La Plume d'Aliocha

03/10/2011

Les lecteurs du Monde entrent en rebellion

Filed under: questions d'avenir — laplumedaliocha @ 11:03

Il fallait s’y attendre. Le nouveau Magazine M du Monde suscite un véritable tollé chez les lecteurs. Au point que le médiateur du journal a pris sa plume pour rendre compte des critiques dans un méritoire exercice de transparence, avant d’avancer les explications. Du côté du directeur de la rédaction Eric Izraelewicz, l’affaire est entendue, si Le Monde veut survivre, il faut en passer par cette publication aspirateur à pub. La « rédactrice en chef » de la chose quant à elle ne craint pas de mettre les lecteurs en accusation : « Je sais qu’on s’adresse à des lecteurs publiphobes et même « modophobes ». C’est une spécialité très françaiseJe peux comprendre cela de la part des lecteurs du Monde. Mais cela ne doit pas occulter le fait qu’il y a de vrais articles dans M, faits par de vrais journalistes, ceux du Monde en l’occurrence. » 

Irritantes la mode et la publicité ? Certes. Et l’on pourrait même dire, à ce niveau-là, franchement indécentes. Moins parce qu’elles évoquent un monde inaccessible en ces temps troublés, qu’en raison des changements psychologiques qui s’opèrent durant les crises. Celles-ci ont le mérite de nous ramener, en tout cas faut-il l’espérer, à des préoccupations essentielles, à des interrogations sur notre avenir et nos valeurs. En ce sens, si M choque, c’est qu’il s’inscrit à rebours de l’esprit du temps, ce qui est particulièrement fâcheux pour un quotidien de référence. L’heure est trop grave pour se demander si on va la lire sur une Rolex ou une Patek Philippe. Face au printemps arabe, à la crise grecque ou aux indignés un peu partout, l’art de vivre à la manière de Séguéla devient intellectuellement aussi anachronique qu’une calèche sur un grand prix de Formule 1.

Et puis il y a autre chose encore de dérangeant. C’est l’impudeur absolue des choix éditoriaux, affligeants à force d’être consensuels, dont on devine sans peine qu’ils ont été taillés sur mesure pour plaire aux annonceurs. Car voyez-vous, l’annonceur est un animal farouche. Un simple grincement de plume, un titre agressif, un sujet anxiogène et le voilà qui fuit vers d’autres contrées plus calmes. Et c’est ainsi qu’on nous promène dans les lieux favoris de Beigbeder, ou bien que l’on glose sur la chevalière de Philippe Labro.

Lecteurs du Monde, vous avez raison de vous indigner. Face au tsunami de bêtise médiatique qui menace de nous submerger, il faut préserver les ultimes bastions de l’information dignes de ce nom. Et imposer à ceux qui les pilotent d’assurer leur survie avec éthique, dignité et intelligence. Le médiateur s’est inspiré de la tirade du nez de Cyrano pour répondre aux critiques, mais en l’espèce c’est à une autre, tirée de la même oeuvre, que l’on songe :

« Et que faudrait-il faire ?
Chercher un protecteur puissant, prendre un patron,
Et comme un lierre obscur qui circonvient un tronc
Et s’en fait un tuteur en lui léchant l’écorce,
Grimper par ruse au lieu de s’élever par force ?
Non, merci ! Dédier, comme tous ils le font,
Des vers aux financiers ? se changer en bouffon
Dans l’espoir vil de voir, aux lèvres d’un ministre,
Naître un sourire, enfin, qui ne soit pas sinistre ?
Non, merci ! Déjeuner, chaque jour, d’un crapaud ?
Avoir un ventre usé par la marche ? une peau
Qui plus vite, à l’endroit des genoux, devient sale ?
Exécuter des tours de souplesse dorsale ?…
Non, merci ! D’une main flatter la chèvre au cou
Cependant que, de l’autre, on arrose le chou,
Et donneur de séné par désir de rhubarbe,
Avoir son encensoir, toujours, dans quelque barbe ?
Non, merci ! »

Advertisements

36 commentaires »

  1. La seule question qui vaille : les articles publiés sont-ils de qualité ?

    Commentaire par BAB's — 03/10/2011 @ 11:53

  2. @BAB’s : je n’ai « lu » que le premier numéro et à part l’enquête de Rahaëlle Bacqué sur Arnaud Lagardère, le reste relève au mieux de la soupe insipide, au pire du racolage totalement décomplexé.

    Commentaire par laplumedaliocha — 03/10/2011 @ 11:55

  3. Alors, dans ce cas-là, je suis d’accord avec vous.

    Commentaire par BAB's — 03/10/2011 @ 12:07

  4. Bonjour Alliocha,

    Que vous êtes mauvais langue! Je me suis encore fendu de 9 euros pour acquérir « Coup de torchon » de Tavernier et bien que je n’ai pas pris la peine d’y joindre l’ersatz de journal qui y était joint, j’ai quand même sous les yeux la chose. Vu votre post, je viens d’y jeter un œil. Edifiant! Il y a tellement de pub que j’ai eu l’impression d’avoir un hebdomadaire féminin célèbre entre les mains, les fiches cuisines en moins. Là où vous êtes mauvaise langue, c’est qu’il y a au moins un article de fond dans cette chose. Il est en place centrale et tente de nous informer sur l’extraordinaire menace que représentent les néo-nazis aux USA qui, comme chacun le devine ou le sait (on n’est pas français pour rien), sont près à basculer dans les HLPS (rendez-vous compte, ils visent la Maison blanche). On n’évite pas également l’inévitable photographie du révolté de service en page 25 (le Monde est toujours du côté des opprimés) cagoulé et faisant le V de la victoire. Classement vertical.

    Bonne journée

    Commentaire par H. — 03/10/2011 @ 12:51

  5. Aliocha merci pour ce billet et pour les mots de Cyrano auxquels je souscris entièrement.
    La photo retient toute mon attention, le contraste entre la netteté du regard et le flou à gauche, le nez positionné au centre exact de l’image, c’est le travail d’un grand professionnel.
    Après chacun est libre de penser ce qu’il veut, il est question de mode, je pense qu’on est en droit de choisir de quelle manière on s’habille ? Aliocha, répondez à ma question. Merci et bonne journée.

    Commentaire par hélas — 03/10/2011 @ 13:25

  6. Le monde ne semble pas content de ses lecteurs, et bien il va en changer.

    Il faudra pas venir gueuler ensuite que c’est « la faute au n’internet qu’est tout gratuit ».

    que se vayan, todos !

    Commentaire par herve_02 — 03/10/2011 @ 14:34

  7. Passionnante interview de Garapon sur les conséquences du 11 septembre sur notre droit, à mettre en parallèle avec celle que j’ai publiée ici de Olivier Da Lage : http://www.laviedesidees.fr/Le-11-septembre-et-l-anti.html

    Commentaire par laplumedaliocha — 03/10/2011 @ 14:39

  8. @H : encore une fois, ce n’est pas la pub qui est en cause. C’est la manière dont elle est gérée. Qu’un journal à fort tirage et à contenu de qualité attire la pub, tant mieux, surtout en ces temps de crise gravissime de la presse. Ce qu’il faut observer au-delà de la pub, c’est l’influence qu’elle peut avoir sur le contenu éditorial. En principe, un journal est organisé autour d’une muraille de Chine. D’un côté la rédaction, avec son directeur attitré. De l’autre côté, tous les services qui vendent le journal : pub, marketing, diffusion etc. Le danger commence lorsqu’un journaliste ne peut pas écrire un article parce qu’il concerne un annonceur, ou bien au contraire doit écrire pour faire plaisir à l’annonceur. Le problème de la pub est donc un problème éthique qui n’existe pas en tant que tel, mais uniquement dans son rapport au contenu éditorial. Un autre scénario possible, c’est le journal entièrement conçu pour attirer l’annonceur, c’est notre cas ici, et c’est très ennuyeux parce que cela oblige la « rédactrice en chef » à concevoir sa ligne éditoriale non pas au regard de l’information de son lectorat, mais au regard des conditions dans lesquelles un annonceur va accepter de payer pour mettre une pub. Ce que j’explique dans le billet : des sujets luxe, consensuels, bref, de la bouillie pour chat (mais chat de Séguéla hein, chat élevé au caviar et ne sortant jamais sans sa rolex et ses petits mocassins de chez Tod’s).

    Commentaire par laplumedaliocha — 03/10/2011 @ 14:47

  9. Aliocha, vous qui défendez systématiquement la corporation, quid de la réaction des journalistes du Monde, obligés de passer sous les fourches caudines de la pub ? À chaque fois que l’on insiste sur les conditions économiques de production de l’information, vous renvoyez sur la conscience individuelle des journalistes et aux chartes éthiques, qui règleraient les problèmes. Vous êtes bien obligée de constater aujourd’hui que la question du pluralisme est une question politique, qui ne se règlera pas par des États généraux des patrons de presse (sous l’égide de Sarkozy, comme la dernière fois) et une énième charte de déontologie (on a déjà tout ce qu’il faut en magasin) mais par l’organisation et l’action collective des acteurs concernés (journalistes, usagers des médias…)

    Commentaire par DG — 03/10/2011 @ 15:10

  10. @DG : Ah ? je défends une corporation dans ce billet ? Z’êtes sûr ?

    Commentaire par laplumedaliocha — 03/10/2011 @ 15:41

  11. Merci pour votre réponse,

    Au delà de l’ironie (un peu facile, j’en conviens) que j’ai utilisée, je tiens à vous dire que je ne sous-estime absolument pas le problème éthique que vous soulevez (comme je m’interroge perpétuellement sur ces amoureux du peuple qui l’aiment tellement qu’ils ne peuvent vivre que place des Vosges ou à Marrakech). J’imagine très mal un périodique vivre sans pub (le Canard est une exception mais pour autant, ça ne fait pas lui l’angelot qu’il prétend être. Comme les autres, il a ses zones d’ombre et ses cul-de-basse-fosse).
    Pour en revenir à la chose, c’est assez drôle. Entre la créature de rêve et la voiture de luxe, on a eu droit à l’image de l’opprimé de service (toujours bon à prendre en ces périodes d’indignation commandée) et au « reportage » sur ce qui n’est qu’une minorité minoritaire comme on en compte tant aux USA. Il est vrai que cette minorité se veut « nazie » (c’est bien plus vendeur que les Amishs). Je préfèrerai par exemple un papier sérieux sur les Tea-Party sans l’œillère franchouillarde de circonstance.S’il n’y avait pas les DVD (dont la série est plus qu’intéressante avec, annoncé: « le Lauréat » ou « Noblesse oblige »), rien, je dis bien rien, n’incite à acquérir cette pâle copie de ce qui a été un grand journal. Il faudra trouver autre chose pour relancer la machine (et puis, c’est vrai: les fiches cuisines manquent cruellement!).

    Commentaire par H. — 03/10/2011 @ 16:08

  12. @H et les fiches santés, important les fiches santés, ca apporterait en plus tout le lobby pharmaceutique, un vrai réservoir de pub.

    Les vaccins HnNn, les dépistages en tous genres, les hormones de la ménaupose, les ménophytea ….. ils ont vraiment loupé le coche à la « rédaction »

    Commentaire par herve_02 — 03/10/2011 @ 16:24

  13. @H et Herve_02 : vous n’y êtes pas chers amis, la médecine, c’est anxiogène et ça n’a rien à faire dans un numéro où tout ne doit être que « Luxe, calme et volupté », quant à la cuisine, très bonne idée, mais pas sous forme de fiche. Nous ne couperons pas à un « reportage » chez un étoilé Michelin ou un portrait du pape de la cuisine moléculaire (dont le nom à cet instant m’échappe). On parie ?

    Commentaire par laplumedaliocha — 03/10/2011 @ 17:13

  14. M’enfin…
    Sachant ce qu’est devenu ce « quotidien de révérence », si on persiste cependant à vouloir acheter « ça », faut pas venir pleurer après.
    On sait ce qu’on va y trouver. On sait que tout « événement » « nouveau » fera dégringoler d’un cran supplémentaire dans la vulgaire marchandisation. Alors on se jette quand même dessus, puis on fait mine d’être (« OoOooh ! ») surpris. Je trouve ce type de masochisme un tantinet pervers, intellectuellement. Résister signifierait résister aussi à ce genre de facilité.

    Commentaire par Bernard Billot — 03/10/2011 @ 18:03

  15. Hasard, je viens de voir « Un linceul n’a pas de poche ».
    Ils devraient l’inclure dans leur prochain coffret.
    Non, je me Moque pas.

    Commentaire par Cl — 03/10/2011 @ 19:52

  16. La pub qui cache les armes de mort: http://vanessa-schlouma.blogspot.com/2011/09/portrait-dun-marchand-darmes-en.html

    Commentaire par valérie — 03/10/2011 @ 20:05

  17. il faut lire Courrier International de cette semaine « réinventer la presse »! autre publication du groupe LE MONDE ; comment fabriquer un journal sur le Net en se passant des journalistes, édifiant sur l’avenir du journal financé par la pub ! Mr Izraelewicz devrait lire ses journaux.
    Voilà bien longtemps que je refuse d’acheter le supplément du vendredi, je creuse le déficit d’une société dont je suis actionnaire et lecteur depuis plus de 40 ans et qui disparaîtra comme a disparu le minitel (une invention géniale, soit dit en passant)

    Commentaire par leon — 03/10/2011 @ 20:51

  18. 1,5 X 5 + 2,60 = 10,10 ; 10,10/6 = 1,68 €/j
    1,5 X 5 + 3,20 = 10,70 ; 10,70/6 = 1,78 €/j
    Ma ration quotidienne de coke imprimée me coûte désormais 0,10 € de plus.
    Pas de quoi fouetter un chat

    Commentaire par DMonodBroca — 03/10/2011 @ 21:53

  19. un seul mot : MERCI

    Commentaire par popekmomek — 03/10/2011 @ 21:58

  20. « @DG : Ah ? je défends une corporation dans ce billet ? Z’êtes sûr ? »

    Non, pas particulièrement dans ce billet, mais d’une manière générale.

    Commentaire par DG — 04/10/2011 @ 00:12

  21. […] Les lecteurs du Monde entrent en rebellion […]

    Ping par Les lecteurs du Monde entrent en rebellion | Chronique des Droits de l'Homme | Scoop.it — 04/10/2011 @ 01:38

  22. @DG : expliquer n’est pas défendre, c’est tenter de lever les malentendus pour avoir une vision plus précise des choses. Par ailleurs, il n’existe pas de « corporation » des journalistes. Il y a une toute petite élite, dont je ne fais pas partie, qui indiscutablement se serre les coudes, et l’immense majorité silencieuse qui n’est même pas assez « corporatiste » pour trouver les moyens de vivre ou plutôt de survivre en faisant un métier utile et passionnant. Il arrive parfois que des figures émergent involontairement de cette masse inconnue, ce fut le cas d’Hervé Ghesquière et de Stéphane Taponier et alors le public découvre qu’à côté des éditorialistes qui semblent incarner le journalisme et irritent à juste titre, il y des anonymes qui font de beau boulot. Tout ce que j’essaie de faire, c’est de montrer que l’univers médiatique est complexe, qu’on y trouve le pire et qu’il faut apprendre à y chercher le meilleur.

    Commentaire par laplumedaliocha — 04/10/2011 @ 12:27

  23. Misère du journalisme de Cour qui ne s’aperçoit même plus de ses travers : http://blogs.lexpress.fr/barbier/2011/10/04/conversation-avec-carla/

    Commentaire par laplumedaliocha — 04/10/2011 @ 13:06

  24. Si j’ai bien compris le cœur du problème et les raisons de l’indignation de ses lecteurs, le journal Le Monde, pour retrouver une santé financière, aurait entre autres choses maladroitement choisi d’user et d’abuser d’annonces de publicité et de mode… C’est bien ça ?

    C’est d’autant plus regrettable qu’il était si simple d’appliquer une recette qui a fait ses preuves pour faire passer la pilule de la pub envahissante comme on avale avec délice un pot de Danette au chocolat : celle de la Télévision !

    Il suffit tout bêtement d’annoncer en début d’article « Cet article vous est offert par … (nom de l’annonceur) « , et on peut même en rajouter une dernière couche, comme à la TV, par une dernière communication en fin d’article du genre « L’association des annonceurs intrusifs vous a présenté … »

    Par exemple, pour un reportage sur une guerre civile, une discrète annonce au début : « Ce reportage vous est gracieusement offert par votre spécialiste QuiTueTout, vente d’armes de tous calibres », suivi d’un ultime message en fin de reportage pour une assurance qui couvre même les dommages de guerres,
    ou un article sur la crise économique et financière, voire sur la faim dans le monde, sponsorisé par « Le Bureau des Traders Associés expert en Trading sur les matières premières »…

    Commentaire par Oeil-du-sage — 04/10/2011 @ 13:43

  25. Voici une jolie histoire (signalée par @si) publiée sur le site du Parisien : http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-bouleversante-histoire-de-babu-heros-du-metro-04-10-2011-1638260.php
    et le commentaire d’@si : http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#12185
    à relier à notre récente discussion sur la couv’ anti-roms du journal

    Commentaire par laplumedaliocha — 04/10/2011 @ 15:24

  26. Jolie et très exhaustive synthèse de non-information absolue : http://www.atlantico.fr/rdvpresse/carla-bebe-et-karachigate-193629.html
    Très édifiant sur la société de l’image, du pipole, du bling bling. Ames profondes, s’abstenir 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 04/10/2011 @ 16:41

  27. @OdS : j’ai oublié de vous dire, votre QuiTuTout m’a fait hurler de rire ! J’ai peur que vous ne fassiez qu’anticiper très légèrement une évolution qui m’apparait ineluctable….

    Commentaire par laplumedaliocha — 04/10/2011 @ 17:06

  28. @laplumedaliocha

    Et en plus, cette petite synthèse des potins de la cour a omis de rapporter l’info cruciale du moment: à quoi ressemblent les fesses de Scarlett Johansson photo en gros plan à l’appui. Franchement, irresponsable cette hiérarchie de l’information…

    Trêve de plaisanterie, atlantico.fr reste toujours un peu… creux et n’a pas encore trouvé une véritable importance comme nouvel arrivant dans le club restreint des médias pureplayer. Barbier demeure quant à lui assez conforme à lui-même, écharpe comprise, il croit toujours susciter l’attention avec les confs de sa copine.

    Commentaire par Switz — 04/10/2011 @ 17:16

  29. @ Aliocha 26 : le concept de « grand reporter au magazine Point de vue » me déglingue….

    Commentaire par Jalmad — 04/10/2011 @ 20:42

  30. @Jalmad : la filiation avec Londres ou Kessel semble en effet assez lointaine 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 04/10/2011 @ 23:49

  31. Le cirque autour de Steve Jobs m’irrite. J’ai décidé dès le lancement de l’IPhone de résister à l’envahissant objet, néanmoins, c’est de mon MacBook que je rédige ce commentaire….Comme souvent, c’est Daniel Schneidermann qui exprime le mieux ma pensée, ce qui m’économise un billet que de toute façon je n’aurais pas eu le temps d’écrire : http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#12204

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/10/2011 @ 09:23

  32. Le Canard mentionne le cas récent d’un magazine dont la régie publicitaire a exigé le retrait d’un article qui aurait risquer de mécontenter un grand annonceur.

    Commentaire par DM — 06/10/2011 @ 12:11

  33. @DM : et c’est ainsi qu’on « lisse » l’information, qu’on la standardise, qu’on l’aseptise, sous l’influence des marchands de soupe. L’influence de la consommation sur nos vies est vertigineuse. Il n’y a qu’à voir le cirque autour de la disparition du patron d’Apple. J’en profite pour recommander la lecture à ce sujet de mon philosophe préféré du moment, Dany Robert Dufour, et en particulier ces deux livres : Le divin marché et La cité perverse (chez Denoel).

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/10/2011 @ 12:19

  34. …sans oublier bien sur L’age de l’accès de Jeremy Rifkin (Editions les liens qui libèrent, 2000) l’auteur souligne notamment comment les marchands se sont insinués dans les moindres recoins de nos vies. Le centre commercial a remplacé la place du village, les réseaux sociaux types Facebook organisent nos relations amicales etc.

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/10/2011 @ 12:29

  35. Utile ou pas la médiatisation des otages ? Hervé Ghesquière apporte des éléments de réponse dans cette vidéo : http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Herve-Ghesquiere-toujours-reporter-de-guerre-%5BVideo%5D_3639-1996251_actu.Htm?xtor=RSS-4&utm_source=RSS_MVI_ouest-france&utm_medium=RSS&utm_campaign=RSS
    Globalement, elle surenchérit le cout des otages, mais elle calme aussi les preneurs d’otages qui se sentent pris en considération. Les deux journalistes avaient été menacés de mort si France2 ne diffusait pas la vidéo de leur détention. Excessive la médiatisation en l’espèce ? Elle était justifiée dès lors que le gouvernement avait imposé le silence tout en faisant des commentaires sur leur manque de professionnalisme. Mais leur tete sur l’arc de triomphe, c’était sans doute trop, confie le journaliste 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/10/2011 @ 12:46

  36. Une réflexion parallèle:
    je doute que le monde ait lancé son supplément sans étudier à fond la composition de son lectorat.
    Est ce donc à dire que le bobo de gauche c’est multiplié à ce point depuis quelques temps ?

    Pourtant, à la lecture des commentaires affligeant d’ignorance et de superficialité postés sur leur site internet , j’avais l’impression que le Monde s’adressait à une tout autre cible !

    bizarre, bizarre………..

    Commentaire par Vercaud — 07/10/2011 @ 21:44


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :