La Plume d'Aliocha

06/06/2011

C’est ouvert !

Filed under: A propos du blog — laplumedaliocha @ 22:23

Je suis de retour, le blog va donc reprendre une activité normale et les commentaires ne seront plus soumis à modération préalable. Pardon à tous ceux qui ont attendu plusieurs jours avant que leur post ne s’affiche. Je les ai débloqués hier soir, mais j’avais oublié de désactiver le contrôle, voilà qui est fait !

D’où je rentre ? Mais d’ici bien sûr :

Il s’agit de la baie d’Elounda, en Crète. Faites-moi penser un jour à vous décrire ces paysages d’une époustouflante beauté et à vous raconter les délices d’un ouzo accompagné de gâteaux à la cannelle, à l’ombre des oliviers…

Publicités

33 commentaires »

  1. Pas trop tôt.

    Commentaire par Mussipont — 06/06/2011 @ 22:40

  2. @Mussipont : Ce que j’aime le plus chez vous, c’est votre côté débordant d’affection 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/06/2011 @ 22:43

  3. A moins que je ne sois légèrement jaloux en fait… 😉

    Commentaire par Mussipont — 06/06/2011 @ 22:47

  4. @Mussipont : Oh, de qui ? De skyZeLimit ? Vous avez mis le temps !

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/06/2011 @ 22:50

  5. Mais je m’en fous de votre trader à la gomme (en plus je ne comprends pas 10% de ses tweets), c’est de vos vacances en Crête dont je suis jaloux! 😀

    Commentaire par Mussipont — 06/06/2011 @ 22:52

  6. @Mussipont : c’est bien ce que je disais, votre affection débordante est attendrissante. Z’êtes jaloux ? Tant mieux ! Il faisait 35 degrés, l’eau était cristalline, oscillant entre le bleu outre-mer et l’aigue-marine, l’Ouzo coulait à flots, la moussaka était divine, les jardins de l’hôtel avaient un air de paradis, entre lauriers roses, bougainvillers et lavande. Quant aux pâtisseries à la cannelle, ah ! les pâtisseries à la cannelle….pas racontable…

    Commentaire par laplumedaliocha — 06/06/2011 @ 23:02

  7. J’ai bien fait de pas venir, je déteste la cannelle. Bonsoir.

    Commentaire par Mussipont — 06/06/2011 @ 23:04

  8. Tiens, je me ferai bien un resto grec cette semaine.

    Commentaire par Switz — 07/06/2011 @ 08:09

  9. Alors et ce reportage sur l’économie grecque ? 🙂
    J’ai deviné que vous alliez en Grèce ! (voir mes posts précédents sur votre précédent billet)
    Vous me devez bien un petit reportage.
    Et surtout une explication :
    pourquoi les médias français ne rapportent pas ce qui se passe en ce moment là-bas ? (je veux parler des rassemblements geants, du mouvements des indignés grecs, etc.)
    Efkharisto.

    Commentaire par phedra (en colère) — 07/06/2011 @ 10:57

  10. @Phedra : Kalimera ! j’ai vu que vous aviez deviné. Hélas, pas de reportage, la Crète donne envie de s’extraire de tout pour rêver, contempler, philosopher et ça fait un bien fou !

    Commentaire par laplumedaliocha — 07/06/2011 @ 11:33

  11. « …Il faisait 35 degrés, l’eau était cristalline, oscillant entre le bleu outre-mer et l’aigue-marine, l’Ouzo coulait à flots, la moussaka était divine, les jardins de l’hôtel avaient un air de paradis, entre lauriers roses, bougainvillers et lavande. Quant aux pâtisseries à la cannelle … »

    Heureusement que nous sommes là pour vous soutenir moralement : votre remise dans le bain climatique, médiatique, économique et politique français risque d’être assez pénible.

    Finalement, votre retour risque d’avoir un petit goût amer de retour en enfer !

    Commentaire par Oeil-du-sage — 07/06/2011 @ 12:46

  12. @Oeil-du-sage : en fait, j’ai eu le sentiment que vous aviez prédis, à savoir « j’ai manqué beaucoup de choses » immédiatement suivi par cette question lancinante : mais pourquoi s’agite-t-on autant sur un si grand nombre de sujets certes intéressants, mais en même temps terriblement dérisoires ? Je n’ai pas trouvé de réponse…

    Commentaire par laplumedaliocha — 07/06/2011 @ 12:56

  13. @Aliocha,
    je suis heureux de voir que vous nous revenez pleine de sagesse et de philosophie.

    Commentaire par Oeil-du-sage — 07/06/2011 @ 13:22

  14. J’espère que vous en avez profité un maximum, soleil et repos. 🙂

    Commentaire par ceriat — 07/06/2011 @ 14:00

  15. @ceriat : Hélas, c’était bien court… 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 07/06/2011 @ 14:28

  16. un endroit gavé de russes et de teutons ouais,,, Quant au ouzo, il est à la Grece ce que le haggis est à l’Ecosse.

    Commentaire par Sad Panda — 07/06/2011 @ 21:54

  17. @Sad Panda : exact il y avait des russes, et alors ? Personne n’est obligé de rester parqué dans son clapier à touristes que je sache ? Quant à l’Ouzo, tous les peuples méditerranéens boivent une boisson à base d’anis, même si elle change de nom selon les pays. Il se trouve que j’aime l’alliance de l’anis et de la cannelle et que je me moque bien de savoir si c’est authentique dès lors que je trouve que ça convient au parfum de l’air, à la chaleur, au taux d’humidité, aux herbes aromatiques locales, au paysage etc. En revanche, le vin ne va pas et c’est une grande amatrice qui vous le dit 😉 je n’ai bu qu’un seul verre de vin rouge en une semaine, ce qui n’est pas dans mes habitudes, surtout en vacances.

    Commentaire par laplumedaliocha — 08/06/2011 @ 00:04

  18. La prochaine fois que vous allez en Grèce, faites moi signe ! Juste pour des infos, conseils de lieux à tomber par terre…( encore mieux que là où vous étiez…)

    Bon tout ça n’explique pas le silence des médias sur ce qui se passe à Athènes…

    Tiens au fait un article à lire sur le blues des journalistes dans Marianne2.
    Et aussi un article à lire sur les technologies et la survie des journalistes :
    http://owni.fr/2011/06/07/journalistes-hackez-pour-survivre/

    cela devrait vous intéresser… Kali sas mera !

    Commentaire par phedra — 08/06/2011 @ 09:25

  19. A toutes celles et ceux qui s’interessent aux mouvements des indignés…dont les médias français ne parlent pas. Pour suivre en LIVE, les débats de l’assemblée populaire à Syndagma en GRECE ( les indignés grecs):

    http://bit.ly/kZ43xi

    Si vous ne parlez pas grec, au moins vous sentirez l’ambiance. Cela commence vers 20h30 heure de Paris et jusque très tard dans la nuit. Je conseille de se brancher vers 20h45-21h00.
    Aujourd’hui 8/06/11, c’est le 14eme soir des indignés grecs.
    Principe de ces assemblées : chacun peut prendre la parole. Il dit au préalable s’inscrire. Il a moins de deux minutes pour s’exprimer. Les gens qui viennent ne sont pas adhérents aux partis politiques. Ce mouvement a été initié via les réseaux sociaux, facebook (la page des indignés grecs compte plus de 100 000 fans) et Twitter. Comme en Espagne, en Tunisie, en Egypte.
    De telles assemblées se tiennent dans la plupart des grandes villes de Grèce chaque soir.

    Je rappelle qu’en France, les indignés ont été délogés de la place de la Bastille par les CRS.

    Commentaire par phedra (toujours en colère) — 08/06/2011 @ 20:54

  20. Intéressant : http://www.marianne2.fr/Le-blues-des-journalistes_a206860.html

    Commentaire par laplumedaliocha — 08/06/2011 @ 23:42

  21. ce qu’on attend des journalistes qui utilisent twitter et facebook :

    http://storify.com/lheron/advice-for-journalists-from-kristofs-social-media-

    Commentaire par phedra (calme) — 09/06/2011 @ 01:41

  22. Chère hôtesse,
    Bronzée et reposée, auriez-vous le temps de jeter un coup d’oeil sur cette émission de Public Sénat (44 mn, mais quel plaisir d’y voir , dans les 5 dernières minutes, Noel Mamere, pris en flagrant délit de mensonge, donner des leçons de journalisme à ses confrères) où les politiques sont, justement, épinglés mais où, étrangement, les journalistes sont épargnés. Car enfin si les politiques ne répondent pas ou à côté des questions que les journalistes leur posent, la responsabilité de ces derniers dans ce « foutage de gueule » est évidente, non?
    http://www.publicsenat.fr/vod/deshabillons-les/l-art-du-parler-faux/guy-achard,sebastien-bohler,cynthia-fleury,dominique-maingueneau/68755

    Commentaire par araok — 6 juin 11 @ 14:51

    comm repris de « ailleurs », en complément du 20 ci-dessus

    Commentaire par araok — 09/06/2011 @ 09:42

  23. @Phedra et araok : j’ai tout vu chers amis et je vous remercie. C’est juste que la semaine de reprise est très agitée, je regarderai vos documents dès que j’aurai le temps de souffler 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 09/06/2011 @ 09:58

  24. Le harcèlement est fort à la mode . Vous m’excuserez, chère aliocha, d’y avoir cèdé.
    Vous reprendrez bien un ti verre d’ouzo?
    Bonne journée.

    Ah! j’oubliais… la mer cristalline aux Sept îles, en face de Perros Guirec, fous de bassan, phoques et camareux clowns en prîme, le granit rose de Ploumanac’h…et des couranrs marins qui vous laissent immobiles à grands pas (comme dirait le poête). La Crête, oui, mais l’archipel de Bréhat en automne…
    Et sans russes (joker)!

    Commentaire par araok — 09/06/2011 @ 10:18

  25. Mochloss, c’est sympa aussi. Et sinon, ce sera plutôt un raki frais avec tranches de pommes au miel de thym ;o)

    Commentaire par Isidore — 09/06/2011 @ 10:41

  26. Vous avez sans doute eu l’occasion d’admirer l’île de Spinalonga ainsi que son fort vénitien et sa léproserie. Magnifique endroit en tout cas, idéal pour se changer les idées. Bonne reprise !

    Commentaire par Charles — 10/06/2011 @ 16:44

  27. @araok : très intéressante votre émission, j’ai enfin réussi à la voir hier soir. Brièvement, je dirais que sur Mitterrand la difficulté pouvait en effet être contournée par les journalistes avec une question directe : oui ou non avez-vous un cancer ? Sur MAM et Woerth c’est plus compliqué parce que je pense qu’ils croient à ce qu’ils disent. La leçon que j’en tire c’est qu’il faudrait, si ce n’est déjà le cas, enseigner la rhétorique et surtout l’art de la briser dans les écoles de journalisme. De même qu’on devrait aussi insister sur les techniques de com’. Il faut connaître son ennemi. Plus profondément, je pense qu’on touche une nouvelle fois du doigt un problème de manque de confiance des journalistes dans ce qu’ils sont, l’utilité de leur métier, leur devoir de défendre l’accès à l’information. Et plus profondément encore, je ne suis pas sûre qu’on ait une vision très claire de notre échelle de valeur. Il y a un problème global de culture citoyenne, de distinction tout simplement du bien et du mal, du légal et de l’illégal, de l’acceptable et de l’inacceptable en politique. D’ailleurs Mitterrand joue là-dessus dans la seconde interview lorsqu’il dit qu’il n’y a rien de si grave que cela puisse porter atteinte à l’exercice de la fonction. De même Besson construit sa propre définition de la catastrophe. En réalité, au-delà des ellipses, des demi-vérités, des quart de mensonges, la vraie arme des politiques, comme du monde économique d’ailleurs, face aux journalistes, c’est le brouillage de valeurs. Quand on les questionne sur des sujets qui les dérange, ils répondent au choix qu’on s’intéresse à des détails, qu’on n’a rien compris, qu’on raisonne à faux, qu’on leur en veut ou qu’on ne comprend pas les enjeux. Et souvent ils opposent leur propre système de valeur, raison d’Etat, secret des affaires, hiérarchie des priorités, intérêts économiques supérieurs de la nation etc….S’indigner, exiger une réponse, revenir à la charge, passer outre l’accusation d’être un imbécile, tout ceci nécessite au préalable d’être sûr de soi, autrement dit sûr que le problème quo’n pose est un vrai problème, et sûr qu’on la le droit d’exiger une réponse.

    Commentaire par laplumedaliocha — 11/06/2011 @ 14:48

  28. Aliocha,

    Je réagis à votre commentaire en 28 , particulièrement à votre phrase.

    « S’indigner, exiger une réponse, revenir à la charge, passer outre l’accusation d’être un imbécile, tout ceci nécessite au préalable d’être sûr de soi, autrement dit sûr que le problème quo’n pose est un vrai problème, et sûr qu’on la le droit d’exiger une réponse. »

    Effectivement, il faudrait souvent exiger une autre réponse que l’enfumage classique. Au préalable cela signifie que le journaliste doit dire « non ». « Non » je ne crois pas votre réponse, « non », vos arguments sont faux. « non », etc….. Et insister, redemander. Avez-vous vu beaucoup de parents accepter le « non » de leur enfant ? .Connaissez-vous beaucoup de parents qui encouragent leur enfants à dire non, alors que ce « non » va leur rendre la vie inconfortable ? Par exemple, enfant qui refuse une punition collective. Connaissez-vous beaucoup de parents qui soutiennent leur enfant quand celui-ci maintient à un adulte qu’il se trompe ? Ex: un prof dit des âneries (ça existe aussi), vous encouragez votre enfant à confronter son enseignant ? Ou vous lui dites de se taire parce que l’année scolaire va être infernale ? Vous encouragez votre enfant à réclamer un gâteau alors que vous lui avez dit non ? Combien de fois vous acceptez d’être sollicité(es) avant de « péter un câble ? »

    De mon point de vue ce n’est pas tant d’être sûr que le le problème qu’on pose est un vrai problème et qu’on a le droit d’exiger une réponse, c’est d’abord et avant tout une question de se sentir légitime. Et, toujours de mon point de vue, si cette légitimité n’a pas été permise, il faut l’acquérir et je pense que c’est difficile. Parce que face à une position d’autorité – Celui qui sait , le politique, la CAC 40, l’Expert nucléaire …….- on prend très vite une position d’enfant, indépendamment de nos savoirs et compétences.

    A titre d’exemples : Je reste sidéré de la manière dont C.Chazal a accepté l’humiliation du Prez, elle aurait pu courtoisement répondre quelque chose. Regardez le comportement de S. Royal devant le Président qui lui donne le micro, on dirait une fillette flattée que son instit la distingue.

    Quand j’enseigne, j’autorise mes élèves à dire non, à ne pas être d’accord. Je leur apprends à élaborer ce désaccord.

    Commentaire par Et se taire — 11/06/2011 @ 18:05

  29. Pas trop tôt, en effet. 😛

    Commentaire par Ferdydurke — 11/06/2011 @ 20:16

  30. @Aliocha, com 28 :

    J’ai aussi regardé avec attention et intérêt la vidéo de araok, et ma réflexion et ma conclusion sont un peu différente des vôtres.

    Certes, il faut que les journalistes apprennent à déjouer les astuces et manipulations de leurs interlocuteurs politiques, et à les ramener à des discours basés sur l’objectivité et à la réalité des faits observés, mais bien en amont de ces comportements de nos « élites », qui apparaissent d’ailleurs de plus en plus comme de vieux restes pseudos-aristocratiques (vieille tradition bien française et aujourd’hui bien dissimulée, contrairement à d’autres nations) sur désagréable arrière-goût de caste et de clans oligarchiques, il faudrait donc que nos dirigeants soient sensibilisés au fait que prendre trop de hauteur fini immanquablement par les satelliser dans un univers virtuel loin des réalités de la vraie vie.

    Avant (c’est pas si vieux, je l’ai vécu), il y avait dans les petites classes de l’école élémentaire des cours d’instruction civique et de morale. Ce serait bénéfique pour tous, en particulier pour la société elle-même, de remettre quelques séances dans les premières classes maternelles, mais aussi et surtout dans les hautes écoles qui formatent nos futures dirigeants politiques et économiques.

    J’ajouterais aussi des séances de « Bon-Sens » : comment peut-on penser qu’une société est vivable et viable à long terme si une minorité s’arroge la toute-puissance, le tout-permis et l’intouchabilité ? La nature même de l’équilibre naturel, c’est mathématique, veut que si d’un côté certains se croient supérieurs avec les lois pour eux, à extrême d’autres se croiront parias sans foi ni loi.

    …et puisque on est dans les propositions, je mettrais aussi des cours de chant dans les grandes écoles pour que nos « élites » apprennent enfin à chanter la Marseillaise avec justesse et harmonie.

    Commentaire par oeil-du-sage — 12/06/2011 @ 13:15

  31. @ laplumedaliocha en 6

    On écrit bougainvillée (du nom de Bougainville) ou, du fait de l’usage, bougainvillier, mais pas bougainviller.

    Commentaire par DMonodBroca — 12/06/2011 @ 19:43

  32. C’est vrai que ça donne : « envie de liberté, d’amour de sentir le vent et le soleil … » !

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 30/06/2011 @ 12:58


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :