La Plume d'Aliocha

19/05/2015

Le syndrome de la chariotte du diable

Filed under: Affaire Kerviel,Coup de griffe,Justice — laplumedaliocha @ 09:10

Vous souvenez-vous de cette scène hilarante des Visiteurs dans laquelle  Christian Clavier qui arrive tout droit du Moyen-Age se retrouve face à face avec la camionnette des postes sur une route de campagne et s’écrie à l’attention de Jean Reno « Messire, Messire, un Sarrasin dans une chariotte du diable » ? C’est à peu près le sentiment qu’exprime la défense de Jérôme Kerviel – et tous ceux qu’elle entraîne avec elle – lorsqu’elle est confrontée à certaines questions techniques. Une clause de confidentialité dans un contrat de travail est perçue et présentée comme sorcellerie. La mise en place d’un dispositif destiné à empêcher la fuite d’une information privilégiée se transforme en « prise d’otage » témoignant de l’immense scandale qui est en train de se dérouler sous nos yeux effarés. Le spectateur familier du droit des affaires et pas assez haineux de la finance pour se laisser emporter dans n’importe quel combat se retrouve alors dans la peau de celui qui subodore que la chariotte du diable n’est sans doute rien d’autre que la camionnette des postes, que le Sarrasin est un fonctionnaire certainement très sympathique et en tout cas sans aucune intention belliqueuse et que l’écu appartient à la grande famille dont l’origine remonte aux PTT.

Hélas nous voyons depuis hier que le système médiatique relaie le grand cris d’alerte « attention, un Sarrasin dans une chariotte du diable ». Et le système, embourbé dans l’ornière où on l’a entraîné, s’interroge : le sarrazin peut-il changer le cours de la justice, la chariotte va-t-elle renverser Goliath ? Que pense Goliath de la chariotte ? Et David ? Et les experts en chariotte du diable ? Dans ces conditions, il est assez difficile – voire impossible – d’avancer l’hypothèse que la chariotte du diable pourrait en réalité n’être qu’une très classique camionnette des postes.

Surtout que les politiques s’en mêlent et commencent à brandir la chariotte du diable comme la preuve que le méchant Goliath n’est pas un banquier mais un ennemi de l’intérieur. Les voilà qui, de droite comme de gauche, saluent David de les avoir alertés sur le danger des chariottes tout en rêvant des électeurs que ce noble combat contre les chariottes va leur permettre de remporter.

On s’en voudrait de gâcher la fête avec notre camionnette de la Poste.

Advertisements

117 commentaires »

  1. Collabo ! Chienne de garde du capitalisme sauvage ! Valet de la finance !
    (Voilà, comme ça c’est fait, on peut passer au fond. Sinon, je me disais que c’était amusant comme ceux qui ont une tendance à voir du complot partout et, partant, à prêter aux comploteurs des capacités de dissimulation et de manipulation extraordinaires, sont grosso modo les mêmes qui trouvent inconcevable que Kerviel tout seul ait pu dissimuler en interne ce qu’il faisait).

    Commentaire par VilCoyote — 19/05/2015 @ 09:28

  2. @VilCoyote : ah, ça c’est bien observé, je n’y avais pas pensé !

    Commentaire par laplumedaliocha — 19/05/2015 @ 09:29

  3. Une fois encore les journalistes vont se laisser abuser. Non d’un petit bonhomme, Kerviel a avoué…

    Commentaire par chandernagor — 19/05/2015 @ 10:01

  4. Bonjour Aliocha
    J’ai acheté et lu votre livre « enquête sur un séisme financier », qui me laisse toujours convaincu que J Kerviel est coupable mais qu’il n’est pas le seul et que la SG savait et laissait faire. Mais comme vous l’écrivez « la place est sauvée » .
    Lambda

    Commentaire par Lambda — 19/05/2015 @ 10:10

  5. Je ne crois pas que la banque savait. En revanche, la fraude n’est sans doute pas dans sa culture et son système de contrôle était nul. Du reste la SG a été condamnée à une amende pour cela.

    Commentaire par chandernagor — 19/05/2015 @ 10:14

  6. Excellent ! Merci

    Commentaire par Martine s — 19/05/2015 @ 12:37

  7. Comme Chandernagor, je pense que l’on sous-estime gravement l’incompétence des banquiers…

    Commentaire par Aristote — 19/05/2015 @ 13:11

  8. Oui, merci Aliocha !
    Vous savez que certains disent même de vous que vous seriez de … droite. Abomination de la désolation !

    @Aristote
    Incompétents les banquiers, je ne suis pas sûre, aveugles oui. A SGCIB en pleine bulle ils étaient tous le nez dans le guidon à la course de qui ferait le plus de fric (enfin, pas en gamblant 50 milliards!). Et puis c’est curieux mais en fait il n’y a pas vraiment sur les marchés la culture de la fraude plutôt celle de l’erreur (en particulier informatique), contrairement par exemple au réseau bancaire où là on fait très attention p.ex. à ce qu’un employé n’aille pas siphonner des comptes dormants.
    En passant, l’incompréhension des gens face à cette affaire vient surtout qu’ils croient connaître le système grâce à l’expérience (souvent tendue bien sûr) qu’ils ont dans leur agence bancaire, et aussi à l’autre bout d’une vision fantasmée à la Wall Street de la Grande Finance.

    Commentaire par Maelle — 19/05/2015 @ 13:48

  9. Petite interview accordée hier à Atlantico : http://www.atlantico.fr/decryptage/jerome-kerviel-retour-fantasme-conspiration-dementi-faits-nicolas-goetzmann-2148565.html?yahoo=1

    Commentaire par laplumedaliocha — 19/05/2015 @ 13:48

  10. Bonjour Aliocha,

    Je m’étonne (une nouvelle fois?) de voir nombre de vos collègues entonner, une fois de plus, les trompettes du complot ou de l’erreur judiciaire ou de l’invasion des extra-terrestres (aucun n’a relié ces faits avec le « réchauffement climatique » mais ça ne saurait tarder, et puis, coco, tu sais, ça, ça fait vendre!!!) sans aucune précaution élémentaire. Remarquez, l’autre jour, deux articles dans le même « grand » hebdomadaire national, qui relataient l’exécution du ministre de la défense nord-coréen, mentionnaient que cette dernière pour l’un, avait été fait au canon anti-aérien, pour l’autre au missile anti-aérien. Sans être spécialiste et avoir fait un Master en DCA (Défense Contre Avion) à Sciences-Po ou dans une école de journalisme, convenez avec moi qu’il existe une légère différence entre ces deux moyens. Il n’y a même plus de cohérence dans les annonces!!! C’est vraiment la fête du s… dans les rédactions.
    Les politiques sont sur une pente identique de médiocrité. Il sont tout simplement pitoyables à courir ainsi après la renommée médiatique. Qu’ils commencent à faire le ménage dans leurs rangs avant d’aller voir ailleurs si c’est propre. Peut être seront-ils plus écoutés et respectés Etonnez-vous, ensuite, que les citoyens boudent les urnes et les kiosques. On récolte ce que l’on sème. Maintenant, nous sommes au pays d’Astérix et les petits sont toujours les gentils contre les méchants grands (normalement mais il existe des exceptions). Pour ma part, les échos que j’ai pu avoir des procès sur ce sujet montrent surtout que Jérôme Kerviel s’est très mal défendu et a surtout desservi sa cause. Il l’a payé au prix fort. Je reste personnellement très réservé quant à « l’innocence » de la SG mais sur ce point, rien de tangible n’a pu être produit et c’est ce que les tribunaux ont avant tout constaté. Sans être un expert au plan juridique, je vois mal comment une révision peut être ordonnée uniquement à partir des « états d’âmes » d’un enquêtrice. Les vendeurs de papier pourraient simplement rappeler ce fait.

    Bonne fin de journée

    Commentaire par H. — 19/05/2015 @ 17:17

  11. Tristesse…

    @ VilCoyote :
    « (Voilà, comme ça c’est fait, on peut passer au fond. Sinon, je me disais que c’était amusant comme ceux qui ont une tendance à voir du complot partout et, partant, à prêter aux comploteurs des capacités de dissimulation et de manipulation extraordinaires, sont grosso modo les mêmes qui trouvent inconcevable que Kerviel tout seul ait pu dissimuler en interne ce qu’il faisait). »

    Nonobstant le fond entre parenthèse et l’écume en gros plan, il est tout aussi amusant de constater que parmi ceux qui accusent Kerviel d’être le principal responsable de ces dérives [euphémisme quand tu nous tiens], figurent les dépositaires de l’anathème « Complotistes ! » [en tout cas, ils en voient au moins autant que ces derniers doivent imaginer de complots]. Les mêmes qui demandent des preuves de je ne sais trop quel complot sont les premiers à accuser/insinuer/diffamer à tort et à travers. Il suffit de lire ici comment peut être reçu le témoignage d’une des principales enquêtrices de la brigade financière chargée de cette affaire [sans modération a posteriori]. So what ?

    J’ose espérer que vous ne vous faites pas votre propre opinion à l’aune de ces analyses de basse-cour.

    @ Aliocha :
    « ah, ça c’est bien observé, je n’y avais pas pensé ! »
    Vous n’êtes pas sérieuse ?

    Que vous déploriez des délires médiatiques, je le comprends. Mais que vous reposiez une contre-argumentation sur « le syndrome de la chariotte du diable » dépasse mon entendement. Si l’on en est réduit à ça, je rappelle que si l’on voit aujourd’hui Mme Orange sur les plateaux télévisés à propos de l’affaire Société Générale – Kerviel, vous occupiez cette même place la veille.

    Dans un tout autre registre, l’analogie qui me vient à l’esprit est celle du Front National qui surfe sur le « hors-système »… quand son meilleur représentant de commerce est justement la petite lucarne. Que médias mainstream et politiciens de carrière se livrent à ce petit jeu de double manipulation, il y va de certains de leurs intérêts. Mais que des personnes ayant une prétention intellectuelle (journalistes, citoyens, etc…) s’y adonnent va à l’encontre de cette ambition.

    Au final, il existe ce témoignage oui ou non ?! Questionne-t-il les moyens et l’impartialité de l’enquête de façon inédite, oui ou non ?!

    Pour mémoire, vous avez développé votre thèse sur la base des compte-rendus des procès, que vous avez suivi. Vous avez suffisamment argué de leur bon déroulement au regard de l’ignorance des masses & de votre connaissance du sujet pour ne pas ignorer le sérieux problème qui se pose.

    Je cite enfin le député M.Galut : « Dans les heures qui viennent, cette commandante de police va devenir une cible pour toute une série de gens. » Cela n’a pas raté.

    @ Maelle :

    Vous exigez des preuves tout en prononçant des accusations malveillantes.
    Vous dénoncez le bouillonnement médiatique tout en basant vos dires sur l’écume de ce dernier.
    Vous regrettez les fantasmes dont serait victime la sphère financière tout en nous abreuvant des vôtres.

    Dans ces conditions, pardonnez-moi d’être sur la réserve considérant l’hybris qui vous anime.

    « Vous savez que certains disent même de vous que vous seriez de … droite. Abomination de la désolation ! »
    ?!
    Il faudrait être aveugle pour ignorer que le blog d’Aliocha est de tendance conservatrice et, plus généralement, de droite. Ce qui n’est ni une tare, ni une honte.

    Commentaire par Un passant — 19/05/2015 @ 17:48

  12. @ Un passant

    Des accusations malveillantes, à l’encontre de la policière, je présume ? Et bien excusez-moi de m’interroger sur la raison pour laquelle elle a attendu aussi longtemps pour parler. J’ai lu qu’elle venait en effet de quitter la police. Elle pense avoir été manipulée par la SG : il est tout aussi raisonnable de penser qu’elle pourrait l’être précisément en ce moment par le  » camp Kerviel » ou du moins indirectement par sa com’.

    J’exige des preuves, et bien oui ! Parce que vous ne pensez que lorsqu’on porte une accusation dans un Etat de droit, comme vous dites, il en faut, des preuves ! Pas des impressions, des rumeurs, des opinions, des élucubrations. Pour l’instant toutes les preuves accusent J. Kerviel. Il a en plus avoué dans un premier temps, même si bien sûr aveu ne vaut pas preuve.
    Et puis si quelqu’un pouvait aussi m’expliquer ce qui a bien passer par la tête des dirigeants de la SG pour risquer 50 milliards, ca me ferait plaisir aussi ! Du LSD peut-être ?

    Je ne sais pas quelle hybris m’anime, eclairez-moi, mais en tout cas je vois bien la demesure qui animait Jérôme Kerviel!
    Ce que je vois bien aussi, c’est l’espèce d’hystérie complotiste (je pense ici à Mediapart, ca y va en ce moment les loufoqueries en tout genre autour de l’affaire Kerviel sur leur blog!) qui saisit pas mal de gens. Pour être sincère, ce que cela dit de mon pays, de mes concitoyens, ça me fout vraiment les jetons, je n’en reviens pas.
    Au RU, le rogue trader d’UBS K. Adoboli a été condamné pour quasiment les mêmes faits avec 2 milliards de dollars de perte quand même, et il n’y a pas tout ce bazar. D’ailleurs quasiment aucun journaliste français en parle de ce trader, et pourtant ils sont nombreux ceux qui radotent que, oh la la, c’est impossible pour une banque de perdre plusieurs milliards à cause d’un seul individu ….

    En tout cas je ne sais pas s’il faut être de droite pour trouver tort à JK, mais je vois bien en effet une certaine demagogie populiste à l’oeuvre dans tout ça. Et celle-ci on la retrouve aussi à l’autre bout …

    Commentaire par Maelle — 19/05/2015 @ 18:38

  13. C’est encore Gilles Devers qui en parle le mieux: « Le Kerviel circus est reparti pour un tour. Cette fois-ci, c’est Mediapart qui met un sou dans la machine ! Je ne connais pas l’agence de com’ de Kerviel, mais franchement les marchands de lessive devraient la recruter….Et toute la presse rebondit… ce qui est quand même inquiétant sur le sens critique de nos excellents amis journalistes ! En récidive et en bande organisée… » (http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2015/05/19/kerviel-le-delire-anti-justice-est-reparti-pour-un-tour-918264.html)
    Les nullissimes qui paradent dans les médias seraient bien inspirés de le lire.

    Bonne soirée

    Commentaire par H. — 19/05/2015 @ 18:51

  14. Merci H. d’avoir signalé ce papier.
    Les commentaires qui le suivent sont aussi très intéressants, ca fait du bien de ne pas toujours avoir l’impression d’être au café du commerce. Certains des intervenants soulignent notamment à très juste titre les dangers que fait courir à chacun d’entre nous qui pourrait être un jour victime d’une escroquerie la jurisprudence Kerviel.

    Commentaire par Maelle — 19/05/2015 @ 19:16

  15. @Maelle
    J suis entièrement d’accord avec ce que vous écrivez et je ne suis pas de droite… Les fouilles merde de Médiapart voient des complots partout et ne font que flatter la fibre populiste qui règne parmi nos concitoyens. On est bien au village d’Astérix où les petits gaulois ont toujours raison des méchants romains !

    Commentaire par chandernagor — 19/05/2015 @ 19:19

  16. KERVIEL, c’est le fonds de commerce du journaliste fainéant. Les sujets méritant enquête et réflexion ne manquent pas, que ce soit en France ou à l’étranger. KERVIEL, ça lui tombe tout cuit dans le bec, ça coûte rien, et vu le vent que ça fait à chaque fois, je suppose que ça fait toujours vendre. Il y a longtemps, j’ai envisagé de m’abonner à Médiapart… il y a longtemps…. longtemps….

    Commentaire par LAGUN — 19/05/2015 @ 19:40

  17. Ce qui est fascinant à ce stade, c’est la déformation incroyable qui donne à penser que les médias soutiennent en bloc Kerviel. C’est faux. Le clan Kerviel est tricard auprès de quasiment toute la presse, tant il a épuisé sa crédibilité et achevé de détourner même les plus patients. Il ne reste donc à peu de chose près que Plenel pour les écouter et les relayer. Mais une fois que Médiapart a parlé, les autres répètent, d’où cette impression d’emballement unanime. En réalité, depuis hier, j’ai parlé à de nombreux confrères qui connaissent bien le dossier, ils sont sidérés, je dis bien sidérés, par le manque total d’intérêt journalistique de Mediapart dont ils disent qu’il se fourvoie. Seulement voilà, comme toujours, ceux qui savent et n’ont pas d’intérêt particulier à s’exprimer, se taisent. Et la folie prospère en partie grâce à ce silence. C’est passionnant à observer, mais c’est aussi terrifiant.

    Commentaire par laplumedaliocha — 19/05/2015 @ 20:11

  18. @ Maelle :

    « J’ai lu qu’elle venait en effet de quitter la police. »

    Vos sources à ce propos m’intéressent beaucoup.

    @ Aliocha :
    Ce qui m’inquiète, c’est que vous portiez un intérêt si prononcé au simulacre de bonne ou mauvaise presse dont bénéficierait « le clan Kerviel » (je vous cite). Nous sommes alors pleinement dans cette sorte de combat idéologique low cost dénoncé par M.Schneidermann. Fort ennuyeux, car on ne voit plus d’information… mais une bataille où l’enjeu porte principalement sur une crédibilité et des égos ; l’affaire judiciaire devenant une toile de fond, sur laquelle on ne veut surtout plus se pencher.

    Commentaire par Un passant — 19/05/2015 @ 20:44

  19. Tiens, comme la petite musique du « Kerviel Circus » me plait bien, je remet un sou dans le Kerviel-Jucke-box !…

    Alors comme ça, « les fouilles merde de Médiapart » nous font un tour d’illusionniste et nous sortent un nouveau témoin de leur chapeau ?… Sont quand mêmes forts de nous refaire le tour Kerviel et encore arriver à relancer le refrain avec ça !

    D’un autre côté, on ne peut pas enlever aux fouilles merde de Médiapart que les merdes qu’ils nous sortent de leur chapeau sont toutes bidons… et c’est pas Kahuzac et consorts qui vont le contredire.

    Au fait, vous saviez qu’il existait une variante au « syndrome de la chariotte du diable », celui de « la marmotte des montagnes » : La SG ne savait rien des agissements de son jeune trader… Mais bien sûr, et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu…. » 😉

    Commentaire par Oeil-du-sage — 19/05/2015 @ 22:45

  20. Comme insider, jeu sait, top secret de son inconscient, que Jérome va rentrer gentiment à la maison, le Front National, le seul coffre fort constamment psychanalysé à ciel ouvert. Back to the futur !

    Commentaire par legrandjeu — 19/05/2015 @ 23:07

  21. A votre service @ Passant, entre autres sources, c’est au paragraphe 3
    http://www.lesechos.fr/finance-marches/banque-assurances/02173607884-affaire-kerviel-lenquetrice-charge-la-societe-generale-1120222.php

    Commentaire par Maelle — 20/05/2015 @ 08:22

  22. @ Aliocha

    Quand je vois Ruth Elkrief sur BFM ou M.-O. Fogiel sur RTL dérouler le tapis rouge sans apporter aucune contradiction à David Koubbi, je me dis que ces deux-là doivent être bien ignorants en effet ! Et que penser du commentateur sur France info (son nom m’échappe) qui dit qu’en dépit des procès, lui en son petit for intérieur est convaincu que la SG ne pouvait pas ne pas savoir.

    Ceux qui savent se tairaient, dites-vous, mais pourquoi donc ? Plenel serait-il devenu intouchable depuis Cahuzac ? Ces journalistes, ça leur fait mal aux fesses de donner l’impression de « soutenir » une banque ? Ont-ils peur de se mettre à dos une grosse partie du public ? Ou encore par flemme …. Je constate en effet que Le Figaro p.ex. parle assez peu de Kerviel, je ne doute pas un instant que ce soit un choix de leur part.

    Cela m’énerve vraiment qu’on ne prenne pas la peine d’expliquer aux gens ce qui s’est passé, ou tout simplement de piéger dans leurs contradictions les pro-Kerviel. OK,les gens want to believe, mais ce ne sont pas des lapins crétins !
    Un exemple énorme : J.-L. Mélenchon qui affirme sans sourciller que la SG a mis les 5 milliards à venir de la part de JK sur son bilan comptable ! http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/06/20/kerviel-est-innocent/ Pour ceux qui auraient la flemme de lire ce galimatias divertissant, c’est dans le paragraphe « comme Kerviel est un voyou ». Il y a d’autres âneries mais là c’est facile d’aller voir dans les comptes publics de la SG que c’est faux ! Et personne ne lui dit qu’il contrefait la vérité !

    Cette attitude des medias est à mes yeux extrêmement dangereuse, car (je sais, je radote) elle favorise une démagogie populiste très, très malsaine.

    Commentaire par Maelle — 20/05/2015 @ 08:56

  23. Bonjour chère hôtesse, bonjour les amis.
    Pour aller vite, Passant exprime bien ma pensée. Merci à lui.
    Juste une remarque sur: »Une clause de confidentialité dans un contrat de travail est perçue et présentée comme sorcellerie ». Ben , non, justement. Et il faut être bien mal au courant des pratiques managériales à haut niveau pour imaginer que ces cadres n’avaient pas déjà signé cette clause depuis longtemps (à leur recrutement, évidemment).Alors quoi? Et bien je pense, pour l’avoir vécu dans d’autres occasions, qu’ils ont signé, sous la pression de l’affaire Kerviel, « on lave son linge sale en famille, sinon.. ».
    Madame Lenoir a pu ainsi enquêter sur du linge bien lavé et repassé. C’est comme ça que ça se passe dans les grosses boites. Il y a des cycles de formation de gestion de crise.

    Commentaire par araok — 20/05/2015 @ 09:10

  24. @Maelle : je sais, mais c’est un travers que décrit notamment Gérald Bronner dans la démocratie des crédules : http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rald_Bronner . Ne parlent dans les médias que ceux qui ont intérêt à s’exprimer, or démentir des âneries prend du temps et ne rapporte pas grand chose. Du coup, la place est libre pour un condamné qui se défend, un média qui déclenche un combat idéologique et des politiques qui ont intérêt à se faire mousser. Mes confrères qui ont suivi le dossier s’occupent en ce moment notamment d’Outreau et n’ont pas de temps à perdre à courir les plateaux pour apporter la contradictions aux déclarations des uns et des autres. Je les comprends. Dans leur esprit, ils s’abstiennent de relayer, montrant ainsi qu’ils désapprouvent, mais je vous accorde que ce message subtile dans le bordel ambiant ne pèse pas lourd 😉
    Il est possible aussi que la position qui aboutit mécaniquement à défendre la banque ne soit guère confortable, moi en tout cas elle m’amuse assez peu. Mais comme je suis allergique aux sophismes et à la pollution intellectuelle, je m’exprime !
    Il y a un autre élément, ça ne se fait pas de critiquer les confrères. Et oui, Plenel, béatifié par les aveux de Cahuzac est très critiqué en off pour son combat « trostko » contre le système et ses méthodes critiquables, mais en off seulement.
    Je ris en me souvenant des blogueurs utopistes des années 2005 qui annonçait avec Internet, l’émergence d’une vraie information. Mais je ris. Jaune, bien sûr.

    Commentaire par laplumedaliocha — 20/05/2015 @ 09:18

  25. @araok : on parle de la clause qui accompagne les accords de transaction en cas de rupture du contrat de travail, pas de la clause initiale de confidentialité incluse dans le contrat initial

    Commentaire par laplumedaliocha — 20/05/2015 @ 10:03

  26. Pour le Figaro, je crois que j’ai bien saisi ce que S. Durand-Souffland pense de tout ça !

    Pour la plupart des gens, dire que Jérôme Kerviel est un rogue trader (expression jamais employée, étonnant cette vergogne tout à coup à refuser un anglicisme) revient à soutenir la banque, ce qui est bien évidemment faux. C’est en un sens bien pire de penser qu’un truc pareil a pu se passer sans que personne ne s’aperçoive de rien ! On devrait plutôt se poser des questions sur la complexité aveuglante des produits dérivés, la façon dont fonctionnent les salles de marché avec cet éparpillement dangereux des contrôles et des responsabilités, la course au fric ou même encore sur le modèle français de banque universelle. Posez-vous la question : au fond de lui, l’ancien patron de la banque d’investissement de la SG préfèrerait-t-il passer pour un salaud ou un con ? Je ne sais pas trop … Enfin ce n’est pas à vous personnellement Aliocha que j’adresse ce petit discours …

    Commentaire par Maelle — 20/05/2015 @ 10:13

  27. L’affaire SG-Kerviel commence vraiment à être intéressante car tout ce qui est dit et écrit dessus, côté pros et antis, ressemble de plus en plus à du très bon Jean-Claude Van Damme.
    Non vraiment, cette affaire, c’est surtout une question d’awareness …

    Commentaire par To be aware — 20/05/2015 @ 10:27

  28. @ to be aware

     » l’ awareness  » doit avoir un mot équivalent en français , (sans qu’il soit d’origine latine trop élitiste) Ce serait sympa de trouver à la portee de tous un autre mot pour exprimer votre .. » awarité » .. . Voulez-vous dire  » conscient » ou responsable ?? Ou les deux à la fois ? Et l’expression « to be aware  » n’est -elle pas suivie généralement d’une préposition comme « of » par exemple?
    Excusez mes lointains souvenirs mais pouvez vous préciser ? Et ne croyez-vous pas que réduire les échanges sur ce sujet à du Van Damme est un peu condescendant pour les participants?

    Commentaire par Scaramouche — 20/05/2015 @ 11:26

  29. D’abord je dis mille fois bravo à J. Kerviel qui se défend comme un « beau diable » avec les moyens du bord sauf qu’ils ne sont que toujours et encore médiatiques !

    Dès lors «l’idéologie low cost » exprimée par M. Schneidermann ne saurait être que, partiellement, inexacte : « l’opinion publique est la reine du monde parce que la sottise est la reine des sots » disait Chamfort dans ses « Maxime et pensées » .

    Ensuite, comme le diable est souvent dans les détails J.Kerviel doit beaucoup au talentueux, redoutable et excellentissime « Mister Spinosi » (chapeau l’artiste !) d’avoir épuisé le fonds documentaire de la jurisprudence de la cour de cassation pour ressortir une jurisprudence vieille de plus de 40 ans mais c’était ton boulot sur le terrain de la pure technique juridique.

    http://www.lopinion.fr/5-juin-2013/patrice-spinosi-l-avocat-qui-gagne-756

    Enfin, la solution rendue est promise à un rayonnement qui dépasse de très loin le strict cadre de cette affaire. Outre la large publicité à laquelle l’arrêt est destiné, la généralité des termes employés et la position tenue reprennent à leur compte la jurisprudence de la chambre mixte du 28 janvier 1972 en matière d’atteinte à la personne (Cass., ch. mixte, 28 janv. 1972, n° 70-90.072, RTD civ. 1972. 406, obs. G. Durry) qui admet le partage de responsabilité entre l’auteur d’une infraction et la victime et ce, même si celle-ci n’y a pas participé.

    Ce faisant, la solution permet de mettre un terme à la jurisprudence erratique de la chambre criminelle qui obligeait à distinguer selon qu’il s’agissait d’une atteinte à la personne ou aux biens selon Me Thomas Coustet.

    En effet, de nombreuses décisions avaient refusé de réduire la réparation en cas de faute de la victime d’une infraction intentionnelle contre ses biens, en cas de vol (Crim. 27 mars 1973, n° 72-91.435, RTD civ. 1973. 780, obs. G. Durry), d’escroquerie (Crim. 7 nov. 2001, n° 01-80.592, RTD civ. 2002. 314, obs. P. Jourdain ) ou encore de délit de chèque sans provision (Crim. 4 oct. 1990, n° 89-85.392, JCP 1992. I. 3572, obs. G. Viney). La censure affecte d’ailleurs le motif habituel, repris par la cour d’appel en l’espèce, tiré de l’absence de disposition légale autorisant un partage de responsabilité (V., not., Crim. 7 nov. 2001, préc.) et comme le rappelle Me Thomas Coustet dans le « Dalloz actualité » pour l’heure, le degré de prise en compte des fautes commises par la Société générale dans l’évaluation de son propre préjudice sera évalué ultérieurement par la cour d’appel de Versailles.

    De sorte que, seul l’arrêt à venir nous dira si « l’affaire Kerviel » mérite son éponymie et si l’établissement financier devra en porter le spectre.

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/kerviel-cour-cassation-confirme-condamnation-735894.html

    Me Spinosi, partiellement, grisé par son succès : le sera-t-il totalement ? Rien n’est moins sûr ! Vivement janvier 2016 !

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 20/05/2015 @ 11:48

  30. @ Maelle :

    Vous écriviez : « J’ai lu qu’elle venait en effet de quitter la police. »

    Et vous me donnez une source selon laquelle elle a quitté le service de la brigade financière. En l’occurrence, elle a été affectée à l’Autorité des marchés financiers. Ce témoin est toujours policier et conserve son grade ( http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F543.xhtml ). Jusqu’à preuve du contraire… Il est avéré que vos dires sont malveillants. Le reste de vos insinuations est à l’avenant : potentiellement manipulée par « le camp Kerviel » (je vous cite), élucubrations, états d’âme, etc… j’en passe et des meilleures.

    L’hybris qui vous anime ? Quand un témoignage de première main (!) interroge la version de la Société Générale, vous montez sur vos grands chevaux pour nous bassiner avec M.Kerviel [qui n’est pas le sujet en l’occurrence, et ne vous en déplaise], construisant votre démonstration à partir des interventions de M.Fogiel, Mme Elkrief, M.Plenel & Co. C’est de la rhétorique.

    @ Aliocha :

    « Il est possible aussi que la position qui aboutit mécaniquement à défendre la banque ne soit guère confortable »

    J’écoutais la réaction com’ de Me Veil, et j’ai eu l’heur de reconnaître les mêmes éléments de langage visant à dénigrer un témoin. En quoi les perfidies visant à discréditer un (!) témoignage recueilli par M. le Juge Le Loire constituent une conséquence mécanique ? Encore une fois, cette convergence absurde [la responsabilité engagée de la Société Générale n’exonèrerait pas pour autant M.Kerviel de la sienne propre] n’est pas sans poser problème.

    @ To be aware :

    Qui sont les « pros » ?
    Ce qui m’intéresse dans ce sujet, ce sont les conditions dans lesquelles la Société Générale a pu bénéficié d’un tel crédit d’impôts (de l’ordre de grandeur du milliard d’euros).

    Commentaire par Un passant — 20/05/2015 @ 15:23

  31. @Chevalier Bayard

    Je ne sais pas, de mon point de vue non expert, cette jurisprudence possible inquiète un peu la victime que je pourrais un jour être … Je me posais d’ailleurs une petite question : en général, dans les autres pays, comment ça se passe ?

    Est-ce que vous suggérez que Me Spinosi est le véritable avocat de J. Kerviel et D. Koubbi dans ce cas-là son chargé de com’ ?

    Commentaire par Maelle — 20/05/2015 @ 15:32

  32. @Le Chevalier Bayard : il a gagné aussi ne bis in idem, quel talent ce Spinosi !

    Commentaire par laplumedaliocha — 20/05/2015 @ 15:33

  33. Hubris hubris quand tu nous tiens!
    Et si on parlait de celui de Kerviel, complexé par ses collègues, voulant faire aussi bien qu’eux?
    La prochaine fois, Compostelle à genoux?

    Commentaire par Martine s — 20/05/2015 @ 15:47

  34. @Un passant

    Ben, si vous le saviez, pourquoi ne l’avez-vous pas dit ? Pour me piéger, nananananère … : c’est ridicule ! Voici une source plus précise :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20150518.OBS9133/affaire-kerviel-la-femme-par-qui-le-scandale-est-arrive.html

    En même temps, vous jouez aussi sur les mots : elle est encore policière mais elle n’est plus dans la police, elle en est détachée, comme p.ex. un professeur agrégé qui est détaché auprès du ministère des Affaires Etrangères où il n’enseigne plus vraiment.

    Ce que je ne comprends pas de votre point de vue, c’est que le fait que cette dame n’appartienne plus à proprement parler à la police viendrait à tout faire plutôt accréditer qu’elle aurait pu y subir des pressions, ce qui apporte de l’eau à votre moulin !

    Bon bref, tout ça ne change rien au fait que le témoignage qu’elle a pu apporter (pour autant qu’on puisse le savoir car c’est une fuite qui me semble d’ailleurs violer le secret de l’instruction, mais passons …) n’est en rien une preuve de quoi que ce soit, elle parle de sentiment, de doutes, de certitude, ce n’est pas du tout la même chose !

    Commentaire par Maelle — 20/05/2015 @ 15:57

  35. @ Maelle

    La com. chez Me Koubbi fait partie de son cursus universitaire. Je le dirais autrement c’est sa spécialité !

    @ Aliocha

    La règle non bis in idem interdit, en effet de juger ou de punir deux fois une personne. Bien qu’elle est une valeur supérieure à celle des loi, et pleinement affirmée par l’article 4 alinéa 1er du protocole n° 7 à la ConvESDH et à l’article 50 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, la règle est toutefois à l’origine de difficultés et ne bénéfice pas, en droit positif, de la même portée selon qu’elle est envisagée comme règle de procédure synonyme de l’autorité de la chose jugée ou comme règle de fond prohibant le cumul de qualifications et de peines pour un même fait matériel.

    Cette différence de portée se retrouve aussi selon que les rapports entre décisions et sanctions concernent des décisions et sanctions pénales ou des décisions et sanctions pénales confrontées à du droit punitif extra-pénal, et notamment à du droit administratif punitif. Bon j’arrête là ?

    J’ai saisi votre ironie soyez assuré que mon intérêt de la défense de J.Kerviel par Me Spinosi n’est qu’un clin d’œil pour qui sait ou sont les véritables enjeux dans cette affaire.

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 20/05/2015 @ 16:05

  36. Ooops ! Lire « …ou de punir deux fois une personne pour un même fait ».

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 20/05/2015 @ 16:09

  37. Je vous reprochais votre parti pris dépourvu de bienveillance. J’ai voulu le démontrer. Votre dernier commentaire est bien plus nuancé. Dont acte.

    Évaluer la crédibilité d’un témoin est du ressort du Juge saisi de l’affaire. Il dispose des moyens pour se faire. A priori, nous, en tant que citoyens lambda, ne pouvons que reconnaitre la valeur de la qualification du témoin. Évidemment, nous sommes actuellement dans l’incapacité de connaitre l’étendue du champ que recouvre « cette certitude acquise ». La fuite abonde dans votre sens, car elle constitue _ sur le plan strictement idéel _ un moyen de pression déloyal (sans compter l’emballement médiatique associé).

    Commentaire par Un passant — 20/05/2015 @ 16:23

  38. @ Aliocha : j’aurais, ô combien, préféré vous parler de mon admiration pour la danseuse étoile Aurélie Dupont qui, elle, n’est pas feinte et donc pour vous punir de m’avoir provoqué je vous imposerai cette lecture : http://libertescheries.blogspot.fr/2015/03/qpc-eads-le-principe-non-bis-in-idem-et.html

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 20/05/2015 @ 16:41

  39. Rideau sur les beaux draps de la magie noire.

    Il est en effet impossible pour tous ces traders de cacher éternellement leurs positions à leur hiérarchie. Pourquoi? Parce qu’ils ne peuvent même pas le cacher éternellement aux traders des autres banques sur les marchés !!

    Preuve au hasard: rappelez-vous de l’affaire de la « Baleine de Londres ». C’étaient les autres traders qui avaient surnommé ainsi ce trader inconnu qui avait des positions complètement folles. Au bout de quelques temps, il fut identifié, parce que les autres traders s’étaient mis ensemble pour le « planter » et pariaient contre lui. Et quand le masque tomba, on découvrit la… JP Morgan, et derrière, l’ombre lointaine de Blythe Masters, reine des credit default swaps, et ex-patronne de cette spécialité au sein de la JPM. La Baleine avait coûté des milliards à la JP Morgan, qui perdit aussi la confiance des politiques. Ce fut un autre scandale « à la Kerviel ».

    Donc: si les traders des banques et plate-formes étrangères arrivent à voir les positions des autres traders, qu’on nous explique par quel miracle la hiérarchie de la Société Générale est restée aveugle avec le sien

    Commentaire par legrandjeu — 20/05/2015 @ 20:55

  40. @ Maelle
    Seuls certains avocats, dits « avocats aux Conseils », sont habilités à intervenir devant le Conseil d’Etat et la Cour de cassation, dont M° Spinosi, choisi par Kerviel dans le cadre de son pourvoi en cassation.

    La jurisprudence interdisant à l’auteur d’une infraction pénale contre les biens de prétendre à un partage de responsabilité au motif de la faute de sa victime ne me choquait pas plus que ça. Certes, là, c’est l’affaire KERVIEL, nul ne songerait à s’émouvoir du sort d’un banquier dont la négligence confine qui plus est à l’incurie. Mais quand il s’agira d’expliquer à celui qui a oublié de fermer sa voiture à clé (voire qui a laissé le moteur en marche le temps d’aller chercher son journal), qu’ayant commis une faute d’imprudence, l’indemnité à la charge de l’auteur se trouve réduite à hauteur de X %, ça risque de couiner (d’autant que son assureur ne l’indemnisera pas), et, fondamentalement, cela permet à l’auteur de conserver une partie de l’objet du délit.

    Commentaire par LAGUN — 20/05/2015 @ 23:21

  41. « Tous coupables ».
    Kerviel coupable pour s’être comporté en trader fou.
    La banque coupable pour ses contrôles incroyablement insuffisants.
    Et nous tous coupables aussi pour notre tolérance à une idéologie – la croyance dans les bienfaits de la compétition de tous contre tous – qui conduit à de tels errements, et ce ne sont pas les pires…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 21/05/2015 @ 07:43

  42. Tous coupables mais pas responsables
    Ma question est : qui va payer ?

    Commentaire par Scaramouche — 21/05/2015 @ 08:32

  43. Kerviel c’est la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf.
    La banque a surestimé le sens commun du nouveau héros de la plèbe. En général les traders, même gros méchants, chiens courants du…, enfin bref, évitent de planter leur boîte. En général, c.-à-d.
    Signé : mame Michu.

    Commentaire par Martine s — 21/05/2015 @ 08:51

  44. Et oui, Martine s, et ce que vous décrivez ça a un nom : rogue trader …
    C’est un euphémisme de dire que J. Kerviel a perdu son sens commun, la mesure, pour moi il a quand même aussi un peu perdu la tête à jouer comme ça dans une fuite éperdue 50 milliards en quelques jours.
    Et c’est bien parce qu’il a eu un comportement irrationnel que la banque n’a pas vu ce qu’il faisait ; en général, on part du principe que la personne qu’on a en face de soi est un être doué de raison, c’est la raison pour laquelle les contrôles se focalisent plutôt sur les détournements d’argent, les fuites vers la concurrence ou les erreurs tout simplement.
    Cet aspect psychologique des choses n’a pas été véritablement évoqué lors des procès, c’est dommage à mon avis.
    D’ailleurs aujourd’hui son entêtement à nier la réalité, son pèlerinage à Rome, toutes ses sorties sur l’honneur de son nom (et je préfère m’abstenir de commenter ce qu’il dit de sa mère …) etc, oui bien sûr il (sur)joue un rôle pour les medias, mais je me demande si ça ne va plus loin. Bon, je vais arrêter là la psy de bazar, mais c’est quand même le fond de ma pensée, ma bonne dame !

    Commentaire par Maelle — 21/05/2015 @ 09:13

  45. aspect psychologique des choses
    Les juges ne peuvent évidemment pas évaluer cette chose, c’est une question sociétale anonyme, diable! JK était juste un autre situationniste sans le savoir, il va grandir comme bcp, il n’a plus le choix, le burn out s’accélère et arrive de plus en plus jeune. Pour les plus favorisés ils se réfugient directement dans des transformateurs haute tensions, coran alternatif où continu, y a le choix.

    Commentaire par legrandjeu — 21/05/2015 @ 10:01

  46. @ legrandjeu : « Il est en effet impossible pour tous ces traders de cacher éternellement leurs positions à leur hiérarchie. » …. « ils ne peuvent même pas le cacher éternellement aux traders des autres banques » … « ce trader inconnu » … « Au bout de quelques temps, il fut identifié » « quand le masque tomba »

    « Donc: si les traders des banques et plate-formes étrangères arrivent à voir les positions des autres trader »

    « Donc » ?? Donc ton raisonnement c’est 1. Il peut se cacher, donc 2. Il ne peut se cacher…

    Comment peut-on souffrir d’une telle dégénerescence de la faculté logique ? Peut-être par manque d’esprit de nuance ? En effet, ne pas se cacher éternellement, veut dire que l’on PEUT se cacher, mais qu’on finira par être découvert. Donc (le vrai donc ici), la banque pouvait être aveugle d’après tes propres dires ! À un moment elle devait découvrir les agissements de Kerviel, mais alors ce scénario raisonnable et réaliste que tu devrais déduire est différent de tes conclusions complètement illogiques.

    Commentaire par toto — 21/05/2015 @ 15:58

  47. Et bien Toto, je suis tellement dégénéré que je n’ai rien compris à votre démonstration tutoiyante et tonitruante..

    Commentaire par legrandjeu — 22/05/2015 @ 00:00

  48. Vue de loin, la banque ne peut pas ne pas savoir. C’est l’évidence. Croire le contraire semble grotesque… mê ! mê ! où sont les preuves? Plus on s’approche, plus on doute.
    Réponse évidente : l’État intervient, il faut sauver la banque.Les preuves ne seront jamais trouvées, car elles ont été effacées.
    Explication : la raison d’État nous protège du risque majeur que ferait courir la mise en cause de cette banque.
    Il y a manipulation évidente. Mais, sans preuve, on ne peut rien faire, on se sent devenir fou, parano.
    Car comment ne deviendrait-on pas fou, quand le bon sens nous dit qu’il pleut alors que de toute évidence il fait beau.
    Tel est l’enjeu de cette histoire. Nous sommes pris dans un double lien, le classique cas psychiatrique chaque fois que le garant de la vérité nous ment. Nous « sommes » bon pour la camisole, de méchants fous qui hallucinent des complots et des magouilles et nous en venons à douter de notre jugement.
    Le vrai problème devient donc : l’État nous rend-il dingue?

    Commentaire par Félix — 22/05/2015 @ 06:50

  49. Thierry Leveque, qui était chez Reuters à l’époque où il a suivi l’affaire, explique pourquoi deux camps médiatiques s’affrontent sur ce dossier et confirme ce que je dis sur l’unanimité des chroniqueurs judiciaires quant à la culpabilité de Kerviel : http://thierryleveque.blog.lemonde.fr/2015/05/21/les-deux-chapelles-journalistiques-de-laffaire-kerviel/

    Commentaire par laplumedaliocha — 22/05/2015 @ 06:59

  50. @scaramouche : qui va payer ? Vous et moi. Kerviel comme à son habitude retourne les situations et agite une poignée de politiques en mal de visibilité sur le crédit d’impôt de 1,7 milliards, la ristourne, le cadeau. On ne tond pas un oeuf, Kerviel a fait perdre 4,9 milliards à la banque, donc l’Etat a renoncé à une partie de l’impot et le citoyen a perdu une rentrée financière qui aurait du normalement alimenter le budget public. Le scandale n’est pas que Lagarde ait accordé ce crédit qui est conforme aux textes, c’est que le trader qui est à l’origine de ça ose en plus crier au scandale. Sa capacité à pervertir les raisonnements est hallucinante.
    Vous et moi payons aussi les frais des différents procès qu’il intente de tous les côtés (j’entends par frais ceux de fonctionnement de la justice) et qui pour lui sont gratuits puisqu’il prétend être indigent. Il ne paie pas son avocat et pas les frais de justice. Alors qu’il a du toucher de l’ordre de 150 000 euros sur la vente de son livre, qu’il a vendu les droits au cinéma (montant inconnu) et qu’à le suivre sur twitter, on voit qu’il passe son temps dans des endroits chics invité par des pipoles en mal de compagnie. Voilà, c’est ça le héros de Mélenchon, Eva Joly et les autres.
    Et c’est nous qui payons tout ce cirque. Elle est pas belle l’histoire ? Notez quand on le voit « gérer » politiques, avocats et médias, on comprend qu’il ait pu tromper la Générale.

    Commentaire par laplumedaliocha — 22/05/2015 @ 08:29

  51. Oui Felix c’est tout le programme des cliques qui occupent notre état et l’europe, la frontière c’est l’Ukraine, l’Iran, la Syrie adossé à l’ours Russe toujours invaincu, 3 eme match retour……. ils essaient. Foutre le bordel en semant la confusion, un jeu d’enfant.Nous vivons des temps bibliques, les 1ers rencontrent les derniers et s’en servent. La pauvreté n’est plus une excuse, elle devient générale,fantaisie de profundis et uber alles, pléthores de petits jésus incarnés sans le savoir.

    Commentaire par legrandjeu — 22/05/2015 @ 08:30

  52. @Felix
    Esprit critique et bon sens n’ont pas grand chose à voir. Autrement comment expliquer qu’il nous a été si difficile d’accepter que la terre était ronde et tournait autour du soleil !
    Alors c’est vrai qu’en France l’immense majorité des gens n’ont aucune idée de la façon dont fonctionne une salle de marché, pire parfois ils fantasment. C’est culturel dit-on, c’est aussi la faute assumée des banques qui n’ont aucune envie qu’on aille voir comment elles font de l’argent (même si ce n’est pas en confiant 50 milliards à un trader qui plus est assurément pas star).

    Commentaire par Maelle — 22/05/2015 @ 08:36

  53. @50 Thierry Lévêque effectivement éclairant. JK essayant de passer pour Robin Hood, c’est à pleurer.

    Commentaire par Martine s — 22/05/2015 @ 08:37

  54. « […] Tout procès peut se perdre ou se gagner […] : de même, toute opinion, toute assertion, quelque ridicule qu’elle soit, faites-en la matière d’un débat entre des partis
    différents dans un corps, dans une assemblée, elle peut emporter la pluralité des suffrages. » Chamfort (Maximes et Pensées)

    « Il y a des siècles où l’opinion publique est la plus mauvaise des opinions. » (ibid.)

    « Les rats de palais de justice comme Crocs de boucher n’en conçoivent pas pour autant un complexe de supériorité intellectuelle, car ils savent que des juges peuvent se tromper. » Je partage cette « modestie » en forme de doute éclairé !

    Kervielosceptique je suis, Kervielosceptique je resterai !

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 22/05/2015 @ 08:39

  55. « Notez quand on le voit « gérer » politiques, avocats et medias, on comprend qu’il ait pu tromper la Générale » Aliocha 50
    Que vous avez raison ! J. Kerviel est un manipulateur hors pair, c’est là encore le fond de ma pensée (et c’est très loin d’être incompatible avec ce que je dis en 44). En même temps certains se laissent  » manipuler » plus facilement que d’autres, surtout quand ça sert leur intérêt et/ou leurs convictions.Je me pose ainsi beaucoup, beaucoup de questions sur la sincérité de Mediapart …

    Commentaire par Maelle — 22/05/2015 @ 08:43

  56. Je viens de lire attentivement le papier de Thierry Lévêque : super synthèse que beaucoup devraient lire, mais peu le feront malheureusement.
    A titre personnel je n’ai jamais beaucoup de doutes ; je n’ai jamais été pro-Kerviel. Au début, j’ai pensé qu’ils avaient été peut-être plusieurs à avoir déraillé (JK, son chef direct, un collègue, un sbire etc …) Tout au plus ai-je envisagé une sorte de (pré-) « baleine de Londres ». Mais les faits ont vite montré que J. Kerviel était bel et bien tout seul.

    En passant, je suis les articles de S. Durand-Souffland sur Outreau, et je comprends parfaitement que cette affaire est plus de poids pour les chroniqueurs judiciaires que l’affaire Kerviel qui devient de plus en plus, si je puis me permettre, bling bling.

    Commentaire par Maelle — 22/05/2015 @ 10:18

  57. @legrandjeu : c’est déjà un grand pas de l’admettre, il ne te reste plus qu’à comprendre qu’on ne peut soutenir deux choses contraires en même temps.

    Commentaire par toto — 22/05/2015 @ 15:20

  58. @ Maelle :

    ça fait plaisir de vous retrouver en forme !

    Je suis aussi convaincu que Jérôme Kerviel a déraillé tout seul. Ce sont les mystères de la psyché, bien malin celui qui peut nous asséner, preuves à l’appui, qu’il comprend ce qui se love dans les replis de son cerveau.

    On est confronté à son propre mystère, et ça donne le vertige. Et ça peut aller jusqu’à un dénouement du style de celui de l’affaire Romand, hélas.

    Le déroulé de Thierry Lévèque est excellent, tout comme celui sur cette « abracadabrantesque » histoire de brouillages d’Internet et de suppression des bancs de presse dans le futur palais de justice…

    Commentaire par Zarga — 23/05/2015 @ 09:47

  59. Bonjour à vous Zarga !

    Oui, c’est vrai, l’affaire Kerviel ça me redonne la pêche ( ou ça m’énerve un peu trop …)

    Il y a en effet dans l’affaire Romand ce même vertige, enfin fort heureusement toutes proportions gardées ! Ici on ne parle que d’argent.

    A ce que décrit Aliocha, Jérôme Kerviel vit la vie qu’il a toujours rêvé de mener. Mais le problème, c’est que, encore pire que dans la téléréalité où la célébrité repose sur du vide, celle de Kerviel se fonde sur un mensonge, un refus de faire face à ses responsabilités. Le jour où ses nouveaux amis qui lui veulent tant de bien seront lassés de lui ou n’auront plus besoin de lui … Oui, il gagne sans doute de l’argent, mais Jérôme Kerviel approche de la quarantaine et il est en train de passer à côté de sa vie. En un sens, comme je l’ai déjà dit ici, je le plaindrais presque …

    Commentaire par Maelle — 23/05/2015 @ 10:51

  60. Je crois que ce garçon vit dans le déni de réalité. Il va s’en prendre plein la figure quand il se réveillera. Il a eu grand tort de ne pas faire profil bas.

    Commentaire par chandernagor — 23/05/2015 @ 10:54

  61. D’un point de vue purement juridique, si on suit à la lettre les avis des juristes et autres spécialistes du droit et de la finance, cette affaire est sans fondement car tous les avis, d’un côté comme de l’autre, convergent vers l’absence de toute rationalité et donc de l’irresponsabilité de tous.

    A vous lire, il n’y a aucune justification logique et cohérente pour justifier et expliquer l’attitude de l’une et l’autre des parties qui s’oppose : un jeune trader joue frénétiquement avec 50 Md€ / une banque rend possible et invisible que 50 Md€ de ses fonds puissent être joués par n’importe lequel de ses petits employés un peu irresponsable…

    Le fond de l’affaire n’est finalement pas plus compliqué que ça.

    C’est surement cette absence de cadre rationnel, certains diront de paradigme, qui explique que le débat est sans fin et repart de plus belle en confortant chacun dans ses convictions et positions.
    …ou c’est justement peut-être l’inverse, plusieurs paradigmes possibles justifiant chacune des thèses.

    Pour faire un amalgame déplacé et comparer des choses incomparables, c’est un peu comme si on imaginait qu’un jeune co-pilote inexpérimenté et dépressif, suivi, connu et signalé comme tel, pouvait précipiter tout seul un avion au sol avec 150 personnes dedans. C’est tellement inimaginable que c’est même pas la peine de chercher à comprendre comment c’est possible.

    En revanche, on peut remarquer qu’il y a de plus en plus d’affaire commises par le plus ordinaire des vulgum pecus dont les conséquences sont incommensurables.

    Commentaire par Oeil-du-sage — 23/05/2015 @ 11:15

  62. Oeil-pas-si-sage-que-ça, la justice a établi la responsabilité d’un individu qui a commis des fraudes, mentit et truqué des données. L’irrationalité est du côté de ceux qui perdent de vue ces faits.

    Commentaire par Lapin sagace — 23/05/2015 @ 12:55

  63. @ Oeil-du-sage

    « Le fond de l’affaire n’est finalement pas plus compliqué que ça »

    Vous n’avez pas tort sur le terrain judiciaire son avocat au sortir de l’arrêt rendu par la Cour de cassation le 19 mars 2014 a bien rappelé qu’il ne s’agissait plus d’une condamnation au pénal puisque que J. Kerviel a reconnu :

    1. être le seul auteur de l’infraction d’abus de confiance
    2. l’unique concepteur, initiateur et réalisateur du système de fraude ayant provoqué le dommage
    3. l’introduction frauduleuse de données dans un système informatique

    D’où sa condamnation au pénal à cinq ans de prison dont trois fermes.

    Or, il me semble que les fondements juridiques ont été passés au crible, en tout cas, au sens de la vérité légale de l’aspect pénal. Non ?

    Maintenant au civil, et là, sur le terrain strictement juridique, reste à savoir si la Cour d’appel de Versailles suivra la chambre criminelle de la Cour de cassation…rien n’est moins sûr ! Au surplus, lorsque l’on sait que la règle non bis idem fait l’objet en droit interne d’un débat nourri sur « la double peine » que constituerait l’amende infligée, à l’époque, par la commission bancaire (V. lien ci-dessus en @38).

    En revanche, même si votre comparaison est en apparence totalement déplacé j’y trouve un intérêt dans ce que vous appelez un « cadre rationnel » car on peut aussi considérer en poursuivant un raisonnement par l’absurde et à l’infini dire que le mécanisme de sécurité mis en place pour protéger, paradoxalement, mais surtout tragiquement, a joué à plein : impossibilité d’entrée dans le cockpit c’est-à-dire au « cœur du système ».

    Ce qui n’a pas été le cas à la Société générale vu la facilité avec laquelle J.Kerviel a pu s’introduire au cœur du système qui par définition comme tout système est faillible !

    Dès lors, les « graves dysfonctionnements et manquements » doivent-ils être, civilement, à nouveau, être sanctionnés ? C’est désormais, à mon sens, la seule question ou l’enjeu, qui vaille à ce stade de l’affaire.

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 23/05/2015 @ 13:58

  64. Il y a beaucoup de choses qui ne sont pas rationnelles dans cette affaire .. L’une d’elle est que ce « très cher « monsieur Kerviel ne s’est parait -il pas enrichi personnellement .. Si c’est exact quel était son intérêt, ? Car enfin je ne pense pas qu’il « jouait » comme un petit garçon avec tout cet argent « pour de vrai  » comme avec un jeu virtuel.
    A qui profite le crime?

    Je me doutais bien Aliocha que nous sommes tous les « cochons de payants » tout comme avec Tapie Outreau et bien d’autres , ces grands procès à rebondissements coûtent fort cher et peu de justiciables sont solvables.
    Aux USA où ils sont plus soucieux de l’argent des conribuables, la justice de certains Etats a aboli la peine de mort , non pas complétement par compassion comme on peut le croire , mais parce qu’elle coûte plus cher aux contribuables que la prison à vie. En effet quand ils sont dans le couloir de la mort les condamnés passent leur temps dans des « appels » interminables à répétition qui mobilisent des juristes et trainent en longueur. C’est ainsi que certains sont parfois reconnus innocents ..alors que les malheureux condamnés à la prison perpétuelle ont toutes les peines du monde à faire réviser un procès… et comme la vie en prison n’est pas réputée pour faire des centenaires ils coûtent moins cher à la société.

    Commentaire par Scaramouche — 23/05/2015 @ 14:52

  65. @Lapin sagace , 62

    « la justice a établi la responsabilité d’un individu qui a commis des fraudes, mentit et truqué des données. L’irrationalité est du côté de ceux qui perdent de vue ces faits »

    C’est justement ça l’irrationalité de l’histoire : faire tout cela aussi facilement, aussi longtemps, avec un volume d’argent aussi astronomique, qui plus est sans mobile apparent (pas d’enrichissement personnel), sous le nez de sa hiérarchie et de sa direction, dans une entreprise sécurisée et bardée de systèmes informatiques qui décèlent la moindre et infime donnée financière susceptible de permettre de faire, en principe, …du gros profit et quelques millisecondes.

    Si c’est pas de irrationnel tout ça, c’est que ça doit être de la science-fiction !

    Commentaire par Oeil-du-sage — 23/05/2015 @ 15:31

  66. @ Chevalier Bayard (63) ; vous impliquez que la question du non bis in idem se poserait devant la cour d’appel de renvoi ?.; C’est pour moi un non-sujet : la SoGé n’est pas poursuivie, et le partage de la responsabilité civile n’est pas une sanction.
    (Mais ça fait du bien de lire, dans l’article que vous postez, que la décision EADS n’est pas un revirement de JP du CC, contrairement à ce qu’ont écrit à droite à gauche quelques civilistes lyriques qui ne comprennent pas ce qu’ils lisent (ou ne lisent pas) – au premier rang desquels l’inénarrable Frison-Roche (qui atteignit à cette occasion des sommets)).

    Commentaire par VilCoyote — 23/05/2015 @ 17:12

  67. Maelle (56) : « A titre personnel je n’ai jamais beaucoup de doutes ; je n’ai jamais été pro-Kerviel ».
    Je ne crois pas que la question soit d’être pro ou anti Kerviel. Parmi ceux qui le soutiennent, je pense que la plupart surfent sur l’affaire Kerviel pour dénoncer le système bancaire et la pusillanimité des politiques qui aident les banques et les exonèrent de leurs responsabilités même lorsqu’elles provoquent des crises financières mondiales comme celle qui a suivi la crise des subprimes. Comment peut-on juger sévèrement Kerviel, QUOI QU’IL AIT FAIT, après avoir été si complaisants avec ceux qui ont provoqué une crise mondiale ? Il y a une dimension politique qui est bien supérieure au seul aspect judiciaire que veulent voir les Aliocha et autres spécialistes des affaires judiciaires. Non, le clivage n’est pas entre ceux qui auraient suivi de près le procès de près, et les autres, les fainéants qui parlent de ce qu’ils ne connaissent pas. Le clivage est bien idéologique. Encore une fois, il y a de l’idéologie de chaque côté. Dans les grands procès, on ne juge jamais en droit pur.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 23/05/2015 @ 18:26

  68. Ah oui, en fait tu confonds « irrationnel » et « difficile à concevoir pour le commun des mortels qui ne connait rien au milieu de la finance mais n’en pense pas moins. »

    Tout s’expique.

    Commentaire par Lapin Sagace — 23/05/2015 @ 19:02

  69. Le commentaire 67 de Gilbert Duroux résume bien, je pense, l’état d’esprit d’une bonne partie des commentateurs sur cette affaire, en tout cas le mien.

    Je ne pense pas être pro ou anti Kerviel, ou plus exactement je pense être à la fois un Anti-Kerviel et anti un Anti-SG, dans le sens où l’un et l’autre font parti du même système, symbolisent et participent chacun, à leur niveau et à leurs actes, aux dérives et extravagances financières à l’origine de nombreuses crises qui nous touchent tous.

    Pourtant, le simple fait de donner un avis nous catégorise automatiquement parmi le Pro ou Anti !

    Commentaire par Oeil-du-sage — 25/05/2015 @ 10:04

  70. @Lapin Sagace, 68, : » …tu confonds « irrationnel » et « difficile à concevoir pour le commun des mortels qui ne connait rien au milieu de la finance mais n’en pense pas moins… »

    Ce qui parait « irrationnel et difficile à concevoir au commun des mortels qui ne connait rien au milieu de la finance mais n’en pense pas moins » (je me reconnais bien dans cette définition) … c’est tout de même de constater que les juristes, banquiers, traders, spécialistes du droit financier, spécialistes de la finance, et autres spécialistes et experts des questions abordées qui s’expriment dans cette affaire n’ont pas un avis commun, pour ne pas dire ont un avis diamétralement opposé !…

    Mon problème « d’ignorant », comme toujours, c’est que lorsque une affaire aussi tonitruante défraye la chronique, j’ai la mauvaise habitude de me tourner vers « ceux qui savent » pour me faire un avis… et, là, je suis un peu dans la m….

    Commentaire par Oeil-du-sage — 25/05/2015 @ 10:27

  71. @ VilCoyote : je considère que la lourde sanction de la Commission bancaire infligée à la banque si elle n’a qu’une « autorité de la chose décidée » et non une « autorité de la chose jugée » a certainement influencé la Cour de cassation dans son constat sur l’exceptionnelle gravité de la faute de la victime puisqu’elle relève que les carences graves dans les activités de contrôle ont immanquablement amplifié son préjudice.

    Ce faisant, la décision semble fondée davantage sur un sentiment de justice que sur une analyse objective de la causalité du dommage et pose alors la difficulté de positionnement du juge répressif lorsqu’il statue sur l’action civile.

    En effet, les intérêts civils relèvent, par essence, d’une hybridation entre le droit civil et le droit pénal et le lien direct avec le constat de cette grave défaillance est sans doute la volonté de la Cour de cassation d’appliquer la théorie de l’équivalence des conditions pour fixer de manière équitable, au regard des fautes respectives commises par l’auteur des infractions et la victime, l’indemnisation du préjudice de la banque.

    Or, la mise en œuvre généralisée du principe de partage de responsabilité dégagé par la chambre criminelle pourrait s’avérer regrettable si cette application par les juges du fond entraînait pour l’auteur de l’infraction un profit tiré de l’escroquerie, du vol ou de l’abus de biens sociaux qu’il a commis.

    Est-ce à la victime imprudente (au-delà de cette affaire) de supporter une partie du dommage subi par elle et résultant de ces infractions intentionnelles ?

    En l’espèce, la Socgen reconnaît les défaillances de son contrôle mais réfute l’idée de « négligence fautive ». Les juges du fond devront donc se garder d’appliquer aveuglément ce nouveau principe car il aurait un double effet néfaste.

    En effet, d’une part, le sentiment de justice qui a certainement guidé la Cour de cassation ne serait pas atteint puisque la victime ne serait pas réparée intégralement de son préjudice d’autre part, et surtout, la justice répressive, qui est également une justice de marquage (M. Foucault, La société punitive, Cours au collège de France 1972-1973, EHSS Gallimard Seuil, Hautes Etudes, 2013), de stigmatisation enverrait un message de bienveillance à l’auteur de l’infraction qui bénéficierait ainsi du lucre du fruit de son délit.

    La justice rendue doit sur l’action civile donc rester centrée, me semble-t-il, sur l’auteur de l’infraction et le débat à l’audience tendre essentiellement à la sanction directe de l’auteur de l’infraction car elle est une justice de compensation mais ne saurait être seulement assimilée à une justice d’indemnisation puisque sa spécificité réside dans le fait qu’elle soit une justice rendue accessoirement et à la suite de la commission d’une infraction pénale.

    Quant au principe non bis in idem, en l’état du droit positif, c’est parfaitement exact, il n’a pas vocation, en l’espèce, à s’appliquer mais ce débat étant d’actualité il entre, simplement, en résonance dans ma réflexion.

    Sur A.M. Frison-Roche désormais je prends beaucoup plus de distance quant à la rigueur de ses analyses :http://www.slate.fr/tribune/72839/affaire-tapie-lagarde-arbitrage-juridiquement-prudent …en effet, la conclusion qu’elle tire, pour le coup, peut être qualfiée « d’inénarrable » !

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 25/05/2015 @ 11:24

  72. Une petite phrase pour vous Œil du Sage
    Le grand Sherlock Holmes a dit : « une fois qu’on a éliminé l’impossible, ce qui reste aussi improbable que cela soit, doit être la vérité »

    Commentaire par Maelle — 25/05/2015 @ 11:58

  73. @ Œil du Sage : et il y a un expert quelque part qui dit qu’il est impossible de dissimuler des opérations frauduleuses à une banque ?

    Commentaire par Lapin Sagace — 25/05/2015 @ 16:47

  74. @Le Chevalier Bayard et Vil Coyote : MA Frison-Roche est l’un des plus grands esprits juridiques de notre temps. Cela ne la met pas à l’abri des erreurs mais je ne laisserai personne ici nuire à sa réputation sur la base d’un simple mouvement d’humeur non étayé. Elle a dirigé mon mémoire sur Droit et liberté dans l’oeuvre de Dostoïevski, nous n’étions pas d’accord, François Terré nous a ramené dans une forme de désaccord respectueux tout à fait enthousiasmant. Si ça vous intéresse, je travaillais sur la légende du grand inquisiteur, j’étais fascinée par a figure libertaire du Christ, elle souscrivait à la logique du Grand Inquisiteur, et c’était cohérent, le juriste est naturellement conservateur.

    Commentaire par laplumedaliocha — 25/05/2015 @ 19:28

  75. @Chandernagor 60 : c’est exactement ça, mais il arrive toujours à convaincre quelqu’un de partager son rêve pour éviter d’être réveillé, c’est ça le drame…

    Commentaire par laplumedaliocha — 25/05/2015 @ 20:20

  76. @ laplumedaliocha : mouais…je ne vois pas en quoi, en ce qui me concerne, dire que Mme le Pr. Marie- Anne Frison-Roche tire une conclusion qui peut être qualifiée RESPECTUEUSEMENT « d’inénarrable » (j’ai mis des guillemets !) sur lequel, précisément, j’ai eu l’occasion de m’exprimer sur votre blog à propos de « l’affaire Tapie » nuirait à sa réputation…!!!!????

    D’autant plus, que pour ma part, j’ai toujours eu plaisir à lire ses travaux mais avec un esprit critique constructif.

    Vous parlez de mouvement d’humeur non étayé soit ! Ce qui me gêne alors dans son billet ce n’est pas la qualité de son analyse juridique pertinente mais le grossier parti pris idéologique qui, paradoxalement, vient in fine entamer la force de sa démonstration.

    En effet, lorsque Mme le Pr. Marie-Anne Frison-Roche dit : « Le choix était concrètement raisonnable. Cela suffit à montrer qu’il n’était pas fautif, puisque l’Etat avait quelque chose à perdre à exercer une telle voix de recours extraordinaire, à savoir craindre non seulement de ne pas gagner mais encore risquer d’être condamné plus lourdement par la suite, au bénéfice de Bernard Tapie. » Non seulement ça participe, manifestement, à une prise de position politique (propagande ?) et donc d’absence de neutralité pour une universitaire mais surtout l’arrêt d’assemblée plénière à l’époque avait précisément rappelé dans son communiqué du 09 octobre 2006 que : « La Cour de cassation ne s’est donc pas prononcée sur l’éventuel préjudice subi par le groupe Tapie, aucune faute n’étant en l’état caractérisée à l’encontre de la SDBO et du Crédit lyonnais »

    Je persiste donc, ne vous en déplaise, je continuerai à la lire mais avec encore plus de distance !

    Enfin, Me Caroline Mécary spécialiste en droit de la famille sur Europe 1, aujourd’hui, ne s’est pas privée respectueusement de l’égratigner notamment en rappelant que Madame le Pr. Frison-Roche était spécialiste en droit économique en la traitant de néo-libérale, à propos de la reconnaissance par le tribunal de grande instance de Nantes de la gestation pour autrui…mais bon ! C’est une autre histoire…

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 25/05/2015 @ 21:20

  77. @ Aliocha : je pourrais en dire pas mal sur le sujet, pour étayer ce qui est tout sauf un mouvement d’humeur. Je ne sais pas si vous lisez régulièrement ses écrits depuis quelques années (je dis bien, ces dernières années), mais ça déconne à double dose, les phrases n’ont souvent ni queue ni tête, et il y a d’incroyables contre-sens et aberrations (un seul exemple : à l’époque de la circulaire de la mairie d’arrondissement de Marseille qui demandait aux agents de parler français entre eux pendant le service, elle avait écrit (verbatim) : « Je saisis le Conseil d’Etat »). Je pourrais également en dire sur le vent du « droit de la régulation », et je ne suis pas le seul.
    On est en public, je vais donc tâcher de me tenir. Mais elle n’est plus celle qui suscita jadis votre admiration (ce qui est bien dommage, mais à un moment il faut savoir s’arrêter. Etre et avoir été…).

    Commentaire par VilCoyote — 26/05/2015 @ 15:25

  78. @ Vil Coyotte

     » à un moment il faut savoir s’arrêter » (sic)
    Où se situe votre limite d’âge?

    Commentaire par Scaramouche — 28/05/2015 @ 11:30

  79. @ Scaramouche :
    1. Coyote avec un seul « t », siouplé.
    2. Il n’y a pas de limite d’âge, mais de performance intellectuelle. Pour certains ça continue jusqu’au bout, pour d’autres ça décline plus ou moins tôt, pour d’autres encore ça ne commence jamais.

    Commentaire par VilCoyote — 28/05/2015 @ 11:39

  80. @ Vil Coyote
    En fait au début j’avais mis « cocotte » et ensuite je n’ai corrigé qu’une partie et trop rapidement, je n’ose imaginer votre réaction sinon ..

    Et pour répondre à votre réponse de critères : tout est relatif.

    Commentaire par Scaramouche — 28/05/2015 @ 14:54

  81. Vous voulez dire que dame Frison-Roche sucre les fraises ? Yoyote de la touffe ? Travaille du caberlot ? Ondule de la toiture ?

    Commentaire par Gilbert Duroux — 28/05/2015 @ 17:07

  82. @ Gilbert Duroux :

    Pédale à côté du vélo ?

    Commentaire par Zarga — 28/05/2015 @ 20:24

  83. @ Zarga
    Avec tout le respect que l’on doit à la dame.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 28/05/2015 @ 21:26

  84. A la lumière des récentes révélations, avez vous des commentaires à apporter concernant vos prises de positions sur la culpabilité démontrée de J. Kerviel, le traitement impartial de l’affaire par la Justice et le préjudice ignoble subi par la SG (Goliath) ? La machine médiatique déraille complètement, c’est bien ça?
    La prochaine fois je vous demanderai de nous expliquer comment SG peut être à la fois victime, complice et coupable (faux témoignage,…) dans une seule et même affaire.

    Commentaire par JulienB — 28/05/2015 @ 21:59

  85. La banque est certainement victime, mais aussi coupable de négligence dans le contrôle des opérations des traders. Mais je ne la vois en aucun cas complice d’avoir laissé Kerviel mettre en jeu plus que le capital de la banque avec un risque évident de faillite. D’évidence, ce n’était pas l’intérêt de ces cadres dirigeants.

    Commentaire par chandernagor — 28/05/2015 @ 22:07

  86. @chandernagor : l’acquisition d’Uramin ne semblait pas non plus correspondre à l’intérêt des dirigeants d’Areva… en apparence du moins… c’est ce que l’enquête va essayer d’établir. Quel rapport ? Et bien tout ne s’est pas vraiment passé comme prévu pour ceux qui tirent les ficelles dans ces 2 exemples.

    Commentaire par JulienB — 29/05/2015 @ 10:53

  87. C’est tout de même « bizarre » que tant qu’on gagne on ne dit rien et si on perd on crie à l’assassin..
    Autrement dit on ferme les yeux opportunément.
    Vu de l’extérieur sans les finesses juridiques le citoyen lambda a des doutes.

    Commentaire par Scaramouche — 29/05/2015 @ 11:26

  88. @scaramouche
    C’est justement parce que le citoyen lambda ne connaît rien à la technicité et aux processus bancaires qu’il a des doutes. Il ne s’agit pas ici de finesse juridique, mais de finesse technique et de connaissance des métiers. En fait la banque n’a rien dit tant qu’il gagnait, c’est justement parce qu’il dissimulait ses gains tout comme il a dissimulé ses pertes. Je me suis fait expliquer tout cela par un ami trader et ses techniques de dissimulation étaient très sophistiquées.

    Commentaire par chandernagor — 29/05/2015 @ 12:29

  89. Mais, Scaramouche, vous oubliez que lorsque J. Kerviel a gagné plus de 1 milliard, il a planqué son gain à ses supérieurs hiérarchiques, sachant parfaitement que si ça se découvrait, il serait viré ! Pourquoi ensuite a-t-il continué à miser et miser encore e encore ? Je crois que seul un psy peut apporter la réponse …

    Du reste, si JK avait gagné, et non perdu, 4,9 milliards, la SG aurait été aussi dans le pétrin, certes bien moins profondément mais quand même. Et puis c’est quand même difficile du point de vue comptable de dissimuler, lisser une telle somme à moins d’être la mafia !

    Je vous rappelle que quelques années auparavant, au tout début de sa carrière de trader, JK avait été chopé pour avoir gagné 200 000 € (seulement dirais-je) en prenant des positions non autorisées au moment des attentats de Londres. Sa hiérarchie l’avait alors averti clairement que la prochaine fois il serait licencié. Quelle belle seconde chance !

    Commentaire par Maelle — 29/05/2015 @ 12:43

  90. @Maelle : vous y étiez ? Une autre version a circulé : il fallait que JK « industrialise le process ». Qui dit vrai ? En tous cas, si j’en crois votre version, il est fort probable que les faits et gestes de JK ont été placés sous surveillance, non ?

    Commentaire par JulienB — 29/05/2015 @ 19:24

  91. Ca veut dire quoi exactement « industrialiser le process »?

    Ben non, justement J’ Kerviel n’a pas été mis sous surveillance. Il faut dire qu’à l’époque, comme vous devez le savoir, le turnover était énorme, c’etait la bulle, et l’ancien chef n’a pas informé le nouveau que JK au début de son activité de trader avait dépassé les limites (je crois me souvenir que pendant un moment le desk n’avait pas de chef). Et puis ce n’est pas parce qu’un trader fait un gain non autorisé de 200 000 € qu’il va se mettre à miser à decouvert le capital de sa banque ! Maintenant que la SG ait magnifiquement merdé de tous les points de vue, je crois que personne ne le conteste!

    Commentaire par Maelle — 29/05/2015 @ 20:05

  92. En fait c’est un pauvre type , non que je le plaigne, mais c’est un joueur banal , de la race des addicts tout comme ceux qui passent leur temps sur le Net , sauf que son virtuel à lui est notre concret … peut-être les banques feraient bien de faire passer des examens psychologiques à leurs collaborateurs tout comme il est bon de vérifier le mental des pilotes . Toutefois dans la mesure où on est responsable de ses employés, la Banque comme dans l’Aéronautique devrait en assumer les conséquences.
    Peut-on dire qu’à côtê des enjeux en place ce sont des  » dommages collatéraux » inévitables qui risquent de se reproduire?

    Commentaire par Scaramouche — 30/05/2015 @ 11:04

  93. @Scaramouche

    Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, et sans que ce soit une règle absolue bien sûr, sur les salles de marché, le recrutement a tendance à priviligier, passé le super junior, des hommes et des femmes qui ont une vie de couple stable, des enfants.

    Commentaire par Maelle — 30/05/2015 @ 15:54

  94. Kerviel à l’ESP… On croit rêver. Next step Hollywood

    Commentaire par Martine s — 30/05/2015 @ 16:09

  95. C’est vrai, Kerviel a été invité à (payé pour) causer à l’ESP ? Une école pub et marketing, en même temps ça fait sens vu comme il gère son image !Ce serait plus inquiétant si c’était l’ENSAE …

    Commentaire par Maelle — 30/05/2015 @ 17:18

  96. Bonsoir Aliocha, je viens de faire un tour sur twitter.
    C’est l’Ecole Supérieure de Journalisme qui a invité Kerviel ??? Pas possible ! Et pour un débat pas vraiment critique, je présume ? Faut arrêter les âneries là ! Dejà que la bonne moitié des Francais qui soutiennent JK me donne furieusement envie de quitter la France à la moindre opportunité … Je suis malheureusement sérieuse quand je dis ça, mes concitoyens m’affligent …

    Commentaire par Maelle — 30/05/2015 @ 20:00

  97. @ Maelle :

    Restez avec nous, s’il vous plait ! Tous ne sont pas bons qu’à gifler, loin s’en faut… Le barnum va se déballonner de lui-même, remplacé par d’autres. Cette histoire finira comme le sapin de Paul McCarthy, vous verrez : la structure va s’affaler mollement, pour ne plus ressembler à rien au final. 😉

    Commentaire par Zarga — 31/05/2015 @ 12:06

  98. S’il n’y avait que cette affaire ! Mais il s’agit d’une suite d’affaires, d’histoires qui se succédent à la une pendant quelques temps pour enrober ou masquer leur vérité ou ce qui se passe vraiment. C’est de l’éternelle « politique spectacle » , une sorte de tour de magie qui mobilise notre attention pour mieux nous manipuler.
    Quand on quitte la France ce n’est pas que pour une seule raison mais pour de multiples raisons dont l’ambiance et la mentalité des gens font partie . Chacun s’afflige de la conduite de son voisin mais personne ne change rien à son comportement et par dessus tout nous perdons de plus en plus de libertés .
    Quitte à vous choquer je pense que nous vivons dans une  » dictature molle » ( et le mot n’est pas de moi) de la pensée.

    Commentaire par Scaramouche — 31/05/2015 @ 16:37

  99. Merci Zarga 😉 mais cette histoire Kerviel, qu’est-ce qu’elle m’énerve et me désespère ! Je pense qu’ici tout le monde l’avait compris ! Qu’on s’interroge (même violemment) sur le système bancaire, oui, qu’on (médias, hommes politiques, célébrités, opinion publique) soutienne ce type dans son refus de faire face à ses responsabilités et dans ses élucubrations, non !

    Bien sûr Scaramouche j’aime aussi beaucoup vivre à l’étranger, apprendre à m’y adapter, comprendre la façon toujours un peu différente dont les gens d’ailleurs appréhendent les choses.

    Commentaire par Maelle — 31/05/2015 @ 17:23

  100. Vivre en Russie, voici un livre captivant d’actualité, du passé encore présent, de Guy Mettan aux éditions des Syrtes Russie-Occident, une guerre de 1000 ans

    Commentaire par legrandjeu — 31/05/2015 @ 17:49

  101. Laelle : « Qu’on s’interroge (même violemment) sur le système bancaire, oui, qu’on (médias, hommes politiques, célébrités, opinion publique) soutienne ce type dans son refus de faire face à ses responsabilités et dans ses élucubrations, non ! »
    D’accord sur le fond. Mais je peux comprendre, vu que politiquement personne n’est capable de remettre en cause le système bancaire (ce que je déplore profondément), qu’on se serve du second pour atteindre le premier.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 01/06/2015 @ 13:10

  102. Je m’étonne que vous soyez étonnés ! Comme si certains n’avaient pas vu que le monde marche sur la tête . Il n’y a pas que l’affaire Kerviel .. oserais -je dire que c’est un « détail » dans le sens du terme où au milieu de beaucoup « d’élucubrations » quotidiennes monsieur Kerviel n’est qu’un épiphénomène.? Mais j’avoue que votre indignation me plait , tout n’est donc pas pourri au royaume de Dannemark et il y a de l’espoir.. Gardez la foi Maelle tant qu’il y a des gens comme vous tout n’est pas perdu.

    Commentaire par Scaramouche — 03/06/2015 @ 08:12

  103. Oui, tout n’est pas perdu, nous allons bien rire, ils en feront toujours plus, plus, nos chers malades de séductions et de cinémas.
    Après le plug anal, rien sur le vagin de la reine, typique de l’esprit du 11 janvier ?
    http://quenelplus.com/videos/a-versailles-lavant-garde-expose-le-vagin-de-la-reine-dans-les-jardins.html

    Commentaire par legrandjeu — 03/06/2015 @ 08:27

  104. Merci Scaramouche !

    Un petit truc, j’ai regardé le reportage de Laetitia Krupa dans Médias Le Mag sur les quelques députés qui soutiennent Kerviel. La conclusion en était « coup de com raté ».
    Par curiosité, je suis allée sur le twitter de cette journaliste, et là j’ai, à ma grande surprise (ou pas), vu un échange intéressant entre cette dernière et le tandem Kerviel/Koubi. Ces derniers sous-entendaient qu’elle était de la même famille qu’un certain Monsieur Krupa, cadre à la SG. Ce qui n’est bien sûr absolument pas le cas !
    Très intéressant cette façon de procéder : ton arrogant, sous-entendus complotistes (si vous critiquez JK, c’est que vous êtes payé d’une façon ou d’une autre par la SG), attaque ad personam.
    On voit bien à l’œuvre le côté obscur du système de défense com’ de Jérôme Kerviel (le côté en lumière étant défendre l’honneur de son nom pour sa mère, sa nouvelle posture d’indigné anti-banque, sa conversion grâce au pape etc). En tout cas, ça ne me donne pas envie du tout de connaître ce monsieur …

    Commentaire par Maelle — 03/06/2015 @ 12:38

  105. @ maelle
    Je comprends que vous n’ayez pas envie de connaître ce monsieur. Moi non plus, d’ailleurs, il n’a guère d’intérêt. Mais il vous obsède, ce Kerviel, alors qu’il est quand même beaucoup moins néfaste, pour tous ceux qui ont eu à en souffrir, que le système bancaire constitué de parasites et de nuisibles. Kerviel n’a conduit personne au suicide ou plongé quiconque dans la misère, que je sache.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 03/06/2015 @ 17:43

  106. @Gilbert
    Vous avez vien raison !
    J. Kerviel a une personnalité que je trouve, disons, intéressante dans son déni de la réalité, son jusqu’au boutisme, le personnage qu’il se construit etc Une certaine noirceur quand même … Ayant dit cela, il y a assurément plus néfaste.
    En revanche, comme je l’ai déjà dit ici, ce qui m’exaspère, c’est le jeu médiatique pas très net qui s’est mis en place autour de cette affaire, où la com’ l’emporte sur les faits, et ce qui me désespère c’est que beaucoup dans l’opinion s’y laissent prendre.

    Commentaire par Maelle — 03/06/2015 @ 18:54

  107. @Maelle, 96… « Dejà que la bonne moitié des Francais qui soutiennent JK me donne furieusement envie de quitter la France à la moindre opportunité … Je suis malheureusement sérieuse quand je dis ça, mes concitoyens m’affligent … »

    Comme Zarga, je serais affligé de votre départ 😉

    Néanmoins, si vous deviez persister dans cette volonté de nous quitter, avant de partir, asseyez-vous, respirez un grand coup et dites vous que la bonne moitié des Français qui vous afflige en soutenant JK, ne le soutienne pas forcément, et loin de là.

    Cette bonne moitié a simplement la prudence de se dire qu’elle ne veut pas lapider ce pestiféré de JK, désigné comme tel par la vindicte judiciaire (et banquière), alors qu’il est le pur produit du monde de la banque et de la finance, qui l’a justement créé et qui a favorisé et encouragé ses dérives, comme celles d’autres traders et consorts peu scrupuleux… mais tant que le fric rentre, tout va bien !

    Accessoirement, ce système bancaire et financier, qui a les moyens de détecter à travers le monde de juteuses opérations financières au millième se seconde (mais qui ne voit pas 4,9 Md€ partir sous son nez), est aussi pointé du doigt quasiment chaque semaine pour être à l’origine des nombreuses crises, dérives et autres fléaux touchant les économies et populations mondiales, et dont les dégâts se chiffres en montants bien supérieurs aux 4,9 Md d’€ que JK a flambé.

    J’espère que vous comprenez le raisonnement de ceux qui ne comprennent pas les subtilités de la décision judiciaire, et qui le crient haut et fort.

    C’est un peu comme si la justice condamnait très lourdement un petit malfrat inconnu de chacun qui a réussi a escroquer un gros maffieux connu de tous !… Ca ferait sourire, même si, dans la logique judiciaire, une escroquerie est condamnable quelque en soit l’auteur et la victime.

    Je suis d’ailleurs persuadé que si le jugement avait été inversé (les mécanismes judiciaires permettent souvent ces singuliers revirements diamétralement opposés), à savoir JK simplement sermonné par les gros yeux d’un juge charismatique puis remis en service dans le monde de la finance, et la SG condamnée à assumer seule ses 4,9 Md€ de perte… je pense que la moitié des Français, celle-là même que vous croyez soutenir JK, crierait au scandale et se plaindrait alors de savoir qu’un trader inconscient et peu scrupuleux circule encore librement dans la nature.

    Commentaire par Oeil-du-sage — 04/06/2015 @ 20:54

  108. Bonjour Œil-du-sage,

    Je n’avais pas vu que vous m’aviez répondu, et merci 🙂

    C’est juste ce que vous dites dans votre dernier paragraphe !

    Pour le reste, je comprends bien votre propos mais je ne suis pas d’accord.
    Déjà je pars du principe que tout à chacun doit s’efforcer de comprendre plutôt que de se réfugier dans des conclusions hâtives (voire des théories du complot). Ou alors on se tait … En passant, je ne crois pas une seconde que les gars de Médiapart croient à ce qu’ils racontent, ce ne sont pas des idiots, c’est juste de la mauvaise fois.
    J’ai aussi une conviction (kantienne ou de droite, si vous voulez …) : on est responsable de ses actes, sauf situation extrême on sait ce qui est bien ou mal. Que Kerviel soit un produit du système financier ne diminue en rien sa responsabilité à mes yeux. A la limite je veux bien dire qu’il était irresponsable, au sens qu’il a perdu la raison ,qu’il a déraillé, mais ce n’est pas la ligne de défense qu’il a choisie.
    Pour le reste de votre propos, il y a un côté « pour le plus grand bien » et « la fin justifie les moyens » que je rejette totalement. Que diriez-vous par exemple si un baron de la drogue était mis en prison non pour ses trafics mais pour, disons, une accusation inventée de toute pièce de pédophilie ? Que penseriez-vous de policiers qui placeraient des preuves pour incriminer quelqu’un qu’ils pensent coupable ? Et la vérité là-dedans ? Ce n’est pas ça la justice !

    Pour finir, je crois que l’institut Odoxa qui a fait ce sondage, nouveau venu sur le marché, fait jaser à cause du background de ses fondateurs et est très, très critiqué pour ses méthodes qui feraient dire aux chiffres ce que celui qui les a commandés veut entendre (utilisation pas fiable d’internet, panel réduit, questions très orientées etc). Enfin, ce serait encore pire que pour les autres instituts de sondage !

    Commentaire par Maelle — 06/06/2015 @ 12:14

  109. Bonjour Maelle,

    Je suis heureux que vous soyez toujours là, et j’aime bien lire vos commentaires… même s’ils m’obligent à effectuer une contorsion du cerveau, une gymnastique de l’esprit, pour arriver à comprendre votre point de vue !

    Je ne dis pas que vos propos sont abscons, mais qu’ils s’appuient sur vos valeurs, vos connaissances et expériences, induisant une lecture, une compréhension et une interprétations des choses qui vous sont personnelles, et bien sûr qui sont loin des miennes, ce qui fait que nous suivons des chemins de réflexion très divergents.

    Quand vous parlez de « comprendre plutôt que de se réfugier dans des conclusions hâtives », nous sommes effectivement au cœur du problème car les mêmes faits nous font arriver à une conclusion différente, et surtout à une émotion différente : vous faites partie de ceux plus choqués par JK qui déclare qu’il n’était pas seul à savoir, et je fais partie de ceux choqués par la SG qui déclare qu’elle ne pouvait rien voir ni savoir…

    Vous revenez aussi sans cesse sur la mauvaise foi de Médiapart… A mon sens, les propos de Médiapart ne sont que des micro-artefact collatéraux de cette affaire. Ils sont secondaires mais prennent de la résonance car il y a en face des milliers de gens qui sont restés dans une incompréhension de ce qu’il s’est passé, tant au niveau des faits que du débat judiciaire et du jugement.

    Vous placez Médiapart comme une des causes du retour de l’affaire sur la place publique, et, dans un sens vous leur donnez une place et une légitimité qu’ensuite vous leur reprochez d’avoir.
    Pour ma part, je vois davantage Médiapart comme la simple conséquences d’une affaire qui a laissé un arrière goût d’incompréhension au grand public.

    Certes je veux bien vous accorder que les journalistes de Médiapart relancent opportunément la musique JK/SG en partie parce qu’ils perçoivent qu’il y a encore matière à capter les attentions et les esprits qui sont restées épidermiques sur cette affaire… et c’est leur métier. (Je pense néanmoins que certains des journalistes sont sincères dans leurs croyances d’éventuels complots… et le fait qu’ils soient entendus et lus montrent qu’ils ne sont pas les seuls).

    Quant à la notion de « bien ou de mal » qui devrait permettre à chacun, en commençant par JK, d’assumer ses responsabilités, c’est encore un domaine bien relatif, surtout dans l’économie et la finance d’aujourd’hui où les bénéfices et dividendes des uns s’équilibrent par les déficits et chômage des autres.

    Pour finir avec votre exemple d’un « baron de la drogue mis en prison non pour ses trafics mais pour, disons, une accusation inventée de toute pièce de pédophilie.. » (si je comprends le message subliminal, vous voulez dire qu’il y aurait un baron de la drogue dans l’affaire d’Outreau ?… 😉 ).

    C’est amusant car une fois de plus n’avons pas la même lecture des faits.

    Dans l’exemple que vous donnez, justement, j’ai pour avis que les plus gros escrocs et associés savent se blinder efficacement contre toutes les attaques frontales judiciaires sur leurs principaux crimes. En revanche, ils sont plus fragiles sur des délits accessoires qu’ils négligent… à l’image d’un des plus dangereux gangster du XXe siècle, Al Capone, que la justice américaine a réussi a épingler pour simple fraude fiscale !

    C’est aussi un peu comme ces multinationales qui font des Md€ de bénéfices sans payer d’impôts, « en toute légalité » apparente, et que les gouvernements essayent de coincer sur des motifs accessoires, ou ces banques qui génèrent encore plus d’argent avec des produits financiers virtuels et attaquées sur des motifs inattendus (ex. http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/scoop-plainte-contre-toutes-les-167890 )…

    Commentaire par Oeil-du-sage — 07/06/2015 @ 14:37

  110. Oui, je suis encore là, je ne suis pas une pierre qui roule …

    Beaucoup de personnes ne comprennent pas ce qui s’est passé, mais ne serait-ce pas précisément le rôle des media que de leur expliquer, plutôt que de faire de la démagogie en enfonçant au passage certains encore plus dans leur délire conspirationniste ? C’est pour moi très dangereux.
    On ne peut nier qu’aujourd’hui à la TV, à la radio, c’est Me Koubi qu’on entend surtout, et je ne vois pas beaucoup de journalistes lui apporter la contradiction, alors même qu’il est l’avocat d’une des parties en conflit.

    Je le répète, la responsabilité en tant qu’individu de Jérôme Kerviel (les milliards qu’il a joués quand il a compris qu’il allait choper ne peuvent p.ex. s’expliquer que par son intention de nuire, de couler la banque avec lui) pèse beaucoup plus lourd dans ma balance que les manquements manifestes de la SG. Ou alors il fallait qu’il se défende du point de vue des conditions de travail sur le trading floor qui lui auraient fait perdre la tête sous la pression.

    Remettre en cause le système financier (et je ne pense pas que nous aurions le même point de vue sur la question !), cela relève du politique, pas de la justice.

    Commentaire par Maelle — 09/06/2015 @ 09:25

  111. Ah bon, la justice et la politique ne serait pas la même chose, oui en ce moment, mais c’est cela qui va devoir changer. Tiens, Phillipot est attaqué par le Qatar, grâce au mignon Mignard du président, bonne chance où malchance? Car chez ces gens là, Monsieur, on en fait toujours trop. Ils ne voudraient plus que l’on fasse la distinction entre un arabe et un chèque !

    Commentaire par legrandjeu — 09/06/2015 @ 13:56

  112. maelle : « Beaucoup de personnes ne comprennent pas ce qui s’est passé, mais ne serait-ce pas précisément le rôle des media que de leur expliquer ».
    Excusez-moi, mais là je crois que vous êtes un peu naïve (mais vous préférez, je crois, kantienne ou de droite. Sur ce dernier point je vous l’accorde, vous êtes bien de droite, il n’y a aucun doute. mais rassurez-vous, ce n’est pas une tare). Ce n’est pas être complotiste que de souligner que les principaux médias sont de plus en plus concentrés en peu de mains qui sont celles de marchands d’armes (Lagardère), de béton (Bouygues), de banquiers (Libération et Le Monde), d’industriels milliardaires (une grande partie des hebdos, la presse gratuite…). Et comme dit le bon sens populaire, c’est toujours ceux qui possèdent les violons qui conduisent la musique.
    Quand vous vous acharnez sur Kerviel en disant que « chacun doit être responsable de ses actes », je rigole doucement. Est-ce que ceux qui animent le système bancaire, responsable de tant de vies gâchées, de misère, de suicides et autres calamités sont responsables des conséquences de leurs actes ? Bien sûr que non. Et pourtant ils existent. Les calamités que j’évoque, ce ne sont pas des calamités naturelles. Ce système, ce sont des humains qui le font tourner. Il n’y a nul complot là dessous, il y a juste une conjonction d’intérêts. Comme disait mon bon professeur Alain Accardo : « Il n’est pas nécessaire que les horloges conspirent pour donner pratiquement la même heure en même temps, il suffit qu’au départ elles aient été mises à l’heure et dotées du même type de mouvement, de sorte qu’en suivant son propre mouvement chacune d’elles s’accordera grosso modo avec toutes les autres. La similitude du mécanisme exclut toute machination » (« Médias et censure. Figures de l’orthodoxie », Pascal Durand, éd. Université de Liège, 2004).

    Commentaire par Gilbert Duroux — 09/06/2015 @ 16:30

  113. Bonsoir Maelle,

    J’ai pensé à vous, en tout bien tout honneur, car je viens d’écouter un reportage sur les risques des centrales nucléaires et j’y ai vu parallèle avec le sujet dont nous débattons !

    Alors que de nombreuses centrales nucléaires (y compris celles en cours de construction) connaissent des défaillances et des anomalies techniques potentiellement graves, un spécialiste soulignait que, en dépit des nombreux systèmes de sécurité très sophistiqués (certes défectueux, inadaptés ou mal conçus), le plus gros risque était aujourd’hui simplement humain !

    Un simple employé, fou, suicidaire, terroriste ou simplement incompétent, pouvait faire péter tout seul tout le bazar et rendre une région complètement invivable pour tous les êtres vivants pendant des centaines, voire des milliers d’années !…

    Ce risque est régulièrement dénoncé par des organismes de contrôle officiels (ainsi que des petites structures d’investigations… dont Médiapart 😉 ) et signalés aux directions des centrales qui ne semblent pas le prendre en considération. (C’est sûr qu’ils ont des préoccupations financières autrement plus sérieuses !).

    Imaginons qu’un petit employé lambda, appelons-le au hasard Jérôme pour faire simple, provoquait un séisme nucléaire de quelques 4,9 Md de mégatonnes en jouant inconsciemment avec le joystick ou en s’asseyant maladroitement sur le bouton !

    Question : Qui doit être désigné responsable du séisme ?… Seulement le petit Jérôme !

    Ps: aujourd’hui sur France Inter, une interview de Edwy Plenel et j’ai trouvé ses propos et ses arguments… intéressants et recevables.

    Comme je sens que vous trépignez d’envie de l’écouter, c’est ici : http://www.dailymotion.com/video/x2ta194_edwy-plenel-greenpeace-lecons-et-souvenirs_news

    Revenez Maelle, c’était de l’humour 😉 !!!!

    Commentaire par Oeil-du-sage — 09/06/2015 @ 19:32

  114. Supposons que le petit Jérôme ait été atteint d’un cancer parce que ses employeurs lui ont mis la pression pour qu’il opère trop longtemps dans des zones soumises aux radiations (Eh oui, ça arrive : http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2014/04/09/nucleaire-voyage-au-pays-de-la-dose_4398075_3208.html ) et qu’il ait fait la connerie décrite ci-dessus pour se venger. Nul doute que Maelle dirait qu’il n’avait qu’à refuser d’obéir et que c’est lui le premier responsable de la situation.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 10/06/2015 @ 02:51

  115. je suis une rappeuse française dans mes années dans la rapp j’avais pas d’argent
    pour montre mes albums car j’avais apas un de l’argent or que j’avais besoin de la gloire pour reussir dans cet activiter .donc parfois sa me dis de pactiser avec les esprits pour avoir de la gloire donc subitemen t j’ai eu l’adresse d’un homme qui pouvait m’aider comme je le voulais .quand j’ai commecer par écouter les consignes de cet homme la richesse dont je rèvait m’ai venue et tout cela cest grace à cet
    je vous laisse sont car il vous aidera aussi merci !
    atavizounon@yahoo.fr
    +229 61880467

    Commentaire par Claire — 12/07/2015 @ 14:28

  116. les commentaires de ce blog révèlent une belle brochette de réactionnaires imbus d’eux-mêmes. Que le tribunal ait refusé d’entendre certains témoins de la défense les plus qualifiés dans l’affaire SG ne dérange personne ici. Les vieilles manies qu’on aurait cru définitivement enterrées depuis le procès Dreyfus ont toujours cours, le parquet obéit aux ordres du gouvernement, sinon , comment comprendre que le fisc a remboursé la perte financière avant même la décision du tribunal sans regarder aux responsabilités de la SG ? Les irrégularités du premier procès fait à Kerviel sont énormes .

    Commentaire par chveïk — 21/07/2015 @ 15:06

  117. Brave soldat Chveïk !

    Commentaire par legrandjeu — 21/07/2015 @ 21:03


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :