La Plume d'Aliocha

01/08/2009

Les doigts de pieds en éventail….

Filed under: A propos du blog — laplumedaliocha @ 15:42

Chers amis virtuels et néanmoins précieux,

Le temps est venu pour moi de poser la plume.

Je sais, la plupart des bons blogueurs ne lâchent jamais le clavier, ils ne connaissent ni vacances, ni jours fériés, ni panne d’inspiration, ni besoin légitime de repos. Ils sont virtuels, invisibles et inusables. Seulement voilà, l’actualité pour moi est un métier avant d’être une distraction. Alors quand je pars en vacances, c’est sans l’actualité. Qu’elle fasse ce qu’elle veut, mais qu’elle le fasse sans moi. J’ai hâte d’abandonner mon inconfortable chaise de bureau pour un transat les pieds dans l’eau et mon écran pour la nature. Le temps est venu de se taire et d’écouter, de lire plutôt que d’écrire, de contempler et de méditer. Et pour cela, il faut éteindre portables et ordinateurs, oublier l’information en boucle sur LCI ou ailleurs, s’inscrire aux abonnés absents y compris à l’égard des rédacteurs en chefs névrosés et autres tyrans du même acabit. Advienne que pourra. Comme dirait mon accupuncteur en cela approuvé par mon maître de yoga, IL FAUT LACHER PRISE. Je profite de ce billet pour faire passer le mot car, croyez-en une droguée du boulot et de l’info, ils ont prodigieusement raison !

Un petit bilan avant de partir néanmoins. Depuis la création de ce blog le 9 septembre dernier, mon tableau de bord a recensé 223 billets publiés (et 89 non publiés, vous avez échappé à quelques coups de gueule virulents), plus de 6500 commentaires et 339 000 visites. Un grand merci à tous pour votre présence et votre participation aux discussions ! Evidemment, sans le soutien d’Eolas, ce blog plafonnerait à 25 visiteurs par jour. Qu’il en soit remercié.

Certains sujets m’interpellent depuis une semaine, mais j’avoue avoir eu la paresse de les commenter. Heureusement, d’autres l’ont fait mieux que moi. Voyez ce billet de Claude Soula sur les difficultés de l’agence Gamma, cet article de Philippe Cohen sur les RG et la burqa ou encore l’émission qu’a consacré @si à l’affaire Drai (réservée au abonnés, mais entre nous, 3 euros par mois, c’est pas la mer à boire, si ?).

180px-Theophraste_renaudot

Une balade dans Paris ?

A tous ceux qui ont décidé de profiter de Paris au mois d’août, je propose avant de partir une petite promenade journalistique. Faites donc un saut au Musée d’Orsay, vous y trouverez une galerie consacrée au journalisme et notamment, si ma mémoire est bonne, une carte signalant l’emplacement des journaux à l’âge d’or de la presse, dans le quartier qu’elle a aujourd’hui quasiment déserté, entre le Sentier et l’hotel Drouaut. En sortant, dirigez-vous vers la très belle église de St Germain L’Auxerrois. A droite en entrant, se trouve une magnifique chapelle. Dans la travée centrale, vous verrez une dalle indiquant que le père de la presse française, Théophraste Renaudot (en photo) repose en ces lieux. Si la faim se fait déjà sentir, vous pouvez déguster une salade chez Cojean juste à côté. Ambiance éthérée dédiée aux mannequins et autres jolies créatures soucieuses de leur ligne, vue sur la Seine, et produits aussi frais que savoureux. Idéal par temps chaud. Si les saladeries branchées ne vous tentent pas, traversez le Pont Neuf et allez gouter le plaisir d’une terrasse Place Dauphine, c’est l’un de mes endroits favoris. A moins que vous ne préfériez une tartine et un verre de vin à la Taverne Henri IV, juste à l’entrée de la place à côté de l’antiquaire. En passant, jetez un coup d’oeil à la maison des avocats (hotel de Harlay) en face du Palais de justice, juste à côté se trouve le siège de la légendaire Gazette du Palais.

Si vous préférez la cuisine italienne, alors foncez chez Fellini, rue de l’arbre sec. Ils font les meilleures vongole de Paris. Attention toutefois, à plus de 20 euros le plat de pâtes, l’addition monte vite. Si vous ne voulez pas vous ruiner, optez pour les spaghettis vongole ou les santa lucia (divin) arrosé d’un verre de vin blanc ou rouge de la maison, de bonne tenue (surtout le rouge). C’est l’adresse confidentielle des gens de presse, de la mode, du show bizz et de certains politiques. Et pour cause, dans son décor intemporel d’affiches de cinéma sur fond de pierres brutes, il rompt avec les traditionnelles tables branchées de la capitale et offre de surcroît la même qualité de produits depuis plus de dix ans, ce qui est fort rare à Paris.  De là, vous pourrez visiter dans la même rue quelques numéros plus bas la Galcante. C’est ma caverne d’Ali Baba. Ils ont des kilomètres de journaux archivés, de l’Illustration à Combat, Match ou France-Soir en passant par les premiers numéros du Canard enchaîné, les titres de la presse du 19ème siècle et mille autres trésors. Vous pourrez notamment y acheter un exemplaire original du journal de votre naissance. Si vous avez soif en sortant, allez donc boire un verre au Fumoir rue de l’Amiral Coligny. C’est de très loin l’endroit le plus agréable du quartier pour  lire un journal l’après-midi dans des fauteuils confortables avec vue sur le Louvre, la Seine et St Germain l’Auxerrois. Quant à l’ambiance à l’heure de la happy hour, elle vaut le détour. On peut aussi y déjeuner et y dîner.  Libre à vous ensuite de remonter la rue du Louvre pour marcher sur les traces des titres qui ont fait l’histoire de la presse. J’ai cherché en vain sur le web une carte, il vous faudra donc prendre des notes à Orsay ou vous munir d’un guide. Bonne balade !

A partir de demain soir, je placerai les commentaires en mode « approbation préalable » pour être tranquille. Je ne voudrais pas qu’un troll fiche le bins ou que quelques joyeux lecteurs se suspendent au lustre en jouant avec des pots de Danette. Il y a eu des précédents ! Comme je ne pense pas me connecter en vacances, ou très peu, les commentaires qui seront envoyés en mon absence attendront donc mon retour.

Vous allez me manquer.

Bon mois d’août à tous !

Publicités

10 commentaires »

  1. Bonnes vacances… Revenez nous en pleine forme!

    Commentaire par Caro — 01/08/2009 @ 16:10

  2. « Une ballade dans Paris ? »
    Parce que vous chantez aussi ? Décidément vous avez tous les talents, à moins que ne pensiez à une balade (un seul « l ») plus pédestre ?!?

    Et bonnes vacances…

    Aliocha : il était temps que je parte, merci, je rectifie…tardivement !

    Commentaire par loz — 02/08/2009 @ 00:02

  3. Puisque vous citez l’émission qu’ASI a consacrée à Julien Dray (et non Drai), je ne saurais trop vous recommander la dernière d’Arrêt sur Images, qui avait pour invité Frédéric Lordon. Nul doute que cette émission réjouissante sera bientôt d’utilité publique et que vous pourrez la voir librement.
    Mais je ne crois pas qu’elle plaira à Aliocha. Lordon est un économiste qui prend à contrepied les thèses de tous les économistes libéraux médiatiques (ceux qui n’ont rien vu venir de la crise et qui continuent de parader dans tous les médias mainstream).
    Lordon ne croit pas du tout non plus que les différents problèmes liés à notre système capitaliste puissent être réglés avec de la morale ou le l’éthique. Comme il le dit, à chaque crise on nous jette en pâture les « méchants, les vilains, les affreux », comme Madoff, menottes aux poignets. Mais même si le super inspecteur avait pu arrêter Madoff avant qu’il sévisse, la crise n’en aurait pas moins aurait eu lieu, de la même manière, avec la même intensité. Comme dit Lordon, le système financier, c’est pas : il y a un panier de pommes, on enlève la pomme pourrie et il redevient sain. Non, trop facile, contrairement à ce que les politiques ont essayé de nous faire croire en cachant la poussière sous le tapis.

    Commentaire par Gilbert — 02/08/2009 @ 17:18

  4. Argh! Je viens de relire votre billet et découvre à peine la mesure conservatoire que vous y annoncez. Snif.

    Merci pour cette marque d’attention aussi maternelle que salvatrice de votre part. Puisque ce commentaire ne sera éventuellement publié qu’à la rentrée, je prends les devants pour vous demander « Alors, ces vacances! Furent-elles agréables? » 😉

    S’agissant de la conclusion de votre billet, je n’aurai qu’un seul mot : Réciproquement (hélas, il manque un smiley une émoticône bouquet de fleurs estivales ou flûte à champagne…)

    Aliocha : et hop, la mesure est levée et les commentaires de nouveau ouverts, quelle fête 😉

    Commentaire par Ferdydurke — 03/08/2009 @ 16:27

  5. Ah ben ça… Je vais encore passer pour ce que je suis (du moins en partie)… Bon.

    *Le réal’ en mode agacé*

    Coupez! Bon sang! C’est la séparation qu’on filme, pas les retrouvailles!!!
    Ferdydurke, je veux un peu plus d’émotion et de tension! Style 2046 (A quand un plaisir de voir, NDLA )!

    On reprend!

    Silence… Moteur… Action! La séparation deuxième…

    Clap.

    Bonnes vacances (et réciproquement).

    Commentaire par Ferdydurke — 03/08/2009 @ 17:02

  6. Seul le Figaro est encore dans le coin il me semble (rue du Louvres)…

    Aliocha : eh non, il a déménagé du 37 rue du Louvre pour le 14 boulevard Haussman

    Commentaire par Vonric — 04/08/2009 @ 14:15

  7. Un autre bouquin hautement recommandable, celui de Bernard Poulet. Il est de droite, ça devrait plaire à Aliocha.
    Henri Maler, d’Acrimed, a dit tout le bien qu’il pensait de ce bouquin et a invité Bernard Poulet à la rentrée, à l’occasion d’un jeudi d’Acrimed. Preuve qu’ils ne sont pas si sectaires que ça à Acrimed…
    http://www.acrimed.org/article3148.html

    Commentaire par Gilbert — 05/08/2009 @ 16:27

  8. Donc, on ne peut plus parler de goyaves tirées sur le Bismarck en mangeant de la Danette? 😦

    Commentaire par Mussipont — 07/08/2009 @ 12:15

  9. Si mais les doigts de pied en éventail, au bord d’une piscine, un cocktail à portée de la main et les gosses au club mickey du coin.

    Dans le recueillement et la méditation, quoi.

    Commentaire par tschok — 17/08/2009 @ 16:58

  10. children

    Les doigts de pieds en éventail…. | La Plume d’Aliocha

    Rétrolien par children — 06/09/2014 @ 23:43


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :