La Plume d'Aliocha

05/09/2011

Au secours, la com’ attaque !

Filed under: Mon amie la com' — laplumedaliocha @ 11:00

Si vous avez regardé la télévision hier, vous n’avez pas pu manquer le retour de DSK à la maison. Mais avez-vous remarqué ce que relève Daniel Schneidermann ce matin (gratuit) ? La caméra surprise dans le jardin du couple DSK. Elle était planquée là, la coquine, tandis que tous les journalistes étaient bloqués derrière les portes. Magique ! Et avez-vous noté comme le couple prend la pose ? N’est-ce pas ce que nous faisons tous après un long voyage en avion, prendre la pose devant chez nous avant de nous décider à regagner nos pénates ?

La même journée, mais un peu plus tard, Carla Bruni-Sarkozy parlait de son enfant à naître dans l’émission Sept à Huit sur TF1. L’entretien était si creux que les bandes défilantes des autres chaines n’ont retenu qu’une « information » : Carla ne montrera pas l’enfant à la presse. Eh non, elle a trop peur qu’il ne soit instrumentalisé. Ce que c’est que l’intuition féminine tout de même ! Accessoirement, on apprend que l’exercice de la fonction présidentielle a calmé MON MARI. Tant mieux ! On ignorait que le pouvoir avait une vertu apaisante. Il n’y a plus qu’à chercher quelqu’un d’autre à soigner pour les prochaines élections. Au moins celles-ci serviront-elles à quelque chose. Je vous invite quand même à guetter la prochaine séance organisée de photos volées. Com’ quand tu nous tiens…

Il y en a un que la retraite a encore plus calmé que l’exercice du pouvoir, c’est notre ancien président. Oh, je ne doute pas un instant qu’il souffre de ce mal étrange que les spécialistes nomment « anosognosie », j’observe simplement que les puissants ont l’étonnant réflexe de dissimuler qu’ils sont malades quand il s’agit de diriger un pays pour ensuite s’empresser de brandir leurs problèmes de santé lorsqu’on prononce le mot désagréable de « justice ». Et c’est ainsi que tournent en boucle depuis quelques jours les images d’un homme qui semble prendre chaque membre de son entourage pour un déambulateur et nous offre le visage hagard de quelqu’un qu’on aurait réveillé en pleine nuit.  Je gage que s’il n’y avait pas eu procès, il n’y aurait pas eu non plus autant de démonstrations de son affaiblissement. Anosognosie, en langage courant, ça ne voudrait pas dire par hasard « allergie aux corvées » ? Allons, je plaisante, en réalité cela renvoie au fait que le patient ignore sa maladie. Il est bien le seul désormais.

C’est beau, la com’…

Publicités

47 commentaires »

  1. Bonjour Aliocha,

    Votre remarque concernant la propension de nos puissants à être malade quand il faut rendre des comptes est d’une rare pertinence. Comme l’hypocrisie et la mauvaise foi sont devenus les marques de fabrique de nos politiques, sourions (de plus en plus jaune, j’en conviens). Pour le moment, ce n’est pas encore taxé. Je ne suis pas un super-fan des Guignols mais ce sketch m’a bien fait rire: http://www.youtube.com/watch?v=jpvDjzcG3Ck

    Quant à la com, vos collègues ne sont donc pas observateur si je vous suis et de ce fait, se prêtent facilement à toutes les manipulations. Pourquoi se gêner dans ces conditions puisque c’est si facile.

    Bonne journée

    Commentaire par H. — 05/09/2011 @ 12:09

  2. La démocratie, ça n’est pas le pouvoir de l’opinion, c’est tout le contraire.
    Socrate en savait quelque chose….

    Commentaire par popekmomek — 05/09/2011 @ 12:45

  3. Effectivement en rentrant chez vous après une absence et quelques aventures vous ne prenez pas la pose devant une caméra mais peut-être, en passant devant la glace de l’entrée, y jetez-vous un petit coup d’oeil en vous disant « oui c’est bien moi ». N’est-ce pas l’équivalent, toutes proportions gardées ?

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 05/09/2011 @ 13:05

  4. @H : ce serait intéressant de dresser la longue liste des puissants invoquant leur état de santé pour discuter une convocation à un procès. Tenez, rien qu’aujourd’hui : http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/09/05/proces-de-moubarak-les-premieres-depositions-de-temoins-attendues_1567644_3218.html
    Les rares fois où j’ai trainé en correctionnelle, j’y ai vu des gens qui n’étaient pas forcément très en forme,ni physiquement,ni psychologiquement mais qu’étrangement, leur état de santé ne dispensait pas de comparaître. La seule différence, c’est qu’ils n’étaient ni riches, ni célèbres, ni puissants.

    ^@popekmonek : si Socrate voyait ça…

    @Denis Mondo Broca : mon empathie s’arrêt aux portes de la comédie humaine 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 05/09/2011 @ 13:18

  5. En passant par la rue Turenne dimanche, j’ai pu constater la presence de quelques journalistes et cameras observant et filmant l’activite dans la fameuse cour interieure, qui est en fait ouverte sur l’arriere, ce qui pourrait justifier l’existence d’images prises « dans la cour » sans une presence premeditee par les communiquants.
    Ceci ne presage en rien du cote « calcule » de l’attitude du couple DSK, bien sur.

    Commentaire par nicolas — 05/09/2011 @ 13:28

  6. La caméra, miroir des pipoles, je pensais que l’image vous amuserait, miroir dans lequel d’ailleurs, tel Narcisse, il leur arrive de se noyer…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 05/09/2011 @ 13:48

  7. je m’en fous je n’attends qu’une chose de DSK: qu’il nous raconte la scène du rapport consenti au sofitel, 8 minutes, douche comprise il aurait impressionné chichi??

    Commentaire par thomas — 05/09/2011 @ 13:53

  8. @Nicolas : voilà une information de terrain comme je les aime, merci de la précision. Cela étant, le temps de pose pour la jolie image évoqué par DS conforte la thèse d’une manip’ de com’. A creuser.
    @Denis Monod-Broca : amusant, j’allais vous répondre sur le terrain du rapport à soi-même dans le miroir et du rapport au public à travers la caméra, comme quoi, on est sur la même longueur d’onde, sauf que je vous avais lu au premier degré 😉
    @Thomas : qui sait s’il ne souffre pas aussi d’anosognosie ? Je l’aime tellement ce mot-là que non seulement je vais le placer partout, mais je risque pendant un certain temps de soupçonner tout le monde de souffrir de la pathologie qu’il désigne.

    Commentaire par laplumedaliocha — 05/09/2011 @ 15:15

  9. A se tordre de rire votre commentaire Thomas…………..!

    Commentaire par Hélios — 05/09/2011 @ 16:13

  10. Mais il n’y avait pas que cela dans les deux exemples cités :

    Pour DSK : Monsieur poussant son chariot plein de bagages comme « tout le monde » dans l’aéroport, j’ai trouvé ça « mignon ». Et aussi, une spéciale dédicace à la peugeot 607 qui l’a livré devant son logement parisien (qui claque moins que la Porsche qu’il utilisait y a encore quelques temps mais qui fait toujours un peu plus pépère tranquille qui rentre de ses courses).

    Pour BRUNI : aller écouter cette extraordinaire interview et soyez attentif à son élocution. Pas une seule phrase où elle ne bégaie, cherche ses mots, telle une petite chose fragile et faible cherchant sur l’instant à formuler la meilleure réponse possible aux questions de fond que le jounaliste d’investigation poussées (Roselmack je crois) lui assénait sur un rythme fou ! Ma télé a failli passer par la fenêtre hier soir…

    J’ai aussi remarqué, toujours hier soir (parce que j’ai finalement décidé d’épargner mon téléviseur d’une mort atroce), que les médias ont aujourd’hui une nouvelle façon d’aborder les sujets qui fâches. Avant, lorsqu’une information déplaisante sortait, soit elle était ignorée purement et simplement, soit elle était moquée jusqu’au discrédit le plus total. Mais depuis quelques temps (mais je suis peut être en retard d’une guerre sur ce coup là), j’ai noté que les infos déplaisantes sortaient sur des chaines qui ne semblaient pas destinées à balancer sur le compte de ceux qui leur donnent à manger (TF1 et M6 par exemple).

    Mais pourtant hier soir, Roselmack n’a pas caché ses « interrogations » quant à la manœuvre politique derrière la gros ventre Elyséen ou encore, plus tard dans la soirée sur M6, le reportage sur le 11 septembre et ses conséquences (Lavillardière, j’adore). Là aussi, les thèses des adeptes de la théorie du complot étaient présentées normalement, appuyées même par quelques éléments « troublants ».

    Mais au final, lorsque ces deux moments d’informations ont été terminé, on constatait qu’ils avaient été soigneusement mis en avant d’être descendus par une série d’arguments chocs ou de phrases péremptoires, lâchées par une voix off qui se prend un peu pour Dieu. La technique est efficace puisque dans le contexte actuel, de plus en plus de personnes doutent des pouvoirs en place et le fait de nier une accusation ne suffit plus (heureusement). Alors ils leur suffit de brosser les gens dans le sens du poil, les ferrer avec des théories initialement considérées par les autorités comme farfelues. Là, les téléspectateurs commencent à envisager un changement dans les mentalités, se disent qu’enfin il speuvent parler librement, donner leur avis sur tel ou tel sujet, aussi dément soit-il, et d’un coup, les arguments viennent descendre la théorie initialement présentée.

    Le résultat : le téléspectateur, mis en confiance, c’était lâché pendant quelques minutes (à haute voix ou non, l’important était de le laisser aller à fantasmer sur ces fameuses théories complotistes ou manœuvres bassement politiques) pour finalement se faire remettre en place par la sainte télé et sa voix off. Après ça, le téléspectateur se sent minable et con d’avoir pu croire autre chose que ce que la télé dit et rejette toute analyse critique.

    C’est très fort et bien plus efficace que de nier et rejeter une accusation à mon sens parce que plus perfide… (Enfin c’est ce que je pense sur la base de mes constats dominicaux mais je me trompe peut être et la télé est en train de se moraliser, comme la finance depuis 2008…)

    Commentaire par el loudo — 05/09/2011 @ 16:48

  11. « Ulysse parmi les siens »: le plus navrant est que DSK n’ait pas encore pris conscience du tort causé par la task force de conseils en com et autres peigne-cul qui gravitent autour de lui. Cette image du retour patiemment construite sonne faux, comme l’était ce reportage sur Canal, où l’on pouvait voir Anne et Dominique en train de préparer un dîner: il y avait dans le saladier un tas de viande rouge propre à fournir la ration quotidienne d’un puma, ce qui parait la scène d’une inauthenticité presque choquante pour les familles habituées à des achats parcimonieux de produits frais au supermarché – en grand nombre en France.

    Au sujet de Carla, et à sa décharge, je remarquerais simplement qu’elle n’est pas la première à user de cette feinte hypocrite, qui consiste à s’exposer tout en disant concomittament sa pudeur et son attachement à préserver son intimité. Les jospinettes étaient coutumières de la chose, et s’étalaient sans vergogne dans Elle ou Marie-Claire, toujours pour dire qu’elles tenaient à ne pas faire d’immixtion entre leur vie privée et leur carrière politique – grand dieu que non – le tout après avoir organisé la visite complète des appartements. Enfin, sa remarque « Monmari a changé » fait écho à une rengaine tellement entendue depuis 2007 qu’elle est inaudible. J’attends néanmoins avec impatience le moment inéluctable où monmari apparaîtra la mine studieuse chaussée de lunettes, ces cheveux grisonnent déjà, il lui manque plus que la paire de lorgnons – Bill Clinton avait entrepris cette transformation physique juste avant sa campagne de réélection, si vous vous souvenez bien.

    Commentaire par Switz — 05/09/2011 @ 17:31

  12. La rentrée nous avait préparé un grand retour en fanfare et une crise d’affliction symptomatique d’un procès à venir, quelle surprise !

    Commentaire par ceriat — 05/09/2011 @ 17:32

  13. Vous rappelez vous un panagéryque concernant notre « première dame » diffusé sur le service public un dimanche soir ?

    J’ai été marqué par une scène où on la voit, participant aux actions du Samu social, le visage masqué quand elle se penche sur un SDF. Commentaire « Carla Bruni ne souhaite pas mettre en avant ses actions en faveur des sans-abris, elle préfère l’anonymat ». le tout devant une caméra la suivant partout.

    Qui est encore dupe de ces opérations médiatiques ?

    Commentaire par Guillaume Pascanet — 05/09/2011 @ 17:51

  14. @ Hélios, com 9,

    D’autant plus drôle que la brièveté du rapport sexuel allégué a été analysée comme l’indice d’un viol (pour beaucoup, avoir un rapport sexuel rapide implique un viol, car il ne peut y avoir séduction en un temps très court) (ah! romantisme, quand tu nous tiens).

    A ce tarif, même notre Chichi national (Monsieur 10 mn, douche comprise) devient aussi suspect qu’un DSK.

    Reste à savoir si DSK, lui aussi, va faire état d’une maladie neurologique. Après tout, ça pourrait expliquer bien des choses.

    Commentaire par tschok — 05/09/2011 @ 18:59

  15. la devise de DSK : « éjaculateur précoce, femme frigide: même combat »

    Commentaire par thomas — 05/09/2011 @ 19:04

  16. Les journalistes aux-mêmes critiquent le traitement médiatique de l’affaire DSK. http://www.marianne2.fr/Arrivee-de-DSK-les-journalistes-se-dechainent-contre-les-medias_a210035.html
    où l’on voit que l’on gagnerait à dissocier critique des journalistes et critique des médias…

    Commentaire par laplumedaliocha — 05/09/2011 @ 19:45

  17. Hello Tschok, bon retour ! pas le temps de vous répondre, je reviens plus tard

    Commentaire par laplumedaliocha — 05/09/2011 @ 19:46

  18. DSK pourrait avoir une maladie neurologique qui l’empêche de se souvenir des 8 mn passées au Sofitel… déjà qu’une maladie mentale l’empêche de maitriser ses pulsions sexuelles !

    Finalement, c’est tant mieux pour sa santé qu’il ait quitté le fmi, renoncé à la course aux primaires du ps et au marathon pour l’élysée : c’est tellement épuisant tout ça qu’il aurait fini par nous faire une priapismopathie aigüe !

    Commentaire par Oeil-du-sage — 05/09/2011 @ 19:59

  19. @ Thomas

    Je salue en vous un digne émule de Lauzier.

    Commentaire par H. — 05/09/2011 @ 20:37

  20. j’espère qu’avoir du mal à prononcer Anosognosie n’est pas un signe précurseur….

    Commentaire par fredo — 05/09/2011 @ 22:40

  21. « qui sait s’il ne souffre pas aussi d’anosognosie ? Je l’aime tellement ce mot-là que non seulement je vais le placer partout, mais je risque pendant un certain temps de soupçonner tout le monde de souffrir de la pathologie qu’il désigne. » (commentaire 8)

    Et le journalisme ne serait-il pas atteint d’une maladie qu’il ignore?
    J’en parle à « En finir avec la dictature des journalistes »
    http://www.orvinfait.fr/en_finir_avec_la_dictature_des_journalistes.html
    Est-il possible d’avoir ici un débat ouvert sur ce sujet?

    Cette com que vous n’aimez pas n’est-il pas une forme de journalisme souhaitée par les clients? Qui doit décider du service qui doit être proposé par les journalistes? Ces derniers ou le marché c’est à dire les clients?

    J’ai bien lu à la fin du texte de Marianne :
    <> C’est bien ce je fais.

    Vous remarquerez que dans mon texte, si vous le lisez, je parle de DSK et que je cite votre Blog.
    Je précise qu’en 2001, par mes propositions économiques j’ai contribué à éviter la fermeture d’un établissement. Aujourd’hui il est toujours ouvert malgré la crise. Cet établissement qui comptait alors 55 personnes appartient à une multinationale américaine de 10 000 salariés. A l’annonce du projet de fermeture peu auraient parié sur le fait que la menace de fermeture ne serait pas concrétisée et que dix ans après l’établissement serait toujours ouvert.
    Mon objectif n’est pas seulement de critiquer mais d’influer pour que l’économie française fonctionne mieux et que, accessoirement, le secteur du journalisme aille mieux. (accessoirement compte tenu du nombre d’emplois concernés)

    J’ai créé mon portail Internet en septembre 2000. J’y travaille à plein temps depuis 2002. Aujourd’hui je revendique exercer le métier de conseiller en pouvoir d’achat.

    Commentaire par Serge Cheminade — 05/09/2011 @ 22:50

  22. La fin du texte de Marianne qui est mal passé dans mon commentaire précédent :
    « Mais il est vrai que la critique du journalisme mérite bien plus que 140 caractères. »

    Commentaire par Serge Cheminade — 05/09/2011 @ 22:52

  23. @ El Loudo (#10)

    C’est bel et bien une technique de communication.
    Un peu semblable à cette technique de management du changement qui consiste à faire émerger d’un groupe l’approbation d’un changement qui, s’il avait été présenté directement par le management, aurait été perçu comme un abus d’autorité. On appelle ça « obtenir l’adhésion ». Voir par exemple ici: http://www.journaldunet.com/management/dossiers/040538changement/conseils.shtml

    @ Guillaume Pascanet (#13)

    Quelle est l’audimat de « Secret Story » d’après-vous ???
    Allez, je vous donne un chiffre (qui m’effare) : environ 2,5 millions de spectateurs !
    Sources: http://www.stars-actu.fr/2011/09/03/un-record-daudience-pour-lhebdo-de-secret-story/ et http://www.jeanmarcmorandini.com/article-42131-secret-story-record-d-audience-pour-la-quotidienne.html ou encore http://www.francesoir.fr/people-tv/television-media/secret-story-castaldi-pas-besoin-douches-pour-l-audimat-132996.html

    Et vous vous demandez encore « Qui est encore dupe de ces opérations médiatiques ? » … hé bien quelques millions de personnes … ce qui fait pas mal d’électeurs potentiels 😉

    Commentaire par Yves D — 05/09/2011 @ 23:08

  24. @ Serge Cheminade
    C’est de la famille à Jacques ?? http://www.cheminade2012.fr/

    Commentaire par Yves D — 05/09/2011 @ 23:17

  25. @Yves D : Faites attention, vous raisonnez comme un communiquant, c’est-à-dire en vous faisant une idée du public, qui plus est négative (méprisante ?) puisque vous vous appuyez sur une émission de m…. . Séguéla ne pense pas autrement. La tentation est grande, le réflexe peut être pertinent, et pourtant, je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est plus compliqué que cela. Que les gens se divertissent avec des âneries, après tout c’est naturel, mais qu’ils apprécient (ce « ils » me gène d’ailleurs, je serais plutôt tentée par le « nous ») voire simplement supportent qu’on leur parle de choses sérieuses, par exemple de politique, de manière aussi sotte, rien n’est moins sûr.

    Commentaire par laplumedaliocha — 05/09/2011 @ 23:50

  26. Houlala, étant de nature curieuse et intrigué par l’homonymie, je viens de faire l’effort (le mot n’est pas faible) de lire le pamphlet de Serge Cheminade [#21) …
    Heuu, comment dire … A priori, je ne pense pas qu’il souffre d’anosognosie …
    Mais, quitte à devoir m’en excuser comme ce bon vieux Michel Rocard, j’ai comme l’impression qu’il souffre quand même d’une maladie …

    Et comme son pamphlet regorge de citations (données parfois hors contexte et interprétées en contresens), je me permets d’en copier quatre ici (enjoy 😉 ) :
    – « Quand les règles permettent à la fois un fonctionnement démocratique et un fonctionnement dictatoriale nous pouvons constater une grande différence de comportement entre une personne qui a une pensée dictatoriale et celle qui a une pensée démocratique.  »
    – « [….] sans volonté dictatoriale politique les journalistes dictateurs ne pourraient pas exister. »
    –  » [les] journalistes […] dont je parle, en complotant, n’exercent pas ce métier même s’ils possèdent la carte de journaliste et qu’ils sont majoritaires »
    – « Lorsqu’un professionnel trompe ses clients c’est […] punissable d’une peine de prison. […] Les journalistes n’auraient pas du cacher au public que [DSK] avait l’intention de se présenter à l’élection présidentielle de 2012 […] Ils ont trompé leurs clients en ne donnant pas cette information. »

    Au secours, sur Internet on peut vraiment lire … de tout !

    Commentaire par Yves D — 05/09/2011 @ 23:57

  27. @ Aliocha (#25)

    Je vous accorde que le raccourci que j’ai fait manque sans doute de justification.
    Cependant, je n’ai pas non plus écrit que les 2,5 millions de spectateurs de cette « émission de m… » (comme vous la qualifiez) sont tous capable de supporter qu’on leur parle politique de manière aussi sotte …

    Mais quand même, vous l’avouerez, passer sa soirée devant Secret Story ne préjuge pas d’un haut niveau intellectuel ni d’un grand sens critique. Bon, je veux bien si c’est au « second degré », mais je refuse de croire que les 2,5 millions de spectateurs le regarde (et surtout arrivent à regarder l’émission en entier) au second degré !

    On est plutôt dans le « panem et circenses » de Juvenal et les vendeurs de « temps de cerveau humain disponible » en sont experts …
    http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/patrick-le-lay-president-directeur-general-de-tf1_105361.html

    Alors vous pouvez, comme Le Lay d’ailleurs (voir interview en référence), et moi aussi, estimer que « c’est plus compliqué que ça » …
    Mais j’estime que le sens critique ça s’apprend, et surtout ça s’aiguise … et que des « émissions de m… » vues à longueur de semaine ont plutôt tendance à l’émousser.

    Pourquoi des gens capable de regarder des heures d’émissions « aussi sottes » ne pourraient pas supporter qu’on leur parle de « choses sérieuses » de façon également sottes ?

    Commentaire par Yves D — 06/09/2011 @ 00:16

  28. @ Aliocha (suite 😉 )

    En recherchant sur Internet pour vérifier si ma citation était exacte, j’ai trouvé ça (extrait de 2’18) :
    http://www.youtube.com/watch?v=UYrFAQsEdp0
    Mais vous aviez sans doute déjà vu cette émission de Canal+ puisque vous avez écrit « Séguéla ne pense pas autrement »

    Alors oui, c’est sans doute « plus compliqué que ça » … mais pourquoi les grandes émission de débat ont tendance à disparaître, et que l’on voit plus les hommes politique chez Drucker ou au Grand Journal ?
    pourquoi il n’y a plus « les dossiers de l’écran » et que les audiences d’Arte voire de France 5 ne dépassent qu’exceptionnellement les 6% ?
    http://www.fan2tv.com/france/audiences_bilan2010_arte.php

    Et aussi (si si, il y a un lien avec ce que j’écris ci-dessus, le tout est de le trouver 😉 ) :
    pourquoi la gauche (tout du moins les courants majoritaires du PS et d’EELV), qui réclame, avec raison selon moi, la « moralisation » du capitalisme va-t-elle critiquer la réintroduction de cours de morale en primaire ?

    Commentaire par Yves D — 06/09/2011 @ 00:48

  29. Sur l’aspect justice et politique, il y a 3 sujets que certains politiques s’appliquent à faire passer dans l’opinion publique à grands coups de communication et que je trouve franchement déplorables :

    – « C’était il y a longtemps » : Oui, c’était il y a longtemps, pour deux raisons : Déjà, sur ce genre d’affaires, la justice est trop entravée pour agir rapidement, ce qui demande généralement une alternance politique pour que les successeurs aient assez d’éléments pour porter plainte, et quand on arrive aux plus hauts niveaux, le « c’était il y a longtemps » est encore accentué parce que les mis en causes ont fait tout leur possible pour retarder au maximum l’échéance. Qu’ils ne viennent pas se plaindre d’avoir réussi !

    – « Le pauvre, il est vieux maintenant » (qui est une conséquence logique du « c’était il y a longtemps ») : Et ? Le fait d’être vieux devrait-il accorder une immunité ? Depuis quand ? Ce qui doit en accorder une, c’est la folie et la perte de discernement (même si on met de plus en flus de malades mentaux en prison, ça doit être moins cher que l’hôpital…). Donc, soit il est malade mental, doit être traité comme tel avec toutes les conséquence (mise sous curatelle, internement…), soit il est simplement vieux, et il assume ses responsabilités.

    – « Il n’y a pas eu d’enrichissement personnel » : Suite à des magouilles, le parti politique a bénéficié de moyens supplémentaires, donc a pu augmenter son influence (sinon, il ne servirait à rien de magouiller, et les gens ne prendraient pas le risque), et donc va obtenir plus de postes qui sont toujours rémunérés. Quand j’entends dire « Il n’y a pas eu enrichissement personnel » (y compris par la justice) d’une personne que ses magouilles ont mené au poste de premier ministre, et à la rémunération qui va avec, sans parler des formes d’enrichissement non monétaire (faire avancer ses idées…), j’ai la nausée.

    Commentaire par Gathar — 06/09/2011 @ 01:33

  30. Nicolas qui faisait observer au commentaire 5 qu’il y avait un accès de l’autre côté du bâtiment permettant de filmer DSK dans le jardin avait raison, DS en rend compte ce matin : http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#11950 C’est Reuters qui a fait l’image à travers la grille.

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/09/2011 @ 09:41

  31. Oui, le Grand Jacquot rejoint ainsi d’éminents personnages comme Pinochet, Papon, Moubarak et Ben Ali…
    Blutch

    Commentaire par Blutch — 06/09/2011 @ 09:42

  32. @Blutch

    Ou Keyzer Söze, le génie du crime (« After that… my guess is you’ll never hear from him again »). Ou même encore ces vieux parrain des familles Genovese ou Gambino, poursuivis avec acharnement par quelques attorneys pugnaces et animés de la foi des justes, et lorsque le Don vient à être traduit en justice – après avoir grillé quelques capos et soldatos dans l’intervalle comme Juppé – c’est un vieillard qu’on produit devant la cour, sur-simulant les douleurs et les stigmates du grand âge pour apitoyer ses juges.

    Néanmoins modérez votre remarque, car, quelques soient ses torts et ses défauts, JC ne mérite pas la compagnie des gens que vous citez.

    Commentaire par Switz — 06/09/2011 @ 10:37

  33. Vouloir protéger son enfant est le voeu pieux de tous parent. Par contre lorsque le parent qui le dit est la première dame de France, il semblerait que cette évidence devienne tout à coup un horrible galvaudage d’une volonté saine qui n’appartiendrait qu’au quidam. Et si la com résidait non pas dans le propos mais dans les sarcasmes que celui-ci provoquent?

    Pour Chirac, en fait, je suis d’accord avec l’idée que sa maladie est désormais brandie puisqu’elle peut sauver alors qu’elle était bien cachée tant que le secret rapportait. Ceci dit, il n’eàn reste pas moins qu’il semble évident que cet ancien homme d’état n’est pas en mesure d’assister à un procès.

    @ Blutch, il faut savoir raison garder, Chirac n’a semble-t-il , pour le moment, assassiné personne, ni opprimé le peuple français durant ses deux mandats de Président de la République, ce qui est loin d’être le cas des personnes que vous citez à titre de comparaison.

    Commentaire par Elaïs — 06/09/2011 @ 10:47

  34. Le fait d’être de la famille de quelqu’un n’empêche pas d’être un humain qui a des pensées différentes. Donc que je sois ou non de la famille de Jacques Cheminade n’est pas de nature à éclairer sur les propos que je tiens. Cependant, il est vrai que lorsque l’on connaît une personne il peut être plus facile de comprendre ce qu’elle dit et surtout pourquoi elle le dit.

    Le fait d’être de la famille de quelqu’un peut faire parler de soi. Par exemple l’oncle d’Obama est arrêté pour conduite en état d’ivresse, les journalistes français en parlent.
    http://www.lepoint.fr/monde/un-oncle-de-barack-obama-arrete-pour-conduite-en-etat-d-ivresse-30-08-2011-1367786_24.php . N’ont-ils pas tendance à donner la parole à ceux ou à parler des personnes qu’ils connaissent où de celles qui sont autour de gens qu’ils connaissent? Ne passent-ils pas ainsi à côté de toutes les idées supportées par des personnes qui ne font pas partie de ce cercle? Finalement ne reflètent-ils pas la manière de pensée d’une très faible minorité de français? (Je ne dis pas que tous les travaux journalistiques sont ainsi.)

    Non je ne suis pas de la famille de Jacques ni de quelqu’un de connu. J’ignore si vous êtes journaliste mais une des caractéristiques d’un bon journaliste doit être la curiosité et vous l’avez.

    « Mais, quitte à devoir m’en excuser comme ce bon vieux Michel Rocard, j’ai comme l’impression qu’il souffre quand même d’une maladie … »
    Je ne demande pas d’excuse. Je suis vraiment malade, je pense différemment de vous 😉 . Je respecte la liberté de chacun. Je respecte votre opinion. En plus je vous remercie de m’avoir lu et dit ce que vous pensez de mes écrits.

    « Au secours, sur Internet on peut vraiment lire … de tout ! »
    Et quand on agit pour que certaines opinions ne puissent pas être connues ou que des sujets que l’on considère comme de la com ne soit pas publiés cela s’appelle de la censure. Une des forces d’Internet c’est l’absence de censure et donc un choix varié offert aux lecteurs. Par contre une trop faible variété (de sujets, de style, de vocabulaire…) ne serait-il pas l’un des problèmes du journalisme français?

    Je précise que quand je parle de variété de vocabulaire je pense au vocabulaire populaire par exemple.

    « Pourquoi des gens capable de regarder des heures d’émissions « aussi sottes » ne pourraient pas supporter qu’on leur parle de « choses sérieuses » de façon également sottes ? »

    Tout simplement parce qu’ils ne sont pas tous sots loin de là. Noyés dans leurs soucis ils ne veulent pas réfléchir. Pour qu’ils en aient envie la première des choses est de diminuer le nombre de leurs soucis. En proposant des solutions pour le plein emploi je peux contribuer à diminuer les soucis non seulement de ceux qui sont au chômage mais aussi de tous ceux qui ont peur d’y être un jour. Ils sont très nombreux à avoir peur voir :
    http://www.20minutes.fr/article/323897/Debats-Les-Francais-ont-peur-du-chomage-Vous-aussi.php

    Pour fuir leurs soucis les français peuvent être attirés par des émissions sottes ou avoir besoin de psychotropes.
    http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/produits/psychotr/conso.html
    « La France est l’un des pays les plus consommateurs de médicaments au monde. Elle se situe également en tête pour les médicaments psychotropes (Pélissolo et al., 1996). L’écart entre la France et les autres pays est surtout marqué pour les anxiolytiques-hypnotiques et moindre pour les antidépresseurs »
    http://www.ofdt.fr/ofdtdev/live/produits/psychotr/conso.html
    Quand les français sont dans cette situation de fuite ils ne sont pas réceptifs à tout ce qui peut faire réfléchir. Donc tout effort pour les faire réfléchir est vain.

    Mes solutions pour créer le plein emploi à partir de : http://www.orvinfait.fr/plein_emploi_a_nous_d_agir.html

    Patience et longueur de temps ne font plus que force ni que rage. http://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=34

    Je ne suis peut-être qu’un rat mais les rois du journalisme peuvent-ils être sûrs que je ne peux pas leur être utile?

    A noter que je prépare un texte intitulé « Se servir des femmes ou servir une femme » Je vais y comparer le comportement de DSK avec le mien ( Je suis né en 1960. Je me suis marié avec une personne handicapée en 1981). Je vais essayer de faire court, mettre un lien vers ma page présentant le plein emploi et permettre la diffusion gratuite du texte à condition que le lien ( Internet ou autre suivant le média ) vers ma page présentant le plein emploi soit fait. J’en reparlerai ici.

    Commentaire par Serge Cheminade — 06/09/2011 @ 11:16

  35. @ S. Cheminade (#34)
    Bizarre, je trouve que vos commentaires ici sont plus intelligibles, plus raisonnés, plus … appaisés (?) que le pamphlet sur votre site que j’ai trouvé, pour être honnête, proche de la paranoïa …
    Ceci écrit, je ne suis pas chez moi, et je ne suis pas sûr que la maîtresse de ces leiux soit d’accord pour que vous profitiez de son site pour faire votre « pub » (« J’en reparlerai ici » concluez-vous) …

    Commentaire par Yves D — 06/09/2011 @ 11:28

  36. @ aliocha (30)

    Schneidermann, comme Plenel, a une tendance naturelle à l’autoblanchiment lorsqu’il se plante. Contrairement à ce qu’il raconte, il n’avait pas « supposé » que les communicants de DSK avaient placé une caméra à l’intérieur du jardin, il avait AFFIRMÉ.

    Citation :

    « Après une milli-seconde, on comprend que les fameux « communicants de DSK », ceux de l’agence Euromachin, tendance Porsche, (vous vous souvenez ? Comme on était jeunes à l’époque !) ont accordé à un photographe et un cameraman l’autorisation de les attendre à l’intérieur du jardin secret aux jolis parterres et aux bosquets taillés, pour faire une image propre. Mais comme ça ne doit pas se voir, Sinclair fait semblant d’être surprise (ne niez pas, vous l’avez vue hier soir au jité) ».

    Commentaire par DG — 06/09/2011 @ 14:02

  37. @Yves D
    « C’est de la famille à Jacques ? »

    J’avais oublié de reprendre ce qui est ci-dessus dans mon commentaire précédent. Je continu donc mes réponses à Yves D

    « Bizarre, je trouve que vos commentaires ici sont plus intelligibles, plus raisonnés, plus … appaisés (?) que le pamphlet sur votre site que j’ai trouvé, pour être honnête, proche de la paranoïa … »
    Il y a peut-être du délire dans ce que j’écris mais je ne le vois pas. J’essaye de m’appuyer sur des faits mais ceux-ci ne sont pas directement dans mon texte. Il faut consulter les liens. Pour éviter de donner une image de parano il va donc me falloir l’améliorer. Lorsque par exemple je parle de complot journalistique, je n’invente rien. Voir sur le site atlantico.fr « Déjeuners secrets avec la presse : l’autre scandale de l’affaire DSK? » http://www.atlantico.fr/decryptage/dsk-primaire-socialiste-107908.html
    Les notions de dictateurs sont plus difficiles à faire comprendre mais j’essaye de ma baser sur des faits par exemple la relation entre un plombier et un journaliste. Là aussi il me faudra peut-être être plus précis.

    « Ceci écrit, je ne suis pas chez moi, et je ne suis pas sûr que la maîtresse de ces lieux soit d’accord pour que vous profitiez de son site pour faire votre « pub » ( » J’en reparlerai ici  » concluez-vous) … »

    Je sais que le fait que mon portail contient de la publicité et que je sois un professionnel d’Internet suffit à certains pour dire que je spamme ou que mon seul but est de faire ma pub. Mais cela ne fait pas partie de ma manière d’agir.

    Commentaire par Serge Cheminade — 06/09/2011 @ 16:36

  38. @Aliocha (question) et @tous (lecture)
    Suite à la question Yves D
    Mettre des liens vers mon portail dans mes textes et pour moi une manière moderne de m’exprimer. Les liens sont l’un des fondements d’Internet et leur principe a été imaginé bien avant qu’Internet ne naisse. Je ne viens pas ici pour faire ma pub mais pour échanger. Si ce que je propose n’intéresse pas ou que mes propos sont trop éloignés du système de pensée de mes interlocuteurs l’échange n’est pas possible.

    Si l’on recherche « serge cheminade site:laplumedaliocha.wordpress.com »
    il n’y a, au moment où je les fais que 7 résultats, 6 pour 2009 et un seul pour 2010.

    Si l’on recherche « Yves D site:laplumedaliocha.wordpress.co » il y a 144 résultats

    En 2010 je ne suis intervenu que le 24 juillet 2010 à https://laplumedaliocha.wordpress.com/2010/07/24/informer-nest-pas-fauter/

    J’y avais écrit en donnant un lien vers mon site :

    « Si ma démonstration est exacte cela signifie aussi que l’information journalistique peut-être vitale. A partir de ce moment là elle a une réelle valeur. Elle est vendable et à un bel avenir devant elle. »

    Je demeure persuadé que la lecture de la presse plus que jamais peut-être vitale. C’est un formidable atout pour elle si elle voulait bien s’approprier ce domaine et non pas IMPOSER ce travail à l’Etat. Non seulement la presse ne fait pas son travail mais en plus elle OBLIGE l’Etat à l’aider financièrement. Pour moi c’est un comportement dictatorial. Où est le respect de la liberté de l’Etat (qui représente l’ensemble des citoyens ) quand une minorité de citoyens appelés journalistes lui impose et l’oblige à certaines choses?

    J’avais expédié un message à Aliocha resté sans réponse. Manifestement il n’y avait pas d’échange. Donc j’en ai tiré la conclusion qui s’impose, je ne suis plus venu consulter ce blog pendant un certain temps.

    Je pense que la situation du journalisme va aller de mal en pis tant que les journalistes vont dans de mauvaises directions. Toutes les directions qu’ils prennent nécessitent le soutien de l’Etat. Arrêt sur Images n’est pas pour les subventions mais est pour une TVA très réduite (2,1% au lieu de 19,6%), ce qui est une forme d’aide financière. La situation ne peut pas perdurer éternellement et c’est mathématique :
    1) les finances de l’Etat vont de mal en pis et dans ce domaine cela fait de nombreuses années que je me bats contre les aides aux entreprises car elles sont économiquement nocives. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui m’a conduit à créer mon portail en septembre 2000 j’en parle à : http://www.orvinfait.fr/associations_et_propagandes_politiques.html Cela fait depuis 1975 que l’Etat français s’endette et est incapable de changer de cap. Or les aides aux entreprises existent encore aujourd’hui.

    2) Il faudrait des aides de plus en plus importantes pour soutenir le secteur du journalisme quand il va dans de mauvaises voies. Déjà autrefois l’Etat avait du mal à suivre (déficit). Mais aujourd’hui l’Etat doit réduire les aides à la presse. Il a commencé par la poste http://www.ddm.gouv.fr/article.php3?id_article=1384 Entre 2009 et 2015 les tarifs vont augmenter plus que l’inflation. En 2009 Nicolas Sarkozy a été malin et les syndicats n’y ont peut-être vu que du feu. Conclusion ils ne font rien pour sauver les emplois. Une partie des 600 millions d’aides du plan d’aides à la presse étaient des anciennes aides. Plan d’aides à la presse 200 millions en 2009, 200 millions en 2010, 200 millions en 2011 et peut-être rien en 2012. Si c’était le cas certains plans de licenciements ou faillites devraient attendre la fin de l’élection présidentielle. Combien de journalistes se trouveront au chômage fin 2012? Faut-il attendre cela pour réagir ou êtes vous sûr que cela ne se produira pas car je ne sais pas compter ou je délire…?

    3) Moins d’aides, moins de ventes, moins de recettes diverses (petites annonces, publicité…) Tout est réuni pour que le journalisme français coule.

    Tant que les journalistes vont dans de mauvaises directions, l’emploi (cela comprend nombre et conditions de travail) dans ce secteur ira de plus en plus mal. Je peux bien sûr me tromper mais depuis les nombreuses années que j’observe l’évolution de l’économie et celle de la presse, les faits confirment mes analyses. Pour ma part je pense savoir ce qui ne va pas. Lorsque j’étais employé par une multinationale américaine, j’avais dénoncé bien avant la menace de fermeture des choses qui n’allaient pas. Mais je n’avais pas été entendu. Je n’ai été écouté que quand le comité central d’entreprise a du donner un avis sur le projet de fermeture de mon établissement en mars 2001.

    A http://www.authueil.org/?2011/08/31/1875-lecon-de-courage H. a mis un lien vers https://laplumedaliocha.wordpress.com/2011/08/30/et-blablabla/ et c’est cela qui m’a conduit à intervenir à nouveau sur ce blog. Nous pouvons y lire :

    « Amis patrons de presse, je crois vraiment qu’on arrive au bout de la folie médiatique. »

    Est-ce vrai? Y aurait-il vraiment un souhait de changer de direction?

    Si c’est le cas et si je peux être utile je pourrais mettre ici un lien vers un texte que je vais préparer et qui sera intitulé « Se servir des femmes ou servir une femme ». Un de mes objectifs c’est que mon texte soit repris par la presse. Cela permettra de faire connaître les solutions que je propose. Il est vrai que si cet objectif est atteint cela contribuera à me faire connaître et à augmenter mes revenus. Mais moi je ne vois pas que cela. Je pense que les idées que je propose peuvent contribuer à améliorer le sort d’un grand nombre de français y compris celui des journalistes.

    Mais je ne veux pas m’imposer. Donc Aliocha dites-moi oui ou non, si vous souhaitez que je mette ici le lien du texte que je vais créer et qui sera intitulé « Se servir des femmes ou servir une femme »?

    En l’absence de réponse ou si c’est non, nous n’échangerons pas. Cela ne m’empêchera pas d’avancer.

    Commentaire par Serge Cheminade — 06/09/2011 @ 16:38

  39. @Serge Cheminade : bon, je crois que nous avons tous compris que vous aviez des choses à dire et où on pouvait les lire, donc on va s’arrêter là.

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/09/2011 @ 18:49

  40. @DG : j’ai beaucoup de respect pour les gens qui savent dire « je me suis planté », soyez gentil, ne les découragez pas en chipotant sur la forme. « J’ai supposé » n’est pas à son honneur, d’un point de vue journalistique cela veut dire qu’il n’a pas vérifié, et c’est une faute. Tout comme je me suis plantée en le suivant. Vous noterez au passage que lui comme moi prenons une leçon de journalisme en pleine tête (même si ici je suis blogueuse et pas journaliste) : les faits, avant tout les faits, vérifiés, recoupés. Nicolas en 5 nous avait alertés, et je l’en avais d’ailleurs remercié en 8.

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/09/2011 @ 18:56

  41. Loin de moi l’idée de le décourager. mais j’ai tendance à être plus sévère envers ceux qui posent généralement en donneurs de leçons. Comme ce Macé-Scaron qui non seulement est un écrivain plagiaire mais est également, un journaliste plagiaire :
    http://www.20minutes.fr/article/782122/joseph-mace-scaron-nouveau-accuse-plagiat
    Mais nul doute qu’il se trouvera encore des confrères complaisants (Pierre Assouline, Bruno Roger-Petit…) pour le défendre.

    Commentaire par DG — 06/09/2011 @ 20:01

  42. Rendons à César ce qui est à César, surtout sur une affaire aussi délicate, c’est l’Express qui fait rebondir le dossier ouvert par Acrimed et Arrêt sur Images : http://www.lexpress.fr/culture/livre/plagiat-mace-scaron-le-journaliste-aussi_1026418.html

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/09/2011 @ 21:02

  43. Si vous saviez qui a renseigné l’Express à propos de Macé-Scaron, vous tomberiez sur le cul… Comme on dit, on n’est jamais trahi que par les siens.

    Commentaire par DG — 07/09/2011 @ 21:16

  44. Daniel Schneidermann au mieux de sa forme ! http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#11978

    Commentaire par laplumedaliocha — 08/09/2011 @ 11:17

  45. […] Au secours, la com’ attaque ! […]

    Ping par Au secours, la com’ attaque ! | Chronique des Droits de l'Homme | Scoop.it — 08/09/2011 @ 12:11

  46. Très intéressante analyse de la psychologie du scoop par Krugman sur son blog:
    http://krugman.blogs.nytimes.com/2011/09/09/trivial-secrets/

    Il décrit l’impression positive sur l’ego que produit le fait d’être un insider, et ajoute immédiatement que la véritable information n’est pas là, mais dans des les réponses à des questions que personne ne possède.

    Je pense que ça vous plaira.

    Commentaire par Javi — 09/09/2011 @ 14:13

  47. @ DG 43 « Si vous saviez qui a renseigné l’Express à propos de Macé-Scaron, vous tomberiez sur le cul… »

    Louis XIV, sans doute?…
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Scarron

    Commentaire par araok — 09/09/2011 @ 15:10


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :