La Plume d'Aliocha

29/12/2010

Ne manquez pas Inside job

Filed under: Coup de chapeau ! — laplumedaliocha @ 22:31

Avez-vous entendu parler du film documentaire Inside Job ? Je vous autorise à réprimer un bâillement.

Aller voir un documentaire au cinéma n’est pas la première idée qui vient à l’esprit en période de Noël. Et pourtant…

Le réalisateur, Charles Ferguson, nous plonge durant près de deux heures dans l’incroyable et passionnante saga de la crise financière. Et l’on reste scotché à son siège comme lors des meilleures productions hollywoodiennes. Sauf que ce n’est pas de la fiction.

Très didactique, le film explique parfaitement bien le fonctionnement des crédits hypothécaires américains, les CDO, les CDS et la manière dont les financiers ont bâti des fortunes en répandant des produits pourris sur toute la planète, au point de faire chanceler la finance mondiale, ce qui a coûté la bagatelle de 20 000 milliards de dollars ! Les confidences de Dominique Strauss Kahn comme de Christine Lagarde font froid dans le dos. Les interviews de grands financiers, de conseillers du gouvernement (ce sont souvent les mêmes) et d’universitaires américains répondant benoitement qu’il n’y a pas de problème feraient rire, si la crise ne s’était traduite par une catastrophe dont précisément seuls les responsables ont su sortir indemnes, tant financièrement qu’en termes de réputation. Plusieurs professeurs de Harvard émargent auprès des plus grandes banques ? Et alors, qui a parlé de conflit d’intérêts ? Les agences de notation notent  AAA des établissements au bord de la faillite ? Ce ne sont que des « opinions », se défendent-elles. Les banques vendent des produits pourris à leurs clients et parient contre eux ? C’est regrettable que le personnel de la banque écrive dans des mails internes que ces produits sont pourris, répond mal à l’aise l’un des responsables interrogé par un membre du Sénat américain. Sans oublier les prostituées et la cocaïne, qu’on consomme là-bas aussi naturellement qu’un café et qu’on fait passer en notes de frais. Mes confrères savoureront avec gourmandise la gêne, voire la colère des ces financiers que l’on pousse dans leurs retranchements alors que jamais, ô grand jamais, ils n’ont eu quoique ce soit à se reprocher. Les crises, voyez-vous, sont consubstantielles au capitalisme. Il faut être idiot pour l’ignorer.

La morale du film ? Après un vague sursaut de conscience au plus fort de la crise, quand nos apprentis-sorciers ont bien cru qu’ils avaient cassé leur jouet, tout ce petit monde a recommencé comme avant. Parce qu’à Wall Street, on ne réglemente pas. Le lobbying bancaire y veille. Et déjà, la prochaine catastrophe se profile, sous le regard quasi-impuissant des politiques du monde entier. Car nos amis financiers entament leur refrain préféré, celui que j’ai souvent évoqué sur ce blog pour l’avoir entendu au moins une fois par jour lors de mes interviews ces dix dernières années : c’est trop compliqué, on ne peut pas vous expliquer, mais croyez-nous sur parole : tout est sous contrôle.

A voir pour comprendre ce qui s’est passé. Et par devoir de vigilance. Parce que ces gens ne jouent pas seulement avec des milliards, mais aussi, comme le rappelle opportunément le film, avec des vies humaines.

Le film est sorti le 17 novembre, il ne tiendra sans doute plus longtemps à l’affiche. Alors courez-y !

Publicités

6 commentaires »

  1. pour ceux qui ne verrons pas le film (et ils ont bien tort), voici la version courte:

    des interviewes de financiers fiers d’étaler leur cynisme, leur inconscience et leur incompétence… et toujours en poste!!!

    Un pilote dans l’avion disent t’ils? Vraiment: voici un extrait du film qui explique comment pilote le pilote:
    http://blogs.allocine.fr/videos/play.blogo?vid=de9c527a84484fc4392b1b94f8355da1

    Vous êtes dans l’avion, le pilote aussi… mais au bar où il vient d’entamer sa deuxième bouteille en compagnie de la jolie blonde. Que ca t’il se passer?

    Comme le dit Aliocha, la question n’est pas si il y aura une catastrophe pire que celle de 2008, mais dans combien de temps. Toutes les conditions sont là réunies sur la table, rien n’a changé, tout à empiré.

    Sur ce Aliocha vous avez de ces sorties en ce moment… Vous ne préférez pas que je vous invite à danser le 31?
    Allez, un peu de lecture sérieuse:
    http://www.slate.fr/lien/32161/film-sexe-cunnilingus-natalie-portman-michelle-williams-oscars

    Commentaire par fredo — 30/12/2010 @ 05:08

  2. bonjour
    tres bon film, effectivement
    que j’ai été voir suite aux conseils du « masque et la plume »
    qui passe encore à paris
    du michael moore en plus pédagogique, moins agressif…

    Commentaire par francis — 30/12/2010 @ 10:09

  3. Toute mon adolescence qui s’en va:

    Commentaire par fredo — 30/12/2010 @ 15:23

  4. Bonsoir Aliocha
    Toujours un grand merci pour ce blog.
    Mais là je suis très déçue par votre ignorance du sujet.
    Je vous conseille la lecture, entre autre, de « Comprendre la crise » un petit livre rouge d’Alexis TREMOULINAS de juillet 2009 dans la collection  » Thèmes & débats » des éditions Bréals qui permet,pour le prix de 7,50 €, de comprendre un peu la finance moderne.
    Les « spécialites » un peu sincères disent que pour les prochaines décennies on va aller de crises en crises,pas trop graves, à condition que beaucoup de régulation soit faite.
    Encore merci Aliocha et tous mes meilleurs voeux pour la prochaine année.
    Lambda

    Aliocha : la crise, je travaille dessus depuis le début, le film ne m’a rien appris, mais je l’ai trouvé bon parce qu’au milieu de milliers d’informations et de commentaires, il a sélectionné l’essentiel. Tous mes voeux également 😉

    Commentaire par Lambda — 30/12/2010 @ 23:36

  5. […] This post was mentioned on Twitter by Sylvaine Vaucher. Sylvaine Vaucher said: RT @barbecane: La Plume d'Aliocha – Ne manquez pas Inside job https://laplumedaliocha.wordpress.com/2010/12/29/ne-manquez-pas-inside-job/ […]

    Ping par Tweets that mention La Plume d'Aliocha - Ne manquez pas Inside job -- Topsy.com — 31/12/2010 @ 10:53

  6. Merci pour l’info, c’est effectivement fort instructif.
    Certains interviews sont « gouleyants » comme vous dites.
    Certains points auraient mérité d’être approfondis (et notamment comment les agences de notation ont pu « ranker » Freddie Mac & Fannie Mae AAA quelques jours encore avant leurs sauvetages in extremis).
    Sans vouloir contribuer à la théorie du complot, on peut tout de même s’interroger sur la très faible diffusion et les echos quasi inexistants de ce documentaire de très bonne facture.

    Commentaire par Stephano — 05/01/2011 @ 12:24


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :