La Plume d'Aliocha

27/01/2009

Quelques nouvelles en vrac

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 11:33

L’un des virus hivernaux en vogue ayant eu l’impudence de m’agresser ce week-end, voici quelques nouvelles en vrac pour ne pas vous donner le sentiment que je vous abandonne, tout en préservant mes maigres forces !

A ceux qui ne seraient pas au courant, Jean-Michel Aphatie a répondu à mon billet, c’est ici. J’y reviendrai car nous touchons au coeur de notre métier, de ses méthodes et de sa raison d’être.

Jules de Diner’s Room s’interroge aujourd’hui sur un problème passionnant : le fait de relater des propos racistes dans la presse doit-il entraîner la sanction du journaliste ? J’adhère à sa conclusion.

Enfin, cette nouvelle qui m’avait échappée et qui illustre parfaitement ce que j’entends démontrer  lorsque je vous parle de l’indépendance de la presse : deux journalistes ont refusé la légion d’honneur en ce début d’année. Chapeau consoeurs !

Publicités

12 commentaires »

  1. Dans le meme registre : il faut ne pas avoir la legion d’honneur pour etre journaliste du Canard Enchaine.

    Petite question concernant les legionnaires de l’honneur : faut-il etre propose pour pouvoir l’obtenir ou peut-on l’avoir sans que personne n’ait rien demande pour vous ? Est-ce egalement le cas pour les autres types de decoration ?

    Aliocha : à ma connaissance, il faut en effet être recommandé, au moins pour la Légion d’honneur. Le problème, c’est que chaque ministère à son quota et a parfois du mal à trouver des personnes méritantes…

    Commentaire par Humstel — 27/01/2009 @ 14:25

  2. Il y a normalement un usage pour les décorations (ne me demandez pas qui l’a défini, je n’en sais rien) :
    – ne pas les réclamer,
    – ne pas les refuser,
    – ne pas les porter.

    Personnellement, le fait que des journalistes refusent la Légion d’Honneur ne m’impressionne pas tellement : c’est une récompense de la nation à ses serviteurs, pas d’un gouvernement à ses obligés, du moins en théorie. Et les journalistes ne sont-ils pas aussi des serviteurs de la nation ??? Le fait qu’ils la refusent me semble être limite méprisant pour ceux qui l’ont (aussi) méritée et qui ont eu la simplicité de l’accepter. Sans parler de tous ceux qui en rêvent sans pouvoir l’obtenir…

    Aliocha : ça se discute, mais vous imaginez bien que lorsque vous acceptez une récompense qui vous est remise en pratique par un gouvernement et qu’ensuite vous espérez légitimement grimper dans la hiérarchie de cet ordre, vous mettez en péril votre indépendance. J’aime bien la réaction de ces deux journalistes qui en plus n’ont pas fait de cirque autour de leur acte. Pourquoi devrait-on refuser cadeaux, voyages et invitations diverses et accepter parallèlement une décoration ? Vous observerez en outre qu’elles estiment n’avoir rien fait pour la mériter, ce qui est une autre façon de dire qu’elles n’y voient pas une récompense mais une tentative de séduction 😉

    Commentaire par Hub — 27/01/2009 @ 15:05

  3. Dans la suite de mon premier commentaire, il y avait donc un taquin dans l’entourage des journalistes qui les a recommandees. J’aime assez l’idee d’un collegue qui connaissant leur position sur le sujet, leur ait fait la blague de demander pour elles cette decoration.

    Commentaire par Humstel — 27/01/2009 @ 16:28

  4. Ah, au fait, prompt retablissement !

    Commentaire par Humstel — 27/01/2009 @ 16:29

  5. Pour la grippe? un bon grog! non?
    Je viens de lire la réponse de JMA;je suis en total accord avec lui.
    Le fonctionnaire , si c’est lui, qui trahit sa fonction en communiquant des documents tels que TRACFIN commet une forfaiture.
    Le journaliste qui trahit celui qui se confie en dehors de tout interview commet une faute.
    Dans le cas contraire à qui pourrions nous faire confiance ?

    Aliocha : aïe, j’aurais donc du me dispenser de mettre l’article en lien;) je plaisante, il s’agit de beaux sujets de débat, il est donc important que vous ayez les deux positions. D’abord, une petite contextualisation, je trouve que JMA a une belle vision du journalisme à laquelle bien sûr j’adhère sur le principe. Malheureusement, elle ne vaudrait que si les gens que nous avions en face de nous étaient idéaux, ce qui n’est pas le cas. Il ne s’agit pas de dire « puisqu’ils se tiennent mal nous aussi », mais plus exactement d’admettre que nous sommes dans un rapport de force permanent dont il vaut mieux que les journalistes ne soient pas dupes. Comme je l’ai déjà expliqué, Kerviel a rencontré plein de journalistes à de multiples reprises, il devait donc bien s’attendre à ce que ses propos sortent dans la presse. JMA parle d’une violation de « off », or, l’avocat de Kerviel lui-même est plus mesuré et dit que les propos rapportés sont exacts, simplement la date de parution n’était pas fixée. Quand les gens rencontrent les journalistes en « off » de cette façon, c’est qu’ils veulent faire passer leur vérité, mais préféreraient que cela passe pour un commentaire objectif du journaliste plutôt que comme une déclaration de leur part. C’est en effet plus intéressant pour eux mais est-ce honnête pour le lecteur ? Imaginons que Julien Dray ait appelé quelques journalistes pour se plaindre du traitement qui lui était réservé (je dis bien « imaginons ») et que ceux-ci s’indignent ensuite spontanément du sort réservé à l’homme politique. Ne pensez-vous pas qu’il serait plus honnête de dire tout simplement « Dray s’insurge du traitement qui lui est réservé » ? Moi je trouve cela plus transparent. Quant à la fuite du document de Tracfin, personne ne sait d’où elle vient donc gardons-nous de désigner des coupables.

    Commentaire par noel — 27/01/2009 @ 17:19

  6. @Noel : la réponse d’Aliocha, si j’ai bien compris, serait « ne faites JAMAIS confiance à un journaliste s’il vous dit qu’il gardera un secret ». J’ai bon, Aliocha ???

    Commentaire par Hub — 27/01/2009 @ 17:36

  7. @hub
    @aliocha
    Je suis sans doute resté idéaliste… ou naif!
    Je rêve d’une societé où les valeurs morales priment.
    J’ai tout faux?
    Oui je sais… mais tant pis!

    Aliocha : non, vous avez tout bon, moi aussi je rêve de cela, ce que je veux juste montrer c’est qu’une fois qu’on a dit qu’un journaliste devait être honnête, ce qui est incontestable, la question est de savoir avec qui il doit l’être : celui dont il parle ou le public ? Or, le premier tente par tous les moyens d’obtenir un article en sa faveur tandis que le second attend un article objectif. C’est toute la difficulté du métier.

    Commentaire par noel — 27/01/2009 @ 17:56

  8. Pourrait-on imaginer un journaliste honnête avec celui dont il parle ET avec le public ? Qui dirait par exemple, ou ferait savoir, qu’il s’octroie l’entière liberté de publier tout ce qu’on lui dit ?

    Bien sûr, il raterait pas mal de « off » en faisant ainsi. Mais probablement pas tous, la vanité ou la tactique des interviewés les portant de temps en temps à en dire un peu plus qu’ils ne le souhaitent (ça, je ne fais que l’imaginer).

    En fait, Aliocha, je trouve (respectueusement, bien sûr) votre phrase « une fois qu’on a dit qu’un journaliste devait être honnête, ce qui est incontestable, la question est de savoir avec qui il doit l’être : celui dont il parle ou le public ? » très contestable : on est honnête ou on ne l’est pas, cela vaut pour les journalistes comme pour les autres. Si un journaliste n’est pas honnête avec ses sources, je ne donne pas cher de son honnêteté avec son public…?

    Je reconnais que, n’étant pas journaliste, comme noel je crois peut-être encore au père Noël (désolé;-))

    Aliocha : je précise donc : évidemment, votre solution est la bonne solution, mais celui qui se laisse convaincre par les arguments de son informateur pense qu’il a raison et n’aperçoit pas toujours qu’en voulant être honnête avec lui, il l’est moins avec son lecteur. C’est en ce sens qu’il faut comprendre ma phrase. Ce qui suppose non pas de trahir l’un au bénéfice de l’autre, mais de ne pas s’engager à tort et à travers.

    Commentaire par Hub — 27/01/2009 @ 18:24

  9. De passage ici, je ne peux manquer de faire le lien, au moins dans mon esprit,

    entre le refus de la légion par vos deux consoeurs (j’avais vu passer l’info il y a quelques temps…)

    et l’ attribution, parue au JO du 1er janvier, de cette même légion (Chevalier) à Fatine Layt, que d’aucuns voient déjà au poste de R DATI…

    pour voir le décret : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000020020329&fastPos=1&fastReqId=1622377110&categorieLien=id&oldAction=rechTexte

    pour voir les rumeurs : http://www.google.fr/search?hl=fr&q=Fatine+Layt+pourrait+remplacer+Rachida+Dati&btnG=Recherche+Google&meta=&aq=f&oq=

    Commentaire par villiv — 27/01/2009 @ 18:58

  10. Je suis doublement déçu par la réaction de M. Apathie. D’une part il refuse de jouer le jeu des blogs en intervenant directement à égalité avec les blogueurs. Les blogs d’auteurs (du style d’Assouline e.g.) jouent d’une notoriété préalable à internet en se fichant pas mal de ce qu’écrivent les blogueurs. Comme si leur parole valait bien un billet et non un vulgaire post…
    D’autre part le fond de sa réponse est bien faible. Précisons que le fait de ne pas affronter à armes égales ses interlocuteurs (ici ou chez Eolas) occulte cette faiblesse. Eolas est évacué comme un chien errant. Il faut, clame Apathie, la publicité de l’instruction ! Car les dossiers instruits sont d’intérêt public ou émotionnel (sic !). L’exemple pris est encore une fois un cadavre sorti du placard (non pas les Juifs ça fait gros, juste la Collaboration…). Aliocha voudrait jouer à Zorro. C’est le degré zéro de l’argumentation. Il prend des exemples sans jamais s’attacher à la procédure et aux principes.
    Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs Eolas comme Aliocha ont voulu engager la polémique avec M. Apathie. Il ne joue visiblement pas le jeu, c’est partant bien vain. Je suis allé voir par curiosité son blog, qui est terriblement pollué et de faible niveau que mon ardeur s’est rapidement calmée. Franchement ça n’en vaut pas la peine.

    Commentaire par Bardamu — 27/01/2009 @ 22:34

  11. J’ai sur la protection des sources un point de vue un peu incohérent… J’estime en effet qu’une personne divulguant ce qu’elle avait le devoir de ne pas divulguer est en faute, et mérite pour ça une punition.
    Mais j’estime aussi que la protection des sources est nécessaire au journalisme, et donc à la démocratie.
    Comment je tente de concilier ces deux points de vue contradictoire ? Je n’ai pas trouvé mieux que de penser que l’enquête pour localiser le coupable ne doit pas partir des journalistes, ne doit rien leur demander, considérer que l’enceinte du journal est un territoire extra national couvert par l’immunité diplomatique.

    Aliocha : c’est à peu près ainsi que ça fonctionne, sauf qu’il n’y a pas d’immunité diplomatique 😉

    Commentaire par Gathar — 27/01/2009 @ 23:51

  12. C’est un peu un hors-sujet que je m’apprête à commettre, mettons que j’ajoute un sujet au vrac : vu sur le blog d’un documentaliste juridique (Emmanuel Barthes – http://www.precisement.org/blog/breve.php3?id_breve=622), cette « lettre du ministre de l’économie, des finances et de l’emploi » relative au rachat des Echos par Bernard Arnaud, lettre qui est paraît-il « Une sacrée analyse du larché de la presse française économique et financière » : http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/boccrf/2008/08_01bis/c2007_97_lvmh_lesechos%20.pdf
    Sans doute l’avez-vous déjà lue (moi pas encore, 36 p. quand même), mais je me suis dit que cela pouvait aussi intéresser vos lecteurs.

    Deuxième HS : en ces temps de festival d’Angoulême, si vous ne savez pas quoi lire, jetez-vous sur « Pinocchio » de Winshluss, le meilleur livre paru en 2008 (toutes lectures confondues pour moi) et le futur vainqueur du prix du meilleur album (à moins qu’il ne revienne au Spirou « Le journal d’un ingénu » d’Emile Bravo, meilleur livre de l’année 2008).

    Commentaire par gwynplaine — 28/01/2009 @ 19:02


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :