La Plume d'Aliocha

02/02/2012

Radio de papier

Filed under: Brèves — laplumedaliocha @ 14:20
Tags: ,

Il faut croire que le modèle de XXI et 6 mois fait des émules. France Culture annonce aujourd’hui le lancement d’un magazine trimestriel qui proposera une sélection des meilleurs débats culturels, scientifiques, artistiques et politiques diffusés dans ses émissions.  A partir du 23 février en kiosque et en librairie. La course du papier au-toujours-plus-court-parce-ce-que-les-lecteurs-n’ont-plus-le-temps-de-lire serait-elle en train de céder doucement la place à des publications trapues qui s’inscrivent dans la durée ? Accessoirement, il est amusant d’observer que le web et désormais la radio se diversifient en lançant des projets papier alors même que celui-ci est censé disparaître.  Notez, rendre le papier à sa vocation de pérennité, quand on y songe, ça n’est pas complètement absurde…Il suffisait d’y penser. Le paysage médiatique se redessine de manière fort intéressante ! Affaire à suivre…

Alerte ! Les coursiers ont froid

Filed under: Coup de griffe — laplumedaliocha @ 10:12
Tags: , ,

Passionnant sujet hier soir sur BFM TV.

Comme vous l’avez sans doute noté si vous suivez avec attention l’actualité, il se produit un phénomène climatique inédit en France actuellement. Il fait froid ! Si. En hiver. Evidemment, je ne m’adresse ici qu’aux lecteurs responsables qui prennent le soin de s’informer, de préférence auprès de plusieurs médias, les autres ne s’en seront certainement pas aperçu. Tant pis pour eux. L’affaire est si extraordinaire qu’elle occupe la Une de l’actualité, à la télévision comme sur Google. Il se trouve, donc, que BFM TV a eu la bonne idée hier soir de renouveler le genre du reportage grand froid traditionnel.

Plutôt que de nous entretenir des automobilistes bloqués sur les routes (déjà fait le matin) ou bien encore du sort des SDF, avec les classiques rondes des services dédiés et les inquiétudes qui pèsent sur le sort de tous ceux qui refusent l’hospitalité dans des centres où, disent-ils, il ne fait pas si bon vivre qu’on le prétend (également traité), ou bien encore des locataires en panne de chauffage en raison d’un problème aussi mystérieux qu’insoluble (ça aussi c’était fait), BFM TV est allé cherché de l’inédit, du décoiffant.

Et c’est ainsi que j’ai découvert effarée que les coursiers en deux roues ont froid. A croire que le directeur de la rédaction a croisé dans le hall l’un des membres de la profession et pris la mesure de la rudesse du métier en tapant une petite causette devant l’ascenseur. Toujours est-il que nous avons eu droit à l’interview du coursier, expliquant qu’il s’habillait chaudement (dingue !) et de son patron assurant qu’il faisait tout pour inciter ses fiers messagers à se réchauffer régulièrement et à ne pas sauter le repas de midi. Seulement voilà, comme ils touchent un fixe agrémenté d’une prime au rendement, certains n’écoutant que l’adage « travailler plus, pour gagner plus »,  préfèrent se les geler dehors plutôt que d’avoir la sagesse de ralentir le rythme le temps d’avaler une boisson chaude ou un repas. Convenez que si je n’avais pas pris la peine de relayer cette information incroyable, vous n’auriez jamais imaginé qu’on pouvait avoir froid sur un scooter en hiver et qu’il était nécessaire de s’équiper. Je vous comprends, vu que je n’en reviens toujours pas moi-même.

Du coup, j’ai plein d’idées de sujet pour BFM TV. Parce que des gens qui bossent dehors et dont personne n’imagine qu’ils puissent avoir froid quand la température chute aussi bas que la confiance des français à l’égard de notre président, il y en a une tripotée. A commencer par la garde républicaine devant l’Elysée et plus généralement les services de police et de gendarmerie, les kiosquiers, les voituriers, les ouvriers du bâtiment et des travaux publics, les distributeurs de journaux et prospectus, les facteurs, le personnel qui entretient la propreté des villes, les agents de sécurité, les commerçants sur les marchés. Et quand on aura fait le tour, je propose qu’on se penche sur tous ceux qui travaillent dans des bureaux, mais risquent de prendre froid sur le trajet. Sans compter les reporters qui frissonnent sous leur bonnet en tendant le micro dans la rue à tous les français qui se les caillent à pied, à scooter ou en voiture. Voilà qui devrait nous tenir tout l’hiver, en attendant les sujets de l’été sur la canicule.

Le prix Albert Londres n’est pas loin…

Thème Rubric. Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 262 autres abonnés