La Plume d'Aliocha

13/12/2010

Polars : les journalistes enquêtent

Filed under: Salon littéraire — laplumedaliocha @ 11:59

Envie d’un bon roman policier pour les fêtes ?

En voici deux que j’ai lus avec d’autant plus de plaisir que les héros sont des journalistes. Et un troisième, particulièrement d’actualité…

Commençons par « Mortelles voyelles » de Gilles Schlesser (Editions Parigramme). Un journaliste quinquagénaire pigiste, aussi paumé que fauché, s’immerge dans l’univers des SDF à Paris pour préparer un reportage commandé par le journal Marianne. Au fil de ses pérégrinations, il fait la connaissance de Vaïda un clochard excentrique qui prétend être le fils du dernier roi des gitans. En échange d’une cartouche de cigarettes, il offre au journaliste un manuscrit dégotté on ne sait trop où. Il s’agit du récit plutôt sordide d’une série de meurtres de femmes dans les années 70. C’est surtout une curiosité littéraire.  Le texte s’intitule »A noir » en référence au poème « Voyelles » de Rimbaud, curieusement,  la lettre « y » est absente et le verbe « être » n’est jamais utilisé. Et s’il ne s’agissait pas d’un roman ? Si tout ceci était la description par le meutrier lui-même de crimes vieux de trente ans ? Le héros, que ses parents un peu farceurs ont appelé Oxymor Baulay, se lance dans une enquête à la fois policière et littéraire tout à fait passionnante. Personnages attachant, satire féroce du milieu de l’édition parisienne, le roman a également le mérite de nous emmener à la découverte de l’Oulipo.  L’auteur aurait pu verser dans le snobisme littéraire, en réalité il a su donner à son roman une dynamique qui garantit un vrai suspense en y ajoutant une pointe d’intelligence et de culture qui rend l’oeuvre originale sans être prétentieuse ni pesante.  Le genre de polar original qu’on n’oublie pas.

Voyons maintenant « Dans l’ombre de la ville » de James Conan (Presses de la Cité). James Conan est le pseudonyme de deux auteurs qui écrivent ensemble. Helen Rappaport, traductrice de russe et historienne, et William Horwood, ancien journaliste. L’intrigue se déroule lors de l’exposition universelle de Chicago en 1893. Emily Strauss, jeune journaliste ambitieuse, est bien décidée à  se faire embaucher par le grand patron de presse Joseph Pulitzer. Encore doit-elle faire ses preuves dans un univers exclusivement masculin. Le sort va l’y aider. Un homme vient précisément d’écrire au journal pour alerter l’opinion publique : sa fille a été enlevée et assassinée, d’autres jeunes filles pourraient connaître le même sort si personne ne décide de s’y intéresser. Joseph Pulitzer lui confie l’enquête. Emily Strauss a dix jours pour découvrir ce qui s’est passé et rendre son article. Seulement voilà, Chicago n’est pas une ville très sûre pour une jeune femme seule. Surtout que les responsables locaux n’apprécient guère qu’on vienne fouiner dans leurs affaires, au risque de ternir l’image de leur ville. Tandis que la reporter met à jour un trafic d’images pornographiques, on suit en parallèle la fuite désespérée d’une des victimes du réseau. Enceinte, sans argent, traquée par des tueurs, elle tente de fuir la ville pour rejoindre le Canada.   La plongée dans le Chicago du 19ème siècle est passionnante. On y croise de grandes familles fortunées qui se déchirent, un psychiatre mégalomane qui trépane ses patients, quelques dames patronnesses aux activités plutôt troubles et surtout la très puissante confrérie des bouchers qui, découvre-t-on, régnait sur la ville à l’époque. Le rythme alerte de l’intrigue ne s’embourbe jamais dans les digressions historiques. Parfaitement bien ficelé.

 « Un trader ne meurt jamais » de Marc Fiorentino (Pocket). Celui-là, j’ai attendu qu’il sorte en poche avant de l’acheter. Les auteurs surgis de nulle part qui surfent sur l’actualité pour ficeler un polar inspiré de leur vie professionnelle et font jouer leurs relations pour se faire éditer, très peu pour moi. Cette fois, j’ai eu tort. Car non seulement Fiorentino sait de quoi il parle quand il évoque le trading (il a dirigé des banques d’affaires avant de créer sa société de bourse), mais il a le sens du récit. A presque 50 ans, Sam Ventura, est un has been. Cet ancien golden boy de renom s’est ruiné en 2001 et a mis 8 ans à rembourser ses dettes.  Seulement voilà, il ne peut pas vivre loin de l’adrénaline des marchés. Pas plus qu’il ne supporte son appartement de 35m2. Alors il emprunte 100 000 euros à une ex-collègue devenue multi-millionnaire et replonge. L’auteur emmène son lecteur dans le quotidien d’un joueur qui n’aime rien tant que l’angoisse qui prend à l’estomac quand il perd et l’euphorie qui le saisit quand il gagne. On finit par partager ses angoisses face aux mouvements du marché. Et surtout on s’interroge : va-t-il rebondir, ou s’écraser ? Une vénéneuse libanaise, belle à damner un trader et championne du délit d’initié rôde entre les lignes, dans un sillage de jasmin. Un livre que je classe dans ma catégorie des « trous normands ». A lire donc entre deux ouvrages plus consistants, ou bien dans un train ou un avion. Trois heures d’adrénaline. Et, au passage, une plongée aussi intéressante qu’édifiante dans la psychologie de la finance. Fascinante  existence que celle des traders qui filent à 300km/h… vers nulle part et finissent presque toujours par se crasher. Et nous avec.

Publicités

30 commentaires »

  1. Merci de nous orienter vers des livres qui paraissent intéressants ,mais comment le savoir avant de les avoir lu.
    J’admire votre largueur de connaissance. Y passez- vous tout votre temps ?.
    Je suis curieuse mais j’aime savoir qui écrit ,rédige et transmet tant de savoir.

    Commentaire par Salewa — 13/12/2010 @ 12:10

  2. Moi, je me demande quand vous trouvez le temps de lire autant !
    Jalouse…

    Commentaire par BABs — 13/12/2010 @ 12:12

  3. Bonjour,

    Pour vous guider dans votre choix de polars, hormis les billets littéraires d’Aliocha, (qui, décidément, a toutes les qualités 😉 ), vous pouvez vous abonner, entre autres, à la nwl de Jean-Marc Laherrère, sérial-polar-lecteur, http://actu-du-noir.over-blog.com/ et aussi à Bibliosurf de Bernard Strainchamps qui, avant d’être libraire, était bibliothécaire et animait le défunt site « Mauvaisgenres.com (il y a des milliers de critiques de lecteurs passionnés, d’interviews, etc) http://www.bibliosurf.com/

    Aliocha : merci ! Grâce à vous je viens de découvrir qu’Alain Wagneur avait sorti un nouveau livre chez Actes Sud, je m’en vais courir l’acheter 😉

    Commentaire par gabbrielle — 13/12/2010 @ 14:11

  4. Une méchanceté gratuite : un journaliste qui fasse vraiment des enquêtes de terrain ça ne se rencontre que dans des romans?

    Bon, bon je sors =>

    😉

    Commentaire par Mussipont — 13/12/2010 @ 20:24

  5. Bon alors, du coup, le cadeau pour ma mère, c’est fait, cool, merci.

    Pour mon père et mon beauf, z’auriez pas une idée, par hasard ?

    Commentaire par Jalmad — 13/12/2010 @ 21:32

  6. @ Jalmad

    Pour un beauf virtuel, un livre virtuel devrait suffire 🙂 …

    Commentaire par Goloubchik — 14/12/2010 @ 00:42

  7. Google news répond ce matin aux interrogations de Jalmad et de tous ceux en panne d’idées http://www.ecotidien.fr/2010/12/les-cadeaux-les-plus-bling-bling-de-la-terre/

    Commentaire par gabbrielle — 14/12/2010 @ 05:13

  8. Ce matin, je suis triste 😦

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/12/13/97001-20101213FILWWW00547-flamenco-deces-d-enrique-morente.php

    un extrait au hasard http://www.youtube.com/watch?v=Ky8Dq_v8Yuo&feature=related

    et pour ceux qui lisent l’anglais, avec 2 vidéos en bonus http://www.typicallyspanish.com/news/publish/article_28283.shtml

    Commentaire par gabbrielle — 14/12/2010 @ 06:50

  9. Un texte un peu ancien sur les journalistes dans le polar français http://www.bibliopoche.com/static/billets/billet_polar_jour.php

    Pour ma part, je consulte souvent le Mesplède, la bible du polar, entièrement refondue en 2007, http://www.amazon.fr/Dictionnaire-litt%C3%A9ratures-polici%C3%A8res-1–I/dp/2910686442/ref=sr_1_3?s=books&ie=UTF8&qid=1292307080&sr=1-3 un investissement que je ne regrette pas, même si certains pisse-froid semblent regretter l’absence des nouveaux auteurs et des rubriques trop courtes pour d’autres. Il faut dire que les 2 tomes ne comportent que 1055 et 1087 pages!

    Commentaire par gabbrielle — 14/12/2010 @ 07:25

  10. Un auteur allemand, qui vit en Finlande et que je viens de découvrir : Jan Costin Wagner. J’ai beaucoup aimé  » Le Silence  » (Jacqueline Chambon éditions). La sensibilité et l’humanité de l’enquêteur, l’abîme qui s’ouvre devant le principal protagoniste, la beauté des évocations des paysages finlandais: vraiment un auteur à découvrir et à suivre.

    Et aussi cette totale merveille, non pas dans le registre du polar, mais dans celui du noir, du très noir:  » Petite soeur, mon amour  » de Joyce Carol Oates (Philippe Rey). A tomber par terre. Je suis très admirative de la maîtrise de Joyce Carol Oates.

    Commentaire par Véronique — 14/12/2010 @ 09:48

  11. C’est bien joli tout ça… mais que pensez-vous des polars écrits par Jean Louis Debré ?…

    Aliocha : je ne les ai pas lus, justement parce que je me méfie un peu des bouquins pipole. Fiorentino, j’ai cédé parce que la psychologie des traders m’intéresse tout particulièrement en ce moment et que toutes les infos sont bonnes à prendre 😉 D’ailleurs, le bouquin est assez réussi sur ce sujet.

    Commentaire par Arnaud — 14/12/2010 @ 11:14

  12. @ gabbrielle (#7)

    Dans le genre présents de Noël coûteux, une idée de cadeau supplémentaire (à vous faire offrir par Ferdydurke 😉 )-:

    http://www.lematin.ch/people/adriana-lima-exhibe-soutien-gorge-cher-monde-338145

    Commentaire par Goloubchik — 14/12/2010 @ 13:14

  13. @ Goloubchik

    Malotru ;-), mais j’ai pas besoin de soutien-gorge, ça tient encore tout seul!

    Tiens, pour vous, un glaçon pour votre apéro, http://www.ecoloinfo.com/2010/12/14/idee-cadeau-un-morceau-de-banquise-pour-noel/

    C’est la récré sur le blog d’Aliocha!

    Commentaire par gabbrielle — 14/12/2010 @ 13:28

  14. @ gabbrielle

    Boljémoï…Quelle dégelée ! (Et à première vue fort méritée, je suis rouge la honte)

    Mais je n’ai jamais douté que, vous concernant, « ça » tienne tout seul. C’est juste une suggestion de vêture à porter pour épater les copines au bureau ou les passants quand on sort son chien. Ou son castor, son poney nain, son boa ou ce que vous voulez, chuis pas sectaire pour les animaux de compagnie (le tout c’est que vous ne les affubliez pas d’un manteau ridicule).

    Commentaire par Goloubchik — 14/12/2010 @ 13:58

  15. @ Goloubchik : bonne idée, assorti à Victor.

    @ Gabbrielle : ouah, la vache, le coup du bout de banquise à Noël, pour « sensibiliser les gens au réchauffement climatique »….j’aime bien le coup de la « dégradation écologique neuyre » parce qu’ils sont allés le chercher dans l’océan…ouais, en canoë, avec leurs pagaies et leurs petits bras musclés, et ils stockent dans un congélo qui produit du froid quand on pédale, ils l’envoient par pigeon voyageur chez vous, et non non, ils se font pas de la thune là dessus….

    c’est (presque) aussi con que de se dire qu’il suffit de larguer des glaçons en avion sur les pôles pour éviter la fonte des glaces.

