La Plume d'Aliocha

02/09/2009

Foutons la paix à Tintin, par pitié !

Filed under: Coup de griffe — laplumedaliocha @ 09:23

Il y a des informations comme ça qui me font bondir.

Par exemple l’histoire de ce belge d’origine congolaise qui, après avoir tenté de faire interdire la vente de l’album Tintin au Congo dans son pays, porte plainte en France contre le même ouvrage en vue d’obtenir l’interdiction de sa vente. Oui, vous avez bien lu, c’est ici (AFP). La même dépêche nous apprend que nos amis anglais et américains, visiblement plus sensibles à la liberté économique qu’à la liberté artistique, trouvent l’album scandaleux au point de le vendre au rayon adulte, voire de ne pas le vendre du tout. Comme Philippe Bilger qui s’est ému du sujet sur son blog, je songe au nombre d’ouvrages anciens, philosophiques ou romanesques, que nous allons devoir censurer, partiellement ou totalement, si nous nous engageons dans cette voie absurde.

Je me rappelle surtout avoir lu dans le très amusant Tournesol illustré (Casterman), qui relate les grandes inventions du professeur Tournesol, la lettre qu’avait adressée à Hergé en novembre 1967 une lectrice atteinte de surdité. Celle-ci s’indignait que l’auteur puisse rire du handicap dont il avait affligé son héros.   Voici ce que lui répondit Hergé :

« Chère Mademoiselle,
Bien sûr, quant au fond, vous avez raison : on ne devrait pas plaisanter à propos des sourds. On ne devrait pas non plus faire rire au détriment des bègues, des obèses, des Anglaises aux longues dents, des Germains à tête de lard, des maladroits qui se prennent le pied dans le tapis, des gens qui écorchent la langue étrangère dans laquelle ils essaient courageusement de s’exprimer, etc.etc…Un auteur ne devrait pas céder à ces tentations. Pourquoi y cède-t-il quand même ? Parce que s’il respectait les préceptes de la charité, il n’y aurait pas de littérature satirique possible.
Vous le voyez, je ne plaide pas non-coupable,. Mais j’invoque, dans le cas de Tournesol, les circonstances atténuantes. Le Professeur n’est pas un infirme pitoyable. Le professeur n’est pas l’équivalent d’un aveugle mais d’un myope ; sa demi-surdité est due à l’âge et n’est manifestement pas de naissance ; ses déboires ne viennent pas d’une « infériorité » mais au contraire d’un excès d’assurance de sa part. Moralement, il ne souffre pas de sa déficience auditive, qui ne l’a pas empêché de devenir un brillant savant, et un homme suscitant bien moins la moquerie que l’estime et l’affection.
Jamais je n’ai pris pour cible un de ces handicapés dont votre lettre me parle d’une façon émouvante et convaincante ; jamais je ne tomberai dans cet odieux, cela va sans dire ».

Que Tintin au Congo exprime la vision erronée de l’époque sur l’Afrique, c’est possible. J’ai oublié cet album qui n’a jamais été mon préféré. D’ailleurs, il fut controversé, dit-on, dès sa sortie en 1931 et amendé par l’auteur. Mais que l’on vienne, 80 ans plus tard, demander qu’il soit retiré des étals, là, franchement, j’en reste sans voix. Au vu de la lettre ci-dessus, je ne puis d’ailleurs que m’inquiéter pour l’avenir de l’oeuvre d’Hergé. Qui nous dit en effet qu’une association de capitaines de navires ne va pas se sentir humiliée soudainement par le portrait d’ivrogne colérique que dresse Hergé des marins à travers le personnage d’Haddock ? Quelle diva ne s’indignerait pas d’être incarnée par la Castafiore ? Et que peut bien ressentir l’éminente communauté des détectives à la vue des consternantes maladresses de Dupont et Dupond ? Sans compter les scientifiques qui auraient raison d’être vexés qu’on puisse réduire la science à quelques inventions grotesques comme l’appareil à brosser les vêtements, le sous-marin requin ou les patins à roulettes à moteur.

Je me demande d’ailleurs s’il est très sain de laisser ces ouvrages aux enfants. Entre le capitaine qui boit, Milou que la vue d’un os pousse facilement à désobéir à son maître, Tintin qui prend des risques inconsidérés tout au long de ses aventures, je pense que les tribulations du petit reporter devraient être définitivement classées dans la catégorie « adultes avertis ». Mille sabords! Heureusement qu’on s’en est enfin rendu compte !

Mise à jour 17h03 : Jules de Diner’s room nous propose une analyse juridique de l’affaire. C’est ici.

Publicités

39 commentaires »

  1. Bravo…La dérive est proche à vouloir tout censurer.Tous à l’abordage !

    Commentaire par Monik — 02/09/2009 @ 09:44

  2. Merci Aliocha ! J’hésite entre le rire et l’exaspération…

    J’ajouterai simplement ceci : j’ai déjà eu l’occasion, à maintes reprises, de constater combien l’excès est préjudiciable, et ce, quelque soit le domaine… En l’occurence, l’excès de politiquement correct est aussi dangereux que le libre cours donné à liberté d’expression à tout crin.

    Et puis franchement, qui n’a pas éclaté de rire à l’énoncé des « injures » du capitaine ? Marins d’eau douce ! Sapajou ! Boit-sans-soif ! Anacoluthe ! Ce qu’on ne sait pas toujours, c’est que ces « insultes » constituent une bonne occasion d’apprendre du vocabulaire… 😉

    Aliocha : voir à ce sujet l’excellentissime Haddock illustré d’Albert Algoud qui recense tous les jurons du capitaine. Je ne m’en lasse pas 😉

    Commentaire par Tigreek — 02/09/2009 @ 09:58

  3. Moi, reporter au petit cours, je suis scandalisé ce Tintin, spécialiste du grand reportage, mais qu’on ne voit quasiment jamais écrire un article !
    Sauf, peut-être, dans les premiers albums… comme Tintin au Congo !

    Aliocha : m’en parlez pas, Tintin, c’est le pire, et hop, une amicale des journalistes en colère devrait demander le retrait de l’oeuvre intégrale. Si c’est pas malheureux, à l’heure où le journalisme souffre tant, d’offrir aux enfants une image aussi erronée du métier ! Tiens, d’ailleurs, j’ai oublié les féministes. Franchement, la Castaphiore est une caricature scandaleuse des femmes témoignant d’un mépris voire d’une haine inadmissible à leur endroit.

    Commentaire par Martin K — 02/09/2009 @ 10:01

  4. Malheureusement, je n’en reste pas sans voix… au contraire, j’hésite entre m’inquiéter qu’on donne tant de publicité a cet acte (au lieu de classer sans suite, d’un air plein de dédain), ou y voir une preuve de plus de l’intolérance et de la bêtise humaine…

    Aliocha : si les z’américains ont retiré l’album de certaines bibliothèques, que les z’anglais l’ont qualifié de raciste, si une procédure est ouverte en Belgique et une autre en France, j’ai peur qu’on ne puisse malheureusement traiter la question par le dédain. La menace est réelle.

    Commentaire par Vonric — 02/09/2009 @ 10:26

  5. Les bras m’en tombent…

    Et Astérix dans tout ça? Les Corses ne devraient-ils pas se sentir humiliés d’être considérés comme des paresseux ne mangeant que du cochon sauvage, des figues et des châtaignes? Les poissonniers ne devraient-ils pas s’indigner de l’image que véhicule d’eux Ordralphabetix qui utilise les poissons comme projectiles? Et que fait la SPA à ce sujet d’ailleurs? Entre les sangliers assommés à coups de poings ou de menhirs et les poissons balancés à la face des clients…
    Non vraiment, je ne suis pas sûre qu’il s’agisse d’une lecture très saine…

    C’est vraiment… la porte ouverte à toutes les fenêtres!

    Commentaire par Caro — 02/09/2009 @ 10:27

  6. Merci de relayer les propos de Philippe Bilger sur ce sujet. Décidemment, le bêtise semble en constante augmentation au sein de notre société « développée ». Ce qui est encore plus consternant, c’est de voir un avocat, et non des moindres, se prêter à ce jeu dangereux car, comme l’a dit un humoriste (il me semble que c’est Coluche): « jusqu’où s’arrêteront-ils? ». Hergé s’est expliqué plus souvent qu’à son tour sur les débuts de Tintin et sur sa manière de travailler à l’époque. Son album ne reflète ni plus ni moins que les préjugés en cours à l’époque et est surtout d’une naïveté confondante. Rien à voir avec « le Lotus bleu », qui marque une prise de conscience qui l’honore dans son brillant parcours, alors que moins de dix ans séparent les deux albums (parus tous les deux avant guerre). Pour ma part, j’ai offert « Tintin au Congo », 1ère édition couleur, à un ami Rwandais, qui en a beaucoup ri. Sur les exactions commises pendant la colonisation belge au Congo, lisez plutôt « Les fantômes du roi Léopold » d’Adam Hochsschild dans l’excellente collection Tempo. C’est un peu plus difficile à lire (dans tous les sens du terme) mais légèrement plus éclairant.

    Si l’oeuvre d’Hergé vous intéresse ou intéresse un de vos lecteurs, je vous recommande l’imposant ouvrage de Phillipe Godin (6 volumes parus sur 7 prévus) « Hergé, chronologie d’une oeuvre » aux éditions Moulinsart.

    Bonne journée.

    Aliocha : si j’étais méchante – ce que je ne suis pas, vous le savez bien – je dirais que le choix de Gilbert Collard pour mener cette procédure est le seul élément qui me rassure un peu sur l’issue de l’affaire 😉

    Commentaire par H. — 02/09/2009 @ 10:30

  7. Je ne puis qu’être en désaccord avec vous chère Aliocha : que l’on retire Tintin aux adultes mille sabords, et qu’on le laisse aux bambins. Parce que pour moi que cette oeuvre essentielle – au contraire d’Astérix par exemple (que l’on devrait interdire eu égard à sa romanophobie !) – souffre mal le passage à l’âge adulte. Autant j’ai lu et relu tous les Tintin étant enfant, autant aujourd’hui j’ai beaucoup de mal (tout en étant conscient de ce qu’il a apporté a l’art de petits mickeys, en terme de narration notamment).

    Le seul album que j’arrive encore à lire est Les bijoux de la Castafiore, un bijoux de narration où l’on se rend compte à la fin qu’il ne s’est quasiment rien passé depuis le début alors qu’on a été tenu en haleine de la première à la dernière page.

    Sinon, pour la critique (passagère, anecdotique mais hilarante) du côté colonialiste de Tintin au Congo, je recommande plutôt Jérusalem d’Afrique, tome 5 de la série Le Chat du rabbin de Joann Sfar, série que je recommande par ailleurs chaleureusement aux amateurs et non amateurs de BD comme ce qui se fait de mieux en la matière ces dernière années.

    Aliocha : Personnellement, je relis Tintin régulièrement, surtout quand je suis stressée, en particulier Objectif Lune, car la crise de colère de Tournesol continue de me faire hurler de rire. L’effroyable concours de circonstances par lequel se déclenche l’événement est une source inépuisable de réjouissance pour moi. Sans compter l’extraordinaire mise en scène d’un Tournesol qui pour une fois sort de son personnage lunatique.

    Commentaire par gwynplaine — 02/09/2009 @ 10:36

  8. Et pour une autre réaction intelligente (je vaux dire, comme celle de Sfar), lire également Fagin le juif de l’immense Will Eisner qui tente non pas une réhabilitation du méchant d’Oliver Twist mais un autre éclairage sur ce personnage.

    Commentaire par gwynplaine — 02/09/2009 @ 10:48

  9. @ Aliocha en 7 : cela montre à l’évidence que vous êtes restée une grande enfant (ou dit-on « un grand enfant » y compris pour une femme ?).

    Aliocha : Une grandE enfant. Enfant s’emploie aux deux genres, sauf dans l’expression « bon enfant » qui, employé comme épithète, est invariable. (source : dictionnaire Larousse des difficultés de la langue française).

    Commentaire par gwynplaine — 02/09/2009 @ 10:58

  10. Comment ça, le sous-marin requin ridiculise la science???!! Mais il est génial!!

    Plus sérieusement, c’est marrant, mais je suis aussi effectivement le premier à pênser que Tintin au congo montre un racisme latent (et que dire de Tintin chez les Soviets?) mais je le considère plus comme un témoin de son époque que comme un véritable pamphlet raciste…

    Cela dit, après cette nouvelle je me pause une question, faut-il aussi interdire Jules Vernes car les seuls êtres noir de peau qu’il croise dans ses romans (et il voyage pas mal quand même…) sont soit des serviteurs fidèles et dévoués soit des cannibales?

    Commentaire par adrien bis — 02/09/2009 @ 11:01

  11. La lecture de l’œuvre d’Hergé et des ouvrages qui y sont consacrés est pour moi une source inépuisable de plaisirs. Un rayonnage complet de ma bibliothèque les accueille.

    @Aliocha

    Vous êtes quand même plus méchante que moi. Voilà un bon sujet de papier: « Gilbert Collard, l’avocat qui gagne (ou perd) ses procès ». J’achèterai les yeux fermés le premier quotidien qui publie une étude exhaustive sur ce sujet!

    @gwynplaine

    Si seul « Les bijoux de la Castaphiore » vous intéresse, lisez de Benoît Peeters « Lire Tintin, les Bijoux ravis » aux éditions Impressions Nouvelles. C’est très savant mais passionnant. Vous lirez cet album (et j’espère les autres) avec un autre regard ensuite.

    Commentaire par H. — 02/09/2009 @ 11:01

  12. moi je trouve que les cigares du pharaon se moquent de la burqa. dehors 🙂

    Aliocha : sans oublier Didi qui, dans le Lotus bleu veut couper la tête de Tintin pour lui montrer la voie. Faire passer les chinois pour des coupeurs de tête, franchement, c’est pas gentil.

    Commentaire par Paul — 02/09/2009 @ 11:18

  13. Je ne pense pas qu’on puisse comparer la caricature de personnes Noires à la caricatures de scientifiques. Le racisme et le colonialisme sont des réalités qui ont amenées bien plus de souffrance que l’archétype du « professeur tournesol ». Je trouve ça assez mal placé de mettre sur le même plan ce genre de choses.

    Ceci dit, je suis d’accord pour trouver que de faire interdire un album, ce n’est vraiment pas la bonne tactique. C’est beaucoup plus intéressant de commenter l’album et de mettre en lumière son racisme.

    Quant aux libraires américains et anglais, ça serait bien qu’ils soient aussi libres de vendre ou pas ce qu’ils veulent 🙂

    Aliocha : Les délits de presse visent le racisme mais aussi la discrimination fondée sur le sexe, les préférences sexuelles et le handicap. Il est donc tout à fait possible de mettre sur le même plan, en tout cas juridiquement, la lettre de cette femme handicapée et la demande du citoyen belge d’origine congolaise. Ce qui est plus hasardeux en effet dans mon billet, c’est d’assimiler ces situations avec d’éventuelles récriminations en provenance de catégories professionnelles. Disons que je n’ai sans doute fait qu’anticiper. Quand vous voyez qu’un collectif de banlieue demande dans un article publié dans Libé des excuses à Arlette Chabot parce qu’elle a déclaré que les politiques qu’elle avait invités dans son émission s’étaient tenus comme des voyous de banlieue, vous vous dites qu’on n’est pas loin de la censure généralisée. Ce qui soulève au passage la question que vous évoquez au départ de la confusion des genres.

    Commentaire par Léna — 02/09/2009 @ 11:40

  14. Aliocha,

    Je vous rejoins entièrement sur ce point. J’en ai fait d’ailleurs un billet. 😉

    Aliocha : on se rejoint donc 😉 puisque de mon côté j’adhère à votre référence à 1984 que d’ailleurs j’ai failli citer.

    Commentaire par Nemo — 02/09/2009 @ 11:51

  15. Sauf erreur de ma part, il existe une association d’avocats parisiens tintinophiles. Je serais curieuse de connaître leur avis.

    Aliocha : sauf erreur de ma part aussi, l’actuel président du Conseil national des barreaux (le chef des avocats en France pour les mekesskeldi) est lui-même un tintinophile de très haut niveau. C’est un allié de poids pour la défense de notre petit reporter ! Tant que je vous tiens Fantômette, j’espère depuis ce matin que l’équipe d’Eolas va se mobiliser pour nous parler des chances de succès d’une telle action en justice, ça serait bien, non ?

    Commentaire par Fantômette — 02/09/2009 @ 14:45

  16. « …Castafiore » et non « …Castaphiore »! Honte sur moi.

    Aliocha : ce n’est pas votre faute, j’avais moi-même fait la faute dans le billet avant de la corriger, je vous ai enduit d’erreur, désolée…

    Commentaire par H. — 02/09/2009 @ 14:58

  17. Puisque toutes les hostilités sont permises, pour ma part, compte tenu de certains de vos billets quelques fois moqueurs et dégradants à l’égard des blondes (dont vous faites pourtant partie), j’envisage donc de porter plainte contre vous pour le tord que vous faites aux personnes blondes !

    Aliocha : vous avez raison, tout le monde à poil dans la souricière du palais, les blogueurs, les journalistes, les écrivains, (même ceux qui sont morts), allez hop, tout le monde au trou. Vous savez qui s’en sortira ? Les publicitaires et autres communiquants, et encore pas tous si on songe par exemple aux anciennes pub Benetton.

    Commentaire par Blondinet — 02/09/2009 @ 15:03

  18. Au fait, dans le même genre d’affaire, il y en avait une dans laquelle une personne avait porté plainte contre une pâtisserie qui vendait ces petits gâteaux au chocolat qu’on appelait vulgairement « tête de nègre » (et que je crois qu’on appelle maintenant « tête de choco »).

    Je ne sais pas comment c’était terminée cette affaire mais je vous rassure Aliocha, la Danette (même au chocolat) reste intouchable !

    Commentaire par Oeil du Sage — 02/09/2009 @ 15:13

  19. …et pour renflouer les caisses du Vatican, si ce dernier allait en justice et demandait des dommages et intérêts pour les délicieuses Religieuses qu’on croque volontiers à pleines dents sur la partie charnue !

    Commentaire par Crêpe-Suzette — 02/09/2009 @ 15:18

  20. …et je ne vous parle même pas du mille-feuille !
    j’ai compté, il n’y a pas le compte. D’ailleurs, il n’y a pas de « s » dans mille-feuille : c’est bien la preuve que c’est une escroquerie qui mériterait un dépôt de plainte tiens !

    Commentaire par Crêpe-Suzette — 02/09/2009 @ 15:25

  21. Je ne sais plus qui de vos lecteurs avait déjà abordé ce sujet sur votre blog, mais la symbolique de Tintin est souvent bien plus complexe et profonde qu’elle n’y paraît !

    Par exemple, ce lecteur attentif avait fait très judicieusement remarquer que la célèbre insulte du Capitaine Haddock s’adressait subliminalement aux femmes aux mœurs légères que les marins aux longs cours apprécient particulièrement lors de leurs longues traversées maritimes.

    En effet, « mille milliards » peut être remplacer par le préfixe scientifique « péta » ce qui fait « péta-sabord » ! Reconnaissez que venant d’un capitaine, cette allusion est troublante.

    Tiens, je m’en vais relire toute ma collection de Tintin entre les lignes.

    Commentaire par Oeil du Sage — 02/09/2009 @ 15:41

  22. J’ai oublié de vous rappeler que l’insulte favorite du Capitaine Haddock est « Mille Milliards de Mille Sabords ». D’ailleurs j’ai été surpris de découvrir que wikipédia fait un inventaire complet des insultes du capitaine Haddock : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vocabulaire_du_capitaine_Haddock

    Il y a matière à plainte là dedans !

    Aliocha : « Merinos mal peigné » m’enthousiasme !

    Commentaire par Oeil du Sage — 02/09/2009 @ 15:47

  23. Aliocha : “Merinos mal peigné” m’enthousiasme !
    Attention, un mérinos est un animal naturellement tout frisé avec des cornes et des rides sur le nez mais on ne peut pas vraiment dire qu’il est mal peigné. Les personnes frisées (surtout les blondes) peuvent se sentir quelque peu visées par votre enthousiasme échevelé et décoiffant. Si en plus elles pensent être cocues, ce sont des poursuites judiciaires en diffamation assurées pour vous.

    Commentaire par Oeil du Sage — 02/09/2009 @ 16:37

  24. J’ai l’intention de demander l’interdiction de la Bible, et en particulier l’ancien testament, qui regorge de dénonciations et stigmatisations honteuses des homosexuels, femmes, riches, prêtres, veaux, cochons ,etc….
    Sans oublier « Le petit chaperon rouge », qui lui aussi dépeint certaines catégories d’une façon indigne: défendons ces grand-mères soi-disant infirmes au point de ne pas distinguer un loup d’un enfant; défendons les loups eux-mêmes, maltraités à tire-larigot dans ces histoires d’une morale éculée…
    😉

    Commentaire par orome — 02/09/2009 @ 16:46

  25. De toutes manières, depuis plusieurs années la France est prise d’une Africonophilie hystérique, du coup il faut des noirs partout, c’est vrai il faut rattraper les décennies où nos compatriotes Antillais eux, avaient tout juste le droit à l’image : la speakrine, le présenteur de RFO, et Pascal Légitimus. Alors maintenant c’est tellement de politiquement correct à tous crins qu’il n’y a plus une affiche, une pub, un film sans noir, les affiches du PCF montrent une « Liberté guidant le peuple » noire, que dans un dessin animé qui se passe dans une abbaye irlandaise au VIIe siècle il y a un AFRICAIN et un CHINOIS ! (c’est connu l’Europe était multiraciale à cette époque). C’est du grand n’importe quoi, la peur du racisme, surtout qu’on nous bourre le mou à tout bout de champ avec ça, vas-y que les français y-z’étaient – dans le désordre : racistes, nazis, esclavagistes, anti-machin, anti-truc. Alors forcément faut s’excuser, se flageller, s’autocritiquer. On se croirait dans les bonnes années du maoÏsme – en pleine révolution culturelle -. Il faut avoir des amis africains (pasque antillais c’est pas pareil), une nounou, une femme de ménage, un vigile africain, ça fait classe sans doute. Alors puisque c’est à la mode d’être africain pourquoi ils ne nous feraient pas un procès parce qu’on est blanc ?

    Commentaire par Fifi_92 — 02/09/2009 @ 17:04

  26. @ H. : Détrompez-vous cher ami, tous les Tintin m’intéressent, seulement je les ai trop lus et relus, Les bijoux est le seul que je peux encore relire parce que narrativement je le trouve très au-dessus des autres. Ceci dit Tintin a comblé pendant des années ma soif d’aventures et d’humour. Mais à un moment donné (fin de l’adolescence), j’en ai eu marre des héros positifs à la Tintin ou Superman ; je n’aime aujourd’hui rien tant que ceux qui se jouent des codes pour mieux les tordre, telle cette aventure de Superman – Red son – dont le postulat est : que ce serait-il passé si la capsule spatiale de Kalel (Superman) était tombée sur terre 13 heures plus tard ? Elle aurait atterri en URSS… Réjouissant ! (Quoiqu’un peu trop américain malgré tout dans la description de l’URSS.) Dans la torsion des codes, tout en respectant l’original, je vous recommande le Spirou Le journal d’un ingénu d’Emile Bravo, très très bon album, avec plusieurs clins d’oeil à son éternel rival… Tintin.
    Quant à Benoît Peeters, vous avez raison, ses écrits théoriques sur la BD sont riches et passionnants, je vous fais donc confiance et lirai celui consacré à Tintin. Ses scenarii de BD (avec son complice François Schuiten au dessin) sont d’ailleurs eux-mêmes formidables (la série des Cités obscures).

    @ Aliocha : Tout le monde à poil ? Tout le monde au trou ??? Dites, vous n’y allez pas un peu fort dans le mélange des genres 😉

    Commentaire par gwynplaine — 02/09/2009 @ 17:55

  27. « Moins les blancs sont intelligents plus les noirs leur paraissent bêtes » (André Gide dans Voyage au Congo)

    Petite devinette: M.& Mme Tinmilouchie ont un fils quel est son prénom ?

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 02/09/2009 @ 18:33

  28. Bonjour Aliocha, quel plaisir de vous retrouver !

    Je suis sûre que vous êtes une personne cultivée qui a lu « Les Petites Filles Modèles » et « Les Malheurs de Sophie » de la Comtesse de Ségur.

    Mais connaissez-vous, du même auteur, « La Fortune de Gaspard » ?

    Non, non, je ne suis pas hors sujet. Essayez, vous verrez.

    Aliocha : vous m’intriguez…

    Commentaire par Odile — 02/09/2009 @ 20:44

  29. Collard, ça s’écrit avec deux N?

    Aliocha : 😉

    Commentaire par didier specq — 03/09/2009 @ 07:45

  30. Erratum :

    Je viens de relire un de mes commentaires précédents et m’aperçois d’une formulation malheureuse pouvant conduire au malentendu. Il s’agit de ce passage :

    « pour moi que cette oeuvre essentielle – au contraire d’Astérix par exemple (que l’on devrait interdire eu égard à sa romanophobie !) – souffre mal le passage à l’âge adulte. »

    Il faut comprendre que selon moi Astérix souffre bien mieux le passage à l’âge adulte que Tintin, et non qu’Astérix n’est pas une oeuvre essentielle. Ouf, cette précision faite, je me sens mieux.

    Commentaire par gwynplaine — 03/09/2009 @ 15:37

  31. Personnellement, j’aurai plus compris une plainte d’une association de protection d’animaux (protégés), avec la fameuse scène du rhinocéros et de la dynamite…

    C’est du grand n’importe quoi… Doit-on porter plainte contre les Mongols a cause de Gengis… doit-on porter plainte contre les Normand et leurs invasions inadmissibles sur leur drakkars ? etc…etc… etc…

    Doit-on censurer tout ce qui est du passé est pas dans le ton du présent… au risque au final de refaire les même erreur du passé une fois qu’elles seront oubliées ?

    Commentaire par Testatio — 03/09/2009 @ 18:15

  32. Dans la même veine, mais un peu à côté, l’autre jour j’ai fait à la fnac une découverte qui m’a bouleversé (je n’ai pas d’autres mots).

    Je vous explique: vous connaissez Rahan, fils de Crao et des âges farouches, héros préhistorique d’une BD qui l’est aussi (c’était dans les années 70 du siècle dernier, c’est tout dire).

    De Rahan, ma môman affirmait avec le soupçon d’une envie coupable qu’il avait tout ce qu’il faut là où il faut. Il faut dire que l’éphèbe se trimbalait dans la pampa post jurassienne en slibard taillé au plus juste dans la peau d’un « deux cornes » qu’il avait tué avec son coutelas en ivoire.

    Eh bien Rahan a une suite. Et j’ai pu constater qu’il a troqué son ancien slibard contre un short en peau de mammouth qui ne laisse plus rien paraître de ce qui avait suscité tant de féminins et troubles émois.

    Encore heureux qu’il ne fume pas. Il aurait fallu gommer sa cigarette.

    Commentaire par tschok — 04/09/2009 @ 11:56

  33. @ Tschok : il faut dire qu’on savait s’amuser dans les années 70 du siècle passé. A la même époque, l’équipe de Futuropolis occupait ses heures de bureaux à rééditer les classiques de la BD américaine tout en gonflant les costumes moulants à hauteur de slip rouge.

    Commentaire par gwynplaine — 04/09/2009 @ 13:11

  34. @Tschoc, 32
    Je comprends votre émoi au sujet des bijoux de Rahan qui ont disparu au cours de la première décennie du 21.ème siècle (…et il ne s’agit pas de son collier de griffes).

    Peut-être est-ce une idée pour calmer les détracteurs qui s’acharnent sur ce pauvre Tintin.
    Parce que, à ma connaissance, Rahan n’a jamais été embêté par la justice, pas plus pour port d’arme illégal (il ne quitte pourtant jamais son coutelas en ivoire accroché au slibard, rappelons au passage que ce n’est pas un exemple à donner aux enfants et que les objets en ivoire sont aujourd’hui interdits), ni à cause de son collier de griffes de félin et de son slip en peau de mammouth (tout les félins sont aujourd’hui protégés, et je ne vous parle même pas du mammouth), et encore moins pour attentat à la pudeur (Rahan s’est toujours baladé à moitié à poil, été comme hiver).

    Bref, Tintin pourrait peut-être prendre exemple :
    Peut-être en se baladant torse-poil comme Rahan, ou en laissant suggérer qu’il a ce qu’il faut là où il faut (dans un pantalon de golf, ce ne devrait pas être compliqué), …

    En tout cas, vous faites bien de rappeler que le port de la cigarette est aujourd’hui juridiquement plus risqué que le port d’arme. Lucky Lucke s’est débarrassé vite fait bien fait de sa cigarette mais a gardé son arme à la ceinture.

    Commentaire par Oeil du Sage — 04/09/2009 @ 15:41

  35. Au fait, Aliocha, dans votre liste non exhaustive des communautés susceptibles d’être choquées par la bd de Tintin, il y a aussi les joueurs de golf. Avouez quand même que Tintin dans son pantalon de golf d’un autre âge n’a pas vraiment le look d’un top modèle. La tenue vestimentaire « style golfeur » en pâtie c’est sûr.

    Commentaire par Oeil du Sage — 04/09/2009 @ 15:56

  36. @Aliocha: Encore plus effrayant:

    Plusieurs sites mettent en ligne des dictionnaires ou des encyclopédies anciens, tombés dans le domaine public (Webster de 1913, Britannica de 1911). Bien évidemment, ces ouvrages reflètent les préjugés et les attitudes de leur temps, éventuellement racistes, sexistes etc.

    Au vu de leurs avertissements, ces sites reçoivent des courriers leur demandant d’altérer tel ou tel article. Bref, on leur demande de réécrire l’histoire.

    Tintin pose un autre problème: il s’agit d’une publication destinée à la jeunesse. Il n’est pas évident pour un enfant que Tintin au Congo reflète les opinions colonialistes de la bourgeoisie belge conservatrice de l’entre-deux-guerres, et non la réalité. Je remarque que Tintin au pays des Soviets n’est pas inclus dans la collection jeunesse de Tintin; peut-être Tintin au Congo devrait-il le rejoindre.

    Commentaire par DM — 08/09/2009 @ 08:01

  37. @ DM,

    Une publication destinée à la jeunesse, certes, mais de 7 à 77 ans.

    @ OdS,

    Oui, j’ignore comment il faisait pour se balader par tous les temps les grelots à l’air sans contracter un mauvais rhume, et c’est une question qui m’a toujours fasciné. Vous savez, le genre de fascination qu’on éprouve, enfant, quand on observe dans les travées d’un supermarché un pack sous blister d’une demi douzaine de brosse à dents de la même couleur, en se demandant comment vont faire les gens qui les utilisent pour les reconnaitre.

    Et on se dit que peut être dans cette famille – celle du consommateur qui va acheter ce produit – ils se prêtent tous leur brosse à dents.

    Beurk!

    Commentaire par tschok — 08/09/2009 @ 18:28

  38. @tschok: Ce qui me gène dans cette appellation de 7 à 77 ans c’est que:
    1. de 18 à 77 ce n’est pas un gros problème pour moi mais de 7 à 18 oui.
    Déjà de 6 à 11, age ou les enfants sont à l’école primaire, on peut se demander à quel niveau se situe l’identification des enfants aux personnages, l’acquisition des stéréotypes contenues dans la BD.
    2. Demande t on aux parents quel age ont les enfants qui vont lire tintin au Congo? Si l’enfant à moins de 7 ans, interdit on aux parents d’acheter le livre?

    Commentaire par jocelyncharles — 06/10/2009 @ 11:18

  39. Un an après, un nouveau rebondissement : http://www.rfi.fr/afrique/20101022-ministre-congolaise-culture-prend-defense-tintin-congo

    Commentaire par Gwynplaine — 26/10/2010 @ 12:39


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :