La Plume d'Aliocha

31/01/2009

Du nouveau sur le blog

Filed under: A propos du blog — laplumedaliocha @ 22:20

Je viens de créer deux nouvelles pages sur ce blog.

La première est une présentation. A chaque fois que je découvre un nouveau blog, mon premier réflexe est d’aller chercher des informations sur son auteur et je suis frustrée quand je n’en trouve pas. Il était temps qu’à mon tour je me plie à l’exercice.  Vous verrez que j’ai choisi de répondre au questionnaire de Proust, pas pour le plaisir de parler de moi mais parce que j’aime bien lire les réponses des autres, j’ai donc pensé que je n’étais peut-être pas la seule.

Sinon, plus intéressante pour ceux qui sont déjà familiers des lieux, la deuxième page est une présentation des livres que j’ai lus ces derniers mois sur la presse, assortie de quelques commentaires. A vous de piocher ce qui vous intéresse mais aussi de nous faire partager vos lectures en rapport avec la presse. Les commentaires sont fermés sous ces deux nouvelles pages pour m’éviter de suivre plusieurs fils en même temps. Qu’à cela ne tienne, nous ferons des hors sujets bibliographiques dans les discussions en cours. De toutes façons, les livres sont ici chez eux, qu’ils parlent de journalisme ou pas !

Publicités

16 commentaires »

  1. Hou, mais c’est super, ça!

    Vous n’avez plus qu’à « remonter » les liens vers ces nouvelles rubriques, histoire qu’on puisse se jeter dessus. Parce que là, tout en bas… il faut avoir lu le billet du jour pour aller les chercher!

    Aliocha : Oups, vous avez raison, je rectifie cela !

    Commentaire par Philarete — 31/01/2009 @ 23:24

  2. Bonjour Aliocha,
    Je suis déçu, il n’y a pas de photo de votre magnifique chevelure blonde… et aucun livre d’informatique.
    Par contre, 3e cycle en 1992… Mais on doit avoir presque le même âge!
    Plus simplement, le peu que vous dévoilez éveille encore plus la curiosité.

    Aliocha : L’informatique ? J’ai lu « La face cachée du web », « la révolte du pronétariat », je suis plongée dans « Planète Google, faut-il avoir peur du géant du web », si vous avez des références, je suis preneuse. La technique me dépasse, je laisse cela aux spécialistes, ce que je cherche plutôt, ce sont des ouvrages qui pensent le web et les évolutions sociologiques et politiques qu’il implique. Pour le reste, eh non, pas de photo, la curiosité des internautes est amusante à ce sujet, généralement quand je mets un lien seuls 10% des lecteurs cliquent dessus, ici je suis à plus de 90% avec « à propos de » 😉

    Commentaire par Zythom — 01/02/2009 @ 00:44

  3. Oh chouette!
    J’ai pioché quelques titres dans la deuxième page.
    De mon côté j’ai lu le livre de Christian Delporte « Les journalistes en France 1880-1950. Naissance et construction d’une profession », le parcours débute avec la loi de 1881 et s’arrête aux alentours de la Libération, ainsi que celui de Thomas Ferenczi « l’invention du journalisme en France » que j’ai trouvé très enrichissant, mais je crois que mon préféré reste celui de Jean-Noël Jeanneney, « Une histoire des médias des origines à nos jours »,il part des débuts de la presse pour remonter jusqu’à internet, sa plume est merveilleuse. Le langage est soutenu mais n’en reste pas moins fluide et léger, et je me souviens même avoir ri (souri), ce à quoi je ne m’attendais pas forcément. A vrai dire c’est lorsque j’ai enchaîné avec Christian Delporte que je me suis rendue compte de la simplicité et du plaisir avec lesquels je me plongeais dans le bouquin de Jean-Noël Jeanneney…

    Aliocha : ah merci ! en particulier de me rappeler Jeanneney, il manque en effet.

    Commentaire par Camelote — 01/02/2009 @ 00:44

  4. L’esprit scientifique ? C’est essentiellement l’art du doute 😉
    Et d’admettre que plus on apprend, moins on en sait…

    Aliocha : merci de me remonter le moral, pour le doute et la conscience de l’étendue infinie de mon ignorance, c’est bien parti. En revanche, il faut aussi je ne sais quelle tournure d’esprit s’accommodant de chiffres et de formules qui me fait cruellement défaut.

    Commentaire par furax — 01/02/2009 @ 02:03

  5. Je préfère la version de James Lipton (http://blogdifferent.canalblog.com/archives/2006/05/index.html).

    hum… un juron préféré?

    Aliocha : chez Haddock ? Non, trop difficile de choisir et puis c’est la juxtaposition qui me fait rire chez lui. Par exemple « garnements, bandits, iconoclastes » ou « bachi-bouzouk, ectoplasme, doryphore, moule à gaufres ». A ce sujet, je recommande l’excellent « Haddock illustré, l’intégrale des jurons du capitaine » par Albert Algoud chez Casterman. A titre personnel, j’ai bien un juron préféré mais impossible de l’évoquer ici, il est à faire rougir un légionnaire 😉

    Commentaire par pascal — 01/02/2009 @ 06:16

  6. C’est dingue comme on se ressemble….
    Je comprends mieux nos atomes crochus 😉

    Aliocha : 😉

    Commentaire par Misty — 01/02/2009 @ 11:39

  7. Deux ajouts indispensable. Comment avoir attendu si longtemps? 😉

    Commentaire par Kemmei — 01/02/2009 @ 21:18

  8. Bonjour Aliocha,

    Merci pour ces deux nouvelles pages. En ce qui concerne les ouvrages qui pensent le web, j’ai tout de suite pensé à Jeanneney et son court essai sur pourquoi il fallait faire une bibliothèque numérique européenne et ne pas laisser la numérisation des livres du domaine public (pour l’instant) aux américains : non pas parce que le projet google est américain et mauvais, mais parce qu’il ne faut pas qu’une seule logique (commerciale et anglophone – en cherchant « Les Misérables », on ne trouve qu’une version anglophone) se charge de la classification intellectuelle du savoir. J.N. Jeanneney, « Quand Google défie l’Europe : plaidoyer pour un sursaut », Mille et une nuits, 2005.

    Commentaire par gwynplaine — 01/02/2009 @ 21:20

  9. Je ne sais si je vais oser…

    Je vous propose deux livres en retours, que toute personne devrait lires absolument, et encore plus les journalistes :

    « Statistiques : Méfiez-vous ! » de Nicolas Gauvrit, tout plein de chiffres, mais qui ne vous résisteront pas bien longtemps, ou comment déchiffrer ces nombres qui remplisse nos journaux et qui semblent vouloir dire quelque chose alors qu’en fait ils ne disent rien.

    Et

    « Petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens » de Robert-Vincent Joule (et pour approfondir, si le sujet vous a intéressé « Influence & manipulation » de Robert Cialdani), pour découvrir que tout le monde use de manipulation, car elle commence avec les rapports sociaux les plus simples. Le tout étant de ne pas en abuser et de savoir la détecter quand on essaye de l’utiliser sciemment sur vous à votre insu et de façon malveillante. Pour le journaliste, des outils indispensables pour assurer sa neutralité (ou non) dans les débats et découvrir comment les écrits ou annonces des autres peuvent essayer de vous orienter (parfois, mais rarement, involontairement).

    Allez, un dernier, pour la route, si l’envie vous prenais d’affuter solidement votre esprit critique :

    « Une chandelle dans les ténèbres, N° 1 : L’art du doute : Ou comment s’affranchir du prêt-à-penser » de Henri Broch. Après la peinture, un bon vernis : le B.A.-BA de la zététique et vous serez savante 😉

    Commentaire par furax — 02/02/2009 @ 00:54

  10. @ Furax

    dans la même série il y avait aussi un « petit guide d’auto-défense intellectuelle ». Couverture jaune vif, mais je ne sais plus de qui. C’est canadien (de l’ouest) dont avec certaines expressions amusantes vu d’ici, mais ça rejoint votre thématique

    Commentaire par decalage — 02/02/2009 @ 02:24

  11. Merci beaucoup pour ces nouvelles rubriques, d’autant plus que je vous avais demandé cette bibliographie, appaté que je suis par toutes les allusions à ces ouvrages dans les commentaires… J’en ai déjà extrait plusieurs titres que je vais ajouter de ce pas à ma liste de futures lectures, hélas bien trop longue. Quoique, en même temps, quel plaisir de regarder sa bibliothèque en sachant qu’on a, en plus de ce qu’on a déjà lu et apprécié, tout un stock de découvertes à faire !

    Je n’ai pour ma part rien à suggérer, en tout cas pour le moment, c’est un domaine que je ne connais que très peu. Ah si, le « Petit traité de manipulation … », je recommande aussi, pour comprendre à quel point toutes nos relations sociales sont influençables, influencées, manipulées, que ce soit conscient ou non : sans doute le premier pas pour comprendre comment ou pourquoi « notre amie la com' » a tant d’impact.

    Commentaire par Rémi — 02/02/2009 @ 12:26

  12. Ma chère Aliocha, si cela peut vous consoler, vous rassurer ou même vous motiver plus avant, sachez qu’il n’existe pas en tant que tel d’esprit scientifique, tout juste une méthode scientifique. De fait chacun est libre de l’appliquer ou non, et éventuellement d’en faire son état d’esprit de référence si tant est que cela soit possible.

    J’ajouterai encore que la dite méthode si elle peut devenir naturelle par l’exercice n’est pas plus évidente, innée ou intuitive qu’une autre. Enfin, en tant que scientifique moi-même, je peux hélas garantir que nombreux sont ceux qui sous couvert d’une activité scientifique se prévalent d’une méthode qu’ils ne respectent pas voire pire, qu’il plient à leur désirs.

    Et puis je vais vous dire une vérité : bien nombreux aussi sont les littéraires qui m’ont expliqué avec regret voire une certaine pitié qu’en tant que scientifique, je ne pouvais pas comprendre les Belles Lettres… alors vous comprendrez que de telles considérations ne font au mieux sourire et au pire pleurer tant tout ceci est sans fondement. Tous ne sont sans doute pas égaux face à un domaine d’étude mais tous peuvent s’y appliquer et tous obtiendront des résultats qui seront leurs, tous en sortiront grandis car ils aurant fait leur une part de cette étude.
    Mais on continue hélas d’inculquer ces vils préjugés aux élèves dès le plus jeune âge, brisant ainsi tant de talents, tant d’Einsteins potnetiels qui finiront modestes violonistes plutôt que brillants hommes et femmes de science (et/ou de lettres tels des Isaac Asimov car cela n’est point incompatible) pour avoir cru qu’on voulait leur bien et non simplement les faire rentrer dans ce confortable et reconfortant moule des soi-disant évidences ancestrales.

    Enfin de vous à moi, chère Aliocha, préparer à la perfection une tasse de thé est très certainement plus difficile que s’appliquer à suivre la méthode scientifique sur un sujet donné…

    Commentaire par T'CharleS — 03/02/2009 @ 11:55

  13. Quel type de blogue êtes-vous? Voici la typologie:

    http://ysengrimus.wordpress.com/2009/07/15/typologie-des-carnets-blogues-electroniques/

    Merci.
    Paul Laurendeau

    Commentaire par ysengrimus — 16/07/2009 @ 14:12

  14. Je ne partage pas tous vos goûts parce que vous n’êtes pas de ma génération mais il y a un truc qui m’a fait « flipper » comme vous dites les jeunes c’est votre image du bonheur; les arabes disent qu’il « est tout entier sur le dos d’un cheval » et pour ça je suis bien d’accord avec eux. Ils vous consolent de tout et lorsqu’on est « avec » on oublie tout le reste. Je vous souhaite le compagnon d’une vie.

    Commentaire par scaramouche oo1 — 07/11/2009 @ 09:40

  15. Aliocha,

    Je viens de découvrir votre blog.
    J’aime les thèmes que vous abordez et leur diversité. j’apprécie aussi l’honnêteté de votre réflexion et le doute qui vous guide.
    Rien d’étonnant à cela dans la mesure où, malgré mon grand age, je me sens très proche de votre questionnaire de Proust et pourtant…

    Oui et pourtant, après avoir longtemps été un passionné de l’info et des médias je me suis peu à peu senti en décalage de plus en plus marqué avec le traitement de l’information dans les différents médias au point que j’ai moi-même ouvert un blog (oh très modeste)dans lequel je me plais à relever toutes les pratiques journalistiques que je vois comme des dérives.

    Vous êtes journaliste. Accepteriez-vous, Aliocha, d’en débattre avec moi? Sans passion, sans blocage mais avec raison et ouverture à l’image de votre blog ?

    Ne me considérez pas comme un combattant de la querelle « blogueurs contre journalistes » mais plutôt comme un blogueur qui rêve d’un autre journalisme.

    Me permettrez-vous, enfin, de référencer « La plume d’Aliocha » sur mon blog ?

    http://decodinfo.blogspot.com/

    Commentaire par Jodelne — 02/03/2010 @ 01:13

  16. Bonjour,

    je n’ai pas trouvé un moyen de vous contacter par email (pas de « Contact » dans la colonne de droite vers une adresse anonyme gmail ou yahoo ? ^_^), et je tenais à vous signaler l’article suivant, d’un ami,

    http://brumes.wordpress.com/2010/03/26/laccomplissement-vide-de-sa-substance/

    sur Christopher Lasch (La culture du narcissisme, 1979), qui dénonçait déjà, il y a 30 ans, la prépondérance de la « com' » sur l’information. Comme c’est un de vos sujets de prédilections, je me suis dit que ça pourrait vous intéresser… 🙂

    Bien à vous,

    Cat

    Commentaire par Cat — 31/03/2010 @ 00:12


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :