La Plume d'Aliocha

25/09/2014

L’arme de la raison, le réconfort de la raison, le salut dans la raison

Filed under: questions d'avenir,Réflexions libres — laplumedaliocha @ 10:52
Tags:

A la suite de l’assassinat de l’otage français Hervé Gourdel hier, comme il fallait s’y attendre, l’émotion ou plutôt les émotions tournent en boucle dans les médias. La stupeur, les larmes, la colère, la peur, l’envie de vengeance, le tout dans une surenchère d’adjectifs. C’est à qui sera le plus horrifié, sous le choc. Laurent Fabius parle d’infamie, Luc Chatel évoque une « exécution atroce, lâche et barbare », le Parti communiste est indigné…On cherche des mots, c’est pas facile, on les a tant usés pour désigner des banalités que lorsqu’ils pourraient vraiment servir, on les juge éreintés. Bref, la bête médiatique réclame son tribut de réactions et de surenchère, alors chacun y va de sa formule, songez donc, le silence pourrait être si mal interprété.

Parallèlement, et parce qu’il faut des images, Caméras et micros se tendent vers les proches. Sont-ils tristes, en colère, interrogent les journalistes ? Passons…On nous montre les drapeaux en berne dans les villes et villages endeuillés. Leur chagrin nourrit notre colère, sourde, attisée par la peur et tout ceci fabrique le désir de vengeance.

Et puis, au milieu de toute cette cacophonie, la voix d’un expert hier soir sur France Info, aux alentours de 20h30 qui déclare que la France est en alerte maximum depuis 2001, que la situation actuelle ne comprend pas de menace supplémentaire, que la peur est liée à la médiatisation de certains événements, laquelle est souvent déconnectée du niveau de menace réelle….Quel apaisement, au milieu de l’hystérie collective d’entendre s’exprimer ceux qui savent.

Et le réconfort est encore plus grand quand ceux qui savent ont le temps d’expliquer calmement ce qu’il se passe. Ce fut le cas chez Bourdin ce matin avec la longue interview de Gilles Kepel. Je la mets ici. Regardez-là. Il explique que nous n’avons plus affaire à un terrorisme pyramidal façon Al Qaida mais à un fonctionnement en réseau. Que ce terrorisme là s’infiltre au plus profond de la société. Que ses outils sont notamment les réseaux sociaux et son but déclencher la peur, la haine, bref, exactement ce qui tourne en boucle dans les médias depuis hier.

Le système s’emballe, ce n’est pas la première fois. Les journalistes n’en sont qu’en partie responsables, il y a dans le système médiatique une logique perverse qui dépasse ses acteurs et s’avère difficilement maitrisable. Cette hystérie, on le sait, participe de la médiocrité du discours public, parfois elle cause des dommages plus ou moins graves. Ici, elle pourrait s’avérer mortelle. Alors c’est le moment de tourner le dos à l’émotion pour tendre le micro à la raison. Car ici plus qu’ailleurs, quand on comprend, on cesse d’avoir peur et, en matière de terrorisme, quand on n’a plus peur, on a triomphé de l’ennemi.

Mise à jour 13h00 : et hop, déjà un exemple de ce qu’il ne faut pas faire. La mode des sondages idiots sur des questions d’actualité est affligeante…

Publicités

23 commentaires »

  1. Il y a également eu une excellente émission vers 19h-20h sur LCI avec des intervenants de qualité.

    Commentaire par fultrix — 25/09/2014 @ 11:39

  2. On commémore 1914 et son enchaînement diabolique de peur, de haine, de désir de vengeance… Et on se laisse entraîner dans le même enchaînement diabolique de peur, de haine, de désir de vengeance ! Alors à quoi bon toutes ces commémorations ?

    Ils décapitent, nous bombardons. Nous bombardons, ils décapitent.

    Au sang répond le sang, à la folie la folie, à l’aveuglement l’aveuglement.

    Il fut un temps où, pour faire ou refaire l’unité nationale, on désignait un ennemi extérieur. Pas sûr que cette ruse nauséabonde fonctionne encore…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 25/09/2014 @ 11:44

  3. Vous avez raison Aliocha. Et ce qui vaut pour le terrorisme devrait valoir pour les faits divers, et en particulier les faits divers sanglants. À chaque fait divers violoent, on a droit à des « c’est de pire en pire » ou des « on est de moins en moins en sécurité », « on n’ose plus sortir » sans que jamais on n’oppose des chiffres sérieux qui permettrait de relativiser.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 25/09/2014 @ 12:51

  4. La difficulté de la raison est de se faire entendre au-dessus du tumulte. Mais il lui faut essayer, car le silence validerait la fureur, la haine etc. Merci donc, pour ce billet qui rassure: il existe encore des gens qui ont autre chose que de la purée entre les oreilles.

    Et le Figaro… mettre en ligne un tel « sondage » n’est pas une connerie ordinaire. C’est une connerie criminelle.

    Commentaire par gwynfrid — 25/09/2014 @ 13:26

  5. Je ne suis pas, pour une fois, d’accord avec vous. On peut très bien exprimer son émotion, son indignation, devant une telle atrocité, sans pour autant avoir peur et abandonner l’arme de la raison. J’ajoute qu’une communauté, quelle que soit sa taille, familiale ou nationale, recrée spontanément de l’unité, souvent dans ce genre de situation dramatique ( catastrophe naturelle, mort d’un proche, attentat collectif etc…) . À nous de veiller à ce qu’elle ne soit pas détournée par la peur, la vengeance ou la lâcheté. Voici ce que j’écrivais sur le coup de l’émotion ce matin, sans peur et toute raison gardée : http://contre-regard.com/nous-sommes-entres-en-guerre-contre-la-barbarie-absolue/ Bien à vous, un fidèle lecteur !

    Commentaire par michel santo — 25/09/2014 @ 13:48

  6. Chère Aliocha,
    Il ne me semble pas anormal d’empiler les superlatifs face à cet assassinat, perpétré par des barbares qui décapitent à tout-va au nom d’un État qui n’existe pas. Les circonstances de (tous) leurs crimes sont à ce point traumatisantes que, spontanément, l’indignation nous submerge.
    Même mon fils de 14 ans, peu suspect de désir de vengeance, les a accumulés quand il a su. Les élus – jusqu’à Barack Obama – ne sont que des humains (comme les journalistes) et réagissent naturellement à la sauvagerie ; il en fut ainsi de tout temps. En l’espèce, je pense que les serviteurs du « tout-info » ne font que leur travail – ce n’est pas le cas lorsqu’ils poursuivent la voiture de Sarkozy roulant vers France 2 dimanche.
    Quant à l’expert de France Info, qui juge la menace égale à celle de 2001 et la peur liée à la médiatisation d’événements, j’aimerais l’inviter à lire ou écouter la majorité de ses homologues. Outre que ceux-ci railleraient sa candeur, ils lui expliqueraient, comme l’a fait Gilles Kepel, que le fonctionnement en réseau représente un réel danger par rapport à la structure pyramidale de feu Ben Laden.
    Oui, tu as raison Aliocha, quand on n’a plus peur on a triomphé de l’ennemi. Mais je crains que, là, médias ou pas, l’ennemi soit plus fort qu’un bataillon armé à Ypres ou Verdun. Et que nous ayons raison d’avoir peur.
    J’espère avoir tort.
    Isabelle Horlans

    Commentaire par Isabelle Horlans — 25/09/2014 @ 14:08

  7. Chère Aliocha,
    Sur ce genre de sujet, j’aime bien faire un détour par http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr
    Attention, prévoir un peu de temps, et fouiller le blog.

    Commentaire par Christophe — 25/09/2014 @ 15:01

  8. @Isabelle Horlans

    Moi non plus je n’écoute pas seulement un « expert » mais plusieurs. J’ai le temps.
    Je suis entièrement de votre avis , nous n’avons pas pris la mesure de ce piège. C’est une
    déclaration de guerre il ne faut pas se leurrer et la puissance d’un intégrisme religieux et d’une civilisation contre une autre.
    Tout comme pour le climat , on a tiré la sonnette d’alarme depuis longtemps et on attend d’être au bord du gouffre pour réagir.
    La peur est aussi le commencement de la sagesse elle maintient la vigilance et favorise la réaction.

    Commentaire par Scaramouche — 25/09/2014 @ 17:41

  9. […] A la suite de l'assassinat de l'otage français Hervé Gourdel hier, comme il fallait s'y attendre, l'émotion ou plutôt les émotions tournent en boucle dans les médias. La stupeur, les larmes, la col…  […]

    Ping par L'arme de la raison, le réconfort de la ... — 25/09/2014 @ 18:20

  10. Alors disons, Aliocha, pour voir, que toutes les semaines des FDS se font descendre par un « jeune », dont on éradique sciemment l’identité, chez nous, et çà ne fait pas des nouvelles et en + les prisons en sont pleines non officiellement. Sur ce site officiel, au moins, il n’ y a pas de doute, la nausée abonde et est clairement identifiable MAIS, MEUH…..faut pas stigmatiser…….import export de conflits, çà peut rapporter gros !
    http://www.avisderecherches.interieur.gouv.fr/personnes1.asp?T=R
    Un comment taire ?
    Et une autre question, que fait la France avec ses 4 fantastiques rafales en pointes, là bas ?
    La peur est aussi le commencement de la sagesse elle maintient la vigilance et favorise la réaction.
    Même un paranoïaque peut avoir des raisons d’avoir peur.
    AH saperlipopette , elle est bien bonne celle là Scaramouche. En fait ce que les médias propagent 24/7 c’est l’inquiétude de n’avoir pas assez de protection dans tous les domaines, le cosmétique/ l’Oréal n’est pas une des plus grosses fortunes pour des prunes, remettez m’en une couche pour soigner mon appât rance..

    Commentaire par georges dubuis — 25/09/2014 @ 20:54

  11. C’est marrant, ces commentaires sur « la peur » « les terroristes » etc… Me rappel l’article de Noam Chomsky (publié par le monde diplo).

    http://www.monde-diplomatique.fr/2001/12/CHOMSKY/8234

    Bon… c’était y a plus de dix ans, mais comme tout les bons « tube », ça prend pas une ride !

    Commentaire par ThomasM — 25/09/2014 @ 23:04

  12. @ Thomas M

    Dommage que ça n’ait pas fait de progrès en ne prenant pas une ride . L’auteur s’est-il posé la question de savoir si dans un Etat Islamique il aurait le loisir d’écrire et d’exercer sa profession aussi librement ?
    Sans doute nous subissons les erreurs et les fautes des successifs gouvernements américains et l’otage n’avait rien à faire dans cette galère mais l’heure n’est pas aux masos et aux mea culpa elle est à l’union contre une gangrène qui menace nos libertés et notre civilisation.
    Terrorisme ou résistance ? Suivant qu’on est d’un côté ou de l’autre on explique l’assassinat quand il existe. . , Les raisons du conflit sont multiples mais ici seuls comptent les conséquences et les résultats On tue lâchement nos ressortissants civils innocents .. appelez ça comme vous voudrez , philosophez et polémiquez en me racontant les origines et les bonnes raisons je m’en moque l’actualité fait que « je réagis férocement contre » et c’est sans doute ce que veut un adversaire qui ne comprend que la force.

    Commentaire par Scaramouche — 26/09/2014 @ 09:41

  13. Merci pour ce billet. En ce qui me concerne j’ai été consternée en allumant la radio le jour de la décapitation d’entendre une journaliste radio de France Inter en « reportage spécial » « devant la maison de la famille du défunt ». Moi qui ne regarde par la télévision et qui écoute habituellement les informations sur France Culture, j’avais oublié à quel point la soif du scoop pouvait pousser les journalistes à des comportements stupides.
    Quelle information digne de ce nom l’équipe éditoriale de France Inter pouvait-elle espérer trouver là? On retombe sur un constat déjà souvent fait : de plus en plus-(et pour des raisons que l’on comprend sans pouvoir les approuver…) le journalisme cherche à générer de l’émotion au lieu de générer de l’information.
    Hélas.

    Commentaire par Mo — 26/09/2014 @ 15:39

  14. @ Mo

    Vous avez raison et Aliocha aussi mais rien de nouveau sur le goût qui pousse à s’arrêter « pour voir » lorsqu’il y a un accident .
    Cette horrible histoire sert de catalyseur à la politique pour justifier s’il en est besoin une intervention militaire plus musclée et obliger les musulmans à se désolidariser pour éviter l’amalgame.

    Commentaire par Scaramouche — 26/09/2014 @ 19:08

  15. @ Scaramouche

     » l’actualité fait que « je réagis férocement contre » et c’est sans doute ce que veut un adversaire qui ne comprend que la force. »

    1/ ne vaut-il pas mieux réagir sagement que réagir férocement ?
    2/ si c’est ce qu’attend l’adversaire, pourquoi lui donnez la satisfaction de tomber dans le panneau qu’il nous tend ?

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 26/09/2014 @ 21:37

  16. @ Denis Monod Broca

    Tout à fait il faut « réagir sagement » précisément pour déstabiliser l’adversaire qui ne comprend que la violence . Nous réagissons par la médiatisation et le spectaculaire c’est ce que nous ressentons mais c’est l’inverse qu’il faudrait faire. Une guerre de l’ombre , une religion différente affichée , pas de publicité .
    Nous sommes face à des ennemis que nous connaissons mal et qui ont sur nous la suprématie énorme de ne pas tenir à la vie. Or nous leur faisons de la publicité nous montrons notre peur et nous  » réagissons férocement contre » c’est ce qu’ils veulent .
    Imaginez leur satisfaction de voir la foule dans la rue pleurer l’otage martyrisé…

    Commentaire par Scaramouche — 27/09/2014 @ 14:43

  17. j’ai été frappé de stupeur devant la nouvelle. Mais la stupeur la plus forte a été celle que j’ai ressentie lors de la lecture du billet de Philippe Bilger :

    http://www.philippebilger.com/blog/2014/09/inaya-perdue-de-vie.html

    J’ai parcouru mes blogs préférés l’autre soir, avant d’aller au lit, comme je le fais régulièrement. J’ai donc visité celui de Philippe Bilger… et là, j’ai reçu un énorme coup de massue !

    Est-il besoin de préciser que j’ai eu un mal de chien à trouver le sommeil ? Je me suis à nouveau demandé comment il était possible, concevable, d’accomplir de pareilles monstruosités.

    J’ai eu du mal à saisir, à toucher du doigt les aspects raisonnés du texte de Philippe Bilger, tant j’avais la nausée.

    Bizarrement (ou pas, je ne sais…), cette histoire m’a plus choqué encore que celle de l’exécution d’Hervé Gourdel. Je ne saurais dire pourquoi… il ne peut y avoir de concours dans ce genre de folie meurtrière, ni de classement, c’est évident.

    Peut-être la proximité de mon petit bout de trois ans et demi… je ne sais pas.

    Pour le meurtre d’Hervé Gourdel, je ne peux pas imaginer autre chose qu’un chagrin abyssal pour Dieu, dont se réclament les meurtriers. Pour lui, comme pour d’Inaya, je ne peux concevoir autre chose qu’une place à ses côtés, lui qui est avant tout miséricorde.

    Commentaire par Zarga — 29/09/2014 @ 12:13

  18. C’est le pouvoir du fort sur le plus faible. Quand on comprendra qu’un individu capable de faire souffrir et torturer un animal peut le faire avec un enfant sans état d’âme et qu’on cessera de créer une hiérarchie du mal pour mieux accepter l’assassinat du bijoutier que celui de la vieille dame on aura fait un pas dans la civilisation et compris qu’une vie en vaut une autre car celui qui est capable de crever les yeux du chat est tout aussi capable de crever les vôtres.
    Cet assassinat mis en scène où la victime est non seulement agenouillée mais égorgée comme un agneau avec tout ce que ça représente de souffrance et d’humiliation n’est pas seulement une exécution politique mais tout un symbole.

    Commentaire par Scaramouche — 29/09/2014 @ 14:00

  19. @Zarga 17 : Stupeur, horreur, il n’y a plus de qualificatifs n’est-ce pas ?
    Si vous regardez bien l’actualité, cette pauvre petite fille martyrisée est loin d’être la seule. Mais les médias jettent un voile pudique sur ce genre d’informations, comme un linceul qui recouvre le cadavre de l’innocence perdue. Faits indicibles et incompréhensibles.

    On se demande comment une société qui se dit civilisée, peut accoucher de monstres pareils. Et pourtant, il y a de plus en plus de cas similaires.
    Il faut croire que la Vie n’a plus de sens, qu’elle n’a plus l’importance qu’elle devrait avoir, que le renouvellement des générations devient absurde. L’enfant devient un objet de désir qui nous renvoie une image narcissique. Il n’a plus d’existence en tant que personne. Ni les vieux d’ailleurs.

    Si ce phénomène n’est pas majoritaire, il est inquiétant que ces violences deviennent plus fréquentes.

    Il existe un précédent, dans la Rome finissante. La chute de la démographie a été expliquée par certains historiens par la pratique de se débarrasser du bébé, soit en le tuant à la naissance soit en le déposant dans la rue dans l’espoir que quelqu’un le prenne. La vie ne reposait plus sur les valeurs ancestrales…..

    Commentaire par Dorine — 01/10/2014 @ 16:23

  20. Oui adorable Dorine il y a quelque chose de finissant en Euro/US….. la fantaisie de l’horrible où l’horrible fantaisie qui est pare tout, eyes wide shut, PMA GPA pour tous, çà continue de plus belle, tous ensemble le 5 octobre à la LMPT.Et pour les plus paisibles les Veilleurs, place du théâtre de l’Odéon à 19 heure.
    https://www.facebook.com/LesVeilleursOfficiel

    Commentaire par georges dubuis — 01/10/2014 @ 17:21

  21. Bonjour,

    Début septembre, des médias ont monté en épingle des problèmes mineurs liés aux nouveaux rythmes scolaires.

    5 semaines plus tard, de nombreux enseignants constatent la fatigue des enfants, sont eux-mêmes fatigués, des agents territoriaux font grèves, des animateurs de TAP se plaignent du manque de moyen (rien pour les activités des enfants), des mairies imposent des emplois du temps absurdes pour économiser voire diminuer des budgets… Dans certaines villes, rien n’a été anticipé, laissant des enfants avec avs en plan (avs avec contrat de 4 matinées, alors qu’il y en a cinq maintenant)…

    Bref, des problèmes sérieux qui mériteraient un peu d’attention, sans doute plus que l’infime minorité d’écoles qui ont refusé les nouveaux rythmes.

    Que disent les médias sur ces sujets ?

    Rien.

    Commentaire par Totoro — 03/10/2014 @ 18:19

  22. Le foutoir est partout Totoro. La faute à l’absence de perspectives sur le futur. Seule compte la réélection et les médias doivent être au service de l’immédiat politique.
    Il me semble qu’il y a des précédents dans des pays totalitaires.
    Pour évoluer, il faudrait tout changer. La question est : peut-on le faire sans réveiller une révolution ?

    Commentaire par Dorine — 03/10/2014 @ 20:43

  23. J’ai hâte de lire votre billet sur l’affaire VA-Le Monde…

    Commentaire par Tocquevil — 18/10/2014 @ 18:41


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :