La Plume d'Aliocha

12/02/2013

Le Pape, Hollande et le reste…

Filed under: Réflexions libres — laplumedaliocha @ 21:42
Tags: , ,

Nous avons appris hier la décision du Pape de renoncer à sa charge. Du coup, j’ai survolé quelques articles. Et j’ai frissonné. Ainsi donc, on traite cet événement là comme n’importe quel autre ? Certains en plaisantent, même. On dit que François Hollande aurait lancé « nous ne présentons pas de candidat », tandis qu’une ministre aurait twitté qu’elle n’avait pas été consultée avant la décision. Quant aux Femen, elles se sont fait remarquer. On est prié d’applaudir devant tant de décoiffante et libératoire modernité. Ou moderne liberté, les deux conviennent. En tout cas, des femmes nues à Notre-Dame qui saluent la renonciation du Pape, c’est le signe incontestable de l’avènement d’un monde meilleur. Demain, ou après-demain au plus tard.

Quelque chose me dérange singulièrement dans le traitement de cette information et les réactions qui l’accompagnent. Pas ce qui interpèle Daniel Schneidermann chez @si, quoique son analyse soit intéressante. Il voit dans les médias une sorte de nouvelle église, il n’a pas tort. En ce qui me concerne, le problème est ailleurs. Il me revient en mémoire l’incroyable déférence éblouie de la presse sur nombre de sujets, au hasard le lancement d’un produit Apple. Du coup,  je ne puis m’empêcher de faire la comparaison entre les deux. Les plus érudits en matière biblique songeront sans doute au veau d’or. Je ne vais pas jusque là. Simplement,  je m’étonne que notre société se dise laïque, quand elle n’a fait en réalité que remplacer un dieu barbu, par quelque gourou commercial qui change au gré de la mode. Et si j’observe plus particulièrement la réaction de notre gouvernement de gauche et d’une partie de la presse, je souris en songeant que ceux-là sont debout devant la religion, mais à genoux devant tant d’autres choses. Notez, quand on se traine aux pieds de la consommation, ce libéralisme mis à la portée des caniches,  il est de bon ton de déboulonner les vieilles idoles, histoire de se prouver qu’on est libre. Mais libre à quel point et au regard de quoi, là est peut-être la question….

Publicités

97 commentaires »

  1. Démission impossible
    http://www.lejournaldepersonne.com/2013/02/demission-possible/

    Je crois en mon âme et conscience
    Que l’expérience homme a échoué
    Yaschoua… l’a déjà éprouvé
    La nature de l’homme ne va pas avec la nature de Dieu
    Ô mon Dieu… je ne sais pas comment vous exprimer
    Ma nouvelle allergie pour le prochain
    Ma nostalgie pour le plus lointain
    Je n’en peux plus
    De ces vaines agitations pour Rien
    Je croyais connaître tant de choses
    Et d’abord le néant de la chair…
    Je m’en vais avec mes os et je leur laisse la chair du néant
    Qu’est-ce que c’est que ce monde ?
    « Mundus est fabula »… non… c’est faux
    Ce monde n’a rien de fabuleux… il est hideux
    Ô mon Dieu… comment vous faire l’état des lieux ?
    Je suis entouré de joyeux crétins
    Qui ont de plus en plus de mal à convertir de tristes pantins
    Notre impuissance n’a d’égale que votre Puissance
    Comment vous le dire sans les maudire?
    Chacun méprisant chacune
    Aucune trace d’amour…
    Je démissionne
    Je refuse, je refuse et je refuse
    De célébrer l’accouplement du néant avec le néant
    Je choisis de disparaître
    Pour ne pas froisser l’être
    Qui respire encore dans la mémoire de chaque prêtre.
    A tous et à toutes, j’avais envie de dire
    « Allez-vous faire foutre! »

    Commentaire par lejournaldepersonne — 12/02/2013 @ 21:44

  2. Pour ce que ça vaut, tout ce que ma timeline Twitter et mes lectures blogosphériques comptent de féministes sont de plus en plus perplexes face aux actions (et au fonctionnement interne) des Femen, et ont trouvé leur perf à Notre-Dame parfaitement contre-productive, stupide ou même inacceptable.

    Commentaire par Schmorgluck — 12/02/2013 @ 22:16

  3. @Schmorgluck : quelle importance, du moment que les médias relaient ? Hélas….Maintenant, les querelles de courants entre extrémistes sur la meilleure façon de faire passer un message souvent délirant, on s’en fout un peu, non ? Le féminisme est une grande cause malheureusement trop souvent servie pas des sottes ou des névrosées. Parfois même les deux.

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2013 @ 22:23

  4. @laplumedaliocha : Et la situation est rendue encore plus compliquée par certaines réactions à cette perf. Il est difficile pour des mouvements féministes de condamner les actions des Femen alors que des propos criminels ont été tenus en réponse, allant jusqu’à l’appel au meurtre. Pas impossible, mais difficile, très difficile, sous le regard des médias devenus paresseux.

    Commentaire par Schmorgluck — 12/02/2013 @ 22:40

  5. Le problème est que les gouvernements à genoux devant la religion, le sont aussi devant les même choses que « la gauche ». Vous voyez les américains qui jurent encore sur la Bible si émancipés des fers de la consommation ? L’un n’empêche ni ne remplace l’autre. Je dirais que certains ont juste fait la moitié du chemin.

    Commentaire par kuk — 12/02/2013 @ 23:00

  6. Il y a chez nos modernes une façon de se moquer de dieu, d’être obsédé par sa non-existence, de s’acharner sur ses restes, au fond de se venger de lui… qui relève du paganisme le plus archaïque.

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 12/02/2013 @ 23:03

  7. Pour le fun, un tweet que je viens de choper, venant d’un certain @MisterMcFlee, qui résume assez bien mon sentiment :
    « Les Femen font beaucoup pour la cause. Laquelle? On a pas encore trouvé, mais elles font beaucoup pour la cause. #Nawak »

    Commentaire par Schmorgluck — 12/02/2013 @ 23:04

  8. @Schmorgluck : je n’ai pas vu les réactions, mais entre nous, quand on provoque, on ne vient pas ensuite pleurer parce qu’on est confronté à une réponse violente. Ou si on le fait, c’est qu’on est dans la manipulation. Permettez-moi de m’en désintéresser totalement. Le coup consistant à titiller et pleurer ensuite, c’est tellement usé que je m’étonne encore que ça marche. Mais bon…Et c’est surtout le deuxième effet kiss cool de l’action considérée. De la pub, rien que de la pub. C’est la même logique que celui qui sort un bouquin et se retrouve attaqué en diffamation. On croit que ça dérange l’auteur et l’éditeur, en réalité, c’est un formidable coup de pub qui permet de booster les ventes. Triste société.

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2013 @ 23:04

  9. @Kuk : en effet. C’est pourquoi je ne juge pas, je me contente de sourire…
    @Shmorgluck 7 : savoureux
    @Denis Monod Broca : bah, il n’est pas impossible qu’à force de s’acharner sur ses restes, ils finissent par le ressusciter. Je vous prédis même ici et maintenant que ça va être le cas.

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2013 @ 23:07

  10. Que la presse adore la consommation n’est pas surprenant: elle en vit. En tant que journaliste, peut-être êtes vous parfois confronté à ce danger: à être trop proche de son sujet, on peut doucement s’y fondre, en prendre les travers, perdre tout recul. Une forme de syndrome de Stockholm allégé. Hors depuis le temps que la presse s’est lié à la publicité, elle en a adopté les codes, pas tant sous forme brutale de pression, qui existent sans doute aussi, mais simplement par confusion des points de vue.

    Commentaire par kaeldric — 12/02/2013 @ 23:09

  11. @Kaeldric : il m’arrive de me demander si vous ne lisez pas dans mes pensées 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2013 @ 23:11

  12. N’est-ce pas un exercice de victimisation, ce que vous écrivez ? La décision du pape est un grand sujet pour les catholiques, un non- sujet pour es autres, et il n’y a rien à dire de plus !

    Commentaire par Alex Antoine — 12/02/2013 @ 23:43

  13. @laplumedaliocha 8 :
    Le consensus c’est que quand une bande d’abrutis balance des trucs comme « il faut prendre ces salopes par les cheveux et leur donner des coups de genou dans la gueule » on ne laisse pas passer, quelques soient nos réserves sur les actions desdites « salopes ». Il y a un système judiciaire dans ce pays, il peut s’appliquer à la fois aux Femens et aux abrutis en question.

