La Plume d'Aliocha

11/02/2011

« Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche »

Filed under: Coup de chapeau ! — laplumedaliocha @ 14:45

« Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir : donc plus ça rate et plus on a de chances que ça marche. »

Confucius ?

Vous n’y êtes pas, c’est une maxime Shadok.

Notre président nous a donc rejoué le sketch du face à face avec un panel de français pour attirer l’attention de tous les autres français. Dehors les journalistes ! Ces voyous stupides qui ne comprennent rien aux problèmes du pays. On va parler les yeux dans les yeux les français et moi. Et tant pis si l’exercice était loupé la dernière fois, cette fois, ça va marcher. Le problème des gens qui abusent de la communication, c’est qu’ils ont le vice du joueur, ils pensent toujours qu’ils vont se refaire. Las ! c’est encore plus raté. Ce qui nous assure au moins d’une chose, l’expérience sera tentée de nouveau  car vous l’aurez compris, plus ça rate…Sans surprise, la droite s’enthousiasme, la gauche s’afflige et les médias critiquent. Ballet parfaitement réglé, comique de répétition assuré. Mais au fond on voit bien que l’exercice de communication de l’Elysée est à bout de souffle. Même le coup de la réforme sécuritaire surfant sur l’émotion d’un crime atroce ne marche plus. Les magistrats descendent dans la rue, policiers et avocats les rejoignent et les français applaudissent. Après avoir remis la presse debout, voici que notre président suscite l’union sacrée entre trois professions qui collaborent sans s’aimer ni se comprendre depuis que le système judiciaire existe. Mieux, il voulait restaurer la confiance des français dans leur justice, c’est fait aussi. Pour un peu, il nous réconcilierait les chats et les poissons rouges, notre président, tant il joue le parfait bouc-émissaire avec un talent qui frise le génie. On lui a reproché de diviser les français au moment du débat sur l’identité nationale ? J’ai le sentiment tout au contraire qu’il est en train de les rassembler…contre lui. Au fond voyez-vous je finis par avoir pitié. A le voir ainsi s’agiter dans les sables mouvants de l’opinion, je me dis que c’est quand même fou qu’il ne comprenne pas cette évidence : s’il lui reste une chance de se sauver, c’est en restant parfaitement immobile. L’idée lui a traversé fugitivement l’esprit lors de l’affaire Laetitia et puis il n’a pas pu s’empêcher de lancer pire qu’une annonce de réforme, une accusation. Oubliant au passage que les français se sont choisis un bouc-émissaire et un seul : Lui. Tenter de détourner leur attention vers les juges, c’était comme essayer de distraire un toro dans l’arène en lui montrant un traité de philosophie.

Je ne vois plus qu’une solution pour qu’il soit réélu, il faut que Carla tombe enceinte. Les français n’auront pas le coeur d’expulser de son domicile une femme qui porte la vie. Et puis la boucle sera bouclée. Un divorce, un mariage, un enfant. En cours de mandat. Et en moins de 5 ans ! Qui dit mieux ? Messieurs les communicants, il faut vous mettre à plancher. Quelle date serait la plus favorable pour l’annonce de l’heureuse maternité ? Quels médias seront choisis ? Fera-t-on d’abord circuler le bruit avant de confirmer lors d’une radieuse séance photo pour Match ? Qui annoncera la bonne nouvelle aux français ? Le papa ? La maman ?

Je m’en régale à l’avance….

Advertisements

30 commentaires »

  1. Nous aussi

    Commentaire par salewa — 11/02/2011 @ 14:49

  2. Bonsoir Aliocha,

    « Et puis la boucle sera bouclée. Un divorce, un mariage, un enfant. En cours de mandat. Et en moins de 5 ans ! » Je savais que les femmes avaient la dent dure mais là! Total respect. Vous êtes trop forte!
    Un seul problème dans votre brillant raisonnement, et de taille: pour divorcer, l’intéressé devra passer devant…un juge!

    Bonne soirée

    Commentaire par H. — 11/02/2011 @ 16:06

  3. Jalouse, va.

    Aliocha : mince, ça se voit tant que ça ?

    Commentaire par QIAH — 11/02/2011 @ 16:11

  4. Désolé mais moi, devant la nullité de la quasi-totalité des interviewers politiques, je préfère de loin le modèle de l’émission d’hier…

    On sait très bien comment ça se serait passé s’il avait été interviewé par des journalistes:
    1/2 heure sur les vacances de MAM et de Fillon: « alors, vous les soutenez ? est-ce qu’ils devraient démissionner ? et vous, où êtes vous allé en vacances ? »
    1/2 heure sur DSK: « est-il un rival ? vous entendez-vous bien ? avez vous peur de lui en 2012 ? »
    1/2 heure sur l’UMP: « alors, vous soutenez qui ? Copé ? Bertrand ? Fillon ? Pouvez-vous nous dire si vous êtes candidat pour 2012 ? »
    1/2 heure sur les magistrats: « alors, n’êtes vous pas allé trop loin ? comment réagissez-vous face à cette contestation ? »
    etc…

    J’ai écouté les « analyses » de 4 journalistes sur BFM (ou ITV je ne sais plus) juste après et ça n’a été que ça !!! Tout sur la forme, rien sur le fond !… « Sarkozy est en pré-campagne », « Il joue le rassembleur », et évidemment « Ce genre d’émission est un scandale !… »

    Franchement, entre Bourdin, Aphatie, Macé-Scarron et un panel de français, mon choix est vite fait !…

    Commentaire par Arnaud — 11/02/2011 @ 16:46

  5. @ Arnaud : « Tout sur la forme, rien sur le fond !…  » Ben c’est à dire qu’en l’absence abyssale de fond on ne peut guère que que se rabbattre sur la forme.

    Personellement si j’avais été sur le plateau j’aurais bien aimé expliquer à M’sieur Saorkozy que « En France la santé est gratuite » (assertion qu’il a répété deux fois!) est un mensonge grossier, mais évidemment M. Pernaud a laissé passer cette énormité tandis qu’un vrai journaliste (pas M’ame Chazal ni M’ame Chabot bien sûr, elles se sont des groupies) aurait quand même réagi, du moins je l’espère.

    @ Aliocha : j’ai suivi l’interview en twittant, on a rigolé comme des bossus, vous devriez essayer, vraiment… 😉

    Aliocha : je vous ai promis, je tiens toujours mes promesses. Mais je suis lente à la détente, faudra être patient 😉

    Commentaire par Mussipont (=Opération Aliocha sur Twitter en 2011) — 11/02/2011 @ 17:02

  6. Savoureux : http://www.marianne2.fr/Le-bug-de-Sarkozy-au-diner-du-Crif_a202679.html

    Commentaire par laplumedaliocha — 11/02/2011 @ 18:01

  7. A la lecture de l’article de Marianne, me vient une question:
    Entre deux agitations, il bosse le Prez ? (Tschok, vous m’autorisez cette appropriation ?)
    A vous lire

    Commentaire par Et se taire — 11/02/2011 @ 19:07

  8. « Je ne vois plus qu’une solution pour qu’il soit réélu… » il me semble que là, vous sous-estimez quand même assez nettement l’opposition.

    Commentaire par Monsieur Prudhomme — 11/02/2011 @ 20:44

  9. Il pourrait aussi décaler les élection durant les mois d’hiver, on ne pourra pas l’expulser!

    Commentaire par fredo — 11/02/2011 @ 22:15

  10. @Aliocha :

    je dirais même, il a réussi l’exploit en moins de 5 ans de se faire détester et de faire exécrer le monde politique dans sa majorité par une majorité de la population. Entre ses lachés de conneries, les explications débiles des ump, l’atonie de l’opposition, les condamnations de la france par l’europe, l’explosion de la dette, la « croissance » négative à la française, le « chômage en baisse » qui augmente, le pouvoir d’achat qui augmente mais dans l’autre sens : les gens réalisent que rien ne peux venir du monde politique. Ajoutez à cela une ébullition des pays du sud sous régimes dictatoriaux qui _montrent_ que « ensemble tout est possible », une rigueur à venir tout simplement suicidaire, un régime de santé qui s’effondre : il ne reste plus qu’ils arrivent à empêcher les gens de télécharger avec hadopi (qui reste une sorte de « compensation » aux maux actuels) et c’est un lame de fond qui va se mettre en branle. ce ne sera pas pour demain, mais cela deviendra inéluctable et ingérable.

    Commentaire par herve_02 — 12/02/2011 @ 02:11

  11. Je ne partage pas du tout les doutes que l’on peut avoir sur ce forum quant à la capacité du nano président de se faire réélire. D’accord avec Monsieur Prudhomme, il faut compter avec l’aide de la gauche la plus bête du monde.

    Commentaire par Gilbert — 12/02/2011 @ 03:31

  12. je vais dans le sens de Gilbert

    Quoi que certains en pensent, les français votent d’abord pour un programme aux élections présidentielles.
    En l’état la position de l’opposition c’est… être contre Sarko

    Et ça ce n’est pas un programme et même s’il ne réitèrera pas son score de 2007, je ne vois pas ce qui empêcherai Sarko d’être réélu dimanche prochain s’il y avait des élections

    Je fais partie de ceux qui ne supporte pas Sarko, mais ma rage va surtout vers l’opposition
    La chance de sarko est là: il n’a pas d’opposition
    en 2007 il en a encore moins en 2011.

    Il aurai eu face à lui la gnaque d’un Mitterand ou d’un Chirac, il serai aujourd’hui réduit en bouilli et peut être plus en situation de se maintenir à son poste

    sarkozy est à l’image de notre classe politique et économique: médiocre

    Commentaire par fredo — 12/02/2011 @ 10:05

  13. @Gilbert

    Mais je suis entièrement d’accord avec vous, il est fort possible qu’il soit réélu (lui ou un clone comme copé ou bertrand ou mieux un clown comme besson ou hortefeux), et c’est mon souhait le plus cher. Non à cause d’un inconditionnel amour pour … la chose, mais parce que pour qu’une personne « bouge » et se prenne en main, il faut que son ras-le-bol arrive à 10 sur son échelle personnelle allant de 0 à 10. Hors en ce moment, peu de gens sont à 10, plutôt à 7 ou 8. (c’est, je pense la période de découragement, l’habituation à cet état misérable mais vivable), il faut encore pousser un peu plus loin le concept.
    Le scénario « optimal » : un ump re-signe pour 2012-2017, amenant l’exaspération à 8-9, les personnes tenant en espérant la gauche au prochain coup (en pensant que rien ne pourrait être pire) puis arrive la gauche en 2017 et patatras, on s’aperçoit que ce sont les même un peu déguisées, et là on passe directement à 10+ (5/10 ans d’espoir anéantis d’un seul coup…) Et nous assistons alors à un renouveau « forcé » de la représentation politique, incluant un peu de violence contre l’élitres qui nous commandent (parties en avion vivre en Libye) et la mise en place de nouveau modes de représentations.

    Commentaire par herve_02 — 12/02/2011 @ 10:07

  14. Joli travail de décryptage de la rhétorique présidentielle : http://www.rue89.com/2011/02/11/paroles-de-francais-la-rhetorique-de-sarkozy-dissequee-190068

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2011 @ 10:36

  15. C’est exactement cela. Sarkozy est un parfait bouc-émissaire. Par ses erreurs, ses bourdes, sa vulgarité, ses mensonges, ses promesses non tenues, ses emballements irraisonnés, ses contradictions, ses libertés avec la constitution, j’en passe et des meilleurs… il nous unit dans la détestation. C’est, avouons-le, très confortable.
    Seule Ségolène Royal pourrait le concurrencer sur ce terrain. Cela avait failli prendre.
    Où sont ses meilleures chances d’être réélu ? dans une très hypothétique reconquête de l’opinion ou bien au contraire dans l’entretien d’une detestation générale ? Le corps électoral serait bien fou de lâcher la proie pour l’ombre. Il tient une merveilleuse cible, pourquoi y renoncerait-il ?
    Au soir du second tour 2012, on s’écriera alors : « Sarkozy est mort, vive Sarkozy ! »
    Mais peut-être retrouverons-nous la raison…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 12/02/2011 @ 12:23

  16. Si vous avez raté l’émission, un résumé légèrement sarcastique :

    http://bravepatrie.com/politique/sarkozy-face-aux-francais-je-reste,1755

    Commentaire par Mussipont (=Opération Aliocha sur Twitter en 2011) — 12/02/2011 @ 12:43

  17. A Poneyland en général on ne fait pas de politique, mais là on ne peut que être totalement d’accord. J’espère que la vacuité gigantesque de ces propos au cours de cette émission auront ouvert les yeux à ses derniers partisans.
    Cordialement/Poneyland

    Commentaire par OnlyPoneyLand — 12/02/2011 @ 13:48

  18. @arnaud 4 : je ne peux pas vous donner totalement tort. Mais justement, vous ne faites que renforcer mon propos. Les journalistes, même tels que vous le décrivez, dérangent encore le président. C’est vous dire s’il est décidé à ce que rien ne vienne polluer le bel ordonnancement de sa communication. D’ailleurs, ça fait longtemps qu’on a quitté le terrain de la com’ pour entrer dans celui de la propagande la plus éhontée. Seulement n’est pas de gaulle qui veut. Si ce-dernier disait la télévision c’est moi, au moins avait-il une vision. Alors que son lointain successeur ne fait que piloter au sondage d’opinion. Donc il parle directement aux français en vendant sa soupe sur des thèmes et d’une manière qu’il pense susceptible de les convaincre. Puis il dépouille les résultats le lendemain et il ajuste. En principe, ça devrait fonctionner. Je teste l’opinion et j’adapte en fonction des réactions. Manque de bol, nous touchons la une limite de la com’ et non des moindres : elle ne peut pas influer autant qu’elle le souhaiterait les esprits car la réalité des faits demeurent. Si une boisson est imbuvable, on pourra bien utiliser toutes les techniques de marketing possibles, la boisson restera imbuvable. Il joue la carte du « peuple » contre celle de « l’élite » (je mets des guillemets aux deux mots parce que cette distinction m’insupporte, je la trouve absurde). Donc intellos, analystes, corps constitués et journaleux peuvent bien gueuler, l’essentiel c’est que le peuple soit derrière lui. Question : le « peuple » est-il encore derrière lui ? Ce raisonnement binaire a-t-il un sens ?

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2011 @ 14:03

  19. Totalement HS mais très intéressant : http://www.causeur.fr/les-caddies-potemkine,8676
    je recommande à ce sujet l’excellent livre du philosophe Dany Robert Dufour : Le Divin marché

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2011 @ 14:10

  20. @Denis Monod-Broca (15) : Personnellement, je me demande si il ne joue pas un second tour Sarkozy – Le Pen.

    Je m’explique : avec une gauche très bête, très atomisée, dont tous les chefs et sous chefs et sous sous chefs comptent se présenter parce qu’ils sentent l’odeur du sang, il peut espérer avoir Sarkozy + Le Pen dans les 2 premières places au premier tour, et nous faire un 80% Chirac au second. Donc il sert abondamment la soupe à l’extrême droite.

    D’un autre coté les membres de l’UMP peuvent aussi faire le pari Sarkozy battu, donc il leur faut se placer pour 2017, donc se faire élire dans les élections internes au parti, donc se droitiser (il ser

    Commentaire par folbec — 12/02/2011 @ 14:15

  21. oups fausse manip, je complète :
    (il sera toujours temps de se recentrer à l’approche de la présidentielle, les français et les journalistes ont la mémoire courte). C’est l’option Copé.

    Les deux options se renforcent mutuellement. D’où le délire verbal actuel.

    Commentaire par folbec — 12/02/2011 @ 14:17

  22. L’avis de Me Thierry Lévy sur l’action de M. Sarkozy sur la sécurité (attention, ça décape! 😉 ) :

    http://www.dailymotion.com/video/xgzizo_ce-soir-ou-jamais-sarokzy-plus-dangereux-que-meilhon_tv

    Commentaire par Mussipont (=Opération Aliocha sur Twitter en 2011) — 12/02/2011 @ 14:27

  23. Ah ! Mussipont merci, c’est mon idole cet homme-là. Il m’a dit un jour « j’aime mon métier jusqu’à la furie ». Respect. A ceux qui ne le connaîtraient pas (il ne va sur un plateau de télévision que très rarement, quand il a une conviction à défendre), je recommande ce splendide portrait de Pascale Robert-Diard que je ne me lasse pas de lire et de relire : http://fr.calameo.com/read/000000009c52784f7f9dd

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2011 @ 15:15

  24. J’ai découvert Me Thierry Lévy grâce à vous très chère! 😉 Et j’ai mis le même lien chez Bilger vu qu’ils semblent être amis aussi bizarre que cela puisse paraître…

    Commentaire par Mussipont (=Opération Aliocha sur Twitter en 2011) — 12/02/2011 @ 15:54

  25. Qu’est ce qu’il cogne dans votre vidéo ! C’est bon, on l’embrasserait ! On a tellement besoin de gens comme lui, se foutant comme d’une guigne de plaire, d’entretenir leurs relations, de flatter pour réussir ou seulement pour éviter les ennuis.

    Commentaire par laplumedaliocha — 12/02/2011 @ 16:13

  26. @ Mussipont,

    J’ai vu cette intervention, et je crois que Th. Levy a raison lorsqu’il dit que cette politique prétendument anti-récidive en crée, au contraire, plus qu’elle n’en évite, je le crains. T. Meilhon, d’une façon ou d’une autre, en est la démonstration: il est le fruit de la politique pénale que défend Sarkozy.

    Nous ignorons encore les faits qui lui seront imputables, s’il y en a, mais d’ores et déjà, de quelle particulière mansuétude a-t-il bénéficié dans son parcours? Quel « sentiment d’impunité » – cette tarte à la crème, encore – a t-il bien pu nourrir, qui l’aurait convaincu de commettre de nouvelles infractions? Il a été mis en prison, au moins à deux reprises, pour des faits commis alors qu’il était mineur. Adulte, il y est retourné, pour des durées qui n’étaient pas symboliques, et pour des peines qui ne semblent guère avoir été raccourcies ou aménagées, et notamment pas la dernière. Et on veut encore nous faire croire que cette affaire, si elle lui est imputable, démontrerait que l’on n’applique toujours pas assez rigoureusement la loi pénale? Que le problème serait qu’une sanction pénale n’a pas été exécutée?

    On nous tient le discours du toujours plus de répression depuis… combien de temps? 20 ou 30 ans, droite et gauche confondues, et je regrette, mais globalement, cette politique n’a rien donné de décisif. Et pourtant, vaille que vaille, on tient la corde. « Ah si seulement on l’avait pas sorti si vite… »

    Quelqu’un a dit « persistance dans l’erreur »? Eh bien non, toujours pas.

    Commentaire par Fantômette — 12/02/2011 @ 16:42

  27. Je crois aussi que Thierry Levy a très largement raison quand il affirme qu’une politique répressive alimente la violence qu’elle prétend combattre.

    « …parce que la violence, d’où qu’elle vienne, n’est jamais une solution, parce que la violence n’appelle rien d’autre que la violence, parce que la violence, sur tous les continents, n’engendre que la désolation et la souffrance. » Ces mots ont été prononcés par le président de la République à Addis Abeba au sommet de l’Union Africaine le 30 janvier dernier. Ils sont sur elysee.fr. On ne peut que les approuver. Ils sont justes. Applaudissons des deux mains ! Mais on ne peut aussi que déplorer que le président de la République, n’entendant pas ses propres mots, pourtant si justes, voit lui-même si facilement en la violence une solution. En Afghanistan, au Mali, au Niger, mais aussi dans sa politique pénale la France a recours à la violence… Elle a tort. La violence n’est jamais une solution. Elle appelle à plus de violence. C’est lui qui le dit, à juste raison. Les exemples cités en sont autant de preuves indubitables. Cela est tragique. Quel sens ont nos paroles si nous les bafouons nous-mêmes ? Comment pouvons-nous penser si nos paroles n’ont plus de sens ? Quel avenir avons-nous, quel espoir nous reste-t-il, si nous sommes incapables de penser ?
    Pour débiter, devant des auditoires divers et variés, les discours que ses collaborateurs lui préparent M. Sarkozy fait preuve d’un certain métier (encore que : Raki pour Rachi !…) et ces discours sont souvent de qualité. On aimerait qu’il les lise, qu’il entende ce qu’ils disent. On aimerait qu’il sache ce que parler veut dire. L’avenir en dépend.

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 12/02/2011 @ 17:48

  28. « Dehors les journalistes ! Ces voyous … »
    Quand les journalistes sont là (trois au mois de novembre), on ne peut pas dire que cela ressemble à du journalisme. Demander au Président si l’exercice du pouvoir l’a changé, une des dernières questions de « journaliste » de Claire Chazal, pour lui permettre de dérouler, avec des yeux de labrador, l’air contrit, que heureusement, il retrouvait le soir, après le travail, Carla, sa famille et ses amis, qu’il aimait beaucoup … Franchement, on peut s’en passer.
    Comment des journalistes peuvent-ils se prêter aux opérations de communication du pouvoir ?

    Aliocha : Vous avez vu Frost/Nixon l’heure de vérité ? Si oui, alors vous vous souvenez du temps qu’à mis l’interviewer à prendre la mesure de ce qu’il faut bien appeler son adversaire. L’interview d’hommes politiques de ce gabarit est un sacré exercice. On le voit bien aussi au début de « Révélations » avec Christopher Plummer qui n’hésite pas à provoquer un homme entourés de gardes armés pour établir le rapport de force avant de commencer l’interview. Il faut une sacrée trempe, beaucoup de psychologie et d’intelligence. C’est une vraie partie d’échecs. Et surtout, il faut être suffisamment indépendant. A vous d’en déduire ce qui manque aux journalistes en France….Maintenant, c’est vrai qu’ils se sont fait piéger lors des précédents exercices.

    Commentaire par cepheides — 12/02/2011 @ 19:21

  29. @ Fantômette : la prison c’est sale, c’est moche, personne ne veut vraiment ouvrir les yeux sur ce qu’il s’y passe et comme le constate Me Lévy l’idée que la prison ne réussit qu’une seule de ses missions, neutraliser un temps les criminels, s’impose petit à petit et conduit au « Ah si seulement on l’avait pas sorti si vite… ». Evidemment une réinsertion réussie sans récidive fera toujours moins parler d’elle que le crime d’un Francis Evrard…

    Je reposte le lien que j’ai mis récemment en dessous d’un précédent billet sur ce qui se passe en Espagne :

    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Dans-cette-prison-modele-on-apprend-le-respect-_3639-1684073_actu.Htm?xtor=RSS-4&utm_source=RSS_MVI_ouest-france&utm_medium=RSS&utm_campaign=RSS

    Commentaire par Mussipont (=Opération Aliocha sur Twitter en 2011) — 13/02/2011 @ 09:57

  30. En complément au lien de Mussipont, je me permets de rappeler l’impérieuse nécessité de voir et revoir The Shawshank Redemption, meilleur film de prison jamais fait, et peut-être meilleur film tout court.

    Commentaire par Vil Coyote — 13/02/2011 @ 15:54


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :