La Plume d'Aliocha

08/01/2009

Vers un nouveau capitalisme ?

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 10:23

Juste une brève ce matin car j’ai beaucoup de travail. Un colloque se déroule en ce moment à l’Ecole militaire sur l’avenir du capitalisme. Vous pouvez le suivre en direct ici. Je vous recommande en particulier de consulter la rubrique « Eléments de réflexion ». Vous y trouverez des travaux de Sciences Po assez intéressants, notamment sur la régulation, un thème de réflexion animé depuis plusieurs années par l’excellent professeur de droit Marie-Anne Frison-Roche. La matière en effet est nouvelle en France et encore peu explorée car elle n’entre pas dans les catégories traditionnelles du droit. Par ailleurs, elle est transversale et touche à de nombreuses disciplines, ce qui nécessite de réunir des économistes, des juristes, des représentants du monde économique, des professionnels de différents secteurs pour apprécier concrètement les besoins en matière de régulation et élaborer ainsi des systèmes sur-mesure. Or, la  crise financière que nous traversons impose de repenser entièrement la régulation mondiale de la finance et nous interroge sur des questions aussi fondamentales que la place de l’éthique dans l’économie. Passionnant et déterminant pour notre avenir !

Publicités

10 commentaires »

  1. Un nouveau système naitra qu’après une guerre meurtrière.

    Aliocha : c’est moderne ça comme approche des choses.

    Commentaire par aristote — 08/01/2009 @ 12:49

  2. @#1 : c’est pourquoi le colloque a lieu à l’Ecole Militaire 🙂

    Aliocha : Bien vu !

    Commentaire par mauhiz — 08/01/2009 @ 14:37

  3. C’est peut-être le fonctionnement de tout le système financier qui pose problème – et par système financier, j’entends les banques – qui repose sur une logique géométrique qui ne pourra plus être supportée très lontemps.
    Ce petit document (40 minutes environ) montre simplement (un collegien peut le comprendre) le fonctionnement monétaire actuel : http://www.vimeo.com/1711304 (l’argent dette)
    la crise financière que nous subissons est bien causée par l’effet même du fonctionnement de la finance…

    Commentaire par piti — 08/01/2009 @ 15:01

  4. « Un colloque se déroule en ce moment à l’Ecole militaire sur l’avenir du capitalisme »…

    Hé bien, si maintenant les militaires commencent à réfléchir sur l’avenir du capitalisme… on est pas sorti d’affaire !

    Comme disait l’autre, « La guerre est une chose bien trop sérieuse pour être confiée aux militaires » ; l’économie est un domaine certes moins grave, mais encore un peu trop sérieux comme sujet.

    Ceci dit, le langage militaire étant aussi sommaire que rigoureux (phrases courtes, sujet + verbe + COD au maximum ; voir sans verbe), cela permettrait peut-être de remettre un peu de simplicité, de rigueur dans ce monde immoral, sans foi ni loi.

    Il y aurait aussi plein d’acronymes et d’expressions amusantes :
    « PJF Alliocha, au rapport de chouffe du PEF, et faites nous un PIF sans psychotage »

    Traduction : « Personnelle Journaliste Féminin Alliocha, pourriez-vous nous faire un compte rendu d’observations sur la Position Economique Française, puis une suggestion de Point à atteindre avec Itinéraire et Formation, tout ça en évitant de dramatiser ». (source : http://lkubaski.free.fr/army/parler.html )

    Commentaire par Oeildusage — 08/01/2009 @ 15:01

  5. Ha, j’ai oublié « Poooo ! » qui signifie « Repos ». On dit Poooo après une demande un peu insistante pour ne pas dire directive.
    C’est une sorte de « Merci » militaire. 🙂
    Donc : Poooo Alliocha !

    Commentaire par Oeildusage — 08/01/2009 @ 15:06

  6. Pour revenir à des considérations plus sérieuses, je suis toujours surpris d’entendre des discours et des explications techniques socio-politico-économiques qui occultent l’aspect humain.

    Par exemple, certains reviennent régulièrement à la charge en expliquant que le système socio-politico-économique de tel ou tel pays, ou de telle époque, est ou a été une réussite et que nous devrions l’appliquer en France.
    La technique est une chose, sa mise en œuvre en est une autre étroitement liée à la mentalité et à l’état d’esprit de la population concernée (plus exactement des dirigeants), à l’environnement, à un moment donné.

    Réfléchir sur la théorie et les mécanismes du système capitaliste sans considérer la pensée de ceux qui vont le mettre en œuvre, c’est un peu comme proposer la semaine de 35 heures ou le travail du dimanche pour développer l’économie et améliorer la qualité de vie : si tout le monde joue le jeu, ce sont des solutions intéressantes, mais si ceux qui vont l’exploiter en usent et en abusent, le résultat fera encore des heureux d’un côté et des malheureux de l’autre.

    Commentaire par Oeildusage — 08/01/2009 @ 15:41

  7. HS :

    on viens de me faire suivre un courrier assez étonnant sur un reportage de TF1 sur l’immobilier qui aurait été totalement bidonné. Je n’ai pas vérifié les sources mais si cela vous intéresse je peux vous le faire suivre (avec les illustrations que je ne peux mettre ici). Si c’est vrai c’est assez dramatique quand à l’honnêteté intellectuelle de cette chaîne (bon c’est vrai qu’elle n’a ni l’un ni l’autre).

    Commentaire par Sylvestre — 08/01/2009 @ 15:43

  8. Les « éléments de réflexion sur la régulation », c’est efficace, dans la mesure où le « régulateur » est partie prenante… Sinon, c’est de la gesticulation.

    Aujourd’hui, comme hier, le « régulateur », ce sont les Etats-Unis.

    Et je n’ai pas vraiment l’impression qu’ils veuillent changer quoique ce soit aux règles de fonctionnement du capitalisme…

    Tout le monde attend Obama comme le Messie… Il y aura des déceptions de ce côté là.

    Commentaire par ramses — 08/01/2009 @ 18:10

  9. J’ai visionné la petite vidéo du commentaire 3 et elle apporte des précisions aux commentaires 1 et 2 : le système économique et financier actuel est un peu comme une réaction nucléaire qui s’auto-alimente et s’emballe, une sorte de Tchernobyl financier. Le système étant arrivé à ses limites, il faut maintenant compenser toute cette économie abstraite et cet argent fictif par quelque chose de réel, ou au moins par un volume de travail équivalent.

    La solution la plus adaptée (pour réactiver le même système) serait en effet une bonne guerre destructrice. Cette solution économique est d’autant plus facile à mettre en œuvre que les plus efficaces « commerciaux » pour la « vendre » sont les militaires !

    Commentaire par Oeildusage — 09/01/2009 @ 01:22

  10. Ce qui est assez amusant, c’est que le système continue de tourner avec quasiment les mêmes personnes, on rajoute juste des qualificatifs bien dans le vent ( éthique, régulation étatique, … ) prononcés avec ferveur par les personnes qui, l’instant d’avant et l’instant d’après, agissent au nom de valeurs contraires.

    Il suffit de passer juste ensuite avec un simple « La propriété c’est le vol » pour voir que la connaissance économique se limite généralement à des auteurs « respectables ». L’éthique de l’économie ? De mémoire, la première partie du fameux ‘la propriété c’est le vol’ (écrit par Proudhon) est justement sur l’adéquation de la propriété avec les autres principes établis par la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789.

    Quant à la guerre, historiquement, ce sont toujours les civils qui la déclarent et veulent la faire, rarement les militaires.

    Commentaire par Wike — 18/01/2009 @ 12:22


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :