La Plume d'Aliocha

11/12/2013

Quand le journalisme dérape dans l’empathie

Filed under: Affaire Kerviel,Coup de griffe — laplumedaliocha @ 15:20
Tags: ,

Les condamnés en justice sympathiques ont un avantage non-négligeable sur les autres, ils plaisent aux médias. Ils leur plaisent même si fort que ceux-ci sont prêts à envoyer paître les règles de base du métier de journaliste, vérification, recoupement etc. pour se lancer à corps perdu dans d’étranges exercices d’empathie fusionnelle. Nous avions déjà assisté à  cette prestation pour le moins déroutante lors de l’interview de Jérôme Cahuzac par Jean-François Achilli en avril dernier sur BFM TV. Cette fois, c’est Denis Robert, celui de l’affaire Clearstream, qui s’empare du dossier Kerviel pour les Inrocks. Le même canard avait été condamné à verser 51 000 euros au trader il y a quelques temps pour diffamation, comme quoi, on n’est pas rancunier aux Inrocks. Le numéro sorti ce jour publie la photo du trader en Une (en lieu et place de Mandela, c’est tout dire…) et onze pages d’entretien, dont 3 portraits pleine page  qui ne manqueront pas d’enflammer les midinettes mais dont on se demande quelle est la valeur informative. Passons….

Trader repenti, mon amour…

« Kerviel contre-attaque » titre le journal, qui aurait tout aussi bien pu écrire « trader repenti, mon amour ». Car c’est bien de cela qu’il s’agit. Dans cet entretien réalisé sur le mode intime (complice ?) du tutoiement, la question le plus agressive consiste de la part de Denis Robert à commenter les investissements de « Jérôme » d’un « Tu as fait fort quand même…. » .  C’est que Denis Robert ne porte pas les banques dans son cœur, elles lui ont gravement pourri la vie depuis qu’il s’est emparé de l’affaire de la chambre de compensation Clearstream pour dénoncer ce qu’il considère comme un système massif et délibéré de blanchiment d’argent sale. Alors quand il rencontre Kerviel, on se doute que c’est potentiellement fusionnel entre eux deux. Denis Robert n’est pas un imbécile, ni un mauvais journaliste. Il a donc parfaitement mesuré le caractère discutable, journalistiquement parlant, de la démarche consistant à donner la parole sur un dossier judiciaire aussi lourd au seul mis en cause, sans donner à entendre aux lecteurs ni la version de la partie civile ni celle de la justice, pourtant directement attaquée.

Aussi précise-t-il, dans un paragraphe de commentaire à l’issue de l’entretien :

« L’affaire Kerviel n’est pas close puisque les procédures restent en cours. Le but n’est pas de croire ou de ne pas croire ce que nous dit l’ancien trader mais de comprendre si la vérité judiciaire, bancaire et politique qui nous est servie depuis cinq années est conforme à la réalité. J’ai un sérieux doute étayé par cet entretien, mais aussi par les faits énoncés par Jérôme Kerviel que j’ai vérifiés en consultant le dossier ». Suit un énoncé de ces faits (témoin non entendu en appel, crédit d’impôt de 1,7 milliards, importance des sommes investies) et, en guise de conclusion, un appel à témoignages.

Insinuation, soupçon, rumeur

Quel lecteur, ignorant tout du dossier, ne serait pas définitivement acquis à la cause du trader à la fin de l’entretien ? Aucun. L’intéressé y explique que la méchante banque a menti et ruiné sa vie. Il en faut moins que ça pour émouvoir. Donc l’article a pour effet de jeter l’opprobre sur le système bancaire, la justice, le gouvernement de l’époque et, c’est moins grave mais quand même, les journalistes qui, eux, ont bossé sur le sujet. Et sur la foi de quoi ? Des seules déclarations d’un individu condamné en justice et qui, oh surprise, conteste la sanction et clame son innocence ! Que pèse face à tout ceci la pauvre mise en garde finale ? Rien.  Si Denis Robert avait lu tout le dossier et non pas les pièces qu’on lui montrait en lui expliquant comment les interpréter, assisté aux deux procès d’un mois chacun et même, allons, soyons fous, interrogé la banque et les juges, il aurait obtenu des réponses à ses questions et fait autre chose que de semer le doute dans l’esprit de ses lecteurs.

Une universitaire belge a dégagé récemment le concept bien intéressant de « journalisme de pari » (voir l’avant-dernière question de l’interview). En résumé, on lance l’information et on voit ensuite ce qui se passe, quitte à corriger en cas d’erreur. Hélas, nous y sommes. Le soupçon, l’insinuation, la rumeur remplacent petit à petit les faits. Inquiétant.

Mise à jour 12/12 à 11h19 : Ne manquez pas de suivre la traînée de poudre de la désinformation enflammée par l’ignorance, c’est fascinant. Comment l’interview de Denis Robert devient, sous une plume d’Atlantico, une série de révélations fracassantes alors que tous les éléments évoqués ont déjà été traités, et par la justice, et par les médias. 

Publicités

78 commentaires »

  1. Quand « gazetier » remplace « pamphlétaire », en quelque sorte ?

    Commentaire par fultrix — 11/12/2013 @ 18:35

  2. Bonsoir Aliocha,

    Jamais la qualification de « feuille de choux » n’a été aussi juste. « Les Inrocks », un journal? Tout au plus une feuille de propagande mal écrite et inutile au demeurant. Elle (la feuille de choux) n’est pas la seule malheureusement. Du coup, la descente aux enfers continue dans la presse mais elle ne me dérange aucunement. Ne comptez pas sur moi pour la stopper. En plus, vous êtes d’une amabilité rare envers votre confrère. il n’en méritait pas tant à moins que vous ne fassiez preuve d’une ironie mordante, glacée et sophistiquée.

    Bonne soirée

    Commentaire par H. — 11/12/2013 @ 18:46

  3. @H : ni ironie (mais vous avez repéré en effet que j’avais un gout pour le mordant glacé sophistiqué) ni amabilité, je ne veux pas faire de procès et encore moins de procès d’intention aux ocnfrères. En même temps, on ne peut pas s’empêcher de réfléchir sur de telles interviews dans la mesure où elles se multiplient (DSK au 20h, Cahuzac, Kerviel) et posent de vraies questions en termes d’information.

    @Fultrix : mais encore ?

    Commentaire par laplumedaliocha — 11/12/2013 @ 18:50

  4. @ Aliocha

    Je crois avoir bien réfléchi sur l’intérêt de telles interviews et j’en suis arrivé à la conclusion un, qu’elles ont nulles, deux, quelles sont inutiles (sauf pour certains groupes de pression qui trouvent là de quoi saper les fondements de la société mais je n’appartiens à aucun groupe de pression), trois, que leurs auteurs sont au journalisme ce que les Borgia sont à la chasteté. Quand l’information se limite à de l’émotion (feinte en général), elle devient inutile et on s’en passe fort bien.

    Bonne soirée

    Commentaire par H. — 11/12/2013 @ 20:17

  5. @ Aliocha

    Dans le même style, tout aussi nul (je parle du Point) mais absolument machiavélique: http://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2013/12/11/le-point-et-les-neocons/ (c’est le naufrage de ce qui fut autrefois, du temps d’Olivier Chevrillon, un grand hebdomadaire).

    Bonne nuit

    Commentaire par H. — 11/12/2013 @ 20:51

  6. Le soupçon, l’insinuation, la rumeur remplacent petit à petit les faits. Inquiétant.
    NON. Rassurant. Autant que les comptes des banques qui deviennent des contes, autant en emporte le vent, c’est leur manière de joindre les 2 bouts dans le surréel et l’ubuesque. Dans cet exercice la gôche sociétale dépasse largement la droite,.

    Commentaire par le grand jeu — 11/12/2013 @ 22:32

  7. D. Robert, je ne le connais pas et je ne suis pas journaliste, donc je prendrai moins de gant que vous. Il a simplement applique la regle manicheenne  » les ennemis de mes ennemis sont mes amis ». Il a un agenda, voila tout. Vous dites « si Denis Robert avait lu tout le dossier », mais voyons, il ne voulait surtout pas, une politique de l’autruche en quelque sorte qui sied bien sur assez mal a un journaliste. Maintenant je ne crois pas un instant qu’il soit assez naif pour ne pas se rendre compte qu’il s’agit d’une double manipulation win-win.

    Pour le reste, c’est vrai que jouer la contre-programmation ( peut-etre pas idiot en soi) par rapport aux copains en consacrant le magazine a Kerviel plutot qu’a Mandela, ca laisse songeur … En meme temps, qui lit encore les Inrocks ? Perso j’ai abandonne il y a une douzaine d’annees …

    [Petite remarque Maitre Capelo : « il y a quelque temps » sans s. Bon, je sais, moi je n’ai pas d’accents sur la majorite de mes claviers]

    Commentaire par Maelle — 12/12/2013 @ 09:34

  8. Bonjour Aliocha,

    Denis Robert a des émules si on en croit Philippe Bilger: http://www.philippebilger.com/blog/2013/12/le-suicidé-de-ladour-et-le-journaliste-compassionnel.html
    CQFD

    Bonne journée

    Commentaire par H. — 12/12/2013 @ 10:06

  9. @H : le papier est là : http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/12/09/les-derniers-mots-d-un-condamne_3527676_3224.html
    je ne vois pas le rapport entre le récit de ce suicide et l’interview empathique d’un condamné quo’n fait passer pour innocent juste parce que les banques sont par principe des saloperies et que le trader a l’air sympa. Ce sont deux choses radicalement différentes.

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/12/2013 @ 15:32

  10. @ Aliocha,

    Parce que Denis Robert ne l’est pas, compassionnel, avec Jérôme Kerviel? C’est pourtant vous qui déplorez que « Le soupçon, l’insinuation, la rumeur remplacent petit à petit les faits. » ou « la traînée de poudre de la désinformation enflammée par l’ignorance ». Les cadres sont totalement différents, j’en conviens, mais les process utilisés sont identiques et la volonté finale est la même, salir. Peu importe la calomnie, pourvu qu’elle soit semble être la devise d’une certaine caste. Le journalisme dans ce pays se nourrit de conditionnel (il doit y avoir une épreuve spécifique sur ce mode à l’entrée des écoles de journalisme), de sous-entendus plus ou moins étayés, d’affirmations péremptoires et par une malhonnêteté intellectuelle abyssale (cf les deux reportages bidonnés de TF1 dernièrement: 11 novembre à Oyonnax et la manifestation du front de gauche le 1er décembre). Vous m’en voyez navré pour vous et votre idéal, que je respecte, mais c’est hélas un fait. Comme vous le rappelez avec justesse, Kerviel a été jugé deux fois. Par deux fois, il a été condamné. Le gaulois qui sommeille en moi aurait bien aimé que la SG soit condamnée (je ne suis pas hermétique aux lieux communs) mais la réalité judiciaire s’impose également à moi, dont acte. Si Denis Robert veut réellement s’attaquer aux banques qui lui ont fait tant de mal, il a des vrais sujets à traiter mais il fait du courage et ne pas aimer la facilité (http://www.juritravail.com/Actualite/droit-commercial-economique/Id/105321). Dans le théâtre d’ombre qu’est devenu la société française, le citoyen que je suis a plus à attendre de Sainte Rita, patronne des causes désespérées, que des gardiens du temple médiatique. Je suis au regret de constater qu’Il y a longtemps que ces derniers sont aux abonnés absents.

    Bonne soirée

    Commentaire par H. — 12/12/2013 @ 16:56

  11. journalisme de pari: En résumé, on lance l’information et on voit ensuite ce qui se passe, quitte à corriger en cas d’erreur.

    Cela me rappelle furieusement ce que l’on appelait « tir au journal » de la part des artilleurs serbes à Sarajevo dans les années 1990: On tire un obus, et on apprend où il est tombé dans le journal du lendemain, on corrige un peu le tir et on recommence. Il va de soi que c’était de « l’humour grinçant ».

    Commentaire par ji_louis — 12/12/2013 @ 17:18

  12. « Malhonnêté intellectuelle » dit H., je crois bien que c’est l’expression que je cherchais.

    Commentaire par Maelle — 12/12/2013 @ 17:40

  13. Je suis mort de rire quand je lis, sous la plume de notre blogueuse soi-disant journaliste : « les journalistes qui, eux, ont bossé sur le sujet » ! Bon, visiblement il ne suffit pas de « bosser » pour comprendre !

    Commentaire par Philippe Houbé — 12/12/2013 @ 21:30

  14. On doit parler ici de ces prétendus journalistes pour qui l’objectivité ne va pas jusqu’à un entretien avec les témoins de la défense… Ils « bossent » sur les impressions qu’ils retirent des audiences, mais ne veulent pas se casser la tête à chercher à comprendre comment fonctionnent les activités de marché d’une grande banque… Chapeau à la SG qui a réussi à faire croire à ces gens ainsi qu’aux magistrats qu’ils avaient tout compris au milieu de leur nuage de fumée !

    Commentaire par Philippe Houbé — 12/12/2013 @ 21:47

  15. @Philippe Houbé : Vous me faites pitié.

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/12/2013 @ 22:35

  16. C’est vrai qu’elle est pathétique. Elle se prend pour une intellectuelle, mais elle est incapable d’esprit critique, elle ne connait pas le doute. Surtout, elle est incapable de penser par elle-même. Pour elle, lorsque les autorités ont parlé, on s’écrase. Alors, évidemment, qu’un journaliste chevronné comme Denis Robert cherche à comprendre, ça l’interloque.

    Commentaire par samba — 12/12/2013 @ 22:57

  17. Votre pitié ne démontre que la position très surestimée de votre ego…

    Commentaire par Philippe Houbé — 12/12/2013 @ 23:02

  18. Incroyable d’oser dire « Vous me faites pitié. » à un homme salarié d’une filiale de la Société Générale qui est le seul a avoir eu les c* de dire ce qu’il avait vu et le courage de le dire devant une cour au risque de perdre son emploi !!!… ce qui s’est d’ailleurs produit, comme c’est étonnant !! « Il » a osé parler, dire la vérité, alors ils l’ont fait payer – voilà le vrai visage de cette banque –  » si tu parles, tu seras viré  »  » si tu parles, tu devras rendre l’argent qu’on t’a donné pour te taire  » ( ça, c’est pour tous les supérieurs hiérarchiques de JK )… comment, Alliocha, pouvez croire tout ce qu’ils ont minutieusement construit, uniquement fondé sur des mensonges, des documents/enregistrements trafiqués au dire des experts et qui, en plus, mentent sur les pertes soit disant subies, jamais prouvées, en omettant en plus de signaler à la Justice le crédit d’impôt de 1.7 milliard perçu par la banque en retour, qui aurait au moins dû être déduit !??! Comment, alors que alors que les dés étaient pipés depuis le départ, au vu des témoignages sérieux d’employés courageux et intègres, pouvez-vous raisonner et insulter les gens de la sorte ? Alors vous dites qu’ils mentent ?? qu’ils ont rêvé !?? Vous et les juges savez mieux qu’eux qui étaient au  » coeur de l »action  » !?? C’est effrayant autant d’acharnement de votre part à refuser d’essayer de comprendre. Heureusement encore qu’il y a des journalistes qui doutent et se renseignent à la source, c’est à dire auprès de JK lui-même !!! L’avez-vous au moins rencontré et écouté avant de vous faire votre opinion ?

    Commentaire par ... — 12/12/2013 @ 23:40

  19. Article spectacle pour critique la presse spectacle, bah, il faut de l’amusement pour tous, c’est comme le porno chic, ça fait moins pour faire plus.. Décidément, si on ne sait pas si Kerviel a fait perdre de l’argent à la SG ce qui est certain c’est qu’il nourrit et enrichit beaucoup de monde dont vous.

    Commentaire par IBroussy (@ibroussy) — 13/12/2013 @ 00:40

  20. @Samba et Broussy : l’ennuyeux avec le clan Kerviel c’est qu’il ne comprend rien. Rien à la justice, rien au journalisme, rien à la morale, mais vraiment rien de rien. De fait, un journaliste qui fait une grande interview complice et se contente de dire à la fin  » faut pas croire ce qu’il dit le gars, hein, mais un peu quand même », ben le clan Kerviel trouve que ça vaut le Pulitzer. Et tout est à l’avenant. Et en plus, ça donne des leçons de journalisme, de justice, de morale.

    Petite Broussy, la seule personne qui est en passe de gagner de l’argent avec cette affaire, c’est pas Socgen qui a perdu 4,9 milliards, c’est pas le citoyen qui a perdu 1,7 milliard d’argent public, c’est pas moi non plus, ce blog est gratuit et mon livre publié chez un éditeur spécialisé qui n’inonde pas les murs de publicité, non, celui qui gagne du fric pour en avoir fait perdre à une de nos belles banques et à nous tous c’est JK. Environ 150 000 euros de droits d’auteur sur son livre, les droits sûrement fabuleux qu’il a négocié pour un film à sa gloire avec Barratier, le million d’euros qu’il réclame aux Prud’hommes à la Société Générale, dont son bonus de 2007 (faut avoir honte de rien tout de même). Sans oublier les avantages non monétaires, diners mondains à Paris, prêt gratuit d’appartement, invitations diverses et variées chez des avocats célèbres, des stars, etc. possibilité de recourir aux meilleurs avocats gratuitement, ainsi qu’aux services de tout un tas de professionnels, par exemple des conseillers en communication. Non, vraiment, beau business ! Chapeau.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/12/2013 @ 09:18

  21. Tant d’amertume, vous faîtes pitié Mlle Dufour.

    Commentaire par Philippe Houbé — 13/12/2013 @ 09:56

  22. Jérôme Kerviel : la contre-attaque inattendue :
    http://www.atlantico.fr/rdv/revue-presse-hebdos/valeurs-actuelles-nouveau-sondage-massue-electeurs-sarkozystes-veulent-discours-droite-toute-jerome-kerviel-vs-credit-lyonnais-%E2%80%94-923226.html?page=0,3
    Ce sont probablement des calembredaines ! mais on ne sait jamais …

    Commentaire par zelectron — 13/12/2013 @ 10:26

  23. Madame La Blogueuse : Votre grand titre sur l’empathie journalistique est vraiment pathétique ; Votre commentaire à un témoin héroïque, Philippe Houbé, qui a pris des risques personnels et professionnels exceptionnels, est abject, je cite : « Vous me faites pitié ».
    Votre idole romanesque, le personnage Aliocha Karamazov vient à l’encontre même d’un esprit aussi vil que le vôtre, et Dostoïevski décrirait simplement ainsi votre cruauté :
    « On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves ; c’est faire injure à ces derniers. Les fauves n’atteignent jamais aux raffinements de l’homme. Le tigre déchire sa proie et la dévore ; c’est tout. Il ne lui viendrait pas à l’idée de clouer les gens par les oreilles, même s’il pouvait le faire. »

    Commentaire par Marie Dmitrievna — 13/12/2013 @ 10:58

  24. @ Aliocha

    Ah bon, Société générale a perdu 4,9 milliards ? Vous savez ça comment vous ? Vous avez une boule de cristal ?

    Commentaire par samba — 13/12/2013 @ 11:27

  25. Madame la blogeuse !

    Votre grand titre sur l’empathie des journalistes est pathétique ; dans la même idée, votre cruauté à l’égard d’un témoin pour la défense de Jérôme Kerviel, Philippe Houbé, qui a pris des risques personnels et professionnels exceptionnels, témoigne de votre esprit vil. Je vous cite dans votre réponse à ce témoin : « Vous me faites pitié ».

    Pourtant votre esprit est opposé à celui votre idole romanesque, le personnage Aliocha Karamazov, et bien au contraire, Dostoïevski fuyait comme la peste les écrivaillons de votre genre, lisez bien, je le cite :

    « On compare parfois la cruauté de l’homme à celle des fauves ; c’est faire injure à ces derniers ».

    « Les fauves n’atteignent jamais aux raffinements de l’homme. Le tigre déchire sa proie et la dévore ; c’est tout.
    Il ne lui viendrait pas à l’idée de clouer les gens par les oreilles, même s’il pouvait le faire. »

    Il faut prendre ses responsabilités, Madame, et accepter les critiques, n’effacez pas ce message, vous trichez !

    Commentaire par Pietrovitch Lolaski — 13/12/2013 @ 11:28

  26. Tiens, enfin un moment de lucidité : « possibilité (pour JK) de recourir aux meilleurs avocats gratuitement ». Bel et mérité hommage à David Koubbi !

    Commentaire par samba — 13/12/2013 @ 12:43

  27. @ Aliocha

    … « c’est pas moi non plus qui gagne de l’argent, ce blog est gratuit, et mon livre publié chez un éditeur spécialisé qui n’inonde pas les murs de publicité. »
    Oh mais le bouche à oreille suffit ! J’ai lu sur ce blog il y a peu que votre livre n’avait aucun intérêt, reprenant le contenu de 2 ouvrages sur le sujet – dont celui de JK – et que votre soi-disant enquête était bidon. Ça ne m’a pas vraiment motivée pour l’acheter. En fait il doit cependant passionner les midinettes, il parait que vous y tenez des propos enamourés sur le beau Jérôme ?! Suis sûre que vous avez découpé ses photos dans les Inrocks et les avez affichées dans votre chambre.

    Commentaire par samba — 13/12/2013 @ 12:53

  28. @Samba @Broussy @Houbé Vos objections (quand ce n’est pas juste des invectives) aux critiques d’Aliocha tombent un peu à côté, je trouve. Vous avez des arguments plus solides ou des éléments concrets? Qu’est-ce que cette interview a apporté?

    Foxtrot.

    Commentaire par tangowithfoxtrot — 13/12/2013 @ 13:58

  29. Stupéfiant le mépris, le cynisme ou la méchanceté qui peut régner dans certains commentaires.
    Vive la Paix et l’Espérance. Vive les mains tendues et l’humanité retrouvée (je n’ai pas parlé d’humanisme, vieux terme éculé).
    Si, si, ça existe, mais ne se voit pas beaucoup à Paris, il faut le reconnaître…..

    Commentaire par Dorine — 13/12/2013 @ 14:24

  30. et encore moins dans les billets de Madame A. !

    Commentaire par ... — 13/12/2013 @ 15:01

  31. Vos remarques méprisantes et complètement stupides sont vraiment à vomir,  » Alliocha  » – vous aimeriez sans doute être à la place de JK pour pouvoir fréquenter tout ce beau monde alors, car on ressent une jalousie et une aigreur dans tout ce que baver.
    Et quand on vous demande si vous avez au moins rencontré JK avant de l’enfoncer de la sorte avec un tel acharnement, vous ne répondez pas… bizarre…
    Moi je me demande en tout cas pourquoi vous passez tout ce temps à vous consacrer à lui et à son histoire, puisque vous vous moquez bien de ce qu’il peut lui arriver, que vous méprisez tant tous ceux qui prennent sa défense ou lui donnent la parole, ou lui font des articles  » à sa gloire  » ( au fait, qu’en savez vous qu’un film serait prévu et qu’en plus il serait à sa gloire » !?? ) si vous ne l’aimez pas ??… à moins que… ? Allez, j’attends vos méchancetés !

    Commentaire par ... — 13/12/2013 @ 15:23

  32. 2010 Les juges font payer les contribuables!
    AFFAIRE KERVIEL.

    Jérôme Kerviel n’est pas le seul condamné dans l’affaire de la Société générale. Le tribunal correctionnel de Paris par son jugement du 05/10 a lourdement frappé les contribuables. Et si l’ancien trader n’est pas près de régler les 4,9 milliards de dommages et intérêts, ils vont eux, devoir passer à la caisse. A la hauteur de 1,7 milliard!

    Olivier Metzner, l’avocat de Kerviel, accuse la Société générale « d’escroquerie au jugement ». La banque, proteste-t-il, a bénéficié en douce « d’une réduction d’impôt de 1,7 milliard » dont elle n’aurait pas informé le tribunal.

    Explication.

    En 2007 (exercice sur lequel ont été imputées les pertes de Kerviel), le bénéfice de la banque s’est trouvé amputé de 4,9 milliards. Son impôt – au taux de 33,3% – a donc été diminué de 1,7 milliard l’année suivante puisqu’on ne peut être imposé sur des profits que l’on n’a pas réalisés. A condition toutefois, que la baque soit totalement blanchie par la justice. Car le Conseil d’Etat a déjà jugé qu’une société ne pouvait déduire de son bénéfice – et donc de son impôt – les malversations commises par un salarié que si » ses dirigeants n’y avaient pas concouru ar leur carence manifeste dans l’organisation de l’entreprise ».

    Or c’est précisément un tel manquement qu’a détecté la Banque de France. Elle a même condamné la Société générale, le 4 juillet 2008, à une amende de 4 millions pour « carence grave dans le contrôle interne ». Le 16 juin l’un des auteurs du rapport de la Banque de France avait expliqué à la barre du tribunal que si les contrôleurs de la banque avaient agi avec sérieux, « ils auraient découvert le pot aux roses dès mars 2007 ». C’est-à-dire à une époque où Kerviel n’avait pas encore provoqué de pertes.

    Le tribunal n’a tenu aucun compte de cet avis d’expert et n’a imputé aucune responsabilité – même partielle – à la Société générale. Du coup, la banque n’aura pas a réintégrer cette perte dans dans ses bénéfices. Et donc à rendre au fisc le 1,7 milliard auquel elle a échappé en 2007.

    Il aurait suffi que, d’un mot, le tribunal relève la légèreté dont on fait preuve ses dirigeants pour que cette somme revienne au Trésor.

    « Le Canard enchaîné » n° 4694 du 14/10/2010 d’après un art. signé H.M.

    Commentaire par ... — 13/12/2013 @ 15:42

  33. @au-dessus : Otez-moi d’un doute : vous comprenez quand même que si JK n’avait pas joué 50 milliards, la banque n’aurait pas perdu 4,9 milliards et le contribuable 1,7 milliard ? Vous comprenez que c’est la base du bordel, ou pas ? Alors je veux bien que le conducteur d’une bagnole qui tue sur l’autoroute tente de faire porter le chapeau au constructeur qui a permit au véhicule de rouler à 200km/h, mais je suis embarrassée de voir que certains prennent l’argument au sérieux. Pour le reste, excusez-moi de ne pas débattre de droit fiscal sur la base d’un papier du Canard Enchainé…

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/12/2013 @ 18:36

  34. Reprise de ma question en 24 : comment savez-vous que la SG a perdu 4,9 milliards ??

    Commentaire par samba — 13/12/2013 @ 19:38

  35. Si JK a engagé la banque, c’est avec l’accord tacite de ses supérieurs, et il n’a pas « joué 50 milliards », désolé de devoir encore vous expliquer les effets de levier, mais seulement 5 milliards.
    Le montant du risque est très exactement établi par la chambre de compensation.
    Le nominal n’est pas engagé, il n’est pas risqué, il change tout le temps (en fonction du cours) et n’a aucune importance.
    Lire « les produits dérivés pour les nuls », cela devrait être à votre portée « aliocha ».

    Commentaire par Philippe Houbé — 13/12/2013 @ 19:53

  36. @Samba : Monsieur Koubbi est à l’advocature ce que je suis au patinage artistique. Quant aux 4,9 milliards, il faut être barré comme le clan Kerviel pour considérer qu’une banque invente une perte de trading juste pour s’amuser à balancer au marché, aux analystes et à ses actionnaires en pleine tempête boursière qu’elle s’est pété la gueule de 5 milliards en trading en plus de 2,2 milliards en subprimes. Et il faut être barré pour croire ou faire semblant de croire que la Banque de France, la commission bancaire, Bercy, la brigade financière et Van Ruymbeke se sont fait enfarinés par une banque qui n’a rien perdu du tout, mais qui s’amuse comme elle peut en balançant des conneries au marché. Je vus rappelle la version JK en appel : la banque n’a rien perdu, une cellule en Asie du sud est a tout récupéré. Voui. Il faut d’urgence envoyer la brigade financière en asie du sud est retrouver les 5 milliards planqués. Je ne comprends même pas comment Hollande a pu oublier de le faire depuis son élection. C’est un scandale d’Etats. Ce que je me demande, dans votre version, c’est si la CIA est de mèche avec les martiens. Ou pas.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/12/2013 @ 20:34

  37. Oh la la. Elle est vraiment ignare ! En lisant Philippe Houbé, on comprend qu’elle ne sait pas de quoi elle parle. Elle ne fait qu’abuser des lecteurs soumis (ou qui ferment les yeux sur son incompétence). Eh, le clan Aliocha, soyez sympa, suivez la suggestion de l’expert : cotisez-vous et offrez-lui « les produits dérivés pour les nuls ». Pour Noël.

    Commentaire par samba — 13/12/2013 @ 20:35

  38. @Samba : je vous laisse publier ici pour une raison bien précise qui vous a visiblement échappée et c’est dommage. Pour vous. Réfléchissez. C’est un petit jeu. Une sorte de test d’intelligence.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/12/2013 @ 20:55

  39. @Samba : Ah j’oubliais les précisions techniques : mon tableau de bord m’informe de vos coordonnées et de votre adresse IP. Il me permet de les inscrire sur une liste noire, qui vous bloque automatiquement. Question : pourquoi, alors que vos commentaires sont à la fois dénués d’intérêt et parfaitement insultants, pourquoi donc est-ce que je les laisse passer ? Ah ! n’est-ce pas que c’est une énigme intéressante. Presque aussi drôle que d’aller chercher les 5 milliards de Socgen en asie ou sur mars. Ne me remerciez pas, c’est un plaisir de vous distraire.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/12/2013 @ 20:58

  40. Enfin Madame, vous prétendez connaître le dossier, je vous pose une question, précise : comment savez-vous, quelle pièce du dossier (c’est ma question) vous indique que la SG a perdu 4,9 milliards ?? Visiblement la question vous embarrasse, et, au lieu de donner une réponse précise, vous vous lancez dans l’énumération habituelle, Bercy, la Brigade financière, etc.. Marre des arguments d’autorité ! Vous appelez Van Ruymbeke à la rescousse. Vous savez comment il s’est forgé son opinion sur le débouclage, Van Ruymbeke ? Il a consulté les analyses et les conclusions de la commission bancaire (cf. l’ordonnance de renvoi). Et comment cet organisme a-t-il travaillé ? A partir de données fournies par la SG (délibéré du jugement en 1ère instance). Aucun document de première main n’a été recueilli, ni utilisé par le prestigieux magistrat, ni par les membres de la C.B.. Ça vous en bouche un coin, hein ? Vous devriez pourtant le savoir, et le signaler à vos lecteurs. Faites votre travail bon sang ! Vous passez votre temps à ressasser les mêmes phrases, les mêmes affirmations lues dans la presse, au lieu de chercher à vous informer en examinant LES FAITS. Alors hop, au travail, Aliocha. Fouillez dans vos notes, épluchez le dossier, pensez par vous-même. C’est à ce prix que vous deviendrez journaliste, si telle est vraiment votre ambition. Et puis faut arrêter avec votre histoire personnelle avec Jérôme Kerviel. Tirez un trait là-dessus, qui obscurcit votre jugement. C’est un gentil conseil que je vous donne, vous m’en remercierez.
    Quant à votre fantaisie asiatique, sortie de nulle part, j’ai envie de vous dire : faut arrêter le Bourgogne, ça tape.

    Commentaire par samba — 13/12/2013 @ 21:23

  41. @ Aliocha

    Fascinant …

    Je me/vous pose une question. JK fait encore vendre, n’est-ce pas ? Alors pourquoi personne parmi les journalistes ne s’interroge sur le petit monde Kerviel, cette nébuleuse gravitant autour de lui, lui permettant d’exister. Des anonymes et des gens connus, des soutiens qui s’affichent ou plus en retrait, désintéressés ou y trouvant leur avantage sans être dupes (sans compter tous ceux qui veulent se vanter de connaître le trader vu à la TV), des avocats, des gens de la com’, des journalistes, des politiques,des animateurs, des artistes … Tristane Banon, Clara Morgane … Bref, bref.
    Ce serait d’autant plus intéressant qu’il doit s’y brasser, j’en suis sure, pas mal d’intérêts, financiers ou autres.

    Commentaire par Maelle — 13/12/2013 @ 22:17

  42. @Maelle : en fait non, il ne fait plus vendre depuis longtemps et l’affaire serait morte si nos petits amis ne faisaient de l’acharnement thérapeutique. D’où leur nervosité je suppose…L’interview de Denis Robert n’a été reprise par personne. Martine Orange à mon avis va en avoir assez depuis qu’elle s’est faite avoir sur son dernier scoop. En tout état de cause personne n’a rebondi sur ses soi-disant infos nouvelles. Mélenchon, et les quelques politiques en mal de notoriété, on n’en entend plus parler. Le patron de l’association contre les erreurs judiciaires, on ne l’entend plus. C’est classique dans ce dossier. Les aides et les enthousiasmes sont nombreux, mais fugaces. Le temps de découvrir que la cause est moins séduisante qu’il y parait. Barratier va devoir faire preuve de beaucoup de talent pour faire un film à succès. C’est pas gagné.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/12/2013 @ 22:35

  43. Analyse critique du livre d’Olivia Dufour :
    http://olivierfluke.canalblog.com/archives/2012/06/27/24591975.html

    Commentaire par argone — 13/12/2013 @ 22:36

  44. @argone : Ah, Monsieur Fluke, manquait plus que lui.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/12/2013 @ 22:43

  45. Vous avez raison, du reste je me doutais que JK allait tomber dans l’abime des celebrites oubliees, mais cette histoire m’enerve tellement que je ne m’etais pas rendue compte que c’etait deja presque le cas.
    Pour autant, ce serait quand meme interessant de decortiquer tout ce beau monde !

    Commentaire par Maelle — 13/12/2013 @ 23:43

  46. Bonjour,

    Les divergences d’appréciations sont normales mais je dois dire, à ma grande surprise, que c’est la première fois que je vois sur ce blog, que je suis depuis le début, un tel déferlement de bêtise, de mauvaise foi et de méchanceté gratuite. Aliocha a ouvert ce blog pour dissiper certains malentendus ayant pour objet son idéal professionnel. Bien que je sois parfois en désaccord avec ses points de vue, je n’en apprécie pas moins l’éclairage qu’elle apporte sur ce sujet et lui concède que ses explications m’ont amené à réviser certaines positions, parfois caricaturales, qui étaient les miennes sur son métier, ceux qui l’exercent et sur le traitement de l’information. Qu’elle trouve ici l’objet de ma gratitude. Mais, comme dit le proverbe « qui aime bien, châtie bien » et je souhaiterai qu’elle ne voit dans certains de nos échanges plus le reflet d’un dépit devant tant de médiocrité, souvent revendiquée, hélas entretenue par nombre de ses confrères qu’une haine inextinguible qui serait elle, d’une grande insignifiance.
    L’affaire Kerviel m’intéresse très modérément. Je n’ai pas lu le livre de notre hôte, ni aucun autre d’ailleurs, et ai parcouru d’un œil distrait les articles s’y référant. Si scoop il doit y avoir, on l’attend toujours. Notre trader, outre ce pourquoi il a été condamné, s’est, de mon point de vue, très mal défendu dans cette affaire. Il en paye les conséquences. Comme le précise Aliocha, « …il faut être barré pour croire ou faire semblant de croire que la Banque de France, la commission bancaire, Bercy, la brigade financière et Van Ruymbeke se sont fait enfarinés par une banque qui n’a rien perdu du tout, mais qui s’amuse comme elle peut en balançant des conneries au marché. ». Maintenant, à ceux qui estiment que ce blog doit être le lieu de défouloir de leurs frustrations et de leurs amertumes contre les Autres et le Système, merci d’aller voir ailleurs. Ici, ce n’est pas l’endroit et je dois dire que j’admire la patience de notre hôte vis-à-vis de ce qui n’est que de la pollution verbale.

    Bonne journée

    Commentaire par H. — 14/12/2013 @ 09:36

  47. Comme l’avait dit précédemment Gwynfrid, Jérôme Kerviel est un véritable geyser à commentaires… On se cramponne tellement à sa figure qu’on en oublie le fond de l’article d’Aliocha. Comme le disait ma défunte tante : « n’importe quoi, pourvu que ça mousse… ».

    Je reprendrai la substance du commentaire d’H : le salon d’Aliocha se veut un lieu du désaccord pacifique, où l’on confronte des points de vue, où l’on argumente dans le respec de l’autre.

    Que tous ceux qui souhaitent déverser leur prose stercoraire passent leur chemin, et aillent là où on les attend.

    Commentaire par Zarga — 14/12/2013 @ 10:26

  48. @ Maelle :

    rassurez-vous, vous retrouverez sûrement votre chouchou dans une énième resucée de « La Ferme des Célébrités » ou dans tout autre programme de télé-poubelle où l’on recycle les vedettes fanées, les icônes aux tons sépia…

    Commentaire par Zarga — 14/12/2013 @ 10:29

  49. @Aliocha
    Pour revenir sur la fin de votre commentaire # 42 à propos de Barretier, faire un film autour de l’affaire Kerviel n’est sans doute pas une si mauvaise idée que ça. Le problème pour moi, c’est que dès le départ le réalisateur se soit poings et pieds liés au « clan Kerviel » abandonnant toute distance critique. Grosse erreur pour quelqu’un qui doit se revendiquer artiste. Ce n’est pas de talent dont il aura besoin mais d’imagination.
    J’ai lu quelque part, mais à vérifier, que F.-X. Demaison allait jouer le rôle du « mentor » de Jérôme Kerviel, euh c’est qui le mentor de Jérôme Kerviel ?
    Petite question à notre aréopage de juristes : c’est bien d’avoir acheté les droits côté Kerviel, mais quid de la Société Générale et surtout de ses employés qui ont été mêlés à l’affaire (quand bien même les noms seraient-ils changés).

    @Zarga
    En effet, JK va sans doute un jour se retrouver, dans l’ordre chrono, photo débile sur un T-shirt Eleven Paris, chroniqueur chez Hanouna, juré Miss France, sur la glace à faire un double salto arrière ou quelque part dans la jungle à bouffer des cafards.

    Commentaire par Maelle — 14/12/2013 @ 11:26

  50. Suite votre commentaire 36, Sœur Aliocha, et votre messe, force est de constater qu’il faut bien que vous fassiez montre d’autant d’empathie pour la Sainte-Société Générale parce que vous devez certainement recevoir le denier du culte récolté par cette Sainte-banque !

    Vous ne pouvez pas croire que des grandes banques internationales qui jettent 10 millions d’individus dans la rue aux États-Unis, sont innocentes !
    Vous voyez bien le montant exorbitant des amendes payées par les Saintes-banques, je cite, JP Morgan pour 13 milliards de dollars, l’UBS trempée dans bien des malversations et qui a écopé de plus de 1 milliard d’amende également. Et il y a bien d’autres banques dans cette situation.
    Mais non, vous chantez les louanges pour les Saintes banques !

    Seulement voilà, votre Sainte-Société Générale écope de la petite amende de 400 millions d’euros sur l’affaire du Libor : une paille en rapport de ses gains ! Rien que ça ! Mais non, vous clamez haut et fort que la Sainte-Société Générale est innocente !

    De grâce, Sœur Aliocha, ne nous faites pas la naïve qui n’y a jamais touché ! Votre Sainte-Banque a été bien trempée dans des affaires, en plus de celle du Libor, celle du Sentier, les délits d’initiés de Robert Day et JP Mustier, le supérieur hiérarchique de Jérôme Kerviel !
    Et toutes celles qu’on n’a pas trouvées parce qu’elles ont bien été planquées.

    Je vous écoute ma fille, confessez-vous !

    Que croyez vous que les Bitcoins se développent ? Vous croyez que la « smart money » fait confiance aux banques ? Vous êtes « barrée » vous-même dans un délire ! Quelle foi ! Ainsi soit-il !

    De grâce ! Ayez plus de respect pour des personnes qui vous surpassent et auxquelles vous ne comprenez rien, je veux dire, Maitre Koubbi et les témoins courageux et sincères ! J’ajouterai un journaliste chevronné, Denis Robert, qui clame les vérités que tout le monde cache ! Cleastream, vous avez entendu parler au moins ? Vous faites des confusions vous aussi sur les listings trafiqués d’Imad Lahoud ? C’est peut-être trop compliqué dans votre religion occulte, je vous l’accorde !

    Vraiment de grâce, votre acharnement contre Jérôme Kerviel vous discrédite dans la communauté journalistique. Retournez au couvent, sœur Aliocha, vous pêchez, il faut tout reprendre chez vous, du journalisme indépendant jusqu’aux bases de la littérature russe ;
    Ou alors, je ne sais pas, pour vous aider, allez faire un tour sur Mars vous-même ! Il y a peut être un Vatican et une bénédiction !

    Je vous écoute ma fille, confessez-vous ! Alléluia !

    Commentaire par Père Fouettard — 14/12/2013 @ 12:04

  51. Kerviel ou Société Générale, qu’importe de s’injurier pour quelques milliards disparus dans les abysses de la manipulation. On aura peut
    être une once de vérité dans quelques décennies quand l’enjeu de cette petite fortune sera éteint.

    Pendant ce temps, des milliers de gens se retrouvent au chômage, une femme est tuée par son conjoint-compagnon tous les 2,5 jours et….un enfant meurt sous les mauvais trairements de ses proches tous les 2 jours.

    Se disputer pour l’idôlatrie d’une banque ou d’un trader, probablement aussi peu honnêtes l’un que l’autre, me semble……….. dérisoire !!!!!!!!!

    Commentaire par Dorine — 14/12/2013 @ 21:39

  52. @Père Fouettard : arrêtez la coke et mettez-vous à la camomille, avant qu’il ne soit trop tard.

    @Dorine : sage observation, mais justement quand je vois des politiques d’extrême gauche pleurer sur le sort d’un trader et en faire l’emblème d’un combat social, je ne peux pas m’empêcher de remettre les pendules à l’heure.

    Commentaire par laplumedaliocha — 15/12/2013 @ 09:02

  53. @ Aliocha : ce n’est pas vous que j’apostrophais. Je ne voulais désigner personne, mais une atmosphère irrespirable par le fait de certains.
    Gauche, extrême gauche, droite et extrême droite déraillent tous ensemble. Ils mettent tous en péril la notion même de République, en manipulant images, informations, sondages etc….les exemples en sont devenus trop nombreux actuellement.

    Commentaire par Dorine — 15/12/2013 @ 10:02

  54. : »Battez tambour .. La république est en danger  » ..
    Pas un discours pas un débat public ou une interview sans qu’on fasse appel aux belles valeurs de la Fraternité et de la Tolérance envers l’autre Mais « pas de libertés pour les ennemis de la Liberté  » ……
    Quelle république? Celle qui donne le droit de vote et pas celui de sanctionner ? Celle qui n’écoute pas le peuple dans la rue ? Celle qui vous impose le politiquement correct?
    Abreuvés de slogans chacun s’empare de ces valeurs en voie de disparition comme si elles étaient nées d’hier alors que depuis la nuit des temps l’être humain se conduit en prédateur et que tous les régimes ou gouvernements prêchent la même doctrine.
    Les corrompus sont de tous les temps et les profiteurs en tous genres existeront toujours .

    Si on voulait bien admettre que dans cette affaire Kerviel tout le monde a quelque chose à se reprocher et qu’il n’y a pas de victime mais un ou « des » punis , on aurait fait un pas un avant et cessé de rejeter toute la faute sur un seul quel qu’il soit.
    Ce qui est important ce n’est pas cette affaire d’escroquerie somme toute humainement banale c’est l’importance que nous lui donnons et les réactions qu’elle suscite qui sont significatives et là je rejoins Dorine.

    Commentaire par Scaramouche — 15/12/2013 @ 14:31

  55. le député Jean Lassalle a terminé son périple… au lieu de fouiller les les replis du cerveau de Jérôme Kerviel, il aurait été autrement plus intéressant de faire s’asseoir le marcheur en question et d’écouter ce qu’il a à nous raconter…

    Commentaire par Zarga — 15/12/2013 @ 19:35

  56. @ Zarga : Jean Lassale n’a pas l’air d’intéresser beaucoup de médias. A moins qu’on lui laisse le temps de reposer ses longues jambes fatiguées…

    Je parie que le monde politique et notre représentation nationale vont le traiter de vieux fou provincial.

    « Les voyages forment la jeunesse » disait Montaigne. Mais tout le monde sait que les vieux soixante huitards s’accrochent désespérement à leurs sièges législatifs, et le périple de J. Lassale va rester celui d’un marginal….

    Commentaire par Dorine — 15/12/2013 @ 21:52

  57. @ Zarga et Dorine
    Je ne vois pas trop ce qu’a d’intéressant un député poujadiste, premier soutien de Barthélémy Aguerre (et de longue date), le patron ripoux de l’entreprise Spanghero, qui fut son suppléant :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/scandale-de-la-viande/20130215.OBS9097/barthelemy-aguerre-spanghero-marche-ou-creve.html

    Commentaire par Gilbert Duroux — 16/12/2013 @ 03:03

  58. […] Les condamnés en justice sympathiques ont un avantage non-négligeable sur les autres, ils plaisent aux médias. Ils leur plaisent même si fort que ceux-ci sont prêts à envoyer paître les règles de base du métier de journaliste, vérification, recoupement etc. pour se lancer à corps perdu dans d’étranges exercices d’empathie fusionnelle.  […]

    Ping par Quand le journalisme dérape dans l'empat... — 16/12/2013 @ 08:04

  59. @Gilbert Duroux :

    Le peu que j’ai entendu de M.Lassalle jusqu’ici ne me fait en rien penser à du poujadisme.

    Commentaire par Zarga — 16/12/2013 @ 08:41

  60. Si je me souviens bien, il y avait un trader (encore un ! ) qui trafiquait de la viande de cheval à partir de Malte et la revendait dans toute l’Europe. Bizarre, l’affaire se limite de nouveau à l’entreprise Spangherro.

    Lassale n’est pas un poujadiste, ça se saurait!!!

    Commentaire par Dorine — 16/12/2013 @ 12:45

  61. @ zarga
    Vous avez raison, poujadiste n’est pas le bon mot. Mais si vous lisez l’article que je mets en lien (et il en est d’autres du même tonneau), vous constaterez peut-être que l’image de Lassale n’est pas celle du vertueux qu’il se plait à composer.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 16/12/2013 @ 12:46

  62. @ Gilbert :

    J’ai lu votre article, et l’impression que j’en retire edt celle de quelqu’un qui voit un ami mis en cause et qui en parle tel qu’il le voit. Cela vaut-il aveu de complicité? Je ne le pense pas. Comme dit le proverbe : « gardez moi de les amis, mes ennemis je m’en charge ».

    Commentaire par Zarga — 16/12/2013 @ 18:01

  63. @ zarga
    Mais oui, c’est ça, juste une histoire d’amitié. En politique, certains copinages, c’est pas forcément de la vertu. Quand Lassale nous joue le bon paysan défenseur de la ruralité à Paris, localement il s’acoquine avec les plus ardents chantres du productivisme et du capitalisme débridé, ceux qui vont jusqu’à trafiquoter la bidoche à l’international alors que le but de la coopérative était de promouvoir les produits des producteurs locaux :
    http://rchabaud.blogspot.fr/2013/05/le-depute-qui-marche.html
    http://www.paperblog.fr/6138309/lassalle-rattrape-par-un-cheval-au-galop-ou-plutot-par-sa-viande/

    Commentaire par Gilbert Duroux — 16/12/2013 @ 23:41

  64. Mon Dieu, il y en a encore qui croient si la princesse Diana n’a pas été assassinée, victime d’un complot, et une énième enquête à la demande de M. Al Fayed (qui, c’est bien triste, est toujours dans le déni) vient aujourd’hui mardi 17 confirmer la thèse (évidente) de l’accident . Ce phénomène ne vous rappelle rien ?

    Commentaire par Maelle — 17/12/2013 @ 15:14

  65.  » Les soupçons l’insinuation les rumeurs remplacent petit à petit les faits  » écrit Aliocha.
    C’est la conséquence de la chasse au scoop.
    Penser qu’il existe des « complots  » partout permet de focaliser sur un ou des « boucs émissaires » et d’orienter l’opinion dans un sens qui permet d’occulter les vrais problèmes.
    Que les gens d’une même communauté d’une même religion ou d’une même famille se soutiennent c’est une évidence mais qu’un seul groupe tire toutes les ficelles c’est impensable . Tout le monde se. fait la guerre et lutte pour la suprématie et le pouvoir . Conserver une chose secrète est bien de nos jours la chose la plus difficile qui soit.

    Commentaire par Scaramouche — 18/12/2013 @ 12:50

  66. @ Aliocha

    Dans chaque grand escroc il y a une part de génie , de plus que ce soit pour les bijoux ou les vins, tout ce qui touche le superflu laisse à ceux dont le luxe n’est pas le quotidien comme un petit goût de revanche.
    La Romanée Conti même fausse ne nous atteint pas. C’est sans doute pourquoi vous dites que le concept est « fabuleux » . Vous avez raison c’est bien mieux que la petite escroquerie à la grand-mère .mais imaginez la réputation de nos vins transformés en piquette et le tort causé aux vignerons?

    Conclusion le culot et les apparences sont payantes , certains s’intitulent professeurs ou médecins et d’autres s’inventent des ancêtres célèbres en empruntant sur leur bonne mine et ça marche. C’est la crédulité humaine qui est « fabuleuse » donc en tablant sur la plus élémentaire psychologie le snobisme et la bêtise les grands escrocs ont du génie.

    Commentaire par Scaramouche — 19/12/2013 @ 08:52

  67. Le plus grand génie, c’est quand même lui. Il a réussi à faire croire qu’il avait vendu le Rafale aux Brésiliens :

    Commentaire par Gilbert Duroux — 20/12/2013 @ 00:18

  68. @ Gilbert Duroux

    S’il n’y avait comme exemple que ce coup là mais c’est l’empereur de la poudre aux yeux , une mouche du coche extraordinaire capable de faire avaler n’importe quoi , mais nous avons la mémoire courte .

    Commentaire par Scaramouche — 20/12/2013 @ 06:41

  69. @ Gilbert :

    C’est sûr, certaines amitiés vous plombent une carrière sévèrement si on n’y prend garde. Je continue de penser que ça ne devrait pas automatiquement disqualifier tout ce qu’il a à nous dire… On peut commencer par écouter, c’est encore le meilleur moyen de se faire une opinion.

    Commentaire par Zarga — 20/12/2013 @ 18:13

  70. @ Scaramouche :

    Vous savez, quand on est dans l’idôlatrie, on trouve tout un tas d’excuses à l’objet de son amour, on a une mémoire des plus sélectives. Pour certains, il pourrait déféquer sur la table à l’issue du repas, ils trouveraient encore prétexte à s’extasier : « Oh! C’est qu’il a bien mangé! »

    Commentaire par Zarga — 20/12/2013 @ 18:18

  71. Une remarque sur la « journaliste » qui a écrit la revue de presse hebdo d’Atlantico citée par Aliocha : comme boulot, elle fait généralement plutôt la revue de presse … people !

    Tiens, vous avez vu la nouvelle embardée de J.-L. Melenchon (si, si, y’a un rapport avec Kerviel) à propos de la tête reconstituée de Robespierre, son héros ? Juste pour rire, le gorafi http://www.legorafi.fr/2013/12/16/jean-luc-melenchon-affirme-etre-la-reincarnation-de-robespierre/
    En même temps, je ne peux peut-être pas dire grand chose, je suis fervente partisane d’une réhabilitation de Richard III si injustement sali par William S., et quelle n’a pas été ma satisfaction de constater il y a quelques mois qu’il était plutôt bel homme !

    Commentaire par Maelle — 21/12/2013 @ 12:42

  72. Les histoires que l’on veut se raconter sont souvent plus attirantes, plus intéressantes que la réalité. Les faits sont têtus, on ne peut leur tordre le bras comme on le voudrait. Alors on choisit de se raconter autre chose; une histoire qui fasse frisonner ou rêver, et qui aille dans le sens que l’on souhaite. On veut rêver, s’extraire de cette réalité qu’on nous décrit comme étant de plus en plus grise, de plus en plus moche, sans horizon bleu. C’est là que ça bifurque. On met le réel au panier et on en descelle les pavés pour chercher la plage.
    Le filon est bon, puisqu’il fait vendre. Les émules de Brejnev pullulent : dans l’histoire que racontait Ustinov, Léonid Brejnev, coincé dans son train sur une voie ferrée au milieu de nulle part, tire les rideaux du compartiment et prétend que le train est en marche… on y est.
    Tout est bon pour s’extraire des nécessités auxquelles nous sommes soumis. La plupart s’adonne au nouvel opium en vogue, j’ai nommé le blabla de la com’, comme d’autres se grisent au pouvoir que procure l’argent… pourvu qu’on ai l’impression d’échapper à notre mortelle condition, tout est bon.

    Commentaire par Zarga — 21/12/2013 @ 13:00

  73. @ Zarga

    Heureusement que nous avons ce besoin de nous évader et de sortir de nous mêmes . Les oiseaux ont toujours fasciné les hommes , le besoin de transcendance de sublimer de rêver permet d’accepter le quotidien chacun selon sa foi . à son échelle, chacun à sa mesure.
    Les politiques vendent du rêve, une  » reprise poussive  » devient une reprise qu’il faut « pousser » ce qui rajeunit notre président en « petite poucette » et fait de la publicité au livre ..

    Et si on prenait tout avec humour ? C’est parait-il la politesse du désespoir .

    Commentaire par Scaramouche — 22/12/2013 @ 08:52

  74. le besoin de rêve, j’entends bien… je parlais ici du déni de réalité. On choisit délibérément d’écouter les sirènes de la com’, les fables racontées sont tellement plus séduisantes que la réalité.

    En ce qui me concerne, j’ai suivi le conseil d’un des Frères qui enseignait à Abel Tiffauges : traverser le monde en portant sur les épaules l’enfant qu’on a été.

    Commentaire par Zarga — 22/12/2013 @ 19:17

  75. @ Zarga

    Ce que je trouve de pire c’est la désinformation , la distortion de la vérité , la mauvaise-foi ou l’ignorance qui poussent certains journalistes qui prennent parti et cherchent à vous influencer au lieu de vous informer de façon impartiale.

    Prenons par exemple l’histoire de l’introduction des loups dans les Pyrénées et de la lutte avec les bergers …le Nouvel Obs titre  » le gentil loup et le méchant berger » s’ensuit un article carrément partial que tout le monde ne peut que trouver bénéfique en faveur du berger.
    Or personne ne dit que l’introduction du loup est en partie nécessaire du fait que ces mêmes gentils bergers que nous aimons tous détruisent l’écosystème de la montagne en ayant de plus en plus de moutons qui rasent l’herbe et qu’aucun prédateur ne vient chasser de ces terres qui appartiennent à tous. Les citadins peu au fait des dégâts que peuvent faire dans la nature la prolifération de moutons et chèvres sont fatalement du côté du ‘ » gentil berger » mais rien n’est aussi simple car cette nature a besoin d’équilibre . On a vu les dangers de couper les haies .

    Toutce qui est exagéré tout ce qui dépasse la mesure déséquilibre un système où nous sommes interdépendants.

    Ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres . Le travail du journaliste est la pédagogie pas son opinion personnelle tronquée.

    Commentaire par Scaramouche — 23/12/2013 @ 07:51

  76. @ Scaramouche :

    Ce que vous évoquez me fait penser au relais d’opinion. On a de plus en plus d’éditorialistes qui se contentent de relayer une opinion prédigérée, au lieu de creuser tel ou tel sujet. C’est confortable, parce qu’on annonce la couleur, on tend à son lectorat un miroir dans lequel il se reconnaît facilement, et tou le monde est content, bien au chaud dans ses certitudes.

    Commentaire par Zarga — 23/12/2013 @ 10:37

  77. extrait fort intéressant:

    Plutôt que de s’en prendre aux mégabanques qui ont tant dévasté l’économie, les régulateurs Français s’en prennent aux bloggeurs qui tentent de les dénoncer. C’est bien plus pratique.

    L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a annoncé le 14 novembre que sa Commission des Sanctions a décidé d’émettre des sanctions contre deux bloggeurs, le Français Jean-Pierre Chevallier et l’Américain Mike ‘Mish’ Shedlock ‘pour avoir diffusé des informations erronées sur le niveau d’endettement’ de la mégabanque Société Générale.

    La même banque est entrée dans les annales de la bêtise après avoir blâmé et poursuivi un petit trader du nom de Jérôme Keviel pour sa perte de 5 milliards d’euros lors de la crise financière, dans le même temps que les autres banques blâmaient leurs actifs toxiques.

    Le communiqué de presse stipule qu’une enquête a été ouverte en août 2011 concernant des ‘rumeurs quant à l’endettement’ de SocGen. Le 14 août 2011, Chevallier a publié une analyse (en anglais) des bilans financiers de SocGen et est parvenu à la conclusion que le ratio de levier financier de la banque était bien supérieur à ce qu’elle déclarait – soit 50 :1 – et que son ratio de capital Tier 1 n’était pas de 9,3% mais de 2%, et qu’il lui restait donc très peu de capital.

    le lien …
    http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-la-france-s-en-prend-aux-bloggeurs-qui-doutent-des-bilans-de-ses-banques.aspx?article=4741184850G10020&redirect=false&contributor=Wolf+Richter.&mk=2

    Commentaire par zelectron — 24/12/2013 @ 19:05


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :