La Plume d'Aliocha

18/10/2008

On achève bien les financiers

Filed under: Insolite — laplumedaliocha @ 10:42

Les anglais n’étant jamais à court d’idées extravagantes, je viens de lire dans le Courrier International de cette semaine qu’ils avaient décidé de reprendre leur vieille tradition de la chasse à courre. Seulement voilà, dans ce pays, la course au renard est interdite depuis 2004. Qu’à cela ne tienne ! Puisqu’on ne peut plus chasser les animaux, chassons les hommes. Eh oui, des chasseurs d’un village près de Blackpool ont convaincu des sportifs de jouer le rôle du gibier. Rassurez-vous, les coureurs ne risquent rien. Enfin presque. L’article n’est pas très clair sur le sujet mais il évoque quand même un danger en fin de course de se faire rattraper par les chiens. Néanmoins, il semble que tout ceci soit réglé au millimètre. Quant aux cavaliers, ils retrouvent leur chère adrénaline, même s’ils confient que l’exercice est un peu trop « aseptisé » et « artificiel » pour les puristes. Tout ceci me paraît être une nouvelle illustration du goût anglais. Très franchement, l’exercice me choque et m’incite à espérer qu’on ré-autorise la chasse au renard pour mettre fin à ce jeu douteux. A moins que….à moins que nous ayons là un moyen indolore mais extrêmement satisfaisant de nous venger des financiers qui nous ont mis la planète à feu et à sang. Et si on les envoyait faire un petit séjour dans un château anglais ? Je pense en particulier aux traders de la Caisse d’épargne qui viennent de démontrer magistralement que, décidément, ils n’ont tiré aucune leçon de la crise. Ce serait une occasion pour eux de prendre l’air, de faire un peu de sport, ce qui a la vertu de remettre les idées en place, et je suis sûre que les voir poursuivis durant plusieurs heures par une meute de chiens hurlante au son des trompes de chasse aurait quelque chose de profondément réjouissant pour tous ceux qui assistent impuissants à la dégringolade des bourses mondiales. On pourrait imaginer que l’événement soit diffusé en continu par toutes les grandes chaînes TV du monde. On appellerait cela : « On achève bien les financiers ». Allons, tout ceci n’est bien entendu qu’un mauvais rêve. Je ne souhaite aucun mal aux financiers, j’espère simplement qu’ils sauront prendre la mesure de leur erreurs pour ne plus recommencer. En attendant, je prie instamment nos amis anglais de réfléchir à leur drôle de pratique de la chasse. Elle me fait froid dans le dos.

Publicités

22 commentaires »

  1. Très bonne idée et ensuite on pourrait proposer aux chasseurs de tenir à tour de rôle le rôle du gibier ça leur mettrait peut être un peu de plomb dans la cervelle à tous. Ok très mauvais jeu de mots promis je le referai plus 😦

    Commentaire par Catherine — 18/10/2008 @ 12:05

  2. C’est sympathique, un peu comme La Chasse du comte Zaroff, sauf qu’on ne meurt pas à la fin. Cela manque au jeu, qui reste un peu « aseptisé ».
    Je voudrais quand même qu’on me dise COMMENT ils ont réussi à persuader les « sportifs » ?

    Commentaire par Toto_SRàRien — 18/10/2008 @ 12:39

  3. Malgré le côté humanitaire et écologique de l’opération qui permet d’aider des chasseurs anglais frustrés sans toucher aux renards, je trouve quand même que ces sportifs manquent un peu de dignité. Surtout que la chasse à l’homme n’est pas vraiment une invention récente.

    Commentaire par Kemmei — 18/10/2008 @ 15:19

  4. Un remake « live » de « La Chasse du comte Zaroff » ?

    En plus, ça pourrait se décliner en rialiti chô pour teufeufin…

    Commentaire par furax — 18/10/2008 @ 16:09

  5. Chère Aliocha,

    Ce qu’ont fait ces 3 traders de la Caisse d’Epargne n’est que le business quotidien et habituel de toutes les Banques dans leurs salles de marché… Ils ont simplement eu le malheur de perdre, comme Jérôme Kerviel. Supprimons la spéculation et la valeur de leurs actions se rapprochera de zéro 😉 D’ailleurs, il a été précisé que ce Département de la Caisse d’Epargne était indépendant des dépôts des particuliers.

    Comment croyez-vous que les Banques génèrent du profit, alors que la gestion des comptes de particuliers leur coûte de l’argent ? En France, toutes les opérations sont gratuites, hormis les « incidents », alors que dans tous les autres pays, on facture tout (chéquiers, virements, retraits, extraits de comptes, frais d’ouverture et de clôture de comptes…). J’attends les réactions des Associations de consommateurs, quand la France se mettra au diapason 🙂

    Commentaire par ramses — 18/10/2008 @ 17:05

  6. Heu, faudrait pas pousser. Les quelques crétins qui recourent à ce genre de procédé sont loin d’être une illustration d’un « goût anglais » pour la chasse à la courre. C’est un sujet très polémique (que Marx aurait adoré), comme peut l’être l’ISF en France.

    Aliocha : Ce n’est pas la chasse à courre que je remets en cause. D’ailleurs on est libre de trouver l’exercice cruel (ce qui est mon cas) mais il faut admettre qu’il est assez élégant et esthétique. Le mauvais goût à mes yeux consiste à remplacer les renards par des hommes.

    Commentaire par erasoft — 18/10/2008 @ 17:44

  7. Ils ont simplement lu Swift, et sa « Modest Proposal: For Preventing the Children of Poor People in Ireland from Being a Burden to Their Parents or Country, and for Making Them Beneficial to the Public », et qui pis est ne l’ont pas comprise. Normalement, on mange le gibier humain après. Et surtout, on choisit des enfants de moins de 14 ans, parce que c’est encore tendre, alors que le sportif, c’est musculeux et filandreux.
    Ces Anglais sont décidément des gens de bien mauvais goût, sauf les Monty Pythons.

    Je voulais en profiter, Aliocha, pour vous demander pourquoi vous n’utilisez pas les apports de critique des médias du Plan B, d’Acrimed, du collectif LMSI, ou d’autres entités indépendantes de ce genre ?

    Aliocha : Il m’arrive d’aller consulter Acrimed et d’autres. Cela étant, je n’entends pas ici rivaliser avec ceux de mes confrères qui font une travail très savant de décryptage et sont parfaitement connus des internautes. Mon ambition est plus modeste, moins technique, il s’agit pour moi d’emmener les lecteurs dans la vraie vie d’un journaliste, de partager mes interrogations, mon regard de journaliste ordinaire sur mon métier pour montrer qu’un journaliste ça réfléchit contrairement à ce qu’on croit, que ce n’est pas un charognard sans foi ni loi etc. Par ailleurs, je crois que nous sommes au bout de la critique des médias, au bout de l’auto-flagellation, qu’il est peut-être temps de regarder ce qui marche et de montrer aux lecteurs quelques raisons d’aimer le journalisme.

    Et aussi, si vous ne l’avez pas encore lu, pour vous conseiller un ouvrage d’histoire très sympathique, Le siècle de la presse, 1830-1939, par Christophe Charle (paru en 2004, aux éditions du Seuil, collection UH, si ma mémoire est bonne). Il ne vous apprendra sans doute rien, mais peut-être vous remémorera-t-il une information utile et oubliée ?

    Aliocha : Il est sur ma table de nuit. Mais je dois finir Eveno avant et Journalisme et démocratie 😉 Bien sûr que si, il m’apprendra, je ne suis pas spécialisée en médias mais en droit.

    Enfin, avez-vous vu, au « Grand Journal » (émission du 16/10, disponible sur le site de Canal+), le stupéfiant aveu de nullité journalistique fait par Jean-Michel Aphatie ? Il était étonné d’apprendre :
    – que les élections présidentielles américaines de cette année mettaient en compétition 8 candidats
    – qu’un grand nombre d’Américains ont déjà voté
    – que, dans certains Etats, on vote pour beaucoup d’élections à la fois, pas seulement la présidentielle
    Je crois que cela, mêlé au battage fait autour des « sifflets de la Marseillaise », et de la dérive « Joe-the-plumber », pour ne citer que deux faits très récents, montre bien que les médias français sont plus que gangrénés, et n’ont absolument rien d’un quatrième pouvoir. Je pense même qu’ils sont profondément anti-démocratiques, et une force de réaction plus dangereuse que tout à l’heure actuelle.

    Aliocha : à mon tour de vous conseiller des lectures. Allez donc jeter un coup d’oeil au rayon communication de quelque grand distributeur de produits culturels et voyez si, au fond, ce n’est pas la grande manipulation de la communication qui vous dérange, et non pas celle de médias qui n’en sont que les victimes. Jusqu’à présent je n’ai fait que diffuser l’idée au fil de mes billets. Visiblement, je ne me suis pas assez expliquée, il va donc falloir que je raconte un jour le nombre de communiqués de presse que je reçois chaque jour, la manière dont les rdv se déroulent avec des gens entraînés à la communication et en présence de un, voire deux pro de la communication. Comment l’utilisation de termes choisis et parfaitement vides de sens modifient le sens des mots et le contenu d’un message. Prenez la Caisse d’Epargne aujourd’hui : on nous dit que ça n’a rien à voir avec l’affaire Kerviel. Et alors, ça change quoi ? Le message est stupide. Kerviel aurait, durant plus d’un an et sans que le contrôle interne aperçoive quoi que ce soit, (malgré 75 alertes) pris des positions hasardeuses en dépassant les plafonds autorisés et en trafiquant les systèmes informatiques pour dissimuler ses actes. A la Caisse d’Epargne nous avons un ou deux ou trois traders on ne sait pas exactement qui en pleine tourmente ont pris des positions hasardeuses. La différence ? Ils n’ont pas dissimulé leurs actions, et la catastrophe s’est déroulée sur une période de quelques jours, donc ce ne sont pas des voyous mais des idiots. Effectivement, ça change tout. Vous me direz, l’imbécillité n’est pas réprimée pénalement, heureusement d’ailleurs.

    Rassurez-moi : en tant que journaliste, vous allez bien écrire quelque chose sur l’inéquité du « règlement de la crise » ? Et sur la réforme des lycées, la plus importante depuis 1902, et ce qu’elle sous-tend ? Et sur les attaques répétées à la laïcité ?

    Plus je prends le temps de consulter des « grands médias » nationaux, plus j’ai envie de tuer des « grands journalistes », ou au moins de les savoir souffrants, déchus de leurs droits civiques, et rongés de remords.

    Commentaire par Irfan — 18/10/2008 @ 22:00

  8. C’est vrai qu’en ces temps de crises, on ne parle que des traders qui font perdre des millions, mais s’ils peuvent perdre autant d’argent si vite, ils peuvent en gagner tout autant dans les mêmes délais j’imagine. Pourquoi personne ne parle de ce phénomène ? Certains financiers doivent en ce moment se frotter les mains.

    Commentaire par Stéphane — 19/10/2008 @ 05:15

  9. Pourquoi aller chercher ailleurs ce que nous avons chez nous ?
    De temps en temps, il suffirait de mettre un trader qui a fait preuve d’une motivation financière de bovin au milieu d’une arène et de donner à chaque petit épargnant une banderille…

    En plus, le petit épargnant qui a fait preuve du plus grand courage dans cette corrida, il aurait droit à… la bourse de l’animal !

    Ok, je sors…

    Commentaire par Oeildusage — 19/10/2008 @ 11:57

  10. @ Stéphane 8

    Vous avez parfaitement raison, les « pertes » en Bourse ne sont pas un phénomène nouveau, les « gains » non plus… C’est même la raison d’être des Bourses. Quand quelqu’un s’apauvrit, un autre s’enrichit, à l’euro prêt.

    A ce jeu, les traders professionnels sont quand même beaucoup mieux armés que le particulier qui veut les imiter à un tout petit niveau, en faisant du « day trading » derrière son écran, ne serait-ce que parce que ce dernier n’a pas accès à toute la profondeur du « carnet d’ordres », qui permet de situer les ordres « stop » (où vous serez « vendu » automatiquement dès que le stop est atteint).

    Globalement, les pertes individuelles sont beaucoup plus importantes que celles des professionnels, mais on n’en fait jamais état, car elles ne sont pas aussi « spectaculaires » au cas par cas.

    Quand le Président, évoquant la perte de 600 millions € au trading de la Caisse d’Epargne, dit « que les responsables devront en tirer toutes les conséquences », soit il est ignorant des phénomènes de la Bourse, soit il ment à l’opinion publique (je penche pour la seconde proposition).

    Le trading représente la principale source d’enrichissement des Banques. Si on veut le supprimer, il faudra en trouver une autre, car les opérations de dépôt leur coûte actuellement de l’argent, comme je l’ai expliqué plus haut.

    Perdre 600 millions €, c’est regrettable, mais celà fait partie des règles du jeu et représente une part dérisoire des fonds propres des Caisses d’Epargne. De plus, cet aspect spéculatif étant totalement déconnecté de la gestion des particuliers, je ne vois pas où est le problème (sauf à payer moins d’impôts sur les bénéfices !).

    Procéder à des mises à pied et à la désignation de bouc-émissaires pour cette raison me semble également d’une hypocrisie totale, les traders n’étant pas tenus à une obligation de gains à tous coups. Comme dans l’affaire Kerviel, c’est la Banque elle-même qui a transformé l’engagement de 100 millios € en 600 millions € de pertes, en liquidant hâtivement les positions.

    Mais en ces temps troublés, il est de bon ton de « rassurer » les épargnants, n’est-ce pas ?

    Commentaire par ramses — 19/10/2008 @ 17:31

  11. Ce qui est terrible ramses, c’est vous avez raison dans vos explications. Le point qui choque c’est que justement tous ses joueurs en bourse respectent les règles du jeu auquel ils jouent, et que les règles du jeux ont justement été faites pour permettre à ces joueurs de mieux y jouer… c’est le serpent qui se mord la queue.

    D’ailleurs votre remarque c’est un peu comme si pour justifier un jeu malsain, ceux qui l’ont mis en place déclarent « c’est le contexte qui justifie ces règles du jeu, allez plutôt vous plaindre aux joueurs qui ne savent pas se tenir ! », et les joueurs de répondre : « mais ce sont les règles du jeux qui sont comme ça, nous on ne fait rien de plus que de les appliquer au mieux ! »…

    Faudra bien un moment que quelqu’un mette un point d’arrêt à ce ping-pong hypocrite en attrapant la balle au bond. Même si chaque partie prenante est persuadée de dire sa vérité en toute sincérité, le soucis c’est qu’à ce petit jeu, même les spectateurs que nous sommes sont entrainés dans ce tourbillon infernal.

    « Quand les excès des financiers en tous genres auront fait écrouler les économies et affamer les populations, ont se rendra compte que l’argent n’est pas comestible ».

    Commentaire par Oeildusage — 19/10/2008 @ 18:21

  12. Et voilà, c’est fait, ils ont eu la peau de Charles Milhaud, à un an de sa fin de mandat, qui aurait également été pour lui l’heure de la retraîte.

    Je l’ai connu personnellement, quand il a pris la direction de la Caisse d’Epargne des Bouches du Rhône. C’est lui qui, en 30 ans, a réussi à fédérer l’ensemble des Caisses régionales, pour en faire l’un des Groupes bancaires les plus puissants de France.

    C’est un honnête homme, qui a passé sa vie à oeuvrer pour que la Caisse d’Epargne soit ce qu’elle est devenue. Il démissionne avec panache, sans indemnités. Je méprise ceux qui l’ont jeté en pâture.

    DSK sera sûrement aussi contraint à la démission, après que le Wall Street Journal ait révélé sa liaison éphémère avec l’une des cadres du FMI.

    Deux pointures comme ça balayées en 48h, ça ne présage rien de bon pour l’avenir de la crise financière.

    A qui le tour ?

    Commentaire par ramses — 20/10/2008 @ 00:51

  13. « …ils ont eu la peau de Charles Milhaud… ». C’est qui « ils » ?

    Ne serait-ce pas Charles Milhaud lui-même pris dans l’emballement de son propre jeu.

    Et même si c’est probablement un honnête homme, et malgré la petite blessure à son honneur ou plutôt à sa fierté, la (petite) partie de ses indemnités qui lui passent sous le nez, sa retraite anticipée,… il n’est probablement pas plus à plaindre que les milliers de gens qui vont se retrouver sur la paille justement à cause de cet emballement.

    Un président de banque qui se fait « virer » pour faute, c’est comme un chauffard au commande d’un bolide qu’il ne maitrise plus. Une brutale sortie de route ça lui rappelle à ses dépends que la route peut devenir glissante.

    A qui le tour ?… Ben à ceux qui continuent à foncer comme des chauffards !

    Commentaire par Oeildusage — 20/10/2008 @ 01:58

  14. @ Oeildusage 13

    Vous pouvez me dire qui sont ces « milliers de gens qui vont se retrouver sur la paille justement à cause de cet emballement » ? Ca m’intéresse.

    Commentaire par ramses — 20/10/2008 @ 02:09

  15. On peut lire partout : « Charles Milhaud annonce n’avoir demandé aucune indemnité de départ ». A mon avis, il n’a pas besoin de les demander, elles sont déjà prévu dans son contrat. C’est malin un écureuil !

    (En plus l’écureuil est connu pour faire tout le temps des réserves de noisettes et bien les cacher)

    Commentaire par Petit écureuil économe — 20/10/2008 @ 02:37

  16. @Ramses 14. Le premier ça risque d’être moi si ma banque (la CE) me refuse l’emprunt que je lui demande !

    Commentaire par Oeildusage — 20/10/2008 @ 02:40

  17. Ramses,
    j’ai oublié de vous dire d’ouvrir les yeux. Devant les miens, il y a déjà pas mal de pauvres gens sur la paille. Et quelques autres bien loin de l’être, surtout dans la finance.

    Vous êtes sans doute éminemment plus compétent que moi dans ce domaine, mais maintenant faut être raisonnable : il faut arrêter de blablater dans le vide pour nier l’évidence de ce qui se passe, les abus, les déséquilibres, les débordements, les « positions excessives en risque et en volume », les faillites, les doutes, les inquiétudes,… la crise en somme !
    Je vous assure que c’est vrai, allez voir, elle est derrière votre porte, dans la rue.

    Sans être spécialiste, quand je tape « conséquence de la crise financière » sur mon moteur de recherche, j’ai quelques milliers de réponses dont certains avis d’éminents spécialistes qui ne présagent rien de bon à venir…
    Mais peut-être se trompent-ils tous.

    Commentaire par Oeildusage — 20/10/2008 @ 03:04

  18. @ Oeildusage 16-17

    Sur les conséquences de la crise financière en termes d’emplois, de facilités de crédit, de croissance, etc, nous sommes bien d’accord, elles toucheront tout le monde, y compris en France. Mais les 600 millions € de la Caisse d’Epargne « envolés » n’auront aucune incidence sur les épargnants ou les clients de la Banque.

    Commentaire par ramses — 20/10/2008 @ 03:35

  19. @ Petit écureuil autonome 15

    Charles Milhaud a expressément renoncé à toute indemnité de départ, contractuelle ou non.

    Commentaire par ramses — 20/10/2008 @ 03:39

  20. Vous savez Ramses, à mes moments perdus je bricole un peu : jardinage, électricité, plomberie…

    Mon expérience me permet de vous affirmer qu’en matière de mécanique des fluides il est surprenant de voir que ces derniers passent par des tuyaux qu’on imagine même pas !
    Le principe des vases communicants me font craindre que la fuite encore inconnue des 600 millions d’euros risquent de s’être diffusée dans des contenants non prévus à cet effet.

    Un autre principe de plomberie : lorsqu’une fuite s’est créée, c’est quasiment impossible de la colmater durablement. Le plus sain est encore de revoir toute l’installation.

    Essayez voir. Ouvrez légèrement votre robinet de la salle bain (pas beaucoup, juste 600 millions de litres) et allez vérifier ce qui coule encore au robinet de la cuisine ! 😉

    Commentaire par Oeildusage — 20/10/2008 @ 14:46

  21. Merci Aliocha pour votre commentaire, il est vrai que je suis vite parti sur le refrain « les journalistes sont des imbéciles » peu avare de généralisations éhontées ^^

    Commentaire par erasoft — 20/10/2008 @ 19:25

  22. Ca va les retraités?

    Ca gaze?

    Si on vous laisse causer, dans deux minutes vous vous échangez vos combines pour boucher une fuite.

    Aliocha, va falloir ouvrir une rubrique à brac, rayon bricolage.

    Mouarf!

    Commentaire par tschok — 20/10/2008 @ 20:20


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :