La Plume d'Aliocha

23/12/2012

Etrange indifférence

Filed under: Comment ça marche ? — laplumedaliocha @ 14:19
Tags:

Connaissez-vous Foxconn ? Une rapide recherche sur Internet m’apprend qu’il s’agit d’un sous-traitant d’Apple. Une boite taïwanaise, principalement implantée en Chine, qui emploie plus d’un million de personnes. A la rubrique Actualités, je découvre les dernières nouvelles du groupe : il s’offre 9% de GoPro. C’est la première occurrence. Puis vient la fausse note, un papier d’Agoravox et un autre du Huffington Post évoquent le reportage que je viens de visionner sur le site d’Envoyé Spécial et qui a éveillé ma curiosité. En fait, le HuffPo ne fait que renvoyer à l’Obs. Les papiers suivants m’informent qu’Amazon veut travailler avec l’entreprise. Presse économique et informatique délivrent l’information sous leur angle, éco pour les uns, techno pour les autres. L’humain peut aller se rhabiller, il n’entre pas dans la ligne éditoriale. Et puis il y a ce papier, sur le site MacPlus. Il met en cause avec une fraicheur confondante la mauvaise foi des médias qui n’évoquent jamais les efforts d’Apple en faveur des salariés. Wikipedia m’apprend que MacPlus est une association loi 1901 qui s’est fixé pour mission de délivrer de l’information sur Apple.

Pour les curieux qui voudraient savoir ce qu’il se passe vraiment dans les usines chinoises de Foxconn, je vous invite à visionner ce reportage d’Anne Poiret, prix Albert Londres, puis de lire son interview.

Notons que le reportage, diffusé sur Envoyé Spécial le 13 décembre, a été visionné 52 fois et tweeté…3 fois. Pas de buzz, pas de déluge d’articles. Médias et internautes partagent ici la même indifférence à l’égard du sort des salariés chinois qui fabriquent nos précieux joujoux technologiques. A chacun d’en tirer les conclusions.

Publicités

28 commentaires »

  1. Le million de robots industriels de cette entreprise opérant principalement en Chine va leur permettre d’éliminer un certain nombre d’employés. Compte tenu de la « législation » sur place, les 24/24heures des fabrications va leur permettre de rafler la mise avec des prix imbattables. Dans la belle France, grâce à nos lourdeurs*, nous risquons d’assister impuissants au déferlement d’excellents produits zéro défaut (quoique par programmation temporelle on peut faire ce qu’on veut) Les syndicalistes et les gauchistes pourront hurler comme ils veulent, les cartes sont distribuées, la partie peut commencer.
    * doit-on détailler ?

    Commentaire par zelectron — 23/12/2012 @ 14:48

  2. Il me semble au contraire que « médias et internautes » connaissent parfaitement la réalité de Foxconn. Voyez les pages Wikipédia (français & anglais), qui recensent les controverses et les scandales révélés par la presse. Et par exemple le travail des mineurs (Le Monde, octobre dernier) : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2012/10/17/foxconn-reconnait-avoir-employe-des-mineurs-en-chine_1776484_3216.html

    Pour ma part, ce n’est pas de l’indifférence. Mais que voulez-vous que nous fassions ? Le seul bénéfice à mes yeux de l’information est d’améliorer un tant soit peu les conditions de travail de ces salariés, ce qui est beaucoup, si cette amélioration elle-même ne sert pas d’écran de fumée, autrement dit de com’.

    Leur slogan par contre n’est peut-être pas assez connu : « The Art of More ».

    Commentaire par Moz (@Moz_Darioritum) — 23/12/2012 @ 15:10

  3. Concernant le nombre de visualisations de la vidéo, je me permets d’indiquer que le site d’Envoyé Spécial m’empêche de voir cette vidéo (erreur « Aucune solution d’affichage n’a été trouvée »).
    Par contre, sur youtube on retrouve cette vidéo à plusieurs exemplaire, dont deux qui ont eu chacun 9000 vues.
    http://www.youtube.com/results?search_query=envoy%C3%A9+sp%C3%A9cial+foxconn

    Commentaire par Sébastien Maccagnoni-Munch — 23/12/2012 @ 15:41

  4. Bonjour
    Sujet très connu et ignoré volontairement par beaucoup d’adepte de la mondialisation sans contrôle.
    Un des responsables est le socialiste français LAMY le directeur de l’OCM qui a salopé les négociation Chine-OCM.
    C’est bien sûr un des adeptes des 35 h en France ainsi que de la retraite à 60 ans.
    C’est une des raisons qui me font rejeter à priori tous les produits à la pomme.
    Bonnes fêtes Aliocha et merci encore pour ce blog.
    Lambda

    Commentaire par Lambda — 23/12/2012 @ 15:56

  5. Selon Paul Jorion, la « science » économique est une supercherie car elle est fondée sur 2 postulats faux : 1/ chacun de nous est un parfait homo oeconomicus agissant « rationnellement » en fonction de ses seuls intérêts égoïstes et 2/ cela assure parfaitement le fonctionnement de nos économies, capitalistes « par nature ».

    Ce que montre le peu d’intérêt pour le sort des employés de foxconn est ceci :
    Peut-être que le 1/, à force de propagande, est-il devenu vrai : nous avons en poche notre iPhone construit par des esclaves chinois, et alors ?…
    Peut-être que le 2/, à force de propagande, et de milliers de milliards (payés par les contribuables pour le plus grand bénéfice de la finance) , restera-t-il vrai encore longtemps…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 23/12/2012 @ 16:23

  6. @zelectron : regardez la vidéo avant de vanter le modèle chinois…
    @Moz : je me doute bien que vous ne pouvez rien faire tout seul, je regrette juste que la presse soit peu entendue quand elle en parle et que la vidéo du reportage ne buzze pas.
    @Sebastien : bonne info, je voulais vérifier ce point et j’ai oublié. N’empêche, 9 000, c’est pas ce quo’n appelle un buzz.
    @Lambda : bonnes fêtes aussi. Vous voulez dire Pascal Lamy ? M’en vais voir cela.

    Commentaire par laplumedaliocha — 23/12/2012 @ 16:24

  7. @Denis Monod-Broca : j’avoue que j’ai un peu de mal avec Jorion. En revanche, je vous rejoins sur l’esclavagisme. Dans quelques décennies, on fera notre mea culpa à coups de lois mémorielles….C’est tellement plus simple.

    Commentaire par laplumedaliocha — 23/12/2012 @ 16:35

  8. Il faut réellement vivre dans une bulle pour n’avoir jamais entendu parler de Foxconn et des conditions de travail des salariés des sous-traitants d’Apple, puisque la polémique revient régulièrement à chaque sortie d’un nouveau produit Apple… Donc forcément, à la cinquième ou sixième résurgence, les médias voient moins d’intérêt à s’en faire les relais…

    Sans chercher le moins du monde à soutenir Apple, je pose cette simple question : la faute revient-elle à Apple, qui ne devrait pas chercher à faire fabriquer ses appareils au moindre coût, ou plus simplement au système économique chinois qui repose en grande partie sur la négation de droits économiques et sociaux qui nous semblent, à nous Occidentaux, fondamentaux ?

    Commentaire par Tizz — 23/12/2012 @ 18:06

  9. @Tizz : vous oubliez une troisième responsabilité, celle du consommateur. Mais bon, j’dis ça, j’dis rien.

    Commentaire par laplumedaliocha — 23/12/2012 @ 18:19

  10. @laplumedaliocha : Je ne voulais pas abaisser le débat à ce niveau. Pointer du doigt le méchant consommateur vil et égoïste qui court servilement acheter son iPhone en sachant pertinemment que ce faisant, il entretient le sort misérable du pauvre travailleur chinois…

    J’attends tranquillement ce genre de discours moralisateur et de courte vue de la part des bien-pensants, mais de vous… ?

    Vous ne croyez pas que s’il ne s’agissait pas d’iPhones, il s’agirait d’ordinateurs, d’aspirateurs, ou de quelque objet que ce soit, tels qu’ils sont fabriqués par millions dans les pays où le coût du travail est très faible ? Le sort des salariés de Foxconn ne vaut pas beaucoup moins que celui des salariés de n’importe quelle autre manufacture chinoise, pakistanaise ou indienne. Mais ici, on aime à rappeler qu’il s’agit d’iPhones, l’un des objets qui représente le mieux le confort occidental.

    Lorsque Zola dénonçait les conditions des mineurs français au XIXème, il s’en prenait au système social, pas à ceux qui achetaient bêtement du charbon. Mais c’était Zola…

    Commentaire par Tizz — 23/12/2012 @ 18:30

  11. @ laplumedaliocha

    J’ai un peu de mal aussi avec Jorion (je suis en train de lire son dernier ouvrage, »Misère de la pansée économique »).
    Il est toujours difficile de s’extraire de la gangue idéologique qui vous emprisonne mais je crois qu’il faut s’efforcer de le faire et je crois que Jorion y contribue utilement.
    Cette gangue idéologique c’est la primauté de l’économique, la croyance en la réussite et en l’argent, l’acceptation (contraire à nos principes les plus sacrés) de la loi du plus fort (tant que nous sommes du côté des plus forts, c’est si confortable…).

    @ Tizz

    Effectivement, il n’y a pas que Foxconn.
    Nos supermarchés sont pleins de produits (les jouets !…) fabriqués en Chine et ailleurs dans des conditions qui s’apparentent à de l’esclavage.
    Ce n’est pas une raison pour ne pas parler de Foxconn.
    Quant à notre responsabilité de consommateurs, elle est réelle. A deux niveaux : individuellement en tant que consommateurs, collectivement en tant que citoyens d’un pays démocratique qui donne des leçons au monde mais bafoue ses propres principes.

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 23/12/2012 @ 19:22

  12. Je trouve que c’est trop facile de renvoyer à la responsabilité du consommateur. Je veux dire au consommateur en tant que simplement consommateur. Jaurès disait qu’il fallait partir du réel pour aller à l’idéal. Le réel, c’est le système économique dans lequel on vit, avec ses contraintes, ses pesanteurs, les injonctions à consommer toujours plus. Tout ce qui pèse sur le consommateur. Le consommateur moyen (qui n’a pas un pouvoir d’achat extensible), les pauvres, qui consomment « à moins cher », se tournent tout naturellement vers les bidules produits en Chine pour que dalle. Je préfère, avant de m’adresser à l’homo economicus, m’adresser à l’homo politicus, à l’homo citoyennus, qui est bien sûr le même mais qui a davantage les moyens d’agir pour changer l’ordre des choses qu’en tant que simple consommateur.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 23/12/2012 @ 19:45

  13. @Tizz : allons mon cher, le fait que je ne sois plus à votre goût depuis quelques temps, comme vous l’avez exprimé clairement sur Twitter à propos de je ne sais quel billet, ne vous autorise pas à me faire des procès d’intention. Je me fous qu’il s’agisse ici d’Apple vu que j’ai fait un billet similaire sur le cuir il y a quelques temps. C’est ici : https://laplumedaliocha.wordpress.com/2012/12/02/reportage-dutilite-publique/

    Mon sujet n’est pas Apple ni même les nouvelles technologies, mon sujet, depuis un bout de temps déjà, c’est les médias. Pourquoi une connerie de vidéo montrant un chat qui se casse la gueule fait des millions de vues et pas un reportage sur un vrai scandale ? Il est où ce public de vraies gens dont on m’avait dit que, grâce à Internet, il allait botter le cul de ces cons de journalistes et ramener sur le devant de la scène les sujets vraiment importants ? Hein, ils sont où tous ces purs, ces intelligents, ces gens concernés ?

    Mon autre sujet, c’est la souffrance au travail. Je ne conçois pas que l’on puisse assister à des suicides en FRance comme en Chine sans se poser des questions. Mieux, je vous dis que dans quelques décennies, nous passerons pour des barbares, avec raison.

    Mon troisième sujet fétiche, c’est la consommation. Si Apple fait du sens ici, c’est parce que je ne suis pas sûre que tout le monde se sente concerné par la cuir à bas prix qui tue, en revanche, j’ose penser que sur Internet, tout le monde connait Apple. Et j’observe quo’n encense la marque, qu’il y a des crétins pour dormir à la porte de la boutique quand sort une nouveauté et que le sujet de la fabrication passe loin derrière le buzz sur la marque dès qu’elle bouge une oreille. Vous savez pourquoi ? Magie du marketing. Depuis que j’ai vu ce reportage, leurs jolis coffrets ne me semblent plus si blancs…

    Quant à rabaisser le débat en évoquant le pouvoir des consommateurs de changer les choses, votre propos est absurde. Toutes les marques savent qu’un préjudice d’image, lié par exemple au travail en Chine des ouvriers qui fabriquent les jolis objets Apple, peut les tuer. D’où l’importance capitale de la com’ et du marketing, mais aussi la place grandissante des fonctions « risque » dans les entreprises, lesquelles intègrent le risque de réputation.
    Vous êtes juriste je crois, j’attendais de vous une argumentation sur le problème de la sous-traitance, l’éventuel aveuglement d’Apple à l’origine, puis la difficulté d’imposer ses conditions à ses fournisseurs, ou de trouver d’autres fabricants, ça je veux bien l’entendre, mais pas votre argument sur l’absurdité de pointer le pouvoir des consommateurs de changer tout cela. Bien sûr que c’est en notre pouvoir. A condition bien entendu de ne pas se laisser endormir par la pub ou de se donner bonne conscience en songeant que hein, bon, c’est la faute aux chinois qui ne partagent pas nos valeurs. Parce que ceux qui se suicident, ils partagent visiblement notre capacité à souffrir de conditions de travail abjectes.

    Commentaire par laplumedaliocha — 23/12/2012 @ 19:54

  14. @Gilbert : tiens, ça n’entre pas dans la lutte des classes le problème soulevé ici ? Et l’internationale des travailleurs, elle est où ? Et ce sont les pauvres qui achètent l’IPhone 5, la dernière tablette en vogue et le super MacBook ? J’savais pas.

    Commentaire par laplumedaliocha — 23/12/2012 @ 19:58

  15. A titre d’exemple, les actes d’un colloque sur les marques et la responsabilité sociale et environnementale, ici, le sujet est abordé sous l’angle : comment une communication axée sur la RSE booste une marque, mais on aura compris en creux que l’inverse peut la démolir. Que je sache, les exemples sont légion, notamment sur le travail des enfants. Alors quo’n ne vienne pas me dire qu ele pauvre consommateur n’y peut rien. Ce sont les entreprises qui, sans les consommateurs, ne sont rien : http://basepub.dauphine.fr/bitstream/handle/123456789/2481/s16_parguelb39_67.pdf?sequence=2

    Commentaire par laplumedaliocha — 23/12/2012 @ 20:43

  16. Et pour ceux qui ne connaissent pas la RSE, l’article de wikipedia est très complet : http://fr.wikipedia.org/wiki/Responsabilité_sociale_des_entreprises

    Commentaire par laplumedaliocha — 23/12/2012 @ 20:50

  17. 6@Aliocha,
    @zelectron : regardez la vidéo avant de vanter le modèle chinois… ???
    la Chine ? un modèle? savez vous quel est le meilleur contrat pour un chinois? C’est celui qui une fois signé permet d’uriner dessus…
    Par ailleurs, le nombre de robots en France ne supporte même pas l’ombre d’une comparaison et c’est en cela que j’en suis désolé. Vous mettez l’accent sur les conditions inhumaines de travail mais c’est la réalité cruelle de cette guerre économique. En vous focalisant sur ces malheureux dont vous ne pouvez pas améliorer le sort vous en oubliez que l’énorme puissance industrielle de Foxconn balaie tout sur son passage et nous avec, qui sommes là à geindre avec notre industrie qui disparait.
    nb j’ai fabriqué quelques robots dans ma carrière (en France, je précise, mais pas assez)

    Commentaire par zelectron — 23/12/2012 @ 21:23

  18. @Aliocha : vous pouvez feindre de vous étonner du peu de vues du reportage d’envoyé spécial. Les raisons en sont pourtant bien simples.

    – C’est un reportage forcément culpabilisant, puisque mêmes les pauvres de chez nous se saignent pour offrir un i-bidule à leurs enfants, et participent donc au maintien de l’esclavage de ces contrées lointaines. Qui a envie de se faire culpabiliser alors même qu’il va ou vient d’acheter pour Noël l’objet incriminé ?

    – Ce reportage dure une demi-heure. Alors que la vision d’un chaton joueur dure 2 minutes. Vous n’investissez pas 1/2 heure de votre temps aussi facilement que vous regardez des vidéos rigolotes de 2 minutes (et si possible au boulot). Il y a donc une décroissance empirique du nombre de vues avec la durée de la vidéo.

    – vous connaissez la théorie du mort au kilomètre, je ne reviens pas dessus.

    A part ça, quelques remarques. Vous avez raison de railler l’internationale des travailleurs, de fait la conscience politique de la classe des prolétaires est bien trop faible ou bien le combat trop dur à mener pour lutter contre la classe dominante, qui possède le capital culturel, économique et symbolique.

    Sinon, j’attends toujours de savoir qui sont ces mystérieuses gens qui vous avaient « dit que, grâce à Internet, il allait botter le cul de ces cons de journalistes et ramener sur le devant de la scène les sujets vraiment importants ? » Vous êtes sûre qu’il ne s’agit pas que de deux trois personnes de votre entourage absolument pas représentatives de la pensée de l’époque ?

    Commentaire par kuk — 23/12/2012 @ 22:25

  19. Aliocha : « @Gilbert : tiens, ça n’entre pas dans la lutte des classes le problème soulevé ici ? Et l’internationale des travailleurs, elle est où ? Et ce sont les pauvres qui achètent l’IPhone 5, la dernière tablette en vogue et le super MacBook ? J’savais pas ».

    Je ne comprends pas ce que vous dites. Bien évidemment que la lutte des classes est concernée Où ai-je dit le contraire en répondant à ceux et celles qui ne voit qu’un un simple problème de consommation qui pourrait être réglé si les consommateurs agissaient différemment. C’est une vue de l’esprit. Nous sommes tous consommateurs, mais tout le monde n’a pas une conscience politique qui permet réagir aux injonctions des pubeux et de voir que l’organisation de la production et de l’échange est d’abord et avant tout une question politique. Et bien entendu que les pauvres de chez nous sont aussi concernés par la production de produits à bas coûts. Y compris l’Iphone et ses succédanés. Est-ce que vous avez déjà pris le métro ? Si oui, vous devriez voir qui est friand des machins numériques et autres produits tape à l’œil. Pas forcément les plus fortunés. Il n’y a pas besoin d’être sociologue pour se rendre compte que les prolos font tout pour « avoir l’air de ». En se saignant pour acheter des trucs au delà de leurs moyens, quitte à s’endetter. Ou en achetant du simili pour faire croire qu’ils sont ce qu’ils ne sont pas. Le meilleur exemple, en ce moment, c’est la folie autour des casques Dr Dre ( http://www.priceminister.com/s/casque+dr+dre ). Ils coûtent la peau du cul alors que d’après les magazines spécialisés, le son n’est pas des meilleurs. Seulement pour être branché il faut avoir le casque qu’on a vu porté par telle vedette à la mode en ce moment. Ce qui me fait marrer (jaune) c’est de voir près de chez moi, à Barbès, les vendeurs d’objets contrefaits faire leur beurre avec des imitations de ces casques, qu’ils vendent en quantité industrielle. Ce qui fait qu’il doit y avoir 9 chances sur 10 que les branchouilles que l’on voit avec un casque Dr Dre dans le métro sont en fait des pauvres bougres qui préfèrent se pourrir les oreilles avec un mauvais casque acheté pour 10 balles plutôt que laisser croire qu’ils appartiennent aux « basses classes ». Un comportement idiot pour qui préfèrerait que la conscience de classe ne soit pas synonyme de « honte d’appartenir à la classe ouvrière » (ouvrière au sens large, les employés en font partie, bien sûr).

    PS : je n’ai pas d’Iphone mais j’utilise un ordinateur qui se trouve être de marque Apple (pas de la dernière génération). J’aurais pu avoir un ordinateur d’une autre marque, le problème du travail des enfants dans les pays où la main d’œuvre est peu chère serait le même, vu que toutes les marques sont concernées. Ce qui montre bien – à moins que nous renoncions vous et moi à l’utilisation de l’ordinateur (chiche !) – que ce n’est pas en tant que consommateur qu’on va régler le problème.

    Commentaire par Gilbert Duroux — 23/12/2012 @ 22:56

  20. « Pourquoi une connerie de vidéo montrant un chat qui se casse la gueule fait des millions de vues et pas un reportage sur un vrai scandale ? »
    Bienvenue sur Internet. L’homme est ainsi. Quand il rentre harassé du travail, il prépare regarder une vidéo trivial de 30 secondes plutôt qu’un reportage culpabilisant de 30 minutes. Qui êtes-vous pour l’en blâmer ?

    Moi ce que je ne comprends pas, c’est qu’on attende l’iPhone pour se préoccuper des conditions de fabrications de nos produits à l’autre bout du monde, alors que la Chine, l’Inde, ou le Pakistan n’ont pas attendu Apple pour traiter ainsi ses ouvriers ; ils sont même parfaitement conscients que c’est la condition de leur croissance économique. Faudrait-il se passer de téléphone, d’ordinateur, de télévision, de machine à laver, de voiture, bref de tous les biens manufacturés qui ne sont pas fabriqués en Europe (en reste-il seulement ?) pour se donner bonne conscience ?

    Le fait qu’il s’agisse d’Apple est emblématique, parce qu’il s’agit d’une marque unique au monde, quasiment la seule qui puisse fédérer à ce point une base de fans aussi enthousiastes. Mais se focaliser sur Apple revient à regarder le monde par le petit bout de la lorgnette, en se donnant bonne conscience en dénonçant ce système, confortablement assi derrière son ordinateur (de marque Apple ?).

    Tiens, à ce propos, mon téléphone portable est un Samsung. Ma tablette, Asus.

    Commentaire par Tizz — 23/12/2012 @ 23:11

  21. -prépare +préfère
    – triviale *
    – assis *

    (dommage qu’on ne puisse éditer ses commentaires.)

    Commentaire par Tizz — 23/12/2012 @ 23:13

  22. La morale de cette histoire : 2 à 3 millions de robots en France avant de nous faire anéantir !

    Commentaire par zelectron — 24/12/2012 @ 00:21

  23. Je suis surpris de constater que certains qui s’émeuvent devant les conditions de travail abominables des salariés dans les pays émergents, soient parfois les mêmes qui vénèrent les grands patrons si méritants, leurs fortunes, leur esprit d’entreprise à eux les grands créateurs d’emplois…soient les mêmes qui dénoncent notre système social trop protecteur, trop coûteux !
    Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, pire aveugle que celui qui ne veut pas voir : pour « réussir », ces « grands méritants » vont exploiter la main d’oeuvre, là où elle est le moins cher, là où elle a le moins de liberté, là où elle n’a aucun droit, sinon celui de mourir à la tâche…mais en silence, de grâce !
    C’est simple de faire fortune quand on peut aller investir ses capitaux là où il n’y a pas de réglementation, là où il n’y pas de « fiscalité confiscatoire » pour vous priver de la douce jouissance de fortunes si durement acquises… en faisant preuve de tant de qualités humainement admirables !
    Ce sont parfois les mêmes qui se disent (avec un cynisme révoltant) « pigeons », qui « se délocalisent », qui réclament un « choc de compétitivité »…c’est à dire un processus qui, s’il est poussé dans sa logique jusqu’à son terme, permettra d’aligner nos conditions de travail et notre protection sociale, sur celles des salariés chinois et autres dans le même sort.

    Commentaire par BONNET Francis — 24/12/2012 @ 10:26

  24. Je ferme les commentaires pour quelques jours. Bonnes fêtes à tous !

    Commentaire par laplumedaliocha — 24/12/2012 @ 12:02

  25. « Je ferme les commentaires pour quelques jours. Bonnes fêtes à tous »
    Alors que j’étais sur le point d’entrer un commentaire pertinent et brillant!
    Damned! encore raté!
    Bonnes fêtes à tous

    aliocha : mais non vous voyez, je regarde de temps en temps et je debloque les coms. bonnes fetes aussi !

    Commentaire par araok — 24/12/2012 @ 21:16

  26. @Denis Monod-Broca:

    Je ne connais pas Jorion, mais il vous a mal informe. Les economistes ne pensent pas que les personnes sont des « homo economicus ». (ou alors, seulement les mauvais economistes) L’homo economicus n’est qu’une construction mathematique qui permet de construire des modeles. C’est un outils fabuleux qui permet de faire des prediction et d’expliquer bien des situations, mais ce n’est pas une description de la realite. C’est d’ailleurs pour ca que dans certaines situations on a des modeles avec des constructions differentes. Par example, au lieu d’un homo economicus, on a quelqu’un qui essaye differentes possibilites au hasard ou qui copie les actions des gens autour de lui etc… L’homo economicus n’est qu’une simplification qui permet de faire des calcules qui sont bien suffisants la plus part du temps pour expliquer ce qu’on cherche a expliquer.

    Comparez a la physique. Souvent, quand on calcul l’orbite des planetes, on representes les planetes par des particules ponctuelles. Des points situes dans l’espace ayant une masse. Cela permet de calculer l’orbite des planetes avec une tres grande precision. Mais personne ne dit que la physique n’est pas une science parcequ’elle pretend que les planetes sont des objets infiniment petit ou au plus des spheres parfaitement uniformes. Ce serait ridicule. Les physiciens savent bien que les planetes sont des object non-uniformes dont l’aspet change en permanence. C’est juste que dans beaucoups de cas, on peu calculer le resultat avec un degre de precision acceptable sans s’embarasser avec des complications supplementaires.

    Sur le deux, c’est tout aussi faux. On apprends dans sa premiere classe de microeconomie la theorie des externalites qui montre comment le marcher peu faillire. On apprend dans sa deuxieme classe de microeconomie que les monopoles, et autres configurations peu mettre le marcher en echec. On apprend en premiere classe de macroeconomie la pense dominante neo-Keynesienne qui implique que les recessions doivent etres combatues par des activites de stabilisations des autorites monetaires ou fiscale. Et a moins d’avoir la chance d’avoir quelqu’un comme Pr Selgin, tout le monde apprends que la creation de la monnaie dois etres centralisee.

    Sur ces points, Paul Jorion a tout simplement faux.

    Commentaire par PrometheeFeu — 26/12/2012 @ 17:50

  27. « L’avenir appartient à ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt »

    Commentaire par Zarga — 26/12/2012 @ 19:47

  28. En quelle classe de microéconomie apprend-on l’orthographe du mot ‘marché’ ? 🙂
    (entre autres…)

    Commentaire par Ginkgo — 08/01/2013 @ 17:52


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :