La Plume d'Aliocha

19/02/2009

Tout va disparaître, sauf le web !

Filed under: Réflexions libres — laplumedaliocha @ 19:38

Bon, vous savez tous que la presse va mal. Ceux qui lisent certains blogueurs pensent même qu’elle a déjà disparu. Du coup, s’ils entonnent avec autant de succès le requiem de la presse, du papier, du journalisme, des journalistes, des éditeurs de presse, des articles, du livre, de l’information, de l’actualité, de la télé, de la radio, j’en passe et des meilleures, je me demande de mon côté si je ne vais pas me mettre à annoncer la disparition de tout le reste. C’est vrai,  on a l’air  intelligent quand on annonce des catastrophes.

Alors je me lance et  je vous annonce ici, solennellement, que bientôt à part le web, y’aura plus rien. Tenez, l’automobile par exemple, elle va super mal, autant que la presse, c’est même la catastrophe chez les Z’américains. Or, comme vous le savez, quand l’Amérique éternue, la France s’enrhume (seul Kerviel  avait réussi à inverser la règle, mais Madoff l’a remis à sa place, le p’tit frenchie ! En matière de connerie économique, les Z’américains sont les rois, qu’on se le dise), bref, l’automobile va mal et ça ne va pas s’arranger. Il parait en effet que pour les moins de 30 ans, la voiture n’est plus un symbole social (est-ce qu’elle reste un symbole de virilité, l’étude ne le dit pas, dommage parce que, avec la disparition des spermatozoïdes, on pouvait espérer sauver la voiture), donc, comme la presse, je vous annonce ici que la voiture va disparaître. Et oui, les symptômes sont identiques :

– crise chez les Z’américains,

– crise en France,

– désintérêt des jeunes consommateurs

– concurrence agressive des autres moyens de transport, je parle ici des affreux deux roues (plébiscités par le Maire de Paris), du métro, du train, de l’avion, de la patinette, des rollers, de la marche à pied (recommandée par la médecine).

Et hop, plus de journaux et plus de bagnoles. Vive le web, donc. Parce que, quand on est bloqué chez soi sans rien à lire, faut bien se rabattre sur Internet.

Mais il n’y a pas que la voiture, tenez, la banque aussi va disparaître. Enfin pas tout à fait, elle ne peut pas disparaître sinon, c’est toute l’économie qui s’écroule, on appelle ça le risque systémique. Mais elle va maigrir considérablement, ça licencie à tour de bras dans la banque et l’ambiance est tout sauf cool. J’étais au Sénat hier pour assister à l’audition de quelques banquiers,  tout le monde faisait la tête, les banquiers comme les sénateurs. On parlait d’inflation, de génération sacrifiée, de dette sur la tête de nos petits enfants. C’était pas drôle, je vous assure.

Et puis ce matin j’étais à l’Assemblée pour un colloque sur la procédure pénale. La justice, on se dit que ça va bien, que bon an mal an, des conflits, y’en a toujours et sans doute encore plus en période de crise. La justice oui, mais le business, lui, il est en berne. Du coup, chez les avocats d’affaires, ça dégraisse « 30% d’entre eux vont changer de métier » me confiait mon voisin de droite avec angoisse. Et pour cause, il est avocat d’affaires. A la soupe populaire les princes du M&A (mergers & acquisitions, fusions et acquisitions en français).

Et le luxe, vous avez vu le luxe ? Il licencie aussi. Sans compter PPR qui dégraisse à la FNAC et à Conforama. Vous me direz entre les canapés qui grattent et les DVD trop chers, fallait s’y attendre. Le consommateur quand il était riche boudait déjà, alors devenu pauvre, il boycotte.

Sans compter l’immobilier qui s’écroule, l’habillement qui fait grise mine. Même le traitement des ordures ménagères ou la collecte, je ne sais plus, bref, même les déchets domestiques diminuent m’a-t-on dit. Forcément, si on achète moins, on jette moins.

En fait, il y a qu’un secteur qui s’en tire : les sports d’hiver. Eh oui, l’or blanc. Parait que la saison est fantastique. D’après les banquiers d’hier, les gens dépensent pour être heureux en famille et se disent « tant pis, on verra bien ». Carpe Diem quoi ! Enfin, le tableau n’est pas si idyllique, on dit que les russes ont déserté Courchevel au point qu’en décembre, c’était la panique chez les hôteliers de luxe. Ils ont même organisé une réunion de crise. Pensez donc, à qui vont-ils le vendre leur Chateau Cheval blanc, si les russes boudent ? Pas aux banquiers ruinés ni à tous les heureux porteurs de placements Madoff. Pas non plus aux traders, encore moins aux journalistes, aux salariés de l’automobile ou du luxe.

Il ne reste plus que le web, vous dis-je, lequel confirme là un de ces principaux mérites : compenser les immenses frustrations que nous inflige le réel. Le web et la neige bien sûr, mais celle-là elle va fondre comme fonds gérés par Madoff, milliards à la sauce Kerviel ou promesse de banquier en temps de crise.

Publicités

24 commentaires »

  1. Bonsoir Maitresse

    Vous voyez quand vous voulez …

    Détrompez vous, vous n’arriverez pas à exorcisez vos peurs en prenant les choses à la rigolade. Oui la crise est bien plus grave que l’on pense. Et je serais mes petits enfants, je refuserais de rembourser la dette que l’on contracte sans leur assentiment.

    Oui la voiture est moins importante (et c’est pour cela qu’il y a de plus en plus de lois et de règlements qui poussent les gens à changer de voiture _par obligation_ ) contrôles techniques de plus en plus draconiens, taxes en tout genre sur les véhicules polluants d’occasion ….

    La société actuelle essaie de survivre en obligeant les gens à consommer. Les prêts des connards aux banques, voituriers, et consorts sont une consommation forcée (car dans le système rien ne se crée), les PV de plus en plus nombreux (ceintures, limitation, distances de sécurités, alcool de plus en plus bas, stupéfiants …) sont une consommation forcée, les taxes sur les cd, disques multimédias, lecteur mp3, téléphone portables, sont des consommations forcées et il y en a la pelle, chaque mois une nouvelle taxe apparait pour faire plaisir aux copains et prendre de force l’argent aux gens.

    Enfin, lorsque vous refusez le système et que vous vous mettez au vert au fond d’un bled (par exemple à Tarnac), les brigades politiques du pouvoir fachisant vous engeôle sous des chefs d’inculpations fantaisistes au non d’un combat contre un terrorisme d’ultra-gauche.

    L’accélération du mouvement actuel, la précipitation des réformes toutes plus connes les unes que les autres (Besson est un peu allumé, Lefèvre est hors d’atteinte, mais avez vous entendu l’autre trisomique : C. Albanèle lors du débat sur hadopi ?- on se demande ou va recruter notre lider ), dans tous les secteurs, est plus que préoccupant sur la santé mentale de nos dirigeants.

    Ils sont tous morts de trouille que tout leur saute à la gueule parce qu’il n’y a pas de plan B, parce qu’il n’y a pas dans leur univers intellectuel & conceptuel de solution à la situation présente. Et ils savent bien qu’ils sont responsables à 100% de la situation, car ils font parti de ceux qui ont permis cette catastrophe. [ Souvenez-vous les sub-primes étaient une priorité de l’autre nabot : vous pouvez aller sur son site et retrouver son plan d’action c’est écrit noir sur blanc.] Et les sub-prime c’est de la gnognote à coté des C.D.S (62 000 milliards de $ en 2007.)

    Mais bon, on pourra continuer à jouer au monopoly sur le net. Y a pas péril Mme Michu. Alors Robert, c’est qui qui va gagner le web ou la presse ? tiens patron remets nous un coup de rouge, c’est ma tournée

    Commentaire par herve_02 — 19/02/2009 @ 21:29

  2. Tiens un de plus, le logiciel ‘obligatoire’ de sécurisation des connections internet sera payant. j’vous dit, même la mort est un châtiment trop doux pour eux.

    Commentaire par herve_02 — 19/02/2009 @ 21:33

  3. @herve_02 :Maitresse? 😀

    Ni la presse ni la voiture ne vont disparaitre à court ou moyen terme, parce contre certains changements fondamentaux peuvent être équivalent à une disparition.

    Commentaire par Kemmei — 19/02/2009 @ 22:28

  4. herve_02, vous dites ça parceque vous êtes énervé. Vous avez bien raison d’être énervé, mais calmez-vous, de grâce !

    Ne venez pas gonfler encore un peu plus le flot des apocalyptiques (à, le fond culturel judéo-chrétien à encore de beaux jours devant lui), ou alors fabriquez vos arches, ça donnera du travail au chantiers maritimes !

    L’humanité a vécu depuis des millénaire de crises en crises et nous sommes encore là ! Notre évolution sociale n’a été qu’une succession d’essais et d’erreurs. C’est, que ça vous plaise ou non, la seule méthode à notre disposition. L’intelligence ne nous a pas été donnée pour être « les meilleurs », mais seulement pour survivre…

    Quant à prétendre que vous hypothéquez aujourd’hui l’avenir de votre descendance, vous avez tout faux : vous savez ce que vous vivez et comment vous le vivez, mais vous n’en avez aucune idée pour vos descendant. C’est purement ridicule. Ils ne vous doivent rien, ni à l’actif, ni au passif ; leur vie est la leur, pas la votre.

    Si vous pensez qu’il n’y a « plus rien à faire » et que vous envisagez de faire sauter l’Élysée dans un suicide grandiose, s’il vous plaît, abstenez-vous !

    Commencez par imaginer et proposer des solutions avant de tout casser.

    Et si vous vous craignez l’apocalypse, sachez que moi je crains ceux qui la prône à tort et à travers, juste pour se faire peur et en faire profiter les autres !

    Merci d’avance pour les autres.

    Et merci à Alliocha de traiter de ce qu’elle maîtrise : le journalisme et le juridique et pas pour ce qu’elle ne maîtrise pas, en particulier les sermons.

    (désolé, herve_02, mais il fallait que ça sorte. Et désolé Alliocha que ça tombe chez vous 😦 )

    Aliocha : voici l’adresse où vous trouverez l’intervention de Michel Camdessus par la commission des finances du Sénat qui sera mise en ligne samedi. http://www.senat.fr/presse/cp20090212e.html . Vous verrez si je raconte des blagues. Et pour ceux qui ignorent qui est Camdessus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Camdessus. J’ai caricaturé beaucoup de choses dans ce billet, mais les fondamentaux sont réels.

    Commentaire par furax — 19/02/2009 @ 22:29

  5. Euh, je crois qu’une lecture un peu attentive de mes propos, conjuguée avec une lecture du billet de la maitresse de céans donne alors des pistes de réflexion différentes que le suicide grandiose.

    « On parlait d’inflation, de génération sacrifiée, de dette sur la tête de nos petits enfants. C’était pas drôle, je vous assure. » donc la dette lâchement laissée pour les petits enfants ne sort pas de mon cerveau dérangé mais d’un colloque de banquiers et de sénateurs (que vous aurez du mal à qualifier de zélotes apocalyptique.) Je ne parle même pas de l’état écologique actuel de la planète qui est définitivement – même en changea

    Commentaire par herve_02 — 19/02/2009 @ 22:38

  6. @6 furax : Aliocha est sur son blog, et donc elle traite ce qu’elle veut comme elle veut, et se passe fort bien de votre accord.

    Enfin, à mon humble avis.

    Commentaire par Kemmei — 19/02/2009 @ 22:58

  7. donc…

    même en changeant totalement de structure sociale – un leg pour le moins inquiétant.

    Maintenant des solutions j’en ai des tonnes et d’ailleurs je m’emploie, à mon microscopique niveau, à les mettre en œuvre autour de moi. Décroissance volontaire de la consommation. Consommer moins pour vivre mieux. Et ça marche. Je sais bien que je ne changerais pas le monde (et même pas le mien car les contre-mesures mises en place par le ‘pouvoir’ rendent ridicule mon comportement et ne fait que me rendre ridicule auprès de la masse de personnes dont l’horizon se partage entre M6 et tf1 lorsqu’il n’y a pas trop de mots compliqués.) Mais peut m’importe l’histoire montrera qui a raison.

    Maintenant, j’ai un peu de mal à voir la connexion entre ma ‘dérive apocalyptique’ et les cycles d’essais et d’erreurs. Ces cycles fonctionnent au niveau de l’Histoire, pas aux niveau de l’actualité. Et je ne parle qu’au niveau de l’actualité. Il faut être profondément miséricordieux pour accorder aux gouvernements le droit d’avancer par essais et erreurs. Si ils ne savent pas ce qu’ils font, ils vont vendre du kebbab. S’ils sollicitent un mandant public – une solution : le mandat impératif révocable- , c’est qu’ils ont une _solution_ (même ne me convenant pas) à même de résoudre les défis à court terme (10 ans). Nous sommes bien loin des cycles historiques. Les propositions de grandes lois actuelles (pas celle gérant les pv ou les adaptations cosmétique de la société) sont des lois indignes d’un corps politique cultivé et vont dans le sens contraire de l’histoire, hypothéquant tant le présent que l’avenir de nos enfants (en plus d’être profondément débiles).

    Et bien entendu, je ne pense pas à la disparion complète de la voiture, mais je crois que ceux dont le métier est de faire le l’automobile ont du soucis à se faire s’il leur reste plus de 10 ans avant la retraite.

    Ensuite si vous voulez occulter le contenu de mon intervention en le traitant de sermon apocalyptique, je puis vous donner de suite les armes bien connus des bretteurs sur les forums, les prochaines termes de discussion pour occulter mes paroles : populiste, poujadiste, intégriste. C’est comme antisémite mais affecté aux discours que l’on ne peut réfuter ne contenant pas une seule allusion aux races.

    Maintenant on peut faire comme si tout allait bien, en répétant tel un mantra le « je vais bien, tout va bien » en espérant de toutes ses forces que ça ira mieux demain.

    Ce n’est pas mon choix et je répèterais tous les jours que c’est une crise systémique qui ne sera pas résolu sans changer de système. Et j’ai bien dit _changement_ pas moralisation ou partage des richesses ou je ne sais quelles fadaises à deux balles qui fleurissent précocement actuellement.

    Et je pense sincèrement, comme je le disais sous le billet du publichose bronzé vendeur de montres, que la _résolution_ de cette crise ne pourra pas se faire sans éjecter les 5000-10000 personnes en haut de la pyramide et sans changer profondément les structures politiques et économiques. En commençant par une assemblé constituante qui remet à plat tout le système politique qui ensuite légifère pour remettre à plat tout le système économique. Même s’il faut faire fi des accords internationaux signé en douce par des personnes non élus, ne rendant comptes à personnes, et impactant la vie de milliards de gens en toute impunité.

    Mais là déjà plus personne ne se sent l’âme du changement, trop content de pouvoir garder sa petite place acquise.

    Pas besoin d’un suicide, ni d’un déluge purificateur, juste un peu de courage. Alors, chiche ?

    Commentaire par herve_02 — 19/02/2009 @ 23:14

  8. @herve_02

    Là je vous suis. Ce n’était pas du tout ce que je percevais de votre premier message qui m’a fait sursauter ! Il doit y avoir un indicateur de second degré qui m’a échappé, désolé.

    Manifestement, je n’ai donc pas dû comprendre correctement votre post (bien qu’à la relecture il me laisse la même sensation) mais vous m’en voyez absolument ravi !
    Il me semblait bien toutefois que cela ne collait pas à la personnalité que je vous connaissait via vos posts…

    Je vous présente donc toutes mes excuses, c’est en fait moi qui était énervé* :(.

    Ainsi qu’à Alliocha pour avoir « abusé » de son blog en y allumant une mèche qui n’a en fait jamais existé.

    @Kemmei

    Euh… là, je ne comprends pas.
    On ne pourrait pas réagir à un commentaire sur un blog ? Je ne sais pas comment je pourrais répondre autrement que par un autre commentaire, et sur le même blog…
    C’est bien pour ça, d’ailleurs, que je demandai à Alliocha de bien vouloir m’excuser !

    (*) et pourtant, je le sais bien : quand je rédige un post polémique, normalement, je ne l’envoie que plusieurs heures plus tard après l’avoir relu 😦

    Commentaire par furax — 20/02/2009 @ 00:48

  9. Tout ne va pas disparaître… mais tout va évoluer comme cela se passe depuis toujours, depuis des siècles, des millénaires…

    OUI, il y aura toujours plus de Web (mais pour combien de temps), moins de voitures (j’espère), moins de banques (peut-être), moins d’avocats (on peut rêver), moins moins…

    Mais, il y aura certainement plus d’autres choses. De quoi ? Je ne suis pas astrologue 😉 mais cela serait impensable qu’Internet soit la finalité de l’humanité. Qui dit que dans 3, 15 ou 22 ans, on n’écrira (écrira-t-on encore ?) pas des billets comme celui-ci pour se demander si Internet ne va pas disparaître ?

    Néanmoins à écouter certains médias (dont un de ceux pour lesquels je travaille) et certains politiques, nous sommes au-devant de l’apocalypse. Il est donc très sain de se demander si nous n’allons pas droit dans le mur et si tout ne va pas disparaître. Mais je reste optimiste quand même…

    Au plaisir de lire encore des billets sur ce blog que j’ai découvert via Narvic (http://novovision.fr/?Quand-il-suffit-d-un-lien)

    Aliocha : autant vous le dire tout de suite pour éviter les déceptions si vous êtes une fidèle lectrice de Narvic, je ne crois pas plus à la mort de la presse papier qu’à la disparition de la voiture, je n’adhère pas au mythe du journalisme citoyen, j’aime Internet mais je ne suis pas une adoratrice aveugle de la chose, je crois en l’éthique et je défends la nécessité pour les journalistes de se doter d’un code de déontologie de toute urgence.

    Commentaire par Mateusz — 20/02/2009 @ 06:13

  10. Aliocha : vous, pour être énervée comme ça, vous êtes encore allée lire un article de Narvic, je me trompe? 😉

    Commentaire par Mussipont — 20/02/2009 @ 08:22

  11. sauf le web?
    faut il rssortir la phrase d’Harold Pinter (Pas d’issue possible/Les grosses bites sont sorties/Prêtes à enfiler tout ce qui bouge/Gaffe à ton cul.) et intitulée « democratie » quand on lit cet article qui fait froid dans le wifi:
    http://www.macbidouille.com/news/2009-02-19/#18010
    le web partout, oui, sauf en france.

    Commentaire par leinad — 20/02/2009 @ 08:37

  12. Mais non Aliocha, tout ne va pas disparaître, et même le web va sauver tout ça ! Vous verrez, bientôt nous recevrons des e-mails « enlarge your car », « enlarge your bank » ou encore « enlarge your lawyer » 😉

    Commentaire par gwynplaine — 20/02/2009 @ 11:08

  13. Wouahou, quelle verve pour un vendredi !

    Bon, je ne suis pas journaliste, et je prétends encore moins pouvoir prophétiser la fin du papier journal (et si c’était le cas, dans quoi on mettrait le poisson des Fish and Chips, hein ??).

    Mais à propos de la crise, et de la disparition des voitures automobiles …

    Remarquons qu’il n’y a plus beaucoup de carrosses sur nos routes, et qu’on y croise très rarement des voitures tirées par des chevaux …

    Un avocat blogueur se plaignait récemment qu’on lui avait supprimé les concierges, les poinçonneurs, et les liftiers …
    (Voir ici : http://www.maitre-eolas.eu/2009/02/16/1318-quelques-lecons-de-droit-a-l-attention-de-luc-besson#co )

    Rien de bien nouveau en celà, l’Express en parlait déjà il y a 15 ans !
    Voir ici: http://www.lexpress.fr/informations/100-propositions-pour-creer-des-emplois_593287.html (article de l’EXPRESS daté de 1993)

    De même ce genre de discussion a eu lieu dans les cercles de réflexion religieux :

    « Or, la France détient le record mondial de la croissance de la productivité dans les services : il y a en France comme une crainte de la relation humaine qui fait remplacer dès que possible, les hommes et les femmes par des machines, tels des distributeurs automatiques, beaucoup plus que ne le font les pays européens voisins. Un grand nombre d’emplois de services ont ainsi disparu, et avec eux, le lien social que leur présence créait : guichetiers, poinçonneurs, pompistes, concierges, gardiens, ouvreuses, petits commerçants. » (Source: un dossier de la Fédération Protestante de France [ http://www.protestants.org/index.php?id=6 ])

    … ou politiques, au sein de l’Assemblée Nationale :
    Mme Françoise Hostalier (Députée UMP du Nord) disait le 17 janvier 2008 : « Prévenir l’exclusion, c’est par exemple aider une entreprise à adapter son personnel ou son outil de production au lieu de recourir au licenciement. C’est aussi développer des activités réputées « non rentables », mais qui offrent du travail à des personnes non qualifiées. On a supprimé les poinçonneurs dans le métro, les pompistes, les concierges : réinventons des activités de proximité ! »
    (Source: http://www.assemblee-nationale.fr/13/cra/2007-2008/103.asp )

    Bref, notre société en en train de changer.
    Quoi de « mieux » d’ailleurs qu’une crise mondiale pour permettre ce changement, grace aux adaptations nécessaires qu’elle impose.

    Reste à savoir vers quoi nous allons … Tant qu’on ne « régule » pas à travers une guerre …

    Ben voilà, moi aussi je fini par être optimiste 😉

    Commentaire par Yves D — 20/02/2009 @ 11:46

  14. PS: étant donné que le billet d’EOLAS que j’indiquais a généré plus de 430 commentaires (!!) le « concierge » apparait seulement dans sa réponse au com #94 …

    Commentaire par Yves D — 20/02/2009 @ 11:55

  15. Tant que moi je ne disparais pas, je continuerai à penser qu’il y a de la vie. Et quand je mourrai, tout mourra avec moi. Je peux pas être plus optimiste. Ah ah !

    Commentaire par david — 20/02/2009 @ 12:04

  16. Mince, je lis Libé, une interview de Marc Simoncini, PDG de Meetic, et mauvaise nouvelle : le web aussi va foirer !
    Il déclare à propos des modèles économiques des sociétés de l’internet : « La bulle internet 2.0 est en train de pêter et l’on voit bien qu’en dehors des très grosses audiences de la toile, comme Google, qui vivent très bien de la pub, de plus en plus de sites en vivent très mal. Ajoutez une récession record et des tarifs publicitaires en chute libre et vous imaginez le désastre ».

    Aliocha : bah, c’est de l’intox de journaliste papier 😉

    Commentaire par david — 20/02/2009 @ 12:36

  17. Bonjour. Le sujet de votre billet m’invite à vous écrire: journaliste à Mediapart (après 19 ans au Monde!), je vous signale le long entretien sur l’indépendance de la justice, l’affaire Julien Dray, les procureurs « à la botte » du pouvoir… que nous venons de publier.
    Comme vous le savez, nous sommes un site payant (il faut bien payer la presque trentaine de journalistes engagés en CDI) et sans publicité. Vous trouverez l’amorce de cet article à l’adresse

    http://www.mediapart.fr/journal/france/200209/affaire-dray-reforme-de-la-justice-la-replique-des-magistrats-au-procureur-de-

    et plus si affinités!

    Bien à vous,
    Erich Inciyan
    journaliste

    Commentaire par Erich Inciyan — 20/02/2009 @ 13:11

  18. « Tout va disparaître, sauf le web ! »… à condition que le Web fasse mieux que le monde matériel.

    Exemple : Je suis abonné à la revue « Que choisir » en version papier. Ce mensuel essaye à nouveau de me convaincre de m’abonner également à la version électronique. J’ai accepté la période d’essai de 30 jours qui m’est proposée. Hier soir je m’y suis connecté, j’ai navigué de ci, de là pendant 5 à 10 minutes. Je sais déjà que je n’y retournerai pas. La version papier est mieux présentée que la version électronique. Le moteur de recherche de la version électronique est assez pitoyable. Je préfère encore me déplacer jusqu’à la bibliothèque municipale pour rechercher un vieux numéro. Et pourtant j’utilise internet comme source principale d’information depuis très longtemps. En fait, je n’ai pas de télé, pas de quotidien papier depuis plus de 20 ans (et même assez peu de radio), mis à part les journeaux récupérés dans un avion ou les émissions captées lors de visites de courtoisie à la famille ou aux amis. Donc, non le papier n’est pas mort pour peu qu’il sache faire mieux qu’internet. Les maréchaux-ferrants sont certes bien moins nombreux qu’autrefois, mais ils sont toujours nécessaires à la pratique du loisir, ainsi qu’à l’apparat de la Garde républicaine à cheval.

    Commentaire par Morne Butor — 20/02/2009 @ 14:18

  19. Complément à mon précédent message : Comme la Garde républicaine à cheval qui ne sert guère plus qu’à l’apparat, le papier comme support du journalisme risque fort de n’être plus qu’une page de l’histoire. Cela ne signifie pas la disparition du journalisme. Comme il est toujours nécessaire d’avoir des forces de l’ordre, il sera toujours nécessaire d’avoir des journalistes. Cependant ils devront passer sur un support plus adapté à la modernité de l’époque, un support mieux communiquant comme peut l’être internet. Le papier à base de fibres de cellulose est à ranger aux côtés des rouleaux de papyrus : une merveille du génie humain remplacée par d’autre merveilles encore difficilement imaginables aujourd’hui.

    Commentaire par Morne Butor — 20/02/2009 @ 14:24

  20. @18 Si les journaliste se mettent à racoler pour leur site dans les commentaire de blogs, où va-t-on 😀
    «J’aime bien ton blog, viens voir le mien: [url] et lâchez vos coms!»
    D’une certaine manière c’est la preuve qu’ils se font au usage de web, mouhahaha!

    Commentaire par Jo — 20/02/2009 @ 14:53

  21. Bonjour!

    Nous aimerions reprendre votre billet pour dimanche, en renvoyant bien sûr sur votre blog ? Possible ? impossible ? AVez vbous une adresse mail où l’on puisse converser ?

    Philippe Cohen(redac chef Marianne et collaborateur Vendredi)

    Aliocha : oui : aliocha.karamazov@club-internet.fr

    Commentaire par Cohen Philippe — 20/02/2009 @ 21:25

  22. […] [web] Tout va disparaître, sauf le web ! « La Plume d’AliochaRien ne va plus, on va tous mourir, on est perdus […]

    Ping par Liens délicieux du 02/24/09 | franc belge — 24/02/2009 @ 00:05

  23. […] continuer à hiérarchiser l’information quand elle coule en permanence et en quantité ? Certains considèrent que nous sommes tous perdus face au chaos, d’autres observent une adaptation du public. Le web devient le filtre du monde […]

    Ping par La crise de la médiation | franc belge — 25/02/2009 @ 01:32


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :