La Plume d'Aliocha

16/09/2009

Mets ta cravate et mange des légumes!

Filed under: Coup de griffe — laplumedaliocha @ 16:19

Mets ta cravate et prépare toi à demander pardon. Ainsi pourrait-on résumer aujourd’hui, les mesures prophylactiques qui devraient désormais nous éviter de futurs psychodrames webesco-médiatiques liés à des dérapages verbaux. @si relève en effet une brève dans Le Figaro qui nous apprend que Nicolas Sarkozy aurait conseillé à Hortefeux de garder sa cravate à l’avenir pour tenir en espect les militants. Notre président qui donne des conseils d’élégance politique, avouons que c’est piquant. Philippe Bilger sera sans doute tenté d’ajouter « et jette ton chewing gum »  tandis que les internautes s’écriront en coeur « et évite l’humour de mauvais goût, les grossiéretés ainsi que la pub sauvage pour les karchers ». De son côté, sans doute inspiré par le buzz Hortefeux, le patron de France Télécom vient de s’excuser moins de 24h après avoir eu la maladresse de parler de « mode du suicide », phrase qu’il attribue à une pratique trop intensive de la langue anglaise. Question excuses, je ne suis pas sûre qu’il soit mieux conseillé qu’Hortefeux…

Bref, nous voici tranquillisés, on ne dira donc plus n’importe quoi en public. Le dérapage verbal, c’est comme la cigarette et les tenues décontractées, uniquement chez soi. Enfin pour l’instant, car au train où vont les choses…Entre nous, elle est amusante cette société qui s’aseptise. Plus de cagoules dans les manifs, plus de fumeurs dans les bureaux ou même en affiche, plus de ministre en chemise ouverte, plus de blagues douteuses.  D’ailleurs à ce sujet, Guillon a signé la pétition contre Hortefeux de Charlie hebdo, à croire qu’il a peur que le ministre lui fasse concurrence. Et hop,  tout le monde avec un masque H1N1 et interdit de le trouer pour laisser passer une clope évidemment, plus d’alcool aux repas, même pas le vin et ses légendaires antioxydants, rien que des légumes et des fruits à gogo. Tout le monde chez le médecin régulièrement pour contrôler ceci ou cela. Et tâchez de descendre du métro deux stations avant, s’il vous plait, faut faire du sport, quoiqu’en dise ce bon vieux Churchill.  Les anglais viennent même de trouver une nouvelle idée, ils veulent interdire le port des talons hauts au travail. Oui. Parait que c’est mauvais pour le dos. L’histoire ne dit pas si l’interdiction touchera également les cabarets, mais ça pourrait être drôle des filles nues en baskettes. Allons, je ne conteste pas sur le fond cette interminable liste d’injonctions destinée à nous sauver d’une liste toute aussi interminable de malheurs. J’ ai juste le blues le matin au réveil quand, entre deux infos sinistres sur l’état de notre monde, on m’explique que je vais sans doute mourir du tabac, de l’alcool, du manque de sport, de la malbouffe, à supposer bien sûr que je ne sois pas emportée avant par le H1N1. Même le joyeux monde de la pub télévisée est désormais gâché par les messages de santé du gouvernement.

Et le pire, c’est qu’avec la vidéosurveillance dans les lieux publics, on a désormais les moyens techniques de surveiller les fumeurs récalcitrants, les lecteurs de Tintin au Congo, ceux qui se mettent les doigts dans le nez, les obsédés qui regardent les fesses des filles, ceux qui trichent au jeu du « descends deux stations avant, c’est bon pour coooooorps », les ivrognes qui chavirent entre le bistrot et le dodo, les racistes qui jettent de vilains regards aux burqas, les salariés qui ne sont pas à l’heure au bureau, les gamins qui glandent au lieu d’être à l’école…Vous verrez, bientôt nous serons tous des citoyens modèles gouvernés par des politiques modèles. Serons-nous plus heureux ? J’ai des doutes. Surtout si on ne peut s’acheter ni Rolex, ni Béème pour se consoler de manger du chou-fleur à l’eau.

Publicités

35 commentaires »

  1. « […]en baskettes. »

    [mode troll=ON]
    Vous permettez que j’aille me pendre avec un ticheurte ?
    [mode troll=OFF]

    Aliocha : si on ne peut même plus faire de fautes d’hortaugrafe… 😉 Quant au ticheurte, on vous a dit la cravate, vous n’allez tout de même pas mettre une cravate sur un ticheurte, rassurez-moi ?

    Commentaire par Estival — 16/09/2009 @ 16:38

  2. Bonjour Aliocha

    Merci pour ce cri du cœur. Pour ma part, je pense que nous sommes maudits et que le doigt divin s’est posé sur nous afin de nous faire expier toutes nos fautes passées (et pas que celles d’orthographe). Pardon pour le passé colonial de la France (évidemment), pardon pour tous les gauchers traumatisés par des instituteurs sadiques, pardon pour tout le mal que nous et nos ancêtres ont fait, pardon pour le méchant CO2 que nous envoyons et qui nuit tant à Gaïa.
    Cette antienne (celle de la cravate) devrait donc avoir pour conséquence une montée globale du niveau (et d’une manière inversement proportionnelle à la fonte de la banquise) à l’image du Bac qui n’en finit plus d’être accessible: quel beau pays. Remercions la divine providence de nous avoir fait prendre conscience de nos errements.

    Bonne soirée

    Commentaire par H. — 16/09/2009 @ 17:01

  3. Oulala, Aliocha a le moral en berne, adoptez mon remède : le Pomerol.

    Commentaire par Mussipont — 16/09/2009 @ 17:19

  4. Churchill ne se distinguait pas par une hygiène de vie exemplaire, et j’apprécie particulièrement son « Une pomme par jour éloigne le médecin.. à condition de bien viser. »
    Mais il reste anglais. Et un anglais anti-sport comme Churchill a pratiqué la natation et l’escrime à un niveau honorable dans le cadre scolaire, le polo en tant que jeune officier, a passé des années les fesses sur un cheval (et oui c’est du sport, et non il n’y a pas que le cheval qui travaille) et un brevet de pilote (attention, figure de style).
    Bref, l’incarnation du no-sport fut aussi un vrai sportsman, y compris dans son goût pour le risque physique.

    Commentaire par Lindir — 16/09/2009 @ 17:28

  5. Bonjour Aliocha,

    Le problème avec les messages institutionnels, c’est qu’ils deviennent très vite un peu gnangnan et ridicule. Ou décalé sans le vouloir. Un peu comme les cours d’éducation sexuelle à l’école.
    Ils sont faciles à dénigrer et à critiquer, mais on ne peut pas nier leur utilité.

    Il faut simplement conseiller au gouvernement de changer d’agence de pub…

    Personnellement, je suis bien aise de pouvoir aller au restaurant et manger en terrasse couverte sans être importuné par un fumeur.

    Ce serait encore mieux si nos élus pouvaient avoir moins de maitresses, moins de petites blagounettes, plus de résultats, plus de franchise et des projets plus clairs.

    Commentaire par Zythom — 16/09/2009 @ 17:31

  6. Pour retrouver le sourire, faites votre propre site « desirs d’avenir »: http://www.damienh.fr/desirsdavenir_generator/

    Commentaire par Bobby — 16/09/2009 @ 17:33

  7. C’est très mignon les baskettes, c’est le premier truc que j’ai repéré dans l’article, et j’ai adoré. Continuez !

    Commentaire par Citizen Emmanuel — 16/09/2009 @ 18:02

  8. @ Aliocha : cadeau bonux n°3

    Il paraît qu'il faut jeter ses mouchoirs en papier…envoyé par franceinter. – Cliquez pour voir plus de vidéos marrantes.

    Commentaire par gwynplaine — 16/09/2009 @ 18:28

  9. J’suis à la bourre pour un autre commentaire et fort heureusement je n’ai pas de rédac’chef pour me taper sur les doigts.

    Certes, le port des talons haut est très mauvais pour le dos mais uniquement quand la dame est debout. Donc la question des filles nues en basket(tes) ne se pose pas et vous devriez le savoir!!!

    En complément du Pomerl recommandé par le grand stratéguerre Mussipont, de retour après une n-ième tentative d’invasion de l’Allemagne, encore avortée dès le premier stock de bière atteint (c’est le risque à entreprendre des opérations de guerre psychologique destinée à affaiblir le moral de l’ennemi : on se prend parfois à son propre piège), je vous conseille un jeu vidéo que vous trouverez ici et dont la vidéo de présentation vous éclairera sur la teneur. OUI, c’est décent. Re-pfff. Décent mais complètement amoral, surtout pour un camusien qui a lu un de ses plus fameux éditoriaux, lequel fit de lui une de rares voix discordantes sinon la seule un certain 8 août…

    Essayez, vous verrez. La prise en main est facile, cela ne prend qu’entre une heure ou deux (selon votre envie d’en découdre) et rien de tel qu’une bonne guerre thermonucléaire globale où l’unité de base de comptabilisation est le million pour se libérer de sa colère et se détendre. Les esprits chagrins trouveront cela absolument scandaleux et je ne leur répondrai que trois choses :
    1/ Re-re-pfff, si on ne peut plus faire de l’humour douteux…
    2/ Je ne suis pas ministre.
    3/ Non, je ne consulte pas.

    Enfin, deux questions que je soumets à votre sagacité :
    1/ Est-ce être un obsédé que de ne pas uniquement regarder les fesses des filles (je pense aux yeux, naturellement) ?
    2/ Regarder (aussi) les fesses des filles en burqa constitue-t-il une circonstance atténuante? En d’autres termes, un obsédé pas raciste vaut-il mieux qu’un obsédé raciste?

    Dans l’attente… 😉

    @ Mussipont

    Faites-voir un peu ce Pomerol…

    Commentaire par Ferdydurke — 16/09/2009 @ 19:31

  10. Dans la lignée du lien proposé par Bobby (et sur le même sujet) :

    😀

    Commentaire par Ferdydurke — 16/09/2009 @ 19:52

  11. Vous avez raison Mussipont, allez hop, on l’ouvre ce Pomerol !
    Ferdy, où avez-vous mis le tire-bouchon je vous prie ? Hum, c’est bien ce que je pensais, il est perdu. Je ne vous félicite pas.
    Quelqu’un a pensé à appeler Tschok et Fantômette ? Soyez gentils, dit-leur qu’ils n’entreront qu’après avoir posé leur Danette au vestiaire, si, si, j’insiste, il est hors de question que je boive du Pomerol en les regardant manger cette horreur.
    Euh, dites Mussipont, sans vouloir abuser, vous ne voudriez pas monter carrément la caisse, j’ai peur qu’une bouteille pour 50, ça soit un peu court, déjà que pour moi…oui enfin bref…

    Commentaire par laplumedaliocha — 16/09/2009 @ 20:48

  12. *se réveille d’un léger assoupissement de type sénatorial* Euuuuuuh…. J’ai rien fait, moi, M’dame! C’est la faute à Al Qaeda euh… aux journalistes euh… à Brice! Voilà, c’est ça : c’est Brice qu’a commencé!

    Comment? Le tire-bouchon? Ah flûte. J’l’ai planté dans le dos de Dukénois (faute de piolet, référence inside) et je crois bien l’y avoir oublié. C’est une bonne excuse, non?

    Ne vous inquiétez pas pour Fantômette, en justicière masqué digne de ce nom elle saura apparaître au moment opportun. Tou(te)s les super-héro(ïne)s savent faire cela.

    Je me fais plus de souci pour Tschok. Ne serait-il pas resté en faction dans la cave à bière du voisin (vous savez le châtelain qui fait des vocalises à 5h du matin à grand renforts d’effets de manche) ?

    Commentaire par Ferdydurke — 16/09/2009 @ 21:53

  13. Quand vous voulez pour le Pomerol, c’est pas ce qui manque le plus chez moi! Et puis avant on boira du Meursault (désolé j’ai tout fini le Batard-Montrachet), parce que les Bourgogne blancs c’est très bon aussi pour le moral. Et très exceptionnellement on oubliera de manger de la Danette au dessert même si Tschok fait un caprice.

    Commentaire par Mussipont — 16/09/2009 @ 22:14

  14. Ya plus qu’à mourir en bonne santé, quoi.

    Commentaire par Anna — 16/09/2009 @ 22:19

  15. Scandal!!!!! Aliocha publie un article contre toute les interdictions qui existent et qui freinent notre liberté au prétexte de notre santé, et elle voudrait interdire la danette!!!

    Bon évidemment, avec du champagne c’est pas ce qui se marie le mieux…. mais interdire la danette…

    Aliocha : et encore, si vous saviez ce que je dis de la Danette, toute seule, chez moi, quand j’ai vérifié qu’il n’y avait personne sous le canapé pour me filmer, pas de micro planqué, personne d’embusqué derrière la porte, quand j’ai coupé mon portable pour être bien sûre qu’il est raccroché, fermé les rideaux des fois qu’un petit malin de l’immeuble en face soit capable de lire sur les lèvres..Ah si vous saviez, un jour, je me dénoncerai moi-même, tiens, rien que pour faire un buzz 😉

    Commentaire par adrien bis — 17/09/2009 @ 09:18

  16. A trop rester sur un buzz on rate les suivants : Hortefeux – Besson ADN – Warsmann Scientologie – Besson jungle
    A suivre

    Aliocha : les buzz, c’est un peu comme les modes, suffit de ne pas être dedans et on ne risque plus d’être dépassé…Du coup, hop, j’en sors.

    Commentaire par ceriselibertaire — 17/09/2009 @ 11:01

  17. Desproges aurait pu le dire : ne marchons pas dans le buzz, ça porte malheur!

    Commentaire par Maraudeur — 17/09/2009 @ 14:04

  18. @ Aliocha

    Et bien, sauf vot’ respect, Maâme Aliocha, sortir du buzz pour générer du binz, voilà qui porte douloureusement atteinte à la réputation de haute tenue intellectuelle de ce blog.

    A quand donc la création de l’Association des Alcooliques Pseudonymes ? Ne vous inquiétez pas pour le côté administratif, Rémi se fera un plaisir de faire remplir les fiches d’adhésion :-).

    Je relève également que ce billet, qui risque d’anéantir des années d’une coûteuse propagande hygiéniste visant à ce que nos concitoyens ne puissent plus mourir que de mortel ennui, intervient curieusement durant les semaines commerciales et autres foires consacrées à la gloire du pinard.

    De là à considérer que votre blog est secrètement sponsorisé par le lobby vini-viticole, il n’y a aucun pas, que je n’ai donc pas à franchir.

    @ Ferdydurke

    Vous avez certainement noté qu’Aliocha vous a outrageusement réductionné en Ferdy et vous ne protestez point?

    J’intercède par ailleurs auprès de vous concernant Dukénois. Ce dernier s’est trouvé heureux d’être le sujet de votre initiation créatrice à l’art vivant. Mais votre tire-bouchon, coincé entre ses vertèbres 15 et 16, le gêne pour dormir. Il requiert en conséquence de pouvoir l’ôter la nuit, en promettant de le replacer au réveil, en application atténuée et consensuelle du droit de l’artiste à voir respecter l’intégrité de son oeuvre.

    Commentaire par Goloubchik — 17/09/2009 @ 16:30

  19. Aliocha, Ferdyduke et autres compagnons de beuverie virtuelle, je dois vous avouer une grave faute de ma part: à midi je me suis envoyé derrière la cravate (façon de parler, je n’en mets jamais) un Aloxe-Corton.

    C’est aussi très très bon.

    Commentaire par Mussipont — 17/09/2009 @ 17:10

  20. Bien sûr, Aliocha, tous des nuls, tous des escrocs, tous des voleurs, tous des minables!
    Ils font des blagues racistes? Beurk! Ils expriment des regrets? Pouah!
    Les seuls qui sont bien, c’est nous, pas vrai?
    C’est vous et moi. Enfin vous d’abord, évidemment, très chère. Encore que, quand j’y pense, s’il faut choisir, je me demande si je ne suis pas mieux que vous (mais non, je ne me demande rien, je sais ce qu’il en est – comme vous).
    Dans votre post, le seul truc que j’aimais bien c’était « baskettes ». Je croyais que c’était fait exprès.

    Aliocha : la musique adoucit les moeurs.

    Commentaire par Fedor — 17/09/2009 @ 17:40

  21. @ Aliocha : je sais que vous êtes passée à quelque chose de plus détendu, mais à la lecture des commentaires sur ce billet : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2009/09/17/prison-ferme-pour-avoir-martyrise-un-chien.html

    j’ai pensé à ce que vous écriviez l’autre jour sur la haine exprimée dans les commentaires.

    Je vous conseille de prendre un anti-vomitif avant d’aller les lire, mais c’est édifiant !

    Aliocha : dans la série des procès publics, il y a aussi ça.

    Commentaire par niodayoda — 17/09/2009 @ 20:59

  22. Je suis outré que Mariane 2 puisse écrire qu’il n’existe pas de Vidéo concernant l’agression physique et doublé de propos insultants vis à vis des descendants des combattants qui ont contribué à libérer la Frances des Hordes Nazis entre 1940-1945!
    Car SECURITAS LEADER DE LA VIDEO SURVEILLANCE CHARGER DE CONTROLER LE PASSAGE DES VOYAGEURS A ORLY LIEUX REPUTE SENSIBLE,il est impossible qu’il n’y ait pas de VIDEOS.
    Par contre ,ce qui plausible on l’a fait disparaître pour étouffer l’affaire!
    Pour cela France des affaires non élucidées EST UNE GRANDE CHAMPIONNE(voir la longue liste détenue par le canard enchaîné
    Au moins le Président Obama dans l’affaire du Policier Blanc contre l’intellectuel Noir est en Avance sur les officiels de FRANCE!
    Il a Reglé VITE ET BIEN FAIT SANS PROCES L’affaire!
    IL FAUT UNE DOSE INCROYABLE DE MAUVAISE FOI POUR OSER AFFIRMER L’INEXISTENCE DE CETTE VIDEO.
    Au faîteS Mariane2 a- t ‘elle cherché ses Antillais agressé?

    Commentaire par rinaldo maurice — 18/09/2009 @ 00:00

  23. @ Aliocha : c’est un procès public ? J’ai lu jusqu’au 68e commentaire et dans l’ensemble j’ai surtout vu des réactions par rapport à la durée de détention préventive, à part un âne ou deux qui sont venus dire qu’il fallait « tuer tous ces salauds nom de diou »…

    Un peu comme le monsieur qui a écrit juste avant moi à minuit et qui manifestement s’est trompé d’onglet 😉

    Commentaire par niodayoda — 18/09/2009 @ 00:35

  24. « Ah flûte. J’l’ai planté dans le dos de Dukénois (faute de piolet, référence inside) »

    C’est assez désagréable ce picotement dans le dos, mais à tout prendre la référence n’est pas si déplaisante. Elle me met dans le rôle de l’anti-stalinien plutôt que dans celui que vous vous attribuez : celui d’exécuteur des basses œuvres.

    Commentaire par Dukénois — 18/09/2009 @ 02:11

  25. @ Mussipont

    Ce serait porter atteinte à la mémoire de mes aïeux que vous blâmer d’avoir dégusté un Bourgogne. Par contre, le boire seul est proprement scandaleux et constitue une inqualifiable offense. Vous avez toujours votre sabre?

    @ niodayoda

    La touche shift du monsieur connait également quelques défaillances 😉

    @ Goloubchik

    S’agissant de Dukénois, le compromis que vous proposez me semble tout à fait raisonnable et il ne sera pas dit que je resterai sourd à une tentative de médiation. En conséquence, je signe. Dommage, cela lui donnait un petit air de figurine à remontoir… (Crouic, crouic, deux-trois tours de tire-bouchon et le voilà reparti pour une diatribe 😉 )

    Oui, j’ai noté le « Ferdy »… Vous me trouverez peut-être bien lâche mais je ferme les yeux et j’ai mes raisons. Je suis en cela les conseils tactiques de Bob, du moins ceux qu’il me donnait avant de prendre le large avec Clara. Je n’aurais jamais du la laisser seule avec ce coquin dans la salle de bain. Je n’y retrouvé que la nuisette.

    Avant de vous révéler ces raisons, je veux vous informer que je n’ai aucune velléité suicidaire, que je regarde toujours à gauche puis à droite avant de traverser une rue comme me l’a appris ma maman (que j’embrasse) même s’il m’arrive de les traverser en courant et n’importe où, que je ne parcours pas les voies ferrées à cloche-pied dans le sens opposé à la marche des trains, et cetera. Si je ne suis pas particulièrement prudent, je suis d’une imprudence à peu près raisonnable. Aussi, si j’étais victime d’un accident, ce n’en serait vraisemblablement pas un.

    Bien.

    Goloubchik, j’ai peur. Je meurs d’effroi et ne sais plus que faire. Vous m’objecterez que je l’ai bien cherché. C’est vrai, je le reconnais et je m’en repens.

    J’ai beau avoir une expérience certaine en volcanologie et la nécessaire passion qui l’accompagne, là je suis pris au piège et je flippe grave.

    Au point que j’en suis réduit à éviter les brasseries, bistrots et autres troquets dans un périmètre de 500 mètres autour des organes de presses sis à Paris et que mon premier réflexe dès qu’apparait une blonde est d’orienter mon regard vers… ses pieds à des fins d’identification. S’ils sont pédicurés (j’ai retenu) et vernis de rouge, je prends une mesure de sauvegarde et m’éclipse discrètement.

    Ma hantise : être en conversation d’affaires avec un entrepreneur de Kaliningrad désireux d’acheminer des rondins de bois par mer vers la Syrie et l’Iran, auquel j’explique qu’il serait un peu louche d’apposer un sticker « explosif » sur lesdits rondins et qu’il faudra se contenter d’ « inflammable », voir se dresser devant moi une femme pointant dans ma direction le doigt terrible de l’opprobre rallongé d’un ongle affuté à souhait et entendre ces mots, résonnant comme le glas (pour moi) : « Vous êtes Ferdydurke! J’en suis certaine! »

    Je vous narre la suite comme si nous y étions, d’une main tremblante, l’oeil moite et le front perlé de sueur :

    Mon détecteur à fumerolles passe en mode alerte maximale pour m’avertir que la nuée pyroclastique est imminente.

    Damned! Je suis assis dos au mur, la porte est à plus de deux mètres de distance et le barman ne pèse qu’un quintal et demi. Je suis fait.

    Je n’ai pas non plus sur moi de bouteille de vodka à jeter au loin pour détourner son attention pendant la micro-seconde qui me permettrait de me carapater ni de trader qu’elle pourrait déchiqueter avant d’aller suspendre ses restes aux colonnes du Palais Brongniart, ce qui l’occuperait une bonne demi-heure. Remarquez que ce serait du gâchis, vu la sauvagerie avec laquelle elle écorcherait le bougre nous ne pourrions même pas rentabiliser sa peau… déjà que les organes sont pourris aux actifs toxiques donc non recyclables.

    Je tente de nier : « Euh… Chère Madame. Je crains que vous faites erreur sur la personne. Néanmoins, puis-je vous être d’un quelconque secours ? (Gloups)

    Elle : Inutile de mentir, gnougnafier que vous êtes! Je vous ai reconnu à cette expression que vous employez sur mon blog! Si vous voyez dans quel état il est! A CAUSE DE VOUS et de votre comportement de pitre grotesque!

    Moi (intérieurement) : M****, c’est vrai qu’elle est journaliste et n’a pas l’oreille dans sa poche. Re-Gloups.

    A partir de cet instant, je suis mûr pour vous faire mes adieux car me voilà emporté derechef vers ma roche tarpéienne en passant par Canossa.

    Elle, me faisant une démonstration de cette capacité typiquement féminine d’archivage des données, laquelle n’a rien à envier à celle de la BNF : Hein! Mon tapis yomouth, vos allusions d’obsédé même pas honteux, le lustre légué par ma vieille tante converti en Titanice, les filles en nuisette humide et les homards barbotant dans MA baignoire, les murs tartinés de Danette, et j’en passe. Tout cela, c’est de VOTRE faute! Et surtout, surtout… Shalimar! Shalimar, le parfum de la bourgeoise soumise! Alors ça, c’est le bouquet!

    Moi, dans une vaine tentative de plaider ma cause : Pour Shalimar, je le reconnais c’était abusif. Vous n’avez rien d’une bourgeoise soumise. Pardon!

    Elle : Ah, Taisez-vous! Inutile d’en rajouter! Vous allez voir ce que vous allez voir!

    La suite n’est plus dicible et de toute façon je ne serais à ce moment plus en état de le relater.

    Comprenez-vous maintenant, Goloubchik? J’ai peur. Surtout, ne lui dites rien. Si cela reste entre nous, je vous offre toutes mes vidéos des soins cardiologiques apportés par Melle Adriana. Puis-je compter sur vous?

    Aliocha : Allons, mon doux Ferdy, vous essayez ici subrepticement de me faire passer pour une sorte de passionnaria martyrisant hommes, femmes, enfants et même animaux pour la plus grande gloire du journalisme. Mais à qui voulez-vous faire croire cela ? N’ai-je pas, à de multiples reprises, démontré l’infinie douceur de mon caractère ? N’ai-je pas, malgré les effroyables travers que vous tentez de m’imputer, prouvé à chaque instant mon infinie patience à votre endroit ? Quel est donc ce personnage de furie que vous tentez maladroitement de dessiner devant les lecteurs ici rassemblés et parfaitement ébaubis ? Qui, à part peut-être Dukénois, croirait à cette fable ? Vous souvient-il du nombre de fois où j’ai pris la défense du faible et de l’opprimé, où j’ai interposé ma frêle silhouette de jeune blogueuse entre un public assoiffé de sang et une victime aux abois ? Comment pouvez-vous oublier la magnanimité avec laquelle je vous ai laissé batifoler en ces lieux malgré l’effroyable bins que vous ne cessez jamais d’y semer. Si mon Balzac adoré était auprès de moi à cet instant précis, sans doute poserait-il une main protectrice sur mon épaule, et, amorçant ma défense en retrouvant les mots qu’il écrivit au début du Lys dans la vallée, lancerait-il ce cri infiniment ému « A quel talent nourri de larmes devrons-nous un jour la plus émouvante élégie ? Quel poète dira les tourments d’Aliocha face à l’enfer du web et son terrible prince Ferdydurke ? » Oui je le sais, ce génie surmonterait sa légendaire haine des journalistes pour voler à mon secours, parce qu’il ne supportait pas que l’on blesse une âme délicate, parce que cela le faisait frissonner. Je m’attends d’ailleurs à ce qu’Eolas, dont le coeur d’avocat saigne à chaque injustice, surgisse en ces lieux dans un bruissement de robe et levant très haut ces longues manches noires de défenseur des opprimés vous intime l’ordre de vous taire, avant de prononcer une plaidoirie dont je devine déjà qu’elle sera l’une des plus magnifiques de l’histoire. Voyez Authueil qui s’élance à la chambre pour mobiliser la représentation nationale. C’est la démocratie qui est en danger ! Mais chut, taisez vous donc ! Entendez-vous ce murmure au loin ? Je devine que ce sont mes confrères assemblés. Entendez-vous leur cri de révolte qui gronde ? Voyez-vous paraître là-bas ce drapeau qui claque au vent ? Mais oui, c’est elle, c’est la bannière de Reporter sans frontières. Je suis sauvée ! Ah moi, confrères, c’est la presse qu’on assassine !

    Commentaire par Ferdydurke — 18/09/2009 @ 08:22

  26. Il a attendu pour faire son billet, mais ça valait le coup:
    http://www.le-grand-barnum.fr/brice-hortefeux-et-le-racisme-quelques-reflexions-sur-le-fonctionnement-du-systeme-sarkozyste-ou-pourquoi-hortefeux-na-pas-ete-et-ne-sera-jamais-vire/

    A déconseiller aux électeurs de droite sensibles, je dis ça en passant à cause du style: inutile de risquer l’apoplexie, mais la réflexion sur ce qui maintien BH à son poste n’est pas à écarter d’un revers de la main.

    Aliocha : l’outrance du style est précisément ce qui rend l’article lisible, y compris et peut-être surtout quand on n’est pas d’accord. Savoureux pamphlet qui plaide en faveur de ce qu’il nie : la liberté d’expression !

    Commentaire par javi — 18/09/2009 @ 09:24

  27. Après cette fort revigorante lecture, enthousiaste, j’applaudis à m’en bleuir les paumes.

    Commentaire par aymeric — 18/09/2009 @ 18:50

  28. @ Ferdydurke

    Croyez bien que je compatis.

    Mais, las, votre avenir m’apparaît aussi sombre que celui du trou du cul d’un auvergnat. Peut-être serait-il sage de numéroter dès à présent vos abattis au marker indélébile. La reconstitution de votre corpus delicti en sera plus aisée pour la police scientifique.

    Ne vous fiez surtout pas au discours de chattemite victimaire que notre hôtesse développe en repons de votre lamento angoissé. Cela ne vise d’évidence qu’à vous faire sortir du bois.

    De fait, Aliocha en voie d’exécuter pourrait être représentée sous mastérisation subtile du scientologue Travolta dans Pulp Fiction (côté décontracté-déjanté), d’Uma Thurman dans Kill Bill (mode grâce féline et sex-appeal) et de Paul Meurisse période Le Monocle (pour l’implacabilité lapidaire). Avec un zeste d’Alien (pour l’imprévisibilité marcelbelivesque).

    Pour tenter d’échapper à un destin si funeste, je ne puis que vous conseiller d’user de l’artifice décrit par Edgar Poe dans La lettre volée. Réalisez sans tarder vos actifs et sauvez-vous là : http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Jardins_de_Shalimar_(Lahore)&oldid=40623802

    Je m’engage à garder le secret sous la pire torture, dussè-je même devoir subir la projection diapo commentée des vacances d’Aliocha en Crète.

    PS : C’est volontiers que j’accepterai en legs les vidéos de Bob et de Clara. L’inclinaison perverse des homards pour l’humanophilie est toujours restée pour moi un mystère impénétrable.

    PPS : J’ose espérer pour vous que votre affaire en cours d’exportation de bois à partir de la Russie vers l’Iran tournera mieux que la précédente. Sans vouloir vous vexer, on peut difficilement considérer que votre dernier envoi par l’Artic Sea était une merveilleuse réussite…

    Commentaire par Goloubchik — 18/09/2009 @ 20:09

  29. @ Goloubchik

    Je ne doutais une seule seconde de votre soutien et vous me le montrez. Que mille Lisavetcha vous soulagent des froidures sibériennes de leurs chevelures amples et soyeuses en récompense de votre bravoure et de votre compassion.

    N’ayez crainte. Tel l’arbre, j’ai le coeur tendre mais l’écorce épaisse et aguerrie (et rugueuse aussi). La riposte à la doucereuse effrontée est dans les tuyaux.

    En gestionnaire prévoyant que je prétends être, j’ai fait équiper un container au port du Havre pour quitter le pays en toute discrétion et j’ai réservé une chambre dans un club de remise en forme à Guantanamo Bay. Si le feedback de la clientèle semble indiquer que le programme est pour le moins intensif et vigoureux, cela ne saurait être pire qu’un débordement de la tendresse ravageuse d’Aliocha.

    Là où vous m’enchantez, c’est quand vous faites référence à Kill Bill et à Alien (le premier, les autres ne valant pas tripette). J’ai longtemps hésité… et je n’hésite plus. Vous noterez que si mon choix n’est pas ce qui se fait de mieux en matière de sex-appeal, il n’en reste pas moins félin.

    PS : Ok pour les vidéos de Bob et de Clara. Celles de Melle Adriana, c’est cadeau.

    PPS : le dernier envoi par l’Artic Sea fut l’oeuvre d’un stagiaire. Depuis, il exporte du café de la cafetière à mon bureau (ah, si j’avais un(e) stagiaire…)

    Aliocha : et pourquoi pas la SPA ? Ce serait pas banal un homard réfugié à la SPA 😉

    Commentaire par Ferdydurke — 19/09/2009 @ 07:52

  30. Le refuge à Guantanamo est loin d’être une idée sotte, à condition toutefois, dandysme baudelairien oblige, que la couleur orange s’assortisse bien à votre teint.

    Merci pour l’extrait. En écrivant, je pensais pile-poil à ce passage d’Alien. Il est par ailleurs envisageable qu’Aliocha utilise également ce procédé « surprise surprise » comme technique d’interview pour contrer les « mécaniques de communication » opposées aux journalistes. Elle pourrait l’enseigner à ses confrères de la télévision. On y sortirait peut-être enfin de l’usage de la langue de bois.

    Commentaire par Goloubchik — 19/09/2009 @ 10:47

  31. un autre défouloir, à déconseiller aux électeurs de droite qui aiment bien Hortefeux…

    Commentaire par javi — 19/09/2009 @ 15:02

  32. Argh, l’image n’est pas passée.

    Bref, c’est là: http://slothello.free.fr/sombrebizarre_v2/blogBD/SLO_violencegratuite14.jpg

    Aliocha : c’est curieux cette tendance à penser que « l’électeur de droite qui aime Hortefeux » ne supportera pas la dérision ou la critique. L’article du Grand Barnum me parait totalement supportable (vous me direz je n’ai pas de tendresse particulière pour Hortefeux) et même assez bien vu sous certains aspects. Ce qui est insupportable en revanche, c’est l’hystérie moralisatrice, le scandale tapageur dont le bruit est inversement proportionnel au fait incriminé.

    Commentaire par javi — 19/09/2009 @ 15:02

  33. passer son temps a se plaindre ca c’est bien le fatalisme de l’epoque apellons un chat un chat si une personne fume boit se drogue bouffe au macdo risque beaucoup plus de mourir qu’une personne saine limite vegetarienne qui fait beaucoup de sport et comme notre société a de plus en plus tendance a preferer aux secondes activites cités les premieres elles risque gros pourquoi s’etonner si on veut vivre plus longtemps y’a t’il une loi nous empechant de modifier notre mode de vie les personnes qui fument et boivent tout en craignant le cancer sont risibles elles sont schyzophrenes donc folles cliniquement ni plus ni moins imaginons besancenot jouer en bourse un jour et s’auto-flagelle le lendemain et nous aurons une belle image de l’esprit de l’epoque miserabliste,fataliste,et masochiste

    Commentaire par zeze — 19/09/2009 @ 21:05

  34. @ javi

    J’aime beaucoup. Surtout le « franchement j’en doute… On est dans une BD et c’est moi le dessinateur ». Il est vrai que je ne suis pas de droite… enfin je crois… je ne sais plus… ça dépend des étiquettes qui valsent, qui valsent, qui valsent… 😉

    +1 néanmoins à Aliocha pour « Ce qui est insupportable en revanche, c’est l’hystérie moralisatrice, le scandale tapageur dont le bruit est inversement proportionnel au fait incriminé. »

    @ Goloubchik

    Votre suggestion en 30 me rappelle Kamikaze un vieux navet de Luc Besson avec Bohringer et Galabru dans les premiers rôles, dans lequel ce dernier dézingue des speakerines par téléviseur et caméra de plateau interposés.

    Commentaire par Ferdydurke — 19/09/2009 @ 21:05

  35. @Aliocha sous le 32: Disons que j’ai relativement confiance en vous et votre sens de l’humour, mais que je ne souhaite pas lancer ici un débat acerbe sur les opinions gauche/droite alors que mon lien est à but strictement humoristique. C’est une sorte de caveat.

    Commentaire par Javi — 21/09/2009 @ 16:29


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :