La Plume d'Aliocha

02/10/2008

Alors c’était lui, la FNAR !

Filed under: Coup de griffe — laplumedaliocha @ 10:11

Il faut que je vous avoue quelque chose. Je n’appartiens pas à la grande fraternité française de la bagnole. Non. Je n’ai même pas le permis de conduire. Le précieux papier ne m’a jamais fait rêver et puis quand on vit à Paris, ça n’est pas très important une voiture, ce serait même plutôt un fardeau. C’est sans doute pour cela que je n’avais pas entendu parler d’un dangereux mouvement terroriste s’attaquant depuis plusieurs mois aux radars. J’ignorais l’existence de la FNAR ! Eh oui, c’est possible.

Fort heureusement, l’émission 66 minutes sur M6 hier soir m’a remise à niveau. Je n’aime pas cette émission, les reportages me paraissent dénués d’intérêt, leur réalisation facile, superficielle. Et puis le choix des sujets ne relève pas du grand journalisme, c’est le moins qu’on puisse dire. Tenez, la semaine dernière une équipe de journalistes est partie en Afrique du Sud suivre le tournage du nouveau film du héro des Ch’tis, vous savez Kad Merad, c’était consternant, totalement dénué d’intérêt, parfaitement insipide. Bref, je n’aime pas mais je regarde, on ne sait jamais, je pourrais y glaner des informations, or, c’est ma passion l’information. Hier soir donc, je vois un pauvre garçon allongé sur son lit d’hopital. On m’explique qu’il a sauté dans son appartement en préparant un explosif destiné à un radar. C’est pas malin. Et on me raconte comment durant des mois il a tenu la police et la presse en haleine. C’est un jeune homme sauvage, renfermé et solitaire, commente son père qui nous montre dans le détail l’appartement ravagé. Son avocat est à son chevet pour préparer sa défense car il est mis en examen. Lui, on voit bien qu’il est content d’être devant les caméras même s’il n’a pas l’air bien en forme.

Par curiosité, je flâne sur Internet pour retrouver les articles que j’ai loupés. Et là, stupéfaction ! Mes confrères ont évoqué pendant des mois un dangereux mouvement « terroriste ». Il faut dire que le gamin a fait fort en envoyant à Match un communiqué avec un logo drôlement impressionnant, si, si je vous assure : une kalachnikov dans une étoile blanche, elle-même dans un cercle rouge sur fond noir. Si ça vous rappelle la Fraction Armée Rouge, c’est normal. Evidemment il y a le texte, totalement aberrant qui aurait pu créer le doute dans l’esprit de la presse. Songez donc, il demande en vrac la suppression des radars, la baisse de la fiscalité, le contrôle du patronat par le gouvernement, l’arrêt total de l’immigration et la relance de la natalité. Rien que cela ! Et puis il y a cette délicieuse petite phrase de l’auteur à côté du logo : « Actuellement seule la section anti-terroriste du parquet de Paris connait notre logo, ceci est bien la preuve que c’est la FNAR qui vous écrit ». Avouez tout de même qu’une déclaration comme ça, c’est fichtrement impressionnant, ça vous projette un mouvement dans la grande cour, celles des ennemis publics.

Une recherche plus loin et je tombe sur l’article de wikipedia dédié à ce dangereux mouvement terroriste. On m’y explique que le sigle évoque la Fraction nationaliste armée révolutionnaire. Mazette ! Mais il parait qu’on l’appelle aussi le Front national anti-radars, ah, c’est tout de suite moins impressionnant. On me dit que la FNAR est apparue en 2007 sur RTL, qu’elle a revendiqué 10 attaques contre des radars, que le dossier est  suivi par la sous-direction anti-terroriste de la direction centrale de la police judiciaire. Laquelle affirme que les bombes sont rudimentaires. Bizarre, j’ai lu dans un article de presse qu’elles étaient sophistiquées, ce qui en ajoutait au sérieux du mouvement et à la peur qu’il se devait d’inspirer. Bref, la date historique dans la vie du mouvement, c’est celle de mars 2008 où Paris-Match publie un communiqué du mouvement terroriste, celui que j’ai évoqué plus haut. L’autre date c’est celle du 28 mai où le dangereux mouvement terroriste se neutralise lui-même en faisant exploser accidentellement la bombe qui devait ravager un autre radar innocent. C’est là qu’on découvre que la FNAR, ce n’est rien d’autre qu’un jeune homme solitaire et maladroit qui rêvait d’héroïsme.  Wikipedia dresse une liste des articles parus sur le sujet. Florilège : « Un mystérieux groupe terroriste s’attaque aux radars », « Attentats, ces terroristes qui haïssent les radars », « Le commando anti-radars frappe pour la neuvième fois »….J’en passe et des meilleurs.

Je savais que les puissants nous manipulaient, mais il faut bien avouer qu’il est plus rare que nous nous fassions balader par des gens comme vous et moi.  Vous me direz, le dangereux terroriste est postier dans le civil, c’est fou ce que La Poste peut susciter comme vocations révolutionnaires. Mais redevenons sérieux quelques minutes. Comment un gamin  solitaire, rendu furieux parce qu’il a été flashé sur l’autoroute, peut-il entraîner la presse dans sa folie ? Comment des mots aussi graves que « terrorisme » ont pu être prononcés et écrits dans un dossier pareil ? Est-ce parce que je n’ai pas de voitures que je ne peux imaginer la haine suscitée par ces engins et envisager sérieusement qu’un groupe terroriste dangereux puisse se constituer rien que pour les éradiquer ? Peut-être, mais alors vous voyez, moi, là maintenant, tout de suite, je file contacter le Front de libération des nains de jardin. J’ai toujours rêvé au fond de défendre une grande cause, fut-ce en prenant le risque d’être qualifiée de terroriste. Si en plus je peux mobiliser toutes les polices de France et passionner mes confrères qui ne manqueront pas de donner à mon action une dimension nationale, alors là, ce sera l’apothéose ! En attendant, je pense à l’avocat qui va devoir faire comprendre aux juges que son client n’est pas une résurgence de la Fraction Armée rouge, qu’il n’est pas un dangereux terroriste, juste un pauvre garçon qui a voulu faire parler de lui. J’ai peur néanmoins que le dossier de presse ne pèse lourd dans le dossier judiciaire…..

Propulsé par WordPress.com.