La Plume d'Aliocha

23/01/2009

Le directeur du Parisien s’explique

Filed under: Affaire Kerviel,Débats — laplumedaliocha @ 10:40

Dans une vidéo publiée sur le site du Parisien, le directeur du journal explique la manière dont l’article d’hier sur Kerviel a été réalisé. Allez-y, c’est très intéressant. Vous y découvrirez notamment que les grandes déclarations sur la déontologie des pourfendeurs du journal ne font que dissimuler un simple problème de concurrence. Eh oui, Kerviel avait donné son accord de principe à des interviews officielles et Le Parisien a grillé ses confrères au poteau en publiant son dossier hier. Je comprends la frustration des journalistes concernés, c’est prodigieusement désagréable, mais j’avoue ne pas trouver très élégant de pointer une faute déontologique là où il n’y a qu’une frustration de scoop.   A quoi songent ceux qui font cela ? N’ont-ils pas compris que la presse avait des problèmes autrement plus importants à régler que ces questions d’ego ? N’est-elle pas suffisamment en difficultés pour qu’on se garde d’ajouter aux critiques du public des attaques de ce genre ? « Ah mais moi, j’avais obtenu un entretien officiel tandis que ces voyous du Parisien ont publié sans prévenir ». Et alors ? Ceci révèle une regrettable confusion entre politesse et déontologie. Le « off » n’existe que dans des cas très rares où il ‘agit de protéger une source qui révèle une information et se met ainsi en danger, tout le reste n’est que de la foutaise destinée à nous manipuler. Heureusement qu’il reste des journalistes dans ce pays qui font autre chose que de remuer la queue en attendant qu’on leur donne leur sucre ou qu’on leur gratte gentiment le ventre.  Tout le monde en marre de ce journalisme courtois à la française. Combien de fois ai-je vu dans des conférences de presse des journalistes étrangers, et pas seulement américains, poser des questions franches, directes, et faire frissonner mes confrères d’effroi face à tant d’audace. « Mon Dieu, ils sont fous, ils vont contrarier le ministre ! »Pauvre de nous. Quand la Cour européenne des droits de l’homme me dit que je suis un chien de garde de la démocratie, j’imagine un dogue, pas un bichon maltais.

Advertisements

10 commentaires »

  1. vive les garde fous et les chiens de garde 🙂 continuez !

    Commentaire par decalage — 23/01/2009 @ 10:56

  2. Chiens de garde de la démocratie ?
    Ouaf Ouaf Ouaf ….
    Ca fait 5 ans qu’informés, ils restent au fond de leur niche

    C’est par ici que ca se passe, ET je vous l’ai déjà signalé
    http://chroniquedelhumaniteordinaire.blogs.nouvelobs.com/archive/2008/07/07/la-guerre-des-juges.html#comments

    Et vous qui critiquez, allez vous pointer votre truffe ??

    Bon allez je me casse avant que vous ne me le demandiez…

    Commentaire par Mami — 23/01/2009 @ 11:03

  3. Ce débat sur cet interview devient bien obscure…
    On a critiqué le fond, puis la forme, maintenant le contexte, on évoque des rivalités, une concurrence déloyale,… il ne manque plus que quelques anecdotes coquines pour que la série devienne passionnante !

    Commentaire par Dallas... ton univers impitoyable — 23/01/2009 @ 11:21

  4. « Quand la Cour européenne des droits de l’homme me dit que je suis un chien de garde de la démocratie, j’imagine un dogue, pas un bichon maltais ».

    détrompez vous, il y a des bichons maltais qui mordent jusqu’à quelque ancien président de la République.
    http://www.liberation.fr/politiques/0101313685-chirac-mordu-par-son-chien

    Commentaire par david — 23/01/2009 @ 11:35

  5. « j’imagine un dogue, pas un bichon maltais »… Vous avez tort !

    Bien qu’animal fort sympathique, quand on voit les photos des positions dans lesquelles se prête le dogue, on imagine le journaliste :
    http://www.doggenclub.com/caractere.html

    En revanche, le bichon maltais… robuste, infatigable, d’un tempérament vif comme il se doit pour un ratier réputé, ce chien est bon vivant. Il est aussi d’agréable compagnie, gai, heureux plein d’entrain, de fantaisie et de tendresse.

    C’est tout vous ! 😉

    Commentaire par Dogue Maltais — 23/01/2009 @ 11:44

  6. Oui cela frappe d’entendre les journalistes de la BBC poser des questions aux responsables politiques.
    Je me suis toujours demande quel lien il y avait entre la liberte de ton qu’ont la BBC ou les journaux « serieux » avec les interviewes (par rapport a la France) et le repugnant contenu des tabloids. J’ai comme l’impression que l’un ne peut aller sans l’autre mais je ne sais pas pourquoi.

    Aliocha : et vous avez raison, il suffirait en France que les journalistes reprennent confiance en eux pour qu’ils fassent courageusement leur travail tout en conservant cette réserve légitime à l’égard de la presse de caniveau. Le problème aujourd’hui c’est qu’ils ont honte d’eux-mêmes, qu’ils ont cru ceux qui les critiquaient, qu’ils ne savent plus très bien où ils en sont et voient des exigences de décence, de politesse et de protection des intérêts privés là où il n’y a qu’une énorme et insupportable atteinte à leur indépendance.

    Concernant Kerviel, c’est marrant mais ce que j’en ai lu (via P. Robert-Diard) m’a fait pense a un personnage de repenti mafioso. Du coup je me suis demande si la presse s’interesserait aux confidences d’un personnage haut-place dans la finance ou la politique (attention, je parle d’articles d’ambiance, pas de rupture de confidentialite) et si oui, comment elle pourrait faire pour les obtenir.

    Aliocha : Kerviel est un personnage fondamental car je crois profondément que c’est un bouc-émissaire. Tous le sgens qui travaillent en salle des marchés vous diront qu’il est impossible d’échapper ainsi à la vigilance des contrôles. Et d’ailleurs, il n’y a pas échappé dès lors qu’il y a eu en un an 75 alertes du contrôle interne de la Générale. Vous pouvez aller lire le document il est sur le site de la banque, j’en ai déjà parlé ici. Il date de février. La question est : le contrôle interne a-t-il eu une défaillance ou la banque a-t-elle sciemment couvert son trader ? En termes de communication, vous observerez que la baque a annoncé ses pertes sur les subprime le même jour qu’elle révélait la fraude. Pourquoi à votre avis si ce n’est pour dissimuler derrière une fraude un événement terriblement gênant pour elle ?

    Commentaire par Humstel — 23/01/2009 @ 12:04

  7. Ce qui est terrible c’est que la presse montre par cet « incident » son fonctionnement (sa fonction) ordinaire: faire du scoop vrai ou faux peu importe mais en tout cas faire des coups médiatiques. Des articles de fond, du travail d’enquête, du journalisme indépendant du pouvoir économique et politique, on le trouve où? Et ce n’est pas un article de qualité par ci par là qui suffit à satisfaire les lecteurs qui se détournent de la presse traditionelle. Lire cet article de Serge Halimi sur la critique de la presse http://socio13.wordpress.com/2009/01/08/lart-et-la-maniere-dignorer-la-question-des-medias-par-serge-halimi/ d’où est tirée cette phrase: « Un article hors norme ne contredit pas l’existence d’une norme à laquelle se plieront la masse des autres articles »

    Aliocha : n’écoutez pas trop les cassandre et songez plutôt à saluer un bon papier quand il sort, ça encouragera les autres à faire pareil. Vous ne l’imaginez sans doute pas mais le mépris du public ajouté à nos difficultés contribue à notre découragement. Soutenez-vous et à défaut d’avoir le soutien de nos patrons nous pourrons invoquer la confiance du public.

    Commentaire par prof — 23/01/2009 @ 13:50

  8. Tout à fait d’accord.

    Commentaire par Hugues — 23/01/2009 @ 14:01

  9. Bonsoir Aliocha
    Je vous soutiens.
    Courage.
    Lambda

    Commentaire par lambda — 23/01/2009 @ 22:50

  10. Les mots ont leur sens: une interview est vivante « sur le vif », révélant souvent le vrai de la personne; un compte-rendu, comme le dit la video du directeur du parisien, c’est une reconstitution…on grossit ici, on écarte là, non, ils pouvaient avoir leur scoop en disant  » des sept conversations que nous avons eues avec…. » et çà n’aurait pas été plus mal pour eux.

    Commentaire par atao — 24/01/2009 @ 19:52


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :