La Plume d'Aliocha

09/09/2010

Mince, 2 ans déjà !

Filed under: A propos du blog — laplumedaliocha @ 10:09

Ce blog a deux ans aujourd’hui !

Eh si.

Rougissez lecteurs fidèles qui n’avez même pas songé à lui organiser une fête hier soir….ou bien à attendre sagement minuit devant votre écran pour lui poster un petit mot gentil.

Si vous saviez dans quel état je l’ai trouvé ce matin. La maquette chiffonnée, lent au démarrage, la plume en berne. Un désastre.

Allons, mon petit camarade, faut pas leur en vouloir, tu sais, ils sont occupés les commentateurs, ça ne les empêche pas de te rendre visite régulièrement, c’est pas une preuve d’amour ça ? Au fond les dates, on s’en fiche un peu, c’est du temps humain, le temps des êtres qui vieillissent. Toi, tu seras toujours jeune.

Ah, tu souris, j’aime mieux ça. Tu vas voir maintenant qu’on les a prévenus, ils vont venir. Tu sais, tes copains les blogs, ils battent aussi le rappel quand c’est leur anniversaire. Regarde Zythom, Misssfw et même Eolas.

Quelque chose me dit que Fantômette et Tschok vont t’offrir un pot de Danette géant avec des bougies. Gwynplaine a sûrement emballé une bande-dessinée dans un beau papier virtuel. Goloubchik est du genre à te tourner un joli compliment. J’entends déjà Ferdydurke déboucher le champagne (Un Deutz millésimé s’il vous plait Ferdy).

Et puis tu vois, moi je suis là. C’est qu’on en a passé des jours et même des nuits ensemble toi et moi. On en a partagé des joies, des coups de gueule et des fous rire. Mais tu as raison, on s’ennuierait ferme si les commentateurs n’étaient pas là.

Chut, écoute. Ce ne serait pas Stevie Wonder qu’on entend ? Mais si, c’est lui, allons, viens danser.

Publicités

35 commentaires »

  1. J’avais loupé le lancement il y a deux ans, je suis ravi d’être le premier pour tes deux ans, cher blog. Et comme c’est l’usage, je te souhaites…

    Le blog : Merci Gwynplaine. Dis, au fait, c’est quand que tu m’envoies un nouveau billet ? ça me change un peu des délires de la patronne 😉
    Aliocha : Oh, le blog, tu es ma créature et j’interdis à ma créature de prétendre que mes billets sont des délires. Non mais des fois !

    Commentaire par Gwynplaine — 09/09/2010 @ 10:32

  2. Bon anniversaire !
    Deux ans, et déjà une solide réputation fort méritée. Puissiez-vous continuer longtemps à nous informer, nous divertir, nous faire réfléchir… à nous décrypter l’actualité – de la presse et générale – sous un angle original, avec cette plume qui vous caractérise.
    Longue vie à toi, jeune blog !

    Le blog : j’ai deux ans, j’suis presque un grand !

    Commentaire par Amine Venezia — 09/09/2010 @ 10:41

  3. bon anniversaire !

    Aliocha : merci ! je ne connaissais pas, j’adore !

    Commentaire par ratel — 09/09/2010 @ 10:44

  4. Deux ans déjà…
    Tout comme Gwynplaine, j’avais loupé le lancement. Probablement comme beaucoup d’autres, je ne suis que silencieusement, via les flux rss.
    Mais joli blog, ne te chiffonne pas pour cela, je t’assure que nous serons toujours derrière toi !
    Et bien entendu, longue vie à toi et à Aliocha !

    Le blog : Tu es pardonné d’avoir loupé le lancement, c’est la faute à la boss, elle n’est pas très dégourdie !
    Aliocha : Hum, le blog, je sais que c’est ton anniversaire mais ça pourrait chauffer quand même….

    Commentaire par Beldom — 09/09/2010 @ 11:04

  5. Deux ans déjà, et la plume toujours aussi bien pendue 🙂

    Joyeux bloganniversaire !!!

    Aliocha : Merci Zythom ! En fait le virtuel c’est un peu comme le réel, on finit pas ne plus se fréquenter que dans les grandes occasions 😉

    Commentaire par Zythom — 09/09/2010 @ 13:06

  6. Deux ans, pas mal pour un blog de fille. 😀

    Aliocha : Mourdiou…..!!!!!!!! Macho, misogyne, phallocrate ! Quand je pense que j’ai failli vaguement envisager l’hypothétique possibilité éventuelle de vous épouser virtuellement, quelle folie !

    Commentaire par Mussipont — 09/09/2010 @ 13:19

  7. Bon anniversaire, mon cher La Plume ! En espérant toutefois vivement que tu évolues un jour dans le sens décrit par la pasquinade ci-dessous…

    « 9 septembre 10
    De la thune, de la fraîche, du grisbi et… de l’info de haute qualité ! (1/2)
    Filed under: Coup de grisou — laplumedaliocha @ 00:00

    Tout peut changer, chers lecteurs, si, si, même la circonférence de notre Lune chaque jour plus froide, même l’interprétation de la règle plaqueur-plaqué dans le Top 14, même l’opinion de Fidel Castro sur le modèle cubain, même…même…mon…blog. Voilà, ouf, c’est dit. En plus je ne vous la joue pas petit bras, je procède à son rempotage intégral !

    Oh, je l’imagine, la nouvelle formule que j’ai initiée et qui entrera en vigueur dès la semaine prochaine risque de vous surprendre. Comme je déteste les malentendus et me sens malgré tout -en inaltérable catho de droite ou de gauche, allez savoir- un peu responsable de votre stabilité mentale et émotionnelle, j’estime charitable de vous délivrer préalablement les éclaircissements suivants.

    Finance folle, fadaises et fettucine

    C’est inéluctable, certains d’entre vous vont crier haro sur le bidet en tentant de mettre en contradiction la nouvelle formule avec le substrat idéologique de plusieurs de mes billets antérieurs. Inutile pour moi de nier l’évidence, ils n’auront pas complètement tort. Pour autant, j’inviterai mes contempteurs à faire preuve dans leurs jérémiades de la modération la plus courtoise : ce n’est pas pour peau d’zébi que la rubrique «mea culpa» de ce blog ne comporte qu’un antique et unique billet 😉 .

    Oui, il est exact que j’ai souvent d’antan dénoncé, en vrac, la finance folle, les manipulations en tout genre, les perversions structurellement induites par l’exercice des pouvoirs, l’accumulation forcenée de clichés étiquetés NF par les porteurs d’idées reçues, ainsi que l’artificialité dérisoire de moult comportements consommatoires. Et que j’ai affirmé à maintes reprises mes préférences pour la Simplicité (sauf d’esprit), le Rire (propre de la Femme observant l’Homme en ses travers) et l’Amour (de l’océan Atlantique, d’abord et pour toujours).

    Mais, malezendou ! fadaises au final que ces renâclements velléitaires de poulaine mal débourrée !

    Car pour tout vous avouer, affectionnés lecteurs, j’ai réalisé cet été que ce dont j’avais envie, mais alors vraiment envie, c’était, entre autres nirvanas de même acabit : de me prélasser jusqu’à point d’heure sur des transats climatisés en évaluant scientifiquement dans Grazia mon potentiel érotique, de boire jusqu’à plus soif des vodkas frappées, animalement alanguie au bord de piscines à déversoir surplombant les toits du Palais du Potala, et de pouvoir, d’un coup d’ailes de mon jet privé et au gré de mon seul caprice, aller me sustenter un soir des fettucine alle vongole que seul Silvio, le chef-cuistot du Dolce Vita, Piazza del Colosseo à Rome, sait sur cette planète correctement préparer.

    Fortunément, mon hyper-expérience de journaliste spécialisée en économie m’a permis de comprendre que, pour ce faire, j’avais besoin d’amasser à bride abattue un gros paquet d’artiche. Et surtout, boulc’hurun ! comment y arriver.

    Plus fort encore que de jouer au bouchon, j’ai également eu la révélation que je pouvais parfaitement combiner la réalisation concrète de mes aspirations trop longtemps refoulées avec mon désir profond à voir émerger un journalisme pleinement ancré dans son époque et de très haute qualité ! Vous voyez donc, estimés lecteurs, que je n’ai pas totalement vendu mon âme à Mammon : il va rester un peu, et sur l’essentiel, de l’Aliocha que vous connaissez ! »

    Partie 2/2 à suivre incessamment sous très peu (sauf veto d’Aliocha) : Tout, tout, tout sur la nouvelle formule !

    Le blog : oui, oui, vas-y, on veut connaître la nouvelle ligne éditoriale, on va peut-être enfin rigoler !
    Aliocha : allez-y, qu’on voit un peu ce que ça va donner, je crains le pire…

    Commentaire par Goloubchik — 09/09/2010 @ 13:22

  8. A propos de Maître Eolas, il me semble me souvenir que vos passes-d’armes avec lui ont été un des déclencheurs de la création de votre propre blog. Grâce lui soit rendue : il est donc à l’origine de deux des blogs les plus plaisants de la blogosphère. (Mais je préfère largement votre délicieuse mauvaise foi à la sienne).

    Aliocha : aïe et comment je me dépatouille moi, d’un compliment tourné de manière aussi ambivalente ? Disons donc que je n’en retiendrais que le meilleur 😉

    Commentaire par Tocquevil — 09/09/2010 @ 16:07

  9. J’ai entamé la danse du sioux, nu sous la pluie. Les plus hautes forces telluriques ont été convoquées par mes chants endiablés. De l’atmosphère tombe un flot de danette liquide. L’Arche, transformée en pétrolier super tanker, recueille sa cargaison: un pot de danette géant se forme sur un océan en furie.

    Oui, mais les bougies, comment on va les faire tenir à la surface?

    C’est technique! Et important. (voire fondamental)

    Et qui va les souffler?

    Hein?! Hein?!

    Faut y réfléchir!

    Mais… en attendant, bon bi anniversaire. (ça se dit mal, ça, non?)

    A toi, mon auberge, mon double, mon havre, mon étape, mon autre.

    Inconnue.

    Zou.

    Aliocha : Dites, Tschok, on n’avait pas dit à votre retour des Amériques que vous deviez arrêter de consommer du ketchup ? Je suis de plus en plus inquiète des effets de cette mixture sur votre cerveau.

    Commentaire par tschok — 09/09/2010 @ 17:02

  10. Et chuis rhubé.

    (faut pas faire con sous la puie)

    Commentaire par tschok — 09/09/2010 @ 17:04

  11. pluie!

    c’est le rhube.

    Aliocha : si je puis me permettre un conseil, puisque je vous aperçois depuis ma fenêtre, cessez donc de faire les cents pas sous la pluie nu avec juste une écharpe, c’est pas suffisant l’écharpe pour ce que vous avez. Le froid s’attrape par les pieds, vous le savez bien. Allons, regardez au-dessus, oui, là, je vais vous lancer un paire de chaussettes en pilou-pilou. Tâchez de la choper au vol, j’en ai qu’une.

    Commentaire par tschok — 09/09/2010 @ 17:04

  12. joyeux niv’ !

    (Tschok : si Danette ou ses Pontifes ne sont même pas fichus de faire tenir des bougies dans du liquide, (naaaan, même pas du liquide, du visqueux, encore plus facile) alors là, c’est pas moi qui risque de vous prendre une amulette magique ou un appareil à mesurer le karma-danétien….)

    Aliocha : pour l’instant, il se promène nu sous la pluie, je crois qu’on n’en tirera rien de concret 😉

    Commentaire par jalmad — 09/09/2010 @ 17:49

  13. Joyeux bloganniversaire, le stylo bille d’Aliocha!

    🙂

    A quand une plume sur la page d’accueil sans blague?

    @ tschok,

    Je suis d’avis que la religion danétienne devrait développer un nouveau rapport au temps qui ne sera ni linéaire ni cyclique, pour nous changer. Il pourrait être… (heu) mou, et doux – voire un peu collant.

    Voilà.

    Un temps attachant.

    Aucune délimitation claire qui ferait franchir un cap particulier, mais une frontière molle et liquide entre le bientôt et le trop tard, l’instant et la période, la durée et la naissance, qui permettrait à chacun des instants de notre vie d’être aléatoirement connectés à la plupart de ceux qui précèdent comme à la plupart de ceux qui suivent, de prédire le passé ou se souvenir du futur, engendrer, minute après minute, un monde irréalisable rendu rétroactivement possible par le fait qu’il le deviendra un jour.

    De sorte qu’au lieu de planter deux bougies rectilignes et supposément marquer le franchissement d’un avant vers un après, on pourrait envisager de laisser la Danette telle quelle, lisse, molle et bienveillante.

    Aliocha : euh, quand je trouverai une photo qui me plaira, qui sera du bon format, que j’arriverai à l’installer en lieu et place du bic livré avec le package. Autrement dit…..pas tout de suite.

    Commentaire par Fantômette — 09/09/2010 @ 18:03

  14. (Et à vos souhaits)

    Commentaire par Fantômette — 09/09/2010 @ 18:04

  15. @ Fantômette :

    un temps au chocolat ?

    Commentaire par Gwynplaine — 09/09/2010 @ 18:12

  16. @ Gwynplaine

    Exactement. 🙂

    Un temps saveur chocolat.

    (Mais on pourrait envisager un temps saveur vanille pour ceux qui préfèrent, puisque les Danétiens sont heureux de vous proposer une religion sans esprit d’exclusive.)

    Commentaire par Fantômette — 09/09/2010 @ 18:27

  17. Bon anniversaire et longue vie !!!

    Le blog : merci ! quand à la longue vie, ça dépendra de la boss 😉

    Commentaire par Shane — 09/09/2010 @ 19:14

  18. Bon anniversaire et au plaisir de vous lire.

    Aliocha : plaisir réciproque !

    Commentaire par H. — 09/09/2010 @ 19:49

  19. Bonsoir,

    Mes félicitations pour ses deux ans de blog, et très bon anniversaire.

    Commentaire par juju — 09/09/2010 @ 20:13

  20. @ Le blog : pour être honnête avec toi, avec la nouvelle formule et pour différentes raisons, on va bien moins rigoler. Mais tu passeras régulièrement sur Jean-Marc Morandini.com et tu pourras donc te la péter grave. Alors, heureux ?

    @ Aliocha: vous me mésestimez. Je vous assure que je peux faire encore bien pire.

    « 9 septembre 10
    De la thune, de la fraîche, du grisbi et… de l’info de haute qualité ! (2/2)
    Filed under: Coup de grisou — laplumedaliocha @ 00:01

    Diagnostique, blog-TV et passage à la caisse :

    En vue de la réalisation la plus rapide possible de mes nouvelles et furieuses ambitions, j’ai entrepris de valoriser financièrement ma science démoniaque de l’interview et ma maîtrise absolue des techniques de contre-com’, sans négliger par ailleurs de jouer à fond la carte de mon sex-appeal naturel (merci Grazia). Ce diagnostique critic établi et mon business plan validé par mon banquier, je suis passée aux actes. Tel que suit.

    Tout d’abord la dénomination de mon blog va être modifiée (d’une seule voyelle il est vrai). Ce dernier s’appellera désormais « Le Plume d’Aliocha ». Vous en comprendrez plus loin aisément la raison.

    Ensuite l’oralité se substitue à l’écriture, l’ancienne formule muant en un blog-TV. La visioconsultation de ce dernier sera payante. Le prix de l’abonnement sera modique (99,99 € TTC par mois) et mes fidèles de l’ancienne formule bénéficieront d’une généreuse réduction de 2 %. Il vous sera bien entendu toujours possible de laisser un commentaire écrit sur le site mais cette opération vous sera désormais taxée 1 € TTC le signe (somme portée à 2 € pour les posts nécessitant de ma part un effort intellectuel soutenu de compréhension, tels ceux de tschok).

    A l’instar de l’installation de radars automatiques sur les routes, cette modeste participation monétaire devrait contribuer à modérer mécaniquement les aigres épanchements de ceux qui contestent toujours – stupidement il va sans dire – mes manières de voir et présenter les choses. Le dépôt de commentaires empreints de robuste élégance et de bon sens (« Aliocha, t’es trop bonne ! », « Aliocha, qu’esse tu causes bien ! », « Oh, vérole, Aliocha, c’que tu lui as mis à ce gros nase ! ») restera fortement encouragé mais sera facturé sans réduction de prix : ce n’est pas un secret, lecteurs ô combien chéris, je ne peux pas saquer les radins…

    Loup, nuisette et Nutella :

    S’agissant du nouveau format lui-même, il convient que vous sachiez que j’ai acheté à bas coût les droits de production d’une émission créée en 1989 sur la RAI 3, dans laquelle Amanda Lear passait au gril laurentien de ses questions des personnalités invitées allongées à son côté sur sa couche.

    Au cas présent, les interviews seront donc effectués dans mon plume (ceci justifiant la modification d’appellation d’origine du blog) où, à ma sauce, j’officierai sobrement vêtue d’un loup (pour la préservation de mon anonymat), d’une nuisette modèle Clara Morgane (munie d’un anti-viol de série) et d’un bigouden (par atavisme vestimentaire). Pour sa part, l’invité(e) à interviewer sera intégralement nu(e), à l’exception, au col, pour les hommes d’une cravate siglée Armani et pour les femmes d’un foulard Hermès.

    Sur des bandeaux clignotants placés de part et d’autre du lit défileront à cadence hypno-subliminaire des publicités pour des sociétés commerciales, activités, marques, enseignes et produits dont je sais que vous êtes friands. Avec l’aimable (car gratuite) assistance juridique de Fantômette, j’ai ainsi conclu des contrats (financièrement extrêmement juteux) avec la Société Générale, J.«Magic» Kerviel Consultants, L’Oréal, Dior, Guerlain, Ferdydurke’s Joint Venture Company, les Autocars Homards Brestois, Gwynplaine’s BD’Shop & Happy Family, Nutella, les Cuvées Jalmad Walnut Wine, la crème de marrons Clément Faugier, le ristorante La Dolce Vita, la Feria Internacional de San Sebastián et, bien sûr, à tout seigneur tout honneur, le Groupe Danone pour sa Danette.

    Cris, pleurs, chuchotements et décryptage :

    Vous avez bien sûr déjà compris, habitués lecteurs, tout l’intérêt de ce dispositif (pré-testé il y a quinze jours avec une totale efficience sur Frédéric Lefebvre lequel a postulé depuis en urgence à son entrée dans l’Ordre des Chartreux) : dépourvu de ses effets, le communiquant professionnel, même très aguerri, perd instantanément tous les siens. Allongé, il s’allonge. Troublé par le magnétisme meganfoxien émanant de ma suffocante proximité, il se perd, s’abandonne, se livre, se pointgise, s’épanche, s’écoule, se liquéfie, se répand, s’agonise…

    Car là, de mon plume, avec en sus l’avantage du terrain, je te vous le cuisine à ma façon pour en extraire du jus d’âme dixième pression à chaud. Des révélations fracassantes sont évidemment à attendre, ainsi que des remises en cause personnelles fondamentales. D’impudiques sanglots à gros bouillons dégoulinants aussi j’espère : les séquences-émotion font ramdam sur le net, rien que du bonheur en lingot qui s’annonce avec de nouveaux contrats publicitaires qui vont tomber dans mon escarcelle comme à Gravelotte…

    Plusieurs personnalités sont déjà programmées sur mon blog-TV, dont elles ont avec inconscience (trop d’assurance nuit) accepté l’invitation. Côté politiques, du lourd : Eric Woerth, Rama Yade, Laurent Wauquiez (l’a rien à dire mais l’est trop choupi, lui), François Bayrou (assisté de Jean-François Kahn),S[ego]lène Royal, DSK, Georges Frêche et Jean-Luc Mélenchon.

    Catégorie indivise «intellos/artistes/philosophes/sportifs » : BHL (incontournable), Didier Morville (alias Joey Starr pour les Creusois), Raymond Domenech (ce garçon doit bien avoir au moins une qualité, quand même !), Camille Lacourt (rhhâââ lovely !) et enfin Pierre-Henri Destignol-Glievitch (auteur, comme chacun sait, du génial « L’inconnu du bataillon »). A l’issue de l’interview, je me livrerai à votre intention à une longue et lumineuse analyse économico-juridico-politique des tenants et aboutissants des révélations intervenues.

    Vous percevez donc certainement maintenant, lecteurs de mon choeur, tout l’intérêt de ce qui vous attend sur mon blog « nouvelle formule » : du VRAI JOURNALISME ultra-hype et CHAUD-BOUILLANT assorti comme vous en REVEZ depuis longtemps de DECRYPTAGES APPROFONDIS dont je GARANTIS la VALEUR prédictive à long terme. Alors, pour notre IMMENSE PLAISIR réciproque, abonnez-vous SANS DELAI en ligne !

    P.S. (message personnel) : Silvio, caro mio, fais chauffer l’eau pour la pasta, le Falcon 7X que j’ai acquis hier en leasing atterrit ce soir à 20 heures à Fiumicino ! « 

    Commentaire par Goloubchik — 09/09/2010 @ 21:54

  21. Deux ans, ce n’est pas tout à fait beaucoup mais c’est déjà plus qu’un peu. Bon anniversaire bloguesque.

    Commentaire par daria — 09/09/2010 @ 22:09

  22. Là ou ZAZ Raul PAZ !

    A donf ça déménage bloganniversaire Aliocha putain déjà 2 ZAN !

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 09/09/2010 @ 23:07

  23. Sinon plus branchouille et très costien…

    Bon j’ai école demain…bonne nuit les petits…!

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 09/09/2010 @ 23:24

  24. Deux bougies, c’est pas mal déjà! Bon anniversaire!

    Commentaire par didier specq — 09/09/2010 @ 23:52

  25. Bon anniversaire cher blog et bonne continuation Aliocha.

    Commentaire par stellar — 10/09/2010 @ 00:38

  26. Eh bien, selon la formule consacrée BON ANNIVERSAIRE & LONGUE VIE A ALIOCHA ! Bien sincèrement.

    Commentaire par Bougainville — 10/09/2010 @ 15:03

  27. J’aime les prénoms et en cherchant l’origine d’Aliocha j’ai trouvé que c’était un dérivé d’Alexandre, que l’âge moyen des personnes portant le prénom ALIOCHA était de 3 ans. J’en déduis que vous êtes une petite fille très précoce et ma fois assez talentueuse puisque vous tenez un blog que j’aime beaucoup même si je me sens parfois un peu loin de vos affaires parisiennes.
    Je vous souhaites donc un bon anniversaire et une longue vie que je viendrais troubler parfois de quelques commentaires

    Adishatz

    Commentaire par marsan — 11/09/2010 @ 22:30

  28. 2 ans et déjà incontournable.

    Puisse votre bic ne jamais sécher. 🙂

    Commentaire par Kemmei — 12/09/2010 @ 11:29

  29. @ Fantômette,

    Un temps attachant dites vous?

    Mais ne l’est il pas déjà?

    Depuis que j’ai pris la regrettable habitude de me regarder dans une glace (faut bien se raser) j’ai très franchement l’impression que j’ai adhéré au fond de la poêle.

    (contrairement à vous qui êtes incollable)

    Commentaire par tschok — 13/09/2010 @ 09:25

  30. Tschok, voyons, voyons. Vous n’adhérez à rien (et c’est ce qui vous rend attachant).

    Commentaire par Fantômette — 13/09/2010 @ 15:02

  31. je n’allume plus si souvent mon ordinateur ces temps-ci, mais ce blog reste un des rares dans ma barre des favoris : bon anniversaire!

    Commentaire par Mike — 13/09/2010 @ 21:44

  32. Je sais, j’arrive un peu tard. Bon anniversaire. Et tous mes voeux de longue vie au blog.

    Commentaire par Barbara — 14/09/2010 @ 09:14

  33. Vieux motard que j’aimais … Et donc autant faire court : Très bon anniv’ La Plume d’Aliocha !
    En espérant que j’arriverai encore à prendre le temps de venir vous lire, et parfois commenter, au moins dans les 2 ans à venir !

    Commentaire par Yves D — 20/09/2010 @ 13:44

  34. Honte à moi !!!
    Happy B Day !

    Commentaire par misty — 02/10/2010 @ 18:40

  35. Le jugement de JK correspond exactement à ce que j’avais prévu, car ce sont des magistrats qui se sont prononcés en droit. Heureusement que dans ce pays, ce ne sont ni les journalistes ni l’opinion publique qui président les tribunaux. Heureusement, sinon, comme vous l’aviez évoqué plus tôt, il se serait simplement retrouvé aux prudhommes dans le cadre d’un conflit du travail. Plusieurs magistrats, professionnels du droit (il s’agit du tribunal de Paris où siègent les juges les plus au fait du droit, et non d’un obscur tribunal de province) ont dit le droit : eux regardent les faits et les preuves et non les impressions ni la sympathie éventuelle qu’ils peuvent avoir envers l’accusé. De plus, la stratégie de JK et de ses avocats s’est retournée contre eux : à vouloir se faire passer pour la victime et son employeur pour le coupable, ils ont encore ajouté quelques clous dans le cercueil judiciaire de JK. Cela a sûrement dû peser dans la balance. Aurait-il plaidé coupable pour tous les chefs d’accusation, la sanction eut été sans doute moins sévère !

    Par ailleurs, moi aussi j’ai des amis dans la finance, et la place de Paris n’avait nul besoin de ce jugement pour être sauvée…

    En revanche cet avertissement judiciaire servira-t-il peut-être de garde-fou à ceux qui seraient tenter de glisser vers la même pente que JK.

    Commentaire par Arlequin — 06/10/2010 @ 01:16


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :