier/Rambaud, distinguer, mais dans l’ensemble, c’est toujours ce type de « jouissance post-moderne » qui est en cause : le reconnaissance.
    Cela dit, un titre qui reste pour moi l’un des meilleur que j’ai vu, c’est, à la mort de Lady Diana, celui de Libé : « Lady Dies »

    Commentaire par Toto_SRàRien — 17/01/2009 @ 16:34

  11. à propos de « Crash miraculeux », complétons la rubrique « Les titres auxquels vous avez échappé » :

    A New York un A320 se pose sur Hudson River : encore un vol qui tombe à l’eau

    Les rescapés de l’A320 de New York nagent en plein bonheur

    A320 de NY : Roselyne Bachelot annonce que pourtant 7 pistes étaient disponibles

    Commentaire par Urbain — 17/01/2009 @ 16:43

  12. Informatif
    « Fin du juge d’instruction : Comment dépénaliser discrètement les affaires »

    Incitatif
    « Le juge est une flic »

    Commentaire par Gathar — 17/01/2009 @ 16:47

  13. Oulà on s’ennuie ici ! et que pensez-vous de :
    Qui veut la peau du juge d’instruction ?
    Juge d’instruction : mort à l’arrivée
    Réforme de l’instruction : d’un juge l’autre
    Instruction : joyeuses funérailles
    L’incroyable et triste histoire du pauvre juge d’instruction et de son fossoyeur diabolique (Garcia Marquez : l’incroyable et triste histoire de la candide Erendira et de sa grand-mère diabolique)
    Pour la peau d’un juge

    Evidemment on peut préférer les grands classiques :
    le juge d’instruction sur la sellette
    Le juge d’instruction en ligne de mire
    Instruction : chronique d’une mort annoncée
    Les habits neufs de l’instruction

    Allons, je n’ai jamais été une titreuse, je voulais juste vous inciter à plus de fantaisie 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 17/01/2009 @ 17:23

  14. Sarko zigouille l’instructeur

    Commentaire par Denis Ducroz — 17/01/2009 @ 17:57

  15. A propos d’un autre sujet (et j’ai pas trouvé mieux pour le moment) :

    « Darcos plus impopulaire que Fillion… Finira-t-il à l’Elysée ?… »

    Commentaire par Triskael — 17/01/2009 @ 21:33

  16. Pourquoi pas :
    « Le parquet double l’instruction : Sarkozy réforme pieds au plancher »

    Oui, quand on s’ennuie pendant les révisions de partiels, on fait des jeux de mots foireux.

    Commentaire par Léo — 17/01/2009 @ 21:46

  17. Sarkozy commence le siège de l’instruction

    Commentaire par Paul — 17/01/2009 @ 21:56

  18. L’un d’entre vous a vu dans mon observation comme quoi on s’ennuyait une marque de mépris vis à vis des propositions qui m’étaient soumises. Je précise donc que ce n’était qu’une boutade et une invitation à proposer des titres plus accrocheurs. J’ajoute que je n’ai aucun talent en matière de titre donc je réfléchis tout comme vous en m’inspirant des talentueux titreurs de Libé ou du Canard !

    Commentaire par laplumedaliocha — 17/01/2009 @ 22:34

  19. Très intéressant comme article, merci 🙂

    Commentaire par cripo — 17/01/2009 @ 23:12

  20. « Juge d’instruction : Sarkozy anoblit le nom pour mieux abolir la fonction »

    Commentaire par Citoyen mitoyen — 18/01/2009 @ 00:24

  21. Le glaive du prince décapite l’instruction.

    ou

    Justice et concours : pour en finir avec l’instruction

    ou encore

    Le juge d’instruction présumé coupable.

    Enfin, dans la rubrique titre réfusé :
    Juge d’instruction : le coup de pied de l’âne au fondement de la justice.

    Commentaire par Gwynplain — 18/01/2009 @ 00:51

  22. « L’un d’entre vous a vu dans mon observation comme quoi on s’ennuyait une marque de mépris vis à vis des propositions qui m’étaient soumises. Je précise donc que ce n’était qu’une boutade »

    Si la remarque est pour moi, pas du tout ; c’était de l’humour sans émoticône. L’autodérision n’est d’ailleurs que légère, je ne le trouve pas si mal que ça, mon titre 🙂
    Un autre, tant que j’y suis, dans la même veine rigolote :

    « Le parquet mis à neuf, l’instruction débarrasse le plancher »

    Au passage, j’ai toujours cherché à m’imaginer l’ambiance d’une rédaction s’interrogeant sur un titre. J’imagine que ça dépend des situation, mais au Canard, ils doivent quand même parfois bien se marrer. Je me souviens notamment d’un excellent titre du genre « Dalaï-lama, visite officielle… ou one moine show ? »

    Bref, comment choisi-t-on un titre (la vidéo de Libé répond déjà partiellement) ? Qui a le dernier mot, l’auteur de l’article, le rédac-chef…? Peut-il arriver qu’on écrive un article pour coller à une inspiration de titre que l’on trouve bonne, efficace, symbolique ?

    Commentaire par Léo — 18/01/2009 @ 00:57

  23. A propos de la suppression du Juge d’Instruction :

    « L’instruction se passera du Juge »

    « Le Juge d’instruction aux oubliettes »

    « La Justice dépoussiérée »

    « Fin d’une exception française »

    « Sarkozy broie du Juge »

    A propos de l’amerrissage de l’A320 :

    « C’était l’Hudson ou les Tours »

    « Vol United Airlines : Les passagers en sont quittes pour un bain de pieds »

    « Train rentré, il se pose majestueusement sur l’Hudson River »

    « Les passagers sont sains et saufs, l’avion a coulé »

    « Le sang froid du pilote a ému l’Amérique »

    Commentaire par ramses — 18/01/2009 @ 03:23

  24. Bonjour à tous,

    voici un commentaire totalement hors sujet, mais qui me tient à cœur : le journaliste François Clémenceau, chef du bureau d’Europe 1 aux États-Unis, vient de remporter la « coupe de l’info 2009 » du meilleur blog politique.

    Si vous êtes intéressés par la politique américaine, ne le manquez surtout pas, c’est passionnant et c’est par ici :

    http://www.europe1.fr/Entre-nous/blogs-redaction/Le-blog-USA-2008/

    Commentaire par francois — 18/01/2009 @ 10:14

  25. Indépendance le la justice: le juge d’instruction passe la main, le parquet passe la cire.

    Commentaire par Gwynplain — 18/01/2009 @ 10:59

  26. Parquet glissant : la chute des juges d’instruction

    Commentaire par furax — 18/01/2009 @ 18:05

  27. Merci à tous d’avoir participé à ce petit jeu. Je n’évaluerai pas les titres proposés par chacun, vous avez les clefs dans le billet pour mesurer les résultats de vos efforts et je suis par ailleurs mal placée pour donner des notes, comme je l’ai dit, je ne suis pas douée en titres. Simplement, vous avez sans doute aperçu que c’était un vrai talent de trouver un titre original, attractif et signifiant. Au-delà de l’accusation qui nous est faite de racoler, il faut voir surtout dans cet exercice la volonté d’intéresser le lecteur, de susciter sa curiosité et un vrai goût des mots qui donne parfois lieu à des résultats tout à fait savoureux !

    Commentaire par laplumedaliocha — 19/01/2009 @ 12:03

  28. J’arrive en retard sur cet amusant billet qui traite de titres… (c’est le nouveau billet sur l’opacité de l’état qui m’inspire) : « Le titre de Juge d’Instruction déchu »
    Mouais….

    Commentaire par Oeil du Sage — 20/01/2009 @ 10:30

  29. C’est un titre de billet chez Eolas qui m’a donné une idée de titre :

    « Nicolas Sarkozy a prévenu les juges. Un juge averti en vaut deux. Le parquet va-t-il tenir ? »

    (J’ai fait ce que j’ai pu )

    Commentaire par Oeil du Sage — 21/01/2009 @ 15:19

  30. […] user, si cela a du sens. A ce propos, un petit article sympa de la Plume d’Aliocha sur l’Art des titres de Presse , et un autre bourré d’exemples croustillants, sur les jeux de langage de Libération, […]

    Ping par Mauvais Goût journalistique | Les fables du Robinet — 03/04/2013 @ 14:17

  31. […] L’art du titre de presse […]

    Ping par Chaine éditoriale | Pearltrees — 16/05/2014 @ 08:48

  32. […] 3 Unes et titrailles. L’art du titre de presse. L’un d’entre vous m’a demandé il y a quelques temps d’écrire un billet sur les titres de […]

    Ping par Semaine de la presse | Pearltrees — 04/12/2015 @ 16:41

  33. Je trouve que c’est vachement nul, on s’en fou clairement du français vive le congo et vive l’amérique et la bouffe

    Commentaire par Yougmalali — 16/05/2017 @ 09:29

  34. Bonjour, je m’appelle Joania et je vit au Congo j’aime voyager, tuer et manger du poulets c’est ma passion JE KIFF vive le congolais nik marine le pen !!!

    Commentaire par Yougmalali — 16/05/2017 @ 09:32

  35. je te baise joaniabj je mappelle sofian jaime bien les arabe parce que jen suis un et je te baise joania

    Commentaire par ilies — 16/05/2017 @ 09:39

  36. Moi c yunous j’aime la turqui c tro bien j’ai des énorrrrrme sourcil endirai des baret de chit

    Commentaire par Yonszaf — 16/05/2017 @ 09:40

  37. Moi c sofiane des dent de ouf je kiff sa et je baiz des mere souvent

    Commentaire par sofiane — 16/05/2017 @ 09:42

  38. Je suis désolé de ce comportement

    Commentaire par Jesaispas — 16/05/2017 @ 11:22


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :