La Plume d'Aliocha

24/02/2011

Les bisounours ont trouvé leur maître !

Filed under: Mon amie la com' — laplumedaliocha @ 18:07

C’est tellement beau qu’au début j’ai cru à une blague.

Jean-Luc Delarue, flanqué d’un nouvel amour prénommé Anissa, sillonne les routes de France en camping-car pour parler de son expérience de la drogue dans les lycées. Si !

Excusez-moi….

Je m’interromps pour réprimer…

… un sanglot d’émotion.

Reprenons.

Tout y est. L’histoire d’amour, la repentance publique, l’humble camping-car symbole de contrition. Un grand shoot d’émotion populaire garanti. Larmes à tous les kilomètres, sortez vos mouchoirs, préparez vos acclamations, branchez les applaudimètres ! Le circuit débute ce soir à Quimper et se poursuivra dans une trentaine de villes de France. Les parents d’élèves sont ravis que Delarue attire l’attention des adolescents sur le problème de la drogue. Ils ont raison, quel modèle en effet pour la jeunesse que cet homme-là ! Delarue est ravi à l’idée de se racheter une conduite et de sauver sa carrière. On le lui souhaite de tout coeur. La fiancée doit être ravie aussi de voir son homme prendre le chemin de la vertu. Ah ! Le miracle de l’amour. Quant aux médias, ils frisent l’orgasme. Pensez donc, un présentateur vedette  tout droit sorti de l’enfer de la drogue qui part évangéliser la jeunesse en compagnie de sa jolie fiancée, ça c’est de la belle histoire à raconter aux lecteurs. Avec photos et témoignages reconnaissants à l’appui. Peut-être même qu’on s’offrira un sondage sur les chances de Delarue aux présidentielles. Tant qu’on y est.

Bref, nous baignons dans le ravissement de l’Empire du bien triomphant si cher à Muray. C’est beau comme un après-midi entier chez Drucker. Nous atteignons même, à mon avis, le summum de la fiction positive dégoulinante. A côté, les Bisounours font figure de dangereux prédateurs pervers, E.T. prend des allures de serial killer et Casimir ressemble à un vieux reptile venimeux.

Propulsé par WordPress.com.