La Plume d'Aliocha

12/02/2013

Le Pape, Hollande et le reste…

Filed under: Réflexions libres — laplumedaliocha @ 21:42
Tags: , ,

Nous avons appris hier la décision du Pape de renoncer à sa charge. Du coup, j’ai survolé quelques articles. Et j’ai frissonné. Ainsi donc, on traite cet événement là comme n’importe quel autre ? Certains en plaisantent, même. On dit que François Hollande aurait lancé « nous ne présentons pas de candidat », tandis qu’une ministre aurait twitté qu’elle n’avait pas été consultée avant la décision. Quant aux Femen, elles se sont fait remarquer. On est prié d’applaudir devant tant de décoiffante et libératoire modernité. Ou moderne liberté, les deux conviennent. En tout cas, des femmes nues à Notre-Dame qui saluent la renonciation du Pape, c’est le signe incontestable de l’avènement d’un monde meilleur. Demain, ou après-demain au plus tard.

Quelque chose me dérange singulièrement dans le traitement de cette information et les réactions qui l’accompagnent. Pas ce qui interpèle Daniel Schneidermann chez @si, quoique son analyse soit intéressante. Il voit dans les médias une sorte de nouvelle église, il n’a pas tort. En ce qui me concerne, le problème est ailleurs. Il me revient en mémoire l’incroyable déférence éblouie de la presse sur nombre de sujets, au hasard le lancement d’un produit Apple. Du coup,  je ne puis m’empêcher de faire la comparaison entre les deux. Les plus érudits en matière biblique songeront sans doute au veau d’or. Je ne vais pas jusque là. Simplement,  je m’étonne que notre société se dise laïque, quand elle n’a fait en réalité que remplacer un dieu barbu, par quelque gourou commercial qui change au gré de la mode. Et si j’observe plus particulièrement la réaction de notre gouvernement de gauche et d’une partie de la presse, je souris en songeant que ceux-là sont debout devant la religion, mais à genoux devant tant d’autres choses. Notez, quand on se traine aux pieds de la consommation, ce libéralisme mis à la portée des caniches,  il est de bon ton de déboulonner les vieilles idoles, histoire de se prouver qu’on est libre. Mais libre à quel point et au regard de quoi, là est peut-être la question….

Publicité

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.