    Commentaire par Schmorgluck — 12/02/2013 @ 23:56

  14. il est p-e temps de rappeler ce billet sur l’élection du pape:

    http://www.maitre-eolas.fr/post/2005/04/01/105-lelection-papale

    Si certains sont à la recherche d’un emploi, p-e est t’il possible de hacker l’élection:

    http://www.dotnetguru2.org/amethyste/index.php/2005/04/24/hackage_et_election_pontificale

    Commentaire par Frédo — 13/02/2013 @ 00:27

  15. Merci Aliocha, si d’autres lisent dans vos pensées, vous lisez dans les miennes .
    À chacun ses idoles et ceux qui disent ne pas croire ont d’autres dieux mais ce qui me navre ce sont les dérives de la soi-disant libération des femmes, celle pour laquelle je me suis battue avec Louise Weiss et ce n’était ni pour gagner la liberté de provoquer nue dans la rue ni pour louer son ventre à la procréation d’autrui; mais pour être reconnue entant qu’êtres responsables.
    Entre le voile et le string il y a peut- être un juste milieu, entre l’athéisme et l’insulte il y a sans doute une juste mesure , celle qui nous fait sans doute respecter la liberté des autres leurs croyances ou leur pudeur, mais ça nous l’avons oublié.
    La technique et la mentalité moderne nous isolent et nous ne savons plus vivre ensemble.

    Commentaire par Françoise Gault — 13/02/2013 @ 07:57

  16. Bonjour Aliocha : dans la rubrique « informations » apprises hier, avez vous entendu parler de l’action de L Kerviel contre la SG aux prud’hommes ?
    (j’en suis sur, mais poser la question autrement me paraissait difficile 😉 )
    Affaire à suivre donc
    bonne journée et désolé d’avoir hors »sujé quelque peu ce billet
    a bientôt
    vi

    Commentaire par villiv — 13/02/2013 @ 08:42

  17. @Schmorgluck : je ne dis pas le contraire, je dis simplement que ça ne m’intéresse pas ce cirque. Qu’ils aillent en effet devant les tribunaux se faire condamner réciproquement, les unes pour le délit de bordel à poil dans une église qui reste à inventer, les autres pour insulte et provocation à la violence. Pardonnez-moi, mais j’ai autre chose à faire que de m’enflammer pour des dingues.

    @Françoise Gault : je pense de plus en plus que nous devons nous demander jusqu’où on peut aller trop loin 😉 certains continuent de mener des combats par exemple pour les femmes ou pour la laïcité, sans tenir compte des progrès accomplis et sans demander s’ils n’ont pas déjà franchi la ligne qu’ils tentent de dépasser. Ainsi passe-t-on du féminisme à l’hystérie et de l’émancipation de la religion à la volonté de la détruire.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 08:43

  18. Vous avez vu le titre de Libé ce matin : « DIEU DÉMISSION » ! Jolie confirmation de ce que j’écrivais hier, ne trouvez-vous pas ?

    Vont-« ils » ressusciter Dieu ? Le fait est que les dieux fleurissent : l’argent, la réussite, la science, le sexe… sans compter les vedettes du football adorées et payées comme des dieux… sans compter Allah, Elohim, Jésus et quelques autres bien souvent vénérés comme des idoles…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 13/02/2013 @ 08:44

  19. @Villiv : oui, j’ai vu, et ça confirme mon analyse, il ne lâchera jamais, Socgen est devenue le combat de sa vie. Voilà qui va faire tourner les cabinets d’avocats à plein régime…

    @Denis Monod-Broca : ça les occupe 😉 ne soyez pas si pessimiste, je crois aux mouvements de balancier, on en reviendra de ces errances. Et je crois aussi au réveil des consciences endormies quand on les chahute trop. En tout cas, c’est l’effet que ça produit sur moi et je ne pense pas être fabriquée autrement que tout le monde…

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 08:48

  20. En tout cas, si j’étais anti-papiste – je me contente d’être athée – je ne me réjouirais pas de cette démission du pape. Je perdrais en effet de nombreuses opportunités de me gausser d’un homme diminué – et mal-aimé car jugé conservateur et dogmatique – qui s’accroche à son job. Et je prédis – sans trop de risque de me tromper – que le charisme de son successeur sera largement supérieur.

    Commentaire par tocquevil — 13/02/2013 @ 09:57

  21. Y’a un truc qui me turlupine  sur les femen … Bon, elles exhibent leurs corps pour lutter contre l’exploitation du corps feminin, passons sur le paradoxe. Mais je me pose une question : il faut passer un casting pour etre femen car elles sont toutes jeunes et bien foutues ! 

    Aparte Kerviel : il ne lachera jamais car ce serait affronter la verite, ce qu’il a fait et aussi qui il est, mais, si vous m’accordez cette envolee, cette verite elle est la tout au fond comme la chambre de Barbe Bleue, et toute sa vie sociale comme personnelle il va la passer a la maintenir bien fermee (comme il l’a fait d’ailleurs avec sa prise de positions hors normes) … Mais un jour peut etre … Je sais, c’est la psychanalyse a deux balles mais c’est ma conviction.

    Commentaire par Maelle — 13/02/2013 @ 10:17

  22. @ laplumedaliocha

    « Là où croit le péril, croit aussi ce qui sauve »

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 13/02/2013 @ 10:19

  23. Bonjour,

    Et si ce n’était que l’attrait de la nouveauté ? A titre de comparaison, la énième grève chez Presstalis et le rapport de la cour des comptes sur le financement de la presse devraient faire monter les éditeurs de presse ( ou les libéraux ) sur leurs grands chevaux Mais non, rien (ou si peu).

    Ceci dit, si l’information sur la sortie d’un nouvelle Iphone, ou sur la démission du Pape, ou la viande de cheval à la place du bœuf est une réelle information, la disproportion vient peut-être du traitement de cette information. 30 minutes au JT de France 2 sur la démission du Pape, c’est trop. Mais qu’aurions nous eu à la place ? J’ai peur de penser « 30 minutes de cheval » …

    Commentaire par ctpjano — 13/02/2013 @ 10:20

  24. C’est en tous cas ce qu’on pourrait appeler : « une belle réussite de contre-propagande » car à vouloir en faire trop, depuis les bons mots du président et ceux des députés en passant par les outrances des autres… sans compter la cohorte d’ignorants qui parlent de religions à tort et à travers via leurs médias favoris , il reste de beaux jours pour les théologiens et les charbonniers de la Foi.
    Le danger n’est-il pas que la religion catholique un peu trop chahutée ces temps-ci voit ses simples sympathisants se renforcer et se politiser d’avantage au nom de la simple liberté de penser et d’agir selon leur conscience.?
    Faut-il qu’elle soit encore tenace et bien ancrée dans les esprits et notre culture pour que Robespierre n’en soit pas venu à bout et qu’actuellement elle fasse couler autant d’encre !

    Commentaire par Scaramouche — 13/02/2013 @ 10:35

  25. Amusant toutes ces arlequinades, des féministes exhibitionnistes et cul cul la praline, des cathos qui sont tout tristes comme si le pape était mort alors qu’il ne fait que prendre sa retraite.

    Ceci dit les partis politiques sont tout autant des sectes que celles religieuses qu’ils pastichent, avec Mitterrand comme pape du PS. De Gaulle pape de la droite et du centre…

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 10:58

  26. Moi je trouve que tout a été dit, largement dit et plutôt bien dit. Il y a eu de l’info, de l’analyse, du commentaire subjectif, de l’émotion, de la plaisanterie, de la provocation. Qu’est-ce que vous voulez de plus ?

    Commentaire par Massilian — 13/02/2013 @ 11:35

  27. @Massilian : je voudrais du moins. Je ne supporte plus cette société du discours hypertrophié 😉

    @sid : vous n’apercevez pas une toute petite différence – oh, infime – entre des hysstériques qui s’agitent le cul et une communauté spirituelle qui perd son représentant ? J’admets que c’est vraiment subtile comme nuance, mais bon, nous avons l’habitude ici d’explorer les infinies finesses de l’existence, non ? 😉

    @ctpjano : c’est bien ce que je pense, de la mayonnaise indigeste et en l’espèce singulièrement inappropriée.

    @Maelle : il ne peut plus reculer, il est allé trop loin, du coup il avance, même logique que pour la dernière pose à 50 milliards….

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 11:55

  28. Pour revenir sur votre conclusion, on peut évidemment voir la consommation comme la grande religion moderne, et à ce titre une concurrente directe de l’Eglise. Elle a ses prêtres (publicitaires), ces temples (grand magasins), ses schismes (commerce tradi contre e-commerce)… son grand point fort par rapport à une religion classique, c’est qu’elle ne nous promet pas le bonheur dans l’au delà, mais plutôt le confort matériel dans celui-ci. C’est plus modeste mais reste alléchant.

    Commentaire par QIAH — 13/02/2013 @ 12:18

  29. « vous n’apercevez pas une toute petite différence »

    Si si, mais ils vont vite se faire au nouveau, pas s’inquiéter. Ceci dit les hystériques topless ont d’une certaine
    façon une forme de religion avec leurs rituels cathartiques. De la religion à l’hystérie, il n’y a souvent pas loin selon Charcot et d’autres.

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 12:23

  30. Sollers à écrit que nous étions dans . » La civilisation de la laideur et du pathos  » c’est un peu réducteur mais qu’ elle se gargarise d’hyperboles c’est une certitude. J’y ajouterai un certain manichéisme… mais on peut tout dire et son contraire sur cette fin de civilisation.

    L’intervention sur LCP de Gilles Bernheim grand rabbin de France a la commission des lois est un summum d’intelligence et de mesure , tant par sa grande culture que dans sa façon de l’exprimer il a brillamment surpassé une assemblée fort attentive.
    Je précise que je ne suis pas juive.

    Commentaire par Françoise Gault — 13/02/2013 @ 12:23

  31. @sid : et dormir une nuit devant chez Apple pour être le premier à acheter la dernière connerie technologique, vous appelez ça comment ? Entre nous, pour l’instant, j’aperçois plus d’hystérie chez le consommateur moyen, dans les médias, en politique, que du côté de la religion, mais bon, j’dis ça, j’dis rien.

    @QIAH : le bonheur dans la conso, z’êtes sûr ?

    @François Gault : Sollers est bien doux, moi je trouve que nous construisons une société obscène, mais bon 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 12:36

  32. Ben pourquoi les religions devraient avoir le monopole de l’hystérie ?

    « Ils n’en mouraient pas tous, mais tous étaient atteints! »

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 13:01

  33. Les femen , en déboulant dans la cathédrale la plus célèbre de France, seins nus et grotesques, en agitant frénétiquement le battant de cloche avec des propos orduriers, sous l’œil ébahi et choqué de fidèles et de touristes, ne font que jeter de la fange sur des symboles sacrés et communs à beaucoup de français. Elles font surtout tort à elles-mêmes. Mais, surtout, elles sont le reflet extrême d’un athéisme anticlérical qui s’implante en France, et surtout à Paris, qui dénie le droit à la population d’avoir une spiritualité. Depuis de nombreuses années, la volonté de détruire le christianisme fait suite à l’antisémitisme du XXème siècle, et le titre ravageur de Libération n’en est qu’une expression.
    Et bien si, Aliocha, le consumérisme fait partie de ces veaux d’or, de même que la castration des cervelles françaises pour endormir les consciences.
    Je crains malheureusement que ces pauvres hystériques desservent la cause féminine et que leurs excès ne fassent remonter en surface le vieux machisme français.

    Commentaire par Dorine — 13/02/2013 @ 13:52

  34. C’est ça le truc, la conso ne promet pas le bonheur, enfin… pas vraiment. Ce qu’elle promet, c’est le confort matériel, et nous dit que ça mènera au bonheur.
    Je dis pas que je souscris hein, je décris c’est tout!

    Commentaire par QIAH — 13/02/2013 @ 15:07

  35. @plumed’A. C’est très joli : « Je voudrais du moins ».
    Vouloir réduire la liberté de s’exprimer des émetteurs amateurs de tous poils, cela ne semble pas très tendance. On n’est heureusement pas obligé de tout lire, tout voir, tout entendre.
    Moins, c’est plus cher. Faut faire un effort, mais c’est tout à fait jouable.
    Je m’émerveille chaque jour de tout ce que je parviens à ignorer.
    On m’interrompt, on me bouscule, on me demande ce matin : « T’en penses quoi de la photo de Trierweiler avec Bernard Arnault à la Fashion week ? » Joie ! Bonheur ! Je n’en pense rien. Je ne suis pas au courant et je m’en fous. Je ne compte pas penser quoi que ce soit à ce sujet d’ailleurs. Merci d’avoir pensé à moi. Miracle, ni Trierweiler ni Arnault n’ont réussi à traverser mon imperméable antimédia.
    Même les Femen à N.D., j’ai failli passer à travers sans être mouillé. Un de mes grands sujets de satisfaction récent c’est à quel point j’ai réussi à survoler le sujet mariage homo en mode éco.
    Mais la démission du cheval et le pape dans les lasagnes anglais, j’ai été un peu contaminé. Superficiellement toutefois.

    Commentaire par Massilian — 13/02/2013 @ 16:09

  36. Ouais, m’enfin, comparer la violence de la vision de « seins nus » avec la violence physique en réaction, que ce soit lors de la manif antimariage gay ou de la pantalonnade d’avant hier, c’est contribuer à faire dire des choses contraire au sens des mots. Ceux qui ont été torturés ou frappés apprécieront la comparaison douteuse.
    Je ne suis pas d’accord avec la stratégie de com’ des Femen mais enfin que l’Eglise soit un patriarcat archaïque, pas besoin d’être athée anticlérical pour le voir. En la matière, je défendrai toujours des femen qui exagèrent face à des bigots qui exagèrent. Car les bigots qui exagèrent font bien plus de mal, ils influencent des millions de personnes.
    Je précise que je suis athée, d’éducation et de valeurs catholiques, travaillant au quotidien avec des cathos (enfin, ceux qui agissent, pas ceux qui manifestent une fois tous les 15 ans). C’est un peu facile de reprocher au gouvernement, aux socialos ou aux medias la religion de la consommation, c’est même à la limite de l’imposture intellectuelle. Ils ne sont que le reflet de la société. Combien parmi les commentateurs même catholiques-qui-pestent-contre-la-société-de-consommation sont propriétaires de leur maison, de leur voiture, poussent leurs enfants à faire de même ? Ouais, les produits de la pomme ne sont que des épiphénomènes…
    Je vous signale en passant que Benoit XVI et JPII avant lui ont mis à bas et aplati l’église qui résistait contre la société de consommation, celle de Vatican II. On a le droit de les critiquer, c’est même un devoir de conscience ! En voulant faire revenir les catholiques dans les églises, ils ont fait l’erreur colossalement stratégique de faire un virage conservateur, très à l’aise avec le libéralisme… Résultats, les catholiques partent encore plus des églises. 30 ans de chemin erroné, et on continue. Bravo, ca mérite un hommage effectivement.

    Commentaire par eczistenz — 13/02/2013 @ 16:15

  37. @ eczistenz.

    Je suis entièrement d’accord avec la première partie de votre réaction, mais le dernier paragraphe me paraît tout autant relever de « l’imposture intellectuelle » que ce que vous reprochez à Aliocha et aux autres commentateurs ! Pour trouver en Benoît XVI et Jean-Paul II des apôtres de la consommation il faut vraiment y aller très fort, et notamment ne pas avoir capté grand chose de ce qu’ils ont écrit et prêché…

    Enfin je ne pense pas que vous faites beaucoup avancer le débat en amalgamant en un grand tout qui ne veut rien dire tous les cathos « de droite » que vous n’aimez pas (qui parfois agissent aussi, merci pour eux), et en les opposant à « l’Eglise de Vatican II ». Il y a bien des choses à dire sur les courants au sein de l’Eglise, la façon dont la hiérarchie ignore parfois sciemment les divisions bien réelles, la réalité du décalage entre les aspirations de bien des catholiques et les choix faits à Rome, mais la simplification outrancière et le manichéisme à deux balles ne sont pas pour autant les bienvenus.

    J.V.

    Commentaire par Gladstone — 13/02/2013 @ 18:28

  38. @eczistenz : fichtre, amenez moi vite le vilain bigot qui a torturé la gentille naïade, je veux voir la bête !

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 18:54

  39. Cette dénonciation de la consommation est très moralisante, bien de l’ordre de la moraline religieuse qui voudrait s’insinuer dans nos vies, dicter quoi consommer ou pas, et passe complètement à côté du fait que la consommation ne date pas d’aujourd’hui mais est un phénomène social et psychique qui accompagne depuis des siècles l’humanité :

    Le consommateur moderne n’est évidemment pas apparu du jour au lendemain. Il est le produit d’un processus historique qui s’est déroulé pendant le long XVIIIe  siècle dans le monde atlantique (l’Europe du Nord et les colonies d’Amérique du Nord). Point essentiel, les nouvelles pratiques de consommation ne sont pas le pur produit de la révolution industrielle. Bien au contraire, elles ont précédé d’un siècle l’essor des usines et de la machine à vapeur.

    http://www.scienceshumaines.com/l-origine-du-consommateur-moderne_fr_26866.html

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 19:03

  40. @Maelle:

    Vous dites « Bon, elles exhibent leurs corps pour lutter contre l’exploitation du corps feminin, passons sur le paradoxe. »

    Aucun paradoxe. C’est justement l’expression de la liberte de choisir.

    Commentaire par PrometheeFeu — 13/02/2013 @ 19:10

  41. là où je ne pige pas le débat, c’est que c’est reparti pour un tour dans le dur idéologique, la droite, la gauche, le bien, le mal, la foi, l’église, la consommation physique, sociale et psychique….Vous n’éprouvez jamais comme une impression de lourdeur en lisant les commentaires ? Moi je croyais que la patronne, elle disait que l’excès de tchatche à propos de tout et rien, c’était notre veau d’or (gaffe, y a peut-être du porc dedans !)

    Commentaire par Massilian — 13/02/2013 @ 19:27

  42. Gladstone : bah ce n’est pas moi qui le dit ce sont… les cathos qui ne fréquentent plus les églises. Je suis de ceux qui croient que l’Eglise est le peuple de Dieu, et non pas la hiérarchie écclésiale. Je veux bien admettre que je n’ai pas été clair, je ne parlais pas tant de Jean-Paul II (dont l’anticommunisme primal et primaire a conduit à des aberrations et à la négation d’une des plus grandes oeuvres civilisatrices de l’Eglise) ou de Benoit XVI (lui je ne lui pardonnerai jamais l’insulte ultime à l’intelligence de sa bulle de décembre 2009) mais plutôt du fait que la plupart des catholiques dit « conservateurs » s’accommodent fort bien du libéralisme, de ses excès, et accessoirement de la consommation à outrance. Je vous rassure, depuis que je cotoie les cathos militants, je ne m’en intéresse que plus à la foi. Sur le reste, je suis tout à fait d’accord que l’Eglise est un monde en tant que tel, qui reproduit des lignes de fractures, des orientations politiques. C’est juste que le discours officiel est calqué sur une seule orientation, dont certains « principes non négociables » reprennent quasiment mot pour mot les positions de certains partis de droite et de droite plus que droite. Dénoncée en interne, même pas des évêques, mais sous le secret car l’Eglise est aussi une grande muette… Je m’essayais juste à un bilan rapide et distancié, qui est certes varié, plutôt négatif pour moi en comparaison à d’autres époques.
    Aliocha : j’évoquais la torture comme une vraie violence physique, justement pour dénoncer l’amalgame avec la violence symbolique de la provocation des Femen. Je veux bien admettre avoir amalgamé avec les bagarres de la manif de janvier. Si les provocations justifient tout maintenant, hé ben on est pas sorti de l’auberge.

    Commentaire par eczistenz — 13/02/2013 @ 19:55

  43. @sid : point de moraline religieuse dans tout ça. Il est possible que j’ai des penchants mystiques, mais je ne mets jamais les pieds à la messe, (mes excuses au catholiques pratiquants, je ne m’en vante pas, je dis ce qui est) donc mon observation ne part pas d’où vous croyez. Elle part d’un philosophe, Dany Robert Dufour qui a mis des mots sur un ressenti, ou bien encore d’un veux livre de Rifkin intitulé l’âge de l’accès. Dans les deux cas, on est loin du catéchisme, croyez-moi. On est dans la philosophie et la pensée économique. Que celles-ci puissent rejoindre l’ancestrale sagesse religieuse, c’est très possible et je m’en réjouis.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 20:39

  44. @ecistenz : votre commentaire a déclenché des images comiques dans mon esprit de vieux bigots bossus coursant les naïades avec des grands ciseaux pour leur couper les cheveux 😉 Plus sérieusement, il me semblait en effet que vous forciez le trait sur l’épisode à Notre Dame. Maintenant, permettez-moi de vous dire que je trouve leur attitude très violente, mais il est vrai que je tiens en horreur la provocation, la vulgarité et le sacrilège. En particulier le sacrilège d’ailleurs car j’aime l’idée de sacré et je trouve que celle-ci a déjà quasiment disparu, alors foutons lui la paix dans ses ultimes lieux de refuge. D’ailleurs, ces fumelles le savent bien et c’est pour ça qu’elles se sont pointées là. Maintenant, que celui qui provoque se fasse casser la gueule, au risque de vous choquer, ça ne me heurte pas. Cela me parait même être dans l’ordre des choses. Simplement, si je devais m’en occuper, je me contenterais de leur botter le cul. Il y a évidemment violence et violence 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 20:44

  45. On peut noter quand même que démissionner avant de ne plus pouvoir tenir sa charge c’est un signe d’intelligence et de respect envers l’importance de la dite charge. Que penser de ceux qui se sont accrocher à une fonction en n’ayant plus les capacités même pour faire illusion ?

    Commentaire par VYGER91 — 13/02/2013 @ 21:07

  46. Dany Robert Dufour, en voilà une référence, l’homme qui va nous dire où est le mal.

    Encore une conscience religieuse de petit prêtre nous prescrivant notre ordonnance purificatrice à base de tisanes originelles. Une sorte de JJ Rousseau décongelé.

    Le mettre à côté de Rifkin, c’est mélanger torchons et serviettes.

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 21:15

  47. @sid : eh oui, je mélange, vous savez ce qu’on dit de l’intelligence, il parait que c’est la capacité à faire des liens entre les choses. C’est bien ce qui rend les idéologues et les dogmatiques cons d’ailleurs, ils séparent et opposent ce qu’il faudrait tenter de relier.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 21:30

  48. @sid : j’oubliais, si la morale provoque chez vous des éruptions cutanées ou toute autre manifestation physique incommodante, passez votre chemin, ici on aime le sujet. En tout cas, il ne nous irrite pas.

    Commentaire par laplumedaliocha — 13/02/2013 @ 21:31

  49. @laplume

    moi je suis effaré du niveau d’intolérance que l’on rencontre de plus en plus sur internet et dans les discussions de la vraie vie. je ne citerais pas de pseudo de commentateurs car je vais devenir vulgaire. Parfois on en arrive à penser qu’il n’y a plus qu’un feu purificateur global pour revenir à une parcelle d’humanité.

    Tous ces bosbos concons qui vivent dans l’indifférence d’une consommation outrancière parce qu’ils le veulent bien et qui considère ceux qui ne pensent pas comme eux que comme des abrutis arriérés. Avec le temps je me suis aperçus que très souvent c’est surtout les plus cons qui pensent que les autres ne comprennent rien à la Vérité. Je ne parle même pas de tolérance, nous n’en sommes même pas là, je parle de la simple intelligence nécessaire pour vivre en groupe dans un environnement un tant soit peu hostile.

    C’est à désespéré de la nature humaine, de ce qu’elle est devenue.

    Commentaire par herve_02 — 13/02/2013 @ 21:40

  50. @VYGER91 : le pape n’est ni un président ni un empereur. Sa fonction est celle d’un guide et d’un pasteur. Sinon, que penser de celui qui est la tête de l’Eglise, le Christ, qui a été flagellé, humilié et qui est mort sur une croix comme les misérables esclaves? En tant que catholique et médecin, je rends grâce à Jean-Paul II d’avoir su montrer aux malades que la dignité d’une personne va au-delà de sa faiblesse physique et intellectuelle. Je crois qu’il fallait le montrer au monde après le XXème siècle où Hitler a commencé par envoyer les malades et les fous au gazage, avant de s’en prendre à tout ce qui ne correspondait pas à l’idéal germanique et où de nombreux régimes ont réduit l’humain à son utilitarisme.
    Mais j’accepte tout autant que l’humilité de Benoit XVI le pousse à renoncer à un ministère trop lourd pour sa santé, à un moment où le monde change à toute vitesse.
    Jean-Paul II ne cherchait pas à faire illusion, mais Benoit XVI non plus. Benoit XVI libère ses successeurs de la contrainte de tenir jusqu’au bout, en dépit des enjeux extérieurs.

    Commentaire par Dorine — 13/02/2013 @ 21:45

  51. Concernant la morale, chacun ses addictions, Freud parlait de surmoi à ce sujet.

    Rassurez vous, point d’éruptions cutanées, j’ai la peau tannée et se porte bien.

    Ceci dit, entre tout mélanger dans un optimisme gloubi boulga festif et bariolé, et faire la part des choses, vous m’accorderez une nuance sensible. Mélanger ne signifie pas faire des liens, c’est seulement l’imposture usuelle de le faire croire. Suffit pas d’un d’un shaker sans un checker. Désolé pour les anglicismes, mais la rime l’imposait.

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 21:55

  52. @Dorine

    est-ce que le ministère papal n’est pas de montrer que l’homme reste digne à toutes les étapes de sa vie ? en se retirant de sa charge car ils serait trop vieux n’est-ce remettre le matérialisme et l’utilitarisme au centre de cette fonction ?

    Quels enjeux matériels doit gérer le pape, n’a-t-il pas un ministère purement spirituel ? Combien de divisions doit-il gérer pour avoir besoin de toute sa tête ?

    Nos grands pères, doit-on les exiler dans une maison de retraite de la france profonde car ils ne pourraient plus gérer une banque ou construire un mur ou remplacer une tuile ? peut être qu’ils ne peuvent être qu’un réceptacle pour notre amour ? et peut être que c’est encore un métier super utile dont on a besoin près de nous et pas seulement 3 fois par ans.

    Commentaire par herve_02 — 13/02/2013 @ 21:57

  53. Dans l’ensemble ce pape a été un fonctionnaire de la bureaucratie catholique, comme dans toute bureaucratie « spirituelle », sécurité de l’emploi, carrière, gloire médiatique, pour avoir fait quoi en tant que Brahmane ? D’avoir péroré sur le sexe des anges et autres ergotages entre grâce acquise ou innée, débats stériles depuis les crêpages de chignons jansénistes. Il a au moins l’éclair de lucidité qu’il est au bout du rouleau physiologique, ce qui est une avancée par rapport à son prédécesseur qui nous faisait le coup du chemin de croix.

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 22:28

  54. Pour compléter, ces vicaires, évêques, cardinaux et papes sont des divas, du show bizz spirituel sans aucun intérêt.

    Des vieilleries destinées à la disparition.

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 22:45

  55. « Je me méfie de ceux qui sont venus au monde en sachant d’emblée ce qui est le beau et le bien, qui n’ont jamais versé dans l’ornière, qui ont la lèvre superbe des vérités révélées. Ainsi se montrent les robots. » Louis Aragon

    J’dis ça, j’dis rien…

    Commentaire par Al1C21 — 13/02/2013 @ 22:57

  56. Mais oui, Hervé 02, le ministère papal sert à élever l’homme et lui donner l’exemple à toutes les étapes de sa vie. Pourquoi Benoit XVI part-il? C’est un mystère qui m’a fait l’effet d’une bombe qui m’explosait à la figure. Nous le saurons dans quelques dizaines d’années. Mais Jean-Paul II avait déjà démontré comment l’Eglise voyait la dignité humaine. Il faut que Benoit XVI ait de sacrées bonnes raisons pour se retirer et ce n’est pas seulement la souffrance d’une maladie qui aura présidé à sa décision. Du moins, c’est ainsi que je le vois.

    Commentaire par Dorine — 13/02/2013 @ 23:11

  57. Non mais rien que le com de Dorine, c’est à mourir de rire. (Censuré)

    Aliocha : je crois que personne ne regrettera le départ précipité de Sid.

    Commentaire par sid — 13/02/2013 @ 23:39

  58. @Sid… vous correspondez parfaitement.

    Commentaire par herve_02 — 13/02/2013 @ 23:59

  59. @ aliocha 57 vous avez tord, Hervé_02 regrette le départ précipité de Sid.
    Ceci dit, je suis dans la lecture du rapport de la cour des compte http://www.ccomptes.fr/fr/content/download/53097/1415170/version/3/file/2_4_2_plan_aide_presse_ecrite.pdf et du rapport de Michel Françaix http://fr.scribd.com/doc/111019066/Plf-2013?secret_password=2j8syfa0w1xhh409tiak. Pas très clair tout ça. Oserais je demandez à notre journaliste favorite son éclairage et surtout son avis et surtout ces solutions.

    J’ai beaucoup aimé un passage du rapport françaix : « S’il est acquis que la presse ne se définit plus par son support, elle doit se définir par sa qualité ».

    Pour Sid, qui nous a quitté (snif). Il serait souhaitable d’organiser un présithon car la maladie vulgairement appelée « président de la république » est mortelle : Ch de Gaulle (mort 18 mois après), Pompidou (mort en poste), Mitterrand (mort 7 mois après), Sarkozy (en sursis, moins de 8 mois de latence), VGE (seul cas d’innocuité connu).

    Commentaire par ctpjano — 14/02/2013 @ 05:22

  60. Adieu Aliocha (ou plutôt au revoir, car je repasserai peut-être un jour pour prendre la température…), mais depuis quelques temps, je m’ennuie chez vous, la machine des commentaires parisiens ronronne avec son étalage prévisible de choses déjà lues et entendues, chacun est dans son rôle, défend son bout de gras, je me sens comme un étranger assis coincé au milieu, côté banquette, à une grande tablée dans la salle du fond d’un bistrot et cela fait longtemps qu’il n’y a plus de pinard. Alors, je me glisse sous la table et je m’éclipse. Baci.

    Commentaire par Massilian — 14/02/2013 @ 10:32

  61. @Massilian : quel besoin avez-vous de m’agresser ? J’en ai un peu assez des lecteurs capricieux qui prennent gratuitement ce qu’il y a à prendre sur un blog et se permettent en plus d’exiger, critiquer, parfois même agresser. Je sais que la politesse n’est plus à la mode et je le déplore. Mais que les choses soient claires, c’est un lieu de discussion et de détente ici. Et j’entends que ça le reste, donc les atrabilaires et autres mal poilés seront désormais virés sans sommation.

    Commentaire par laplumedaliocha — 14/02/2013 @ 10:51

  62. aliocha, vous m’avez vidé sans sommation? mes petites crottes n’apparaissent plus?

    Commentaire par araok — 14/02/2013 @ 11:00

  63. @araok : sid, c’est donc vous. Noté. Vous avez pensé à la tisane de romarin, c’est bon pour ce que vous avez (le foie).

    Commentaire par laplumedaliocha — 14/02/2013 @ 11:23

  64. Un article intéressant (je sais, ca veut tout et rien dire…): http://leplus.nouvelobs.com/contribution/781838-les-femen-manifestent-a-notre-dame-choquant-surement-pas-la-preuve-par-3.html
    J’aime bien le « pays où les femmes ont appris à haïr le féminisme »… ca me rappelle des commentaires ici :-)…. le même pays qui a inventé l’insulte « droitdel’hommiste »… le seul pays à l’utiliser d’ailleurs. C’est dire l’influence énorme de la morale bobo.
    Aliocha : vous approuvez la punition des Pussy Riot alors ? Vous savez, moi j’ai un sale caractère, je me sens provoqué par plein de choses… je vais quand même pas passer ma vie à distribuer des claques ou à botter des postérieurs… Sur les Femen, il y a la forme et le fond. Je n’approuve pas spécialement, pas pour le « sacré », mais plus par respect du patrimoine historique. Mais sur le fond… L’Église un patriarcat ? Oui, difficile à nier. L’Église homophobe ? Oui, difficile à nier. Benoit tu nous manqueras pas ? oui aussi. Après, « stratégiquement », c’est une erreur car leur action n’apporte que visibilité médiatique, mais ça ne fait pas venir les adhérents ni avancer la cause des femmes.

    Commentaire par eczistenz — 14/02/2013 @ 11:28

  65. @eczistenz : c’est de la logique de communicant. Dans un monde de communication, sa position se défend. Permettez-moi de faire un pas de côté. la com’ j’en ingère tous les jours en intraveineuse, mon job consiste à démaquiller l’information pour tenter de la présenter nue, avec ses petits bourrelets, ses rides, et son amorce de cellulite ici et là. Je n’aime pas la com’. Je n’aime pas le monde imaginaire et fallacieux qu’elle construit jour après jour, nous éloignant chaque fois un peu plus de la réalité, imprimant ses valeurs marketing et désinhibées (pour consommer, il faut désirer, tout et n’importe quoi, jusqu’à la destruction de soi des autres et de la planète). Les femmes ne haïssent pas le féminisme, elles s’irritent d’une vision du monde réduite au sexe et plus précisément à la guerre des sexes, elles s’irritent de ne pas se reconnaître dans une bande de harpies à poil qui prétendent les incarner, elles s’inquiètent de voir leur cause défendue par des névrosées délirantes.

    La punition des Pussy riots ? Connais pas, il y a des tas de choses qui m’échappent dans la dinguerie de l’actualité. Je dis simplement que s’il me venait à l’idée demain d’aller me promener à poil pour défendre une cause qui me parait juste, ou d’adopter tout autre comportement provoquant, je ne viendrais pas ensuite pleurer parce que ceux que j’ai provoqués ont réagi. Et je vous le dis d’autant plus fermement que j’étais agitée à la fac et qu’il n’est arrivée de me retrouver en garde à vue. J’assumais. Qu’est-ce que c’est que cette société où on ne prend plus ses responsabilités ? Il y a une chose qui m’agace encore plus, c’est la complaisance dégoulinante que cela déclenche chez les observateurs. de faux combats, menés de manière absurde, et entourés de chialeries ridicules. Je vais vous dire le fond de ma pensée, notre démocratie s’ennuie, alors elle s’invente des histoires, elle se rejoue les grands combats du passé. C’est du grand Guignol, en moins sympa que la petite marionnette lyonnaise….

    Commentaire par laplumedaliocha — 14/02/2013 @ 11:39

  66. A propos d’argent et de finances.
    Je doute que la religion instituée et surtout l’Eglise institutionnelle, représentent une protection contre les problèmes de dérives financières et même mafieuses.
    Derrière la démission du pape il y a peut-être aussi des motifs non publics et peu avouables concernant les scandales des finances du Vatican qui ont été largement répercutés dans la presse italienne, très peu en France, où l’on est moins lié au Vatican.
    Ce qui commence à se dire du côté des catholiques « libres », je ne sais comment il faut les appeler, ceux qui pensent par eux-mêmes et sont assez autonomes vis à vis du Vatican et qui se souviennent de ce qui a été appelé le scandale Vatileaks http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/fuites-au-vatican-ce-qu-il-faut-retenir-du-vatileaks_1118878.html

    Commentaire par KingArthur — 14/02/2013 @ 11:48

  67. Les Pussy riots sont les 3 filles qui ont chanté une prière punk dans une église orthodoxe à Moscou, et condamnées à 2 années de camp, le juge estimant que « leurs actes étaient sacrilèges, blasphématoires ». Vous allez me dire qu’elles l’ont bien mérité…
    Après, j’ai un côté punk et anticonformiste moi aussi, du coup je crois que je préfèrerais toujours les freaks et les damnés aux bons bourgeois bedonnants et aux pingouins en costume cravate… mais ça ne m’empêche pas de discuter avec eux.
    Pour le reste, je suis d’accord avec vous, pas forcément sur les faux combats (le féminisme n’en est pas un pour moi), mais sur le spectacle permanent. La démocratie s’ennuie… j’aime bien cette expression. Elle est fatiguée… peut être en bout de course dans son système actuel.
    Après, les Femen sont aussi le produit d’une époque… La plupart des formes de mobilisation de type « manifestation » ou « grève » sont aussi en bout de course, cela fait déjà quelques années que les activistes sont passés à autre chose pour réveiller les gens. On ouvre des péages, on occupe des lieux, on fait des « stunt ». Pour moi, elles ne font qu’utiliser les outils que l’époque impose, mais ce ne sont pas elles qui l’ont inventé.

    Commentaire par eczistenz — 14/02/2013 @ 12:06

  68. @arthur…

    Quel est le rapport entre religion, église, finance et démission du pape ? Est-ce que l’église ne changera rien non plus au scandale du cheval-boeuf ou des hormones cancerogène de la pilule ?

    Vous en parlez avec votre psy du soucis que vous avez avec l’église qui ne vous demande rien et ne vous impose rien ?

    Commentaire par herve_02 — 14/02/2013 @ 12:10

  69. @Aliocha 44
    Effectivement, ça me choque que vous disiez ça. Une provocation verbale (pour moi, la « nudité » des femen est de l’ordre du discours) ne devrait pas justifier une violence physique.

    Au risque de vous paraître extrême, même si quelqu’un avait torturé et massacré toute ma famille, cela ne justifierait pas que je lui mette mon poing dans la figure. L’horreur de ses agissements pourrait permettre de comprendre ou peut-être en partie excuser ma violence mais certainement pas de la justifier moralement.

    Condamner les provocations (ou excuser/approuver les réactions violentes des provoqués), c’est empêcher certaines formes de discours qui peuvent parfois être nécessaires (toute contestation de l’ordre établi peut être qualifiée de provocation.)

    Est-ce que vous trouvez aussi dans l’ordre des choses la destruction du Piss Christ à Avignon?

    Par rapport aux femen, même si j’ai pas mal de réserves quant à leurs démarches, je trouve quand même intéressant la violence des réactions à leur nudité. Est-ce que vous auriez trouvé aussi sacrilège des hommes torse-nus à Notre-Dame?

    Est-ce que vous êtes consciente qu’une large part de la population à des griefs justifiés à l’égard de l’église catholique (son combat contre l’accès à l’avortement et la contraception aux Etats-Unis ou en Irlande, le fait de ne pas transmettre aux autorités civiles les informations concernant des actes de pédophilies comme elle y est normalement tenue, les déclarations choquantes de certains de ses évêques à l’égard des victimes de ses faits de pédophilie, ses déclarations contre-productives pour la lutte contre la propagation du VIH, ses déclarations dénigrant les homosexuels,…) et que les attaques des femens contre l’église peuvent être compréhensibles dans ce contexte?

    Sinon, peut-être pouvez-vous considérer la « violence » des femens contre ce que vous trouvez sacré comme étant une réaction « dans l’ordre des choses » en réponse aux provocations de l’église catholique.

    Foxtrot.

    Commentaire par tangowithfoxtrot — 14/02/2013 @ 12:12

  70. @eczistenz

    Râler contre la marchandisation du corps de la femme et manifester en le marchandant c’est fameux. Dans mon idée complètement idiote, j’avais pensé que les « groupes de pressions » avaient pour objectif intelligent de ramener raison (et sentiments) dans une société qui broie de l’humain.

    Par exemple les féministes pouvaient montrer dans les faits qu’elle font aussi bien que les hommes, mais non elles montrent qu’elles peuvent être aussi connes que des jeunes bourrés qui s’en payent un tranche. bon. ca doit être l’outil de l’époque. Mais alors il ne faut pas s’étonner qu’elle se retrouve alors avec un autre outil de l’époque en face : on va leur taper sur la gueule, ce que font les robocops dans toutes les manifestations anti-capitalistes dans le monde entier.

    Vous ne comprenez pas qu’on les menaces de violence, mais personne n’y peut rien, ce sont juste les outils de l’époque.

    Commentaire par herve_02 — 14/02/2013 @ 12:17

  71. @excistenz : encore une fois je ne suis pas contre le féminisme mais contre la manière dont il s’exprime. Et je rejoins au passage Herve_02. Oui, ce sont les outils de l’époque, oui nous en sommes arrivés à devoir nous balader à poil pour choquer et donc attirer l’attention des médias. Joli résultat. Maintenant, pardonnez-moi, mais je pense que ça fait un bout de temps que l’oppression de la femme, le conformisme et même la tyrannie ne sont plus du côté de la religion. Ces filles se battent contre l’église du Moyen-Age, c’est vachement moderne comme combat. En ce qui me concerne, j’aperçois des valeurs dans les religions en général et dans la mienne en particulier qui sont bien plus protectrices de la femme que notre jolie société de consommation et ses combats culs nus contre des chimères. La libération de la femme, mais laquelle ? Là est la question.

    Commentaire par laplumedaliocha — 14/02/2013 @ 12:26

  72. @Aliocha 65

    Un commentaire intéressant sur ce qui se passe quand un groupe (féministe aussi) ne fait pas passer son message par la moulinette de la com’: http://hyperbate.fr/dernier/?p=18686

    Est-ce qu’il est encore possible d’émettre une revendication et espérer qu’elle soit entendue sans passer par la com’?

    Commentaire par tangowithfoxtrot — 14/02/2013 @ 12:26

  73. Le rapport c’est les luttes de pouvoir au sein de la direction de l’Eglise, où il existe des tendances diverses
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0202491188309-les-finances-du-vatican-sous-haute-surveillance-527539.php

    Vatileaks, a représenté certaines difficultés évidentes pour le Pape, l’obligeant à écarter le cardinal Bertone, son secrétaire d’Etat
    http://www.lesechos.fr/30/05/2012/LesEchos/21194-069-ECH_le-vatican-secoue-par-une-lutte-interne-de-pouvoirs.htm?texte=TARCISIO%20BERTONE

    Le rapport c’est aussi que la démission du pape prend une coloration nettement politique en Italie, au sein du pays où se trouve situé le Vatican , et où doivent se tenir des élections au même moment http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0202561299266-y-aura-t-il-un-effet-ratzinger-sur-les-elections-italiennes-537530.php

    quelle coïncidence ! et quelles incidences possibles sur les élections italiennes ? nul ne lit dans le marc de café

    Commentaire par KingArthur — 14/02/2013 @ 12:26

  74. @Herve_02 69

    C’est aussi un des combats du féminisme: arriver à ce que les femmes puissent être aussi « connes » que les mecs sans que ce leur soit reproché de manière disproportionnée ou utilisé pour justifier la violence de certaines réactions.

    Une femme devrait pouvoir se retrouver nue, en pleine rue, à quatre heures du matin et complètement bourrée (ce qui est certainement assez con) sans risquer de se faire violer et sans risquer de se voir condamnée par le public si elle se fait violer et qu’elle s’en plaint (« elle a provoqué ses agresseurs, c’est dans l’ordre des choses. »)

    Effectivement la violence et les menaces sont des outils de l’époque tout comme la com’, cela ne signifie pas pour autant que ces outils sont équivalents sur le plan moral.

    Foxtrot.

    Commentaire par tangowithfoxtrot — 14/02/2013 @ 12:35

  75. Foxtrot, dans le même ordre d’idée, que pensez-vous d’un mec dehors à 4h du mat dans une ruelle sombre et qui sort son Iphone ? Ou de celui qui laisse du matos cher visible dans sa bagnole ? S’il se fait piquer son Iphone ou casser la vitre de sa voiture, ne dira-t-on pas qu’il aurait pu mieux se protéger ?

    Commentaire par Anna- — 14/02/2013 @ 12:54

  76. Aliocha 63 : c’est quoi ce cirque? Je ne suis pas Sid, tout au plus sidéré. Bon, d’accord, vous êtes notre hôtesse et vous pouvez me virer; sans raison mais pas pour une mauvaise. Et en plus je n’aime pas la tisane. Du vin chaud là on peut discuter…

    Commentaire par araok — 14/02/2013 @ 13:01

  77. @Anna

    On ne devrait pas. Il ne faut pas oublier que la faute incombe à celui qui commet le vol. Il y a des règles que l’on suit pour minimiser les risques effectivement mais on ne devrait pas reprocher aux victimes, sous prétexte qu’elles n’ont pas pris suffisamment de précaution, d’avoir causé leur agression/vol.

    C’est un réflexe qui nous vient tous naturellement (parce que la victime est visible et que le criminel ne l’est généralement pas/pas tout de suite?) mais qu’il faut s’efforcer de réfréner.

    Foxtrot.

    Commentaire par tangowithfoxtrot — 14/02/2013 @ 13:08

  78. « […]la consommation, ce libéralisme mis à la portée des caniches,[…] »

    Citation pour citation, je n’ai plus le verbatim en tête et j’avoue avoir la flemme de chercher le bouquin dans mes étagères surchargées, mais Giuseppe Tomasi, Prince de Lampedusa, écrit dans « Le Guépard » quelque chose comme « il faut que tout change pour que rien ne change ». J’ai adoré le film de Visconti, surtout la scène vers la fin, où le Prince Salina sort dans les rues… on sent le vent du changement, littéralement, passer sur ces images ! La transition est palpable… ce tour de force ne cesse de m’estomaquer, même après toutes ces années.

    On continue à se prosterner, à invoquer, on se perd en prières pour que tel ou tel intercède… on a juste remplacé les figures.

    Tiens, un film qui me vient à l’esprit : « les invasions barbares ». La fin est poignante, je vous le laisse voir si ce n’est pas encore fait.

    Commentaire par Zarga — 14/02/2013 @ 13:18

  79. Ce qui m’a le plus choqué dans cette bacchanale de folies printanères en plein hiver ce n’est pas la provocation voulu mais dérisoire qui a perturbé les visites ni leurs slogans stupides, mais c’est que la cloche fabriquée avec autant d’efforts de difficultés et tant d’amour par des ouvriers amoureux de leur métier soit abîmée par de petites désoeuvrées qui n’ont aucune conscience du travail des autres, de l’Histoire qu’une cloche représente et du sens des symboles.
    « Une cloche c’est une âme qui chante » disait Péguy elles ont rythmé la vie de nos parents pendant des siècles et il n’y pas si longtemps Edith Piaf les chantait encore . C’est l’aboutissement d’un travail dur et rare de nos jours et rien que cela exige un certain respect.
    Si vous avez vu « Des racines et des ailes » vous avez vu couler les larmes des fondeurs…
    Les miennes couleront quand elles résonneront à nouveau toutes ensembles et je me moque pas mal des critiques ici ou ailleurs.
    Entre les bâtisseurs de cathédrales et les démolisseurs j’ai choisi.

    Commentaire par Scaramouche — 14/02/2013 @ 14:01

  80. Fichtre ! Soit l’université française est aussi noyautée que l’américaine par le business, soit nous sommes face à un sacré scandale de liberté d’expression : http://www.zdnet.fr/actualites/xavier-niel-fait-perquisitionner-le-pc-de-l-auteur-d-une-etude-qui-lui-depla-t-39787232.htm
    pour ce que je sais, nombre d’universitaires se font payer pour réaliser des études à des fins privées, donc le scénario dénoncé par Niel n’est pas absurde sur le principe. Maintenant s’il a tort, on découvre ébahis qu’en France, un universitaire n’a pas le droit de critiquer la stratégie d’une boite. Mazette….

    Commentaire par laplumedaliocha — 14/02/2013 @ 14:10

  81. Une autre dimension du scandale est lié au fait qu’une des cloches porte mon prénom, quel iconoclasme… L’article du Plus évoque le fait que les « marteaux » étaient enveloppés pour ne pas causer de dommages aux cloches…
    Hervé_02 : cette « réappropriation » à l’envers des symboles n’est pas l’apanage des Femen… C’est une tendance à part du féminisme, qui récupère les « outils » de la domination masculine pour interpeller. Elles sont très critiquées par d’autres féministes… Ca ne me choque pas plus que de voir des femmes avec des coquards pour interpeller sur la violence conjugale.

    Commentaire par eczistenz — 14/02/2013 @ 14:22

  82. @Aliocha 80: No Aliocha, pas vous!
    Sans être dans le secret des dieux, cette perquisition a été ordonné par un juge. Il est possible qu’il se soit planté, mais peu-être aussi dispose-t-il d’éléments. L’article évoque vaguement sans les expliciter davantage cinq sommations interpellatives. Sans compter qu’à ce jour, il n’y a pas condamnation.

    Commentaire par Kaeldric — 14/02/2013 @ 14:29

  83. @arthur

    Justement c’est simplement parce que l’église sort de sa soit disante « place » et s’occupe de politique depuis que le monde existe qu’elle est en perte de vitesse et qu’il n’y a plus de croyant (que ce soit un bien ou un mal la fuite du croyant je n’en ai aucune idée). C’est parce que l’on trouve « normal » qu’un pape démissionne en voyant approcher l’âge qu’on la place au même plan que les autres religions politiques et économiques libéralistes ou gauchistes. On la place au milieu de ce qu’elle n’est pas et ne peut pas être : ce n’est pas un pouvoir. L’église n’est pas un pouvoir, la religion n’est pas un pouvoir et ne peut pas l’être, conceptuellement : c’est une chemin spirituel, personnel, intime. Plusieurs personnes peuvent se retrouver pour un discuter, entre amis; elle peuvent donner leur avis à d’autres sur des faits de sociétés : elles n’ont ni plus ni moins raisons que d’autres. Mais elle ne peuvent pas « imposer » à d’autres leurs opinions intimes, elles n’ont pas à obéir à quiconque ni à demander à d’autres d’obéir.

    D’ailleurs à chaque fois que la religion est ou a été un pouvoir ca c’est terminé dans le sang pour la simple raison que l’homme qui a pris la décision s’est servi de cette religion comme SON bras armé, pour asseoir SA politique sous le couvert mensonger d’une « révélation » divine. Ce qui fait tenir le peu de croyant qui reste, c’est le curé de campagne, loin de toute politique et de pouvoir qui est l’image autour de lui de ce que l’église devrait être, humble, à l’écoute et ne donnant aucun conseil, posant juste les bonnes questions et laissant la brebis choisir toute seul.

    @foxtrot

    C’est toujours le même argument de merde de la femme à poil à 4 heure du matin qui va se faire violer cela démontre à quel point le féminisme piétine sur des trucs tellement idiots qu’il n’avancera jamais. le féminisme c’est le combat d’arrière garde perdu d’avance sur des sujets stupides. Si l’objectif du fémnisme c’est d’avoir le droit d’être aussi con que le voisin, vous avez gagné, votre combat est terminé, vous l’êtes.

    @eczistenz

    La différence entre les fémén , une tarte dans leur gueule ou un sceau de « peinture blanche sperme » sur le corps et les pussy riots, c’est que dans un cas c’est un groupe d’individu qui s’est senti insulté qui se défend et de l’autre c’est l’état qui réprime. Si vous ne voyez pas la différence je ne peux pas grand chose pour vous.

    Vous savez dans la vraie vie, si vous passez votre temps à faire chier un mec dans une cours d’école, il va finir par vous mettre sa main dans la gueule, dans une entreprise il va vous coincer à une réunion de direction ou réussir à vous faire lourder. Dans les manifs… ça finit la main dans la gueule. Et vous savez pourquoi ? Parce que si 3 nana se pointent les seins à l’air dans une piscine municipale, elle se font lourder rapide mais un tripoté de femelle en chaleur le font à notre dame et tout le monde trouve cela normal, elle se font pas lourder. C’est un choix, mais un jour ce sera la tarte dans la gueule.

    D’ailleurs ca pourrait être une réponse intéressante : les entarter ( à la crème), en plus c’est non violent.

    Commentaire par herve_02 — 14/02/2013 @ 14:33

  84. Oui, oui, j’ai lu ce truc édifiant et je pensais bien que cela n’allait pas vous échapper ! Rien d’étonnant malheureusement , car il y a eu des précédents contre des journalistes, n’est-ce pas ? Ce qui est bien, c’est que l’info est largement relayée dans les médias, même si beaucoup vont y voir une preuve supplémentaire du complot élitiste intrigué par les trois « Grands » de la téléphonie mobile (non que ces derniers soient irréprochables).

    Xavier Niel, c’est simple, je ne peux pas le supporter, et son business plan me laisse pour le moins songeuse, mais le pire de loin c’est son fan club sur internet, tous ces débiles, pardonnez-moi, dans les commentaires qui le prennent pour Robin de Bois (parallèle avec Kerviel intéressant). Notre époque a vraiment les modèles qu’elle mérite …

    Je refuse Free et je pense que j’ai très bien compris, même si je reconnais avoir la chance de pouvoir me permettre de refuser le low cost.

    Commentaire par Maelle — 14/02/2013 @ 14:36

  85. Bonne idée, Hervé. Mais ça manque de boulangeries sur le parvis de Notre-Dame, et on ne se balade pas toujours avec une tarte.

    Commentaire par Anna- — 14/02/2013 @ 14:39

  86. @Anna

    La tarte à la crème deviendra partie intégrante du baluchon de pèlerin sur les lieux de cultes 😉

    Commentaire par herve_02 — 14/02/2013 @ 15:01

  87. @Herve_02

    Vous aviez raison, il vaut mieux que nous n’interagissions plus. J’avais oublié…

    Foxtrot.

    Commentaire par tangowithfoxtrot — 14/02/2013 @ 15:15

  88. @ Dorine 50, avec un peu de retard.

    C’est si juste ce que vous dites.
    Peut-être avez-vous remarqué que deux films récents dont on a beaucoup parlé traitaient tous deux, dans des registres bien différents, de la déchéance physique, Intouchables et Amour.

    Pour revenir à la démission du pape en contraste de ce qu’avait fait son prédécesseur, je pense qu’on a à faire à deux personnalités très différentes.
    Jean Paul II était un (plutôt bel) homme physique qui a beaucoup pensé le corps, en particulier la sexualité ; rien d’étonnant d’une certaine façon à ce qu’il assumât de montrer avec dignité à tous les souffrances de sa fin de vie, transcendant un certain voyeurisme dans l’exemple christique. Pour ma part je reconnais que ça m’a mise très mal à l’aise à l’époque, il faut dire que cette exposition du corps mourant a détonné dans notre monde aujourd’hui si aseptisé.
    Benoit XVI pour sa part est présenté comme un grand intellectuel, un cérébral, qui, en toute conscience, ne se sent pas la force de continuer, ce qui est aussi éminemment respectable.

    Pour ceux que ça intéresserait, Benoit XVI a signé au moment de Noël un très bel éditorial dans le Financial Times.

    Commentaire par Maelle — 14/02/2013 @ 15:22

  89. @maelle

    le pape à la carte, le conducator, le duche…

    Commentaire par herve_02 — 14/02/2013 @ 15:35

  90. Vous voulez dire le duce ou le dulce (de leche, bien sûr) ?

    Commentaire par Maelle — 14/02/2013 @ 15:39

  91. @maelle

    je ne sais pas, peut être que le premier terme est un indice pour le second ?

    Commentaire par herve_02 — 14/02/2013 @ 15:44

  92. @ Maelle

    Vous pensez notre monde « aseptisé » ? Non pas… Il n’est qu’indifférent .
    Et il n’est sûrement pas bien propre ni édulcoré ni pudique lorsqu’on voit les étalages vulgaires, la grossiéreté et la violence partout .
    Non pas « aseptisé » Maëlle mais privé d’affect .

    Jean-Paul II âgé au bout du rouleau et qui continuait proche du martyr n’a pas touché tout le monde, bon nombre d' »humoristes » s’en sont donné à coeur joie dans la parodie et la moquerie et sans doute que pour lui l’auréole n’en a été que plus grande..
    En effet moi non plus je n’ai pas apprécié, sans doute n’ais-je pour le voyeurisme qu’une faible attirance et trop d’empathie pour ne pas détester la souffrance même sublimée.

    Commentaire par Scaramouche — 15/02/2013 @ 09:41

  93. @Scaramouche

    Je n’est pas ete assez precise, je voulais parler de la mort aseptisee.

    Je le repete, le spectacle de l’agonie de J.-P II dans son impudeur m’a mise extremement mal a l’aise, meme si je vois bien ce qu’il a voulu montrer, lui qui avait ecrit au debut de son pontificat une lettre sur la souffrance.
    Il y a toujours eu dans l’Eglise catholique, suivant l’exemple du Christ et des martyrs, une tendance a sublimer la souffrance (je pense ici p.ex. aux ermites extremistes, aux flagellants ou meme a l’art gothique flamboyant) que le clerge, ou du moins une partie, a constamment voulu reprimer, considerant  qu’il s’agissait d’un plaisir malsain et d’un orgueil demesure.

    Commentaire par Maelle — 15/02/2013 @ 10:27

  94. @Scaramouche

    Je n’est pas ete assez precise, je voulais parler de la mort aseptisee.

    Je le repete, le spectacle de l’agonie de J.-P II  (qui avait ecrit au debut de son pontificat une lettre sur le sens de la souffrance) dans son impudeur m’a mise extremement mal a l’aise, meme si je vois bien ce qu’il a voulu montrer.
    Il y a toujours eu dans l’Eglise catholique, suivant l’exemple du Christ et des martyrs, une tendance a sublimer la souffrance (je pense ici p.ex. aux ermites extremistes, aux flagellants ou meme a l’art gothique flamboyant) que le clerge a constamment voulu reprimer, considerant  qu’il s’agissait d’un plaisir malsain et d’un orgueil demesure.

    Commentaire par Maelle — 15/02/2013 @ 10:28

  95. sans aucunement rentrer dans un (impossible) dialogue avec hervé, vu sa virulence et son excitation quand il défend une cause ou en attaque une autre , donc rien à voir

    juste pour ceux que ça intéresse : la dimension théologique du pontificat de Benoît XVI, son originalité, sans oublier qu’il est Allemand http://lci.tf1.fr/monde/institutions/benoit-xvi-livre-son-testament-theologique-7826708.html

    Et pour approfondir, on peut lire ses textes , un pape intello qui a publié des choses tout à fait intéressantes et pas si « orthodoxes » que cela, si je puis dire, au sens étymologique bien sûr.

    cette audace qui fut la sienne sur le plan théologique explique peut-être (et pour moi très certainement) que certains courants au sein de l’Eglise ne lui aient pas voulu que du bien (d’où les ennuis précités, sur les vols de documents) et d’où l’aspect politique , les enjeux théologiques sont des enjeux de lignes de gouvernement de l’Eglise

    Le très sage Figaro en répercute l’hypothèse, faite par tous les bons connaisseurs de l’Eglise et du Vatican
    http://www.lefigaro.fr/international/2012/05/27/01003-20120527ARTFIG00233-vatican-une-crise-de-gouvernement-et-de-confiance.php
    sous diverses formes

    http://www.lefigaro.fr/le-live/2013/02/11/03018-20130211ARTFIG00623-benoit-xvi-le-pape-au-c339ur-d-un-thriller.php

    Commentaire par KingArthur — 15/02/2013 @ 12:44

  96. @Arthur

    le dialogue est toujours impossible lorsque l’on part du principe que l’on détient l’entière vérité vraie.

    L’exercice ne tient plus du dialogue, mais de la conversion. Et ce qui est rigolo avec la conversion c’est qu’il est immensément plus compliqué de faire changer de religion que de convertir un athée. Maintenant c’est vrai que ce n’est pas écrit dans le figaro, journal réputé pour l’intelligence de ses analyses politiques toutes empreintes de réflexion et d’intelligence du coeur.

    Commentaire par herve_02 — 15/02/2013 @ 21:30

  97. Bonjour Aliocha,
    Je n’ai pas ressenti comme vous que l’on traitait la démission du pape comme n’importe quel évènement. Au contraire, j’ai trouvé que l’on en parlait beaucoup et de façon très positive et louangeuse pour celui-ci. Qu’il y ait eu quelques rares critiques ou plaisanteries ne me semble pas un drame. La libre expresseion des opinions passe aussi par une analyse impartiale du règne bénédictin.
    PAr ailleurs, je pense qu’on peut être plutôt indifférent à cette nouvelle sans pour autant être un provocateur stupide à la Femen ou un consomaddict décérébré.
    J’aime bien votre blog mais je trouve que vous devenez de plus en plus dure avec vos contradicteurs. Ca doit être la Crise…
    Bonne continuation !

    Commentaire par utile baron — 18/02/2013 @ 15:22


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :