La Plume d'Aliocha

14/10/2009

Sacré BHL !

Filed under: Réflexions libres — laplumedaliocha @ 10:28

Etes-vous fan de BHL ? Quand je dis fan, c’est vraiment. Je ne vous demande pas si vous l’avez lu, si vous aimiez en son temps l’entendre chez Pivot, si vous préférez le philosophe ou le romancier. Non, je vous demande si vous êtes fan au sens où l’on est fan de Michel Sardou, de Claude François ou de Mika pour les plus jeunes.

Oui ?

Alors j’ai une bonne nouvelle pour vous. Je viens de découvrir grâce à un billet de Philippe Bilger que BHL avait un site officiel, un vrai, conçu par une fan et encouragé par lui. Vous brûlez d’impatience. C’est ici. C’est beau comme le site de Sardou. Avec une biographie, des photos, des vidéos, des archives d’articles. On n’y vend pas malheureusement de poster et, sur ce coup-là, j’avoue être un peu déçue. Il faut vous dire que, quand j’étais gosse, j’étais amoureuse de BHL. Vraiment. J’ai toujours aimé les hommes intelligents, c’est ma passion. Quand toutes mes copines en boom fantasmaient sur le roi de la bande, moi je me tournais toujours vers l’intellectuel de service un peu égaré et cherchant désespéremment à discuter de choses sérieuses, malgré la musique à vous péter les tympans. Alors un philosophe beau comme BHL, avec sa chemise blanche ouverte, cette façon de lever un seul sourcil pour exprimer son interrogation, la passion qu’il mettait  dans ses discours….C’était mon John Travolta à moi. Avec le temps, j’ai comme qui dirait légèrement modifié mon opinion. Trop de paillettes, pas assez de contenu.

Toujours est-il que j’aurais bien aimé un poster. Mais là n’est pas l’essentiel. Dans ce site que sa créatrice décrit comme « graphiquement élégant, ergonomiquement performant et disposant de tous les relais que permet aujourd’hui l’univers internet : twitter, flux RSS, une page Facebook associée, une présence sur Dailymotion et You tube, un référencement plus rapide et plus sûr par les moteurs de recherche, la possibilité pour l’internaute de récupérer un article ou une nouvelle, de les « forwarder », de les « digger » » (excusez du peu), dans ce site donc, il y a une rubrique « encyclopédie », dans laquelle on trouve des fiches. Oui, des fiches sur les personnalités en rapport avec BHL. De quoi s’organiser un petit cours de rattrapage indispensable sur les relations du philosophe avec l’élite. Qui sont ses amis, c’est-à-dire les gens dont il dit du bien et qui parfois disent aussi du bien de lui ? Jean-Marie Colombani, Alain Minc, François Pinault, Jean-Paul Enthoven, Philippe Sollers, Louis Althusser, Jacques Derrida. Ses ennemis ? Très peu nombreux heureusement :  Philippe Bilger et Gilles Deleuze. Philippe Bilger s’émeut, à juste titre, d’être fiché ainsi sur le site de BHL. Surtout que son honneur professionnel et son indépendance de magistrat y sont un tantinet malmenés. Rassurons-le, cotoyer Deleuze, fut-ce à cet endroit et dans ces circonstances, c’est toujours ça de pris…

Pour le reste, eh bien je songeais à cet étrange vent de pipolisation qui s’empare progressivement de la politique, de la presse, mais aussi d’autres sphères plus inattendues comme la philosophie. Vous me direz, BHL a toujours joué cette carte-là. Je sais, mais tout de même, à ce point-là, ça me laisse rêveuse…

Publicités

37 commentaires »

  1. Bonjour Aliocha,

    Oui, je suis fan de BHL.

    J’aime bien les paillettes, faut dire.

    Je suis fan parce que c’est un type qu’on ne peut raisonnablement pas prendre au sérieux et qui doit en être conscient, d’une certaine façon, ce qui par contrecoup lui donne une liberté d’être que beaucoup n’ont pas.

    Une forme de fantaisie inavouable mais exubérante, étalée au grand jour, comme la tarte à la crème qu’on a envie de lui envoyer dans la figure avec cette pointe de jalousie et d’énervement que les êtres comme lui suscitent immanquablement en nous.

    BHL, c’est le genre de types que, par politesse, on est obligé de prendre pour un superficiel. Sinon, c’est la tarte à la crème direct.

    Aliocha : vous êtes trop poli, Tschok, beaucoup trop. Et la tarte à la Danette, ça serait pas mal, non ?

    Commentaire par tschok — 14/10/2009 @ 11:01

  2. chère Aliocha, je ne supporte pas BHL. depuis ce jour où, au lendemain du premier tour des elections présidentielles ou se retrouvèrent face à face Chirac et Le Pen, il fustigeait les « électeurs bobos qui n’avaient pas voté utile au premier tour », c.a.d. pour Lionel Jospin. comment un « philosophe » peut limiter la démocratie à deux candidats. ce rejet de la liberté démocratique me l’a montré comme un dictateur en puissance. (un Sarkozy de gauche?). je n’aime pas que l’on touche à la liberté d’expression de l’electeur.
    quand au paillettes, au bling-bling, l’épouse artiste, ben oui, il est comme l’autre.

    Aliocha : la comparaison est osée… 😉

    Commentaire par leinad — 14/10/2009 @ 11:24

  3. J’entends déjà certains commentateurs soupirer et regretter que la femme de BHL (entendez Arielle Dombal) n’apparaisse pas, parée de mille paillettes (entendez dans le plus simple appareil), sur ce site… Hélas ! A l’ombre des ego, rien ne pousse !
    Allez, ne soyez pas tristes, le site de ladite créature existe déjà : http://www.arielle-dombasle.net

    Commentaire par Le dessinateur — 14/10/2009 @ 11:45

  4. Chère Aliocha, je suis un fan de Bilger, et je le clame haut et fort !

    Je crois qu’il y a une sorte de drame dans la vie de BHL : c’est celle de la transformation d’un esprit extrêmement brillant, fleuron de l’une de nos plus grandes écoles, en une sorte d’amalgame médiatique diffus et sans compétences précises.

    Sur ce site, on nous présente BHL en chevalier du combat contre le « Mal ». Bref, lui c’est le « Bien » incarné ? Malheureusement, la première erreur est là : le monde est compliqué, il n’est pas divisé de façon manichéenne entre gentils communistes et méchants capitalistes, ni entre martyres juifs et salauds de néonazis. Le monde est gris, dans chaque groupe il y a des gens biens et des moins biens, et chaque personne a ses heures de gloires et d’autres plus sombres. BHL y compris.

    Cette première erreur, donc, c’est de vouloir diviser le monde de façon manichéenne, de vouloir absolument donner un sens, une intention, là où il n’y en a pas forcément, de tout faire rentrer dans un cadre de pensée rigide et dépassé. Et de se poser soi-même en être supérieur, donneur de leçons de morale.

    La deuxième erreur, c’est celle de la compétence.
    Il était une époque (fort lointaine) où le Philosophe pouvait tout savoir et appréhender sur tout, car le corpus de connaissances était réduit. Malheureusement, de nos jours, même les sciences « molles » se sont grandement étoffées, dans des milliers de domaines très spécialisés et techniques.

    Or BHL prétend pouvoir donner un avis sur tout. C’est pour le moins courageux de sa part. Parce que sorti de l’étroit domaine des connaissances qu’il a sérieusement travaillées, son avis ne vaut pas plus que celui émanant des piliers du café au coin de la rue. Ou d’un blogueur quelconque sur la Toile.

    Certes, BHL a une plume superbe, un verbe bien tourné, fruits d’années d’expérience. Mais il n’en reste pas moins que sur beaucoup de sujets, il n’est tout simplement pas compétent.

    Hors dans un tribunal, on attend une argumentation juridique sur des critères précis. Un juge n’a pas à condamner un prévenu sur des sophismes, ou pour la bonne tenue de la morale : ce serait abuser de son pouvoir.

    C’est ce que Bilger essaie d’expliquer, et que BHL n’a pas compris du tout.

    Je dirais donc que par 2 fois, BHL était hors-sujet. Et un hors-sujet lors d’un devoir de philosophie, ça vaut un 0/20 bien senti !

    Commentaire par Fan_de_Bilger — 14/10/2009 @ 12:18

  5. En bon parisien (j’habite et travaille en banlieue) qui fréquente (le samedi après-midi) le circuit huppé des galeries et autres antiquaires de la Rive gauche, je dois à BHL une émotion étonnante, rare et totalement surprenante. (J’ouvre ici une [troisième] parenthèse pour préciser que j’ai déjà croisé : Juan Carlors 1er, Catherine Deneuve – plusieurs fois, Pierre Bergé, Karl Lagerfeld, Jacques Chirac, j’en passe et des meilleurs !). Nous étions Rue du Bac et, d’un coup, BHL, déboule dans nos jambes. En plus de la panoplie habituelle, des papiers sous le bras. Il sortait manifestement soit de chez Gallimard soit de l’Hôtel du Pont royal. Nos regards se sont croisés une micronanoseconde. Eh bien cela à suffit : J’ai eu l’impression certaine qu’il me faisait la gueule… A moi, personnellement. Je ne suis même pas sûr qu’il m’ait regardé mais cette impression ! Certains m’ont dit « Les célébrités ont le regard vide et transperçant, pour ne pas être emmerdés; non seulement il ne se doute même pas de ton existence mais il ne t’a même pas vu ». Eh bien moi, je déclare : « Si ! Et il me faisait la gueule ! Il était presque hostile… » Comment cela est-il possible ? BHL, c’est, comment dire, et bien c’est BHL ! C’est un mythe en quelque sorte. Et les mythes, c’est pas réel. Ca existe – mais pas pour de vrai. Alors, à quoi bon s’indigner, se pamer, voir critiquer ?… C’est comme s’étonner de l’existence même de… Jacques Séguéla par exemple. On n’y peut rien. Faut juste en rire. Et tâcher de les oublier jusqu’à la prochaine fois.

    Commentaire par Zenonlp — 14/10/2009 @ 12:28

  6. BHL est un intellectuel qui soutient Ségolène Royal.

    Rein ne vous choque dans cette phrase ?

    Commentaire par Hub — 14/10/2009 @ 14:11

  7. Au fait Aliocha,

    question con comme ça?

    Vous êtes sure qu’il s’agit d’un site « officiel »?

    Nan parce que je vois M’sieur Bilger partir au quart de tour comme si le coup venait de BHL lui-même, avec une imputabilité des faits avérée, indiscutable.

    Tout ce que je lis sur le site « officiel » c’est qu’il ne l’est que parce que Mme Lazar le prétend.

    Soit un truc m’a échappé, soit je trouve que c’est un peu court comme élément factuel pour se lancer dans une critique.

    Et si on vérifiait les infos avant de se lancer dans un truc à la con?

    Aliocha : en effet, elle le « prétend » ici mais entre nous cher Tschok, je n’aime guère les coupçons que vous faites peser sur cette femme. Elle pourrait vous en vouloir. C’est confirmé, .

    Commentaire par tschok — 14/10/2009 @ 14:28

  8. Sur l’imputabilité à BHL du contenu du site de Mme Lazar, je cite Ph Bilger:

    « Cette démarche revendiquée par Liliane Lazar n’a pas pu être menée à bien sans que BHL apporte sa caution convaincue à un tel procédé. »

    C’est un peu léger.

    Vous avez un tuyau, Aliocha

    Aliocha : voire ci-dessus. Mon cher Tschok, j’ai l’impression que je suis en train de détruire votre mythe d’un BHL au second degré. Croyez-bien que ça me désole….

    Commentaire par tschok — 14/10/2009 @ 14:32

  9. BHL, ce n’est finalement qu’un Finkielkraut de gauche. Il y a bien longtemps qu’il s’est vidé de sa contenance intellectuelle…

    Commentaire par Nemo — 14/10/2009 @ 15:09

  10. Ah, non je regrette, mon cher Nemo, c’est Finkielkraut qui dans ses mauvaises heures est un BHL de droite…

    Moi je suis un fan de Finkielkraut (Finkie, pour ses nombreux fans…). Pas pour ses interventions médiatiques qui me laissent souvent perplexe mais parce que je l’ai eu comme professeur et qu’il était tout à fait excellent. C’est un cadre qui lui convient nettement mieux.
    Mais bon, je ne lui ferai pas de site : ça lui ferait trop plaisir sans que ça l’empèche de me cracher dessus à la télévision pour mon initiative.

    Commentaire par vivien — 14/10/2009 @ 17:50

  11. « J’ai toujours aimé les hommes intelligents, c’est ma passion »

    C’est vraiment dommage que nous ne nous soyons pas rencontrés plut tôt, vous auriez été comblée et en plus je suis beaucoup plus beau que BHL. Vraiment dommage, ça…

    🙂

    Aliocha : allons, allons Mussipont, vous avez déjà oublié notre idylle chez Eolas à l’époque de l’affaire de la virginité nullité ? Toute la toile jasait, je vous signale 😉

    Commentaire par Mussipont — 14/10/2009 @ 18:43

  12. Aliocha,

    Vu, merci.

    Mais vous allez dire que je pinaille: l’article de presse en lien décrit BHL comme celui qui est à la base de ce blog, animé par Mme Lazar et un autre compère dont je n’ai pas mémorisé le nom. Bien.

    Admettons que l’info soit exacte: qu’il s’agisse d’un acte positif de BHL et pas seulement d’une abstention bienveillante qu’il aurait consentie à une fervente admiratrice dans un moment d’égarement. Bien.

    Philippe Bilger en conclut qu’il est l’auteur de sa « fiche de police » ou en tout cas le tient pour tel.

    Ce que je lis c’est que Mme Lazar se considère comme une biographe passionné et indique avoir eu accès aux archives du grand homme qu’elle admire et que ce dernier aurait reconnu la qualité de son travail.

    Donc ce serait elle, l’auteur. Mais elle ne le précise pas alors qu’elle mentionne au contraire l’intervention collective d’étudiants à ses côtés, mais dans une mesure indéterminée.

    BHL est il le directeur de publication? Le blog ne l’indique pas (c’est pas bien). On pourrait plutôt croire que c’est Mme Lazar. Je n’ai pas trouvé les mentions légales, mais je suis peut être nul (vous les avez trouvées?).

    BHL serait il l’éditeur, alors? Ca se discute. On peut imaginer qu’il exercerait un contrôle sur le contenu ou qu’il participerait à son élaboration. On peut l’imaginer, oui. L’établir, ça je ne sais pas.

    Je veux bien que vous détruisiez mes idoles (elles sont faites pour ça, en plus) mais je persiste à croire que c’est quand même un peu lège.

    Sinon, je suis aussi fan de Finkie (mon chou chéri).

    Aliocha : Je n’ai pas non plus trouvé les mentions légales. Quand j’ai lu le billet de Bilger, puis visité le site, et lu le papier de l’Express, j’en ai déduis que tout ceci était suffisamment cohérent pour être crédible et ne pas relever de la mauvaise farce. Maintenant, est-ce que BHL tolère simplement, tolère et assiste, ou bien suscite et encourage, je n’en sais rien. Je serais tentée de dire qu’il tolère avec bienveillance tant qu’il n’y a pas de problème et qu’en cas de difficulté il sera, et c’est normal 😉 , totalement étranger à la chose. Entre nous, c’est le problème de PB, pas le mien. Ce qui m’a amusée dans ce billet, c’est de montrer un aspect de la pipolisation. Rien de plus.

    Commentaire par tschok — 14/10/2009 @ 19:24

  13. Je dois dire que je suis un vrai fan de BHL depuis que, grâce lui, j’ai découvert la vraie nature des cuistres.

    Oui, je sais, elle est connue, et hyperconnue, cette vidéo. Un détail sur lequel no se focalise en oubliant tout le reste, qui est peut-être excellent, pour ce que j’en sais. Néanmoins, je m’interroge : peut-on être fan de BHL autrement que comme on est fan de JC Vandamme ?

    Commentaire par Fourrure — 14/10/2009 @ 19:40

  14. @ Aliocha,

    Ok, no problem 🙂

    Et moi j’aime pas les blogs qui se prétendent « sérieux » et qui n’affichent pas les mentions légales alors qu’ils sont censés avoir été initiés avec le concours d’une pointure de la com.

    N’importe quel graphiste sait qu’une affiche de pub pour une simple bière doit comporter des mentions légales.

    Ils sont tous cons comme ça dans la com?

    C’est bête parce que c’est une infraction pénale et pas la prune à 11 € pour avoir garé sa caisse sans payer l’horodateur.

    Commentaire par tschok — 14/10/2009 @ 20:08

  15. Effectivement, Philippe Bilger peut tirer quelque consolation d’être en bonne compagnie. D’autres consolations pourraient lui venir de quelques grands aphorismes sur cette situation. Malheureusement, le seul que j’aimerais vraiment citer (de Courteline, me semble-t-il) obligerait sans doute Aliocha à effacer mon post, pour s’éviter des problèmes et en vertu du principe de subsidiarité introduit par la LCEN en matière de publication sur le Web, car il contient un terme qui pourrait constituer un motif de plainte pour injure de la part d’une des parties auxquelles il ferait référence.
    Tout au plus me contenté-je de suggérer à M Bilger (avec qui – je ne suis pas sûr que ce soit intéressant – je suis en désaccord sur pas mal de sujet) de ne point bouder le *plaisir de fin gourmet* qu’il lui est donné de goûter.

    Commentaire par Schmorgluck — 14/10/2009 @ 21:13

  16. Moi aussi je suis très souvent en désaccord avec M. Bilger mais allez lui chercher des noises sur la condamnation de son père, je trouve ça d’une nullité crasse mais c’est finalement BHL qui se ridiculise une fois de plus.

    @ Aliocha : bien sûr que notre idylle chez Eolas fût un grand moment d’érotisme aussi torride que virtuel, mais tout de même, si vous saviez comme je suis bel homme, comme je porte bien ma quarantaine, comme mon corps svelte et athlétique, etc etc… 😉

    Commentaire par Mussipont — 14/10/2009 @ 21:38

  17. @ Mussipont

    Bel homme, la quarantaine, pratiquez-vous par ailleurs la boxe thaï?

    Dans l’affirmative, vous pouvez en intéresser d’autres qu’Aliocha.

    Commentaire par Goloubchik — 14/10/2009 @ 23:26

  18. Ah ça non Mademoiselle, je suis français moi! Pas de boxe exotique ni même anglaise, je pratique la savate!

    Commentaire par Mussipont — 15/10/2009 @ 08:45

  19. BHL …. comment dire…

    Je me souviens de mes prof de français et de philo de mes 1ère et terminale – oh un temps certain déjà.

    Ils ne regardaient déjà pas BHL comme un philosophe. Il ne suffit pas de se dire philosophe pour l’être (et c’est la poule qui « fi lo zof ».) De plus pour juger de la valeur d’un homme, il vaut mieux attendre le recul des années, afin de voir ce qui se cache derrière les quelques mots.

    Un de mes amis proche, prof d’art plastique, m’expliquait que tout le monde pouvait faire un tableau de Picasso, mais que le génie de Picasso était d’en faire autant (en sus de son travail, sa recherche artistique).

    Et là que reste-t-il de BHL ?
    Je crois que mes professeurs avaient raison avant l’heure. On peut penser ce que l’on veut.

    « On » est un con, et bien lui aussi. un con juste ordinaire.

    Commentaire par herve_02 — 15/10/2009 @ 10:52

  20. Bien sûr, certains ne manqueront pas de jouer la disqualification en disant que c’est une site de gauchistes, voire de bourdieusiens (le crime absolu !), mais prenez un article au hasard et osez dire que ce n’est pas documenté :
    http://www.acrimed.org/spip.php?page=recherche&recherche=BHL

    Commentaire par Gilbert — 15/10/2009 @ 19:27

  21. Tiens, c’est marrant, j’aurais pas dit la même chose de Picasso…?

    A la limite d’Andy Warhol.

    Commentaire par tschok — 16/10/2009 @ 09:52

  22. En tout cas, BHL contrôle le contenu du site. Pour preuve : depuis hier, la notice consacrée à Bilger mentionne que « Suite à une demande de Monsieur Bernard-Henri Lévy, deux phrases de cette notice ont été supprimées. » Il s’agissait de l’allusion (odieuse) au passé de collaborateur du père de Bilger.

    Commentaire par Tocquevil — 16/10/2009 @ 11:06

  23. Une preuve de l’imputabilité à BHL?

    Ca montre simplement que Mme Lazar est réactive. Ca démontre pas un lien entre les deux (BHL et Lazar).

    Dites donc Tocquevil, si une telle preuve vous satisfait, il serait peut être bien indiqué de changer de pseudo.

    Bon, on va prendre le problème autrement: ça vous plait de penser que BHL est une enflure?

    Alors, partons du principe que c’est une enflure.

    Arrivons à la conclusion qu’il en est une.

    Et… quoi d’autre?

    Ah ben oui, bien sûr: c’est lui l’auteur de la fiche de police, l’éditeur du site ou son directeur de la publication.

    Forcément, qui d’autre?

    Commentaire par tschok — 16/10/2009 @ 11:53

  24. BHL a bien fait de faire retirer ces deux lignes. On l’a connu moins sourcilleux avec le droit ou la vérité historique. Ainsi, ce s… a osé dire que Daniel Bensaïd, Badiou, Étienne Balibar, Bourdieu s’étaient rangés derrière la bannière du penseur nazi Carl Schmitt. Effectivement, Carl Schmitt a adhéré au parti nazi, mais il est connu des savants pour être un très grand constitutionnaliste et c’est à ce titre qu’il est étudié.
    C’est comme si on reprochait à celui qui écoute une symphonie de Beethoven dirigée par Fürtwangler d’être un nazi.

    Tout le parcours de BHL est constitué d’impostures et de malhonnêtetés intellectuelles de cet ordre. D’où vient qu’il fait peur aux responsables des grands médias qui l’hébergent comme s’il était un véritable intellectuel ? Alors que tout le monde sait qu’il n’est qu’un pitre ? C’est une vraie question. Aliocha, vous avez la réponse ?

    Aliocha : je ne sais pas s’il fait peur, en tout cas il fascine. Et pour cause. C’est toujours agréable pour les médias d’avoir une machine à sortir des commentaires bien tournés, formatés naturellement pour servir de citation sans rien changer, surtout quand ça vient d’un individu aussi doué pour la com’, aussi séduisant et aussi globalement consensuel. En plus, le rejeter aujourd’hui, ce serait admettre qu’on s’est trompé depuis le départ. Je suppose également que ses accointances avec Minc et Pinault le rendent intouchable. A sa décharge, je me souviens l’avoir entendu dire chez Pivot que Céline était un génie. Mais c’était il y a longtemps, très, très longtemps…

    Commentaire par Gilbert — 16/10/2009 @ 12:30

  25. @Tschok : Je partage l’avis de Tocquevil,d’ailleurs, s’il ne l’avait pas dit en commentaires, je l’aurais précisé à l’issue du billet quand j’ai découvert cela ce matin. De deux choses l’une, soit elle dit vrai, soit BHL devrait immédiatement mettre de l’ordre. Pour ce qui me concerne, j’ai l’habitude de croire les gens par principe, jusqu’à preuve du contraire, pas vous ? J’ajoute que cette correction a pour effet de valider implicitement tout le reste, à savoir le principe de la fiche et son contenu peu flatteur.En ce sens, je conçois que le juriste chez vous s’insurge, c’est en effet d’une immense maladresse 😉

    Commentaire par laplumedaliocha — 16/10/2009 @ 14:35

  26. On va jouer à un jeu, qui n’est possible qu’ici, sur le web.

    Un jeu d’imagination.

    On va dire que je suis le biographe d’Aliocha, que je l’aime, que je l’admire et que je m’appelle Lazar. Vous aimez Aliocha? Moi aussi. Je l’aime même plus que vous, à un point inimaginable: je me suis mis en tête que j’étais si semblable à elle que je pouvais engager jusqu’à sa parole.

    Bref, je suis son fan.

    Imaginons maintenant que je dise « Aliocha n’aime pas Mussipont, car elle n’aime pas ceux qui se mettent les doigts dans le nez pendant les encombrements ».

    Et je vous le dis en tant que biographe d’Aliocha, passionné, aimant, exclusif. Ayant eu accès à ses archives, reconnu par la voix de mon maître.

    Mussipont apprend ça. Il gueule. Quoi de plus normal!

    Aliocha apprend ça.

    Aliocha se tourne vers moi et me dit: cékoi ce bordel?! J’ai jamais dit ça! Je ne vous ai jamais demandé d’insulter Mussipont. Rectifiez! C’est un ordre.

    Moi je suis fan d’Aliocha. La voix de mon maître me parle. Elle me dit que j’ai fauté: « Tschok, espèce de connard! je vous ai autorisé à raconter ma vie, pas à insulter mes ennemis. Mes ennemis, je m’en charge ». Je rectifie, donc, la queue entre les jambes.

    Ce faisant, que fait Aliocha, la pauvre?

    Elle montre aux tiers (nous tous) qu’elle a un contrôle sur le contenu de MON propos. Donc, éditeur. Donc, légalement responsable.

    Maintenant relisez l’article 13 de la loi de 1881: le droit de réponse concerne toute personne mise en cause.

    Donc le droit de réponse concerne aussi bien l’offensé (Ph Bilger) que l’offenseur putatif (BHL): L’offensé peut répondre. Philippe Bilger a répondu. L’offenseur putatif peut, et a le droit, comme le premier, de demander la rectification d’un propos qu’il n’a pas tenu.

    S’il ne le fait pas, il se retrouve dans la position du journaliste Henry Robert, à l’occasion du procès Clear stream. Il a été condamné pour n’avoir pas rectifié.

    Franchement, je n’aimerais pas être à la place de BHL et d’avoir des fans.

    Vous, vous y voyez des preuves d’imputabilité.

    Moi, je suis beaucoup plus prudent.

    Je ne dis pas qu’untel a raison. Je dis que pour l’instant il n’y a que des tiers qui parlent pour.

    J’aimerais entendre celui pour lequel on parle. Mais comme il n’est pas démontré qu’il ait dit ne serait ce que la première syllabe du premier mot qu’on lui reproche, avouez qu’il est difficile de le sommer d’avoir à comparaître en justice.

    Commentaire par tschok — 16/10/2009 @ 16:02

  27. Au fait Aliocha,

    Je voulais vous dire que Mussipont m’a dit que vous étiez une grosse cochonne.

    Et je suis le biographe de Mussipont.

    Aliocha : je commence plutôt à croire que vous êtes l’avocat de BHL….

    Commentaire par tschok — 16/10/2009 @ 16:03

  28. tschok, vous êtes inutilement véhément. Je maintiens que BHL contrôle ce qui se passe sur ce site. Je n’en ai aucune preuve au sens juridique et peu me chaut : les éléments dont nous disposons sont largement suffisants pour étayer cette opinion.

    Et je n’ai pas dit qu’il en est l’éditeur ou n’importe quel autre rôle qui rentre dans un cadre juridique.
    Justement, c’est sans doute sciemment que BHL a laissé dans le flou son statut par rapport à cette entreprise. Cela n’a que des avantages. Cela permet notamment a des gens comme vous de le dédouaner en cas de polémique…

    Aliocha : Vous en faites pas, les juristes, faut toujours que ça pinaille. Autant je n’aime pas les accusations gratuites, autant je ne vois aucune raison de ne pas chahuter gentiment BHL sur son site officiel géré par une fan. Au surplus, on est bien responsable juridiquement des enfants et des animaux qu’on a sous sa garde, je ne vois pas pourquoi on ne serait pas au moins moralement responsable de ses fans, surtout quand lesdits fans se piquent de vous faire un site et prétendent sans être démentis avoir reçu pour ce faire votre concours. Tschok troll, laissez-le faire 😉

    Commentaire par Tocquevil — 16/10/2009 @ 16:39

  29. Je suis inutilement véhément?

    Alors que la discipline de base à laquelle je vous rappelle n’est que la simple logique?

    Entendue sous son angle le plus simple?? (l’art de la preuve).

    Dans ce cas tout est dit: IL (le méchant: en l’espèce BHL, mais n’importe qui d’autre, on s’en fout) est coupable!

    Permettez moi maintenant, de partager un plaisir avec vous: tuons le ensemble.

    Tuons, mon ami, tuons!

    Là vous commencez à me plaire!

    Aliocha : On se calme.

    Commentaire par tschok — 16/10/2009 @ 16:53

  30. Un petit lien sur un bouquin qui démonte le système du mythomane BHL :
    http://www.lire.fr/critique.asp/idC=49828/idR=213/idG=8

    Commentaire par Gilbert — 16/10/2009 @ 16:55

  31. Je suis un troll, Aliocha?

    Parce que je vous dis que vous vous contentez de preuves qui aurait fait que mon patron comme le vôtre vous aurait renvoyé votre dossier dans la figure?

    En vous disant: « les faits, rien que les faits, mais tous les faits ».

    Ok, je suis un troll.

    Mais pas étonnant, alors, que les journalistes aient de gros problèmes de débouchés.

    Aliocha : tous les juristes sont des trolls en puissance quand ils commentent en juristes sur des questions non juridiques. Je n’attaque pas BHL dans cet article, je me contente de sourire de son côté people. La polémique qui l’oppose à Bilger ne me regarde pas et d’ailleurs, je ne me prononce pas dessus. Par conséquent, la problématique juridique, si elle est intéressante en soi, ne saurait m’être opposée. Pour sourire de la pipolisation de l’individu, les éléments dont je dispose sont largement suffisants. Pour le reste, allez donc donner un cours de droit à Bilger, c’est lui qui attaque sur le fond.

    Commentaire par tschok — 16/10/2009 @ 17:01

  32. @ tschok : Bon ben je dois vous avouer que pour le coup de se curer le nez dans les embouteillages, y’a peut être un fond de vérité… oups…

    Par contre, je minsurge, je n’ai jamais dit qu’Aliocha est une grosse cochonne, j’ai du savoir vivre. Na.

    Commentaire par Mussipont — 16/10/2009 @ 18:07

  33. Alain Finkielkraut a un fan club et même une page qui lui est consacrée, ici:
    http://www.lix.polytechnique.fr/~dowek/valeurs.html

    Commentaire par Pixel — 18/10/2009 @ 10:11

  34. « Pour le reste, eh bien je songeais à cet étrange vent de pipolisation qui s’empare progressivement de la politique, de la presse, mais aussi d’autres sphères plus inattendues comme la philosophie. »

    L’idée que la sphère philosophique se « pipolise » me laisse perplexe. D’abord, je peux affirmer, après des études en philosophie, que je n’ai jamais entendu parler de BHL en cours, ni d’ailleurs dans le cadre de recherches universitaires. Dire que BHL serait en quoi que ce soit représentatif de la philosophie en France est tout au plus une plaisanterie. C’est pareil pour Finkielkraut et bien d’autres philosophes-people. Ensuite, les avis des philosophes qui sont lus et respectés dans le monde universitaire, et au-delà, sont rarement très positifs sur ce que l’on appelle le « people » et le détournement médiatique de la philosophie. Des personnes comme J. Bouveresse ou Sandra Laugier ont des mots très durs pour ce qui prétend en France être appelés « débats publics ».

    Commentaire par toto — 18/10/2009 @ 22:01

  35. @ Mussipont,

    Oups!

    Je vous assure que j’ai recherché à chaque fois le plus invraisemblable, pour que, comme on le dit dans les fictions, « toute ressemblance avec des faits rééls… ».

    @ Aliiocha,

    Ah oké. Je n’avais pas compris que, pour ce post, vous ne souhaitiez pas appliquer la discipline journalistique de la recherche de la matérialité des faits.

    Cela ne se déduisait pas du texte, à sa lecture, et non plus de la posture très « éthique » qui est habituellement la vôtre.

    Et il n’y a aucun problème: chuis dac pour délirer.

    Aliocha : la matérialité des faits pour un billet sur la pipolisation de ce philosophe, c’est l’existence d’un site ouvert par une fan et objectivement comique, si je puis dire. La matérialité des faits, c’est aussi l’existence d’une polémique entre l’auteur du site et Bilger.
    Bon, à votre avis, eske Lazar le suce? (j’aime bien le pipole aussi)

    Commentaire par tschok — 19/10/2009 @ 13:45

  36. Donc ça donne:

    Aliocha parle de Bilger qui parle de Lazar qui parle de BHL.

    Mais ce qu’a écrit BHL, tout le monde s’en fout. Seule compte la polémique: la matérialité des faits est là.

    Ok. C’est effectivement du journalisme pipole. Chuis pas contre, mais fallait me prévenir. Que je me mette pas à rechercher le fait matériel comme un con, alors qu’il n’avait en l’espèce aucune importance.

    Et le fait est qu’il n’en avait aucune: Bilger n’a accordé aucune importance à la question de savoir si BHL était bien l’auteur de sa fiche de police.

    Vous non plus.

    Lazar n’a pas précisé.

    BHL n’a pas réagit.

    Donc, tout le monde s’en fout. Seule compte la polémique.

    On est bien dans le journalisme pipole et j’étais à côté de la plaque.

    Et à votre avis, donc, eske Lazar le suce?

    Puisqu’on discute de choses sans importance. :))

    Commentaire par tschok — 21/10/2009 @ 16:53

  37. Comme certains sont méchants. Je ne comprends pas pourquoi on s acharne sur BHL alors qu il existe des personnalités bcp plus controversées que lui. Moi je l’aime bien, je trouve qu il est courageux d avoir des convictions. C’est d’ailleurs le boulot d un philosophe! Mais apres si on le critique parce qu il est marié à une telle, cousin de machin ou votant pour tel autre… on s en sort jamais!
    oui il a des convictions qu il affiche sans frein, et je crois que c’est bien LE reproche qu on lui adresse. En effet, par habitude, la plupart des gens se retranche derrière l’opinion du dernier qui a parlé pour remporter la raison. C’est naturel et personne ne reproche cet instinct primaire à personne. Alors laissons BHL penser autrement, il en faut des gens comme lui aussi, des gens qui bousculent par ce qu’ils sont, souvent à contre courant, vous ne pensez pas?…

    Commentaire par Theodora098 — 05/11/2009 @ 15:32


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :