La Plume d'Aliocha

24/10/2011

Dati et Fillon ou la querelle des parachutés

Filed under: Coup de griffe — laplumedaliocha @ 18:27

Elle est drôle Rachida Dati. Et la presse est encore plus drôle quand elle s’empare de ses déclarations. Du coup, qu’est-ce qu’on s’amuse sur les sujets de politique française en ce moment. Non, vraiment.  

La voici donc (Rachida Dati) qui s’indigne que François Fillon puisse être « parachuté » dans la circonscription des 5ème, 7ème et 8 ème arrondissements parisiens aux législatives de 2012, alors qu’elle-même y avait aussi des vues puisqu’elle est élue du 7ème arrondissement. J’ai souvenir qu’à l’époque, les aimables habitants du 7ème arrondissement n’avaient que peu apprécié qu’on l’y « parachute », elle. Tout comme je me souviens très bien avoir trouvé, en vieille habituée de la Chancellerie, qu’elle avait l’air « parachutée » à la Justice, la jolie ministre. D’ailleurs, je n’étais pas la seule à penser cela, il se murmurait alors dans les milieux dits « bien informés » que la politique de la justice se décidait en direct à l’Elysée, c’est-à-dire fort loin de la Place Vendôme.

Je me souviens encore (c’est dingue cette mémoire d’éléphant que je peux avoir parfois) que la charmante députée européenne ne montrait pas de passion particulière pour son mandat et que la conversation qu’elle avait eue avec une copine au téléphone sur ce sujet avait fait le tour du web. Il me revient même en mémoire que lorsqu’elle avait intégré le barreau, on l’avait « parachutée » dans un cabinet d’affaires parisien à la demande expresse du Château, ledit cabinet étant piloté par un ami du Fouquet’s. Mes confrères des services politiques semblent avoir oublié ces menus détails. En tout cas, je n’ai pas lu d’article sur le sujet qui aurait pris soin d’opérer cette légère mise en perspective. Il est vrai que casser Fillon, c’est tellement tentant, surtout si cela permet au passage d’avancer l’hypothèse que l’UMP serait sur le point d’exploser en plein vol. Et tant pis si pour ce faire, il faut s’appuyer sur les propos d’une délicieuse politique qui malgré son charme et son indéniable talent n’est pas complètement exempte de tout reproche sur le terrain du parachutage. Notez, peut-être considèrent-ils qu’elle livre une parole d’expert. On ne saurait les contredire sur ce point.

Advertisements

15 commentaires »

  1. Rachida Dati est le symbole par excellence du système sarkozyste. Cette république inaugurée au « Fouquet’s » et qui se termine au moins pour ce mandat au coeur de la récession.

    Commentaire par Elie-Marie — 24/10/2011 @ 19:40

  2. Bonsoir Aliocha,

    A vous lire, j’ai le net sentiment que vous connaissez mal les contraintes qui pèsent actuellement sur les journalistes et qui expliquent en partie ce dont vous vous plaignez. Si je retrouvai l’adresse internet de cet excellent blog qu’une journaliste consacre à ce délicat sujet, je vous la communiquerai sans attendre. Je suis certain que vous changeriez d’avis après avoir lu tous les excellents posts que cette charmante personne (je ne la connais pas personnellement mais je suis sûr qu’elle est charmante) à consacrer à ce délicat sujet. 😉

    Bonne soirée

    Commentaire par H. — 24/10/2011 @ 20:52

  3. « a consacré » au lieu de « à consacrer ». On ne se relit jamais assez.

    Commentaire par H. — 24/10/2011 @ 20:54

  4. @H. : Piégée 😉 Farceur que vous êtes…
    Cela étant, il y a un mystère qu’il faudra un jour que j’éclaircisse : pourquoi mes confrères se sont-ils entichés de cette femme au point d’en devenir aveugles ? Elle est ravissante, extrêmement séduisante, et même attendrissante tant son apparente rigidité révèle de failles, mais bon sang, les mêmes qui rapportent ses bévues les oublient aussi vite. Pourquoi ? Mais vous avez raison, problème de place, goût de la petite phrase, info traitée rapidement dans l’excitation de la polémique…n’empêche, j’ai beau appliquer les grilles d’analyse de la blogueuse que vous citez, je bloque quand même sur la capacité des médias à ériger des idoles, et ça me travaille ce problème-là 😉 Surtout quand ces idoles montrent autant de limites en pratique. Quiconque a fréquenté la Chancellerie a pu prendre la mesure du sujet.

    Commentaire par laplumedaliocha — 24/10/2011 @ 21:05

  5. L’un n’empêche pas l’autre, si ?

    Que Dati soit parachutée, n’exclue en rien que Fillon le soit aussi (enfin, c’est de l’auto-parachutage, là, c’est un peu différent)(et au passage, quel courage politique de se présenter dans cette circonscription)(où même Dati a été élue, c’est pour dire)(une querelle de rentiers du maroquin, en somme)

    Commentaire par GM — 24/10/2011 @ 21:20

  6. @GM : non, l’un n’empêche pas l’autre en effet. Simplement, il y a deux catégories de politiques, ceux qui font des choses (qu’on apprécie ou pas) et qui se débrouillent pour manager leur carrière en même temps et ceux qui ne font que manager leur carrière. Suis-je assez claire ?

    Commentaire par laplumedaliocha — 24/10/2011 @ 22:00

  7. « Dati et Fillon ou la querelle des parachutés »… Ne serait-ce pas une stratégie d’enfumage ?

    Si ils sont rivaux on écoutera davantage leurs discours respectifs (en oubliant les autres prétendants) que si ils sont cul et chemise. Un duel fait toujours plus recette qu’une alliance.

    Je vois ça un peu comme deux avocats qui s’affrontent devant un tribunal et qui vont après se féliciter mutuellement en buvant un verre au bistrot du coin !

    Commentaire par Oeil-du-sage — 24/10/2011 @ 22:06

  8. Pour côtoyer professionnellement certains d’entre eux, de politique, la carrière (du moins, la prochaine élection) n’est jamais oubliée. C’est même, même lorsqu’ils agissent, le principal et singulier moteur (parfois pénible, d’ailleurs), même à des échelons franchement pas exaltants sur le papier.

    Mais sinon, oui, vous êtes assez claire, reconnaissons à Dati le talent de pousser jusqu’au bout le bénéfice de son premier parachutage avec d’autant plus de pugnacité qu’elle sait probablement que c’était le seul et le dernier. Reconnaissons à Fillon le talent de voir qu’ici, il pourrait réussir le sien dans trop d’effort, de risque, ni de dommage. La marque des grands fauves, ils aiment le confort.

    Maintenant, les journaux, ou les journalistes n’ont que rarement de mémoire. Ce n’est pas nouveau. Avoir de la mémoire prend du temps, de l’argent. Ceux qui produisent les papiers n’ont pas le premier. Et les journaux n’ont pas le second pour permettre aux journalistes de disposer du premier.

    Commentaire par GM — 24/10/2011 @ 23:12

  9. C’est curieux. Dès qu’on touche aux hautes sphères du pouvoir, ça fait « tilt » ou « pschitt ».
    Game over !
    On a toujours affaire à de pures calomnies, à de la médisance, à de la sorcellerie, à des complots…. Étrange !
    Fillon s’est fait prendre plusieurs fois la main dans le sac (non ? me trompe-je?) et chaque fois des contrefeux ont semblé s’être allumés spontanément et ont réussi fort à propos à couper le chemin de l’incendie qui paraissait viser (sans doute encore un complot fascisant) le grand homme et sa probité légendaire.
    Cette fois, c’est Dati qui vend chèrement sa peau et la mèche, celle qui aurait dû mettre le feu aux poudres et qui risque de la mettre, elle sur le bûcher ; occupant une place durement acquise, âprement négociée et qu’elle considère à l’instar de tous ceux qui ont dû tout sacrifier pour l’obtenir, comme un droit acheté au prix fort (comme sous l’ancien régime où le pouvoir vendait les charges), elle se considère donc comme victime d’une injustice. Qui ose ce passe-droit ? Et oui, il lui faut lever la tête, puis baisser les yeux, car il s’agit de messire le premier ministre en personne qui est là et devant sa grandeur, elle devrait bien fermer sa gueule et dire « amen ». Mais au lieu de laisser le passage, comme aurait fait n’importe qui, elle se rebiffe et nous apprend trois petits trucs qui auraient dû, c’est le moins qu’on puisse attendre de la presse dans une démocratie affutée, provoquer le départ immédiat de nos reporters assoiffés de vérité pour pister les traces de ce grand homme au-dessus de tout soupçon, dès fois qu’il ne serait pas celui que l’on croit … (on ne sait jamais!) …

    que nenni, au lieu de chercher à en savoir plus, nos fiers journalistes se ferment les oreilles, se bouchent les yeux (ou le contraire) et allument un feu : ce que Dati dit ne vaut rien, car patati patata .. son témoignage est nul et non avenu. Circulez, y a rien à voir, laissez le grand homme se diriger majestueusement vers 2017 … Au feu la sorcière !

    Commentaire par Bray-Dunes — 25/10/2011 @ 00:47

  10. Apparemment, Dati tient Sarkozy par les couilles (est-ce simplement une image ?) Ça fait un petit moment déjà que même après s’être faite lourder du gouvernement, elle arrive à imposer ses vues au nano président. Giulia aurait-elle une demi-sœur cachée ?

    Commentaire par Gilbert — 25/10/2011 @ 02:27

  11. […] Dati et Fillon ou la querelle des parachutés […]

    Ping par Dati et Fillon ou la querelle des parachutés | Chronique des Droits de l'Homme | Scoop.it — 25/10/2011 @ 13:02

  12. Bonjour Aliocha,

    C’était trop tentant, je n’ai pas pu m’en empêcher. 😉

    « pourquoi mes confrères se sont-ils entichés de cette femme au point d’en devenir aveugles ? » On pourrait dire la même chose des foucades médiatiques envers toutes les personnalités, en particulier politiques. Tel, et ce n’est juste qu’un exemple, cet homme politique qui a déclaré il y a quelques années qu’il n’aimait pas les riches alors que ma mémoire d’éléphant me susurre dans l’oreille qu’il affichait alors un patrimoine de seulement trois millions d’euros après vingt ans de dur labeur dans un cabinet ministériel, belle performance s’il en est. A l’étranger, on semble faire preuve d’un peu plus de curiosité si on en croit ce reportage allemand portant sur les pratiques de certains députés européens: http://h16free.com/2011/10/25/10852-le-depute-pilleur-naime-pas-se-faire-choper
    Quant à l’intéressée, si séduisante soit-elle, j’ai ouï dire que votre dernière assertion est plutôt fondée. Elle semble avoir fait l’unanimité autour d’elle.

    Bonne journée

    Commentaire par H. — 25/10/2011 @ 15:26

  13. Regardez les journalistes allemands, aliocha ! (je parle du doc indiqué ci-dessus) : Instructif et osé, non ? Et l’interview de PROT ? Je pourrais généraliser en parlant des documentaires et émissions de la BBC … Et nos journalistes ? Pas au courant ? ou plutôt ont-ils fait leur la devise du ministère de l’éducation nationale avant des élections (« surtout, pas de vague ») ?

    Vous défendez avec brio le métier de journaliste et les journalistes même devant des murs (Eolas …). Depuis quelques jours, je me trouve pris dans un flux d’articles de diverses presses étrangères qui, comparés aux sujets de la presse française, donnent une vision douce amère de nos journaux et partant des journalistes. Ma question de ce soir (désespoir) : pourquoi autant de journaux nationaux en France ?
    Pour connaitre en 7 exemplaires la colère Sarko contre les anglais, la mise au pas de l’italie mais surtout les potins politiques (petites phrases …)?

    Il y a vraiment des jours où ….

    Commentaire par CTPjano — 25/10/2011 @ 18:51

  14. @CTPjano : rassurez-vous, des journaux il n’y en n’aura bientôt plus 😉 je défends le journalisme en effet, pas forcément à la française d’ailleurs, mais en soi, parce que c’est une activité utile et empreinte d’une certaine noblesse. Et parce que je connais un tas de bons journalistes. Tenez, pas plus tard qu’hier, j’ai déjeuné avec un jeune confrère d’Owni qui m’a bluffée par sa culture du Moyen-Orient, sa curiosité et sa modestie. D’ailleurs, je vous recommande ce site. Il y a de l’information en France, il y a de très bons journalistes, il y a des reportages à la télévision, il faut juste chercher. Le consommateur d’info doit devenir actif et encourager dans les médias comme ailleurs le développement durable, c’est-à-dire l’intelligence, la qualité et l’éthique.

    Commentaire par laplumedaliocha — 25/10/2011 @ 21:50

  15. et la nomination après avis défavorable du fils TIBERI, personne n’en parle…..?

    curieux pays où on fête les perdants et où on nomme les incompétents……

    Commentaire par gilberto — 26/10/2011 @ 22:40


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :