La Plume d'Aliocha

12/10/2010

Hugues Le Bret peut dire merci à ses potes journalistes

Filed under: Mon amie la com' — laplumedaliocha @ 13:49

C’est fou ce que les journalistes aiment Hugues Le Bret, l’ancien directeur de la communication de la Société Générale devenu entre temps Président de Boursorama (filiale de la Socgen). Et en particulier le site challenges.fr. On aimerait bien comprendre les raisons de cet étrange engouement.

Le lundi 4 octobre, on apprend officiellement que le président de Boursorama quitte ses fonctions. Challenges.fr nous en informe d’abord rapidement avec l’AFP, puis dans un article plus détaillé qui évoque  son livre sur l’affaire Kerviel et conclut qu’il lui a coûté sa place (les dates à prendre en compte sont celles figurant en bas des articles).

Le 5 octobre, dans un retour sur l’actualité de la semaine, on l’installe en bonne position.

Le 7 octobre, on nous propose un long article sur son livre, sorti la veille. Notez, c’est le moment puisque le jugement rendu deux jours avant dans l’affaire Kerviel occupe tous les esprits.

Le 8 octobre, on y va plein pot : une interview vidéo intitulée « Pourquoi j’ai quitté la Société générale » réalisée par le directeur délégué du site en personne. Serait-ce pour contrer les mauvaises langues du Monde (4 octobre) , du Point (5 octobre) et de France Soir  (8 octobre) qui parlent de révocation ?

Notez, en aurait tort de jeter la pierre à Challenges.fr, Le Figaro n’est pas en reste. C’est même lui, semble-t-il, qui a annoncé la démission du patron de Boursorama et la sortie à venir du brûlot, dès le dimanche 3 octobre à 17h05. Brûlot dans lequel précisément l’auteur raconte un déjeûner avec un rédacteur en chef du Figaro qu’il décrit comme un ami de 20 ans.  Mais ça n’a sans doute aucun rapport avec la fuite d’une information qui a donné le ton officiel de la campagne de presse …Laquelle au passage a été confirmée par l’intéressé lui-même sur son compte twitter le 4 octobre à 1 heure du matin, sauf erreur de ma part.

Résumons-nous : Hugues Le Bret annonce qu’il sort un livre et démissionne de ses fonctions pour exercer pleinement sa liberté d’expression.  Le Point, Le Monde et France Soir (j’en oublie peut-être d’autres) soutiennent qu’en réalité il a été remercié, son livre ayant  déplu en interne. Mais alors il ment, songez-vous indigné ! Absolument pas. Il a bien démissionné en raison de la sortie de son livre. Maintenant que vous compreniez « démission » comme une démarche forcément volontaire, c’est votre problème. Bienvenue dans l’univers de la communication où, par exemple, au hasard, un « j’ai été viré pour avoir osé sortir un livre sur ma boite » devient « je démissionne pour exercer pleinement ma liberté d’expression » !

Comme disait Proust, quand on sait dire, on peut tout dire…

Et si en plus on a des potes journalistes pour relayer le message, alors là, c’est Noël.

Thème Rubric. Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 261 autres abonnés