La Plume d'Aliocha

30/11/2009

Couacs de com’

Filed under: Mon amie la com' — laplumedaliocha @ 18:42

Fichtre, mon amie la com’ a encore des ennuis !

Dans cet article tout à fait savoureux, Rue89 raconte que Bakchich a dévoilé dans sa version papier de la semaine dernière un rapport de la Cour des comptes sur la gestion de la RATP. Rapport apparemment si peu flatteur que la RATP s’est fendue d’un communiqué de presse le 25 novembre dans lequel elle : « s’étonne de la divulgation d’un rapport de la Cour des Comptes, portant sur les exercices 2001 à 2007, document de travail intermédiaire strictement confidentiel ».

Puis elle ajoute :  « La RATP souligne que les éléments rapportés donnent une version volontairement tronquée, sortie de son contexte et polémique d’un rapport d’étape qui ne saurait refléter la vision d’ensemble qui sera exprimée par la Cour des Comptes dans ses conclusions définitives. A ce stade, la RATP, respectant la confidentialité des échanges, ne peut répondre point par point à ces assertions tronquées (…) »

Elle n’oublie pas au passage d’argumenter sur le terrain du complot : « Elle note que cette divulgation intervient à un moment où le gouvernement veut clarifier les responsabilités des acteurs du transport public urbain en Ile-de-France, dans le cadre de la loi sur la régulation ferroviaire, qui a été adoptée début novembre par le Parlement, ainsi que dans le cadre de la loi sur le Grand Paris qui est en cours de discussion ».

Entre nous, que cette fuite dans la presse obéisse à des intérêts politiques, c’est tout à fait possible. Mais il est possible aussi quelle vienne tout simplement de quelqu’un qui ne supporte plus que les rapports soient enterrés, c’est de plus en plus fréquent. En tout état de cause, cela ne change rien sur le fond. L’argument relève de la diversion.

Toujours est-il que nous retrouvons ici l’accusation classique à l’encontre du journaliste stupide et/ou assoiffé de scandale, qui ne fait pas la différence entre un brouillon et un document définitif et qui, en plus, ne comprenant rien à ce qu’il lit, en livre une présentation « tronquée », à moins qu’il ne l’ait fait carrément exprès dans l’intention de « vendre  du papier ».

Las ! La Cour des comptes réagit et publie le lendemain un communiqué pour démentir les assertions……… de la Com’ de la RATP ! Elle indique que son rapport « retrace les observations définitives de la Cour formulées au terme d’une procédure contradictoire. Il ne s’agit en aucun cas d’un rapport d’étape. Ce rapport particulier est donc bien le rapport définitif de la Cour sur les comptes et la gestion de la RATP de 2001 à 2007« (c’est la Cour des comptes qui met en gras cette phrase, c’est aussi elle qui souligne « définitives »).

Comme le relève Rue89, la Cour des comptes donne de facto raison à Bakchich. Les réactions aussi claires et tranchées ne sont pas légion dans l’univers feutré des institutions. La claque est donc extrêmement violente. Ce qui est encore moins courant, c’est que dans le grand combat entre la com’ et la presse, les journalistes se retrouvent secourus par une autorité au-dessus de tout soupçon qui confirme ouvertement leurs propos.

Le plus amusant, c’est que la RATP avait conclu son communiqué sur cette note d’optimisme :  « La RATP est confiante dans la teneur des conclusions que la Cour des Comptes, si elle le souhaite, après s’être réunie en chambre du Conseil, pourrait décider de publier dans son rapport public annuel ».

Résultat du match : Bakchich 1/RATP 0.

Propulsé par WordPress.com.