La Plume d'Aliocha

07/02/2009

Le papier c’est pratique !

Filed under: questions d'avenir — laplumedaliocha @ 12:53

Allez donc voir les 3 vidéos promotionnelles que le journal Vendredi vient de réaliser pour vendre son concept, c’est ici (attention, le temps d’affichage est un peu lent). L’argument, humoristique,  est intéressant car dans la guerre écran contre papier, Vendredi soutient le côté pratique du papier.

La première vidéo vous montre un pauvre garçon qui surfe sur Internet dans un jardin public et reçoit successivement un ballon dans son écran et une fiente de pigeon sur le clavier. Message : un journal est plus facile à lire en extérieur et votre ordinateur restera en sécurité au bureau ou chez vous.

La deuxième vidéo montre un homme assis à une table de bistrot, toujours en compagnie de son portable fétiche. Arrive le garçon avec ses consommations qui ne sait où poser celles-ci, le portable prenant toute la place. L’homme déplace l’ordinateur sur une autre table et bien sûr, on lui vole. Même argument que précédemment.

La troisième vidéo enfin met en scène un homme au lit à côté de son épouse laquelle, irritée contre lui, claque l’écran sur ses doigts. Message : le journal, quoique contestable au lit comme à table, reste moins irritant pour le conjoint que l’ordinateur, il vous évitera les scènes de ménage.

Toutes ces vidéos se terminent par un plan sur un poissonnier qui explique que le journal, c’est utile, surtout le vendredi jour du poisson et pose ce qui ressemble à une dorade (les avis sont les bienvenus) sur un exemplaire de Vendredi. 

Ainsi donc, le journal papier, dont on ne cesse de se demander à quoi il peut bien encore servir face au développement d’Internet, pourrait être une alternative à l’écran, plus commode dans certaines situations et moins risqué pour le précieux outil informatique.

Le propos est amusant. Je songeais moi-même il n’y a pas longtemps en avalant une salade vite fait sur le clavier de mon ordinateur qu’il était au fond plus simple de déjeuner face à un écran qu’un journal. J’admire ces solitaires qui s’installent au restaurant, font abstraction de leur environnement et déjeunent plongés dans leur magazine préféré. Moi je n’y arrive pas, la « polka des mandibules », comme disait ma grand-mère, me distrait de ma lecture, il faut lâcher la fourchette pour tourner la page, ou pire le couteau, qui forcément en profite pour faire le grand saut (le traître !), le journal résiste à la torture et se contorsionne, il se bat avec l’assiette, on ne sait plus où poser le pain, le serveur fronce le nez en amenant la sauce qui ne trouve pas sa place, bref, c’est la galère. Lire ou manger, il faut choisir. Tandis que l’écran, par son pouvoir de fascination parvient à faire oublier que l’on mange (ce qui n’est pas forcément très sain observeront les diététiciens), le mulot obéit mieux que la page de journal, bref, ça fonctionne. Enfin, au bureau, mais je gage qu’au restaurant, ça conviendrait mieux aussi, même si j’avoue n’avoir jamais essayé. Je préviens au passage ceux qui voudraient m’imiter qu’il faut se garder absolument de faire tomber la salade et sa joyeuse vinaigrette sur les touches du clavier, le nettoyage est un cauchemar !

Le papier deviendrait-il ainsi un pale substitut de l’écran quand celui-ci n’est pas utilisable, et réciproquement ? Triste sort. 

Redevenons sérieux. Je ne suis pas dans le secret de la conception de Vendredi. Toutefois j’aperçois plusieurs raisons qui pourraient avoir motivé sa création. D’abord, comme le journal l’a expliqué lui-même dans son premier numéro,  il s’agit de se pencher sur le réservoir de créativité et d’insolence que propose le web et d’essayer d’en faire ressortir le meilleur. Ensuite, l’idée a consisté à dupliquer le modèle ingénieux de Courrier international (Jacques Rosselin a fondé courrier International et Vendredi)  : proposer chaque semaine une synthèse des meilleurs productions dans un univers trop vaste pour que le lecteur le fasse lui-même. Dans un cas c’est le gigantesque web, dans l’autre la presse internationale. 

Quand le réel consacre le meilleur du virtuel

Mais pourquoi le papier ? Pourquoi pas un pur player ? A mon avis, mais ce n’est que mon avis, pour une raison qui ne figure pas dans les vidéos mais qui a son importance : parce que le papier pourrait bien constituer une « consécration », parce que même contesté, voire ignoré par les fous de la toile, il porte en lui la valeur d’être imprimé et distribué dans le circuit officiel de la presse. C’est une reconnaissance, une reconnaissance journalistique puisque ce sont des professionnels de la presse qui retiennent des travaux amateurs et les hissent au rang d’articles. Le contenu n’en devient pas journalistique pour autant, n’en déplaise à quelques blogueurs, pas plus qu’un article d’un homme politique dans Le Monde n’est un article de journaliste, mais la publication est flatteuse. Ce qui démontre au passage, à mon avis, que à tort ou à raison, le journalisme est encore assimilé au papier. Par ailleurs, d’instantané, indifférencié et voué rapidement à l’oubli sur la toile (malgré la mémoire infinie d’Internet, c’est tout le paradoxe), le billet du blogueur est sélectionné, c’est-à-dire distingué, imprimé, et diffusé sur un mode payant. Le fugace virtuel y gagne une étrange pérennité dans le monde réel. Certes, sa durée de vie n’excédera pas une semaine, mais une semaine, c’est déjà beaucoup plus que l’instant qu’il aura fallu pour le consommer sur le web. Est-ce cela la valeur à venir de la presse papier ? Allez savoir, en tout cas le sujet mérite d’être exploré.

Publicités

25 commentaires »

  1. Le papier est fondamental, Tout comme le web. Vouloir les opposer systématiquement est totalement idiot et improductif. Le problème de la presse dites « papier » ce n’est pas le support c’est le contenu et son manque de crédibilité. Ce sont tout deux des outils de communication formidables et indispensable toute aussi opposé qu’ils peuvent être complémentaire. Le problème est l’intelligence avec laquelle on s’en sert et de ce que l’on met dedans.

    Aliocha : nous sommes d’accord. Mais si on met de côté les extrémistes qui ne jurent plus que par la toile, il reste une question pour l’instant non résolue dans la presse : comment articuler les deux ? Comment cerner les attentes respectives des internautes et des lecteurs papier pour trouver la martingale gagnante ? Il faut bien avouer que la question est ardue. L’exigence de qualité est une évidence, mais la qualité se définit toujours par rapport à un objectif, or, nous ne savons pas quel est l’objectif du papier par rapport au web…

    Commentaire par LordPhoenix — 07/02/2009 @ 13:24

  2. La prochaine fois que vous grignoterez votre feuille de salade vite fait, essayer plutôt la feuille de choux pour vous informer plutôt que la toile internet, ce sera plus digeste !

    Commentaire par OeilduSage — 07/02/2009 @ 14:02

  3. Et puis, essayez-donc de vous torcher avec un ordinateur portable.

    Désolé, pas pu m’empêcher, c’était trop facile.

    Aliocha : pour être franche, je l’attendais celle-là 😉

    Commentaire par Schmorgluck — 07/02/2009 @ 14:26

  4. une interview sur la presse papier de Marcel Gauchet dans le Monde : http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/02/06/marcel-gauchet-ou-sont-les-lecteurs-aux-abris-en-general_1151777_3232.html

    Aliocha : je l’ai lue hier dans un commentaire, c’est une excellente interview et j’adhère à cette vision.

    Commentaire par le renégat — 07/02/2009 @ 14:51

  5. Pour une fois, je pense pouvoir avoir un commentaire constructif à faire.
    Il existe pour certain clavier une sorte de bache en plastique épousant la forme des touches et permettant ainsi toute infiltration de miette ou de liquide dans le clavier.

    On peut très aisément retirer la protection pour jeter les miettes à la poubelle de temps en temps.

    Si vous êtes une habitué de la nouriture sur clavier, je vous le conseille franchement.

    CF http://www.sonnettech.fr/product/carapace.html

    Aliocha : merci, mais je doute que ça fonctionne sur un clavier de portable, je vais donc devoir me résoudre à arrêter de manger sur mon ordi 😉

    Commentaire par Arthur Rainbow — 07/02/2009 @ 16:00

  6. Je vous trouve très sévère avec le monsieur dans la troisième vidéo… Il ne vous a pourtant pas empêchée d’aller regarder la promotion présidentielle, lui! 😀

    Commentaire par Ferdydurke — 07/02/2009 @ 16:46

  7. Intégrale de « Parlons Net » par David Abiker (France Info) au « Club de la Presse » d’aujourd’hui (07/02/2009) sur DailyMotion :

    Interviewé : David Pujadas

    http://www.dailymotion.com/video/k6ua4e96RrWndCWmA6

    Commentaire par furax — 07/02/2009 @ 18:50

  8. Dans un tout autre genre j’ai jamais réussi à emballer mes poissons avec le version web de libération. (Renaud inside)

    Commentaire par LordPhoenix — 07/02/2009 @ 20:56

  9. Au restaurant, le journal papier et quand même plus pratique que l’ordinateur pour accompagner le déjeuneur solitaire. Je pratique assidûment sans problème. Mais je suis un maniaque du pliage, et je surveille le garçon dont le froncement de nez ne m’intimides pas du tout 😉

    Une motivation supplémentaire selon moi serait la difficulté de monétiser sur Internet (@SI), comparé à la facilité de monétiser le papier… ?

    Commentaire par François Granger — 07/02/2009 @ 21:34

  10. Bonsoir Aliocha
    Je suppose que vous avez lu le « papier » de Marcel Gauchet dans le Monde de samedi dans lequel il remarque  » La preuve, dès que vous découvrer un texte intéressant sur le Net, vous l’imprimez ».
    Lambda
    N.B. En outre dans ce papier il exprime très bienmon sentiment  » On a d’un coté des lecteurs à la recherche d’un contenu qu’on ne leur offre plus, et de l’autre une presse à la recherche d’un public qui n’existe pas »

    Commentaire par lambda — 07/02/2009 @ 23:24

  11. @3, tiens Schmorgluck, tu me donnes une idée : les news de la semaine sur du papier toilette !… Ce serait un bon moyen pour joindre l’utile à l’agréable et relancer la presse ?

    « …bonjour monsieur l’épicier, vous auriez du PQ sur la crise économique ?… » 😉

    Commentaire par OeilduSage — 08/02/2009 @ 09:37

  12. @11, œildusage :

    un peu comme ça http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/archive/2009/02/02/les-francais-sont-au-bout-du-rouleau.html ?

    Commentaire par furax — 08/02/2009 @ 13:47

  13. globalement, la version papier du Monde offre peu d’intérêt comparée à la version html disponible par abonnement mensuel : moins cher , évidemment je paye orange plutôt que le syndicat du livre, mon buraliste et l’essence de ma voiture pour en disposer , écologique et pratique et surtout disponible au même moment que le parisien , c’est à dire vers 13-14h ,

    le confort de lecture est meilleur, je retrouve le plaisir de dérouler un texte au lieu de subir une mise en page acrobatique , bien sur plus de pub..

    au bout du compte ,je me demande quel serait, pour ce journal ,le point d’équilibre, entre papier et net ; comme je n’ai aucune idée de leur cout respectif ?

    je suis persuadé qu’il y a place pour un journal de qualité sans papier,voire plusieurs; le lecteur qsp+, que je suis est prêt à payer, plusieurs euros par mois , après tout ,celui ou celle qui s’achète ordi portable, téléphone hdg, connexion adsl constitue leur cœur de cible , il est bizarre que la profession ne soit pas capable de mettre en place un kiosque virtuel type itune store pour la vente au numéro .

    Commentaire par didier — 08/02/2009 @ 15:09

  14. Il est à noter, aussi, que ceux qui impriment (dont je fais partie), impriment uniquement ce qu’ils souhaite lire (et non la totalité du journal).

    Et si j’imprime, c’est exactement pour le principe contraire de ce qu’explique didier (en 13) : je ne supporte pas de lire sur un écran, question confort des yeux et de conjonctivite qui en découle (éclairage direct par émission vs indirect par réflexion : la quantité de lumière reçue par l’œil est sans commune mesure…).

    Commentaire par furax — 08/02/2009 @ 19:55

  15. Héhé, vous allez finir par me donner envie de l’ouvrir, ce petit journal.

    Les arguments « pratiques » développés par Vendredi sont justes. Franchement, allez lire sur votre écran dans les transports en commun, ou même dans une voiture… En tant que myope, je partage aussi l’avis de furax ci-dessus : en terme de fatigue visuelle, l’écran est encore sans commune mesure avec un bon vieux texte imprimé.

    En ce qui concerne Vendredi, toute la question est de savoir si ce sont ces avantages matériels qui valent les 1,5€, ou s’il ne devraenit pas plutôt vendre leur travail de défrichage sur Internet (en supposant que celui-ci soit à la hauteur, bien sûr).

    Commentaire par Kemmei — 08/02/2009 @ 20:25

  16. Un peu hors sujet immédiat, mais qui rentre bien dans les thèmes « question d’avenir » et l’indépendance de la presse (« mon amie la com' ») et d’autres thèmes chers à Aliocha.

    Bon, tout ça pour dire que j’ai découvert ce WE le site de cet ingénieur X-Télécom, qui s’est pris de passion pour le sujet du réchauffement climatique.
    Vous y trouverez tout plein d’articles sérieux, écrits sans se prendre au sérieux. Bref, tout ce que j’aime.

    Vous pouvez commencer par ce dossier (attention, il ne s’agit pas d’un blog, mais d’un « bon vieux » site Web « 1.0 ») :
    http://www.manicore.com/documentation/serre/journalistes.html

    Bonne lecture !

    Commentaire par Yves D — 09/02/2009 @ 01:25

  17. Bonjour à tous, bonjour Aliocha,

    Avez-vous regardez la 5 hier soir, il y avait 2 émissions très intéressantes :

    – Un docu sur le billet vert (« La fabuleuse histoire du dollar ») depuis sa création jusqu’à aujourd’hui. Passionnant ! (l’émission doit pouvoir être téléchargée sur le net).

    Des avis de spécialistes mondiaux et des parallèles avec les systèmes financiers et crises économiques. On comprend (un peu) mieux les phénomènes pervers qui déstabilisent les économies mondiales et les enjeux monétaires. J’ai noté une explication unanime : le système financier actuel est devenu si complexe et les intervenants pouvant l’influencer si nombreux, si dispersés à travers le monde et si irrationnels dans leurs comportements que l’ensemble représente un mécanisme d’une telle complexité que plus personne n’est capable de le l’appréhender, l’anticiper et le contrôler. (je vous avais parler de « l’effet spaghetti »… c’est un peu ça).
    De surcroit, un gros volume de ces flux financiers sont complètement automatisés et pilotés par des ordinateurs !

    – Un peu plus tard, l’émission « Riposte » présenté par Serge Moati. L’ouverture de l’émission s’est faite en présence de Robert Badinter. Des propos que j’ai trouvés extrêmement intéressants de la part de cet invité discret et modéré en dépit de certaines questions « piquantes » notamment au sujet de R.Dati.
    Le débat qui a suivi en présence de politiques est resté comme d’habitude très banal et égal à ce qu’on voit et on entend ici et là : un ton agressif, une valse des statistiques et un débat de chiffonniers sur les sommes que le gouvernement va ou a posé sur la table pour régler tel ou tel problème !

    Voilà, c’était juste mon humeur en ce lundi matin.
    Bon lundi, bonne semaine à tous.

    Aliocha : L’intervention de Badinter était magnifique. Je la recommande à tous ceux qui ne l’ont pas vue, elle est accessible sur le site de l’émission : http://www.france5.fr/ripostes/
    A voir ABSOLUMENT pour se remonter le moral.

    Commentaire par OeilduSage — 09/02/2009 @ 08:55

  18. Et pourtant, elle existe depuis………
    Si, bien sûr, la baguette à journal ! (pas le jambon beurre , hein)

    On la trouve encore dans certains restaurants de chaînes hôtelières (certains sont d’ailleurs attachés pour éviter les lecteurs indéliquats).

    J’en ai même un modèle acheté en Allemagne il y a quelques années.
    Ca n’enlève rien au caractère envahissant du journal, même si les formats ont rétréci ces dernières années; mais c’est bien pratique.
    Mais attention à la marge(à gauche),comme dirait Naguy.

    Commentaire par pseudo.do — 09/02/2009 @ 09:57

  19. Tiens, personne n’a encore mentionné les lecteurs électroniques, les e-books, comme le Kindle d’Amazon ou d’autres marques ? J’ai eu l’occasion de jouer un peu avec celui de mon frère (je ne sais plus la marque, Sony ?), et c’est impressionnant de qualité (le prix m’a aussi refroidi, il faut dire…). L’écran est passif (i.e. pas éclairé), ne consomme pas d’énergie (ce qui veut dire qu’on peut laisser le livre ouvert à une page éternellement) et offre réellement un confort similaire à du vrai papier. Mon frère y télécharge son journal (ou du moins ceux qui offrent une version PDF).

    Il n’empêche, les arguments sur la fragilité demeurent : un journal, je peux effectivement le maltraiter, le feuilleter pour n’en garder qu’une page, voir la déchirer pour garder l’article que je veux montrer, je peux le lire sous la pluie etc. Et il y aura toujours un plaisir différent à manipuler du papier qu’à avoir un objet électronique dans les mains.

    Plus sérieusement, je crois aussi que la force de Vendredi (que je ne connais que par ce que j’en ai entendu dire…), c’est bel et bien de faire une sélection « officielle » et d’offrir le « sceau de qualité » digne d’une publication… papier !

    Commentaire par Rémi — 09/02/2009 @ 12:02

  20. Bonjour
    Merci à Yves D n°16 pour l’indication de ce site.
    Lambda

    Commentaire par lambda — 09/02/2009 @ 18:07

  21. Un journal sur papier, ça fonctionne sans électricité. Et ça c’est bien commode.

    Commentaire par Toto_SRàRien — 10/02/2009 @ 08:53

  22. Sans électricité, voire.

    Comment on fait pour le lire dans le noir?

    Ou alors en braille. Mais le papier journal ne retient pas l’empreinte. Trop souple.

    Commentaire par tschok — 10/02/2009 @ 13:03

  23. @Tshok
    Merci de cette utile précision : je n’y avais pas pensé.

    Commentaire par Toto_SRàRien — 10/02/2009 @ 15:52

  24. Le seul argument du papier, (mais quel argument !) c’est celui-ci:

    http://abimopectore.over-blog.com/article-5352470.html

    Commentaire par Polydamas — 11/02/2009 @ 12:41

  25. Non, il y a aussi la légèreté, la plasticité, la commodité de lecture, la facilité de conservation, etc.
    En fait il y en a plein…

    Commentaire par Toto_SRàRien — 11/02/2009 @ 12:55


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :