La Plume d'Aliocha

29/11/2008

A poil Monsieur le journaliste !

Filed under: Coup de griffe — laplumedaliocha @ 11:50

Je relaie ici le billet d’Eolas sur le traitement infligé à l’ancien PDG de Libération par la justice dans une affaire de diffamation. Vittorio de Filippis, docteur en économie, journaliste à Libération depuis 83 et PDG du journal en 2006 a été arrêté chez lui à 6h40 du matin hier et a subi notamment deux fouilles à corps aussi poussées que s’il avait été arrêté pour trafic de stupéfiants. Motif ? Le journal est en conflit avec Free qui l’accuse de diffamation. C’est si grave que cela justifie :

– Une arrestation par trois policiers avec des brassards à 6h40, en présence de ses enfants, évidemment traumatisés, et qui se demandent si leur père ne vient pas de braquer une banque,

– les menottes pour le transport du commissariat aux tribunal,

– une fouille à corps y compris le joyeux moment où il faut se baisser et tousser trois fois en baissant son slip, les journalistes ayant l’habitude de dissimuler leurs articles dans leurs orifices, c’est bien connu.

– une mise en cellule,

– une deuxième séance de fouille à corps avec l’aval de la juge, y compris la séance du slip baissé,

– la mise en examen par le juge pour diffamation au terme d’une rencontre agitée,

Il a été arrêté à 6h40, il sort à 11h30 du tribunal.

Eolas analyse les interprétations un peu excentriques du code de procédure pénale dans cette affaire. De mon côté, je ne poserais qu’une seule question : est-ce ainsi que l’on considère la liberté de la presse au pays des droits de l’homme ? A la lecture de ce récit, j’ai le désagréable sentiment de voir un mauvais film sur le sort des journalistes dans les pays totalitaires. Et ce qui me navre le plus, c’est que je doute qu’un ministre s’insurge de ces faits, qu’une responsabilité soit recherchée et qu’une sanction soit prise. Ecoeurant.

 

Mise à jour 13:00 : je vous recommande l’article de Rue 89 sur le traitement actuel des journalistes, ici. Par ailleurs, je vous invite à prendre connaissance de ce document. Il s’agit de la liste des actions pénales menées contre Lyon Mag, ces dernières années. Elle est en ligne sur le site du cabinet comptable Fiducial qui est en litige avec le magazine et a trouvé pertinent de montrer qu’il n’était pas le seul à s’irriter contre la publication. Vous observerez que sur 17 affaires entre 2001 et 2007, 8 délits invoqués n’étaient pas constitués. Presque toutes ces affaires sont montées en cassation, ce qui représente évidemment des frais importants de procédure. 

Propulsé par WordPress.com.