La Plume d'Aliocha

17/02/2012

Carla for ever….

Filed under: Coup de griffe — laplumedaliocha @ 21:58
Tags: , , , , ,

Et voilà ! C’est toujours pareil. Un dérapage sur les homosexuels, et tout le monde hurle au scandale. Idem pour les atteintes réelles ou imaginaires à la dignité des femmes, au respect de ceux que l’on nomme « étrangers » (concept flou qui mériterait d’être précisé), des handicapés (quand même moins bruyants que les autres), des religions, des victimes de ceci ou de cela etc….Dans tous les cas cités, les consciences sont maintenues en éveil par des associations. En revanche, il n’existe pas à ma connaissance d’association de défense de l’intelligence collective. Et donc personne pour s’indigner des interviews de Carla Bruni-Sarkozy suite à l’annonce de la candidature présidentielle…aux prochaines présidentielles.

Non, je ne suis pas en campagne pour Hollande, ni en crise d’anti-sarkozysme aigu. C’est en citoyen consommateur d’information et potentiel électeur que je réagis. Depuis des jours, ça hurle à tout va contre Guéant sur les civilisations, Vanneste sur les homosexuels, Hollande sur la finance. D’accord. Mais pourquoi personne ne hurle-t-il contre les interviews de Carla Bruni-Sarkozy ? Vous me direz, ce sont les minorités qui protestent, la majorité est silencieuse. Admettons donc qu’il y a dans ce pays une majorité très large d’individus intelligents. Mais alors le crime est encore plus grave, car le nombre de victimes est immense. Comment peut-on supporter de lire des âneries pareilles ? Franchement ?

A côté de ces déclarations insipides, le « qu’ils mangent de la brioche » faussement attribué à Marie-Antoinette semble tout droit inspiré de Machiavel. Ce que j’ai lu est une honte. Une honte orchestrée par la communication et  relayée docilement par les médias. « J’ai décroché une interview de la Première Dame, chef ! …..Elle ne dit rien dans cette interview, coco. Ben ouais, et alors ? Elle m’a parlé, tu ne voulais pas non plus qu’elle m’improvise une analyse de  la critique de la raison pure, tout de même ?! Non bien sûr, mais enfin, bon, là…..Remarque, t’as raison, on publie, ça va attirer le chaland et puis de toute façon on n’a pas le choix, on risquerait de vexer en mettant la chose au panier ».

Je vous propose, puisque c’est la mode, de décerner un prix à cette interview. Celui de la « bulle d’or ». Bulle comme vide et éphémère, gracieux et sans intérêt. Bulle comme zéro. Zéro intérêt, zéro valeur, zéro décence,  zéro contenu, zéro déclaration, zéro conscience, zéro information. Pourtant, le confrère s’est donné du mal, il a posé des questions dérangeantes. Mais rien. On imagine les réponses vides susurrées d’une voix mielleuse à vous en faire grimper le taux de sucre dans le sang, sous la haute surveillance d’une armée de communicants, sur place ou dans la pièce d’à côté.

Notre président peut bien faire ce qu’il veut de sa vie privée, mais par pitié, qu’il nous épargne les déclarations de son épouse. Il y a des mots qui ne valent que sur l’oreiller, des suavités qui n’ont pas leur place dans les médias, et moins encore dans une campagne présidentielle en pleine crise économique. Des niaiseries qui, sorties de leur contexte intime, font frémir. Des images volées de baisers que l’on préférerait ignorer…

Puisqu’il est devenu à la mode (aussi) d’être une victime, alors je me proclame officiellement victime de cette interview. J’estime que c’est une insulte à mon intelligence. Et je proteste avec la plus extrême virulence contre l’inanité du propos qu’on m’inflige. Attirée par le titre, j’ai lu l’article et m’y suis blessé l’esprit. J’invoque une incapacité temporaire de travail de 8 jours en raison du choc psychologique, assortie d’un incapacité partielle permanente à la consommation des médias. Je n’aurais qu’un mot : réparation !

C’est quand même fou que tous les crimes de parole dans ce pays fassent réagir, excepté un seul : le crime contre l’intelligence. Celui-la prospère à tous les niveaux dans la plus parfaite impunité. Mais il est vrai que la majorité est silencieuse…Sauf dans les urnes, bien sûr.

About these ads

48 commentaires »

  1. D’un autre côté, j’ai la faiblesse comme beaucoup de gens, de ne pas lire les interviews de la première Dame de France..

    Commentaire par Antoine — 17/02/2012 @ 22:05

  2. @Antoine : j’ai toujours su que ma curiosité me perdrait. Vous êtes un grand sage ;-)

    Commentaire par laplumedaliocha — 17/02/2012 @ 22:07

  3. Les interviews de Mme Sarkozy ne m’ennuient pas plus que les interviews d’autres mannequins, acteurs, chanteurs, etc., que l’on interroge sur des sujets hors de leurs compétences et sur lesquels ils n’ont pas plus vocation à s’exprimer que le citoyen moyen.

    Commentaire par CR07 — 17/02/2012 @ 22:09

  4. Bonsoir Aliocha,

    Mis à part les cas où je me trouve chez un dentiste, le coiffeur ou le médecin, ce n’est pas ma tasse de thé. Et encore, seules les recettes de cuisine, les mots fléchés, le dessin de Voutch ou de Sempé m’intéressent vraiment.

    Bonne soirée

    Commentaire par H. — 17/02/2012 @ 22:22

  5. Ah, à quand une loi pénalisant la bêtise ?… L’ennui c’est qu’il faudrait commencer par l’utiliser contre ses initiateurs. C’est peut-être pouc cela que personne ne s’y risque…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 17/02/2012 @ 22:23

  6. @CR07 : je ne sais plus qui disait, c’est un bien grand malheur de n’avoir pas suffisamment d’esprit pour parler ni d’intelligence pour se taire. Tous ceux que vous citez feraient mieux de se taire. Et Carla n’est pas n’importe quel mannequin, c’est la première dame.
    @H : Excuse non recevable, j’ai trouvé la chose sur google news, ou plutôt, je suis entrée en collision avec elle. Notez, j’ai cliqué. Fatal Error.

    Commentaire par laplumedaliocha — 17/02/2012 @ 22:25

  7. @Denis Monod Brocas : vous connaissez mon attachement à la liberté d’expression. Mais vous ignorez peut-être ma modestie. Je sais qu’on est toujours le con de quelqu’un et qu’il arrive même qu’on soit con tout court. Je me garderais donc bien d’appeler de mes voeux une loi anti-con, j’aurais trop peur d’en être victime. En revanche, je m’étonne que dans une société prompte à l’indignation, personne ne s’indigne des crimes contre l’intelligence.

    Commentaire par laplumedaliocha — 17/02/2012 @ 22:28

  8. @H : Les lectures les plus intéressantes que j’ai pu trouver chez mes dentistes et coiffeurs étaient les Picsou Magazine. Je vous invite à essayer la prochaine fois…

    Commentaire par Gathar — 17/02/2012 @ 22:35

  9. Bé Aliocha, qu’est-ce qui vous prend ? C’est une femme amoureuse qui parle… ou droguée… ou qui n’a pas le choix (on a eu un précédent avec l’ancienne Première dame)… ou très c… pas de quoi en faire un fromage et être si injuste avec elle…

    Mine de rien, je trouve que sa transformation physique est assez impressionnante… pour le mental, elle est égale à elle-même… et comment pourrait-il en être autrement pour tomber « amoureuse » d’un homme pareil ?…

    Commentaire par Incognitototo — 17/02/2012 @ 23:05

  10. @Gathar : affreux libéral !
    @Incognitoto : amoureuse….mais oui, bien sûr. Vous êtes le dernier des grands romantiques vous ! Je me fous de ce qu’elle pense, j’estime ne pas mériter qu’on m’inflige de telles absurdités, c’est tout.

    Commentaire par laplumedaliocha — 17/02/2012 @ 23:13

  11. Chère Aliocha,

    Je regarde que vous n’avez retenu qu’une seule hypothèse sur les 4 que je proposais… ;o))) Mais vous êtes vraiment furieuse ??? Vraiment ? Pas encore vaccinée contre la bêtise humaine ?
    Consolez-vous avec Einstein : «  »Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine… mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue »

    Commentaire par Incognitototo — 17/02/2012 @ 23:20

  12. Lapsus calami… Je voulais écrire « Je remarque que.. » ; bien évidemment…

    Commentaire par Incognitototo — 17/02/2012 @ 23:24

  13. Et dire qu’il se trouve un Maire (UMP bien entendu) pour vouloir lui élever une statue…!! De mon côté, posté sur le seuil de cette Mairie (Nogent-sur-Marne), je suis tombé sur le modèle qui servira au sculpteur émerveillé :

    http://bit.ly/xxQfT0

    Commentaire par Pensez BiBi — 17/02/2012 @ 23:40

  14. J’ai pas pu m’empecher de lire. Et je vais donc citer. Pas de raison qu’on ne souffre pas tous et cette reponse est assez revelatrice:

    « Avez-vous senti à un moment des doutes chez lui ?
    Non. Le problème, quand on est dans sa position et qu’on répond avec toute son humanité, comme il l’a fait avec quelques journalistes, ça ressemble tout de suite à un moment de doute. Il est juste normal. Je me lève tous les matins, je me couche tous les soirs avec lui, je connais très peu de gens qui ont si peu de doutes. S’il avait l’ombre d’un doute, il passerait la main. »

    Personnelement, je trouve terrifiant que Nicolas Sarkozy (ou qui que ce soit) ne souffre d’aucun doute sur ses capacites a etres president. Ca devrait disqualifier immediatement le candidat. Il faut quand meme une arrogance incroyable (et je pense que c’est le cas de tous les candidats serieux) pour ne pas avoir de doute sur ses capacites…

    Commentaire par PrometheeFeu — 18/02/2012 @ 00:51

  15. Bien que votre coup de griffe me donne envie de le faire… Non ! Définitivement : Non ! Inutile d’insister ! Je ne lirai pas l’interview de Carla.

    … Je lis déjà 2 pages d’Arlequin, pour oublier la crise, chaque fois que je vais faire mes courses au Mammouth…

    Commentaire par Memepasmort — 18/02/2012 @ 03:14

  16. @Aliocha: Lisez Feynman (je ne sais plus si c’est dans Surely you’re joking Mr Feynman ou dans The Meaning of it All), il déplore que les médias et surtout la publicité insultent sans cesse l’intelligence des lecteurs ou auditeurs (et galvaudent ce qui ne devrait pas l’être). Ça n’a pas changé en 40 ans.

    Commentaire par DM — 18/02/2012 @ 07:53

  17. Ça me désole de ta part que tu montes sur tes grands chevaux en sombrant dans une critique pavlovienne de Sarkozy. Je trouve qu’il y a des phrases magnifiques, qui ont manifestement été pensées, telles que celle-ci :

    « Je crois qu’il a tout fait bien. Je trouve généralement que ses idées sont fabuleuses. Elles sont très fortes. »

    Les mots sont simples, les idées ne sont pas compliquées, les phrases sont courtes. Non, manifestement, tu négliges la réflexion stratégique qui a pu mener les communiquants à penser qu’ils pouvaient prendre à ce point les lecteurs pour des cons sans que cela soit préjudiciable à Sarko. Y’a du boulot, derrière.

    Tu méprises les petites gens. Eux aussi ont droit à la campagne.

    Espèce de journaliste juridico-economico-bobo.

    Commentaire par Koz — 18/02/2012 @ 08:36

  18. C’est Carla, dite l’étincelle, qui mit le feu aux poudres de cette histoire sans queue ni tête. Cela commença dans le bureau du ministre des affaires étrangères. Une histoire de bédouin qui ne voulait pas vendre ses terres. Il invoquait la tradition, ses ancêtres, la mémoire de sa tribu. On dut pour les obtenir fomenter une rébellion dans le sud du pays, ce qui déclencha une répression féroce du pouvoir local et une résolution de l’ONU pour protéger le peuple entré en Révolution. Une fois le pouvoir démocratique enfin établi, il ne restait plus qu’à exproprier le bédouin au nom de la raison d’Etat. C’est ainsi que notre Pétrouleome Cie nous permit de rétablir notre balance du commerce extérieur et qu’un nouveau bédouin fit son apparition dans les favelas qui longent le Nil. Car nous étions à quelques jours de l’élection présidentielle. Chez nous, c’est ainsi que nous nous lions les mains et les pieds. On évite de disperser le pouvoir entre nous tous, on choisit une personne et ensuite il se débrouille, il fait ce que bon lui semble, nous on se contente de subir et de payer la facture. Oui, car ce qu’il décide est bon. Certains idéalistes pensent l’inverse, mais nous, nous avons décidé que les décisions du souverain définissaient ce qui est le juste. Toutefois, pour se faire ré-é-élire, pour la é-é-énième fois, il avait besoin de bons chiffres. D’habitude, il commençait par en publier de très très mauvais, puis à l’approche des élections il envoyait Lenglet montrer des graphiques où l’on voyait une nette amélioration (ligne verte) et une ligne rouge représentant la non moins nette dégradation au cas où l’on suivrait la politique calamiteuse des psychopathes d’en face. Mais cette fois Lenglet n’était pas disponible et le ministre des affaires étrangères fut chargé d’obtenir comme on sait les fameux bons chiffres du commerce extérieur. Ce qu’il parvint à faire en récupérant au passage quelques rétrocommissions pour ce que vous savez (inutile de se cacher derrière son petit doigt, dixit Copé, ça s’est toujours fait, dixit A.Duhamel, l’ex-comptable a menti, dixit le Figaro). C’est là qu’intervint malencontreusement l’étincelle, chanteuse très loin d’avoir le sens du rythme de Miles Davis ou la voix de Melody Garbot, et qui se battait comme une tigresse contre le piratage en haute mer, piratage qui ne la concernait pas, vu qu’il ne serait venu à l’esprit de personne de la pirater, mais c’est au nom du « principe-que-le-vol-c’est-pas-bien » qu’elle œuvrait (c’est ainsi que ceux qui devraient se réorienter, s’obstinent et pour se persuader que c’est la faute des pirates, font chier de tous temps les jeunes boutonneux avec des lois ad hoc). Donc, on ne sait quelle mouche la piqua, elle se mit en tête de vouloir aider son mari empêtré dans les affaires qu’on sait et elle publia de telles âneries dans la presse que le peuple se mit en rogne et armé de fourches et de pétoires força les grilles du palais et la jugea sur place pour atteinte à l’intelligence de la nation.

    Commentaire par Bray-Dunes — 18/02/2012 @ 08:42

  19. […] background-position: 50% 0px; background-color:#222222; background-repeat : no-repeat; } laplumedaliocha.wordpress.com – Today, 2:20 […]

    Ping par Carla for ever…. | Dans les restes du monde | Scoop.it — 18/02/2012 @ 09:20

  20. Vraiment Aliocha …

    Vous attendiez réellement autre chose d’une interview de la première dame ? de son traitement par les médias ? De la non réaction des français « moyens » (Dieu sait que j’ai horreur de cette expression) ? Allons, allons, vous qui nous dites à longueur de post que la PQN meure parce que les gens ne la lisent plus, vous êtes réellement étonnée de cette non-réaction ? Allez prendre un thé (comme dirait Eolas) ou un verre d’un grand cru (http://www.maitre-eolas.fr/post/2008/08/29/1062-la-faute-du-pere-est-elle-la-faute-du-journaliste).

    Une question un peu hors sujet que j’aurais pu vous poser depuis longtemps : vous dites que la fin (ou les difficultés) de la PQN sont une atteinte à la démocratie. Sauf erreur d’interprétation de ma part, c’est la fin (ou les difficultés) du travail des journalistes qui peut être une menace pour la démocratie. Pourquoi vous focalisez vous sur les PQN et oubliez-vous les autres médias (radio, PQR, TV, et … internet) ?

    Commentaire par ctpjano — 18/02/2012 @ 09:36

  21. Cf: un conte de Hans Christian Andersen : Ce que fait le Père fait est bien fait (ou What the Old Man Does Is Always Right) raconté par Carla à la presse, c’est un vrai bonheur pour un tas d’hommes garçonnets vieillissants et qui voteront bien … Et ceux qui n’apprécient pas d’être pris pour des mouches à miel sont des gros jaloux !!!

    Commentaire par Anne de Mars — 18/02/2012 @ 09:46

  22. @ Gathar

    J’ai déjà à la maison. J’adore « La jeunesse de Picsou ».

    Commentaire par H. — 18/02/2012 @ 10:30

  23. ah Aliocha, j’avais justement pas pris la peine de lire cette interview tellement ça sentait le… vous savez quoi.

    Alors j’ai craqué et suis tout de suite tombé sur:

    « Il y a-t-il des choses que vous regrettez pendant ce quinquennat ? Que pensez-vous des deux référendums qu’il propose sur l’immigration et le chômage ?
    Je crois qu’il a tout fait bien. Je trouve généralement que ses idées sont fabuleuses. Elles sont très fortes.
     »

    ah ouais, tout de même. N’ayant pas trop de doute sur son intelligence, pour moi elle est droguée, d’ailleurs faut voir sa tête sur les photos, pas naturel ça.

    Ceci étant, vous pourriez mettre un avertissement genre « nuit grave à l’intelligence », « pas recommandé aux personnes sensibles », parce que là….

    Commentaire par fredo — 18/02/2012 @ 11:54

  24. @ laplumedaliocha

    Je suis d’accord avec même si mon commentaire a pu vous paraître moqueur ou critique. On aimerait ne pas être assailli par tant de bêtise. Ceux qui nous parlent dans le poste devraient avoir conscience de leur responsabilité. C’est loin d’être toujours le cas…

    Commentaire par Denis Monod-Broca — 18/02/2012 @ 12:07

  25. Et voilà, moi qui ne lis d’habitude jamais ce genre de, hm, trucs, vous avez réussi à me le faire lire. Bravo, j’espère que vous êtes contente ! ;-)

    Heureusement que je suis pas cardiaque d’ailleurs, parce que même prévenu, la lecture de cette interview est quand même sacrément, hm, dérangeante (à défaut d’un terme plus approprié, mais probablement moins passe partout). Je n’ose imaginer l’effet sur le quidam non averti…

    En fait ce qu’il faudrait c’est carrément un disclaimer avant d’arriver à la page en question, du style « Attention l’interview que vous allez lire contient des vrais morceaux de stupidité non diluée pouvant entraîner chez certaines personnes [liste des complications et précautions à prendre, rappel des numéros d’urgence].

    Avec un choix:
    – Je me sens prêt, je regarde Pernault tous les jours (lien vers l’article)
    – Je tiens à mes neurones (lien vers n’importe quoi d’autre) »

    Juste une idée comme ça…

    Commentaire par Jor — 18/02/2012 @ 12:45

  26. @ctpjano : oh ? J’ai dit ça ? Alors c’est une connerie. Ce que je pense en réalité, c’est simplement qu’il faut être vigilant sur l’état de la presse, tous médias confondus, et que la disparition d’un titre (je devais parler de La Tribune) n’est pas un événement anodin. Puisse-t-elle survivre sur Internet, c’set pas gagné. Ni pour La TRibune ni pour tous les autres.

    @Fredo : m’enfin, je n’ai cessé de mettre en garde tout au long du billet et même d’invoquer une ITT de 8 jours suite à sa lecture. Si j’étais plus douée en technologie, j’aurais inventé une sorte de bandeau de mise en garde, façon paquet de cigarette, mais bon, chuis pas doué comme dirait notre président (c’est le « chuis » que je lui emprunte, pas le reste, puisqu’il fait tout bien, dixit Carla ;-) )

    Sinon, je recommande à tout le monde de faire un tour chez Chimulus pour se détendre de la lecture de ce billet et surtout de l’interview en référence. Sa trouvaille de Toopty est géniale : http://blabladezinc.20minutes-blogs.fr/archive/2012/01/26/festival-de-la-bd-d-angouleme.html

    @Denis Monod-Broca : non je ne vous ai pas trouvé moqueur, vous m’avez fait rire.

    Commentaire par laplumedaliocha — 18/02/2012 @ 12:53

  27. @Koz : salut camarade ! Tu noteras que le journalisme « rive droite » commence à développer un mauvais esprit comparable à celui de ses confrères germano-pratins. La seule différence, c’est que eux sont nourris au caviar, et moi aux spaghettis ;-)

    @Jor : allons, soyez franc, avouez que vous auriez regretté de louper cela !

    Commentaire par laplumedaliocha — 18/02/2012 @ 13:14

  28. Non mais ce n’est pas le contenu qui compte, c’est le fait qu’il soit annoncé qu’elle le soutien, parce qu’elle est amoureuse (donc elle ne peut pas se tromper) … parce qu’il est un bon président pour Nous, la France, l’Europe, le Monde …
    Les mots sont simples pour bien être compris et nous imprégner les neurones.
    Et, c’est quelqu’un comme nous, cœur de cible électorale : une ménagère de moins de 50 ans, femme au foyer et tout et tout.

    A moins que, terrifier à l’idée de perdre, l’époux ait envoyé madame faire sa déclaration, relayée par des média aux ordres, courtisans à souhaits …

    Sinon, comme explication, je peux envisager un journaliste « fada », à qui il faut parler « simplement » et qui retranscrit de même et dans ce cas, je comprends mieux les difficultés de la presse !
    Dans ce cas, cela serait « moche » !

    Commentaire par fultrix — 18/02/2012 @ 19:33

  29. Visiblement, il y a eu pire encore que l’interview du Parisien : http://www.marianne2.fr/Carla-entre-en-campagne_a215594.html

    Commentaire par laplumedaliocha — 19/02/2012 @ 12:14

  30. @Bon, on rigole entre nous, mais honnêtement, ça ne me dérange pas vraiment que Mme Bruni ne soit pas une grande intellectuelle. Il est bien possible que ça n’en fasse pas une plus mauvaise personne qu’une autre. Ca colle assez bien avec l’image de Sarkozy, mais ça ne dégrade pas non plus mon image de lui (ça serait de toute façon assez difficile). Le souci, comme semble le suggérer l’article de Marianne, c’est que tout ça semble calculé. Je préfèrerai tellement que ce ne soit que la réalité assumée.

    Commentaire par kuk — 19/02/2012 @ 14:14

  31. @ Aliocha ma chère ne soyez pas « langue de « VIP » !

    Ce trompe-l’oeil n’est rien d’autre qu’ une « Banale Song » (Quel joli discours ces mots sans rien autour…) et cette « Carla’s people attitude « , si j’ose dire, un « artefact publicitaire séquentiel » en résonance avec la campagne présidentielle de notre candidat-président désormais proche du peuple c’est profond : c’est une « Carla’s Song » !.

    Tenez rien que pour vous ça vous apprendra ! : http://www.youtube.com/watch?v=KlmhenwPLlo

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 19/02/2012 @ 14:40

  32. @Kuk : C’est calculé, au poil de grenouille près en effet. Mais vous oubliez une chose, elle occupe une fonction qui comporte beaucoup d’avantages et, me semble-t-il, aussi des devoirs. En particulier celui de ne pas prendre les citoyens français pour des cons.

    Commentaire par laplumedaliocha — 19/02/2012 @ 14:41

  33. @Le Chevalier Bayard : j’adore « artefact publicitaire séquentiel », franchement ! C’est délicieusement incompréhensible, mais très chantant ;-)

    Commentaire par laplumedaliocha — 19/02/2012 @ 14:59

  34. Connaissant votre humour et votre distance sur les choses cette sortie de Carla Bruni c’est aussi absurde que la force des slogans publicitaires :  » c’est trois fois rien, mais c’est déjà quelque chose » ! (Devos)

    Commentaire par Le Chevalier Bayard — 19/02/2012 @ 15:21

  35. @laplumedaliocha (32)

    Non, elle n’occupe pas de fonction (épouse, même légitime, du président n’est pas une fonction, même si cela présente beaucoup d’avantages).

    C’est d’ailleurs pourquoi on peut se demander à quel titre la presse nous étale ses états d’âme privés (ou plutôt ses programmes télé).

    Cela ne l’autorise pas pour autant, pas plus que quiconque, à nous prendre pour des cons.

    Commentaire par Alain Challéat — 19/02/2012 @ 15:48

  36. Que la presse croit produire de l’information lorsqu’elle « sort » les propos de Carla, ce serait ça, le degré zéro de l’intelligence, non? Comme si montrer la photo d’une petite fille dans un ciel embrasée par le napalm était une explication « suffisante » de ….
    Actuellement, il y a des personnes qui comptent prendre le pouvoir. Où est-ce que vous voyez dans la presse une investigation sérieuse les concernant, qui dresserait un portrait de leur passé, ce qu’ils ont fait, comment ils s’y sont pris et de ce que cela montre de leurs prémisses et de ce que cela implique « logiquement » au cas où …etc…
    C’est le minimum d’information nécessaire pour se faire une idée « objective » des personnes et de ce qu’il en adviendra de nous bientôt. Pourquoi ce travail élémentaire, le beuaba du journalisme n’est jamais à l’ordre du jour?
    1- parce qu’il y a quelque chose dans le « droit » qui bloque toute velléité d’enquête : la perspective d’une attaque pour diffamation suffit à faire du mot « wait and see » le maître mot du journalisme (le mort dans la partie de cartes où dame de cœur et roi de pique batifolent dans un jardin à la Française).
    2- parce que la presse n’a pas les moyens financiers de payer un journaliste six mois pour enquêter en Corrèze ou sur l’affaire Karachi. Les journalistes courent derrière les pipeaules, leur arrachent quelques bribes (ça va, oui et vous), vont passer une semaine à Damas, tellement ignorants de ce qui s’y trame qu’ils se font tuer ou enlever dès qu’ils y posent un pied.
    3- parce qu’il y a un interdit moral (ou mental) qui trace une ligne invisible et non-dite, qui fait que les journalistes savent qu’ils vivent de la « bête » et donc qu’il y a des choses qui ne se font pas comme par exemple enquêter sur Hollande ou Sarkozy. C’est comme si chaque journaliste disposait d’une source qui le faisait vivre et que comme on dit : on ne scie pas la branche sur laquelle on est assis, on ne se tire pas une balle dans le pied. Hollande sera bientôt quasi le seul maître à bord et il est « impossible » de se le mettre à dos. Cette impossibilité n’est pas causée par quoi que ce soit : c’est un blocage de l’intelligence (de la compréhension, du discours, de la dialectisation, de l’analyse, de la mise en perspective) qui fait que les journalistes payent le fait que le président a pendant cinq ans un pouvoir exorbitant et que pendant ces cinq ans il calcule comment il va être, si les petits cochons ne le mangent pas, réélu et applique le principe « qui veut la fin veut les moyens », à partir duquel la messe est dite : on commence par « intimider » la presse sur laquelle le quidam compte bien à tort, On marque bien les territoires puis c’est la foire d’empoigne qui repart, souterrainement, tandis qu’en surface Carla trempe sa biscotte dans sa cup of tea et nous livre une fort belle analyse de la situation. N’est-il pas ?

    Commentaire par Bray-Dunes — 19/02/2012 @ 18:37

  37. quand les journaliste admettront que la notion de « première dame » n’existe pas en France….?

    Commentaire par gilberto — 19/02/2012 @ 21:36

  38. C’est une cruche…

    Commentaire par til — 20/02/2012 @ 02:27

  39. Que la première dame ne figure pas dans la constitution change-t-il quoique ce soit au fait qu’elle vit à nos frais et nous représente, fut-ce de manière informelle ?

    Commentaire par laplumedaliocha — 20/02/2012 @ 09:53

  40. Bonjour Aliocha. Moi aussi, j’ai lu cette interview et il est vrai que je n’en ai pas retenu grand-chose de significatif. Dommage aussi qu’on se contente de people et qu’on ne parle guère à Carla de son travail contre l’illettrisme – c’est pourtant un sujet qui mériterait d’être abordé un peu plus largement, au moins pour vérifier que les choses avancent de ce côté.

    J’avais deux questions pour vous, Aliocha, pour rester dans le débat sur la presse: est-ce qu’il vous est déjà arrivée de ne pas publier une interview au motif que vous la jugiez sans valeur une fois réalisée ? Et, si ce n’est pas le cas, croyez-vous que ce soit faisable et/ou fait dans certains cas ?

    Commentaire par Martin K — 20/02/2012 @ 10:32

  41. « Que la première dame ne figure pas dans la constitution change-t-il quoique ce soit au fait qu’elle vit à nos frais et nous représente, fut-ce de manière informelle ? »
    ça change justement qu’elle ne devrait pas vivre à nos frais….

    Commentaire par gilberto — 20/02/2012 @ 23:11

  42. Puisque vous vous intéressez aux couillonnades :

    Et pendant ce temps :

    « je dirais que si je devais écrire quelque chose sur Nicolas Sarkozy, cela ne pourrait être qu’élogieux. Je l’ai du reste déjà fait dans ma contribution sur l’optimisme paru chez Stephanie Marohn et Dawson Church, aux Etats-Unis, où j’évoque toute mon admiration pour le grand homme positif et visionnaire qu’il est. »

    http://www.jolpress.com/blog/cecilia-attias/billet-de-blog/panique-lelysee-quand-la-fiction-nie-la-politique-360758.html

    Commentaire par Memepasmort — 21/02/2012 @ 04:57

  43. @ Aliocha

    De mémoire, vous citez Jean de la Bruyère dans Les Caractères de la société et de la conversation.

    « C’est un grand malheur que de n’avoir assez d’esprit pour bien parler ni assez de jugement pour se taire. »

    Commentaire par Llya — 21/02/2012 @ 13:01

  44. pardon « une grande misère » et non pas un grand malheur.

    Commentaire par Llya — 21/02/2012 @ 13:01

  45. @llya : c’est très possible, j’aimais beaucoup La Bruyère dans mon jeune temps. Merci pour l’info !

    Commentaire par laplumedaliocha — 21/02/2012 @ 17:33

  46. @gilberto:

    « ça change justement qu’elle ne devrait pas vivre à nos frais…. »

    Je comprends votre reaction, mais ce n’est en fait pas choquant du tout si on y reflechit un peu plus: Beaucoup d’employeurs offrent des avantages pour la famille. Mon employeur par example paye une mutuelle qui couvre ma famille. Il paye aussi pour une garderie si j’ai un jour des enfants. Il a des accords avec certains fournisseurs de service dont peuvent beneficier ma famille. Quand je parlais a un recruteur de l’armee, ils me faisaient miroiter une pension pour aider ma femme a se loger pendant les deploiments. Mon dernier employeur offrait a prix reduit des assurances vie pour toute la famille. Si on admet que le President est employe, il n’y a rien de scandaleux a ce que certains de ses avantages soient obtenus par sa famille.

    Commentaire par PrometheeFeu — 21/02/2012 @ 20:51

  47. @PrometheeFeu : Comment pouvez-vous ne pas voir la différence entre un employeur privé et un employeur public…

    Commentaire par kuk — 21/02/2012 @ 22:15

  48. @kuk:

    Il y a en effet plein de differences. Entre autres, je pense tres plausible que le PLDR soit sur-paye. Mais ca n’a rien a voir avec le fait que sa femme soit entretenue par l’Etat. Si on paye trop, on pourrait en effet eliminer cet avantage, mais on pourrait aussi faire baisser son salaire, vendre certaines residences mises a sa disposition ou que sais-je encore. Si le niveau est bon par contre, je ne vois pas le probleme qu’une partit de ses revenus parviennent en la forme d’un avantage pour sa femme.

    Commentaire par PrometheeFeu — 21/02/2012 @ 23:33


Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Thème Rubric. Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 261 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :