La Plume d'Aliocha

13/06/2009

Les boucs-émissaires et les intouchables

Filed under: Réflexions libres — laplumedaliocha @ 11:00

Je viens de lire une petite information étonnante sur @si. Six habitants des banlieues ont signé une tribune dans Libération (papier) pour dénoncer une phrase d’Arlette Chabot, à la fin de l’émission « A vous de juger », vous savez, celle qui nous a valu la désormais légendaire altercation entre Bayrou et Cohn Bendit, « c’est la culture banlieue qui entre dans le débat politique » a-t-elle osé dire. Et les signataires de l’article de qualifier ces propos « d’injurieux, méprisants, inadmissibles à l’égard des habitants des quartiers populaires ». Mazette ! Quelle horreur en effet, heureusement qu’on n’a pas laissé passer une chose pareille. Ils exigent des excuses et ils ont raison. D’ailleurs, je propose que les habitants des banlieues entrent dans la liste des minorités protégées par la loi. Il faut que ça cesse immédiatement. Qu’on dise « mal poli comme un parisien », ça va, « têtu comme un breton », passe encore, « paresseux comme un corse », c’est à vos risques et périls, mais il est hors de question de comparer les banlieusards à des politiques s’alpaguant sur un plateau de télévision à la veille d’élections, c’est parfaitement inadmissible.  En plus, il y a tant de gens qu’on peut brocarder tranquillement, les politiques, les fonctionnaires, les enseignants, les journalistes, les distributeurs de musique, les banquiers, les traders, les patrons du CAC40,  pourquoi s’en prendre à la banlieue ?

Tiens, tant que j’y pense, ayant découvert que l’on pouvait interdire aux autres de critiquer ce qu’on était ou ce qu’on aimait, sous peine d’exiger des excuses en bonne et due forme, j’ai préparé une petite liste de sujets sur lesquels ici votre liberté d’expression sera réduite à rien, car je vous interdis de me froisser. Merci de l’apprendre par coeur et de la consulter à chaque fois que vous commentez, on n’est jamais trop prudent : le journalisme (mais ça vous le saviez), les bretons, les basques, les alsaciens, les gitans (soyez particulièrement vigilants sur ce point, j’y tiens), les catholiques, la droite dans son ensemble, la littérature, la tauromachie, les produits Bio, les escarpins à talon haut, les blondes, les animaux (sauf les insectes, que vous pouvez insulter à loisir, je ne les aime pas et en plus ils n’iront pas exiger des excuses), les sushis, la presse papier, les gens qui parlent mal l’anglais, l’Europe, la cuisine italienne, le droit (y compris les mauvaises lois type Hadopi), la chanson française (sauf Hervé Vilard et Dick Rivers). J’ajoute bien entendu toutes les formes de minorités protégées par la loi, la Danette parce que nous avons ici quelques amateurs de ce truc industriel insipide, pardon, de ce dessert remarquable, et Internet parce que nous y sommes. Tout le reste est libre, sous réserve de ne pas dépasser les limites de la liberté d’expression telles que définies par la loi de 1881.

Publicités

28 commentaires »

  1. Profitons vite de cette licence peu globale avant que la corporation des entomologistes ne vous oblige à un nouveau tour de vis : saloperies de moustiques!

    Aliocha : vous avez raison, je les avais oubliés ceux-là 😉

    Commentaire par Goloubchik — 13/06/2009 @ 13:44

  2. “c’est la culture banlieue qui entre dans le débat politique”

    Je croyais qu’elle parlez de Neuilly.

    Commentaire par bibi33 — 13/06/2009 @ 14:20

  3. C’est le dédouanement d’Arlette Chabot le plus maladroit qu’il m’ait été donné de voir. On dirait du Acrimed des mauvais jours…je me demande en quoi le fait que des intellectuels fassent une tribune dans Libé a rapport avec l’exagération outrancière que vous en faites et la limitation de la liberté d’expression.

    Arlette Chabot n’a pas émis une critique de la banlieue, elle s’est contentée d’amalgamer cette notion avec un débat politique dont l’ambiance était lamentable. Si elle avait dit « c’est la culture provinciale qui entre dans le débat politique » , auriez-vous ensuite moqué de la même manière une tribune indignée d’intellectuels non-parisiens dans Le Monde ? D’ailleurs, qui que ce soit a-t-il réclamé des excuses ou bien l’interdiction dans la loi de tenir de tels propos ?

    On ne voit vraiment pas le rapport avec la liberté d’expression, qui est ici utilisée de tous côtés sans limitation. Auriez-vous préféré qu’il n’y ait pas de tribune ?

    Aliocha : Ah ! La bien pensance…

    Commentaire par Moktarama — 13/06/2009 @ 15:06

  4. Alors voyons voir… Les bretons sont parfois têtus, en effet. La tauromachie est une infamie, les escarpins à talons hauts ne servent aux damoiselles qu’à se fouler la cheville et la droite bouge mais que pour faire le mal (car l’enfer est pavé de bonnes intentions – et soit dit en passant la gauche elle ne bouge pas, ce qui est pas mieux).
    J’aime beaucoup les insectes, entre autre les coccinelles et les papillons, et c’est pourquoi je vous demande des excuses pour ces propos infâmants et dégradants que vous avez tenu à l’encontre des insectes.

    NA ! *Tire la langue*

    (Je sens que mon propos sur les insectes sent le Busiris… ^^)

    Aliocha : Nulle excuse mon cher, vu que vous m’avez offensée également. Un duel peut-être ?

    Commentaire par Triskael — 13/06/2009 @ 15:52

  5. Etrange billet qui ne montre rien. Qu’un excès de langage ait pu vouloir être récupéré par d’aucuns, rien de plus commun n’est-ce pas ? Alors pourquoi s’alarmer ?

    L’expression de Mme Chabot est stigmatisante et joue de sa vacuité : la banlieue, n’est-ce que cela et faut-il aller en banlieue pour constater une telle tenue verbale ? Personnellement cette attitude me gêne car on peut tout y mettre, selon ses goûts et ses fantasmes. Elle est donc possible en tant qu’elle s’appuie sur une image virtuelle de la banlieue : c’est ainsi qu’on se l’imagine depuis Paris. Mme Chabot fait montre d’ignorance (visiblement elle ne connaît pas la banlieue) et d’arrogance (c’est vraiment mieux vu des beaux quartiers ?), en quoi elle est peu défendable.

    Aliocha : ce qu’elle a dit est sans doute stupide, de là à publier une tribune dans Libé pour exiger des excuses comme s’il s’agissait de propos officiels d’un Chef d’Etat, il y a une marge non ? Par ailleurs, elle est où l’insulte ? Je trouve qu’on est bien susceptible sur certains sujets, et bien coulant sur d’autres. Traiter une ministre de conne comme je l’ai vu récemment, tout le monde trouve cela normal et s’indigne qu’elle s’en indigne, en revanche faire une comparaison douteuse entre des politique qui s’écharpent sur un plateau et une certaine catégorie de voyous de banlieue que tout le monde a identifié, alors là, c’est l’indignation. Deux poids deux mesures, ça sent la bien pensance tout ça, vous ne trouvez pas ? J’ajoute que ces petits intérêts catégoriels défendus à tort à et à travers ont une fâcheuse tendance à nous éloigner du bien commun, mais ça, ça ne dérange personne. Le vrai sujet de débat était l’organisation de l’émission et le comportement des invités, pas la « petite phrase » mal venue de Chabot.

    Commentaire par Bardamu — 13/06/2009 @ 20:41

  6. hé, ho, on se calme bardamu et quelques autres

    j’habite en banlieu, une banlieu populaire
    je ne me sens ni stigmatisé, ni injurié, car je sais tout de même faire la part des choses et replacer les choses dans leur contexte.

    a vrai dire que certains pensent que les gens des quartiers populaires sont tellement abrutis qu’ils n’ont pas l’épaisseur intellectuelle d’être simplement… intelligent, là par contre je me sens injurié

    Aliocha : merci.

    Commentaire par fred — 13/06/2009 @ 21:03

  7. Idiote

    Aliocha : simplement allergique à la tyrannie de la bien pensance, pas vous, visiblement.

    Commentaire par boby — 13/06/2009 @ 22:29

  8. Quelqu’un vous a dit que la culture banlieue entrait dans le débat politique. Je demande pardon au nom de la France pour ces paroles qui n’engagent que Mme Chabot.

    Commentaire par Ségolène — 13/06/2009 @ 23:08

  9. Pitié ! Arrêtez de nous faire des coups comme ça ! J’ai failli avoir la gerbe en lisant votre liste…

    Commentaire par Moi — 13/06/2009 @ 23:39

  10. @ Aliocha

    Arf! C’est de la provocation que votre liste…

    PS : les sushis non plus n’exigeront pas d’excuse 😉

    @ Triskael

    Vous oubliez que les talons hauts font aussi joliment chalouper les femmes et nous entraînent dans leur sillage, du moins celles dont la maitrise du navire les fait louvoyer à bonne allure, toutes voiles dehors, plutôt que ressembler à un marin aviné, dérivant le long d’un quai, la route incertaine.

    Aliocha : je vais avoir des protestations des marins à cause de vous, je vous invite donc à retirer cette comparaison, ce d’autant plus que ce blog a au moins un lecteur marin à ma connaissance. Prions pour qu’il soit en mer et n’ait pas lu votre commentaire !

    Commentaire par Ferdydurke — 14/06/2009 @ 09:01

  11. oïeoïeoïe… !!! et pendant qu’on tape à tour de rôle sur le voisin, les carnassiers continuent tranquilou à carnassier. Pourrait-on une fois ne pas se tromper d’ennemi ? :o)

    Commentaire par Mifa — 14/06/2009 @ 10:18

  12. @ boby

    Parlez-vous de vous-même ?…

    @ Ferdydurke

    Voilà qui est joliment dit. 🙂 Cependant moi ce qui m’intéresse c’est pas la maitrise du navire, mais l’apparence du navire. Je préfère un joli trois mâts à un chalutier. ^^

    Aliocha : « On a bien raison de dire qu’il n’y a rien de plus beau que frégate à la voile, cheval au galop et femme qui danse ». Balzac

    Commentaire par Triskael — 14/06/2009 @ 21:26

  13. Aliocha a écrit : « ce qu’elle a dit est sans doute stupide, de là à publier une tribune dans Libé pour exiger des excuses comme s’il s’agissait de propos officiels d’un Chef d’Etat, il y a une marge non ? »

    Je suis bien d’accord. Il n’y a pas grand chose à ajouter.

    Ce qu’elle a dit est stupide. Et cela ne méritait pas une tribune dans Libé (d’autant qu’il y a selon moi d’autres reproches plus importants à faire à Mme Chabot à propos de cette fameuse émission).

    Bien à vous

    Tryphon Tournesol.

    Commentaire par professeurtournesol — 15/06/2009 @ 12:52

  14. Qu’on fasse taire cette chère Arlette !
    je crois que c’est l’une des pires journaliste TV qu’on puisse trouver aujourd’hui sur nos écrans !

    Commentaire par misty — 15/06/2009 @ 12:55

  15. et disons que dans votre liste… il y a beaucoup de sujet que nous avons l’habitude d’aborder….

    le journalisme,
    la droite dans son ensemble ,
    les escarpins à talon haut,
    les blondes, les animaux (mais une certaine sorte d’animaux)
    la presse papier,
    les gens qui parlent mal l’anglais,
    la cuisine italienne,
    le droit
    Internet

    Mince alors… ca en fait des sujetsde discorde entre nous !!! suis je blacklistée?

    Aliocha : Hum, sous surveillance, le moindre écart et hop 😉

    Commentaire par misty — 15/06/2009 @ 13:07

  16. Hé hé.

    Mon frère avait établi une liste d’une dizaine de commandements à respecter quand on entrait sur son territoire, c’est-à-dire dans sa chambre. Je ne me souviens plus à quel numéro figurait l’injonction suivante « prière de ne pas me VEXER quand je suis dans ma chambre ». Cela me fait tout à fait penser à ça. (Mais bon, mon frère devait avoir 8 ou 9 ans à l’époque).

    Ceci dit, puisque je suis partie à vous contrarier aujourd’hui, je pense pour ma part qu’il n’est pas strictement équivalent d’interdire à quelqu’un de dire quelque chose (ce qui, là, vient évidemment directement contrarier sa liberté d’expression) et de demander à quelqu’un d’assumer ce qu’il vient de dire – quitte à ce que cela prenne la forme d’une demande d’excuses. Faute de quoi, à vouloir protéger la libre expression du premier, vous venez exiger des seconds qu’ils taisent leur propre opinion et restreignent donc la leur.

    Commentaire par Fantômette — 15/06/2009 @ 14:33

  17. « Aliocha : ce qu’elle a dit est sans doute stupide, de là à publier une tribune dans Libé pour exiger des excuses comme s’il s’agissait de propos officiels d’un Chef d’Etat, il y a une marge non ? »

    Que des gens écrivent une tribune pour protester contre un fait qui les mécontente et exiger des excuses, après tout pourquoi pas. Une petite rédaction de temps en temps, qui plus est collective, n’a jamais fait de mal à personne.

    Que Libé la publie est une autre affaire, bien plus instructive non ?!

    Commentaire par david — 15/06/2009 @ 15:53

  18. Voilà, c’est ce que je disais: vous avez passé un mauvais week end!

    Commentaire par tschok — 15/06/2009 @ 18:29

  19. @ Ferdydurke :
    « un marin aviné, dérivant le long d’un quai, la route incertaine »
    Un marin breton quoi.

    Aliocha : on avait dit PAS LES BRETONS ! Vais me fâcher 😉

    Commentaire par dK — 15/06/2009 @ 18:51

  20. @ Aliocha

    A cause de moi? Je sais : Tout est toujours de ma faute… Mais avec le temps, on s’y habitue. Je vous pardonne donc cette tentative de bouc-émissarisation. J’espère aussi que vos marins lecteurs (dont celui au long cours) pardonneront l’ancien marin au petit cours que je fus (pour les amateurs : les classiques Equipe, 420, 470, Hobie 16 et un peu de croisière).

    Aliocha : Allons, mon cher, je ne vous apprendrai rien si je vous dis que je décèle chez vous une légère tendance au masochisme, si ?

    @ Triskael (et Aliocha qui vous commente)

    Je suis bien d’accord avec vous. Une femme bien gréée vaut bien une frégate, et pour peu qu’on lui offre la mâture elle vous fera connaitre les plaisirs de la course au large 😉

    Aliocha : c’est intéressant chez vous cette capacité à mettre du sexe partout, y compris dans un billet garanti sans sexe à l’intérieur. Je tiens le certificat à votre disposition si vous en doutez 😉

    @ misty

    « les animaux (mais une certaine sorte d’animaux) » J’ai la curieuse impression de savoir lesquels vous évoquez…

    Aliocha : Sacrebleu, voudriez-vous vous abstenir d’intervenir dans une discussion de femmes. Je vous préviens, je vais sévir…

    @ dK

    Le problème, c’est que j’ai quelques amis bretons (des vrais, de « souche ») qui n’ont pas eu besoin d’être marins pour dériver le long d’un quai, et parfois dessaler dans le port, ainsi quelques amis marins pas bretons ayant aussi cette compétence 😉

    Commentaire par Ferdydurke — 16/06/2009 @ 09:08

  21. Voyons Aliocha, un peu de bonne foi, je vous prie. Je ne mets pas du sexe partout :
    1/ Le seul billet où j’ai abordé le sujet traitait de relations sexuelles (consenties ou non)
    2/ Ici, j’allégorise sur le thème de la frégate.
    3/ Il est partout.

    Je conviens cependant qu’il faut être un peu masochiste pour dialoguer avec une femme qui annonce des sévices.

    😀

    Commentaire par Ferdydurke — 16/06/2009 @ 09:47

  22. @ Ferdydurke,

    Ne vous inquiétez pas, Aliocha est très branchée sade et sacher masoch sous le manteau en ce moment.

    Nostalgie d’enfer de bibliothèque, sans doute.

    Rien de grave, c’est parfaitement soignable et le pronostic vital n’est pas en jeu.

    PS: le CD lui a beaucoup fait regretter le vinyle à ce que disent les mauvaises langues (dont je suis)

    Commentaire par tschok — 16/06/2009 @ 16:24

  23. “c’est la culture banlieue qui entre dans le débat politique”

    Avec la célèbre réplique : « Casse-Toi Pauv’Con », la culture de banlieue et le vocabulaire inter-gang était déjà allé très haut dans le discours politique !

    Commentaire par Oeil-du-sage — 17/06/2009 @ 15:56

  24. @ tous

    Déjà je vous prie de m’excuser pour le retard dans ma réponse, mais j’ai énormément de boulot en ce moment.

    @ Aliocha

    « Nulle excuse mon cher, vu que vous m’avez offensée également. Un duel peut-être ? »
    Très bien, j’accepte le défi. Etant le premier offensé, j’ai le choix des armes. J’espère que vous savez tirer au fleuret. :p Je vous attends ce soir à l’entrainement à la salle d’escrime de l’ASPTT de Lannion. (C’est le dernier entrainement de l’année.) 😀

    Aliocha : aïe, il se trouve que j’ai un cocktail ce soir, quel dommage, mais c’est heureux pour vos fleurets… 😉

    « “On a bien raison de dire qu’il n’y a rien de plus beau que frégate à la voile, cheval au galop et femme qui danse”. Balzac »
    Je me dois de désapprouver. Pour moi, il n’y a rien de plus beau que la montagne, la mer, un nouveau né, et le corps féminin.

    Aliocha : Certes mon cher, mais admirez le rythme ternaire de la phrase de Balzac, son fameux rythme de valse, toujours à trois temps, qui me parait être le summum de la musicalité stylistique. Vous observerez également à quel point ce rythme s’accorde parfaitement avec ce qu’il entend décrire. Admirez enfin la beauté des trois images qu’il juxtapose, toutes trois caractérisées par le mouvement et inspirant le même sentiment d’élégance et de liberté. Quand je pense qu’il y a d’infinis sauvages pour prétendre que Balzac, pressé par ses créanciers, écrivait vite et mal. A genoux devant tant de génie, bande de marins d’eau douce !

    @ dk et aliocha

     » @ Ferdydurke :
    “un marin aviné, dérivant le long d’un quai, la route incertaine”
    Un marin breton quoi.

    Aliocha : on avait dit PAS LES BRETONS ! Vais me fâcher 😉  »

    Bah quoi, il a raison ! Foi de breton. ^^

    Aliocha : j’ai un quart de sang breton, et je nie farouchement donner dans la bou….dans la bout.. hips….pardon, dans la bouteilllllllllllle, hips !

    Commentaire par Triskael — 18/06/2009 @ 11:17

  25. Et après ce genre de chose, les journalistes s’étonnent que les gens achètent de moins en moins les journaux ?

    Est-ce là l’information primordiale que l’on est en droit d’attendre d’un grand quotidien ?

    Aliocha : ils achètent en effet de moins en moins Libération. Il faut dire aussi qu’il n’y a plus grand chose dedans depuis que les meilleurs journalistes sont partis. Comme quoi, pour faire un journal, il faut notamment des…….journalistes !

    Commentaire par Testatio — 18/06/2009 @ 14:25

  26. @ Aliocha

    Ayant moi aussi particulièrement beaucoup de travail, je me contente de vous remercier pour les billets très intéressants que vous m’avez suggérés (avez-vous lu celui sur la géopolitique de la beurette en lien chez koztoujours?), et j’irai bientôt cracher mon venin (comme vous dites 😉 ) dans vos billets consacrés à l’écologie sur le thème « l’écologie, préservation de la planète? Hypocrisie et égoïsme du prédateur le plus nuisible (puisqu’il est au sommet de la hiérarchie) et le plus faible (puisqu’étant au sommet il est le plus dépendant d’entre tous) que la Terre ait jamais porté. L’écologie relève plutôt de la préservation dudit prédateur, oui! »

    Ceci dit, pour une journaliste qui défend la liberté d’expression, je vous trouve bien directive… Je rejoins donc Fantômette. Exprès. Surtout que vous ne vous privez pas d’intervenir dans une conversation d’hommes relative aux frégates, leur gréement et leur allure…

    Les trois autres quarts : sushi, basque, alsacien, gitan? Si c’est le cas, avez-vous pensé à déposer un dossier à l’Unesco pour faire déclarer votre génotype patrimoine de l’humanité? C’est toujours mieux qu’espèce protégée… 😉

    Aliocha : Pft, après la reculade du homard, le venin du scorpion, voici maintenant la bave du crapaud. Vous allez me faire tout le bestiaire ? Vous me direz, les crapauds, suffit de les embrasser pour qu’ils deviennent des princes……………………………………………………………………………………………………………….Ah ben non, avec vous, ça ne marche pas. J’aurais du m’y attendre 😉

    @ Tschok

    Je me suis longtemps interrogé sur le sens de votre première phrase avant de lire le commentaire qui en est à l’origine… Je comprends mieux.

    Merci de votre sollicitude mais je ne m’inquiète pas. J’ai observé qu’Aliocha était très velléitaire dans ses menaces de sévices. Il m’a été promis un Ultimate Fighting (que je me permets de suggérer à Triskael comme alternative au duel) que j’attends toujours. Pfff… des promesses, toujours des promesses… Du coup, désormais que je dois assumer un masochisme diagnostiqué par Aliocha (en vertu du principe qu’une femme a toujours raison, hum… quitte à devenir multi-schizophrène quand des avis féminins sont contradictoires), sévices ne peut qu’être synonyme de délices et me voilà horriblement frustré…

    Ce que disent les mauvaises langues? Hum… je ne dirai rien (référence inside) 😉

    Commentaire par Ferdydurke — 18/06/2009 @ 14:56

  27. Oups… balise non refermée. Sorry.

    Je suis en effet un écosystème à moi tout seul… Très varié qui plus est, on y trouve même d’étranges et fascinants animaux heu… “animales”. Si, si.

    Etes-vous sûre pour le crapaud? Je me suis pourtant laissé dire que tout cela c’était du flan. Si vous voulez vous en assurer par vous-même, je peux aller en chasser un (dès que j’en aurais fini avec les araignées), vous le déposer où vous le souhaitez et vous nous conterez ensuite cette expérience. J’imagine déjà votre dessinateur à l’oeuvre : Aliocha bécotant un à un des crapauds en rang d’oignon pour vérifier si la légende en est une ou non.
    Mince, si c’est vrai vous allez avoir une flopée de princes charmants tous dévoués corps et âmes sur les bras. Vous pourrez toujours en faire l’élevage, il y a certainement un marché 😉

    PS : les ……………………………………………………………………………………………………………… dans votre réponse, c’est pour que je complète?

    Commentaire par Ferdydurke — 18/06/2009 @ 19:30

  28. Banlieue mise au ban : racisme ordinaire hélas.
    Et que dire de ceux qui parlent, argumentent à tout propos autour de l’autisme et des autistes pour parler … politique ? Auront-ils droit, ces autistes insultés à tout bout de champ à une Tribune dans Libé ?

    Commentaire par BiBi — 18/06/2009 @ 21:55


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :