La Plume d'Aliocha

08/07/2010

Et soudain la presse ressuscita !

Filed under: Coup de chapeau ! — laplumedaliocha @ 09:14

Aux oubliettes, les milliards envolés de la Société Générale !

L’actualité a repris sa course folle. De fait, l’affaire Bettencourt, devenue l’affaire Woerth et sur le point de basculer en affaire Sarkozy, occupe désormais tous les esprits. Enfin, tous les esprits, n’exagérons rien. Il y a des français nous dit-on, même qu’ils seraient majoritaires, pour qui le foot et les retraites comptent bien plus que le nouveau-scandale-auquel-personne-ne-comprend-rien-sauf-qu’il-confirme-qu’ils-sont-bien-tous-pourris-mais-ça-on-le-savait-déjà-mon-bon-monsieur. Alors disons donc pour être plus précis que la grande affaire fait vibrer l’élite de ce pays. Au balcon de cet étrange vaudeville, les internautes dont l’esprit turbulent et un tantinet anarchiste s’enthousiasme à l’idée que le pouvoir, celui-là même qui lui a fait l’outrage d’une Hadopi, puisse chanceler sous les coups d’un enfant de la toile, Mediapart. Et l’on se prend à songer qu’émerge sans doute devant nos yeux éblouis une nouvelle manière de vivre la démocratie aussi passionnante que troublante.

Fortune, vengeance et trahison

Au passage, Aavez-vous remarqué à quel point depuis 2007 nous avons changé d’unité de mesure ? Désormais nous raisonnons en milliards. Il y a eu les milliards de milliards de produits financiers non identifiables partis en fumée avec la crise, les milliards empochés par Madoff, les milliards de Kerviel,  il y a désormais les milliards beaucoup plus attrayants d’une vieille dame riche que sa fille voulait protéger des vautours et qui est en passe de faire chanceler un gouvernement. Tout y est, l’homme de cour qui distrait la dame en jouant les artistes inspirés, le majordome espion, les conseillers habiles et félons, les relations politiques douteuses, les ennemis mortels. De quoi remplacer l’insupportable « Amour gloire et beauté » par un « Fortune, vengeance et trahison » beaucoup plus attractif. Amis scénaristes au boulot, une fois de plus, la fiction est largement distancée par la réalité. Un peu d’imagination, que diable !

Une presse debout

Merveille des merveilles, on dirait que soudain la presse s’éveille. Quel bonheur de la voir dépasser enfin ses lâchetés ordinaires et ses querelles intestines pour rivaliser d’exclusivités, chaque organe sortant son morceau de scoop quotidiennement, Le Point, L’Express, le JDD, Marianne etc. sous le haut patronage de Mediapart qui a ouvert le feu et continue de le nourrir activement. La presse était couchée, la voici debout, on ne peut qu’applaudir tant de vigueur retrouvée. Pour un peu, on se croirait dans un pays anglo-saxon. Le dessous des cartes néanmoins apparait un peu sombre, en tout cas pour le journalisme français, marqué habituellement au sceau du respect de la vie privée et de la courtoisie. Car les sources du scandale ne sont pas tout à fait propres, des écoutes sauvages qui tombent entre des mains habiles, lesquelles les transmettent à des fins stratégiques évidentes aux médias, ce n’est pas exactement de la dernière élégance. Saluons donc une presse debout, même s’il n’est pas impossible qu’à l’image de notre coq national elle patauge dans le fumier jusqu’aux genoux.

Nicolas Sarkozy a ressuscité la presse

Entre nous, je m’attendais un peu à cette resurrection. Depuis son élection, Nicolas Sarkozy manie allègrement l’insulte – les dirigeants de Marianne se souviennent encore de s’être fait traiter de « fascistes » et « d’enculés » (sic), voire à ce sujet le Bloc-notes de JFK dans l’édition de la semaine dernière – affiche une volonté de reprise en main des médias décomplexée, appuie sur tous les mauvais leviers en même temps, joue de l’arme judiciaire (affaire de l’enregistrement de France 3), laisse insinuer que nos confrères otages en Afghanistan depuis 191 jours ne seraient que de vulgaires chasseurs de scoop…Il aurait fallu que la presse soit vraiment morte pour ne pas réagir à tant de coups de pieds dans le ventre. Visiblement, elle ne l’était pas. La surprise est si désagréable que le gouvernement hurle en coeur au fascisme. Edwy Plenel, patron de Mediapart, a si peu apprécié cette saillie qu’il porte plainte en diffamation. Ce n’est pas courant, un organe de presse qui s’estime diffamé. Il y a décidément du changement dans l’air….

Un scandale, jusqu’où ?

La question à ce stade est : où tout ceci va-t-il nous mener ? Car si la presse emprunte aujourd’hui aux moeurs anglo-saxonne, j’ai peur que les citoyens eux demeurent bien français dans l’âme. Or, pour qu’un scandale aboutisse à un nettoyage en bonne et due forme, il faut des politiques effectivement coupables de choses graves (ce qui n’est pas encore prouvé), une presse forte qui révèle les faits puis maintienne la pression et…..une opinion publique capable d’indignation, c’est-à-dire qui se fasse une certaine idée de la morale en politique et soit en mesure de se révolter quand le décalage est trop grand entre cette idée et la réalité. J’ai peur que ce ne soit pas le cas chez nous. Le « tous pourris » a ceci de pernicieux qu’il ne distingue plus le bon grain de l’ivraie et tire tout le monde vers le bas. L’élite s’en met plein les poches, donc le salarié vole son patron, l’assuré s’offre un congé bien mérité aux frais de la sécurité sociale, le contribuable joue les cachottiers et ainsi de suite, personne ne voulant être le dindon de la farce. On dit que le poisson pourrit toujours par la tête.

Tenez, pour conclure ces réflexions en vrac, je souris en me rappelant comment le candidat Sarkozy voulait s’employer à libérer les français de leurs pudeurs vis à vis de l’argent, les émanciper, les amener à croire que tout était possible et notamment de devenir riche. Las, avec la crise, il n’y a bien que les riches qui peuvent encore se décomplexer avec l’argent. Au fond, c’est peut-être une chance. A voir ce que ça donne, on se dit qu’il vaut mieux s’abstenir….Après avoir ressuscité la presse, il se pourrait bien que notre président nous rende le goût de l’élégance française. Nous n’aurions alors pas tout perdu !

Publicités

35 commentaires »

  1. ah… quel manque d’élégance de cette piétaille qui ne prends pas le temps de faire le tri entre les bons et les méchants.

    Et quels amalgames : le salarié qui vole son patron , le rmiste qui « profite » du système, le tire au flanc qui se paye des vacances aux frais de la cpam, il manque plus que le vil islamiste qui détourne les allocs, c’est beau comme une tirade d’un besson ou d’un lefèbvre, voir d’une morano.

    Si on peut assurer que, sauf exception, personne n’est parfaitement intègre, que voulez-vous nous sommes que de simples mortels, il faut peut être défendre l’idée que certains doivent l’être plus que d’autres : être des exemples, des icônes que l’on peut regarder et suivre. Il n’est pas idiot que les personnes ayant des mandats électifs puisent faire partie de cette catégorie.

    Enfin pour parler de la propreté des sources du scandale, peut être que la volonté des gouvernants de se protéger en votant des lois sur-mesure (modification du délit de prise illégale d’intérêt, modification du champs d’application du secret défense), en faisant de la rétention d’information par la non divulgation de certains documents. Que reste-t-il comme moyens propres pour savoir ?

    Lorsque le pouvoir politique et économique s’acoquine, lorsque les 3 pouvoirs ne sont plus scindés mais dans la main d’un seul homme, lorsque la presse, depuis 30 ans, n’a pas alerté l’opinion de ces dérives, lorsque l’information (oups pardon, la communication) des médias traditionnels est tout de même un peu aux ordres (et ce n’est pas le contre exemple de cette affaire béthencourt qui change la donne), effectivement l’opinion publique (celle de qui ? quel public ? reprise par quel média ?) a du mal à se mobiliser.

    Maintenant, on a l’opinion publique que l’on veut bien observer. Quel est l’organe de presse qui s’est offusqué de la manière dont s’est passé le procès à villier le bel ? Ah, pardon c’est sale et très « populiste », ca doit faire le jeu du fn.

    Détrompez-vous, l’opinion publique est indignée au delà du raisonnable, mais il va falloir du temps pour que se brise le miroir déformant des médias traditionnels et que se fasse jour la vérité.

    Aliocha : inutile de monter sur vos grands chevaux, je ne vise personne en particulier, je parle d’un climat délétère, c’est tout. Si Bettencourt ne paie pas ses impôt, pourquoi le citoyen de base qui peine à boucler ses fins de mois le ferait ? C’est un problème d’exemplarité et aussi de justice sociale, et ça n’a rien à voir avec les tirades de vos politiques favoris. Par ailleurs, vous m’expliquerez pourquoi la plupart des élus qui sont pris la main dans le pot de confiture se retrouvent réélus triomphalement dès qu’ils se représentent. Ce n’est pas un fantasme de journaliste sur l’opinion publique, que je sache ?

    Commentaire par herve_02 — 08/07/2010 @ 10:14

  2. Chère Aliocha,

    J’aimerais partager votre enthousiasme (quoi qu’il me semble un peu teinté d’ironie ?) sur la « résurrection » toute relative de la presse.
    Par contre, je trouve que herve_02 soulève des points intéressants dans son com’.

    Quand à votre jugement de l’opinion publique, il fait un peu cliché.
    Que devrait elle faire d’après vous, l’opinion publique ? (dit comme ça, on dirait une entité à part entière)
    A t-elle d’autres choix que d’attendre les prochaines échéances électorales pour sanctionner — encore — le pouvoir en place ?
    Quand bien même Sarko serait-il impliqué dans cette affaire, il bénéficie, comme son prédécesseur, de l’immunité.

    La berlusconisation des systèmes politiques fait que les gens s’en désintéressent. Maintenant je vois mal une pétition contre l’immunité du président de la République, ou pour l’indépendance du parquet rassembler plus qu’une poignée de signatures.

    Commentaire par jor — 08/07/2010 @ 11:51

  3. Je vous ai connu un peu plus objective Aliocha.
    « affaire de l’enregistrement de France 3 » : Dois-je vous rappeler que c’est France 3 et non Sarkozy qui a porté plainte ? Plainte logique d’un employeur envers un employé. Dans le privée, c’était une faute grave qui aurait fini en licenciement sans indemnité (suivie un prud’homme certainement ^^).

    J’ai quand même tendance à dire que Médiapart a bien fait son travail sur le coup. Mais publier que Woerth et Sarkozy recevait des enveloppes selon les dires de la comptable alors qu’elle n’a jamais participé directement, c’est limite. Elle est forcément de bonne foi, mais ces 50 000€, elle ne les a jamais vus transmis. Si M. de Maistre l’avait abusée pour son enrichissement personnel en lui donnant une excuse bidon pour qu’elle fasse le retrait, ca ne se serait pas passé autrement. Sachant que les comptes de campagnes sont publiés et visible par tous, j’ai du mal à imaginer que l’UMP ait pris le risque de ce financement occulte. A moins qu’il y a des comptes occultes… Peu probable étant donné que les comptes de campagne listent justement toutes les dépenses.
    Ils ont fait preuve de légèreté (l’appel du Buzz), et ca leur revient en pleine tête. Ils s’en offusquent, mais en même temps, en trainant quelqu’un dans la boue, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il vous tende l’autre joue.
    Je trouve d’ailleurs assez étonnant que cette histoire sorte justement maintenant. Vous parlez de l’indépendance, mais là, j’ai plus l’impression que la presse c’est entièrement faite manipuler sur cette histoire. De là a imaginer que votre corporation va garder son régime spécial de retraite, il n’y a qu’un pas… que je ne franchirai pas ^^

    Commentaire par testatio — 08/07/2010 @ 11:52

  4. « L’élite s’en met plein les poches, donc le salarié vole son patron, l’assuré s’offre un congé bien mérité aux frais de la sécurité sociale, le contribuable joue les cachottiers et ainsi de suite, personne ne voulant être le dindon de la farce. »

    Vous avez oublié  » Et les bloggeurs tombent dans la démago facile », non?

    C’est la seule phrase que je n’ai pas aimé alors je le dis, comme je dis que j’ai aimé toutes les autres :), notamment votre passage concernant la faculté du peuple, les premiers concernés par tout cela au final, à s’indigner.

    Commentaire par Elaïs — 08/07/2010 @ 12:13

  5. Oui, effectivement, en maints domaines, Sarkozy fait très exactement ce qu’il ne faut pas faire. Il est exemplaire au sens de contre-exemplaire. Car en faisant ce qu’il ne faut pas faire il montre ce qu’il faut faire. Pour la foule quoi de plus confortable ? et de plus antique ? La délectation de l’accusation associée au rappel des grands principes ! que demande le peuple ?

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 08/07/2010 @ 13:30

  6. Merci, chère Aliocha, de nous apporter votre point de vue (que je partage entièrement) sur cette nouvelle « affaire » de giga €, mettant sur le devant de la scène la plus grosse fortune de France et ses liens avec le Pouvoir…

    « Affaire » purement privée, au départ, puisqu’initiée par la propre fille de la milliardaire, dans le but avoué de la « protéger »… J’avoue éprouver de la compassion pour cette pauvre (ce n’est pas un jeu de mot) dame âgée et discrète, dont l’image est ainsi propulsée contre son gré à l’échelle planétaire (et qui est en plus une contre-publicité involontaire pour les crèmes de soins « lifting » de l’Oréal).

    Interrogation mitigée, en ce qui me concerne, sur les motivations de cette ex-comptable… Vengeance, civisme, manipulation ? J’avoue que je ne sais trop quoi en penser… J’espère pour elle qu’elle a bien mesuré les répercussions sur sa propre vie de ses « révélations »… Quelle que soit l’issue de cette étrange « affaire ».

    Deux points me semblent particulièrement importants…

    Tout d’abord, 50.000 € (sur les 150.000 demandés par M. de Maistre) ont bien été retirés à la BNP et la chargée de clientèle a mis en garde Mme Thibout sur les conséquences (signalement à Tracfin) d’un retrait supérieur à son accréditif. Où ont été prélevés les 100.000 € « manquants » ? Il doit y avoir une trace comptable quelque part, probablement en Suisse… Le Notaire de Vevey (Maître Schtroumph !) va sûrement être entendu sur commission rogatoire, de même que la chargée de clientèle de la BNP…

    S’il est avéré que M. de Maistre a retiré ces 100.000 € en espèces le jour même ou le lendemain du retrait de 50.000 € à la BNP, il va devoir s’expliquer sur leur destination… Il faut quand même rappeler que tout paiement supérieur à 3.000 € doit être effectué par chèque, sous peine d’une amende de 15.000 €… (ceci est valable aussi pour les retraits hebdomadaires de 50.000 € qu’effectuait la comptable).

    Le deuxième point concerne le Procureur de Nanterre, Philippe Courroye… Comment peut-il instruire personnellement ce dossier complexe, alors qu’il est mis en cause dans les enregistrement « piratés » des conversations ? Pourquoi s’acharne t’il à désaisir la Juge d’instruction, qui a rendu un premier Jugement dans « l’affaire Banier » ?

    http://prdchroniques.blog.lemonde.fr/files/2010/07/bettencourt.1277999467.pdf

    Cette « affaire » met en question l’indépendance de la Justice et le danger de la suppression du Juge d’instruction…

    Entre nous, « l’affaire Kerviel », par comparaison, c’est de la roupie de sansonnet 🙂

    Commentaire par ramses — 08/07/2010 @ 19:10

  7. Merci beaucoup pour votre analyse dont tout le monde parle sans avoir d’information

    Commentaire par PLESANT — 08/07/2010 @ 20:14

  8. s pertinentes

    Commentaire par PLESANT — 08/07/2010 @ 20:27

  9. Je recommande l’excellent papier de Raphaëlle Bacqué et Pascale Robert-Diard dans le Monde daté du 9 juillet sur l’affaire. Et en particulier le dernier paragraphe sur les fuites programmées dans la presse.

    Commentaire par laplumedaliocha — 08/07/2010 @ 20:52

  10. Mais, Aliocha, vous êtes de gauche ?

    Commentaire par Gilbert — 09/07/2010 @ 02:42

  11. Bonjour chère Aliocha
    je partage pleinement votre analyse et surtout le dernier paragraphe ! je vais de ce pas relayer votre billet sur mon réseau facebook

    Commentaire par artémis velourine — 09/07/2010 @ 08:08

  12. Au fait chère Aliocha aimez vous la poésie ?
    question incongrue allez vous penser ?
    A première vue OUI
    mais en regardant de près le partage  » culturel » rassemble la politique  » divise »
    venez vous rafraichir la tête ici
    une invitation amicale
    http://www.facebook.com/group.php?gid=121819501172079

    Commentaire par artémis velourine — 09/07/2010 @ 08:20

  13. Madame Bettencourt la plus grosse fortune de France a le bon goût d’habiter encore le pays et d’y payer ses impôts
    Que celui qui n’a jamais rogné sur les siens oublié de payer l’autobus ou contesté malhonétement une infraction pour laquelle il était coupable lui jette la première pierre. les délits sont à la mesure de ses moyens et c’est le travail de tous comptables d’éviter le maxilum.
    Or Neslé convoite l’Oréal le leuron français.
    Il y a la morale et ..la « raison d’Etat »
    Le travail des journalistes et de trouver des scoop pour vendre
    Le peuple fonctionne à l’affect aux belles « tirades » et aux sloga

    Commentaire par scaramouche — 09/07/2010 @ 09:32

  14. Encore un blog inutile !

    Commentaire par lauthier michel — 09/07/2010 @ 10:35

  15. « si la presse emprunte aujourd’hui aux moeurs anglo-saxonne« … le rêve… déjà que j’ai mis un terme à une aventure commune à tant de personnes avec une radio de service public, un peu d’air frais ferait du bien.

    Mais ne serait-ce pas illusoire?

    Commentaire par Ferdydurke — 09/07/2010 @ 11:14

  16. […] juillet 2010 Remarqué, sous « La Plume d’Aliocha », l’article: « Et soudain la presse ressuscita ! » Posted by blogoosphere Filed in Articles remarqués Tags: d'Aliocha, plume, presse Leave a […]

    Ping par « Et soudain la presse ressuscita !  « Blogoosphere's Blog — 09/07/2010 @ 16:11

  17. …même s’il n’est pas impossible qu’à l’image de notre coq national elle patauge dans le fumier jusqu’aux genoux. » Histoire… française (vue de Belgique): Savez-vous pourquoi le coq est l’emblème de la France? C’est le seul animal qui crie victoire les deux pieds dans la m… ! Et la France, dans tout cela? Elle a, à l’international, une sacrée réputation de « donneuse de leçons »…

    Commentaire par blogoosphere — 09/07/2010 @ 16:23

  18. Pour en revenir à « l’affaire » et recentrer le débat, on apprend, grâce à « Marianne », qu’André Bettencourt s’est fait remettre par Claire T., l’ex-comptable, dans les 4 mois précédant l’élection Présidentielle, la somme rondelette de 380.000 € en espèces… Et que l’hôtel particulier des Bettencourt à Neuilly était « le dernier salon où l’on cause » d’un certain nombre d’hommes politiques, qui venaient apparemment « chercher des enveloppes »…

    C’est fort dommage qu’André Bettencourt ne soit plus de ce Monde, car il aurait sans doute eu des révélations intéressantes à faire sur la destination de ce petit pactole…

    Dès qu’un Juge d’instruction sera désigné pour débrouiller cet écheveau (ce qui ne peut plus être différé, à mon avis, « l’affaire » ayant pris une telle ampleur) , nous en apprendrons sans doute davantage…

    C’est du côté suisse, à Vevey (le fameux compte de 60 millios € géré par Maître Schtroumph !) qu’il faut aller à la pêche aux perchettes (poisson délicieux dont regorge le lac Léman)…

    J’imagine que les Banquiers suisses, ulcérés d’avoir – un temps – été mis sur la « liste grise » des Paradis fiscaux, ne se feront pas prier pour collaborer… Ils n’ont pas non plus apprécié que M. Woerth, alors Ministre du Budget, ait brandi, à un 20 heures, la liste volée de 3.000 exilés fiscaux français… La réponse du berger à la bergère, en somme ! (Bergé, ça me rappelle une autre campagne…)

    Bref, il y a du grain à moudre…

    Commentaire par ramses — 09/07/2010 @ 18:43

  19. J’ai fais le seul acte citoyen que je pouvais faire dans cette ancienne république, je viens de m’abonner à mediapart

    Commentaire par bleu horizon — 09/07/2010 @ 21:53

  20. Dans cette affaire, je pense que le débat devrait tourner autour de la question fondamentale suivante : Mme Bettencourt était-elle au courant de tout cet argent qui partait en enveloppe kraft vers des destinations politiques obscures ?
    Son majordome dit que forcément elle savait, mais c’est pas sûr !

    Tiens ça me rappelle une autre affaire…

    Commentaire par Oeil du Sage — 09/07/2010 @ 23:57

  21. @ Oeil du Sage

    Si Liliane Bettencourt ne savait pas où partait tout cet argent « protégé » par des enveloppes kraft, alors sa fille a raison… Il est urgent de la placer sous tutelle !

    Quel dommage qu’André Bettencourt soit décédé… Le procureur Philippe Courroye aurait eu l’opportunité de lancer une 4ème enquête pour le faire interroger (on peut rêver, non ?) sur la destination de ces 380.000 € en espèces…

    J’attends avec impatience la nomination, non pas d’un, mais de trois Juges d’instruction pour les trois « affaires en cours »… Car ils le valent bien !

    Commentaire par ramses — 10/07/2010 @ 20:08

  22. Je le pense et l’écris simplement…

    J’ai bien aimé votre billet plein d’enthousiasme et d’espoir !

    Commentaire par Galuchat — 10/07/2010 @ 22:01

  23. @Aliocha

    je me porte également en faux contre votre réponse sous 1. Et je (re)monte sur mes grands chevaux à la suite de votre réponse.

    Le problème c’est pas tant que la « vieille » ne paie pas ses impôts, le problème c’est qu’elle bénéficie d’une manière ou d’une autre d’une certaine sécurité juridique à ne pas le faire, sécurité qui n’est peut être pas étrangère au fait qu’elle financerait des politiques.

    Le problème c’est qu’il me semble qu’elle se fait plumer par un gigolo (on s’en moque) et estamper par un gestionnaire qui arrose plutôt pas mal et que l’on rejette la demande de sa fille de la mettre sous tutelle ou curatelle, rejet par les même personnes qui bénéficient de ses largesses.

    Ce qui me pose problème c’est que les politiques font bloc contre les « fascistes délateurs » qui ne se souche pas comme la presse à la botte, preuve s’il en faut qu’ils sont bien « tous pourris ». Que certains soient indélicats, c’est la loi des statistiques … dans le nombre … Mais que tous se serrent les coudes, c’est une preuve que monsieur W, c’est juste un qui s’est fait prendre et qui ne fait ni plus ni moins que les autres.

    Enfin, si vous permettez un retour de baton : pourquoi les politiques pris dans la confiture sont réélus ? c’est parce que la presse les titille à peine plutôt que de les carboniser, en suivant l’enquête jusqu’au bout, en faisant de l’investigation, en continuant de creuser lorsque le procureur copain arrête, lorsque la chancellerie met le holla, lorsque bercy dit stop. En fait, ils sont réélus parce que vous journalistes ne faites pas bien votre travail.

    Commentaire par herve_02 — 10/07/2010 @ 23:05

  24. L’un des points clés de cette affaire complexe est l’existence et le transfert de ces 100.000 € destinés à « compléter » la remise des 150.000 € à M. Woerth en mars 2007 (tout ceci au conditionnel)…

    Si ce transfert a bien eu lieu à partir du compte détenu en Suisse par Liliane Bettencourt, il y en a forcément une trace… Trois possibilités :

    1) Patrice de Maistre se rend en Suisse, retire 100.000 € en espèces et franchit la frontière avec cette somme en liquide… Peu probable qu’il s’expose à un tel risque, les sommes supérieures à 10.000 € devant être déclarés à la Douane.

    2) Il utilise une « carte noire » (où ne figurent que les coordonnées de la Banque) et retire cette somme en espèces en France… Peu probable, chaque retrait étant limité à 500 € par distributeur, il lui aurait fallu « écumer » 200 DAB pour amasser cette somme (nuit blanche !)

    3) Il opère un virement « swift » sur un compte écran en France, où il dispose d’une procuration et y retire les 100.000 € en espèces… Il s’agirait, dans ce cas, d’une Banque suisse ayant pignon sur rue à Paris, qui aurait pu « saucissonner » le retrait, de façon à ne pas éveiller les soupçons de Tracfin…

    Si (conditionnel) cette opération a bien eu lieu, je privilégie la solution 3), théoriquement difficile à détecter… Sauf que le débit existe bien à la Banque suisse émettrice… Un petit effort, M. Courroye, demandez une commission rogatoire à la Justice helvétique pour vous faire remettre le détail des opérations de ce compte, maintenant bien identifié…

    Pour le « fun », une réaction d’un blogueur sur cette affaire (qu’il confond avec une autre…) « Cette Bétancourt, on aurait mieux fait de la laisser aux mains des FARC !)

    Bon week-end 🙂

    Commentaire par ramses — 11/07/2010 @ 00:54

  25. Combien de temps faudra t il aux juges pour enterrer l’affaire ?

    combien de non lieux ? de simples rappels à la loi ? de sursis ? de procédure annulée pour faute de procédure ?

    Commentaire par patrons-voyous — 11/07/2010 @ 10:14

  26. Cherche journaliste qui voudrait se rendre UTILE

    Pas un seul journaliste n’a voulu écrire un article sur cette machine à enterrer installée au sein du pouvoir judiciaire et entretenue par les gardes des sceaux successifs qui s’abstiennent de la détruire.

    Mam vient de renouveler l’IMPUNITE à une personnalité que l’on retrouve dans la reprise du journal Le Monde, prise la main dans le sac dans une affaire financière qui lui a rapporté 30 MF au détriment d’une société du CAC40, mais qui avait échappé aux poursuites grace à un non lieu de 8 lignes contenant 3 erreurs grossières.

    IMPUNITE contre QUOI ou pour financer QUI ?

    Sm, Usm, commission des lois de l’assemblée et du sénat, députés de l’opposition que l’on entend dans la presse en ce moment ont reçu les pièces

    Personne n’a demandé ni la démission de Mam ni la saisine du Csm

    Pourquoi ? Interrogez-les.

    Commentaire par Choubidou — 11/07/2010 @ 11:41

  27. Pour une vue plus large et plus complète de l’affaire :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Woerth-Bettencourt

    Le moins qu’on puisse dire, sans préjuger d’aucune culpabilité prématurée bien sûr, c’est que ça sent l’intrigue politico-juridico-familio-financière à plein nez !

    Au moins, depuis quelques mois, le monde de la presse est servi avec ces dernières affaires rocambolesques.
    Pas étonnant que « soudain, la presse ressuscita » !

    Commentaire par Oeil du Sage — 11/07/2010 @ 16:51

  28. Chère Aliocha,
    la presse n’est pas ressuscitée. Elle a juste été réveillée par ceux qui l’avaient mise en sommeil pour placer leur « champion ». Le « Champion » a déçu, il est incapable de tenir les promesses faites à ses commanditaires (on peut dire aussi « Parrains »). La Phynance (merci Jarry) internationale lui préfère (pour l’instant) DSK. Ben oui, la façon dont il a étranglé la Grèce a bien plu à Davos et au Bildersberg.
    Sarko est comme tous les cocus du monde, le dernier informé….
    Pourtant il a eu des mises en garde: Un rapport de la police luxembourgeoise fait état d’un compte bancaire lié aux rétro-commissions pakistanaises, et stipule que le nom de Sarkozy est associé à ce compte.
    Une seule vraie question n’a pas été posée: Comment la police a-t-elle pu avoir ces renseignements autrement que par le banquier lui-même? La réponse tient en un mot: IMPOSSIBLE.

    Un commentaire technique pour je ne sais plus qui concernant les retraits d’argent en Suisse:
    Pour éviter un contrôle, il faut qu’il soit inférieur à 100’000 Sfr. 2 retraits simultanés de 75’000 Sfr ne posent aucun problème à un banquier qui gère 80 millions d’€. Et il ne comporte aucune autre trace de celui qui retire l’argent qu’une griffe sur l’avis de débit.
    Pour le passage de la frontière, on utilise des porteurs de valises. Quel douanier va demander à un gars mal fringué dans une charrette à 2’000€ s’il transporte plus de 10’000€ en liquide? Bien avant que la Suisse adhère à l’espace Schengen, 99% des transitaires ne sont pas arrêtés à la douane. De penser trouver un indice de cette façon, c’est avoir envie d’absoudre cette clique de la même manière que la commission financière l’a fait avec Woerth aujourd’hui.
    De prendre pareillement le peuple de France pour des cons, çà tient de l’insulte publique.

    Question à un licenciement immédiat: Comment un employé de Baroin peut-il mettre en cause son ancien patron et pote du nouveau, tous deux inféodés au même monarque? Et depuis quand les ministres donneraient des ordres écrits pour violer les lois? Pour un fonctionnaire zélé, tout tient dans l’art d’interpréter le lever de sourcils du Ministre….
    Blutch

    Commentaire par Blutch — 12/07/2010 @ 00:13

  29. « Je recommande l’excellent papier de Raphaëlle Bacqué et Pascale Robert-Diard dans le Monde daté du 9 juillet sur l’affaire. Et en particulier le dernier paragraphe sur les fuites programmées dans la presse. »

    Il n’est pas en ligne, semble-t-il. Par contre j’ai trouvé ceci, qui confirme tout ce que vous nous expliquez sur ce blog sur la prise de contrôle des journalistes par les stratégies de communication:
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2010/07/12/politique-medias-les-maux-francais-et-l-affaire-woerth-bettencourt_1386789_3232.html#ens_id=1373579
    Visiblement, Mediapart ne fait pas exception à ce phénomène.

    Commentaire par Gwynfrid — 12/07/2010 @ 13:33

  30. @ Gwynfrid

    Elle est extraordinaire, la directrice de la rédaction du Monde ! Elle dénonce la dérive vers un « journalisme de procès-verbaux » (visant implicitement Edwy Plenel) et c’est son journal (ainsi que Le Figaro) qui a publié les extraits tronqués des PV d’interrogatoire de l’ex-comptable de Mme Bettancourt (fournis vraisemblablement par Claude Guéant), ceux qui tendaient à montrer qu’elle était revenu sur ses déclarations à Médiapart. La publication de l’ensemble des PV a montré ensuite qu’elle n’était revenue qu’à la marge sur ses déclarations mais qu’elle maintenait l’essentiel.

    Commentaire par Gilbert — 12/07/2010 @ 23:42

  31. @ Gilbert
    Sans doute. J’en conclus que tous les médias, sans exception, sont plus ou moins pilotés par la stratégie de communication de l’un ou l’autre des protagonistes (voire de plusieurs). Tous, y compris Mediapart, y compris le Canard; y compris, de façon particulièrement évidente, le Figaro, qui relaie les fuites organisées par le gouvernement avec une impressionnante célérité.
    Je ne suis pas assez au fait de toutes les subtilités pour savoir si c’est volontaire: il est fort possible qu’un journaliste se fasse influencer tout en étant honnête. Sauf que là, il devient de plus en plus difficile d’être dupe.

    Ah autrement, il y en a une qui décroche le pompon, c’est Mme Alliot-Marie: « l’enquête avance, les fuites quotidiennes viennent le démontrer » (http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/politique/20100712.OBS6999/affaire-bettencourt-woerth-alliot-marie-garantit-une-enquete-independante.html)
    On peut apprécier à sa juste valeur l’hommage ainsi rendu à la presse, qui par sa diligence valide le bon boulot de la Justice, dixit le Garde des Sceaux en personne !

    Commentaire par Gwynfrid — 13/07/2010 @ 01:55

  32. La Messe est dite…

    Le Président a estimé que M. Worth était au-dessus de tout soupçon, grâce au rapport de l’IGF… Juste avant, on perquisitionne chez Mme Bettencourt et M. Banier, comme hier chez M. de Maistre (« Vous voyez, braves gens, la Justice s’active, contrairement aux affreuses rumeurs… En plus, on a rien trouvé, c’est bien la preuve… »)

    MAM ne veut pas « dépayser le dossier », mais je vous parie que dans quelques jours, c’est Mme Bettencourt, M. Banier et M. de Maistre qui vont se « dépayser » en Suisse… Dernier acte avant le tomber de rideau, nouvelle intervention du Pouvoir (je verrais bien Bertrand l’Assureur)… « Voila, avec vos calomnies, la plus riche contribuable s’exile, ça fera autant de millions en moins pour payer les retraites »…

    C’est beau comme du Shakespeare 🙂

    Le seul qui va s’en prendre plein la tr…, c’est Edwy Plenel… On parie ?

    Commentaire par ramses — 13/07/2010 @ 03:02

  33. En écho aux propos de Ramsès:
    Il y a quelques temps déjà, un illustre méconnu disait malheur à celui par qui le scandale arrive….
    2’000 ans plus tard, Guy Béard écrivait: La Vérité…
    Rien de changé, sauf qu’on peut remonter à l’origine du scandale au lieu de sa divulgation, et là, c’est à N.S. de s’en prendre plein la tr…….
    C’est notre liberté de citoyen de ne pas se laisser manipuler.
    Blutch.

    Commentaire par Blutch — 14/07/2010 @ 11:58

  34. Ce commentaire provenant du blog d’Eolas me semble être la meilleure analyse de l’affaire (http://www.maitre-eolas.fr/post/2010/07/13/Sous-couvert-de-la-voie-hi%C3%A9rarchique#c126063) :

    « …Je finis par me démander si les réfus permanents de considerer l’abus de faiblesse sur Lilianne Bettencourt ne soient pas directement liés au fait, que cette source du fric sert tant des gens au pouvoir, qu’il serait dommage à ce que sa fille ait un mot à dire, et puisse arrêter le fleuve tranquille. »

    …et puisque j’ai bien imager mes propos : finalement, réussir à entrer dans l’entourage proche de Lilianne Bettencourt c’est un peu comme avoir accès à un distributeur de billets de banque hs qui s’emballe et qui crache des billets dès qu’on appuie sur une touche !

    Commentaire par Oeil-du-sage — 15/07/2010 @ 00:41

  35. Ce billet est très intéressant.
    Je vous livre un modeste complément.
    Il semble que Courroye, quel joli nom pour un Procureur, doute de la légalité des écoutes téléphoniques clandestines du majordome.
    C’est bizarre. Dans une affaire infiniment moins grave mais qui avait fait grand bruit (paillotes corses) avant de faire pschitt, la cour de cassation avait estimé valable l’enregistrement clandestin d’une conversation avec le préfet de Corse effectué par un colonel de gendarmerie. Enregistrement dont la justice avait en outre constaté qu’il avait été truqué par le colonel de gendarmerie!
    Comment le lecteur de base de votre passionnant blog peut-il comprendre ces variations juridiques des magistrats?

    Commentaire par Caton — 21/07/2010 @ 11:54


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :