La Plume d'Aliocha

10/09/2013

Liberté de la presse, ça ne va pas mieux !

Filed under: Droits et libertés — laplumedaliocha @ 13:15
Tags: , ,

Suite aux révélations du Monde concernant la mise sur écoute d’un de ses journalistes, Gérard Davet, dans l’affaire du gang des barbares (mais pas que…), je reproduis ci-dessous le communiqué de l’Association de la presse judiciaire. On attend toujours que le projet de loi sur le secret des sources soit examiné par le Parlement…

9 septembre 2013…………………………Et maintenant des écoutes !……………………….Le droit au secret des sources semble malheureusement une notion juridique étrangère à quelques juges français en dépit des arrêts clairs et constants de la Cour européenne des droits de l’Homme. Le Monde révèle ce lundi 9 septembre 2013 qu’un de ses journalistes a été placé sur écoutes en 2009 pour un article publié en… 2006. Pendant un mois, la police a enregistré les conversations de ce journaliste, 490 au total, afin de chercher, en vain, la source qui l’avait informé trois ans plus tôt. Aucun « impératif prépondérant d’intérêt public », selon l’expression de la CEDH, ne pouvait justifier une telle mesure. Cette affaire illustre une fois de plus l’urgente nécessité d’une véritable loi sur la protection des sources journalistiques. Le projet de loi présenté par le ministère de la Justice ne comble en rien les lacunes de la loi de janvier 2010 qu’il est censé remplacer. Le secret des sources n’est pas un simple privilège des journalistes, mais la garantie pour nos informateurs de pouvoir s’exprimer sans crainte sur des questions d’intérêt général. Comme le rappelle la CEDH, le secret des sources est « un véritable attribut du droit à l’information, à traiter avec la plus grande circonspection ». N’en déplaise à certains magistrats et policiers.

Publicités

14 commentaires »

  1. je sais que l’on est très très souple avec le politique ici, qu’il peut pas grand chose toussa…

    Mais question idiote, à quoi bon faire une loi puisque c’est déjà interdit, on le sait, la cehd le redit à chaque fois c’est INTERDIT. faut juste ne pas faire.

    Pourquoi sont-ils encore en place ? Il faut quoi ? une sophie ménigon pour leur mettre du plomb dans la tête ?

    Commentaire par herve_02 — 10/09/2013 @ 15:09

  2. Et si nous avions une affaire « Prism » franco-française, ce serait un scoop !

    Commentaire par Oeil-du-sage — 10/09/2013 @ 16:02

  3. La question est surtout de savoir pourquoi la revendication d’un secret professionnel par les journalistes s’est toujours heurtée à un refus du législateur ?

    En effet, le journaliste ne peut exercer son métier que s’il protège ses sources :

    http://www.cncdh.fr/sites/default/files/13.04.25_avis_sur_la_reforme_de_la_protection_du_secret_des_sources.pdf

    V. § 15 et suivants

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 10/09/2013 @ 17:12

  4. Rien denouveau sous le soleil …Comme si il y avait eu une liberté de la presse sous le général …

    Commentaire par Scaramouche — 10/09/2013 @ 17:54

  5. Ben, si je peux être un peu négatif :
    Le secret des sources et la liberté de la presse, ça suppose que les journalistes soient moralement irréprochable, ou qu’il y ait des systèmes de contrôle internes efficaces. Or c’est loin d’être le cas. Rappelons que l’histoire des fadettes résultait d’une mise en danger de mort d’un informateur de la police. Ici, c’est sans doute moins grave, mais le secret de l’instruction est un droit probablement aussi important que le droit à l’information, non?

    Commentaire par La Mude — 10/09/2013 @ 21:46

  6. @la mude…

    Votre discours serait recevable si les contrôles internes de l’autre coté étaient tout aussi efficaces. Je pense qu’il y a bien plus journalistes et personnes écoutés à des fins politiques que de secrets de l’instruction violés : de plus il me semble que le journaliste cambriole rarement le bureau des juges d’instructions, par contre nous avons plus que de normal (zéro en théorie) des barbouzes qui cambriolent les locaux de journalistes.

    Donc peut-on dire que le politique est bien plus truand que le journaliste ?

    Comment accommodez-vous cela de votre rhétorique ?

    ps : que l’histoire des fadettes résultait de la « possible » (le mot est important, vous avez des preuves ?) mise en danger de mort ….. selon la police (vous avez confiance ?)

    Commentaire par herve_02 — 11/09/2013 @ 00:09

  7. Houla. Je ne cherche pas à justifier les méthodes de barbouzes de notre sérénissime État. Simplement dire que c’est un poil plus compliqué que gentils journalistes contre méchant policier, et que les journalistes pourront d’autant plus se poser en victimes qu’ils auront balayé devant leur porte.

    En l’occurrence on peut par exemple se demander si dévoiler dans un article qu’on a eu accès aux auditions soit très malin de la part d’un journaliste. C’est cela qui a le plus découvert la source. En recoupant les différentes source, les flics finiront par l’identifier un jour ou l’autre, même sans écoutes.

    Cet article a probablement été revu par au moins un correcteur qui n’a pas tilté non plus. J’en déduis que la déontologie du métier n’est pas claire la-dessus ou que la formation des journalistes n’est pas bonne sur ces questions.

    Ça vous va, Hervé ?

    PS : Vu l’ambiance en Corse, je n’ai pas besoin de la police pour deviner qu’un mec qui « balance » finira une balle dans la tête.

    Commentaire par LaMude — 11/09/2013 @ 11:56

  8. oui et non.

    Lorsque l’on commence à se poser la question du respect des sources des journalistes, c’est que nous avons basculé de l’autre coté du miroir, c’est que l’état et le gouvernement font des choses que la morale réprouve (à la limite on peut peut être comprendre) ET qui est néfaste pour la population ou une partie de la population qui n’est pas mafieuse (car dans ce cas, peu de personnes pensent droits).

    Or, c’est le début de la spirale : comment respecter ce qui n’est pas respectable, comment peut-on reprocher au péquin de base de ne pas respecter la loi lorsque ceux qui la fait et la fait appliquer ne se l’appliquent pas à eux même.

    Comment pouvez vous avoir confiance dans un gouvernement qui vous ment et ne recule devant aucun moyen pour vous cacher qu’ils vous ment ? Je ne parle même pas d’abscence de punition lorsqu’ils se font prendre, ils sont responsables, mais pas coupables. Alors que le péquin est coupable même si pas responsable (regarder hadopi par exemple)

    Nous n’en sommes même pas à parler barbouzes : lorsque l’on commence à parler de secret des sources (contre l’état), c’est que l’on acte que nous ne sommes plus vraiment en démocratie et qu’informer le peuple de ce qui se passe est dangereux pour sa vie.

    Vous comprenez ?

    Commentaire par herve_02 — 11/09/2013 @ 19:51

  9. Jeu n’ai jamais lu le journal MAIS j’ai des sources, des rencontres placés un peu partout dans la lutte des places, des « veilleurs » que jeu questionne amicalement et parfois rudement. Etre mis à la question, çà c’est une tout autre affaire, de journalisme, comme le sexe, des tas de questions que vous n’auriez même pas pensé à poser tellement c’est absurde, abstrait, abscon et en + …..çà rend sourd au vrai, au pratique ! Les riches ont, dès le début, du réseau…….les pôvres, enfin, n’ont qu’un mobile….voilà tout le CRIME.
    Les liens qui libèrent où….. pas
    Radio Paris ment bcp en ce moment, çà sent………………………………………………………la guerre, MoscoVichy pense à Léon Blum, Fabius affabule, etc, etc……un remake qui devient farce et Poutine qui leurs dit, en gros, ont va contrôler vos gaz et vos enfumages de seconde mains, guerre d’occasions.

    Commentaire par le grand jeu — 11/09/2013 @ 22:05

  10. La liberté de la presse se résume à……………………..IMPRESSIONNER, c’est pour çà qu’elle est au frais du con tribuable, en 2 MOTS, comme sa vie, privée, séparée de sa vie, dite public, aussi obscure qu’anonyme, il y a toujours un écran, quelque part …. noir désir qui joue à cache cash, chambre de compensation à usage de l’atomisé, salut, en passant, à Dennis Robert qui y a laissé 10 ans de sa vie à vouloir percer le coffre fort/ machine à laver luxe embourgeoise. Le net c’est clair c’est l’écran en direct, le pire et le meilleur, un mariage où divorce, pour tous.
    La valeur: c’est l’idée m’aime de l’échange, petite piqure de rappel sinon tu te souviens de rien…..si ce n’est queeeeeeeeeeeeeeee des images et leurs funestes pouvoirs, qu’en dit raton.

    Commentaire par le grand jeu — 11/09/2013 @ 22:28

  11. Juste un dessin
    http://www.taqadoumiya.net/fr/?p=1635

    Commentaire par le grand jeu — 15/09/2013 @ 00:11

  12. Si la liberté de la presse est menacée en France ce n’est pas tant par ces quelques écoutes et autres menées plus ou moins licites des pouvoirs en place, c’est surtout par sa collusion idéologique avec le monde politique.
    La presse s’est fait sa propre prison.
    L’Europe, c’est la paix,
    L’euro, c’est la prospérité,
    La mondialisation, c’est formidable et d’ailleurs inéluctable,
    La compétition, c’est le progrès,
    La croissance, c’est la solution à toutes nos difficultés,
    Le genre, c’est une merveilleuse découverte,
    La nation, c’est du passé,
    La Frsnce, c’est un petit pays qui ne compte plus,
    Etc.
    La presse dans son ensemble ne parvient qu’épisodiquement à sortir de ces présupposés idéologiques. Il lui sont une véritable prison, dont il lui est d’autant plus difficile de sortir qu’elle n’a pas de murs. Alors elle se scandalise pour quelques écoutes, comme un prisonnier qui ne voit pas que la porte de la prison est ouverte et se plaint de la qualité de la soupe quon lui sert plutôt que de prendre ses jambes à son cou…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 15/09/2013 @ 12:43

  13. Il n’y a pas la Presse toute blanche et les politiques tous noirs il y a des moments où un journaliste serait bienvenu sinon honnête de citer ses sources et je pense à la publication des photos des gazés de Syrie.
    Tout d’abord les auteurs des infos n’ont pas été cités ensuite ils l’ont été partiellement et enfin nous avons appris que L’origine était le fait des services gouvernementaux américains, eux-mêmes tirant leurs sources du Net , tout ceci fortement contesté car enfin ce sont les mêmes genres d’information qui ont précipité la guerre en Irak.
    En l’occurrence je pense que si on sait exactement d’où vient telle ou telle scoop on a d’avantage la possibilitê de se faire une opinion. Il est difficile de donner foi à des  » on dit  » et c’est donner un chèque en blanc à toute information.

    Commentaire par Scaramouche — 15/09/2013 @ 15:39

  14. Sur un sujet récurrent de ce blog:
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/09/15/journalistes-seule-la-qualite-vous-sauvera_3477841_3232.html

    Le gars a récolté 500k€ via abonnements pour monter son affaire…

    Commentaire par Tchaf — 18/09/2013 @ 16:38


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :