La Plume d'Aliocha

29/06/2011

Hip, hip, hip, Hourra !

Filed under: Coup de chapeau ! — laplumedaliocha @ 21:56

On a eu tellement peur, on a tant attendu, tant espéré…

Il n’y rien à dire, juste profiter de l’un de ces moments rares de joie pure que nous offre parfois la vie. On dénombre à peu près 37 000 journalistes en France, mais ils ne sont qu’une toute petite poignée à risquer leur vie au nom d’une certaine idée de l’information. Je vous renvoie pour plus de détails sur qui ils sont et les raisons de leur présence en Afghanistan à l’excellent papier de Raphaëlle Bacqué du Monde.

Chapeau confrères et bon retour à la maison !

Advertisements

15 commentaires

  1. Merci à eux pour leur courage au service de l’Information

    Commentaire par Ginkgo — 30/06/2011 @ 09:41

  2. Interview sur le tarmac : Hervé Ghesquière « j’ai une pensée pour les autres otages et leur famille » sous les applaudissements des confrères. Et un peu plus tard, « c’est le métier que j’ai toujours voulu faire, je vais continuer plus que jamais ». Enfermés toute la journée, séparés durant plusieurs mois, avec juste une radio, Stéphane captait RFI, Hervé la BBC qui a pour politique de ne jamais parler des otages durant leur détention. Ils ont évoqué l’importance de se savoir soutenu.

    Commentaire par laplumedaliocha — 30/06/2011 @ 10:10

  3. Super… On verra plus leur gueule à chaque JT.
    Allez Champagne! C’est la fête! Nos petits français sont de retour à la maison!
    Mais… Et leurs accompagnateurs? Ah oui, eux on s’en branle, ils sont ni français ni journalistes.

    Commentaire par Sad Panda — 30/06/2011 @ 10:15

  4. @Sad Panda : Reza, le dernier accompagnateur détenu est rentré dans sa famille en même temps qu’Hervé et Stéphane, les autres ont été libérés avant. Des liens très forts se créent entre les journalistes et leurs accompagnateurs. Alors merci d’aller grincer ailleurs. Il y a assez de choses laides dans le monde pour s’autoriser à profiter pleinement des belles choses.

    Commentaire par laplumedaliocha — 30/06/2011 @ 10:23

  5. Des liens très forts oui… Je n’en doute pas. En attendant on en parle pas. C’est donc qu’on leur attribue moins d’importance.
    Mais bon, je veux pas gâcher la fête et je te laisse profiter des tes belles choses, journalistes et turbo warrants. Que la vie est belle.

    Commentaire par Sad Panda — 30/06/2011 @ 10:31

  6. Que je l’aime cette photo http://www.europe1.fr/France/On-pouvait-tenir-encore-609219/ en lien aussi un extrait de leur interview. Amusant le premier réflexe d’Hervé consistant à dire que d’habitude il est de l’autre côté, avec ses confrères.

    Commentaire par laplumedaliocha — 30/06/2011 @ 10:49

  7. Le portefolio de Match : http://www.parismatch.com/Actu-Match/Medias/Photos/Ghesquiere-et-Taponier.-Leur-retour-en-images/

    Commentaire par laplumedaliocha — 30/06/2011 @ 11:00

  8. On aurait aimer que les journalistes soient aussi empressés à parler de ça :

    « Le gratin de la presse française bronzait aux frais de Ben Ali »

    http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4142

    Mais bon, les journalistes préfèrent nous les briser menus en passant en boucle à la radio le récit épique de tous les protagonistes de l’histoire (forcement des héros). L’auto-célébration et la censure, les deux mamelles du journalisme.

    Commentaire par Londo — 30/06/2011 @ 11:27

  9. On est bien sur très content pour eux, Dommage que le journalistes ne s’intéresse aux otages de cette façon que si ceux ci sont eux même journaliste, les 8 autres toujours otages, les journalistes n’en parle jamais.

    On à parfois l’impression que la presse a pour principal hobby de parler d’elle même.

    Commentaire par fx jacobs — 30/06/2011 @ 11:31

  10.  » J’ai faim de liberté, d’amour envie de sentir le vent et le soleil … » cela vaut aussi pour tous les autres otages et leur famille : merci les Mecs !

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 30/06/2011 @ 11:41

  11. Bon alors on va tarir immédiatement le flot de conneries qui commence à enfler, je ne suis pas d’humeur à me laisse polluer ma joie. Les journalistes ne parlent que des otages journalistes ? Ah bon ? Vous êtes sûrs ? Et Ingrid Betancourt, elle est journaliste ? Quant aux 9 autres otages, ils étaient mentionnés en même temps qu’Hervé et Stéphane tous les jours. Il n’y avait pas leur photo parce que très certainement ce n’était pas possible de les montrer. Je vous renvoie au papier du Monde sur le silence qui a été ordonné pendant plus de 100 jours en ce qui concerne Hervé et Stéphane, jusqu’à ce que la profession envoie paître les consignes. Je fais observer aussi qu’ils ont été plus mal traités par les politiques que des otages non journalistes. Le papier du Monde le rappelle également.
    Maintenant, quand on n’a pas des peaux de merguez sur les yeux et qu’on observe leur retour, on voit deux garçons gènés d’être de l’autre côté des caméras, Hervé d’ailleurs l’a dit dès le départ, qui jouent la carte de l’humour et même de l’auto-dérision juste pour dire « laissez-vous, on n’est pas des héros, notre place n’est pas là, nous ce qu’on aime, c’est tenir la caméra, observer, comprendre, raconter ».

    Commentaire par laplumedaliocha — 30/06/2011 @ 11:44

  12. Bonjour Aliocha
    Bravo mais les autres otages en particulier ceux qui étaient « obligés » d’être là.
    Lambda

    Commentaire par Lambda — 30/06/2011 @ 12:11

  13. Honnêtement, je ne comprends pas le discours « et les autres ». Faut-il qu’Hervé et Stéphane culpabilisent d’être revenus ? C’est ça le sujet ? Ou bien les médias doivent-ils se taire parce que les autres ne sont pas encore rentrés ? On peut pas être heureux une journée, rien qu’une journée ? Quitte à parler demain de la rançon, des autres otages, du rôle des journalistes, de la pertinence ou pas de leur présence sur place etc. Il y a un temps pour tout, un temps pour être heureux et soulagés, un autre pour réfléchir. Sinon, pas la peine de s’étonner qu’on soit les premiers consommateurs au monde d’anti-dépresseurs…

    Commentaire par laplumedaliocha — 30/06/2011 @ 12:18

  14. @ laplumedaliocha

    Ben voyons. Si on fait le ratio entre les otages non-journalistes dont on ne parle pas et les journalistes dont on parle, la médiatisation va de manière écrasante aux seconds. Vous parliez de conneries, visiblement, vous êtes expertes…

    Commentaire par Tiensvoiladuboudin — 30/06/2011 @ 12:18

  15. Exceptionnellement, les commentaires sous ce billet sont fermés. Je ne supporte ni l’aigreur, ni l’indécence.

    Commentaire par laplumedaliocha — 30/06/2011 @ 12:25


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :