La Plume d'Aliocha

04/01/2010

Bonne Année 2010

Filed under: A propos du blog — laplumedaliocha @ 14:23

Bonjour à tous !

Eh bien voilà, c’est parti pour une nouvelle année. Enfin, parti, c’est vite dit. On ne devrait jamais prendre de vacances, le retour est trop dur. Mes doigts engourdis frappent maladroitement le clavier, mon esprit embrumé ne perçoit que de très loin l’agitation de l’actualité et ce n’est pas la page de mon agenda pour cette journée, totalement vide, qui va m’inciter  à me remettre en train. Pourtant, je ne doute pas que le retour va être agité. Il me faut terminer d’ici ce soir un article laissé en plan avant Noël, trouver un sujet pour alimenter un site d’information sur Internet d’ici demain, un autre pour un hebdomadaire sachant que le papier devra être terminé jeudi, sans compter l’indispensable revue d’actualité de ces dix derniers jours afin de me remettre à niveau. Et pour couronner le tout, la charge habituelle de travail va se trouver alourdie en cette rentrée par toutes les cérémonies de voeux à la presse organisées par les ministères, institutions et organisations diverses et variées.

Puisqu’une année nouvelle est toujours l’occasion de prendre de bonnes résolutions, j’entends me concentrer dans les mois à venir ici sur ce qui va bien dans le journalisme et limiter autant que faire se peut les critiques. Après tout, la plupart des sites de presse sur Internet se spécialisent dans la critique des médias, sans compter les blogueurs qui ne ratent jamais une occasion d’épingler un journaliste. Cet exercice est salutaire, mais il est déjà tellement pratiqué que je ne vois pas ce que je pourrais y ajouter. Au surplus, on ne peut pas passer son temps dans la révolte, la dénonciation et le mépris sauf à vouloir s’enfoncer dans la névrose, ce qui n’est pas mon cas.  Je crois qu’il est aussi nécessaire de dénoncer ce qui va mal que de mettre en valeur ce qui mérite respect et admiration.

Un mot  à l’attention de mes confrères. Lorsque j’ai ouvert ce blog en septembre 2008, je l’ai fait pour expliquer et défendre notre métier face à la présentation souvent caricaturale qui en était faite sur le web par quelques individus soit clairement mal intentionnés, soit simplement ignorants du journalisme.  Un peu avant Noël, une de mes éminentes consoeurs à qui j’avouais être Aliocha m’a répondu : « Ah! C’est vous, depuis le temps que je me demandais qui osait ainsi parler au nom de la profession, je vous trouvais drôlement gonflée, mais c’est bien ce que vous faites, continuez ». Elle avait mis le doigt sur une question que je me pose chaque jour en écrivant ici, celle de ma légitimité. Disons que je n’en ai pas d’autre que ma carte de presse et la passion que je ressens pour ce métier.  C’est peu et sans doute même insuffisant. Mais il fallait bien que quelqu’un s’y colle,  et je sais trop combien à force de vouloir trop bien faire on finit par ne rien faire du tout. Alors je me suis lancée. Il était temps je crois que je vous le dise pour dissiper toute forme de malentendu. Je ne suis pas omnisciente et ne prétends pas l’être, j’essaie juste de partager avec les lecteurs le peu que je sais pour leur donner une image un peu plus exacte de notre métier. La vérité, c’est que la tâche m’apparait souvent bien trop importante pour mes maigres moyens. C’est pourquoi votre aide sera la bienvenue. Alors n’hésitez pas à commenter, discuter, me corriger si besoin est, m’envoyer les billets que vous avez envie de publier, rien ne me ferait plus plaisir que d’avoir des invités et de multiplier ainsi les regards sur le métier et les témoignages.  Depuis plus d’un an, je vois bien que le public est curieux de savoir comment nous travaillons, je crois surtout qu’il a besoin de trouver des raisons de nous rendre sa confiance. Vous savez aussi bien que moi qu’on est journaliste avant tout par passion, mais nous avons le tort de ne jamais parler de nous, trop occupés que nous sommes à raconter le monde. Alors nous laissons prospérer des malentendus et des ignorances qui non seulement affectent notre crédibilité mais permettent à quelques excentriques nourris de Chomsky, Bourdieu et autres détracteurs des médias de raconter à peu près n’importe quoi sur la presse en toute impunité. Ce n’est pas sain, ni pour nous, ni pour une société qu’on dit de l’information mais qui ignore presque tout de la manière dont ses médias fonctionnent. Si nous ne redressons pas la situation en intervenant dans les débats qui nous concernent, qui le fera ?

A tous les lecteurs de ce blog maintenant, je souhaite une très bonne année 2010.

Indépendamment des classiques voeux de bonheur, santé, amour et prospérité, je vous souhaite surtout une année remplie de rire, c’est vital. On peut s’indigner sur Internet, pousser des cris de colère et même de révolte, débattre sans fin, plonger avec délices dans des polémiques enragées, mais n’oublions jamais de rire. L’humour sera toujours bienvenu en ces lieux et je ferai mon possible pour qu’il trouve sa place dans les billets, entre deux coups de griffe et trois coups de chapeau. Par ailleurs, je fais confiance à mes brillants commentateurs pour laisser libre cours à leur plume fantasque. Je songe en particulier à Goloubchik, Ferdydurke, Tschok et Fantômette. Comme le disait fort justement Alphonse Allais, « les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux », alors rions !

Bonne année à tous !

Publicités

18 commentaires »

  1. Preum’s à vous souhaiter une bonne et heureuse année 2010 chère Aliocha!

    Et j’en profite pour signaler à Fantômette et à Tschok une excellente nouvelle qui éclaire d’un soleil radieux ce début d’année : la Danette en barquette est de retour dans les rayons des supermarchés! Si si les grandes barquettes des années 70 sont de retour en goût vanille et chocolat! Le pied ! 😉

    Aliocha : contente de vous retrouver Cher Mussipont, vous manquiez à ce blog et à moi aussi bien sûr !

    Commentaire par Mussipont — 04/01/2010 @ 14:53

  2. Bonne année à tous !!! et à Aliocha bien sûr !!!

    Je sais que c ‘est pas à moi que vous vous adressiez Mussipont, mais parlez-vous bien de ces barquettes juste un tout petit peu limite pour se baigner dedans mais tout à fait assez honorables pour donner sufisemment de calories à la rédaction entière de Biba pour mitonner leurs numéro spécial été « comment être belle à la plage ? » ??

    Commentaire par Shadow007 — 04/01/2010 @ 15:23

  3. C’est tout à fait cela Shadow007, je constate avec satisfaction que le club des amateurs de la Danette prend petit à petit possession de ce blog, chouette!

    Commentaire par Mussipont — 04/01/2010 @ 15:45

  4. Attention, il ne faut jamais prendre de bonnes résolutions puisque nous ne pouvons jamais les tenir…Restons modestes.!

    Commentaire par Monik — 04/01/2010 @ 17:10

  5. Lorsque vous faites référence à « quelques excentriques nourris de Chomsky et Bourdieu », à qui faites-vous allusion ? ACRIMED ?

    Commentaire par DM — 04/01/2010 @ 18:36

  6. Bonne année, et merci pour ce blog!

    Commentaire par le chafouin — 04/01/2010 @ 20:37

  7. Vous employez le terme d’excentrique à l’encontre de personnes qui expriment des doutes quant au décalage entre le fonctionnement réel du système journalistique et ce que ce système dit de lui-même.

    Le Trésor de la Langue Française définit un excentrique comme : « Qui est en opposition avec les habitudes reçues; dont la singularité attire l’attention. (Quasi-)synon. bizarre, extravagant, farfelu (fam.), insolite, original; anton. discret, quelconque, ordinaire. »

    Or, la crise actuelle de la presse, notamment de la grande presse nationale d’information et d’opinion, semble suggérer que seule une faible minorité de la population lui fait confiance et s’y intéresse au point de l’acheter.

    Bien sûr, c’est une analyse rapide, et il faudrait sans doute une analyse sociologique et économique pour identifier les racines de cette crise et de la mévente des journaux (cf par exemple les éléments fournis par Emmanuel Schwartzenberg). Toutefois, il semble qu’en l’espèce, l’habitude reçue en France, c’est de ne pas lire la « grande presse ».

    Si vous me pardonnez une question quelque peu crue, ne craignez-vous pas d’être, sur ce point, l’excentrique, et non les personnes que vous dénoncez comme telles ?

    Commentaire par DM — 04/01/2010 @ 21:05

  8. @ Mussipont : il ne faut point s’enthousiasmer outre mesure et croire la pub aveuglément, car la barquette liturgique des années 70 contenait 1l de Danette, quand celle qui revient n’en contient que 500 ml. C’est de la demi-mesure.

    Sinon bonne année au fait.

    Commentaire par Gwynplaine — 04/01/2010 @ 21:40

  9. Salut Mussipont, et bonne année !

    Merci pour l’information, mais naturellement, vous imaginez bien que Danette nous a envoyé un messager divin, dès le mois de novembre dernier (dans mon souvenir), pour nous avertir du Retour sur Terre de Danette dans son format Grand Contenant (un évènement auquel il avait été fait référence dans un passage sacré – quoique légèrement ésotérique – des Saintes Étiquettes par la mention « il est passé parousie, il reparousera par là », initialement interprété par le Dogme comme renvoyant à la nécessité de passer racheter du Danette car y en n’avait plus plus dans le frigo.)

    A ce propos :

    (Ceci est un message pour tschok)

    Très cher vice-pape,

    Ne pensez-vous pas qu’il faudrait (pour fêter ça) envisager de sanctifier quelqu’un – mais ATTENTION, ce serait quelqu’un qui ne mériterait pas forcément d’être sanctifié? Hm? L’idée (librement – mais assez directement – inspirée par l’actualité d’un monothéisme concurrent) me semble être fichtrement digne d’intérêt.

    Commentaire par Fantômette — 04/01/2010 @ 22:44

  10. Bonne année à vous, Aliocha et merci de vos voeux.

    En ce qui me concerne je crois avoir déjà mangé la totalité de mon pain noir de 2010.

    Je sors en effet à peine de tourments si incroyables qu’ils ne peuvent qu’être vrais et qui ont très directement impliqué plusieurs de vos commentateurs usuels. Croyez-moi sur parole (vous connaissez ma fiabilité totale dans la reproduction de l’évènementiel), ils ne sont pas tous dans la réalité des choses comme on peut se les imaginer…

    Je suis en train d’établir le compte-rendu de cette aventure, sous-titré « vacheries et perfidies confidentielles d’un commentateur de blog ». Je me propose de vous en envoyer les deux premiers chapitres par courriel, à votre adresse légale.

    Si vous êtes intéressée, donnez-moi votre aval, sachant que, dans l’affirmative, il conviendra que vous déconnectiez l’anti-machin régissant votre BAL car certains mots employés risquent de le faire rougir.

    Ci-après, pour information et sans davantage investir votre espace public, un aperçu du chapitre IV en cours de rédaction:

     » Fantômette s’envola à 17h15 de Roissy à destination de Tamer dans un Boeing 666 des Portnawaki Airlines. Ferdydurke lui avait fait réserver un siège en business class pour qu’elle puisse au mieux de ses aises travailler mon dossier, dont tschok lui avait transmis les éléments par fax. La meuf s’était judicieusement munie d’un dictionnaire franco-portnawaki, d’une grammaire générative, des codes pénal et de procédure pénale édition 2009-2010 du Sultanat, d’un bloc de papier quadrillé, de trois surligneurs et d’un stylobille Bic publicitaire super-collector gravé en chacune ses tranches « La Plume d’Aliocha – LE blog des blogs ».

    En secret et un peu coupablement, Fantômette se la pétait un max d’avoir été attributaire de ce denier objet. Ayant une cousine germaine bossant dans la pub, elle savait que la distribution de ce produit dérivé, dont la production avait été limitée à 1000 exemplaires numérotés, avait été expressément restreinte par Aliocha en personne « à l’intention » avait précisé la blogueuse « des seuls qui en vaillent vraiment la peine, à savoir habitant Paris intra muros, friqués et influents, bref surtout pas à des trouducs de provinciaux ».

    Alors, finalement preneuse ?

    Aliocha : Hum, vous avez bu quoi pendant les fêtes ?

    Commentaire par Goloubchik — 05/01/2010 @ 01:21

  11. Bonne année Aliocha et comme je l’ai déjà dit, bravo pour le temps que vous consacrez à ce blog.
    Je suis journaliste et je pense que vous faites vraiment un bon travail d’explications de notre métier au quotidien. Et en plus vous arrivez à le faire sans larmoyer sur le sort des journalistes, mais en toute honnêteté et franchise sur les difficultés de faire correctement notre travail.
    Bonne continuation.

    Commentaire par Karine — 05/01/2010 @ 10:16

  12. Bonjour Aliocha,
    Bonne année à vous également,courage et persévérance !
    Je ne pense pas que vous ayez vraiment à vous poser la question de la légitimité de votre action. Vous ne pouvez pas défendre une profession dans la mesure où, à vous seule, vous ne la résumez pas, vous n’en êtes pas représentative. Pas plus, au fond,que ne l’est un syndicat professionnel qui donne rarement l’idée de l’hétérogénéité d’un domaine d’activité; mais sa légitimité et son action relèvent d’autres principes et necessités.
    En revanche, vous êtes tout-à-fait fondée à défendre les valeurs, l’honorabilité et l’importance que vous attachez à votre profession. A donner votre contribution à l’image qu’elle doit donner et aux messages qu’elle doit transmettre. Surtout si vous ne vous reconnaissez pas dans ce qui vous revient.
    La question est alors surtout celle de la sincérité et de l’honneteté.
    Voilà, pour faire bref.
    Cordialement à vous.

    Commentaire par NP — 05/01/2010 @ 13:38

  13. Bonne année Aliocha et merci pour votre blog.

    Commentaire par Zythom — 05/01/2010 @ 15:04

  14. Même si je commente moins qu’aux débuts de ce blog, je prends toujours plaisir à en lire les billets, mais aussi les autres commentaires (sauf quand il y en a trop … les journées ne faisant que 24h).

    Alors mon voeux ici sera qu’Aliocha ait le pouvoir de rallonger les journées pour lui permettre de publier des billets sereinement et nous de les lire sans trop de fébrilité.

    @DM (#7)

    Je ne suis pas journaliste, mais je pense en effet que votre analyse est effectivement « rapide » !!
    Je suis originaire de province … la vraie (pas de Lyon ou d’une autre « grande ville » comme Marseille ou Bordeaux). Et mon père, son père avant lui, mes voisins lisaient quotidiennement la presse … mais jamais (ou presque) des titres comme « Le Monde », ni « Libération » ou « Le Figaro ».
    Non, ils lisaient La Nouvelle République !
    Puis, quand j’ai déménagé dans une autre région, j’ai rencontré d’autres personnes qui lisaient « Le Midi-Libre », etc …

    Oui, votre analyse est « rapide », car elle ignore totalement les journaux les plus lus en France: le Presse Quotidienne Régionale !

    Sinon, que 2010 vous apporte tous et toutes des dizaines de moments de pur bonheur !

    Commentaire par Yves D — 05/01/2010 @ 22:48

  15. @ Aliocha:

    Du vinaigre et de l’huile de ricin. Nous devons avoir le même caviste! 🙂

    Bon, sérieusement, je me suis planté sur le choix de ma quatrième de couverture, dont la trop brutale ambiguité avait probablement de quoi rendre un tantinet suspicieux (à y réfléchir, éditeur, comme journaliste, cela doit être un vrai boulot)…

    Pour prix de mon erreur, je m’auto-exile sur le Front de l’Est, en remballant sur la pointe des pieds ma proposition et les 47852 signes comptabilisables à ce jour de mon compte-rendu (soit déjà 341,8 interventions possibles sur Twitter, c’est fou).

    De nouveau tous mes voeux de prospérité en 2010 pour vous et votre blog.

    Commentaire par Goloubchik — 05/01/2010 @ 23:29

  16. Mais je manque à tous mes devoirs!

    Bonne année les chéris.

    Mussipont: Si ces barquettes datent des années 70, je n’en recommande la consommation qu’avec la plus extrême prudence, car la Danette ne bonifie pas avec le temps (contrairement à Pie XII, mais il s’auréole).

    Fantômette, très chère Papesse: vous avez comme d’habitude d’excellentes idées. Je pense à Michel Drucker. Il passe bien auprès du troisième âge, qui est une clientèle que nous devons viser, non pas pour hâter son trépas, mais pour faciliter sa mastication. Car n’oublions pas que la Danette peut aisément être consommée avec une paille.

    Goloubchik: je ne vous proposerais pas d’explorer ensemble les cavités provinciales car je pense que cela serait mal interprété. Mais le cœur y est. Et depuis que j’ai vu le dernier best seller de Marc Levy trôner fièrement en tête de gondole d’une superette de chef lieu de canton, je puis vous assurer que votre œuvre numérotée à 1000 exemplaires trouvera dans cet environnement champêtre tout le retentissement qu’elle mérite (meuuuuuuuh!).

    Revenez nous entier du front de l’Est où, comme vous le savez, les bombes à fragmentation explosent avec détachement, ce qui est la marque d’un certain mépris à notre égard.

    PS: ne prenez pas l’avion avec de l’huile de ricin, la substance figure sur la liste des produits mortels, ce qui pourrait vous valoir des ennuis à l’embarquement.

    Commentaire par tschok — 06/01/2010 @ 13:15

  17. Bonne année Aliocha !! Et merci de bien vouloir continuer à nous faire profiter de vos écrits en 2010.

    Vos souhaits d’en rire sont une idée charmante.

    Commentaire par Kemmei — 06/01/2010 @ 21:53

  18. Très cher tschok, c’est un choix excellent. Le côté lisse et sucré du personnage renvoie en indubitablement aussi bien à la texture qu’au goût de la Danette. Il nous fera un bon Béat, je crois.

    Attention : les seniors qui nous lisent doivent se souvenir qu’il est judicieux de rajouter du coca dans la barquette, pour la terminer à la paille.

    Commentaire par Fantômette — 06/01/2010 @ 23:10


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :