La Plume d'Aliocha

25/09/2009

Gazouille-moi un procès

Filed under: Eclairage — laplumedaliocha @ 09:33

C’est LA nouvelle du moment : des journalistes présents au procès de Clearstream le racontent en live sur twitter. Et le Post d’y voir un nouveau risque d’affaiblissement de l’AFP, désormais débordée par l’instantanéité de Twitter. Tempérons un peu ce réflexe devenu classique qui consiste à jeter une pelletée de terre sur le cercueil de la presse dite « traditionnelle » dès que notre ami Internet a une nouvelle dent qui pousse. Car il faut bien avouer que ces impressions d’audience en 140 signes, même mises bout à bout, sont à peu près aussi claires qu’un match de foot crypté sur Canal+. Tout ceci m’a rappelé cependant que l’esprit de synthèse était une des principales qualités exigées des journalistes. Or, nous comptons dans nos rangs un maître incontesté de la synthèse : Felix Fénéon (1861-1944). Oui, je sais, j’aggrave mon cas de dinosaure de la presse tradi’ en faisant référence à l’histoire. Tant pis, ses brèves, publiées dans Le Matin me semblent exemplaires. Jugez plutôt :

« M.X…, de Montauban, nettoyait son fusil. On l’enterre demain ». (63 caractères)

« Le bateau de pêche la Marie-Jeanne, dix hommes dessus. Une lame de fond, dix hommes dessous ». (92 caractères)

Quel art, vous ne trouvez pas ? Si les amateurs de twitter parviennent à cela, alors je dirai : chapeau bas !

En  attendant, et puisque le week-end approche, rien ne vous empêche de jouer les Fénéon et pourquoi pas de tenter de nous résumer ici le G20 en 92 signes, ou tout autre fait d’actualité qui vous intéresse. A vos claviers !

A moins que vous ne préfériez vous passionner pour une question de fond : peut-on twitter un procès ? Comme vous le savez, les appareils d’enregistrement sont interdits dans les prétoires. Enfin en principe, car les exceptions sont des plus en plus nombreuses. Par ailleurs, les magistrats qui y furent longtemps opposés commencent à changer d’avis à ce sujet. Sachez encore que de nombreux pays, dont les Etats-Unis mais aussi l’Espagne, autorisent les filmages d’audience. Toujours est-il que si les caméras sont encore persona non grata dans nos tribunaux, les journalistes et le public en général y sont admis, sauf rares exceptions. Je vous avoue ne pas avoir de position arrêtée pour l’instant sur Twitter, mais j’ai tendance à ne pas voir ce qui pourrait s’opposer sur le principe à cette pratique. Pour en savoir plus, voyez ce papier de l’Express et surtout le remarquable billet publié par Dadouche le 24 juillet dernier.

Note : Ces informations sont extraites de l’Histoire de la presse parisienne par René Mazedier, cité par l’excellent « Visages de la presse » de Louis Guéry.

Mise à jour 26/09 : Eolas confirme qu’aucun texte n’interdit de twitter un procès et se livre au passage à une savoureuse expérience en la matière. C’est ici.

Publicités

30 commentaires »

  1. Un G20 tient toujours en trois caractères : « RAS ».
    Les éconoclastes avaient commenté le dernier en proposant d’y appliquer le « bullshit test ». Pour voir s’y il y a des vraies avancées ou que de la langue de bois, il suffit d’appliquer quelques tests sur le communiqué final. Le premier est de passer tout à la négative : si il y a des vraies décisions, le négatif doit aussi faire sens (car le rôle des politiques est de trancher entre plusieurs solutions acceptables, pas uniquement de suivre l’évidence)..

    Aliocha : intéressant ce bullshit test, j’adore l’esprit ! En revanche, vous trichez en utilisant RAS. En presse écrite, les acronymes doivent être traduits pour le lecteur. Ce qui complique singulièrement le travail quand vous devez dans une brève caser par exemple « la cour de justice des communautés européennes » au lieu de vous ne tenir à la CJCE. Et hop, la moitié de l’enveloppe de signe est déjà mangée 😉

    Commentaire par Paul — 25/09/2009 @ 10:29

  2. G20 : réunion au sommet, à Pittsburgh (369 m.).

    Procès clearstream : on navigue en eaux troubles. (Celle-là, m’est avis qu’elle à déjà été faite. Remarquez, l’autre aussi, sûrement.)

    Aliocha : j’aime bien la première, en revanche la deuxième est ce que Patrick Rambaud dans le livre culte « Le journalisme sans peine » qualifie de carpaccio journalistique, autrement dit l’expression imagée et, qui plus est, atrocement éculée. Cela étant, il faut bien avouer que vous êtes parfaitement dans le ton journalistique 😉

    Commentaire par gwynplaine — 25/09/2009 @ 10:38

  3. Biodiversité : on recense de plus en plus d’espèces menacées. Les journalistes sont inquiets.

    Aliocha : c’est malin ! Allez voir l’article de wikipedia que je viens d’ajouter en lien dans le billet et que je rajoute ici. Il y en a de très savoureuses.

    Commentaire par gwynplaine — 25/09/2009 @ 10:54

  4. Affaire Zataz: le journaliste seul contre la multinationale. (60 caractères)

    Commentaire par Zythom — 25/09/2009 @ 11:21

  5. Fénéon excelle à la synthèse et à l’ellipse. Mais l’exercice des journalistes Twitter ne correspond-ils pas plus à un art du feuilleton à l’extrême avec suspens à la fin de chaque tweet ?

    Aliocha : Peut-être…Dans ce cas, Twitter aurait le mérite d’ouvrir l’appétit des lecteurs et de les pousser à en savoir plus, sur le web ou le papier. Au fond, je crois que lorsqu’on aura dépassé la guéguerre des Anciens et des Modernes, on s’apercevra de l’extraordinaire complémentarité des supports.

    Commentaire par Toc Toc — 25/09/2009 @ 11:28

  6. G vain (6 caractères)

    Commentaire par Zythom — 25/09/2009 @ 12:15

  7. G20 : deux zéro. (13 caractères pas mieux que Zythom).
    Ca reste toutefois moins percutant et laconique que du Fénéon.
    Article très sympathique.

    Commentaire par Efelle — 25/09/2009 @ 13:02

  8. Un arbitre, au football, ne marque pas de but.
    La Constitution le fait arbitre, il devrait s’abstenir de marquer des buts, not’ Président! (136 caractères)

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 25/09/2009 @ 15:54

  9. Deux Romains firent un pari, c’était à celui qui enverrait à l’autre la lettre la plus courte.
    Le premier écrivit : « eo rus », c’est-à-dire « je vais à la campagne ». Et il pensait avoir gagné.
    Mais l’autre lui répondit : »I », c’est-à-dire « va ». Impossible de faire mieux.

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 25/09/2009 @ 15:59

  10. Victor Hugo, voulant savoir si son nouveau roman Les Misérables se vendait bien, envoya à son éditeur la lettre suivante: « ? »…

    Son éditeur lui répondit de façon tout aussi brêve: « ! »

    Moi j’aime bien.

    Aliocha : Joli !

    Commentaire par Arnaud — 25/09/2009 @ 17:03

  11. De peur que cela soit utile, on a retiré Monaco et la Suisse de la « liste grise »…(67 caractères)

    Commentaire par adrien bis — 25/09/2009 @ 17:20

  12. Progrès des nouvelles technologies, on peut, sur twitter, suivre l’affaire clearstream à la seconde près. Sans même attendre les minutes du procès.

    (J’adore ce jeu !)

    Question : un journaliste doit-il compter les espaces dans le nombre de signes qu’on lui demande ?

    Aliocha : oui, on calcule « espaces compris », ce qui fera dire à certains que les journalistes vendent décidément du vent. En réalité, on raisonne ne termes d’encombrement, or les espaces prennent de la place.

    Commentaire par gwynplaine — 25/09/2009 @ 17:32

  13. Tiens, je m’étonne de n’avoir vu encore débarquer aucun juriste pour me rappeler qu’en fait de concision, certains adages latins battent tout le monde à plate couture. Sans compter quelques grands juristes français sur lesquels notre législateur ferait bien de prendre exemple. Que dites vous de 1382 du code civil : « Tout fait quelconque de l’homme qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer ». N’est-ce pas une merveille ?

    Commentaire par laplumedaliocha — 25/09/2009 @ 18:32

  14. Pour revenir à l’utilisation de Twitter dont les journaux en ligne se gonflent le jabot (c’est nouveau, c’est génial), il m’apparaît que la mise en perspective avec les nouvelles en trois lignes du Matin (en général, pas celles uniquement de Fénéon) est pertinente : « Le quotidien pouvait ainsi se vanter d’être le seul journal français de l’époque à pouvoir faire bénéficier ses lecteurs des dépêches reçues par fils spéciaux du monde entier ». La nouveauté, la rapidité (du fil), la brièveté, les nouvelles en trois lignes étaient bel et bien le Twitter de l’époque.

    Commentaire par gwynplaine — 25/09/2009 @ 19:13

  15. 1382 abrégé : Tu casses, tu paies.

    Commentaire par lambertine — 25/09/2009 @ 20:36

  16. Les grands vinrent à vingt pour parler économie et se rendirent à trois pour parler Iran. (89 caractères)

    Commentaire par Turb — 25/09/2009 @ 23:00

  17. Procès clearstream en abrégé: procès nul; pour cette querelle entre ministres, seule la haute-cour est évidemment compétente.

    Commentaire par didier specq — 26/09/2009 @ 08:13

  18. Rubrique écologico-animalière (ou comment tromper un rédac’chef prenant les choses au pied de la lettre):

    « Lac d’Oô: aucun cygne ».

    Rubrique « tragédies conjugalo-gastronomiques », sur fond de justice immanente:

    « Tué puis dévoré par sa femme: elle meurt empoisonnée ». 52 signes.

    Et un hommage à Victor Hugo, qui aurait fait un très bon journaliste:

    « L’oeil était dans la tombe et regardait M. Caïn ». 46 signes.

    Commentaire par Goloubchik — 26/09/2009 @ 10:11

  19. Voilà mes devoirs :

    M. Ducruet devait comparaître jeudi à Grasse. Accusé d’avoir diffusé des photos de nu de son ex-femme, la princesse Stéphanie de Monaco, son procès a été renvoyé au 2 mars prochain. La procédure avait un vice.

    Pour lutter contre le massacre des bébés phoques, Mme Brigitte Bardot appelle au boycott du sirop d’érable. Lundi, elle aura 75 ans.

    Mardi, Haut-Rhin, une femme est contrôlée à 2,12 grammes d’alcool dans le sang – un verre de trop, on lui retire sa carte grise. Le lendemain, elle se rend ivre à sa convocation – verre de cointreau, et on la place en dégrisement.

    Les poteaux n’étant pas fixés au sol, un gardien suédois rétrécit ses buts. La jurisprudence n’ayant pas fixé de sanction, la presse suédoise parie amende et suspension.

    En marge du sommet de Pittsburgh, les épouses des chefs d’état sont invitées à consommer des légumes chez feu le roi du ketchup, et des boîtes de soupe chez de feu le roi du pop-art.

    Sinon, Aliocha, il pourrait être amusant de chapôter (ça se dit?) vos articles par de tels procédés, non ? Ou bien à la façon dont Vialatte chapôtait ses chroniques. Ce qui pourrait donner ceci :

    Clearstream sur Twitter • Internet fait une nouvelle dent • Félix Fénéon • Enterrement de M. X • Fénéon du week-end : le G20 en 92 signes • Peut-on twitter un procès ? • Papier de « L’Express », billet de Dadouche.

    Bien sûr cela peut s’avérer contraignant, mais j’aime tellement ces procédés que les voir revivre sous une belle plume ne pourrait que m’enchanter, et peut-être ne suis-je pas le seul.

    Commentaire par gwynplaine — 26/09/2009 @ 12:20

  20. Affaire Clearstream:
    « un condamné disait au bourreau qu’il ne lui touchât point la gorge, de peur de le faire tressaillir de rire , tant il était chatouilleux » (138 caractères)

    Commentaire par KOCHKA — 26/09/2009 @ 14:00

  21. Juge défendant intérêts journal X, instruisant affaire financière impliquant patron journal Y, X Y croisant participations.
    Gain 30 MF et non-lieu.

    Commentaire par Papi Eternel — 26/09/2009 @ 14:52

  22. Protection(152 caractères)

    Juge défendant intérêts journal X, instruisant affaire financière impliquant patron journal Y, X Y croisant participations.
    Gain 30 MF et non-lieu.

    Commentaire par Papi Eternel — 26/09/2009 @ 14:52

  23. Protection (Mieux – 145 caractères)

    Juge défendant intérêts journal X, instruisant escroquerie impliquant patron journal Y, X Y croisant participations.
    Gain 30 MF et non-lieu.

    Commentaire par Papi Eternel — 26/09/2009 @ 18:57

  24. Entendu à la radio :
    « L’improbable romance entre Giscard et lady diana : la princesse a échappé à son destin ».

    Commentaire par VGE — 26/09/2009 @ 23:13

  25. 😀
    merci pour les nouvelles en trois lignes de Fénéon ! (je ne connaissais pas, j’adore !)

    Commentaire par kio — 27/09/2009 @ 00:46

  26. « Avenir, rêve, désarmement » disent les USA.
    « Présent, réel, axe du mal » rétorque la France.
    La rupture ou la continuité. La pesanteur ou la grâce.
    (138 caractères)

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 27/09/2009 @ 15:49

  27. Clearstream : Sarkozy a les crocs.

    Commentaire par Ferdydurke — 28/09/2009 @ 13:56

  28. Un site d’une anarchiste pour rendre hommage à un anarchiste (Feneon était plus anarchiste que journaliste.
    Anne archet http://archet.net/ vous propose depuis quelques mois ses brèves.

    Commentaire par ceriselibertaire — 28/09/2009 @ 14:41

  29. […] blogger Aliocha (also in the political magazine Marianne) writes about the Twitter stream of the trial: It’s […]

    Ping par Tweeple of the year, 1906 edition | The Democratic Society — 28/09/2009 @ 21:50

  30. Après Hortefeux, Polanski. Les emballements médiatiques pour sont aussi insensés que les emballements médiatiques contre.
    (120 caractères)

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 29/09/2009 @ 09:25


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :