La Plume d'Aliocha

22/10/2008

Les banquiers sont timides, c’est connu !

Filed under: Eclairage — laplumedaliocha @ 11:21

Jean-Michel Aphatie raconte ce matin sur son blog les difficultés qu’il a rencontrées pour obtenir une interview de Baudoin Prot, le directeur général de BNP Paribas. Et il avance cette tentative d’explication : « Si la prise de parole publique fait partie de l’ordinaire du travail d’un responsable politique, il n’en va pas de même pour un dirigeant d’entreprise. La parole est plus rare, sans doute parce que fondamentalement moins nécessaire pour quelqu’un qui ne représente qu’une entreprise, contrairement au responsable politique dont la fonction tend à l’universalité ». Jean-Michel Aphatie aurait sans doute beaucoup à m’apprendre sur le métier de journaliste, sur les politiques et sur bien des choses encore. Mais là, son observation m’arrache un sourire amusé. Et je gage que nombre de mes confrères de la presse économique auront envie de se taper sur les cuisses en découvrant que les patrons de banque sont aussi farouches !

Allons, soyons sérieux 5 minutes. La banque vit dans le secret, c’est ainsi, le secret lui est consubstantiel, c’est à la fois un devoir professionnel, un goût et une culture ancestrale. C’est aussi une affaire de pouvoir. Que se passe-t-il depuis une semaine ? Les dirigeants de l’Union se sont réunis pour sauver les banques. Le normalisateur comptable international a modifié le traitement des portefeuilles d’instruments financiers rien que pour leur faire plaisir. L’autorité des marchés financiers est venue leur donner un coup de pouce pour la publication de leurs prochains trimestriels. Les grands gourous de la comptabilité mondiale ont ensuite annoncé qu’ils allaient se rapprocher de leurs collègues américains toujours pour voler au secours du système bancaire, Bercy a allongé 10,5 milliards d’euros histoire de leur rendre le sourire. Timides les banquiers ? Lobbyistes surtout. Or, un lobbying efficace n’est concevable que dans la plus extrême discrétion. Surtout quand il intervient à la suite d’événements qui ne plaident pas en faveur de ceux qui appellent les politiques à l’aide. Non, les banquiers ne sont pas timides. Ils traversent juste l’une des pires périodes de leur histoire, ils crèvent de peur et sont en train de peser de tout leur poids sur les gouvernements pour qu’on sauve leur peau. Dans un tel contexte, l’idée d’affronter les questions d’un journaliste leur parait aussi attractive que de se promener nus à midi sur les Champs Elysées. Il faut croire que finalement l’exercice a été jugé opportun puisque l’interview a eu lieu. Il est vrai qu’un petit coup de langue de bois, ça ne coûte rien et ça peut même rapporter beaucoup si l’on parvient à donner l’illusion de la transparence…

Publicités

8 commentaires »

  1. Bonne approche de cette « timidité feinte » pour un lobbying plus efficace.

    Sinon, je ne connais JM Aphatie. Il faut dire qu’en dehors des visites à feu ma grand-mère à l’heure des Grosses Têtes, je n’écoute pas RTL. Je serai donc bien incapable de savoir s’il était finalement complice de cette communication langue de bois ou pas …

    Aliocha : Non, je ne pense pas et ne souhaite pas donner ce sentiment à mes lecteurs. Simplement les banquiers sont farceurs, il faut les connaître pour s’apercevoir à quel point 😉

    La critique (l’auto-critique devrais-je écrire) sur les journalistes et les « approximations » voire les « contre-vérités » proférées n’est d’ailleurs pas l’apanage de ce blog.
    Et puisqu’il est question d’économie, puis-je conseiller sans doute ce qui se fait de mieux comme blog à ce sujet (mais non, je ne dit pas ça parce que leur auteur est d’origine poitevine comme moi, pas du tout du tout ;-):

    Celui de Jean-François Couvrat
    http://dechiffrages.blog.lemonde.fr/

    et celui de son copain Olivier Bouba-Olga, qui, en janvier 2007, se demandait « Pourquoi, mais pourquoi donc n’avons-nous pas de meilleurs journalistes ni de meilleurs politiques? »
    http://obouba.over-blog.com/article-5336542.html

    Peut-être Aliocha les connait-elle (au moins pour JF Couvrat, le monde des journalistes français talentueux n’étant pas si grand que ça) …

    Aliocha : merci pour les liens !

    Commentaire par Yves D — 22/10/2008 @ 13:53

  2. @Aliocha:
    Juste une petite question : les banques cultivent le secret, certes. C’est aussi le cas d’autres professions comme par les exemple les avocats et mes médecins, en tout cas dans leurs relations avec leurs patients / clients. Cependant, il me semble que ces deux professions (j’en suis certain pour les médecins) sont soumises à un certain contrôle de la part d’un Ordre. Qu’en est il pour les banques, devant qui sont elles tenues de rendre des comptes, notamment sur leurs transactions sur les marchés financiers ?

    PS : Pour ce qui est de votre précédent article, la longueur n’est pas un obstacle lorsque l’article est intéressant et bien rédigé, ce qui était le cas 😉 !

    Aliocha : Les banques relèvent de la Commission bancaire qui les surveille et les sanctionne en cas de faute. Elles sont également soumises au contrôle de l’Autorité des marchés financiers (AMF) comme toute personne ou entité agissant sur les marchés. En outre, certaines sont cotées et relèvent là encore de l’AMF en tant qu’entités faisant appel public à l’épargne.

    Commentaire par Elhu — 22/10/2008 @ 14:46

  3. Parait que les éditeurs préparent en toute hâte une version « finances » :

    http://www.laplumedelouise.fr/product_info.php?products_id=1&osCsid=abefbdcf3d6df888b10d2d24ab4c887c

    Commentaire par Phedra — 22/10/2008 @ 16:10

  4. Encore une petite réflexion au sujet de ce « secret consubstantiel » que cultivent la plupart des grands groupes bancaires, industriels ou commerciaux. A une certaine époque, il était justifié comme protection vitale de l’entreprise dans ce monde des affaires si cruel et si impitoyable.

    Aujourd’hui, avec ce secret récurrent, il y a toujours aussi en filigrane des rapprochements et des accords occultes, des pactes de non agression entre ces entreprises puissantes qui hier se livraient bataille…

    Finalement, contre quels « ennemis » cette culture du secret protège-t-elle ces grands groupes maintenant ?

    Commentaire par Oeildusage — 22/10/2008 @ 17:25

  5. Aliocha, sincèrement, on peut toujours constater la difficulté, on s’insurge toujours contre la presse, les propos déformés. aujourd’hui l’analyse est délicate, les conditions hasardeuses, les blogs sont des instantanés.Vos analyses sont équitables. elles nous aident à comprendre, la construction, les fonctionnements, le jeu des images, parfois celle que l’on voudrait de soi. Ne vous enfermez pas dans l’apparence, l’amitié gagnera, même s’il y a eu de la brutalité, il faut retrouver avec Eloas une cordialité, une unité, un essentiel, mettre les idées au clair.Vous disposez d’une forte charge symbolique, une compétence. Gardez votre saine parole. Actuellement, les zonards, les violents , le sexe recoivent les plus gros crachats les pierres. viennent ensuite les ennemis de l’argent. Chacun a ses tares, ne nous rangeons pas du côté des « dresseurs » qu’ils soient de droite ou de la gauche dortoir. Juger c’est un effort contre soi-même, et non une agression contre l’objet du jugement. les médias ont des casserolles , nombriliste, prédictif, falsificateur du présent, et se se taisent BEAUCOUP trop sur le patronat.
    Voilà ce que je voulais dire et tenter une PJ qui me fait tristement sourire
    Gr

    Commentaire par RAYMOND Gilbert — 31/10/2008 @ 05:23

  6. […] Tant qu’on y est, et bien que j’ai horreur de l’autocitation, je vous renvoie à ce vieux billet dans lequel je rigolais d’entendre Aphatie parler, à propos de ses difficultés à obtenir […]

    Ping par New Deal bancaire ? Mon oeil ! « La Plume d'Aliocha — 22/09/2010 @ 09:59

  7. […] pris entre les tirs croisés. Le journaliste se débat depuis des décennies face à cela, avec plus ou moins de réussite selon les recettes adoptées, sauf que les armes sont de plus en plus sophistiquées et que le journaliste continue globalement […]

    Ping par [12-2008] Crise du journalisme et des médias : 2 - Regagner la confiance | Miscellanée de réflexions — 08/06/2011 @ 17:15

  8. […] affaire m’a rappelée un billet de Jean-Michel Aphatie que j’avais commenté ici. Il nous confiait en octobre 2008 le mal qu’il avait eu à convaincre Baudoin Prot de venir […]

    Ping par Baudoin Prot taclé par la presse allemande « La Plume d'Aliocha — 16/10/2011 @ 16:34


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :