La Plume d'Aliocha

28/05/2009

Humour masculin

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 18:01

Allons bon. Mon dessinateur favori vient de m’envoyer l’oeuvre reproduite ci-dessous. Imaginez vous que j’étais plongée dans un épineux problème de droit boursier (non, il n’y a pas de jeu de mot, je vous vois venir), lorsque j’ai reçu la chose. Et j’ai beau avoir l’esprit souple, la transition était trop rude pour moi. Diable, quelle actualité entendait-il bien illustrer avec ce dessin ? « T’inquiète, me répond-il, tes lecteurs masculins comprendront ». Comme si on parlait ainsi à sa rédactrice en chef. Bref, j’ai fait une petite recherche sur le soi-disant buzz du moment et je mets en lien un article du JDD pour les lectrices qui, comme moi ne connaissent pas Clara Morgane, ainsi que pour les éventuels lecteurs qui auraient loupé l’info.  Viol société

21/04/2009

Jamais sans ma cagoule !

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 12:41

decret-cagoule

01/04/2009

Aliocha enfin dévoilée !

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 14:53

Certains commentateurs ont cru judicieux de provoquer mon dessinateur, espérant lui soutirer un dessin me représentant dans le plus simple appareil. N’est-ce pas Ferdydurke, Tschok, Oeil-du-Sage ? Malheureusement pour eux, la censure fait rage dans la presse actuellement. Ils en seront donc pour leurs frais…enfin presque !

aliocha-enfin-devoilee

28/02/2009

L’arroseur arrosé…

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 11:41

Et pour ceux que la discussion sur la crise de la presse ennuie, voici un dessin pour les distraire.aliocha-copie

03/01/2009

Vitale impertinence

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 11:05

Voilà une exposition à ne pas rater ! Elle s’appelle « Permis de croquer » et rassemble  26 dessinateurs de presse à travers le monde autour de 5 thèmes : affaires d’Etat, portraits de puissants, choc des cultures, SOS Terre, délit d’humour. Ces journalistes se sont réunis en 2006 au sein d’une fondation lancée par notre célèbre Plantu qui s’appelle Dessins pour la Paix. L’idée ? Montrer que le dessin de presse peut concourir à la paix en fustigeant les intolérances.

permiscroq

« A l’heure ou d’aucuns avancent l’idée d’un relativisme culturel à l’aune duquel devrait être pondérée la liberté d’expression, il est crucial de faire le pari que, partout dans le monde, la démocratie et l’émancipation seront toujours préférées à la dictature et à l’obscurantisme, et de rappeler qu’il n’est d’acte plus moderne que celui qui consiste à accorder la parole à ses contradicteurs, prélude indispensable à de véritables débats philosophiques …et démocratiques. En somme, il s’agit de poursuivre le combat séculaire de celui qui affirmait : « je ne partage pas vos idées, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez les exprimer ». (Kofi Annan, président d’honneur de la fondation).

Les 250 dessins exposés sont autant de démonstrations d’impertinence. Un exercice salutaire mais dont on peut se demander s’il n’est pas en sursis. Bien sûr on se souvient de l’affaire des caricatures de Mahomet. Il n’y a pas que cela. Plantu estime que le dessinateur de presse est le baromètre de notre liberté d’expression. Il a raison, quand nous les journalistes de plume sommes trop sages, le coup de crayon de ces dessinateurs ouvre d’indispensables espaces de liberté. Le problème, c’est qu’en France les difficultés de la presse réduisent leur champ d’expression, notamment parce que les éditeurs sont de plus en plus frileux. Et ce n’est rien bien sûr à côté du sort réservé à ceux qui font profession d’impertinence dans des pays qui n’apprécient guère l’humour corrosif du dessin de presse. Ainsi, l’un de mes préférés, l’algérien Ali Dilem est victime régulièrement de menaces de mort, poursuivi dans plusieurs dizaines de procès et cumule les peines de prison, pour l’instant inappliquées.

On ne s’en rend pas toujours compte dans notre pays, mais la liberté d’expression y est presque aussi en danger que dans les Etats intolérants, simplement, la menace est plus insidieuse car les enjeux sont économiques et la censure invisible. Il faut donc défendre ces journalistes. Tant que j’y pense, j’étais surprise hier en visitant l’exposition de n’apercevoir que des visages concentrés se penchant avec le plus grand sérieux sur les dessins exposés. N’oubliez pas de rire ! C’est vrai que les sujets sont graves, mais ils sont traités avec humour, un humour qui rime avec liberté, liberté de penser, liberté de refuser toutes les formes d’intolérance, alors riez.

Et si vous avez un peu de temps en sortant pour flâner dans le quartier du Marais, je vous recommande deux lieux que j’aime beaucoup. D’abord il y a la maison européenne de la photographie qui expose des photos d’artistes et de reporters. Le lieu est agréable, peu fréquenté et les expositions de qualité. Ensuite, faites un détour, surtout si vous avez des enfants, par un endroit aussi inattendu que passionnant : le musée de la magie. Dans les sous-sols d’un très ancien bâtiment du marais, vous y serez sans doute accueillis par un homme impressionnant à la voix de stentor qui vous guidera à travers cet univers aussi kitsch que suranné. Ne vous attendez pas à ce qu’on vous livre les secrets des grands magiciens, ce sont des mystères jalousement gardés. En revanche, le musée présente  plusieurs objets qui expliquent le mécanisme de l’illusion, en particulier celui de l’illusion d’optique. Dans un monde dominé par la communication et le marketing, apprendre comment notre regard peut nous leurrer sur la réalité est tout à fait intéressant !

15/12/2008

Madoff (2), l’assourdissant silence

Filed under: Dessins de presse,Eclairage — laplumedaliocha @ 16:53

dessin-xav-financesAmusant. Je viens de faire un tour sur le site du gendarme boursier français pour savoir s’il réagissait au scandale Madoff. Rien, silence radio.

Idem à la FBF (Fédération des banques françaises) et à la Banque de France.

Même topo à l’Association française de gestion (AFG). C’est pourtant l’association qui regroupe tous les professionnels de la gestion d’actifs.

Etrange silence, vous ne trouvez pas ? C’est comme ça depuis le début de la crise des subprimes, personne ne s’exprime officiellement, tout se passe en sous-main, on discute, on négocie, on rancarde les journalistes en off dans le meilleur des cas. Il faut dire que tout le monde a peur, les acteurs financiers bien sûr, mais aussi les régulateurs et dans une certaine mesure les politiques. Et quand les puissants ont peur, ils se taisent.

Et puis mon amie la com’ n’aime guère les mauvaises nouvelles, dès lors, si elle n’est pas obligée de parler, elle s’abstient. Or, en l’espèce, elle doit considérer que c’est aux américains de se débrouiller, même si la France est touchée. Ce qui est drôle, c’est que depuis vendredi matin, c’est la panique à Paris, dans les banques, chez les gérants, les avocats, les grandes fortunes, sans doute aussi du côté des régulateurs. Tout le monde est sur le pied de guerre, mais dans la discrétion la plus totale. Voilà qui illustre une fois de plus une situation que les journalistes connaissent bien : plus un dossier est grave, moins on communique. Mais il y a plein d’articles me direz-vous. En effet, il y en a beaucoup, mais contiennent-ils beaucoup d’informations, ça c’est une autre histoire…

Taisons-nous aussi et laissons les rois du monde discuter tranquillement de leurs petites affaires. Chuuuuuut !

25/11/2008

On ne plaisante pas avec la déontologie

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 23:40

Ramses nous a signalé il y a quelques jours l’affaire de la photo retouchée par Le Figaro. Vous vous souvenez ? Le journal avait cru bon d’effacer la bague de Rachida Dati parce qu’il trouvait qu’elle se voyait trop. Pauvre ministre qui prend le soin de se parer de bijoux et que des journalistes dépouillent sans considération pour ses efforts ni pour leurs règles d’éthique ! Le problème en effet, c’est qu’en matière de presse, une photo c’est une information, ça ne se retouche pas. En principe. Car l’arrivée de Photoshop a créé bien des tentations…C’est si facile. Enfin, facile, ça dépend pour qui. Ramses avait aussi dégoté un peu plus tôt une autre photo bidouillée. Celle-ci montrait le Président de la République affublé de trois jambes, les siennes plus une de son garde de corps. Eh oui, le retoucheur maladroit  avait pensé à effacer le buste et la tête du personnage qui gâchait la photo, mais pas sa jambe en bas du cliché. Vous me direz, offrir une troisième jambe à un président aussi actif, c’est pas bête comme symbole, l’ennui, c’est que ce n’est pas conforme aux règles du journalisme. Rappelons donc ici qu’on ne touche pas à une photo de presse, on ne la trafique pas, on ne la retourne pas, on ne l’arrange pas non plus. Tout au plus peut-on la recadrer et en améliorer les contrastes, c’est tout. dessin-presse-figaro-web

21/10/2008

Un peu d’oxygène

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 15:30

Bon, mon dessinateur favori vient de m’appeler pour me dire qu’on ne pouvait pas décemment infliger la lecture d’un article de 12 567 signes à des Internautes, que c’était parfaitement inadmissible, contre nature, répulsif, que j’allais être condamnée à l’errance et à la solitude, inscrite sur la liste noire des blogueurs souffrant d’incontinence verbale, vouée aux gémonies. Il n’a pas tort. C’est ce que je me suis dit en découvrant le blog d’Eolas. « Mon Dieu, cet avocat est fou, il écrit trop long, personne ne peut suivre, l’internaute est trop nerveux, impatient, zappeur ! ». Et pourtant ses lecteurs suivent….C’est dire qu’il faut toujours résister aux modes et aux préjugés, tout en se gardant de sombrer dans l’arrogance. Difficile exercice. J’admets que j’ai été trop longue et je vous offre ce dessin pour une détente bien méritée. 

 

03/10/2008

Le dessin du jour…

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 15:13

30/09/2008

Rions un peu…..

Filed under: Dessins de presse — laplumedaliocha @ 16:26

« Page précédentePage suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.