    Commentaire par Jalmad — 14/12/2010 @ 14:06

  16. oh OUAAAAAAAAAAAIS, j’ai inséré la vidéo que même que je l’ai pas fait essseprès….dingue.

    Commentaire par Jalmad — 14/12/2010 @ 14:08

  17. @ Goloubichk 14

    Благодарю Вас за извинения :lol:, je n’en attendais pas moins d’un homme galant comme vous!

    Commentaire par gabbrielle — 14/12/2010 @ 14:49

  18. Ouais, c’est fou, y a même des images qui bougent.

    Commentaire par tschok — 14/12/2010 @ 19:10

  19. @ gabbrielle

    слуга, мисс!

    @ Jalmad

    Faut fêter ça !

    Commentaire par Goloubchik — 15/12/2010 @ 01:13

  20. – C’est encore la faute de la presse selon ASI! « La presse libère Julian Assange par anticipation » http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9909

    Et l’avocat à l’origine des 1ères déclarations de l’AFP? Trop content pour son client, on peut comprendre sa précipitation et le cafouillage.

    Tout est maintenant rentré dans l’ordre, Julian Assange bien au chaud à l’isolement dans sa cellule, les titres de la presse rectifiés, les proches échangent les chèques contre des espèces, les avocats peaufinent leurs dossiers pour l’audience du 11 Janvier et le Monde continue la publication des câbles.

    Et si JA est finalement libéré sous 48h aux conditions déjà citées, le tribunal lui a aussi retiré la permission de minuit!

    – Sur le Huffington Post, Michael Moore explique pourquoi il a, comme Ken Loach, payé une partie de la caution de Julian Assange http://www.20minutes.fr/article/639203/monde-wikileaks-michael-moore-aide-payer-caution-julian-assange

    – Un article « La fin du secret diplomatique? » sur le Monde d’Aurélien Corson, bénéficiaire en 2008 d’un Grand Prix de l’Institut de France, pour ces recherches sur le secret et la transparence dans le monde diplomatique, rappelle qu' »Entre l’indépendance de 1776 et la Constitution de 1787, George Washington, Benjamin Franklin, George Mason, d’autres républicains encore, posèrent en principe le refus du secret dans les négociations internationales » http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/12/13/fin-du-secret-diplomatique_1452738_3232.html#ens_id=1446739

    Commentaire par gabbrielle — 15/12/2010 @ 03:56

  21. @ Aliocha

    Complètement troublée par le message de Goloubchik ;-), j’ai malencontreusement envoyé mon post pour « Passionnant Julian Assange » sur « Polars: les journalistes enquêtent ». Quoique, il y a autant de rebondissements que dans un bon polar!

    Si vous aviez la possibilité de le déplacer? Et merci de m’excuser pour le dérangement.

    Aliocha : Désolée, je ne peux pas. Et faites gaffe, je crois que vous avez attiré l’attention de ma petite bande de machos, vous risquez d’être souvent destabilisée, ils sont redoutables 😉

    Commentaire par gabbrielle — 15/12/2010 @ 05:22

  22. C’est comme ça qu’ils font tomber leurs vieux HLM en Russie?

    Ben didon.

    Commentaire par tschok — 15/12/2010 @ 11:34

  23. @ gabbrielle

    Ne tenez point compte de l’avertissement d’Aliocha, d’évidence marqué par une petite pointe de jalousie naissante 😉

    Aliocha : c’est curieux mais dès que je vous vois pas loin de Tschok et répondant à la même commentatrice, j’entends immédiatement la musique des dents de la mer…Si Tocquevil et Ferdy se pointent, je déclenche la sirène des Têtes brûlées 😉

    Commentaire par Goloubchik — 15/12/2010 @ 16:06

  24. Aliocha,

    Tant que vous n’entendez pas celle de « Psychose », c’est que tout va bien.

    (Gabbrielle peut prendre sa douche peinarde)

    Aliocha : Ah ben maintenant c’est celle de l’exorciste, vaut mieux qu’elle s’abstienne de dîner et qu’elle ménage ses cervicales…

    Commentaire par tschok — 15/12/2010 @ 17:35

  25. @ Goloubchik : merci, mais….il y avait un message particulier dans le choix de cette video ? parce que si oui, j’ai pas compris. Sinon, c’est marrant quand même que vous me balanciez ça, parce que j’attaque des cours de russe en janvier. J’ai réussi à me faire financer ça par la formation continue, cool non ? je me dis que parler russe, ça peut servir autant que « le magistrat face à la violence  » le magistrat et le risque suicidaire » ou « devenir un bon chef ». Da frstiechi, gavariou parrusski ! (je sais déjà dire 3 mots, mais la concordance des temps et le cyrillique, euh…c’est l’étape d’après)

    @ Tschok (en 18) : vous, vous vous moquez de moi. Si si, je l’ai bien senti. Et bien, sachez que….euh….je ne vous félicite pas.

    Commentaire par Jalmad — 15/12/2010 @ 21:52

  26. @ Jalmad

    Voulez-vous me faire plaisir ?

    Envisagez une minute la possibilité qu’un homme bourré de défauts (comme je le suis) puisse être capable d’empathie 🙂

    Commentaire par Goloubchik — 16/12/2010 @ 00:13

  27. @ Goloubchik : oh, mais je l’avais tout à fait envisagé ainsi, en fait. On s’est mal compris, mon merci était un véritable merci, c’est juste que je me demandais si il y avait un message caché (caché ne voulant pas nécessairement dire « méchant »).

    Alors, oui, je vais vous faire plaisir. Et vous, si voulez me faire plaisir (et je sais que c’est le cas), vous n’avez qu’à envisager qu’il m’arrive parfois de ne pas être ironique.

    Commentaire par Jalmad — 16/12/2010 @ 11:11

  28. @ Goloubchik,

    Je la ressortirai celle là!

    J’avais bien essayé un truc dans le style « un homme bourré de défauts », pour la jouer humble dans l’introduction de tout ce qui me rend exceptionnel, mais je l’ai abandonné depuis qu’une femme perfide m’a dit: « dommage qu’on ai pas laissé de la place pour les qualités ».

    Mais là, le trait d’esprit sur l’empathie renouvelle ce qui, pour moi, ne cesse pas d’être à la fois un drame et un gag. Donc, quand je vous dis que je la ressortirai, je suis aussi sincère qu’un noyé qui crie aux secours.

    Je remarque d’ailleurs qu’avec Jalmad, et en ce qui VOUS concerne, ça a plutôt bien marché (elle laisse coire qu’elle n’est pas toujours ironique! Ô joie!).

    Hélas, en ce qui ME concerne, elle me prend pour son frère…

    (par ailleurs horrible arracheur de cuisses de sauterelles)

    Voyez comme le sort nous rend inégaux.

    (mais il est vrai que dès l’âge de 12 ans, j’ai profondément souhaité épiler un panda à la cire chaude, pour voir ce que ça donne)

    (simple curiosité scientifique, au demeurant)

    Commentaire par tschok — 16/12/2010 @ 18:05

  29. @ Jalmad

    Vos désirs sont pour moi des ordres.

    Je peux envisager que vous puissiez ne pas être ironique.

    Je ne pensais pas d’ailleurs pas que c’était le cas, en l’espèce 😉

    @ tschok

    Rassurez-vous, c’était pour moi juste une pause, un morceau de pain blanc entre deux croûtons de pain noir mouillés dans une soupe saumâtre, une respiration nécessaire entre les mille coupures que peut infliger une bourelle dont un des ancêtres est certainement chinois.

    Je vous rejoindrai très probablement rapidement sur le banc d’injustice.

    Commentaire par Goloubchik — 16/12/2010 @ 19:59

  30. […] Plume d’Aliocha, qui tient un blog de grande qualité, conseille trois romans policiers. Moi, je lui fais confiance en tout cas […]

    Ping par En aparté a repéré pour vous - En Aparté — 24/05/2012 @ 11:42


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :