La Plume d'Aliocha

09/03/2012

Le lapin restera dans le chapeau

Filed under: Mon amie la com' — laplumedaliocha @ 10:11
Tags: , , ,

A la question que lui posait Jean-Jacques Bourdin hier matin sur le montant de ses impôts, Nicolas Sarkozy a répondu que celui-ci était accessible à tout citoyen en faisant la demande. Eh oui, amis lecteurs, en France voyez-vous, on n’aime pas parler d’argent, mais comme on est en démocratie et que l’on cultive la transparence, les informations sont à disposition. On peut donc les lire, mais chut…! il ne faut pas prononcer les chiffres à haute et intelligible voix. Surtout pas à la télévision (BFM TV) ou à la radio (RMC).

N’écoutant que leur légitime curiosité, mes confrères de RMC sont allés consulter ladite feuille d’imposition, comme la loi leur en donne le droit, non pas en tant que journalistes, mais en leur qualité de citoyens. Seulement voilà, si ces informations sont consultables par quiconque en fait la demande, elles ne doivent pas être rendues publiques…C’est ainsi que BFM TV, cette petite farceuse, a diffusé ce matin un reportage en direct des impôts du 16ème arrondissement de Paris dans lequel un confrère nous racontait en détail son enquête avant de lancer la fameuse information, laquelle fut couverte par un Bip retentissant. J’imagine votre déception. Notez, la loi n’est pas idiote. Car il n’y a pas que la feuille d’imposition du Président qui soit consultable, mais la vôtre, la mienne, celle de tout un chacun. Vous imaginez le cirque si on commençait à voir voler dans la presse et ailleurs les montants de nos impôts ?

Non, ce qui est réellement fâcheux dans cette histoire, c’est le tour de passe-passe dont nous avons été victimes. Ah bon, c’est public ! a dû songer le téléspectateur moyen, donc nous le saurons grâce aux médias puisque l’intéressé est trop pudique pour le dire lui-même. Hélas… Ici, l’intérêt du tour de magie n’est pas de faire jaillir le lapin du chapeau, mais bien de l’y conserver caché, tout en faisant croire qu’il va sortir. Ainsi nul ne pourra contredire la première dame lorsque celle-ci confie sans rire « Nous sommes des gens modestes ».

Merci confrères pour ce droit de suite !

Propulsé par WordPress.com.